• News relayée depuis le site de Manga-news :

    Bonjour à tous,

    Je viens de me rendre compte que cela faisait plus d'un an que je n'avais pas écris de news. Il est un fait que ma vie privée et professionnelle a été pas mal bousculée depuis quelques années. Du coup, j'ai moins de temps pour écrire. De plus, les nouvelles concernant les 3 auteurs dont je publie des nouvelles se font assez discrètes ces derniers temps. Il faut dire qu'avec un décès et un autre auteur qui n'a pas eu le succès escompté en langue francophone, il n'y plus grand chose à se mettre sous la dent.

    Mais ce n'est pas le cas aujourd'hui. En effet, il reste un auteur dont il est encore possible de parler ici. Il s'agit bien sûr de Naoki Urasawa, l'auteur d'entre autre Monster et 20th century boys. Après le signe des rêves, il avait entamé une nouvelle série : Asadora! Dans celle-ci, on voyage à nouveau à travers le temps (une habitude chez Urasawa), passant de 2020, à la veille des jeux olympiques de Tokyo, à 1959, à Nagoya, où la jeune Asa, une jeune fille de 12 ans, doit courir pour aller chercher un médecin pour aider sa mère qui doit bientôt accoucher, alors qu'un typhon va bientôt s'abattre. D'une certaine manière, on renoue avec ce qui fait le succès du mangaka, c'est-à-dire des faits historiques déviés pour servir l'histoire, des sauts dans le temps coupant net le récit, et très certainement des personnages attachants.

    La raison pour laquelle je parle de cette série, c'est que l'éditeur Kana va sortir le 31 janvier le premier tome en français de cette série qui compte déjà 2 volumes et qui a commencé en octobre 2018. Pour ma part, je vais bien évidemment acheter cette série, mais j'espère avoir assez de temps pour le lire avant que les poules n'aient de dents. Mais pour sûr, si j'y arrive, je donnerai mon avis le plus vite possible sur ce site.

    Sur ce, je vous souhaite déjà de belles fêtes de fin d'année.

    Bonne lecture.

    Cronos


    votre commentaire
  • News relayée depuis le site de Manga-news :

    Bonjour à tous,

    Allons directement dans le vif du sujet, je parlerai bien ici de l'auteur de Monster et de 20th century boys. L'auteur m'a un peu surpris en publiant dans le magazine Gekkan spirits de la maison d'éditions Shogakukan de cette semaine une histoire courte intitulée It's a beautiful day. Celle-ci parle du chanteur Kenji Endô. Cependant, il ne faut pas se méprendre, il ne s'agit pas de l'un des personnages principaux de 20th century boys, même si les noms sont les mêmes. Difficile même de ne pas faire le lien quand on connaît le mangaka. Dans les pages de ce même magazine, il y a aussi un calendrier avec des illustrations d'Urasawa, et encore une interview croisée avec le chanteur Shigeru Izumiya. Je me demande personnellement de quelle manière nous pourrions prendre connaissance de ce court récit, et aussi pouvoir admirer ce calendrier. Peut-être que les maisons d'éditions francophones trouveront une idée de génie. Mais pour l'instant, c'est wait and see !

    Bonne lecture

    Cronos


    votre commentaire
  • News relayée depuis le site de Manga-news :

    Bonjour à tous,

    Pour la plupart d'entre nous, les vacances ont déjà pris fin ou vont bientôt prendre fin, et nous allons retourner au travail, à l’école ou à l’université, et retrouver le traintrain quotidien. J’espère donc que les vacances se sont bien déroulées pour tous. Pour ce qui est des 3 mangakas dont je parle, l’actualité continue. Je vais donc parler aujourd'hui de Naoki Urasawa et de sa dernière série en date, à savoir Le signe des rêves, éditée par Futuropolis, la maison d’édition du musée du Louvre. En effet, le premier tome de cette série en 2 volumes est sortie ce jeudi 23 août, et je n'ai pu en parler car j’étais personnellement très occupé ce jour-là. Je m'en excuse. Mais ce n'est pas la seule nouvelle du jour. En effet, je viens d'apprendre que cette série aura droit à un coffret regroupant les 2 tomes en fin d’année. Un peu plus d'un mois après la sortie de second tome qui paraîtra le 11 octobre, c'est-à-dire le 22 novembre, ce coffret verra le jour avec les 2 volumes et un shikishi exclusif pour la somme de 49 euros. Voila qui me fait fort plaisir. Cependant, ce coffret ne sera édité qu'à hauteur de 2.222 exemplaires, ce qui risque d’être fort juste. Je vais tout de même tenter ma chance et attendre donc cette date pour acheter cette série, en espérant avoir un peu de chance. Et mon avis ne sera bien sur écrit qu’après cela. Je vais donc devoir être patient.

    Bonne lecture.

    Cronos


    votre commentaire
  • News relayée depuis le site de Manga-news :

    Bonjour à tous,

    J'espère que vous passez, que vous avez passé ou que vous passerez tous de bonnes vacances. Si j'écris aujourd'hui, c'est pour parler, une fois n'est pas coutume, de Kawaguchi. En effet, celui-ci s'est associé au scénariste du manga Issak, Shinji Makari, pour commencer une nouvelle série qui est prépubliée depuis le 9 août dans le magazine Morning des éditions Kôdansha. Cette série, qui s'intitule Sagara - S no dôsotai, se dotait d'un premier chapitre en partie en couleur et a fait la couverture du magazine. Cependant, toujours à cause du mauvais succès des précédents titres de Kawaguchi en français, il y a peu de chances de voir cette série traduite. J'en suis d'ailleurs bien triste. Je dois me contenter de continuer à espérer un changement.

    Bonne lecture

    Cronos


    votre commentaire
  • News relayée depuis le site de manga-news :

    Bonjour à tous,

    La nouvelle remonte au mois de janvier 2015, lors d'une visite de Taniguchi à Angoulême pour une exposition en son honneur. En effet, à cette époque, des français évoquait leur envie de faire une adaptation en film d'animation de la magnifique série Le sommet des dieux, sur le monde de l'alpinisme. Cette oeuvre m'a donné des frissons, d’où mon enthousiasme, et depuis, plus vraiment de nouvelles. Fort heureusement, le projet n'a pas été abandonné, et connaît même maintenant une évolution. En effet, les premières images de cette adaptation sont en train de sortir, ce qui signifie que la réalisation a été mise en route. Ce sera le jeune studio FOST studio qui va adapter cette série. Le studio signe ainsi son premier travail. Il sera aidé dans sa tache par d'autres studios pour la réalisation de l'animation, comme Studio 352, Mélusine production, Folivari et Julianne films. Le direction du jeune studio, Didier Brunner, produit le film, alors que Patrick Imbert est à sa direction. Pour moi, il y a peu de doutes que le film soit de qualité, surtout quand on connaît la passion des animateurs français, leur professionnalisme, et l’énorme popularité dont jouissait, et jouit toujours, Taniguchi dans l'hexagone, mais aussi en Belgique. Il va donc me falloir encore un peu de patience avant de me ruer dans une salle de cinéma qui projettera le film. Et j'en donnerai bien sur mon avis par après.

    Bonne lecture.

    Cronos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique