• Le gourmet solitaire : Résumé long

    Comme la version de l'oeuvre Le gourmet solitaire que je possède ne possède qu'un seul et unique tome, il s'agira ici de ne faire qu'un seul résumé. ATTENTION : Ce résumé possède des "spoiler" (révélations sur l'intrigue).

     

    scan 440Chapitres : Porc sauté et riz à San'ya (arrondissement de Taïtô, Tôkyô); Un sushi-bar à Kichijôji (ville de Musashino, département de Tôkyô); Des haricots noirs sucrés en gelée "Mamekan", à Asakusa (arrondissement de Taïtô, Tôkyô); Un bol d'anguilles grillées sur du riz "unagi-don", à Akabané (arrondissement de nord, Tôkyô); "Manjû" grillés à Takasaki (département de Gunma); Bouchées chinoises à la viande"Shûmaï" dans le train shinkansen"Hikari" n°55 au départ de Tôkyô; Beignets de poulpe "Takoyaki" à Nakatsu (arrondissement nord, Ôsaka); Un barbecue coréen "Yakiniku" sur la "route du ciment", en sortant de la zone industrielle Tôkyô-Yokohama à Kawasaki; Le bol de riz garni "à la Enoshima", à Enoshima (ville de Fujisawa, département de Kanagawa); Menu du chef, à Nishi-Ogikubo (arrondissement de Sunigami, Tôkyô); "Oden" et bol de riz au curry, dans le parc de Shakuji (arrondissement de Nerima, Tôkyô); Plateau-repas au steak hâché aux herbes à Ôyama (arrondissement de Itabashi, Tôkyô); Saucisses "viennoises" au curry au stade Jingû (arrondissement de Shibuya, Tôkyô); Un bifteck, et le souvenir d'un riz à la sauce Hayashi à Ginza (arrondissement central, Tôkyô); Bouffe de supérette, n'importe où dans Tôkyô; Des nouilles de blé tendre "Udon" de Sanuki sur la terrasse d'un grand magasin d'Ikebukuro (arrondissement de Tôshima, Tôkyô); Sandwich au porc pané à Akihabara (arrondissement de Chiyoda, Tôkyô); Une portion géante de nouilles et raviolis chinois frits dans la rue Hyakken-dana (arrondissement de Shibuya, Tôkyô).

    Personnages : Mr Inogashira, Yama-san, Yasu-san, Sayuki, Takiyama, Gen-chan, Yoné-chan, Yuka, Roku-chan, Mâ-kun, Set-chan, Futoshi.

    Résumé : A chaque chapitre, notre gourmet s'installe dans un endroit presque au hasard et déguste un plat traditionnel japonais. Que cela soit avant ou après avoir vu un de ses clients, ou bien en allant encourager son neveu, ou bien même simplement prendre de la nourriture dans un convini ou bien un repas à emporter, on découvre avec Inogashira des saveurs à chaque fois différentes, sans que les chapitres aient un quelconque lien entre eux. Principalement à Tôkyô, mais aussi à Ôsaka, notre solitaire ne va jamais dans le même endroit et préfère les petits "bouibouis" aux grandes enseignes. En bref, pour résumer ce tome, il suffit presque de lire l'intitulé des chapitres.

    Mon avis : Comme ce récit a été édité en un seul volume, mon avis est le même que celui de l'article présentant cette oeuvre : Le gourmet solitaire.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :