• Zipang : Personnages (8; Tomes 24 à 31)

    Voilà la seconde suite de la huitième page de la liste des personnages de Zipang. Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Premier maître Sakurai

    Volume 25

    Avec le retour d'Asô et des pilotes du SH60J, les membres du Mirai apprennent que le capitaine Kikuchi va bien. Ils apprennent aussi que la bombe atomique de Kusaka est prête et qu'ils ont un allié à l’extérieur, le lieutenant Katsumi Kisaragi de la marine impériale. Celui-ci est sous les ordres de Mitsumasa Yonai, l'ancien premier ministre, qui souhaitait que le Japon réalise ses erreurs en perdant la guerre et qui aide l’équipage du croiseur. Kisaragi fournit du matériel de plongée pour que les membres du Mirai puissent retrouver leur navire et préparent leur évasion. Cependant, ils doivent précipiter leur action car le croiseur va bientôt être déplacé. Pendant qu'une partie de l’équipage, sous les ordres du capitaine Kadomatsu, s'occupe d'aller récupérer le Mirai avec le matériel de plongée qu'ils ont réussi à obtenir, l'autre partie, sous les ordres du capitaine Oguri, reste sur l'île. Ceux-ci, dont Sakurai fait partie, agissent un peu plus tard et maîtrisent leurs gardes. Dans l'action, Sakurai est apparemment blessé à l’épaule gauche. Ensuite, avec les appareils de communication de l'île, ils confirment que l'ECM du croiseur a été activée et peuvent se diriger vers l’embarcadère pour partir. C'est la seule apparition de Sakurai dans ce tome.

    Volume 26

    Le groupe mené par le capitaine Oguri rencontre le major Kawamoto de la marine impériale, un autre allié, qui leur a préparé un tanker avec du carburant pour le Mirai. Le groupe peut alors rejoindre leurs collègues qui ont récupéré le croiseur, à un endroit qui avait été prévu à l'avance. L’équipage peut alors faire un premier ravitaillement, durant lequel le capitaine Kadomatsu leur dit qu'ils vont se battre pour un Japon futur dont ils seront le premier navire de guerre, et différent de la vision de Kusaka. Ils se rendent ensuite à l'île de Palawan, dans les Philippines, qui est déserte, et où ils reçoivent un second ravitaillement de la part d'un sous-marin sous les ordres de Yonai. Par après, ils espionnent les communications des armées japonaise et américaine pour savoir quand la bataille dans les Mariannes va débuter. Et quand les messages cessent, ils comprennent que les affrontements sont pour bientôt. Sakurai et d'autres membres du Mirai vont donc à terre pour démonter l'antenne géante qu'ils avaient installé, et pour se détendre un peu. Pour Sakurai, c'est tellement calme que ça en devient énervant. Mais comme l'offensive est proche, ils doivent profiter de la terre ferme. En effet, après, ils ne reviendront pas de sitôt. Asô est d'accord, sachant qu’après la guerre, cette île va devenir un lieu de vacances avec des hôtels. Cependant, ce futur dépend d'eux. Ensuite, Sakurai remarque qu'Asô écoute "Manatsu no kajitsu" des Southern sur sa radio portable. Il ne savait pas qu'Asô aimait les Southern, et Yonekura pense que cela lui rappelle des souvenirs avec sa femme. Pour Sugimoto, si c'est avec sa femme, ça passe, mais pas avec une autre. Le voyant rougir, Sugimoto sait qu'il a tapé dans le mille, Mais Asô trouve qu'il a trop écouté ce disque, et comme Sakurai est un fan, il le lui donne. Sakurai le remercie, puis ils vont manger. Plus tard, Sakurai laisse le CD dans une grotte, avant de venir en retard au rassemblement pour retourner sur le Mirai. Mais certains s’énervent sur Sakurai pour avoir laissé le CD, car ils ne doivent laisser aucune trace visible de leur passage. Ils pensent que cela va leur porter malheur, et Sakurai doit plonger pour aller rechercher le CD. Mais pour Yonekura, ce n'est qu'un CD, surtout que si le Mirai coule et qu'ils disparaissent, cela leur fera un testament. Asô dit alors que rien ne les oblige à aller chercher le CD immédiatement. Ils peuvent revenir plus tard pour le récupérer, et il demande à Sakurai s'il est d'accord. Ce dernier répond positivement avec un grand sourire. Ensuite, alors que le navire quitte la baie, Sakurai regarde en arrière et se lance la promesse de revenir chercher le CD. On ne voit plus Sakurai par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 27 : Vivant.

    Volume 31

    Le Mirai arrive près de Saipan, lorsque la bataille vient de commencer, en ce 12 décembre 1943. Durant la journée, les membres du croiseur observent à distance les 2 armées, japonaise et américaine, qui découvrent la flotte adverse, et qui envoient leurs appareils pour essayer de faire un maximum de dégâts chez l'autre. A la fin de la journée, le calme s'installe, et les appareils japonais atterrissent à Saipan. C'est alors que la flotte combinée choisit de mener une offensive nocturne. Grâce aux connaissances du futur de Kusaka, la flotte japonaise brouille les radars américains qui sont plus précis. Ainsi, la flotte combinée peut se rapprocher de son adversaire et les 2 flottes se retrouvent à armes égales. A ce moment, la bataille navale s'engage et la confusion règne, ce que cherche Kusaka. Une partie de l’équipage du Yamato, qui est au courant que le cuirassé transporte la bombe atomique de Kusaka, profite du chaos pour mener une mutinerie et prendre le contrôle du navire. Une fois cela fait, ils quittent la scène de la bataille et se dirigent plein nord, là où se situent les troupes de débarquement américaines. Le Mirai se lance à sa poursuite, et son équipage brouille les communications quand l'appareil de reconnaissance envoyé par le Yamato envoie les coordonnées de la position des troupes américaines. Les membres du croiseur voient ensuite qu'un appareil décolle du Musashi et comprennent qu'il s'agit sans doute de Kusaka, qui va tenter d'informer le Yamato. Le Mirai arrive à proximité du cuirassé, et le capitaine Kadomatsu demande au lieutenant Yonekura s'ils ont la possibilité d’arrêter le Yamato si celui-ci refuse de stopper ses machines. Yonekura explique par exemple qu'ils pourraient lancer des missiles harpoon et tomahawk, déclenchant un feu qui se propage à une bonne partie du navire, finissant par le couler. En écoutant cela, Sakurai semble assez inquiet pour les passagers du cuirassé, mais reste calme et concentré. C'est la seule fois que Sakurai apparaît dans ce tome.

    • Statut au volume 31 : Vivant.

    Kôichi Kito (PH)

    Volume 24

    Dans les îles Gilbert, le capitaine Kikuchi du Mirai se retrouve blessé suite à l’arrivée imprévue d'un sous-marin américain. Et comme le capitaine Kadomatsu est revenu à bord du croiseur, les capitaines Kusaka et Taki en profitent pour prendre le contrôle du Mirai. Ses membres sont emprisonnés sur une petite île isolée, et le navire est mis à l’écart et vidé de son carburant. Pendant ce temps, à Tokyo, la bataille dans les Mariannes se prépare. Après l'entretien entre l'empereur et le premier ministre Tôjô, Kito demande à pouvoir parler au général. Il lui dit que pour la protection absolue de leur territoire, il pense qu'une victoire dans les Mariannes est leur dernière chance de parvenir à une fin du conflit de manière pacifique. Tôjô a entendu parler de telles actions de la part de la marine, mais il trouve qu'il y a des limites à la couardise. Pour lui, parler aujourd'hui des conditions de la paix alors que la bataille arrive à son paroxysme est une véritable offense faite à tous les valeureux hommes qui se sont sacrifiés pour leur donner la victoire. Kito ne réagit pas, et le premier ministre continue en disant que l'heure est venue de lancer toutes leurs forces pour repousser définitivement ce péril national. Le marquis lui demande alors si, en tant que premier ministre, Tôjô compte un jour tourner la page de cette guerre. Pour le général, le secret de la victoire réside dans la conviction que l'on a d'y parvenir. Il ajoute que depuis la naissance de leur pays, ils n'ont jamais connu la défaite. Tôjô prend ensuite congé de Kito, et on ne voit plus ce dernier par la suite dans ce tome.

    Volume 26

    Grâce à Yonai, Kito apprend que l’équipage du Mirai est parvenu à s’évader avec l'aide du lieutenant Kisaragi. Ils vont donc tout faire pour contrer le plan du capitaine Kusaka, qui compte utiliser une bombe atomique contre les américains. Finalement, la bataille des Mariannes débute le 12 décembre 1943. Toujours au palais impérial, Kito se dit que qu'importe la victoire ou la defaite, la réalité qui attend l'empereur ensuite sera un lourd fardeau. C'est la seule fois qu'apparaît Kito dans ce tome.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivant.

    Tomoko

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivante.

    Mme Koharu

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivante.

    Hanako

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivant.

    Lieutenant Watarai

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivant.

    Capitaine William T. Taylor

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivant.

    Capitaine de vaisseau George H. Fort (PH)

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivant.

    Lieutenant Sakomizu

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivant.

    Commandant Matsutoshi Hozumi (PH)

    Ce personnage n'apparait pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 27 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 31 : Supposé vivant.

    A suivre...

    Cronos


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :