• Spirit of the sun : Résumés des tomes (9 à 11)

    Voici la seconde suite des résumés des tomes de la série. Ces fiches seront complétées au fur et à mesure. ATTENTION : ces résumés contiennent des spoilers (révélations de l'intrigue).

     

    Volume 9

    scan 297Chapitres : Le choix de Ryuji Kumoi; La volonté du père; L'île de Tasuku Kumon; La forêt de toutes les passions; Le dominateur du nord; L'étranger; La ville de la suspicion.

    Nouveaux personnages : Miho, Takuya, Keitaro Mabuchi, Xianmin Xié, Scarlett, Takuya Todo, Fujinaga, Tachibana, Haruki Uémura, général Lian, Ei'Ichi Mitamura, Gengo Sakai, Yuzo Sakimura, Jiro Haranishi, Yoso Kambayashi.

    Résumé : Ryuji continue son récit et parle des problèmes rencontrés par le nord du Japon pour obtenir des médicaments. Ryuji avait décidé de passer les médicaments du sud au nord par des voies frauduleuses, avec aussi un traffic d'armes. Son père a été arrêté par les chinois pour avoir enquêté sur un cabinet noir qui a la mainmise sur la reconstruction du nord du Japon. Après un convoi qui s'est mal terminé avec la mort de militaires chinois, Ryuji a continué avec l'alliance du bras de mer. Arrivés auprès de Kumon, le boss, ce dernier abat l'un des membres du groupe de Ryuji et enferme Gen et ses amis. Devant le refus de Gen de s'allier avec eux, et devant la rébellion de Ryuji, Kumon les libère et rejette Ryuji de l'alliance. Gen va alors permettre à Misao de rencontrer Eri. Mais la rencontre ne se passe pas très bien et misao est remonté contre Gen. Plus tard, à Sapporo, le cabinet noir semble vouloir sortir de l'obscurité, ce que refuse Hoayon et la Chine. Mais il est assassiné par Takuya Todo, président de la chambre des représentants et chef du cabinet noir. Il veut en effet prendre le pouvoir. Gen et ses amis arrivent un mois plus tard à Sapporo et Yui rencontre un ancien ami d'enfance, devenu journaliste. Celui-ci enquête aussi sur le cabinet noir mais se fait assassiné. Pendant ce temps, Todo en profite pour renforcer l'aspect totalitaire du pays qu'il est en train de conquérir. Yui apprend à Gen que Todo n'est peut-être pas japonais mais qu'il connaissait Takuma Ryu pour avoir travaillé avec lui. A ce moment, Gen est arrêté par des soldats qui le mènent à Todo. Ce dernier semble cependant le connaître...

    Mon avis : L'intrigue bat son plein. Alors que l'on voyait se profiler à nouveau un duel d'idées entre Misao et Gen puisque ce dernier avait plus ou moins réussi à mettre l'alliance du bras de mer de son côté, un nouveau personnage vient mettre son grain de sel dans ce récit. Il s'égit de Takuya Todo qui s'affiche directement comme un dictateur autoritaire et qui n'hésite pas une seconde à utiliser des coups bas et à avoir recours au meurtre pour arriver à ses fins. Ce personnage s'annonce intelligent et il y a fort à parier que Gen ne parviendra pas à le convaincre mais qu'il devra trouver d'autres moyens pour écarter ce dangereux personnage. Une fois de plus, l'auteur maitrise bien son sujet et évite une intrigue trop linéaire. Le récit est fluide et les transitions sont bien pensées. De plus les aspects géopolitiques sont ici bien présents, ce qui me plait énormément. En bref, un tome dans la veine des précédents, c'est-à-dire intense, passionnant, intelligent et bien ficelé.

     

    Volume 10

    scan 304Chapitres : Les liens du sang; Le pacte secret de Takuma Ryu; La fausse insurrection; Coup d'état; Insurrection au Nord-Japon; L'ambition; Takuya Todo le négociateur.

    Nouveaux personnages : colonel Buichi Suguro, président Cho Yanmin, Ikawa.

    Résumé : Todo fait part de ses ambitions de gouverner le Japon à Gen. Mais cette rencontre sert surtout à faire savoir à Takuma Ryu que Todo possède son petit-fils et qu'il veut que Takuma désigne Todo comme son successeur au président Cho de la Chine. Celui-ci a un pacte secret avec Takuma et a promis de maintenir l'aide au Nord-Japon durant 15 ans tant que Takuma ou son successeur serait en vie. Et si Takuma meurt, le pouvoir que Todo a conquit disparaitrait. Mais dans ses plans, il a prévu de baigner Sapporo dans le sang grâce à l'aide du colonel Suguro tandis que les forces chinoises seraient en déplacement au sud du Nord-Japon, vu les tensions internationales. Gen est transféré dans une prison où il retrouve Yui, lui aussi prisonnier. Todo, lui, finit les derniers préparatifs avec le cabinet noir. Plus tard, il ordonne à ses hommes d'emmener Gen auprès de son grand-père pour qu'il constate qu'il est vivant et qu'il désigne enfin Todo comme son successeur. Mais Takuma révèle à Cho qu'il a retrouvé son petit-fils vivant et le lui présente, garantissant ainsi la vie de Gen et faisant un pied de nez à Todo. pendant ce temps, l'armée d'auto-défense japonaise, sous les ordres de Suguro et Todo, se deploye dans Sapporo et prend le premier ministre en otage. Todo décide alors de se débarrasser de Takuma et de Gen plutôt que de les laisser vivants. Ils sont sauvés par Ryuji mais Takuma meurt dans les bras de son petit-fils. A Sapporo, la force anti-répression menace les militaires qui tentent un coup d'état mais ils sont eux aussi dirigés par Suguro. De son côté, Misao devine les intentions de Todo qui veut prendre le pouvoir en ayant l'appui du peuple dupé car il ne sait rien de ce qui se passe en coulisses. Todo devient ainsi le négociateur qui a obtenu la paix et il abat le premier ministre. Il est maintenant maître du Nord-Japon...

    Mon avis : Toujours de plus en plus fort. Là, on touche carrément aux fondement de la démocratie. Dans ce tome, on peut voir comment un homme politique intelligent mais dangereux peut arriver au pouvoir tout en étant sollicité par le peuple, alors que ses intentions sont totalitaires et anti-démocratiques et sa soif de pouvoir intarrissable. Ce tome s'inscrit aussi dans le contexte actuel où certains hommes politiques pronent le culte de la personnalité, et qui, sous couvert de négociations pour la paix et la protection du peuple, plongent leur pays dans le chaos. Mais les idées de l'auteur sont très intéressantes et son scénario évite le simple coup d'état militaire. Le suspens est tout simplement magnifique et il est difficile de décrocher avant la fin de ce tome, d'autant plus que la situation est loin d'être résolue. Bien au contraire, elle se complique davantage. L'auteur maîtrise toujours autant son récit. Un très bon tome, comme les précédents.

     

    Volume 11

    scan 310Chapitre : Etat militariste; Tasuku Kumon et Buichi Suguro; La mare de sang; Discussion au sommet du Nord et du Sud; La libération; La volonté du gourou; Crise au bras de mer.

    Nouveaux personnages : Junya Todo, Kyoko, Emi, Mami, Takeuchi, Yoshitaka Kaku.

    Résumé : Dans sa prison, Yui rencontre le père de Takuya Todo qui lui raconte la jeunesse de son fils, un enfant qui n'hésitait déjà pas à tuer des animaux. Gen, lui, veut délivrer Yui et Kumon est prêt à l'aider. Mais avant cela, il va voir Suguro et lui parler du passé, après le tremblement de terre. Ils se souviennent comment l'armée chinoise a pris l'ascendant sur la force de défense japonaise. Pour rassembler le Japon, Suguro s'était allié à Todo tandis que Kumon voulait attaquer de la contrebande du lobbying nord-japonais. Mais Suguro ayant prévenu Todo, Kumon est tombé dans un piège et ses hommes sont morts. Kumon fait part à son ami de l'existence de Gen puis repart sain et sauf. Pendant ce temps, Todo rend les anciens accords caduques et cherche à absorber le Sud-Japon tout en augmentant le pouvoir militaire, créant ainsi une dictature militaire. C'est à ce moment que Misao lui révèle l'existence de l'énergie M mais il pense qu'il devra éliminer Todo qui est trop dangereux. Yui, lui est transféré par le bras droit de Todo, Tachibana mais sur le chemin, ils sont attaqués par l'alliance du bras de mer et Yui est délivré. Gen arrive à faire de Tachibana un de leur alliés en sauvant sa famille condamné par Todo. De leur côté, Eri et Chan rencontrent des vrai fidèles du clan de la lune et Eri décide de les suivre seule. Dans le bras de mer, la tension est maximale entre les forces de défense du nord et du sud mais Suguro ne veut pas d'un massacre entre anciens frères d'armes. Misao veut utiliser cette brèche pour pouvoir abattre Todo et s'arrange avec l'amiral Kaku...

    Mon avis : La tension monte. Todo gravit les échelons du pouvoir et n'hésite pas à écraser ceux qui se mettent sur son chemin. L'auteur continue avec brio son récit et ne fait pas diminuer la pression. Le suspens est donc total et on a du mal à savoir comment Gen va pouvoir démêler la situation. C'est ainsi que, tout comme les tomes précédents, ce volume 11 se litde bout en bout, presque sans s'arrêter. Chacun se bat avec sa vision du futur Japon qu'il aimerait voir naître ou renaître, même des personnages secondaires comme Suguro et Kumon. Les manoeuvres géopolitiques sont bien trouvées et le tout est cohérent, ce qui ne doit pas être facile avec un tel récit. Petit clin d'oeil, dans ce tome, on trouve des croiseurs comme le "Miraï" de Zipang. Todo apparaît de plus en plus comme le dictateur à abattre, que ce soit du côté de Gen ou de Misao. Mais pour cela, il faudra encore attendre le tome suivant. En bref, un magnifique tome.

    Cronos


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :