• Spirit of the sun : Personnages (2; Tomes 1 à 8)

    Voilà la suite de la liste des personnages de Spirit of the sun. Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    scan 792Professeur Morimura

    Volume 1

    Morimura est un scientifique qui travaille pour le gouvernement. Il s'agit sans doute d'un géologue, ou en tout cas d'un spécialiste des tremblements de terre. Après la secousse du 10 août 2002, il explique ses conséquences aux membres du gouvernement lors d'une réunion de crise. Comme le mont Fuji s'est réveillé, le professeur explique que la capitale et ses alentours seront bientôt recouverts de 5 cm de cendres, ce qui signifie une annihilation de la métropole. Mais Morimura est encore plus inquiet de ce qui pourrait se passer si les séismes se poursuivaient dans les régions de Nanka et Tonankai, car ceci pourrait provoquer la scission de l'archipel du Japon. Dans ce cas-là, explique-t-il, la région du kansai disparaîtrait et une faille s'ouvrirait, anéantissant sur son passage les villes de Kyoto et d'Osaka. Plusieurs jours plus tard, et après de nouvelles secousses, le professeur quitte Tokyo avant le premier ministre et le secrétaire général. Une fois que ceux-ci quittent aussi la capitale, et que les communications sont de nouveau possibles, Morimura, qui se trouve en hélicoptère au dessus de la région du Kansai, leur avoue que le pire des scénarios s'est produit, que le lac Biwa s'est scindé et que le Japon est maintenant divisé en 2 par une mer. C'est la dernière fois que l'on voit ce personnage dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2 - Les cendres".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.

    Volume 6

    On apprend dans ce tome qu'en 2002, le professeur Morimura était un savant détaché par le ministère de l'intérieur aux questions sismiques. Trois mois après le tremblement de terre qui a divisé le Japon en 2, ce scientifique a commencé à explorer les fonds marins du bras de mer qui a été créé suite à la scission du lac Biwa. Cette exploration s'est effectué avec l'aide de l'US Navy. Le professeur a utilisé son influence chez eux pour pouvoir utiliser leur matériel de plongée, les structures du gouvernement japonais étant paralysées. La nature de scientifique de Morimura le poussa à étudier les raisons de la division du Japon et en explorant ces fonds marins, il découvrit une boîte de Pandore, une énergie M qui changerait la donne mondiale si elle était déterrée. Le professeur a ensuite rédigé un rapport top secret qu'il a remis aux autorités américaines. C'est tout ce qu'on apprend sur Morimura dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Goro Sakamaki

    scan 793Volume 1

    Ce père de famille est un survivant du grand séisme de Hanshin Awaji, à Kobé, en 1995. En retour de l'aide qu'il a reçu à cette époque, il se rend dans la région de Tokyo après le tremblement de terre du 10 août 2002, avec de la nourriture et des médicaments pour aider ceux qui sont dans le besoin. Sur son chemin, alors qu'il n'est pas très loin du Fuji qui est entré en éruption, il trouve un jeune chien et un garçon inconscient, à l'abri sous un rocher. Goro le réveille avec un seau d'eau et lui donne ensuite à boire. L'enfant, Gen'Ichiro, dit que ses parents sont partis faire des courses dans la vallée lors de la première secousse. Il demande ensuite à Sakamaki s'il peut emmener le chien avec lui, ce que l'homme accepte tout de suite, étant donné qu'il a lui-même été sauvé par un chien en 1995. Il donne même un bandage pour guérir sa patte blessée. Goro est étonné par le sang froid du jeune garçon qui déclare que le soleil est toujours là, caché derrière les nuages de cendres. En arrivant à la villa des parents du petit, tous les 2 constatent qu'il n'y a plus personne. Ils se dirigent donc vers Kobé, car les répliques inquiètent Sakamaki et il veut revoir sa lycéenne de fille et sa femme. Sur le chemin, une station de radio les lâche et un soir, des jeunes tentent de leur voler leurs provisions. Goro se bat contre eux mais Gen'Ichiro lui demande de faire preuve de compréhension car ils sont tous dans la même situation. L'homme accepte de céder une partie des provisions pour que les jeunes puissent partager avec les autres. Une fois qu'ils approchent du lac Biwa, une petite réplique se fait sentir, puis ils constatent que la route est bloquée. Goro et Gen'Ichiro s'aperçoivent avec stupéfaction que le lac s'est élargit et que le Japon est maintenant divisé en 2. La force d'auto-défense bloque le passage et interdit toute traversée du bras de mer mais comme il s'inquiète toujours pour sa famille, Sakamaki décide de passer outre et de trouver une embarcation. Il échange donc sa voiture contre un petit bateau à moteur, emporte les provisions et entame une traversée clandestine avec le garçon. Ils passent un tourbillon et croise un bateau qui fait le chemin inverse. Malheureusement, celui-ci chavire avec ses nombreux passagers. Gen'Ichiro commence alors à jeter les paquets pour faire de la place et sauver ainsi un maximum de gens. Pendant que tous les 2 remontent les naufragés, le garçon est entraîné dans l'eau par quelqu'un de trop lourd et disparaît. Goro a pu sauver plusieurs dizaines de vies et se met à la recherche de Gen'Ichiro. Plusieurs mois plus tard, en février 2003, Sakamaki distribue de la nourriture et des couvertures pour une ONG avec le chien qu'avait sauvé le garçon disparu. Il n'a malheureusement toujours aucune nouvelle de lui. Pourtant, durant un trajet, le chien aboie et saute du camion. Goro le suit et trouve un homme dans la neige, Jimichi, qui est lui aussi à la recherche de Gen'Ichiro. Sakamaki lui raconte alors ce qu'ils ont fait ensembles avant qu'il ne disparaisse...

    scan 810Volume 3

    Nous retrouvons Goro 15 ans presque après la catastrophe, c'est-à-dire en avril 2017. Il habite la zone sud du Japon, à Shin-Kobé, avec le chien qu'avait sauvé Gen'Ichiro. Il est 8 heures du matin et l'animal se met à aboyer, ce qu'il ne fait plus depuis longtemps. Mr Sakamaki, qui prépare à manger, le lui fait remarquer et regarde la télévision qui semble intéresser autant le chien. Les nouvelles annoncent que les 80.000 réfugiés japonais du camp taïwanais près de Taipei sont en train de faire une marche vers la capitale et que l'armée leur barre la route. Et quand Goro regarde le visage de leur meneur, un jeune homme avec un bonnet, il reconnaît directement Gen'Ichiro, le garçon qui avait disparu, tout en étant incrédule face à cette nouvelle. C'est la seule apparition de Mr Sakamaki dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3 - Lumière et ténèbres".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.

    Volume 7

    En mai 2017, suite à un accord entre le nord et le sud du Japon, 2 nations distinctes viennent de naître et la traversée du bras de mer est désormais totalement interdite. Dans un petit restaurant avec un ami, Kajiwara, et son chien, Goro n'est pas content et fustige les politiciens. Son ami lui révèle que les fouilles aux aéroports et celle des bateaux dans la région du bras de mer se sont intensifiés. De plus, la personne qui négocie pour la partie sud du Japon est un japonais de Tokyo. Ensuite, Kajiwara se demande si le chien de Sakamaki n'est pas trop vieux et trouve son nom bizarre pour un chien mais celui-ci répond que ce nom signifie l'espoir. A ce moment, quelqu'un arrive pour prévenir Kajiwara que plusieurs personnes sont parti manifester à l'ambassade nord-japonaise pour avoir le droit de retrouver leur famille qui est restée dans le nord. Une fois sur place, Goro intervient en disant que tous sont japonais mais il se fait arrêter pour outrage à agent. En cellule, il crie pour qu'on lui ramène son chien qui n'aura rien à manger s'il reste enfermé là. Sakamaki est libéré et il retrouve son chien qui a été emmené par son ami. C'est la dernière apparition de Goro dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Le président américain

    scan 794Volume 1

    Après le tremblement de terre du 10 août 2002 et de sa puissante réplique le 15 août, les 8 bases américaines au Japon ont été fortement endommagées, dont les bases de Fussa et Yokosuka. Afin d'assurer la sécurité de ses 50.000 soldats et de leur famille, mais aussi pour aider le peuple japonais, le président américain décide d'envoyer la VIIème flotte de l'US Navy au large de l'archipel de Ryukyu. Plus tard, lors d'une réunion à la maison blanche, le gouvernement américain constate la scission du Japon en 2 mais aussi l'arrivée le 18 août de soi-disant observateurs chinois à Sapporo où le gouvernement japonais s'est installé provisoirement. Les Etats-Unis voient en cette action une opération militaire déguisée et le président ordonne l'envoi de troupes en renfort. C'est la dernière fois que l'on voit le président américain dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La faille".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Mr Cho

    scan 795Volume 1

    Mr Cho est l'ambassadeur de Chine au Japon. Après les tremblements de terre qui ont secoué le Japon et l'envoi de nombreux militaires par les Etats-Unis, le secrétaire général japonais, Takuma Ryu, décide d'aller parler à Mr Cho pour lui demander l'aide de la Chine. Celui-ci revient sur le discours du président américain, plein de bravoure. Mais il émet des réserves en prenant une citation de Confucius sur la vertu et l'éloquence, ainsi que sur la plénitude et le courage. De plus, il ajoute que son pays a survécu au plus grand tremblement de terre de l'humanité dans la province de Shanxi. Et étant donné qu'ils ont surmonté cela, il accepte bien évidemment d'aider le Japon. Plusieurs jours plus tard, Cho appelle Ryu pour lui dire qu'ils envoyent d'abord une équipe d'observateurs. Mais on n'entend plus parler de ce personnage par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La faille".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Mr Ozu

    scan 796Volume 2

    Cet homme est le responsable du camp de réfugiés japonais à Taipei. En avril 2017, Jimichi Ikuo, proche de l'ancien secrétaire général Takuma Ryu, vient le voir pour lui demander s'il a vu le petit-fils de Ryu, Gen'Ichiro, parmi les 80.000 réfugiés de son camp. Mr Ozu répond malheureusement par la négative et demande des nouvelles du pays. Jimichi lui apprend que la pays est toujours divisée en 2 et que les Etats-Unis et la Chine gèrent respectivement le sud et le nord du pays, mais que la reconstruction du pays est toujours ralenti par des malversations. Ozu explique alors que les réfugiés perdent espoir en un retour au pays et appellent même une montagne des environs "le Fuji de Taipei". De plus, seule une minorité de japonais présents a appris le mandarin et s'est intégré à la population de l'île, ce qui implique des conflits raciaux et une montée des mouvements radicaux. Mr Ozu craint que cela ne tourne au bain de sang. Et cela ne tarde pas. Quelques jours plus tard, une mère et son jeune fils sont assassinés après avoir été impliqués dans une dispute raciale au marché de Taipei. A la veillée funèbre, plusieurs s'apprêttent à aller se battre mais Ozu s'interpose, argumentant que les taïwanais qui ont pris le parti des japonais risquent de se retourner contre eux. Cela ne marche pas mais un policier, Yui, ancien japonais naturalisé taïwanais, intervient en disant vouloir brûler de l'encens. Ozu explique à Jimichi que les japonais ont un fort ressentiment envers ceux qui ont renoncé à leur nationalité. Mais la situation se calme. Ensuite, Ozu se rend avec Jimichi chez le parlementaire Zu afin de lui demander de faliciter la naturalisation des réfugiés et de ne pas couper leur aide. Oxu se met même à genoux, ce qui se révèle efficace. A la sortie de cet entretien, Ozu apprend cependant que le groupe de Kurofuji, un radical, va lancer une révolte armée. Mr Ozu réunit alors les chefs de section et durant la réunion, il reçoit un appel de Cha, un policier taïwanais, qui lui révèle que l'assassin de la mère et de son enfant allait venir leur présenter ses excuses. Il est accompagné de Shan, un jeune homme qui tient une boutique ambulante de nouilles, qui avait pris la défense des 2 victimes et qui déclare être en réalité japonais. Il veut empêcher tout bain de sang pour ne pas revivre le cauchemar de 2002...

    Volume 3

    Après les paroles de Gen'Ichiro, Mr Ozu et les autres personnes présentes ne veulent plus voir quiconaue mourir sous leurs yeux. Mr Ozu fait donc un appel aux réfugiés via la radio du camp pour marcher vers la capitale et empêcher Kurofuji de faire un bain de sang. A sa grande surprise, ce ne sont pas quelques japonais qui se portent volontaires mais bien les 80.000 réfugiés du camp. La marche commence et Mr Ozu se présente comme responsable pour tout débordement. Il répond à une journaliste, insistant sur une marche et pas une manifestation, mais soudain, la marche est stoppée par la présence de l'armée. Heureusement, Gen'Ichiro a l'idée de retirer son t-shirt pour s'en servir comme drapeau blanc. Mr Ozu décide de le suivre et très rapidement, tous les japonais en font autant avec ce qu'ils trouvent de blanc. Cependant, l'armée tire un coup de semonce. A ce moment, la journaliste donne son téléphone au jeune homme car la présidente de Taïwan, Tsai Chinlin, veut lui parler. Finalement, Gen'Ichiro réussit à convaincre la présidente, l'armée s'écarte et la marche peut continuer. Quand ils arrivent en ville, Mr Ozu, sachant que Kurofuji va attaquer 3 points bien précis, demande à 2 petits groupes de se détacher discrètement pour arrêter les terroristes au marché et à la gare, tandis qu'il dirigera un troisième groupe qui ira à la chaîne de télévision TCB. Il confie le reste à Jimichi et demande de ne pas répondre aux provocations. Alors que les 2 premiers groupes ont réussi, 3 morts sont déjà à déclarer à la chaîne TCB. Ozu demande à la police de les laisser passer et justement, Kurofuji exige qu'Ozu et 4 autres japonais viennent à lui. Ozu essaie donc de convaincre Kurofuji qui ne croit pas que parlementer encore et encore améliorera la situation des japonais à Taïwan. Il se sent comme les palestiniens qui ont perdu leurs terres. Ozu pense, lui, qu'il n'est plus question de nation mais plutôt de survie, sans oublier qu'ils sont japonais. Malheureusement, quand Mr Ozu parle de la puissance des mots associé à une volonté de fer, Kurofuji lui tire plusieurs fois dessus, le tuant sur le coup.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 8 - Le camp de réfugiés de Taïwan".
    • Statut au volume 4 : Tué par Kurofuji avec une arme à feu.
    • Statut au volume 8 : Tué par Kurofuji avec une arme à feu.

    Chenchun

    scan 803Volume 2

    Chenchun est un jeune garçon de Taipei, un petit voyou qui travaille pour le Ryuhaipan, la mafia locale. Il traîne souvent avec Chan, son ami. Alors que la petite boutique de nouilles de Shan en sur le point d'être démolie par des japonais en colère. Chenchun part sur son scooter avertir Chan, sachant qu'il déteste les japonais. Il emmène son ami sur place et regarde le spectacle, Chan mettant en fuite les jeunes japonais et faisant la connaissance de Shan. Le lendemain Chan demande à Chenchun où se trouve le restaurant de son nouvel ami et il raconte aussi que, quand il était petit, un voyant lui a dit qu'il deviendrait grand par la taille, mais aussi de caractère. Quelques jours plus tard, au marché, Chan se rebelle contre le Ryuhaipan et Chenchun lui demande alors ce qu'il vont faire. Mais Chan assume son choix et son ami sait qu'ils sont dans le pétrin. A ce moment, tous les 2 apprennent la mort de la japonaise et de son fils qui avaient été au coeur de la rixe du marché, assassinés sauvagement. Juste après cette annonce à la télévision, un certain Chinmin appelle et souhaite parler à Chan. C'est la dernière apparition de Chenchun dans ce tome.

    Volume 4

    Après la marche des 80.000 réfugiés japonais du camp de Tansui. Chenchun s'occupe lui de son ami Chan qui a attaqué Yan du Ryuhaipan et qui a été blessé par ce dernier. Chenchun doit faire attention parce que les rues grouillent de membres du Ryuhaipan qui cherchent Chan dont la tête a été mise à prix pour trahison. Il apporte à manger et à boire à son ami, ainsi que des informations. Tous les réfugiés ont été reconduits au camp tandis que les terroristes survivants sont interrogés par la police. Quant à Shan, il aurait disparu de l'hôpital où il séjournait. Chan veut aller à sa recherche mais Chenchun veut l'en empêcher, étant donné ses blessures. C'est à ce moment que quelqu'un frappe à la porte. Méfiant, Chenchun sort son arme. L'inconnu dit être un invité et Chenchun ouvre prudemment la porte. Mais l'intrus se saisit de son arme et se présente comme étant Yui de la police Taïwanaise. Chan se souvient que Gen'Ichiro lui faisait confiance et Yui a trouvé cette cachette grâce à Chinmin qui s'est rendu. Le policier demande à Chan de protéger Shan qui a en sa possession une disquette qui prouve que c'est le lobby anti-japonais qui est derrière le meurtre de la mère et de son fils, ainsi que des tensions raciales et l'armement des terroristes de Kurofuji. Plus tard dans la journée, Gen'Ichiro arrive dans la cachette et tous les 3 discutent de ce qu'ils vont faire tandis que Chenchun est occupé à autre chose. Lors du discours de la présidente de Taïwan, Tsai Chinlin, devant le grand temple commémoratif, les 3 amis apparaissent sur grand écran et Chan demande à Chenchun et ses amis de retenir la foule, très hostile. Chenchun reste dans ce rôle jusqu'à ce que Shan ait le temps de montrer les preuves à tout le peuple Taïwanais. Plus tard, Quand il apprend que Chan et ses 2 amis vont partir pour le japon clandestinement, Chenchun et quelques amis viennent lui dire au revoir en lui disant de faire attention aux japonaises.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 8 - Le camp de réfugiés de Taïwan".
    • Statut au volume 4 : Vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Chan

    Volume 2

    scan 804Il s'agit d'un jeune bagarreur assez costaud qui travaille pour le Ryuhaipan, la mafia de Taipei. Il a pourtant un grand coeur mais déteste les japonais. Alors, quand son ami Chenchun vient le prévenir qu'une trentaine de japonais s'apprêttent à détruire une petite échoppe de nouilles, Chan arrête de manger et monte sur le scooter de Chenchun. Sur place, il ne s'effraie pas du sabre de son adversaire mais est surpris de voir le vendeur, Shan, ramasse des morceaux de bol tranquillement. Chan met les voyous en déroute mais Shan refuse de prendre tout l'argent de leur leader, ce qui rend Chan très fier qu'il soit taïwanais. Le lendemain, il demande à Chenchun où habite Shan et lui raconte que, enfant, un voyant lui avait raconté qu'il serait grand de taille, mais aussi de caractère. Chan va voir la mère de Shan qui lui avoue qu'il n'est pas son fils mais que c'est un japonais que son mari et elle, restaurateurs au Japon, ont recueilli après le tremblement de terre de 2002, presque complètement amnésique. Elle est cependant maintenant résolue à lui dire la vérité après ce qu'il s'est passé. scan 805Chan déclare vouloir s'en charger et va le voir. Mais Shan révèle qu'il a déjà retrouvé la mémoire depuis environ un an, tout en se disant taïwanais de coeur. Ils vont ensembles le dire à sa mère puis Chan raconte qu'il est orphelin et que le Ryuhaipan, même s'il ne l'aime pas beaucoup, est sa famille. Le lendemain, au marché, ils sont témoins d'une dispute car une marchande refuse de vendre ses légumes à une japonaise. Shan prend la défense de celle-ci et quand Yan, un tueur du Ryuhaipan intervient, c'est Chan qui vient à son secours. Ayant ainsi trahi le Ryuhaipan, Chan apprend le lendemain par la télévision l'assassinat de le femme japonaise et de son fils. Juste après, Chinmin, son ami d'enfance, l'appelle car il n'est pas content que Chan ait pris la défense de japonais. Chan se demande alors si ce n'est pas son ami le coupable et révèle à Shan qu'enfants, Chinmin et lui recevaient des cadeaux d'une hôtesse d'accueil qui s'est fait tuer par un japonais qui la payait grassement mais qui ne voulait pas tenir sa promesse de l'épouser quand elle arriva dans son pays. Depuis, tous les 2 vouent une haine envers les japonais. Chan part ensuite à la recherche de son ami pour le convaincre de se rendre aux autorités. Cependant, après réflexion, Chan se dit que si Chinmin a appris que Shan est japonais, il pourrait s'en prendre à lui. Et justement, en téléphonant à son nouvel ami, il constate que Chinmin le menace avant de donner rendez-vous à Chan dans un hangar. Là-bas, même s'il ne lui pardonne pas, Chan parvient à faire comprendre à son ancien ami qu'il a fait une erreur, et avec Shan, il le persuade de se rendre. Tous les 2 accompagnent Chinmin jusqu'au camp de réfugiés japonais pour qu'il confesse son crime. Une fois sur place, Chan laisse son ami entre les mains du japonais tandis qu'il part s'occuper du Ryuhaipan qui a commandité cet horrible meurtre...

    Volume 3

    Alors que les 80.000 réfugiés du camp japonais sont en train de marcher en ville et que Yan du Ryuhaipan fait en sorte que les taïwanais les provoquent, Chan finit enfin par retrouver ce dernier. Alors que le tueur est assis à l'arrière d'un voiture, Chan casse la vitre d'un coup de poing et se saisit de Yan par la cou. Il ordonne ensuite aux gardes du corps du tueur de ne pas bouger puis dit à Yan de stopper ceux qui cherchent les embrouilles avec les japonais. Le copilote téléphone aux voyous qui arrivent près de la voiture puis partent sur les ordres du tueur. Mais celui-ci profite d'une inattention de Chan pour lui enfoncer son grand couteau dans l'estomac. Yan sort de la voiture, enlève sa veste et commence à attaquer Chan pour le punir d'avoir trahi le Ryuhaipan. Pourtant le solide gaillard traite le tueur de chien au service de son boss alors que lui est devenu un homme en se libérant de l'influence de la mafia. Yan, fâché, lui rétorque que son visage sera la dernière chose qu'il verra. Malgré tout, Chan n'est pas impressionné et ne s'excuse pas. Pour se dégager de son adversaire qui est sur lui, il donne un crochet du droit. Mais au lieu de le frapper à nouveau, une fois le tueur à terre, il frappe à côté. En effet, il ne veut pas s'abaisser à quelque chose de si bas et s'en va. On ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    Après son affrontement avec Yan, Chan se rend dans une cachette, inconnue du Ryuhaipan, où il se fait soigner par Chenchun. Il apprend de celui-ci que les réfugiés japonais ont été reconduit au camp de Tansui et ne peuvent plus en ressortir, que les terroristes survivants d'un bain de sang sont interrogés par la police et que Gen'Ichiro a disparu de l'hôpital, où il a été admis après avoir été en plein milieu de l'attaque de l'armée contre les terroristes. Chan veut aller chercher son ami mais Chenchun le lui déconseille. C'est à ce moment que quelqu'un frappe à la porte, disant être un invité. Cet inconnu parvient à désarmer Chenchun et se présente comme étant Yui de la police Taïwanaise et un ami de Shan. Il a trouvé cet endroit grâce à Chinmin. Gen'Ichiro est à l'abri et il a des preuves que le lobby anti-japonais a armé les terroristes et est derrière les tensions raciales. Une fois Shan avec eux, les 3 amis décident de ne pas laisser tomber et d'aller de l'avant. Ils apprennent par la journaliste Chen Li que la présidente de Taïwan, Tsai Chinlin, va donner un discours dans 2 jours sur la place commémorative Jiang ZhangZheng. Gen'Ichiro décide d'agir à ce moment avec l'aide de la journaliste. Le jour même, les 3 amis sortent du camion régie et apparaissent sur grand écran. La foule, très hostile, est retenue par Chenchun, à la demande de Chan, et par Shataitai. Shan parvient jusqu'à la présidente et montre au public ses preuves, mettant fin au conflit. Après cela, les traversées vers le Japon sont interdites mais Gen'Ichiro décide de auqnd même y aller et Chan veut l'accompagner, ainsi que Yui. Tous les 3 partent donc sur une petite embarcation et font leurs adieux aux autres réfugiés japonais, à la mère de Shan ainsi que Chenchun et les autres amis de Chan.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 8 - Le camp de réfugiés de Taïwan".
    • Statut au volume 4 : Vivant.

    Volume 7

    Arrivés au nord du Japon en juillet 2017, Chan et ses amis se dirigent vers le nord et tombent sur des champs de blés. Cependant, le fermier leur dit qu'ils ne peuvent rien prendre car ces champs appartiennent à la régie agricole. Les amis se séparent et Chan tente de chercher de l'essence dans la banlieue de Gray City, ce qu'il reste de Tokyo. Il tombe sur des voyous qui agressent une jeune femme aveugle. Chan n'a aucun mal à se débarasser des 3 malfrats et il emmène la jeune femme. Une fois arrivés dans la chambre que les amis occupent pour le moment, et alors que Gen'Ichiro n'est pas encore arrivé, Yui dit qu'il vaudrait mieux que cette femme aille dans un endroit adapté une fois qu'elle sera réveillée. Une dispute éclate entre Chan et Yui pour le sort de l'aveugle et Gen'Ichiro arrive juste à l'instant. Celui-ci est de l'avis de Yui. Après avoir laissé la femme quelques minutes seule, celle-ci s'enfuit et les 3 amis se séparent pour la retrouver. Gen'Ichiro la trouve et ensembles, ils vont voir ce qu'il reste de Tokyo depuis le toit d'un immeuble abandonné. Le jeune femme, qui s'appelle Eri, demande à être déguisée pour ne pas être reconnue et le groupe rencontre d'autres clandestins. Ceux-ci offrent une bouteille d'alcool mais Yui comprend vite qu'il s'agit de cambrioleurs de clandestins. Mais comme ils avaient des mouchoirs avec le même symbole que les boucles d'oreilles d'Eri, les amis posent la question à la jeune femme qui dit être un gourou du nom d'Izayoi mais avoir abandonné sa secte car elle a été trompée. Elle veut corriger sa faute envers ses croyants. Ils arrivent ensuite dans un petit hôtel où la gérante, Mitsuko, confond Chan avec son fils disparu. Le gaillard joue le jeu mais un peu plus tard, un petit tremblement de terre fait paniquer Mitsuko. Elle n'est alors calmée que par la présence d'Eri.

    Volume 8

    Yui vient prévenir ses amis que l'hôtel est encerclé, non seulement par les membres de la secte du clan de la 16ème lune, mais aussi par les autorités du nord-Japon. Yui décide de prendre les voitures des locataires de la chambre 207 mais ceux-ci s'avèrent être des terroristes de l'alliance du bras de mer, qui se bat pour la réunification du Japon. C'est pour eux que les militaires nord-japonais sont venus. L'un des terroristes se sacrifie pour permettre la fuite de tous les autres. Sur le trajet, les 3 amis apprennent que tous les nord-japonais ont une puce sous la peau. Puis, ils font la connaissance de Ryuji Kumoi qui a reconnu le jeune homme qui a fait la marche des réfugiés à Taïwan. Les amis passent la nuit sur place et le lendemain, Ryuji révèle qu'un lobby nord-japonais contrôle le pouvoir et l'économie et s'enrichit sur le dos des citoyens en voulant créer un nouvel empire de Mandchourie. Mais le but de l'alliance pour l'instant est de s'occuper de Misao Munakata, le chef de l'exécutif sud-japonais qui aurait vendu le sud aux américains. Eri tremble à cette annonce et plus tard, elle avoue à ses amis que l'homme était son premier amour. Gen'Ichiro demande alors à pouvoir rencontrer Munakata. Kumoi refuse et menace le jeune homme mais Yui et Chan s'interposent pour protéger leur ami. Ryuji accepte alors la rencontre mais Chan sait qu'il va se servir de Gen'Ichiro comme appât. Kumoi veut d'ailleurs qu'il fasse en sorte que Misao ouvre les rideaux de sa chambre et il garde Yui et Chan dans sa cache comme otages pour le bon déroulement de l'opération. Pourtant, les 2 amis parviennent à se débarrasser de leurs gardiens et les ligotent. Au retour de Ryuji, ils apprennent que leur ami a laissé Munakata en vie. Le jeune homme arrive juste à ce moment, après avoir plongé dans l'eau pour échapper aux gardes du corps de Misao, seulement blessé à l'épaule. Kumoi décide de reporter l'assassinat de Munakata et tente de contacter son boss, Kazuku Kumon. Celui-ci répond et demande qu'on lui amène les 3 amis et la jeune femme. Durant le trajet, Ryuji raconte qu'il est fils de médecin et qu'après la catastrophe de 2002, les chargements de médicaments étaient détournés par le lobby nord-japonais...

    • Statut au volume 8 : Vivant.

    Suchin

    scan 806Volume 2

    Cette femme taïwanaise tenait, avec son mari, un restaurant chinois à Kobé avant la catastrophe de 2002. Avec la division du Japon en 2, le couple décida de retourner à Taïwan. Mais en fuyant Kobé, ils ont trouvé un garçon rejeté par la mer. Celui-ci avait perdu la mémoire et ne se souvenait que de son nom : Gen. Le couple pris la décision de l'adopter et de le nommer Shan. Ils l'emmenèrent à Taipei où, 10 ans plus tard, le mari de Suchin tomba gravement malade. Il demanda à son épouse d'avouer la vérité à Shan pour qu'il puisse retrouver ses vrai parents. Cependant, Suchin n'eut pas suffisamment de courage pour le faire, ayant peur que leur fils s'en aille définitivement. En avril 2017, après que des japonais aient cherché la bagarre avec Gen, Chan, son nouvel ami, vient lui rendre visite pour le féliciter de son comportement. En voyant qu'il n'y a pas de photos de Shan sur le mur, Chan en fait la remarque et Suchin avoue la vérité. Elle raconte tout à Chan et a maintenant la ferme intention de tout révéler à son fils. Chan la rassure en disant que Shan est fier d'être taïwanais et se propose de tout avouer à la place de sa mère. Pourtant, quand ils reviennent tous les 2, Shan admet avoir déjà retrouvé la mémoire depuis environ un an. Suchin le remercie donc d'être resté. Quelques jours plus tard, Shan vient en aide à une japonaise et son fils au marché mais ceux-ci sont tués par la mafia locale. Quand le jeune homme lit la nouvelle dans les journaux, sa mère essaye de le rassurer et d'amoindrir son sentiment de culpabilité. Plus tard encore, Suchin commence à s'inquiéter que son fils mette sa vie en danger mais celui-ci la rassure en disant vouloir prendre soin de sa clientèle. Suchin pense néanmoins qu'il ne tient pas en place. C'est la dernière apparition de Suchin dans ce tome.

    Volume 3

    scan 811Alors qu'elle regarde la télévision, Suchin s'aperçoit que les 80.000 réfugiés du camp japonais près de Taipei sont en train de marcher vers la ville et que son fils Shan se trouve à leur tête. Elle tremble de peur qu'il lui arrive quelque chose de grave. Et quand Gen'Ichiro se met à agiter son t-shirt blanc en marchant face à l'armée, l'inquiétude de Suchin est à son maximum mais elle fait confiance à son fils. C'est la dernière apparition de Suchin dans ce tome.

    Volume 4

    Après la prise d'otages à la chaîne TCB dont son fils en est sorti vivant et en bonne santé, Suchin va voir Shan à l'hôpital où il a été admis. Là-bas, son fils, en état de se déplacer, va à la cuisine pour faire des nouilles et quand un policier vient rendre visite à Shan dans sa chambre, Suchin lui indique où il se trouve. Quelques jours plus tard, Shan et ses amis parviennent à prouver publiquement que le lobby anti-japonais était derrière les tensions raciales et avait armé les terroristes japonais pour attiser le feu. Après ces événements, Suchin sent que son fils va vouloir partir à la recherche de ses vrais parents, aujourd'hui décédés. Aussi, quand le jeune homme le lui annonce, elle n'est pas surprise et va devoir attendre longtemps avant de pouvoir regoûter à ses nouilles. Elle le soutient donc. Le jour du départ, elle se tient près d'un petit phare, les larmes aux yeux, et Shan lui promet de revenir.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 9 - Mère et enfant".
    • Statut au volume 4 : Vivante.

    Volume 5

    Nous revenons plusieurs années en arrière. Nous sommes le 13 novembre 2002, soit quelques mois après la catastrophe qui a touché le Japon. Suchin et son époux tiennent une petite échoppe de fortune sur la rive ouest de ce qu'était avant le lac Biwa. Ils ont recueilli Gen'Ichiro qui a perdu la mémoire. Un couple regarde alors le garçon qui observe des fourmis déplacer de la nourriture. Il s'agit de Misao Munakata et Eri Natsuki. Le couple vient manger chez eux et Suchin et son mari leur servent un repas qu'Eri trouve succulent. Misao pose alors des questions sur Gen'Ichiro et Suchin pense qu'il a dû traverser de dures épreuves pour en perdre la mémoire. Après cela, Suchin souhaite bonne chance à Misao qui recherche son père et sa soeur. C'est la seule apparition de Suchin dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Supposé vivante.

    Shataitai

    scan 807Volume 2

    Il s'agit d'une vendeuse de fruits et légumes du marché de Taipei. Elle est considérée comme la chef de ce marché et est une commerçante intraitable. Cependant, avec le camp de réfugiés japonais qui se trouve à proximité de la ville et qui est la depuis la catastrophe de 2002, il y a 15 ans, les tensions raciales se font ressentir. Dès lors, un jour, Shataitai refuse de vendre un chou à une japonaise, argumentant que ceux-ci sont des voleurs qui marchent sur les plates-bandes des taïwanais. Le reste de la foule supporte la commerçante mais Shan, qui passait juste à ce moment, achète un chou à Shataitai et le revend directement à la japonaise. La commerçante met en garde le jeune homme contre les trucs louches mais Gen'Ichiro lui répond qu'il trouve la commerçante bizarre car, auparavant, elle disait qu'un client est un client du moment qu'il paye, sans discriminations. Et le jeune homme a toujours suivi ce précepte et trouve qu'il est honteux de s'en prendre aux plus faibles, qu'importe la nationalité. A ce moment, Yan, un tueur du Ryuhaipan, la mafia locale, intervient en faveur de Shataitai mais il est repoussé par Chan, le nouvel ami de Shan, qui fait aussi partie du Ryuhaipan. Le soir même, elle boit le thé avec le chef de la mafia, en compagnie de Yan. Après avoir cité les paroles de Shan, elle ajoute que ces paroles sont les siennes mais qu'elle les avait oublié, donnant ainsi raison au jeune homme. Mais le mafieux ne veut pas s'en prendre à Shataitai pour ces paroles car elle a beaucoup d'influence. Et quand il dit qu'il veut voir Chan s'occuper de Shan, la commerçante déclare que Chan ne sera jamais un bon mafieux car il ne se laissera pas manipuler. Le chef du Ryuhaipan va donc s'occuper de son cas. On ne voit plus Shataitai par la suite dans ce tome.

    Volume 3

    Les collègues de Shataitai l'appelle car il y a quelques chose de préoccupant à la télévision. Et la commerçante constate que les 80.000 réfugiés du camp japonais sont en train de faire une marche vers Taipei, avec Shan à leur tête. Shataitai et ses collègues sont encore plus étonnés lorsque le jeune homme s'avance vers l'armée en agitant son t-shirt blanc en signe de non-violence. Une fois les réfugiés en ville, Shan et un petit groupe se détache discrètement du cortège principal mais la commerçante arrive sans peine à retrouver le jeune homme. Elle lui demande alors les raisons de cette marche insensée. Shataitai apprend alors que Shan est en fait japonais mais surtout que des terroristes japonais ont l'intention de commettre des attentats en 3 points stratégiques, dont le marché. Traitant le jeune homme d'arrogant et d'égoïste comme tous ceux de son pays, la commerçante s'apprête à appeler la police pour abattre les terroristes jusqu'au dernier, ainsi que les japonais, pour protéger les taïwanais. Pourtant, Shan dit vouloir suivre la voie de l'humanité et demande à Shataitai de lui faire confiance. La Commerçante prend donc le risque. Elle ferme le marché de nuit et seuls les autres commerçants et le japonais du petit groupe de Shan sont présents lorsque les terroristes apparaissent. Et la voie choisie semble porter ses fruits puisque les terroristes déposent les armes. De plus, ils apprennent par téléphone que ceux qui devaient attaquer la gare ont fait de même. Après cela, Shataitai déclare à Gen'Ichiro que la ferveur qu'ils ont mis dans cette action est peut-être le premier pas vers un nouveau Japon. Malheureusement, ils apprennent que 3 morts sont déjà à déplorer aux locaux de la chaîne TCB et le jeune homme se dépêche d'y aller en scooter. C'est la dernière apparition de la commerçante dans ce tome.

    Volume 4

    Après le bain de sang à la chaîne TCB, les réfugiés japonais sont cantonnés dans leur camp mais Shan n'a pas encore renoncé. Il a des preuves que le lobby anti-japonais est derrière ce massacre, ainsi que des tensions raciales. Et il compte bien les montrer publiquement, avec l'aide de Shataitai. Alors que la présidente de Taïwan, Tsai Chinlin, est en train de faire un discours sur la place commémorative Jiang ZhangZheng, Shan et ses 2 amis font irruption et apparaissent sur grand écran. Afin de retenir la foule hostile, Shataitai et les autres commerçant du marché s'interposent. Shataitai dit que frapper des gens qui marchent est indigne d'un taïwanais et que s'ils le font, il y aura de sérieuses représailles. C'est la seule apparition de la commerçante dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 10 - Chan et Shan".
    • Statut au volume 4 : Vivante.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivante.

    Yusuké

    scan 808Volume 2

    Yusuké est un petit garçon japonais dont la mère s'appelle Miyo. En 2017, tous les 2 font partie des 80.000 réfugiés que compte le camp près de Taipei, à Taïwan. Cependant, des tensions raciales commencent à se faire sentir et lorsqu'ils vont tous les 2 au marché, la vendeuse de fruits et légumes refuse de leur vendre un chou, les traitant de voleurs. Heureusement pour Yusuké et sa mère, un jeune taïwanais du nom de Shan achète le chou à Shataitai et le revend directement à Miyo. Mais lorsque le jeune homme parle de honte face à cette discrimination, Yan, un tueur du Ryuhaipan, la mafia locale, intervient. Et après la rébellion de Chan, aussi membre de la mafia, mais aussi ami de Shan, face à ce tueur, la mère et son enfant peuvent repartir. Malheureusement, durant la nuit, Yusuké et sa mère sont tués avec un couteau par Chinmin, ancien ami de Chan et engagé par le Ryuhaipan.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 10 - Chan et Shan".
    • Statut au volume 4 : Tué par Chinmin avec un couteau.
    • Statut au volume 8 : Tué par Chinmin avec un couteau.

    A suivre dans le prochain articles.

    Cronos


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :