• En ce début d'année 2012, j'ai pris la décision de me procurer un one shot de Taniguchi par mois tout en complétant les volumes manquants de mes autres séries, et ce, tant que je trouverais des one shots qui n'était pas encore en ma possession. C'est donc tout naturellement que mon premier choix s'est porté sur Le gourmet solitaire. Et voici donc le premier article sur cette oeuvre très particulière.

     

    promneur-solitaire-2Fiche technique :

     

    • Titre VO : Kodoku no gurume.
    • Scénariste : Masayuki Kusumi.
    • Editeur VO : Fusosha.
    • Nombre de volumes VO : One-shot.
    • Année : 1997.
    • Editeur VF : Casterman.
    • Nombre de volumes VF : One-shot.

    Synopsis :

    Monsieur Inogashira a un petit business d'import-export mais il ne possède pas de boutiques. Il va donc voir ses clients lui-même. Mais surtout, la particularité de cet homme solitaire, c'est qu'il est un fin gourmet et aime bien se retrouver dans des petits restaurants à l'atmosphère chaleureuse, loin des grandes enseignes. C'est ainsi que l'on va suivre cet homme qui va manger autant de mets différents qu'il y a de chapitres dans ce one-shot. Et on va goûter avec lui les multiples saveurs que peuvent nous procurer la cuisine japonaise, du met le plus simple au plus fin. Mais que vais-je manger aujourd'hui?

    Mon avis :

    Voilà la plus grande curiosité qu'il m'a été donné de lire depuis que je lis des mangas. Non pas que cela me déplaise mais c'est assez déroutant. Dans ce one-shot, chaque chapitre raconte une petite histoire qui n'ont en commun entre elles que le personnage principal et le fait qu'il se rende dans un endroit différent  chaque fois pour aller manger quelque chose. Mais le pire, c'est que ces chapitres se terminent peu après son repas et que même si on veut connaître la suite des événements, le chapitre s'arrête net, parfois en pleine action comme quand il encourage son neveu au base-ball. J'ai beaucoup aîmé ce one-shot car on y parle de profiter du moment présent et de savourer son repas, sans faire attention au monde alentour. Ce one-shot pourrait en déstabiliser plus d'un et on pourrait lui reprocher de ne pas avoir de ligne directrice mais c'est justement là que se trouve le défi de l'auteur. Graphiquement, comme d'habitude avec Taniguchi, c'est magnifique. Et le scénariste nous couvre de bonheur avec l'écriture d'un autre chapitre, de son propre vécu. C'est pour moi une grande réussite. Le seul point négatif, c'est que ne connaissant que très peu la cuisine japonaise, j'ai un peu du mal à me faire une idée de ce que mange notre gourmet. SI vous n'êtes pas facilement déroutés par les mangas qui sortent des sentiers battus, Le gourmet solitaire est sans doute pour vous, pour les autres, il faudra peut-être mieux passer votre chemin.

    Cronos


    votre commentaire
  • Comme la version de l'oeuvre Le gourmet solitaire que je possède ne possède qu'un seul et unique tome, il s'agira ici de ne faire qu'un seul résumé. ATTENTION : Ce résumé possède des "spoiler" (révélations sur l'intrigue).

     

    scan 440Chapitres : Porc sauté et riz à San'ya (arrondissement de Taïtô, Tôkyô); Un sushi-bar à Kichijôji (ville de Musashino, département de Tôkyô); Des haricots noirs sucrés en gelée "Mamekan", à Asakusa (arrondissement de Taïtô, Tôkyô); Un bol d'anguilles grillées sur du riz "unagi-don", à Akabané (arrondissement de nord, Tôkyô); "Manjû" grillés à Takasaki (département de Gunma); Bouchées chinoises à la viande"Shûmaï" dans le train shinkansen"Hikari" n°55 au départ de Tôkyô; Beignets de poulpe "Takoyaki" à Nakatsu (arrondissement nord, Ôsaka); Un barbecue coréen "Yakiniku" sur la "route du ciment", en sortant de la zone industrielle Tôkyô-Yokohama à Kawasaki; Le bol de riz garni "à la Enoshima", à Enoshima (ville de Fujisawa, département de Kanagawa); Menu du chef, à Nishi-Ogikubo (arrondissement de Sunigami, Tôkyô); "Oden" et bol de riz au curry, dans le parc de Shakuji (arrondissement de Nerima, Tôkyô); Plateau-repas au steak hâché aux herbes à Ôyama (arrondissement de Itabashi, Tôkyô); Saucisses "viennoises" au curry au stade Jingû (arrondissement de Shibuya, Tôkyô); Un bifteck, et le souvenir d'un riz à la sauce Hayashi à Ginza (arrondissement central, Tôkyô); Bouffe de supérette, n'importe où dans Tôkyô; Des nouilles de blé tendre "Udon" de Sanuki sur la terrasse d'un grand magasin d'Ikebukuro (arrondissement de Tôshima, Tôkyô); Sandwich au porc pané à Akihabara (arrondissement de Chiyoda, Tôkyô); Une portion géante de nouilles et raviolis chinois frits dans la rue Hyakken-dana (arrondissement de Shibuya, Tôkyô).

    Personnages : Mr Inogashira, Yama-san, Yasu-san, Sayuki, Takiyama, Gen-chan, Yoné-chan, Yuka, Roku-chan, Mâ-kun, Set-chan, Futoshi.

    Résumé : A chaque chapitre, notre gourmet s'installe dans un endroit presque au hasard et déguste un plat traditionnel japonais. Que cela soit avant ou après avoir vu un de ses clients, ou bien en allant encourager son neveu, ou bien même simplement prendre de la nourriture dans un convini ou bien un repas à emporter, on découvre avec Inogashira des saveurs à chaque fois différentes, sans que les chapitres aient un quelconque lien entre eux. Principalement à Tôkyô, mais aussi à Ôsaka, notre solitaire ne va jamais dans le même endroit et préfère les petits "bouibouis" aux grandes enseignes. En bref, pour résumer ce tome, il suffit presque de lire l'intitulé des chapitres.

    Mon avis : Comme ce récit a été édité en un seul volume, mon avis est le même que celui de l'article présentant cette oeuvre : Le gourmet solitaire.


    votre commentaire
  • Afin d'être complet en ce qui concerne chaque œuvre, je vais faire une liste des personnages qui la compose. Comme il s'agit de fiches assez complètes, il se peut qu'il y ait des spoilers (révélations de l'intrigue). Ils sont classés par ordre d'apparition.

     

    scan 655Mr Inogashira

    Mr Inogashira est un indépendant qui fait de l'import d'articles et d'accessoires de mode et qui habite Tôkyô. Il a au moins une sœur et un neveu de celle-ci, Futoshi. Il n'a pas de magasin et préfère le contact direct avec ses clients. Il envisage cependant d'avoir une petite boutique, même si cela implique des responsabilités, alors qu'il aime bien sa liberté d'action. Comme la plupart de ses clients sont des individuels, il favorise le contact direct et cordial, et ce, aussi afin de faire passer ses prix relativement élevés. Du coup, il voyage beaucoup à travers le Japon afin de voir ses clients ou pour avoir des rendez-vous d'affaires. Il a 2 grandes particularités. La première, c'est que c'est un fin gourmet. Il aime bien manger et dès qu'il a l'estomac dans les talons, il flâne dans les rues à la recherche d'un petit restaurant où il pourra manger quelque chose d'original. Il ne cherche pas les grandes enseignes mais plutôt les endroits où l'ambiance est plus intime, et où il peut rencontrer les gens de la région où il se trouve. Sa seconde particularité, c'est qu'il ne boit pas d'alcool, ce qui est plutôt original. Il a eu plusieurs relations amoureuses, notamment avec une jeune actrice en pleine gloire, Sayuki, avec qui il a visité Paris. Au fil des chapitres, il mangera différents plats à différents endroits, qui sont tous les 2 décrits par l'intitulé de chaque chapitre. Il fume aussi fréquemment après ses repas.

    • Première apparition : chapitre 1 : Porc sauté et riz à San'ya (arrondissement de Taïtô, Tôkyô).
    • Statut : Vivant.

    Yama-san

    scan 656Cet homme habite sans doute dans l'arrondissement Taïtô de Tôkyô. Il est un habitué d'un petit troquet où il va manger de temps en temps ou alors prendre quelque chose à emporter. Quand Mr Inogashira vient d'ailleurs dans ce petit restaurant, Yama vient commander un riz blanc et un bouillon de porc à emporter. Plus tard, alors que Mr Inogashira a fini de manger et qu'il est déjà à l'extérieur, on voit Yama appeler un ami à une fenêtre. Cet ami ouvre sa fenêtre et Yama lui propose de venir manger avec lui. On ne connaitra pas la réponse de l'ami et c'est la dernière apparition de Yama.

    • Première apparition : chapitre 1 : Porc sauté et riz à San'ya (arrondissement de Taïtô, Tôkyô).
    • Statut : Vivant.

    scan 657Yasu-san

    Yasu habite dans l'arrondissement Taïtô de Tôkyô. Tandis que Mr Inogashira sort d'un petit restaurant où il est allé manger. L'ami de Yasu, Yama, est allé chercher quelque chose à manger dans ce même restaurant. Il appelle Yasu par la fenêtre et quand celui-ci lui ouvre, Yama lui demande si son ami veut bien venir manger avec lui. Nous ne connaitrons pas la réponse et ce sera la seule apparition de Yasu dans ce récit.

    • Première apparition : chapitre 1 : Porc sauté et riz à San'ya (arrondissement de Taïtô, Tôkyô).
    • Statut : Vivant.

    scan 658Sayuki

    Il s'agit d'une jeune actrice en pleine gloire et qui avait une relation amoureuse avec Mr Inogashira. Quatre ans avant notre récit, Ils étaient allé à Paris, sans doute pour visiter la ville. Cependant, Sayuki voulait rester un an ou 2, en louant un appartement et en profitant pleinement d'une vie sans pression. Alors que Mr Inogashira donnait sa veste en cuir à la jeune femme pour la protéger du froid, celle-ci lui proposa de rester avec elle. Ils pourraient aussi visiter le bord de mer espagnol. Mais Inogashira n'écoute pas vraiment, ce qui énerve Sayuki. L'homme lui dit de penser à son metteur en scène, aux fans, aux gens du studio ainsi qu'à ses parents mais la jeune femme veut profiter de la vie avant de devenir une vieille frustrée. Pour seule réponse, Mr Inogashira lui propose d'aller manger vu l'heure qu'il est, et alors, ils pourraient parler tranquillement. Sayuki lui rend alors sa veste en la lui jetant à la figure avant de s'enfuir en courant. On suppose que le couple a rompu et on ne sait pas ce qu'il est advenu de la jeune femme.

    • Première apparition : chapitre 5 : "Manjû" grillés à Takasaki (département de Gunma)
    • Statut : Supposé vivante.

    Takiyama

    scan 659Takiyama est une connaissance d'Inogashira qui semble prendre relativement souvent le shinkansen. Inogashira le surnomme le roi des bons tuyaux. Ils discutent ensemble dans un café ou un restaurant et Inogashira doit bientôt partir à Ôsaka pour affaires. Son ami lui suggère d'aller goûter les spécialités de la région, et Inogashira en profite pour demander quel genre de bentô il devrait prendre pour le shinkansen. Takiyama lui réponds qu'il a bien fait de lui demander et que ceux qui achètent sur le quai sont des nuls. Il lui propose plutôt d'aller dans la galerie marchande au sous-sol de la gare et qui s'appelle "Hoppé town". Là-bas, dans le coin nommé "le jardin des bentô", Inogashira devrait prendre un "shûmaï-bentô" de chez "Ryû-yô-ken" à 700 yens. On ne voit plus Takiyama par après.

    • Première apparition : chapitre 6 : Bouchées chinoises à la viande"Shûmaï" dans le train shinkansen"Hikari" n°55 au départ de Tôkyô
    • Statut : Vivant.

    scan 671Gen-chan

    Cet homme est un client du "jardin des bentô" de la galerie marchande "Hoppé town", située au sous-sol de la gare du shinkansen de Tôkyô. Accompagné d'un collègue ou d'un ami, il demande à l'enseigne "ryû-yô-ken" s'ils ont des "express vapeur". Et effectivement, ils en ont. Gen est content car d'habitude, il n'y en a plus quand il vient et la vendeuse avoue qu'ils ne sont livrés qu'une seule fois par jour, à 3h. Après en avoir pris 2, il dit à son ami qu'ils ne leur restent plus qu'à trouver un mini-service whisky et ils seront parés. Son ami trouve que Gen a le coup pour les voyages. La scène se passe sous le regard attentif d'Inogashira qui se laissera tenter par la même chose.

    • Première apparition : chapitre 6 : Bouchées chinoises à la viande"Shûmaï" dans le train shinkansen"Hikari" n°55 au départ de Tôkyô
    • Statut : Vivant.

    A suivre dans le prochain article

    Cronos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique