• Voilà la huitième suite de la liste des personnages de 20th century boys.  Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Okano

    Volume 7

    En 2014, Okano est une élève du lycée municipal de Shin-Okubo. Elle fait partie des survivantes du grand bain de sang de l'an 2000, qui a eu lieu le soir du 31 décembre 2000. Ce soir-là, partout dans le monde, des terroristes ont diffusé un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang, et qui avait déjà fait des ravages dans plusieurs villes du globe en 1997. De plus, à Tokyo, où se trouvait l'instigateur de ces attaques, Kenji Endô, un robot géant est apparu, semant la panique et le virus mortel. Fort heureusement, Ami, le leader masqué d'une organisation qui est devenu le parti de l'amitié, est venu faire face au robot avec la tour qui a servi à l'exposition universelle d'Osaka en 1970. De plus, les dirigeants du parti ont distribué un vaccin au virus, qu'ils avaient mis au point en secret. Ami est devenu le sauveur de l'humanité et son parti dirige désormais le Japon. Pour leur dossier d'histoire, Okano et ses camarades doivent choisir une personnalité ou un événement de l'histoire du Japon. Il s'adresse d'abord à Inoue avant de passer à Egawa, pour ensuite interroger Okano sur son choix. Celle-ci veut travailler sur Abe no Seimei. Cela étonne le professeur, qui espère qu'elle ne va quand même pas travailler sur les esprits. Okano répond que c'était un devin qui pratiquait la divination chinoise. Le professeur rétorque qu'il le sait bien, et lui conseille de montrer comment il s'est implanté dans la capitale, car c'est un sujet d'examen classique. Le professeur s'adresse ensuite à Kyôko Koizumi. Celle-ci n'avait pas vraiment fait son choix, mais comme elle ne peut pas prendre Hitler, elle ouvre son manuel et tombe sur Kenji Endô, qu'elle prend comme sujet. Son professeur essaie de la dissuader à cause de la difficulté. Il se rappelle aussi qu'il était lui-même lycéen au moment du grand bain de sang. Il finit par se laisser convaincre. On ne voit plus Okano par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 7, dans le chapitre intitulé "Chapitre 5. Koizumi".
    • Statut au volume 10 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 14 : Supposé vivante.

    Kyôko Koizumi

    Volume 7

    Il s'agit d'une élève du lycée municipal de Shin-Okubo, en 2014. Comme elle arrive en retard à son cours, elle essaie de se faufiler à l’intérieur de la classe sans être aperçue par son professeur. Celui-ci l'appelle, et Kyôko est obligée de se montrer. Le professeur remarque qu'elle est au fond de la classe alors que sa place est devant. Kyôko prétend qu'elle cherche une lentille, et le professeur lui demande quel sujet elle a choisi. Ne comprenant pas, Kyôko interroge son amie, qui lui répond qu'il fallait choisir un événement ou un personnage pour le dossier d'histoire. Kyôko dit alors qu'elle a pris Hitler, mais son professeur lui rappelle qu'il faut un lien avec l'histoire du Japon. Elle prend son manuel et tombe par hasard sur une photo de la bande de Kenji Endô. En 2000, celui-ci était le responsable du grand bain de sang de l'an 2000, qui s'est produit le soir du nouvel an. Il avait fait apparaître un robot géant en plein Tokyo, qui diffusait un virus mortel, qui vide ses victimes de leur sang en quelques instants, et de nombreux terroristes à travers le monde avaient aussi diffusé le virus le même soir. Heureusement, Ami, leader mystérieux et masqué d'un groupe devenu le parti de l’amitié, a procuré un vaccin à ce virus qui avait déjà sévi en 1997 dans plusieurs villes, et il a affronté le robot qui a fini par exploser. Ami dirige maintenant le Japon et est devenu le sauveur de l’humanité. Kyôko choisit donc Kenji Endô comme sujet. Le professeur essaie de l'en dissuader, et se rappelle qu'il était lui-même lycéen lors du grand bain de sang. Mais Kyôko trouve étrange la photo de la bande de Kenji, qui est près du robot et qui semble s'y opposer plutôt que de le télécommander. Après les cours, Kyôko s'effondre, et dit à son amie qu'elle a suivi le groupe The Eloïm Essaïm, dont le guitariste, Damien Yoshida, est craquant. Elle veut aller les suivre de mercredi à dimanche, mais son amie lui rappelle que le devoir est pour lundi. Tout comme le professeur, elle lui conseille d'abandonner, car dans la classe d'à côté, une fille, Kanna Endô, a pété les plombs quand le professeur a parlé de Kenji Endô, et a frappé un enseignant et cassé une vitre. Kyôko se rend alors au mémorial d'Ami, là où le robot a explosé, et elle croise un vieil homme qui mange des ramens au milieu de la place vide. La lycéenne lui en demande la raison, et l'homme répond que c'est parce que Kenji adorait ça. Il se met alors à parler de bowling, et d'une partie jouée par Kenji avec un snake-eye au dixième tour. Ensuite, il s'en va, mais Kyôko le suit pour en savoir plus sur Kenji et dit que c'est pour son cours d'hist0ire. Le vieil homme lui demande de quoi écrire, et signe un autographe. Kyôko s'en fout, mais c'est alors que plein de vagabonds vont vers le vieil homme et lui demandent un autographe. Ils disent à la lycéenne qu'elle a de la chance d'en recevoir un du premier touriste de l'espace. Kyôko prend le vieil homme à part, qu'elle a finalement reconnu comme étant Kyûtarô Kaminaga, mais que tout le monde surnomme Dieu. Il était autrefois SDF, mais grâce à des rêves prémonitoires, il est devenu riche avec la bourse. Il s'en fout, mais attends que le bowling revienne à la mode. Des policiers arrivent ensuite, et bousculent les sans-abris pour qu'ils partent. Kyôko veut intervenir, mais Dieu la dissuade, car les vagabonds reviendront le lendemain. Le vieil homme accepte ensuite de raconter ce qu'il s'est passé lors du grand bain de sang. Il raconte qu'en effet, Kenji et ses amis d'enfance se sont opposés au robot géant, en fait envoyé par Ami. Durant leurs tentatives pour arrêter le robot, l'un d'eux, Fukube, est mort en tombant du haut d'un immeuble. Dieu, lui, était avec d'autres SDF dans les égouts, à surveiller Kanna, la nièce de Kenji. Ils écoutaient ce que faisaient Kenji et ses amis grâce aux talkies-walkies, et en prenant une camionnette, l'un d'eux a mis la chanson "20th century boy" des T-rex. C'est alors qu'ils ont fait une découverte en passant sous le robot géant...

    Volume 8

    Dieu raconte que Kenji et ses amis ont compris que le robot géant n'était en fait qu'une baudruche géante camouflée. Kenji est monté seul à bord et y a mis des explosifs. C'est à ce moment qu'Ami est apparu avec la tour de l'exposition universelle d'Osaka. Le robot a explosé pile à minuit, et Kenji a péri. Kyôko comprend que tout ce qu'il y a dans son manuel est inventé par Ami et le parti de l'amitié. De plus Dieu cherche Kanna, et prévient la lycéenne qu'elle a intérêt à se taire si elle veut rester en vie. En parcourant les vieux journaux, Kyôko apprend que plein de personnes sont mortes de façons inexpliquées. Elle veut donc abandonner son sujet, mais son professeur refuse. Il explique que comme quelqu'un s'est intéressé à ce sujet, il a dû prévenir la commission à l'éducation, et que Kyôko va aller faire un entraînement à Ami-Land. Celle-ci pense qu'on va lui laver le cerveau, mais tout est déjà réglé. Kyôko décide donc de fuguer, mais il est trop tard. Dans le bus qui l'emmène, l'hôtesse leur fait tordre une cuillère. Ensuite, dans le parc, Kyôko se fait avoir par Kenji dans une attraction de simulation. La dreamnavigator Takamatsu leur dit qu'ils arriveront à la fin de l'attraction dans une semaine, et dit à Kyôko de jeter son mouchoir à terre. Soudain, un homme débarque et balaie le mouchoir avant de s'en aller. Kyôko continue les attractions, dans lesquelles Kenji et ses amis sont tous décrits comme des dangereux terroristes. Le soir, dans les bains publics, Kyôko a l'impression de voir quelqu'un les espionner. Ensuite, dans sa chambre, elle décide d'écouter Eloïm Essaïm avec son casque, mais Takamatsu débarque et lui confisque ce casque. Kyôko pense donc qu'il y a des caméras dans la chambre, et la fouille. Derrière un tableau, elle voit un minuscule message d'appel au secours, et ne pouvant appeler l'extérieur, elle choisit de fuir. Mais dans le parc, elle est poursuivie par les dreamnavigators, et en se cachant, elle voit que Takamatsu a trouvé une autre fugueuse. Elle lui fait une piqûre de sédatif, et annonce qu'ils ont un volontaire pour Ami-World. Kyôko craint que ce ne soit pire qu'Ami-Land, mais se fait surprendre par l'homme ne l'entretien, qu'elle reconnaît comme étant celui qui l'a espionné dans le bain, car il parle d'une photo de ce moment. Kyôko le suit, et une fois arrivés sous le parc, elle découvre un endroit très sale, contrairement à la surface. Kyôko continue à le suivre et finit à l'extérieur du parc, où 2 hommes appellent commandant le nettoyeur. Celui-ci se révèle être Yoshitsune, un ami de Kenji, et emmène la lycéenne dans sa base secrète où se trouvent des photos de ses amis disparus. Il explique qu'on l'a cru mort car il a perdu son portefeuille à côté du cadavre d'une personne qui lui ressemblait. Kyôko dit vouloir rentrer chez elle, mais Yoshitsune la prévient que les dreamnavigators vont la chercher jusqu'à l'autre bout du monde pour l'envoyer à Ami-World. Et si elle est parmi les 2 derniers des 50 lycéens qui sont arrivés, ce sera aussi le cas. Sa seule manière d'y échapper est de terminer les attractions et de finir parmi les 3 premiers. Ceux-ci auront le droit de faire le niveau bonus. Yoshitsune a déjà permis à un garçon d'y parvenir, mais celui-ci est sorti du niveau avec un sourire béat, laissant juste un teruteru bozu et de minuscules messages d'appels à l'aide dans sa chambre, qui est celle de Kyôko maintenant. Yoshitsune lui conseille donc de ne pas réfléchir durant les attractions mais de garder sa volonté. Kyôko y parvient et termine troisième de son groupe. Mais Yoshitsune lui annonce qu'un jour, il a nettoyé la salle du niveau bonus, dont le sol était couvert de sang. En commençant l'attraction, Kyôko découvre qu'elle se trouve dans un quartier de 1971, où Kenji et ses amis sont encore des enfants. En les suivant, la lycéenne voit que la bande va récupérer une balle de base-ball qu'un garçon a laissé filer parmi des chiens dangereux. Ils s'enfuient ensuite, et Kenji propose à Kyôko d'aller dormir dans leur base secrète, faite d'herbe tressée. Kenji vient la chercher en pleine nuit car ils vont faire un test de courage à la villa de la côte de la pendue, une maison abandonnée où il y aurait un fantôme. Le groupe de garçon pénètre dans la villa, et au détour d'un escalier, ils trouvent un teruteru bozu qui les fait éclater de rire. Tous décident de rentrer, à l'exception de Kenji et Otcho, qui vont à l'étage. Mais Kyôko rentre à nouveau dans la villa car elle veut parler d'Ami à Kenji et Otcho. En arrivant près du Teruteru bozu, elle voit 2 garçons cachés derrière, l'un d'eux menaçant l'autre de le tuer s'il parle...

    Volume 9

    Kyôko s'apprête à retirer le drap et à voir qui sont les 2 garçons qui se parlent, mais elle se fait soudainement attraper le bras par la version jeune de Yoshitsune, qui lui dit qu'il ne vaut mieux pas regarder. Soudain, un cri se fait entendre, et Kenji et Otcho dévalent les escaliers en courant. Ils sont suivis par les 2 garçons qui se cachaient, et Kyôko n'a pas le temps de voir leurs visages. Elle et Yoshitsune prennent eux aussi la fuite, et le lendemain, la lycéenne aperçoit Yoshitsune. Elle l'attrape et lui dit qu'ils doivent découvrir qui se cachait sous le teruteru bozu, ajoutant qu'il sera plus tard un commandant. Yoshitsune ne comprend rien, mais connaît déjà l'identité d'un des 2 garçons, celui qui était menacé par son camarade, car celui-ci, venu récemment dans l'école, portait encore les chaussures de son ancienne école. Il s'agit de Sadakiyo, qui fait des trucs bizarres sur le toit de l'école, comme parler avec les extraterrestres. Kyôko et Yoshitsune vont sur place, et trouve le garçon, qui porte un masque. Celui-ci leur dit que c'est Ami qui lui a demandé de faire le teruteru bozu, et qu'il se trouve derrière eux. La lycéenne et Yoshitsune se retournent pour voir un autre garçon, portant un masque différent. Kyôko lui dit de retirer son masque, mais Sadakiyo ne veut pas car si elle voit son visage, Ami le tuera. Yoshitsune ne veut pas le faire non plus, mais la lycéenne est déterminée à retrouver une vie calme. Elle veut arracher le masque, mais Yoshitsune la retient. Ami demande alors si ils pourront être amis s'il retire son masque. Ami enlève celui-ci, et en voyant le visage, Kyôko pousse un horrible cri d'horreur qui la fait sortir du niveau bonus. Epuisée, elle se repose sur son lit, et Yoshitsune vient la voir pour s'excuser car il n'a pas compris assez vite les messages de son prédécesseur, et qu'il aurait pu éviter d'envoyer la lycéenne dans un endroit aussi dangereux. Les souvenirs dans le niveau bonus de Kyôko sont flous, mais elle se souvient que Yoshitsune a essayé de l'aider. Celui-ci lui dit de tout oublier, et qu'ils ne se reverront plus. Yoshitsune sort de la chambre, et Kyôko dit qu'elle a vu quelque chose d'horrible qui n'était pas de ce monde. C'est la dernière apparition de Kyôko dans ce tome.

    Volume 10

    De retour dans sa vie quotidienne, Kyôko retrouve le groupe Eloïm Essaïm, et constate que le guitariste Damien Yoshida n'est plus là. Médusa lui apprend qu'il a été viré du groupe, car il aurait vendu son âme au diable. Kyôko en fait des cauchemars, et a toujours l'impression d’être espionnée. De retour à l’école, elle trouve que les professeurs se comportent bizarrement malgré ses retards. De plus, son amie se montre jalouse que Kyôko soit allée à Ami-Land. Kyôko essaie de la dissuader d'aller là-bas, mais la fille explique qu'elle vont avoir un nouveau professeur d'anglais, mais aussi de Kanna est de retour au lycée. Elles la croisent d'ailleurs dans le couloir, et Kyôko tente de lui adresser la parole, mais Kanna s'en va. Kyoko choisit alors de l'espionner, et remarque entre autres que Kanna est respectée par les mafias thaïlandaise et chinoise. Mais dans un café, alors que Kanna hurle pour changer de chaîne de télévision, Kyôko s’aperçoit que la dreamnavigator Takamatsu est là, et qu'elle a vu qu'elle enquêtait sur Kanna. Elle passe alors un coup de fil pour obtenir une place pour Ami-World, ce qui effraie Kyôko, qui promet d’être sage et de soutenir Ami. Comme cela ne fonctionne pas, elle essaie à nouveau de convaincre ses parents qu'ils vont essayer de lui faire un lavage de cerveau. Mais ceux-ci veulent fêter son invitation à Ami-World, et pensent que leur fille a de la chance. De plus Takamatsu lui a dit qu'il était inutile de fuir. Mais Kyôko trouve sur la carte que lui avait donné Yoshitsune une adresse d'urgence. Sur place, elle trouve une cabine téléphonique. Quand l'appareil sonne, elle décroche, et elle explique la situation à Yoshitsune, qui dit avoir eu une promotion pour Ami-World. Il apprend que Kanna va bien, et va tenter de venir chercher Kyôko un peu plus tard. Ensuite, de retour en classe, au moment où elle découvre le visage du nouveau professeur d'anglais, Kyôko pousse soudainement un énorme cri d'effroi avant de perdre connaissance. Par après, elle est réveillée par Kanna, dans l'infirmerie. Les cours sont finis, et Kyôko raconte tout ce qui lui est arrivé, et révèle que le visage qu'elle a vu quand Ami a retiré son masque dans la simulation était celui du professeur d'anglais. Kanna va dans la salle des professeurs, pendant que Kyôko va chercher ses affaires en classe. Mais là-bas se trouve le professeur d'anglais, Kiyoshi Sada, surnommé Sadakiyo. Celui-ci souhaite raccompagner la lycéenne chez elle, et l’emmène dans sa voiture de sport, se précipitant quand il se met à pleuvoir. Dans la voiture, Kyôko remarque une réplique d'un robot mais confond Tetsujin 28 avec Gundam. Sadakiyo se fâche car elle n'y connait rien, et la lycéenne révèle avoir vu un shônen magazine dans le simulateur d'Ami-Land. Le professeur décide alors de l'emmener chez lui, où Kyôko découvre de nombreux magazines et figurines, mais aussi des masques. Sadakiyo arrive alors avec des boissons, mais aussi le masque d'Ami sur le visage. Mais étrangement, l'homme s'adresse à quelqu'un qu'il appelle maman, alors que la jeune fille ne voit personne. Ensuite, le professeur invite Kyôko à manger et lui demande si elle est une gentille ou une méchante. Il demande aussi si elle connaît le nouveau cahier de prédictions. Sadakiyo s’énerve à nouveau envers cette "maman", puis le téléphone sonne. Comprenant qu'il s'agit de la directrice de l’école, Kyôko prend le combiné pour dire qu'elle est là, mais l'homme coupe la communication. Il va prendre une batte de base-ball, et va détruire un ordinateur dans la chambre d'à côté. Il dit alors vouloir rencontre Kanna, sachant que les dreamnavigators vont envoyer Kyôko à Ami-World. Il ajoute qu’après avoir détruit "maman", ceux-ci vont venir. Ceux-ci arrivent effectivement, et s'adresse à Sadakiyo comme étant un directeur, mais celui-ci met de l'essence sur la porte et dit être un enseignant protégeant son élève. Il révèle à Kyôko qu'ils sont dans le musée d'Ami, reproduction de sa maison. Sadakiyo est même prêt à montrer son visage. Il prend des photos d'une excursion de primaire, et montre une photo d'Ami. Sadakiyo raconte qu'enfant, il était martyrisé, mais qu'un jour, en pénétrant dans la base secrète de la bande de Kenji, il a fait la connaissance d'Ami, qu'il pensait être un véritable ami. Mais il estime maintenant qu'il a été utilisé. Il met le feu à la maison, et ils repartent en voiture, forçant le passage. Sadakiyo continue en disant qu'il n'y a pas de photo de lui de l'excursion, et que tout le monde le croit mort puisque personne ne connaît son visage. Kyôko suggère d'aller voir son ancien instituteur de primaire, et grâce à son nom, ils le retrouvent dans une maison de retraite. Le vieil homme ne semble pas le reconnaître, mais va dans une armoire et sort une photo de Sadakiyo durant l'excursion. On ne voit plus Kyôko par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 7, dans le chapitre intitulé "Chapitre 5. Koizumi".
    • Statut au volume 10 : Vivante.

    Volume 11

    Sur le toit de l'hospice, Sadakiyo raconte à Kyôko que durant l’été 2002, Mon-chan, l'un des amis de Kenji, en venus le voir pour savoir si Sadakiyo connaissait l’identité d'Ami, qui était aussi dans leur classe de primaire. Mon-chan l'a retrouvé grâce à une carte de voeux que Sadakiyo avait envoyé à son ancien instituteur. Kyôko propose d'aller maintenant dans un restaurant ouvert 24h/24, mais Sadakiyo lui explique que la maison de repos est encerclée par les dreamnavigators. Ils sont venus prendre Kyôko, mais aussi "rompre" le traître Sadakiyo qui en sait trop, c'est-à-dire le tuer. Il tend un mémo écrit par Mon-chan avec les informations qu'il a pu récolter sur Ami. Celui-ci est couvert de sang, et Sadakiyo explique que c'est celui de Mon-chan, qu'il a tué en le frappant avec une grosse pierre, sur les ordres d'Ami. Mais il y a quelques temps, il a vu Kanna faire un discours dans une église pour rallier les mafias thaïlandaise et chinoise à sa cause. Depuis, il doute fort d’être un gentil. Il veut que Kyôko parte avec les résidents de la maison de retraite, mais soudain, une lumière éclaire le ciel nocturne. Ils pensent d'abord à des extraterrestres, avant de se rendre compte qu'il s'agit d'un hélicoptère, d’où en sort Yoshitsune. Juste après, Kanna arrive par les escaliers. Kyôko explique que Sadakiyo l'a aidé, mais celui-ci pense ne pas être comme ils le croient, et ferme la porte des escaliers derrière lui, laissant les autres enfermés dehors. Kanna dit pourtant que Kenji n'a jamais pensé que Sadakiyo puisse être Ami, car il ne voulait pas tricher. Mais Sadakiyo a pris sa décision et part affronter les dreamnavigators seul. Les autres s'en vont en hélicoptère et vont dans l'une des bases secrètes de Yoshitsune. Kyôko veut rentrer chez elle, mais comme elle a vu une photo d'Ami enfant, Yukiji, une autre amie d'enfance de Kenji, et Yoshitsune refusent de la laisser partir car c'est elle la plus en danger de tous. En effet, le journal parle d'une voiture de sport calcinée avec un corps à l’intérieur, s'agissant certainement de Sadakiyo. Kyôko panique, tandis que les autres tentent de déchiffrer le mémo de Mon-chan. Ils arrivent à comprendre que Kiriko Endô, la mère de Kanna, serait passée par la ville de Naruhama en 2002, et la jeune fille décide d'y aller seule. Pendant ce temps, Kyôko reste dans la base secrète et regarde des émissions comiques à la télévision. Mais Yukiji amène des albums photos de la primaire, pour que Kyôko reconnaisse Ami dessus. Cependant, la lycéenne ne reconnaît personne. Elle ne s'en sort pas et hésite, pointant même Yoshitsune. Même ce dernier a oublié plusieurs noms. C'est à ce moment que la télévision annonce l'apparition en Afrique d'un nouveau virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. Juste après, Yoshitsune parvient à déchiffrer le nom de Yamane dans le mémo de Mon-chan, avec en dessous marqué "même classe"...

    Volume 12

    Le nouvel an 2015 arrive, et dans la base secrète de Yoshitsune, celui-ci fait un toast pour ses amis disparus lors du grand bain de sang de l'an 2000, disant que, comme le chantait Kenji, personne ne les empêchera de rentrer chez eux. Il lève son verre et tous boivent. Il ne comprend pas tout ce qui est écrit dans le "nouveau cahier de prédictions", trouvé par Mon-chan, mais va continuer à se battre. Ensuite, tous passent à table, et quelques temps plus tard, Kyôko se faufile à l’extérieur car elle voudrait rentrer chez elle. Mais Yoshitsune la surprend, et la lycéenne prétend qu'elle va au concert des Eloïm Essaïm. Mais Yoshitsune lui rappelle qu'elle est en danger et qu'elle prend de gros risques. Yukiji arrive pour calmer son ami, et ramène Kyôko à l’intérieur pour qu'elle regarde encore les photos de primaire. La lycéenne ne se souvient pas et en a marre, surtout que Kanna a le droit de sortir. Elle ne se souvient que de quelques impressions, dont des différences de gabarit. Yoshitsune et Yukiji se rappellent que le teruteru bozu, c’était en 1970, mais Kyôko les corrige car elle est sûre que sur le journal, c’était marqué 1971. Yoshitsune et Yukiji se demandent si c'est une erreur ou un mensonge. Yukiji se souvient qu'en 1971, c’était l’épisode de la dissection et du fantôme de Katsumata dans la classe de sciences, mais aussi le saut en pleine nuit du premier étage, depuis cette classe, de la part d'un Donkey totalement paniqué. Ils n'ont d'ailleurs jamais su ce que leur ami avait vu ce jour-là. Kyôko se demande pourquoi Ami mentirait sur les années, et Yoshitsune essaie de se rappeler qui était présent quand ils sont allé à la ville de la côte de la pendue. N'y parvenant pas, il demande à la lycéenne, qui n'en sait pas plus. Mais Yoshitsune se souvient qu'en 1970 avait lieu l'exposition universelle d'Osaka, à laquelle est allé Yamane car il avait de la famille là-bas, tous comme ceux qui ont été appelés "le club de l'expo". Yukiji les avait oublié à cause du fantôme de la villa de la côte de la pendue, et ceux du "club de l'expo" en voulaient beaucoup à Kenji et Otcho car ils monopolisaient l'attention. Ensuite, pendant que Yukiji téléphone à Kanna pour savoir ce qu'elle fait, Yoshitsune tente de comprendre ce mensonge. Pour savoir ce qu'il s'est passé en 1971, il réveille Kyôko car il a besoin de son livre d'histoire. Comme la lycéenne préfère dormir, Yoshitsune va directement dans son sac. Kyôko n'aime pas qu'on fouille son sac, sort son bouquin et montre la photo qui l'a mise dans cette situation au départ. Yoshitsune et Yukiji pensent d'abord à un montage, puis s’aperçoivent que la photo a l'air authentique. Ils se souviennent qui l'a prise, et avoir été surpris, et Yoshitsune se rappelle qu'à la réunion des anciens élèves en 1997, ils ne l'avaient pas reconnu. Ce jour-là, ils s’étaient remémorer l'affaire des cuillères tordues. L'instituteur leur avait demandé de fermer les yeux, et au coupable de lever la main pour être le seul à savoir qui c’était. Yoshitsune décide d'appeler son ancien professeur, et pour lui faire dire le nom, il avoue que c’était lui et ses copains qui avaient marché sur les plates-bandes du directeur. En raccrochant, il dit que son mauvais pressentiment s'est confirmé. Kyôko n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 13

    Yoshitsune et Yukiji ont compris qu'Ami ne peut être que Fukube, censé être mort durant le grand bain de sang de l'an 2000. Il est celui qui a pris la photo, et qui a tordu les cuillères. Soudain, l'un des hommes de Yoshitsune vient les avertir que la télévision annonce la mort d'Ami, abattu dans leur ancienne école primaire, en pleine nuit. Un peu plus tard, ils sont rejoints par Kanna, qui a ramené Otcho et Maruo, qu'elle a croisé par hasard et qui ont tous les 2 survécu au grand bain de sang. Ils sont aussi avec un coévadé d'Otcho, Kakuta. Ces 2 derniers étaient dans l’école, et racontent que c'est Yamane qui a tué Ami, avant d’être lui-même abattu par un service de sécurité. Ils ont retiré le masque d'Ami et ont identifié Fukube, avant de fuir. Kanna est émue qu'ils soient presque tous vivants, et Kyôko dit à Yoshitsune de ne pas pleurer. Pour Otcho, ce n'est pas fini car ils doivent continuer à vivre. Mais aussi, le parti de l’amitié aurait encore des armes bactériologiques qu'il pourrait utiliser. Kyôko, elle, retrouve une vie presque normale, avec ses copines. Néanmoins, elle est absorbée par les nouvelles, qui annonce notamment le décès d'un dirigeant du parti de l’amitié. Mais ses copines la trouvent bizarre, et Tomoko lui montre la photo d'un garçon avait qui elle avait rencard, mais qui s'est décommandé. Kyôko le trouve fiévreux, tandis que les autres pensent que c'est un nul car il va dans une petite fac. Mais Kyôko est attirée par les informations, qui annonce le suicide d'un autre dirigeant du parti de l’amitié. Tomoko lui crie dessus, car son amie ne s’intéresse pas à ses problèmes de coeur. Les autres apprennent à Kyôko que le groupe Eloïm Essaïm est passé à la télévision, dans une émission comique. Tomoko veut aller voir son mec pour savoir si il la trompe, et Kyôko apprend le décès d'un troisième dirigeant du parti de l’amitié. Elle accepte d'accompagner Tomoko, mais lui dit que parfois, il vaut mieux ne pas savoir. Mais quand elles arrivent dans l'appartement, elles découvrent le corps ensanglanté de l’étudiant. Comme le téléphone à côté n'a plus de batterie, Kyôko va frapper chez le voisin, mais découvre que la porte est ouverte, et qu'il y a un cadavre ensanglanté là aussi. En pleine panique, elle appelle les autorités de manière anonyme, puis rentre chez elle, brûle ses vêtements dans le jardin puis prend plusieurs douches pour être sûre de ne pas être infectée. Elle reçoit alors un appel de Tomoko, à qui elle conseille de faire la même chose qu'elle. Tomoko pleure et pense à son copain, qui était super gentil. Celui-ci lui avait envoyé une vidéo dans laquelle il montrait qu'il faisait la fête avec ses amis, et du poisson apporté par l'un de ses invités, qui venait d'Ami-World. Après avoir raccroché, Kyôko apprend par les informations que le nouveau virus est apparu à Hokkaido. Elle fait le rapprochement avec le poisson apporté chez l'ami de Tomoko, et à nouveau en panique, Kyôko appelle son amie pour qu'elle n'ouvre la porte à personne. Mais Tomoko a déjà ouvert à un livreur de poisson. Kyôko demande à son amie de lui montrer le visage de ce livreur, et reconnaît le voisin du copain de Tomoko. Elle dit ensuite à celle-ci que c'est un assassin, et l'homme agresse la fille. Kyôko le menace car elle a aussi la vidéo dans laquelle l'homme nettoie quelque chose dans une combinaison de protection. Mais l'homme a l'annuaire du lycée et trouve l'adresse de Kyôko. Il déclare qu'il arrive et détruit ensuite le téléphone de Tomoko. Kyôko s'habille alors en vitesse, mais en ouvrant la porte, il y a déjà quelqu'un. Heureusement, c'est l'un de hommes de Yoshitsune, qui doit emmener Kyôko dans la base secrète. Un de ses compagnon s'est occupé de Tomoko, et une fois dans la base, c'est l'agitation car le nouveau virus est apparu à de nombreux endroits. Kyôko doit emmener Yoshitsune et Kanna dans le simulateur d'Ami-Land pour essayer de savoir ce que voulait faire Ami avec ce nouveau virus...

    Volume 14

    Kyôko ne veut pas retourner dans le simulateur d'Ami-Land, mais une fois que tout le monde se trouve dans les souterrains et qu'elle se retrouve seule, elle est obligée de les suivre. Une fois dans la salle du simulateur, Kyôko aide sans le vouloir Kanna. Puis, Yoshitsune annonce qu'il va dans la simulation sans Kanna, car elle est trop impliquée et qu'elle sera leur assurance. Kyôko reçoit ensuite une piqûre avant de pénétrer dans la simulation avec Yoshitsune. Celui-ci reconnaît le quartier de sa jeunesse, mais la lycéenne trouve qu'il y a des changements, dont le terrain vague où se trouvait la base secrète, et qui a laissé place à un bowling. Ils entrent à l'intérieur, ce qui est une première pour Kyôko, et Yoshitsune explique que c'était le boom du bowling en 1971, mais qu'il n'en avait pas fait car c'était trop cher. Pendant que Yoshitsune se remémore les souvenirs de cette époque, la lycéenne se fait aborder par des jeunes qui l'invitent à jouer. Elle n'a pas trop envie, mais lance la boule et réalise un strike. Elle en fait plusieurs d'affilée et c'est alors qu'un homme lui saute presque dessus, voulant s'associer avec elle et la traitant de déesse. Il s'agit du patron de l'établissement, qui prend Yoshitsune pour le père de Kyôko, et qui se révèle être Dieu, que Kenji et ses amis surnommaient à l'époque l'empereur du mal. Celui-ci pense surtout être un visionnaire, mais Yoshitsune lui explique que dans 2 ans, le bowling sera passé de mode. Dieu pense au contraire régner sur le monde du bowling, avec Kyôko comme reine. Yoshitsune lui évoque son futur de sans-abri, puis demande quel sera le futur des jeunes dont il a détruit la base secrète pour construire son bowling, s'il est un visionnaire. Mais Dieu estime avoir plutôt construit un paradis pour les enfants, avec les flippers, qui évitent aux enfants d'aller se salir à l'extérieur. C'est alors que Yoshitsune se dirige vers les flippers, car il a reconnu l'un des garçons. Mais après lui avoir parlé, il quitte le bowling, tandis que Kyôko parvient enfin à se débarrasser de Dieu et à sortir elle aussi. Mais Yoshitsune ne veut pas quitter la simulation, car c'est le soir même que Donkey sera effrayé par quelque chose dans la salle de sciences de l'école, comme le lui a dit Mon-chan qui était le garçon à qui il a parlé. Cependant, comme Donkey est trop rapide pour eux, et que celui-ci ne connaît ces inconnus, Yoshitsune et Kyôko décident de le suivre discrètement, quand Mon-chan vient le chercher en compagnie de Croa-croa et de Konchi. Ceux-ci parlent d'histoires de fantômes, comme celui de Katsumata, un élève de leur classe qui est mort et qui hanterait la salle de sciences. Hors, Donkey ne croit pas aux fantômes et il est le seul des garçons. Il entre donc seul dans l'école en pleine nuit, pour aller rallumer la pompe de l'aquarium que Mon-chan a oublié de remettre en marche. Il est suivi par Yoshitsune et Kyôko, qui ne veut pas y aller. Le Manjûme de 2015, le bras droit d'Ami, est là lui aussi, mais il ne remarque pas la présence de Yoshitsune et de Kyôko. Dans la salle de sciences, ils comprennent que Donkey a surpris la présence de Yamane, Sadakiyo et Fukube, dont ce dernier était pendu. Pourtant, le futur Ami est vivant et fait croire à un miracle, ce que Donkey ne croit pas. Se sentant menacé, Fukube dit à Sadakiyo et Yamane que Donkey doit rompre. Les 2 jeunes s'approchant de lui de manière menaçante, Donkey prend peur et saute pas la fenêtre. C'est alors que débarque Kanna, qui vient dire que quelqu'un arrive et qu'il y a quelque chose de pas normal. Mais Manjûme arrive et dit qu'il y a normalement une suite. Mais il y a une personne derrière lui, et il s'agit d'Ami, avec un masque sur le visage, qui déclare que c'est là toute la vérité. Celui-ci s'avance vers Fukube, le prend par les pieds, et tire vers le bas. Le garçon semble s'étrangler, et quand Manjûme tente d'arrêter l'inconnu, celui-ci le fait disparaître, avant de s'évanouir lui aussi. La simulation devient alors instable, et Kanna demande à Kyôko comment elle est sortie de la simulation la première fois. Celle-ci se rappelle qu'Ami avait enlevé son masque, et décide d'arracher le masque de Sadakiyo, malgré les protestations de celui-ci. En voyant le visage, Kyôko pousse un hurlement, mais sort de la simulation. Cependant, elle en est la seule, et ne comprend pas pourquoi. Mais Yoshitsune sort lui aussi, ayant les larmes aux yeux de s'être vu jeune. Puis, tous observent les mouvements de Kanna, qui finit par sortir elle aussi, avec un air déterminé...

    • Statut au volume 14 : Vivante.

    Takamatsu

    Volume 8

    Cette femme aux airs de garçon manqué travaille comme dreamnavigator dans un parc d'attractions un peu spécial qui se nomme Ami-land. Il s'agit en fait d'un endroit pour laver le cerveau de ceux qui doutent du leader du Japon en 2014, Ami. Celui-ci est, en 1997, le leader masqué d'une organisation à la limite de la secte, qui devient un peu plus tard le parti de l'amitié. Le soir du 31 décembre 2000, Ami a fait répandre partout à travers le monde un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang en quelques instants. Il a fait croire à tout le monde que le responsable de ce virus était Kenji Endô, qu'il a réussi à faire passer pour un terroriste. Dans le même temps, il a fait apparaître à Tokyo un robot géant, en fait une grosse baudruche gonflée et camouflée, en plein milieu de Tokyo pour semer la panique. Mais comme le virus était déjà apparu dans plusieurs villes en 1997, les dirigeants du parti de l'amitié font croire qu'ils ont trouvé en secret un vaccin au virus, et qu'ils vont le distribuer à travers le monde. De plus, Ami va faire semblant d'aller s'opposer au robot géant pour se faire passer pour le sauveur de l'humanité. Tout fonctionne comme il le souhaite, et il devient le dirigeant du Japon, instaurant un régime autoritaire, faisant enfermer ses opposants, et envoyant ceux qui doutent de lui à Ami-land. En 2014, Takamatsu accueille un groupe de lycéens et vient leur dire, après qu'ils se soient fait avoir dans une attraction virtuelle face à Kenji et ses amis d'enfance, qu'ils vont s'habituer et que dans une semaine, ils viendront à bout de l'attraction. Une fille demande si elles pourront battre Kenji et Ochiai, et Takamatsu répond qu'elles pourront y arriver en un seul coup. Elle veut les emmener vers une autre attraction, et une fille, Kyôko Koizumi, ne voit pas de poubelle pour son mouchoir. Takamatsu lui dit de le jeter par terre, et quand elle s'exécute, un homme arrive très vite et emporte le mouchoir. Takamatsu dit qu'avec les dreamcleaners, ils n'ont pas la moindre poussière. Le soir venu, Takamatsu apprend, sans doute par des caméras de surveillance, que Koizumi a pris avec elle un casque de musique, ce qui est interdit. Elle va donc dans sa chambre et confisque l'objet, l'invitant ensuite à bien dormir. Un peu plus tard dans la nuit, une des filles s'échappe de sa chambre et les dreamnavigators la recherchent. Takamatsu finit par la trouver dans un bosquet, et lui dit de ne pas avoir peur, alors qu'elle est effrayée. Takamatsu sort une seringue avec un sédatif, et l'injecte dans le bras de la jeune fille. Elle déclare ensuite qu'elle a un volontaire pour Ami-World, qui doit être pire qu'Ami-Land. La fille est emmenée, et quelques temps par après, Takamatsu remarque que Koizumi fait des gros progrès. Elle dit qu'elle trouve sa volonté superbe, et verse même des larmes. Elle lui propose donc de recommencer l'exercice de tir où elle était mauvaise. Enfin, Takamatsu annonce le classement des 50 lycéens, dont les 2 derniers seront envoyés à Ami-World, mais dont les 3 premiers pourront aller dans le niveau bonus de l'attraction fatale. Koizumi est placée en troisième place, mais Takamatsu ne dit pas que plusieurs personnes se sont déjà suicidées lors de ce niveau. Alors que les 3 premiers s'apprêtent à entrer dans le niveau bonus, Takamatsu leur dit de profiter de ce monde merveilleux. C'est la dernière apparition de Takamatsu dans ce tome.

    Volume 9

    Soudain, alors que les 3 lycéens sont encore dans le niveau bonus, une panne d'électricité survient, éteignant le simulateur du niveau bonus. Des cris se font entendre, et les dreamnavigators constatent que 2 des lycéens se sont suicidés, une fille s'étant tailladé les veines. Seule Kyôko Koizumi a survécu. Pendant ce temps, Takamatsu se rend dans les locaux électriques et comprend en voyant des traces que ce n'était pas un simple accident, mais que quelqu'un a arrêté l'attraction depuis l'un de ces panneaux électriques. Takamatsu n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 10

    Après avoir quitté Ami-Land, Takamatsu est l'une des personnes qui suit Kyôko Koizumi pour constater si le lavage de cerveau a bien fonctionné. Mais elle constate que Koizumi espionne Kanna Endô, la nièce de Kenji. Face à la lycéenne, la dreamnavigator passe un coup de fil et dit qu'elle a besoin en urgence d'une place pour Ami-World. Cependant, il y a 5 personnes en attente. Takamatsu demande s'ils ne peuvent rien faire car elle a un rêveur imparfait, que c'est un élément dangereux, et qu'elle a été une fille très vilaine. Elle obtient ainsi une réservation d'urgence, devant l'air effrayé de Koizumi. La dreamnavigator lui annonce qu'ils devraient venir la chercher dans les 48 heures, et qu'il est inutile de fuir car il y a toujours un dreamnavigator près d'elle. Peu après, Takamatsu reçoit un appel de Mme Harukawa, la proviseur du lycée de Koizumi et de Kanna Endô. Ensemble, elles parlent de Koizumi, de Kanna et de Kiyoshi Sada, alias Sadakiyo, un ancien camarade de classe de Kenji et complice d'Ami. Mais celui-ci semble avoir envie de trahir Ami. Takamatsu veut l'appeler, mais Mme Harukawa répond qu'elle va le faire. Quelques instants plus tard, Mme Harukawa rappelle le dreamnavigator et déclare que I6 a fait un F, et que Koizumi est avec Sadakiyo au musée d'Ami. Elle raccroche, et on ne voit plus Takamatsu par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 8, dans le chapitre intitulé "Chapitre 5. Ami-land".
    • Statut au volume 10 : Vivante.

    Volume 11

    Dans ce tome, on apprend que Takamatsu est la maîtresse de Manjûme Inshû, le bras droit d'Ami, qu'il tient beaucoup à elle, et qu'elle serait prête à faire n'importe quoi pour lui. La dreamnavigator se rend dans le bureau de Manjûme, député, pour lui expliquer la situation en ce qui concerne Sadakiyo et Koizumi, qui se sont réfugiés dans une maison de retraite. Manjûme lui propose de s'asseoir, et Takamatsu lui fait remarquer qu'il doit être le dernier député à fumer, alors que la bâtiment est non-fumeur. Manjûme lui répond que c'est lui qui fixe les règles. La dreamnavigator dit qu'elle n'a pas le temps et veut l'autorisation du député pour faire rompre Sadakiyo, c'est-à-dire le tuer. Manjûme la trouve impatiente car ils doivent d'abord réussir l'exposition universelle, et s'occuper du pape, le tout pour qu'Ami devienne le président du monde. Mais pour Takamatsu, Sadakiyo est devenu incontrôlable, et que Harukawa l'a prévenu que les pouvoirs de Kanna se sont réveillés. Le député veut le dire à Ami, mais la dreamnavigator s'y oppose car Sadakiyo a en sa possession le mémo de Mon-chan, un ami de Kenji qui a récolté des informations sensibles sur Ami. De plus, Otcho, autre ami de Kenji, s'est évadé de prison, et Yukiji a de nombreuses activités illicites. Manjûme ne s'en inquiète pas, mais Takamatsu pense qu'ensemble, ils peuvent découvrir le mensonge de 1970, et Ami aussi. Le député en rigole, même s'il sait que ce n'est pas drôle, puis la dreamnavigator décide de retourner sur place tout en attendant l'appel de Manjûme. Mais avant le départ de Takamatsu, le député lui demande si elle est enfin prête à accepter de porter l'enfant d'Ami par insémination artificielle. La dreamnavigator lui rappelle alors que c'est lui qui fixe les règles. Une fois sur place, Takamatsu apprend que ses hommes ont capturé un homme qui rôdait, et elle accepte de l'envoyer à Ami-Land. Elle reçoit ensuite un appel qui lui donne le feu vert pour une rupture de tout le bâtiment. Mais soudain, une voiture déboule à pleine vitesse et se met à klaxonner bruyamment. Takamatsu entend le nom de Kanna, et la voit entrer dans la maison de repos par une fenêtre, sans que les dreamnavigators puissent l'attraper. De plus, un hélicoptère inconnu arrive au-dessus du bâtiment. Comme la situation se complique, Takamatsu ordonne de détruire le bâtiment en le faisant exploser. Son homme s’inquiète des voisins, mais la dreamnavigator veut que ce soit vite fait, quitte à éliminer Kanna. Quelques instants par après, un homme vient lui faire remarquer que Sadakiyo sort de l'immeuble en menaçant de brûler des objets de collection appartenant à Ami, et auxquels il tient. Un autre montre que les voisins sont là. Agacée, Takamatsu accepte de laisser partir Sadakiyo, et c'est sa dernière apparition dans ce tome.

    Volume 13

    Un jour après le nouvel an, Takamatsu est dans un hôtel avec Manjûme. Alors que celui-ci se repose après avoir consommé de la drogue, la dreamnavigator reçoit un appel du secrétaire général. Elle ne comprend pas trop ce que celui-ci dit, à part qu'il veut parler à Manjûme. Avant de lui passer le téléphone, Takamatsu lui dit d’arrêter la drogue car ce n'est plus de son âge. Elle dit ensuite en lui passant le combiné que le secrétaire général a dû forcer sur le saké. Puis, elle dit qu'elle va se coucher, mais voit le visage stupéfait de Manjûme, qui dit qu'Ami est mort. Le lendemain, Takamatsu assiste à une réunion d'urgence des dirigeants du parti de l’amitié, à l'exception de Yamane, un ancien camarade de classe d'Ami, et qui est le traître qui a tué Ami avant d’être abattu par les autorités. Ceux-ci se demandent ce qu'ils vont faire, et Manjûme annonce qu'Ami a laissé des instructions. Ami voulait des funérailles discrètes mais pas de cérémonie solennelle. Cependant, quand les voix des peuples s’élèveront, il y aura une cérémonie d'envergure planétaire, organisée par des volontaires, et les dons iront aux organismes de recherche virale. Ensuite, Rena Shikishima, la fille du professeur de robotique qui a construit le robot géant du grand bain de sang de l'an 2000, se demande ce qu'il en est de la succession et de la suite à donner au "nouveau cahier de prédictions", écrit par Ami. Manjûme répond alors qu'il n'est plus tout jeune et pas aussi ambitieux que les autres semblent le croire. Les autres lui disent qu'ils ont juré fidélité à Ami et pas à Manjûme, et c'est alors qu'apparaît le numéro 13, un tueur d'Ami qui est censé être dans la prison de la Luciole des mers. Celui-ci croit encore aux prédictions d'Ami, et veut aller jusqu'au bout, tout comme leur disait Ami. Mitsuki se demande alors s'ils doivent vraiment aller jusque là, et si les autres n'ont pas peur de la mort. Il veut en finir, et tout le monde reste silencieux. Takamatsu n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 14

    En voyant l'incroyable file qui attend à l'ancienne assemblée nationale pour pouvoir rendre hommage à Ami, Manjûme demande à Takumatsu jusqu'où va la file. Celle-ci répond qu'il doit y avoir des dizaines de milliers de personnes, tout en s'interrogeant jusqu'à quand cela va durer, car il faudra plusieurs jours afin que tout le monde puisse laisser un message dans les livres de condoléances. Et c'est la même chose pour Londres, Paris ou New York. Tout se passe donc comme Ami l'avait prédit. Mais la dreamnavigator rappelle qu'Ami est mort et que cela n'est pas écrit dans le nouveau cahier de prédictions, et que son message sur les funérailles n'était qu'une hypothèse. Il n'a pas prévu sa mort en 2015, et ses prédictions s'arrêtent là. Manjûme demande des nouvelles de la mère sacrée, et Takamatsu répond qu'elle est allée voir une entreprise pharmaceutique en Suisse. La dreamnavigator pense qu'une fois que la mère sacrée sera arrivée, Manjûme deviendra le maître du monde. Quelqu'un entre alors pour dire que le ministre de la culture Tsugawa vient d'être arrêté à l'aéroport de Narita, en possession d'un passeport et d'un billet d'avion pour l'étranger. Manjûme annonce alors que c'est une rupture, comme ce fut le cas pour Mitsuki et d'autres dirigeants du parti, éliminés pour s'être désolidarisés. Peu après, Takamatsu retrouve Manjûme au parlement avec un casque de réalité virtuelle sur le visage. Celui-ci s'est apparemment connecté au simulateur d'Ami-Land pour pouvoir revoir Ami dans sa jeunesse. Cela est égal pour la dreamnavigator, du moment que Manjûme revienne ensuite à la réalité pour diriger le monde. Ensuite, un homme veut voir Manjûme, mais Takamatsu dit qu'il est en repos. L'homme dit qu'ils ont retrouve le vice-ministre Kameyama, et la dreamnavigator annonce qu'il est en rupture. L'homme est surpris, et Takamatsu repart travailler, car il y a un rêveur imparfait à Nakameguro. Elle retrouve un jeune homme qui, en la voyant, se montre nerveux et chiffonne la feuille qu'il vient d'écrire. Après avoir commandé un jus de citron, la dreamnavigator dit que cela fait 3 mois que le garçon est passé à Ami-Land, puis passe un appel. Comme avec Kyôko, elle demande une place pour Ami-World, argumentant qu'il y a un rêveur imparfait. Le jeune homme panique, et Takamatsu lui dit qu'il a été un très méchant garçon. Elle lui annonce qu'il va aller à Ami-World dès que le deuil sera terminé, ajoutant qu'ils gardent toujours un oeil sur lui et qu'il ne peut pas leur échapper. A ce moment, la dreamnavigator voit un homme passer avec un parapluie à l'extérieur du café. Elle en reste bouche bée et se met même à verser des larmes. Elle se précipite alors à toute vitesse à l'extérieur, bousculant tout le monde, et se lance à la poursuite de l'homme au parapluie. Après avoir cherché sous la pluie, elle se dit, complètement décontenancée, que c'est impossible. On ne voit plus Takamatsu ensuite dans ce tome.

    • Statut au volume 14 : Vivante.

    Namio Haru

    Volume 8

    Il s'agit d'un chanteur populaire japonais qui a survécu au soir du 31 décembre 2000, surnommé le grand bain de sang de l'an 2000. Cette nuit, un virus mortel, qui vide ses victimes de leur sang en quelques instants, a été diffusé partout à travers le monde par des terroristes ayant tous un lien avec un japonais, Kenji Endô. De plus, à Tokyo, un robot géant est apparu et a semé le chaos en diffusant le virus dans la ville. Cependant, Ami, le leader masqué d'une étrange organisation devenue le parti de l'amitié par la suite, a choisit de s'opposer au robot en venant avec la tour du soleil provenant de l'exposition universelle d'Osaka de 1970. De plus les dirigeants de son parti ont distribué le vaccin au virus, qu'ils avaient mis au point en secret, le virus ayant déjà fait des ravages dans plusieurs villes en 1997. Après l'explosion du robot géant, Ami est devenu le sauveur de l'humanité, et son parti dirige depuis le Japon. Alors que l'an 2015 approche, Namio Haru se trouve être le chanteur de la chanson officielle de l'exposition universelle de 2015, qui doit se dérouler à Tokyo. Maquillé, et vêtu d'une tenue traditionnelle japonaise, Namio Haru chante "Hello ! Hello ! L'expo !" sur la chaîne officielle. C'est tout ce que l'on apprendra sur Namio Haru dans ce tome.

    Volume 10

    La chanson de Namio Haru continue de passer sur les radios, et le disque de cette chanson commence à être disponible chez les disquaires, avec le soutien d'Ami. Nous n'en apprendrons cependant pas plus sur Namio Haru dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 8, dans le chapitre intitulé "Chapitre 6. La fuite".
    • Statut au volume 10 : Vivant.

    Volume 12

    L'an 2014 touche à sa fin, et au début de l'année 2015 aura lieu l'exposition universelle de Tokyo, rappelant celle d'Osaka en 1970. Tandis qu'une cérémonie du souvenir a lieu sur la place d'Ami, à Shinjuku, où le robot géant a explosé, Namio Haru fait une apparition à la télévision pour chanter sa chanson. Une fois son show terminé, il reçoit des félicitations et il remercie tout le monde pour les fleurs qu'il a reçu. Son manager lui demande ce qu'ils vont faire, et Namio répond qu'ils vont rentrer, avant de demander comment il était. Le manager répond qu'il était formidable, et le chanteur aimerait savoir si quelqu'un a vu le message subliminal en arrière plan. Le manager ne sait pas mais une vie sauvée, pour lui, c'est déjà beaucoup. Namio se dit qu'ils auront beaucoup de boulot l'année prochaine, et le manager se révèle être Maruo, un des amis d'enfance de Kenji Endô. Plus tard, Jôji, le neveu du chanteur et vainqueur des gramy awards japonais, vient souhaiter la bonne année à son oncle. Celui-ci demande à applaudir son neveu, et il lui offre une bouteille de Don Perignon. Tout le monde félicite Namio pour son succès, ainsi que celui de ses disciples, mais le chanteur se montre modeste, disant que ses disciples ont chanté avec leur âme, et il leur donne leurs étrennes. Tous le remercient pour sa générosité, et Namio leur dit de continuer à aider les maisons de disques. Le chanteur va ensuite voir son manager pour lui donner ses étrennes, mais celui-ci refuse car il porte toujours le deuil depuis 2000, et tous les 2 espèrent que 2015 sera une bonne année. Ils se rendent ensuite à l'ancienne assemblée nationale, devenue la résidence d'Ami, et Namio salue ses fans, et se dit que peu de personnes verront un jour Ami. D'ailleurs, Maruo aimerait le voir, mais doit rester dans la salle d'attente. Le chanteur trouve qu'il a grossi, et le manager révèle qu'il a un gilet explosif sous sa veste. En effet, il a dévoilé que le responsable du grand bain de sang de l'an 2000 était Ami, et non Kenji. Namio n'est donc pas étonné, et dans le couloir, ils croisent le premier ministre. Une fois que le chanteur est appelé pour voir Ami, il dit à Maruo de ne pas s'occuper de lui, et de saisir sa chance si celle-ci se présente. Une fois en face de celui qui se fait passer pour le sauveur alors qu'il est le responsable, Namio attend qu'Ami soit suffisamment proche, puis grave son visage dans sa mémoire, car c'est pour cela qu'il a appris à faire des dessins très réalistes. Ami le félicite lui aussi, et les 2 hommes se serrent la main. Puis, Namio chante pour l'usurpateur. Une fois dehors, le chanteur comprend que Maruo n'agira pas aujourd'hui, et celui-ci répond qu'il ne veut pas tout faire sauter en entraînant d'autres personnes, car cela le rabaisserait au niveau d'Ami. Dans la voiture, Namio se dit que le dessin ne pardonne pas et que s'il ne suit pas l'inspiration du moment, elle ne revient pas, tout comme pour un portrait. Il dit qu'Ami a un visage quelconque, mais que malgré 50 ans, il n'a pas une ride. Une fois le dessin effectué, il le tend à son manager en disant que cela ressemble à peu près au visage d'Ami. En le voyant, Maruo demande d'arrêter la voiture, et demande à pouvoir aller régler une affaire personnelle. Namio demande si ça va aller s'il va seul, et Maruo répond que oui. Il sort de la voiture, et un peu plus tard dans la journée, il appelle le chanteur pour lui dire qu'il ne sera pas là pour les festivités du nouvel an. Il est retourné là où il a grandi, et sait maintenant qui est Ami. On ne voit plus Namio Haru par la suite dans ce tome.

    Volume 13

    Dans ce tome, on apprend que Namio Haru était en fait le batteur du groupe de Kenji, quand il était jeune. Un jour, alors qu'ils passaient à la télévision, ils ont continué à jouer leur morceau, alors que la chaîne avait déjà lancé la publicité. En effet, la chanson durait 10 minutes, alors que la télévision ne leur en a accordé que 3. Du coup, ils sont jetés dehors par les techniciens, et leur manager parle longuement avec le producteur, tandis que la chaîne est envahie par les appels de protestations. Mais Kenji dit à ses amis de ne pas faire attention car un jour ils comprendront. Plus tard, Namio vient voir Kenji car il a accepté une place dans un autre groupe, Mars Naitô et les Bravos. Kenji n'est pas choqué car c'est un groupe qui marche, et qui mise sur sa fascination de Mars. D'ailleurs, il a l'impression que quand Namio joue, il a des tentacules, comme un martien. Il rigole, et Namio s'excuse. Kenji lui répond que ce ne sont pas les batteurs qui manquent, et rappelle à Namio qu'il a un enregistrement. Au début de l’année 2015, le soir où Maruo est parti seul, les informations annoncent le décès d'Ami, tué dans une école en pleine nuit. Par contre, Maruo a retrouvé plusieurs de ses amis qu'il croyait morts lors du grand bain de sang, en plus de la nièce de Kenji, Kanna. L'un d'eux, Otcho, a appris que le parti de l’amitié avait cependant encore des armes bactériologiques. Maruo emmène alors l'un de ses amis, Yoshitsune, ainsi que Kanna, dans la demeure de Namio, qui vient leur annoncer que l'organisation d'Ami a sans doute commencé à agir. En effet, Mitsuki, l'ancien ministre de la santé, est mort dans un soi-disant accident, ce qui signifie qu'une purge a débuté. Kanna ne comprend pas, et le chanteur explique qu'avec la mort du leader charismatique, l'odeur du sang va exciter les trahisons et querelles de pouvoir. Quelqu'un doit donc donner l'alarme avant que les mensonges ne détruisent le monde. Il se présent et comprend que Kanna se méfie de lui, et l'emmène donc dans son studio souterrain. Là, il dit qu'il peut y faire des enregistrements, mais que la variété est interdite. Il s'installe à la batterie et commence à jouer comme il le faisait avec Kenji. Kanna reconnaît le morceau de son oncle, et Namio dit que c'était un bon groupe, mais que personne ne l'a vu. Et quand ils sont passés à la télévision, s'ils avaient eu une demi-heure, le public aurait été fou. Mais à la fin des années 80, un autre groupe devait participer à un duel musical. Ils sont restés 5 semaines, avaient de plus en plus de succcès et leur emploi du temps était complet. Hors, malgré les paroles de Kenji, celui-ci n'a pas reformé le groupe, car il avait compris qu'il fallait qu'ils soient tous là pour avoir le même son. Il estime donc avoir trahi Kenji, et dit qu'il ne le refera pas. Dans ce monde, ils ont besoin plus que tout de ce son et de la vérité. Peu après, un nouveau virus qui vide ses victimes de leur sang fait son apparition un peu partout dans le monde. Yoshitsune, qui dirige des rebelles, envoie ses hommes partout dans le monde pour rendre compte de la situation. Maruo et Namio se chargent de Hokkaido car ce dernier doit faire justement une visite de soutien là-bas. Namio Haru n'apparaît plus ensuite dans ce tome.

    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.

    Le yakuza

    Volume 9

    Cet homme dont on ne connaît pas le nom semble être un yakuza habillé avec un kimono. Il fait partie des survivants de la nuit du 31 décembre 2000, surnommé le grand bain de sang de l'an 2000. Ce soir-là, des terroristes ont diffusé à travers le monde un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. De plus, à Tokyo, un robot géant est apparu et a semé la panique. C'est alors qu'Ami, le leader masqué du parti de l’amitié, est intervenu et a distribué un vaccin au virus, que le parti avait mis au point en secret, le virus ayant déjà fait des dégâts en 1997 dans plusieurs villes. Il est ainsi devenu le sauveur de l’humanité et le dirigeant du Japon, et en a fait un régime autoritaire. En 2014, le yakuza se trouve dans un casino géré par les mafias. Il joue à des machines à sous, mais une jeune fille lui conseille de passer sur la machine d'à côté, qui devrait être gagnante. Le yakuza s’exécute et gagne effectivement. Il demande à la jeune fille comment elle a fait, et lui suggère de ne pas tricher car les pêcheurs en ont marre de trouver des cadavres sans doigt ni visage. Pour lui, ce n'est pas un endroit pour les amateurs, mais l'adolescente lui demande s'il n'y a pas moyen de gagner de plus gros gains. Le yakuza lui parle alors du rapid Nabokov, un jeu de cartes russe qui a disparu car on pouvait gagner beaucoup en un seul coup, mais aussi perdre beaucoup, ce qui a entraîné des suicides. De plus, on pouvait tricher trop facilement. Le yakuza déconseille à la jeune fille de s'y mettre, mais celle-ci lui demande d'expliquer les règles. Après l'avoir fait, ils arrivent à la table de rapid Nabokov. Un homme arrive et souhaite rejouer, mais il est refusé par le croupier qui lui dit qu'il ne peut pas encore rembourser sa dette. Le croupier appelle les nettoyeurs qui vont abattre le joueur endetté. L'adolescente, Kanna, se met ensuite directement à jouer, et gagne à plusieurs reprises, attirant les curieux. C'est alors qu'un des joueurs s'énerve car il estime que la jeune fille triche, mais le yakuza sort son couteau et le menace, lui disant qu'une novice ne peut pas tricher. Il conseille ensuite à Kanna de partir car ses adversaires sont ruinés, mais la jeune fille déclare que la banque est encore debout. Elle mise tout et à un moment, si elle sort un 2 de coeur, elle peut ruiner le casino. La tension est telle que le croupier et plusieurs joueurs sortent une arme, mais aussi l'ami policier de Kanna. Le yakuza, qui menace le croupier de son couteau, dit que les jeux sont faits. La jeune fille déclare alors qu'elle est prête à rendre l'argent au casino à condition qu'on vienne l'aider. Tout le monde se rue sur les jetons, et Kanna leur donne rendez-vous au petit matin près des ruines de l'ancienne mairie. Le yakuza l'agrippe et la fait sortir, car le casino n'en restera pas là. Peu avant le rendez-vous, Kanna est sur place avec ses 2 amis et le yakuza, mais personne ne vient. Celui-ci demande pourquoi la jeune fille demande de l'aide à des mafiosi, et Kanna répond qu'elle veut se battre contre la police et le gouvernement. Le yakuza pense que ce sont peut-être des terroristes, mais Kanna lui rétorque que non. Le yakuza dit avoir l'impression d'avoir vu une voyante, et a pris la dernière carte qui devait être révélée, qui est en fait un 6 de pique. Soudain, une foule immense arrive sur la place. Ne pouvant leur parler à tous, Kanna décide de chercher un meilleur endroit et va dans l'église de Kabukichô demander l'aide du père Nitani, un ancien yakuza. Celui-ci donne son accord, et alors que la foule s'amasse devant l'établissement, l'inspecteur Chôno, ami de Kanna, dit que si cela se passe mal, cela va être le carnage. Mais la jeune fille est déterminée. Elle déclare directement qu'elle n'a plus d'argent à donner, puis tord une cuillère, parlant de ses talents. Elle désigne ensuite un représentant pour la mafia thaïlandaise, pour la chinoise, et pour les sans-abris. Elle veut une poignée de main sincère, et le yakuza dit que c'est la première fois qu'il voit quelqu'un d'aussi calme. C'est alors que les boss des 2 mafias se montrent. Kanna leur dit qu'Ami va assassiner le pape en accusant les mafias du crime, comme il a fait avec son oncle Kenji. Soudain, un homme sort un fusil à pompe et menace l'adolescente. Ensuite, un homme barbu pénètre dans l'église en brisant un vitrail, et s'interpose entre la jeune fille et le tireur. Un coup de feu retentit, mais c'est le tireur qui s'effondre. Le barbu se saisit de son arme et sort de l'église pour trouver celui qui a tiré. On ne voit plus le yakuza par la suite dans ce tome.

    Volume 10

    Tandis que l'homme barbu continue à chercher le tireur, les mafieux présents dans l'église annoncent que la police arrive sur les lieux, et tous veulent partir. Mais Kanna demande aux 2 boss de rester encore un peu. Elle dit que celui qui a été abattu était un policier et qu'elle ne peut avoir confiance en personne, mais qu'elle croit plus en eux qu'en la police. Elle veut donc qu'ils l'aident à protéger le pape. Le boss thaïlandais dit qu'il connaît bien l'homme barbu, surnommée Shôgun, et qu'il ne veut plus se retrouver face à lui. Le boss chinois dit qu'il tient à son business et ne veut pas se faire des ennemis dans le monde entier. Les 2 hommes se serrent donc la main, déclarant ainsi une trêve dans la guerre des clans. Le yakuza dit qu'elle vient de gagner une sacrée partie. Ensuite, l'ami de Kanna, l'inspecteur Chôno, dit qu'il va retenir ses collègues pendant que les autres s'en vont. Le yakuza s'en va aussi, et il n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3. Le vrai combat".
    • Statut au volume 10 : Vivant.
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.

    Médusa Inoue

    Volume 10

    Il s'agit du chanteur du groupe de hardcore Eloïm Essaïm, groupe dont les 4 membres sont maquillés dans le même style que Kiss, avec les 4 symboles d'un jeu de cartes traditionnel au milieu du visage. Tous ont survécu au grand bain de sang de l'an 2000, c'est-à-dire la nuit du 31 décembre 2000. Lors de celle-ci, un robot géant est apparu en plein Tokyo, diffusant un virus mortel vidant ses victimes de leur sang, et semant ainsi la panique. Ce même virus, déjà apparu en 1997 dans plusieurs villes du globe, est aussi diffusé partout dans le monde par des terroristes ayant apparemment tous un lien avec le japonais Kenji Endô. Heureusement, Ami, le leader masqué d'une organisation devenue le parti de l'amitié, s'est opposé au robot, et les dirigeants de son parti ont distribué un vaccin au virus, qu'ils avaient mis au point en secret. Ils sont ainsi devenus les sauveurs de l'humanité, et en 2014, ils dirigent le Japon. Après un concert, Médusa et ses copains rangent leurs instruments dans un véhicule, assaillis par les groupies, et Médusa demande à Lucifer s'ils se font un restaurant. Kyôko Koizumi, l'une de leurs plus ferventes fans, l'accoste alors, et Médusa se dit que cela faisait longtemps car il ne la voyait plus les suivre. Kyôko explique qu'elle avait des choses à faire, et Médusa lui annonce qu'ils vont faire une tournée dans le Tohoku, et qu'il compte sur elle. Kyôko demande où se trouve Damien Yoshida, le guitariste, et Médusa lui répond qu'il a été viré à cause d'une divergence de vision musicale. Kyôko trouve pourtant qu'ils jouaient bien ensemble, et Médusa explique qu'ils sont un groupe avec des mélodies que tout le monde peut reprendre en coeur, et Damien s'est mis à faire des solos de guitare de 20 à 30 minutes, parce qu'il aurait rencontré le diable. Celui-ci l'aurait rencontré au carrefour de Nishi-Nippori et lui aurait vendu son âme pour un truc génial. Kyôko se demande si c'est pour cela qu'il jouait aussi longtemps, mais cela faisait fuir les fans, et les autres membres lui ont demandé d'arrêter. Yoshida a alors répondu que le diable le surveillait, qu'il ne pouvait plus s'échapper, et qu'il viendrait le chercher n'importe où. C'est la dernière apparition de Médusa dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 10, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2. Le Carrefour".
    • Statut au volume 10 : Vivant.
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.

    Kôji A Roméro

    Volume 10

    Kôji est un jeune guitariste qui fait partie du groupe hardcore Eloïm Essaïm, ses 4 membres arborant des maquillages similaires à ceux de Kiss, ayant chacun l'un des symboles d'un jeu de cartes classique sur le visage. Il remplace Damien Yoshida, qui a été viré après avoir apparemment vendu son âme au diable pour un truc génial. Il faisait des solos de guitare de 20 à 30 minutes, ce qui faisait fuir les fans. Kôji est aussi un survivant du grand bain de sang de l'an 2000. En effet, le soir du 31 décembre 2000, un robot géant est apparu en plein Tokyo a diffusé un virus mortel, visant ses victimes de leur sang en quelques instants. Le même virus, qui avait déjà sévi en 1997 dans plusieurs villes du globe, est aussi diffusé partout dans le monde par des terroristes. Mais Ami, le chef d'une organisation devenu le parti de l’amitié, s'est opposé au robot géant et a distribué un vaccin que son parti a développé en secret. Les dirigeant du parti sont ainsi devenus les sauveurs de l’humanité et ils dirigent depuis le Japon. En 2014, après un concert, alors que le groupe range son matériel dans un véhicule, une lycéenne, Kyôko Koizumi, interpelle Médusa, le leader du groupe. Celui-ci explique l’éviction de Damien Yoshida, et Kôji en profite pour se présenter, un peu timidement. Kôji n'apparaît plus ensuite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 10, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2. Le Carrefour".
    • Statut au volume 10 : Vivant.
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.

    Mme Harukawa

    Volume 10

    Cet dame est, en 2014, la directrice du lycée municipal de Shin-Okubo. Elle a survécu à la nuit du 31 décembre 2000, qui a été surnommé par la suite le grand bain de sang de l'an 2000. Ce soir-là, un robot géant est apparu en plein Tokyo et a diffusé un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. Ce même virus avait déjà sévi dans plusieurs villes en 1997, et est aussi diffusé partout à travers le monde par des terroristes. Ceux-ci semblent tous liés à un japonais, Kenji Endô. Mais Ami, le leader masqué d'une organisation qui est devenu le parti de l’amitié, utilise la tour du soleil de l'exposition universelle d'Osaka pour faire face au robot. Dans le même temps, les dirigeants de son parti distribuent un vaccin qu'ils ont mis au point en secret. Après avoir sauvé le monde, Ami et son parti deviennent les sauveurs de l’humanité, et dirigent le Japon depuis. Dans le lycée de Mme Harukawa se trouve Kanna Endô, la nièce de Kenji, mais qui est aussi la fille cachée d'Ami. Celle-ci se montre assez agressive avec ses professeurs, et cause pas mal de problèmes. Un soir, après les cours, celle-ci se trouve dans la salle des professeurs et semble harceler l'un des enseignants. Mme Harukawa se demande ce qu'il se passe, et le professeur dit que Kanna veut avoir les coordonnées de Mr Sada, le nouveau professeur d'anglais. La directrice doit justement aller le voir pour une réunion qu'ils avaient fixé. Il a dû oublier le rendez-vous et est rentré chez lui. Elle propose donc à Kanna Endô d'y aller ensemble, ajoutant de choisir vite car il va pleuvoir. la lycéenne accepte, et une fois dans la voiture, un orage se déclenche. Mme Harukawa se dit rassurée que Kanna vienne maintenant régulièrement en cours après avoir brisé une fenêtre et avoir été recherchée par la police. Elle dit qu'en tant que pédagogue, elle ne doit pas faire de particularisme, ni abandonner ses élèves. Elle les estime comme ses propres enfants, et qu'une mère ne doit pas abandonner ses enfants. Elle dit manquer de tact car Kanna a eu une vie difficile, ayant été séparée de sa mère étant jeune. La directrice dit de ne pas lui en vouloir car cette femme devait avoir ses raisons, et la lycéenne n'est pas en colère contre elle. Mme Harukawa a cependant des réticences à l'appeler la sainte mère, car elle la trouve irresponsable. Kanna ne semble pas comprendre de quoi la directrice parle, qui comprend que la jeune fille doit se sentir révoltée et méfiante. Mme Harukawa dit que Kanna lui a été confiée jusqu'à ce qu'on vienne la chercher, mais que Sada est arrivée plus tôt que prévu, et qu'il voulait lui parler, alors qu'il a du boulot avec la direction du musée d'Ami. La directrice reçoit alors un appel de la dreamnavigator Takamatsu, chargée de laver le cerveau des jeunes réticents au régime d'Ami. Les 2 femmes parlent dans un langage codé, et Mme Harukawa dit qu'elle va appeler Sada. Celui-ci n'a pas d'image, et la directrice lui demande où se trouve Kyôko Koizumi, une élève qui doit être envoyée dans un camp de redressement déguisé en parc d'attractions. Sada prétend ne pas l'avoir vue, mais Kyôko fait soudainement entendre sa voix et appelle à l'aide. Mme Harukawa prévient alors Takamatsu, et Kanna se demande qui elle est vraiment. Celle-ci répond qu'elle aimerait bien que Kanna lui obtienne une entrevue avec Ami pour discuter avec lui en tant que pédagogue, et révèle qu'il est le père de Kanna. Soudain, un éclair touche la voiture, qui part en vrille et percute le rail de sécurité...

    • Première apparition : Volume 10, dans le chapitre intitulé "Chapitre 11. Coup de tonnerre".
    • Statut au volume 10 : Vivante.

    Volume 11

    Alors qu'un appel signale à Mme Harukawa que Sada et Koizumi se sont enfuis du musée d'Ami, et que celui-ci est en feu, la directrice semble avoir fort mal et s’étouffer. Elle supplie Kanna d’arrêter, alors que celle-ci lui demande de répéter ce qu'elle a dit à propos d'Ami juste avant l'accident. Tout en continuant à avoir mal, Mme Harukawa dit que Kanna fait parti des élus et qu'elle est la fille d'Ami. Juste après cela, la douleur semble fortement s'intensifier, à tel point que la directrice semble ne plus pouvoir le supporter. Ses lunettes se brisent, et il semblerait qu'elle décède dans un long cri d'agonie.

    • Statut au volume 14 : Supposé décédée (Tuée par Kanna ?).

    Tsutomu

    Volume 11

    Il s'agit d'une jeune homme de 2014, qui semble avoir un certain intérêt pour les objets vintage. Il a survécu au grand bain de sang de l'an 2000, le soir du 31 décembre de cette année, durant laquelle un robot géant est apparu en plein Tokyo et a semé la panique en diffusant un virus mortel, qui vide ses victimes de leur sang en quelques instants, et qui avait déjà sévi en 1997 dans plusieurs villes du monde. Ce même virus est aussi diffusé sur toute la planète par des terroristes. Cependant, Ami, le leader d'une organisation japonaise qui est devenue le parti de l’amitié, s'est dressé face à ce robot, et les dirigeants de son parti ont distribué un vaccin au virus, qui avait été mis au point en secret. Suite à ces événements, Ami et son parti sont devenus les sauveurs de l’humanité, et ils dirigent depuis le Japon, dont ils en ont fait un régime autoritaire. Un soir, Tsutomu repère une Toyota 2000 GT, alors qu'il croyait qu'elles avaient disparu, avec un vieux et une lycéenne à l’intérieur. Ses copains l'appellent et Tsutomu leur dit que ce n'est pas le moment. Il les invite à venir voir, et ceux-ci répondent qu'ils ont une lycéenne dans leur voiture. Peu après, Tsutomu rappelle ses amis, qui lui rétorquent de se casser car ils sont sur un coup. Tsutomu leur dit qu'il est à côté de la Toyota, et la leur montre. Il dévoile que l'avant est abîmé, et que c'est à chialer, tandis que les occupants de la voiture sont entrés dans une maison de repos. Il se demande ce qu'ils font à l’intérieur. Ses amis raccrochent, mais Tsutomu les appelle encore une fois pour leur signaler un truc louche. En effet, la maison de retraite est en train d’être encerclée. Soudain, ces inconnus s'en prennent à Tsutomu, le capturent, le ligotent, le bâillonnent et le mettent à l’arrière d'un véhicule. Peu après, ils montrent leur capture à une femme, puis disent qu'ils vont envoyer Tsutomu à Ami-Land. Ensuite, la voiture des amis de Tsutomu débarque à toute vitesse. Ses amis, ainsi qu'une lycéenne en sortent, et celle-ci dit aux garçons de prendre leur ami et de foutre le camp. Elle ajoute de mettre la musique à fond et de klaxonner pour réveiller tout le quartier. Les amis de Tsutomu font ce que la lycéenne a dit, prennent leur copain encore bâillonné, et partent en disant qu'ils vont réveiller toute la ville. C'est la dernière apparition de Tsutomu dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 11, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Les profondeurs du désespoir".
    • Statut au volume 11 : Vivant.
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.

    Mme Yamakura

    Volume 11

    Mme Yamakura est une habitante de Naruhama, une petite ville de campagne sans grand intérêt. Cette ville est toujours triste, mais vers 1994, un grand hôpital a été construit sur la falaise, près de la mer. La population a grandi, mais une maladie vidant ses victimes de leur sang a tout arrêté. Il y a eu 3 morts, et une femme médecin, Kiriko Endô, a réussi à soigner les malades. Après ces événements, le maire a étouffé l'affaire, et le projet de faire passer l'autoroute par la ville a été oublié. Par la suite, le soir du 31 décembre 2000, le virus a été diffusé partout dans le monde par des terroristes, faisant 150.000 morts. Le monde a été sauvé par le parti de l’amitié, dirigé par son leader masqué Ami, qui a distribué un vaccin qu'ils avaient développé en secret. Mme Yamakura a survécu à cet événement, appelé le grand bain de sang de l'an 2000. Ensuite, durant l’été 2002, a lieu à Naruhama un festival du film. Pour l'occasion, plusieurs habitants ont été filmés pour délivrer un message à un proche. Mme Yamakura a été filmée, mais elle disait en rigolant qu'elle n'avait rien à dire à son mari, et qu'elle avait honte, tout en rougissant. C'est tout ce que l'on apprend sur Mme Yamakura dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 11, dans le chapitre intitulé "Chapitre 10. Le message d'une mère".
    • Statut au volume 11 : Inconnu.
    • Statut au volume 14 : Inconnu.

    A suivre...

    Cronos


    votre commentaire
  • News relayée depuis le site de manga-news :

    Bonjour à tous,

    La nouvelle remonte au mois de janvier 2015, lors d'une visite de Taniguchi à Angoulême pour une exposition en son honneur. En effet, à cette époque, des français évoquait leur envie de faire une adaptation en film d'animation de la magnifique série Le sommet des dieux, sur le monde de l'alpinisme. Cette oeuvre m'a donné des frissons, d’où mon enthousiasme, et depuis, plus vraiment de nouvelles. Fort heureusement, le projet n'a pas été abandonné, et connaît même maintenant une évolution. En effet, les premières images de cette adaptation sont en train de sortir, ce qui signifie que la réalisation a été mise en route. Ce sera le jeune studio FOST studio qui va adapter cette série. Le studio signe ainsi son premier travail. Il sera aidé dans sa tache par d'autres studios pour la réalisation de l'animation, comme Studio 352, Mélusine production, Folivari et Julianne films. Le direction du jeune studio, Didier Brunner, produit le film, alors que Patrick Imbert est à sa direction. Pour moi, il y a peu de doutes que le film soit de qualité, surtout quand on connaît la passion des animateurs français, leur professionnalisme, et l’énorme popularité dont jouissait, et jouit toujours, Taniguchi dans l'hexagone, mais aussi en Belgique. Il va donc me falloir encore un peu de patience avant de me ruer dans une salle de cinéma qui projettera le film. Et j'en donnerai bien sur mon avis par après.

    Bonne lecture.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voici la quatrième et dernière suite des résumés des tomes de la série. Ces fiches seront complétées au fur et à mesure. ATTENTION : ces résumés contiennent des spoilers (révélations de l'intrigue).

     

    Volume 17

    Chapitres : 134e épisode - Une rencontre longtemps espérée; 135e épisode - Sous les projecteurs; 136e épisode - Allées et venues; 137e épisode - Le jour où elle est apparue; 138e épisode - La vérité du mensonge; 139e épisode - Le jour fatidique; 140e épisode - Avis de recherche; 141e épisode - Le maître spirituel.

    Résumé : Kevin essaie de convaincre la CIA que New York va être attaqué, sans succès. Morehouse, lui, reçoit la vidéo de l'interrogatoire et veut être informé plus vite. Juste après, Yamashita et Jackie sont repérés à Billyland, et Morehouse veut les capturer. Mais la fille de Jackie permet au trio d’échapper à leurs poursuivants. Alors que l'on voit des flashbacks sur l'agonie du faux Chuck Culkin, le vrai et Kevin s’inquiètent de ce qui risque de se produire. Kevin va donc essayer de prévenir les gens en diffusant un message durant "Billy Bat hour" et sur la quatrième de couverture du magazine. Pendant ce temps, Yamashita, Jackie et sa fille continue de suivre la chauve-souris, en passant devant la grande villa du faux Chuck Culkin sans rencontrer Kevin. Duvivier, quant à lui, se réveille à l’hôpital après avoir reçu un message de la chauve-souris. Il échappe à une tentative de meurtre, puis tente de contacter Kevin. Et c'est devant un stand de hamburgers que Yamashita, Jackie et sa fille trouvent celui-ci. Jackie révèle au dessinateur que son successeur ne peut pas voir la chauve-souris, au contraire de ce qu'il prétend. Dans un flashback, Duvivier découvre au chevet de Smith que celui-ci a vu une fois dans sa vie la chauve-souris. Le soir après sa rencontre avec Jackie, Kevin découvre que ses messages à "Billy Bat hour" et dans le magazine ne sont pas passés, et que, en plus, Audrey l'a viré pour que Timmy soit le nouveau dessinateur de Billy Bat. Kevin essaie alors de prévenir les gens aux pieds du World Trade Center, grâce à l'ancien groupe de rock qu'il a connu à l’université. Mais Duvivier arrive et déclare que l'attaque va avoir lieu à Chicago et non à New York. Pourtant Duvivier ment comme la chauve-souris lui a demandé, et il tente de sauver un maximum de gens avant l'attaque qui a lieu quelques minutes plus tard. Après le 11 septembre, Kevin cherche à retrouver Duviver, disparu, et Yamashita déblaie les gravats des 2 tours tandis que Jackie se morfond dans son lit. Timmy, lui, désire dessiner Billy Bat comme Chuck Culkin le faisait, mais celui-ci se demande si c'est le désir de la chauve-souris. Finalement, Jackie et Kevin se revoient dans le magasin de bandes dessinées, et la femme se rappelle qu'elle devait aller au pays basque avec Kevin Yamagata. Dans le même temps, on découvre que Timmy a autrefois rencontré son père, le faux Chuck Culkin...

    Mon avis : Ce tome est dans la parfaite suite du précédent. Kevin tente d’empêcher l'attentat du 11 septembre alors qu'on devine qu'il n'y arrivera pas, comme son prédécesseur n'a pas réussi à sauver Kennedy. Dans ce tome, il n'y a pas de grande révélation mais tout semble aller mal pour nos héros qui, quoi qu'ils fassent ne semble pas pouvoir empêcher la moindre catastrophe. En sachant qu'il ne reste que 3 tomes après celui-ci, il est quand même difficile d'imaginer comment les auteurs vont pouvoir finir leur récit en nous donnant toutes les réponses que l'on recherche depuis un certain temps. Cela me fait craindre le pire parce que cette histoire n'est pas seulement étalée sur une quarantaine d’années comme 20th century boys, mais bien plus longtemps (2.000 ans si on prend en compte le passage avec Jésus). Je dois avouer que je commence à m'impatienter aussi et à trouver que ces sauts dans le temps brisent un peu la dynamique du récit. Un tome un peu faiblard, malgré une belle course contre la montre et des dessins magnifiques.

     

    Volume 18

    Chapitres : 142e épisode - Dernière promesse; 143e épisode - Une tour bâtie sur le sable; 144e épisode - La maison en bord de mer; 145e épisode - Hâtez-vous lentement; 146e épisode - Un nouveau départ; 147e épisode - Adieu, Billy Bat; 148e épisode - Billy en papier; 149e épisode - La traversée du désert de Kevin et Kevin.

    Nouveaux personnages : Larry, Cindy, Danny.

    Résumé : Lors de la rencontre entre Timmy et le faux Chuck Culkin, ce dernier ne reconnaît pas d'abord le garçon comme son fils, mais en voyant son talent, il pense qu'il peut reprendre le contrôle de Billy Bat et amener le bonheur sur terre, ou bien le chaos. En 2015, alors que le parc Billyland de Beijing s'ouvre, Timmy Sanada a repris les rennes du groupe Culkin entreprises, écartant Audrey. Il souhaite s'implanter dans des zones de conflit et amener la paix grâce aux sourires des enfants. Audrey, elle, ne garde que les droits papier de Billy Bat. Kevin Goodman, lui, se trouve en Turquie, dans un camp de réfugiés syriens, et cherche à retrouver Kevin Yamagata que certains enfants semblent avoir vu. En 2002, il était avec Jackie, sa fille, et Yamashita au château de Javier, dans le pays basque, en Espagne, à la recherche d'un indice sur Kevin Yamagata. Mais Morehouse et ses hommes s'y trouvent aussi, et l'homme est maintenant prêt à éliminer Goodman. Grâce à un commerçant, Kevin et les autres trouvent une villa où ont résidé Duvivier et Smith, quelques temps après Yamagata. Alors qu'ils trouvent une lettre de Smith, ils sont poursuivi par un des hommes de Morehouse, qui a tué le commerçant, et sont obligés de fuir. L'homme de main trouve un album de Billy Bat signé Yamagata, et grâce à celui-ci, trouve un grotte importante pour le mystère. Morehouse révèle vouloir redonner l'hégémonie aux Etats-Unis. Mais n'ayant pas lu tout l'album, le groupe est enseveli dans la grotte à cause d'un éboulement. En 2015, Morehouse semble être le seul à s'en être sorti vivant. Cloué dans un lit, il reçoit la visite de Timmy Sanada. Celui-ci veut que Morehouse lui cède le "comité d'études historiques de Billy Bat", car il pense que de toute façon, la chauve-souris n'apparaît plus à personne et que le seule qui importe, c'est la sienne. De plus, la seule force capable de faire face à la Russie et la Chine n'est autre que Culkin Enterprises. Au moyen-orient, des enfants dessinent Billy Bat, et pour éviter qu'ils ne se fassent tuer par des fanatiques, Kevin Yamagata intervient et accepte de se laisser broyer la main après avoir dessiné une dernière fois la chauve-souris. Audrey, elle, cherche à se venger de Sanada en publiant des albums papier de Billy Bat, signés Yamagata ou Goodman. Elle n'y arrive que dans les éditions Fujiyama, au bord de la faillite et qui faisait déjà les albums de Yamagata. Dans le désert, Kevin Goodman rencontre les enfants que Yamagata a sauvé, et leur dessine les larmes aux yeux, la chauve-souris comme son maître le faisait...

    Mon avis : Dans ce tome, nous faisons un nouveau bon dans le temps (le dernier je pense), et nous arrivons en 2015, presque de nos jours. Cette fois-ci, c'est Timmy Sanada qui se révèle être un fieffé menteur et un manipulateur de première en prenant le contrôle de la société de son père. Outre quelques passages assez classique, nous avons surtout le plaisir de revoir l'un des personnages qui nous manquait beaucoup et qui avait disparu d'une manière assez soudaine. Le temps a bien sûr fait son effet mais il est difficile de savoir ce qu'il lui est arrivé durant toutes ces années. Les auteurs refusent encore de lâcher la moindre informations permettant de résoudre tous les mystères entourant cette série. Je ne m'attendais pas à découvrir le secret de la chauve-souris, mais au moins quelques réponses. Tant et si bien que je suis un peu perdu et je ne sais absolument plus où les auteurs veulent nous mener. C'est un volume qui se lit assez facilement mais qui commence cruellement à manquer d'une ligne claire à suivre car j'ai l'impression de tourner en rond. Comme il ne reste que 2 tomes, j'espère que le suivant pourra plus me satisfaire que les 2 précédents. Un volume qui reste assez moyen pour moi, et qui ne casse pas la baraque.

     

    Volume 19

    Chapitres : 150e épisode - Canular; 151e épisode - La chauve-souris noire; 152e épisode - Une secte tibétaine; 153e épisode - Convocation; 154e épisode - Saisir le réel; 155e épisode - Dans les entrailles de la secte; 156e épisode - Peut-être bien que oui, peut-être bien que non; 157e épisode - L'heure est venue.

    Nouveaux personnages : Mr Fogelberg, Ngag-Wang, Li Jiangmin, Zhang Jinpin, Xi Lishen, Ma Yunlong, Liu Wen, Wang Guozhang, Marlon.

    Résumé : En 2017, Maggie se voit confier par son professeur d'interviewer Kotarô Akechi, le réalisateur, tandis que Kevin veille sur ses parents vieillissants, tout en se méfiant avec Chuck Culkin de la nouvelle version numérique de "Billy bat". Maggie se fait engager par Akechi pour filmer un documentaire en Chine sur une secte qui dessine une chauve-souris géante, visible depuis le ciel. A Culkin Enterprise, Timmy Sanada exige que toutes les personnes de cette secte soient supprimées. De plus, il veut que les rééditions des albums des 2 Kevin soient éliminées. Mais il ne parvient même plus à dessiner un cercle parfait. Arrivée en Chine, malgré le désaccord de sa mère, Maggie commence à entendre la chauve-souris, qui lui demande de tuer le gourou de la secte s'il est un imposteur. Et pour savoir si c'est le cas, elle doit demander l'aide de Kevin Goodman. Celui-ci reçoit la visite d'Audrey, qui lui révèle que ses rééditions cartonnent, mais Kevin ne veut pas faire de nouvelles aventures. Pourtant, en lisant des commentaires sur ses albums, il retrouve un décor désertique qui lui apparaît en rêve. et qui se trouve justement à l'endroit de la secte. Et Jackie l'appelle pour aller aider sa fille. Au Tibet, Maggie, Akechi et leur guide roulent dans les montagnes, et à un poste de contrôle avec des militaires chinois, ils retrouvent Kevin Goodman. Timmy Sanada se rend aussi en Chine, et veut absolument que les autorités chinoises s'occupent de la secte. Ayant trouvé celle-ci, le groupe de Kevin se rend compte dans une grotte que Yamashita s'occupe en partie de la secte. Alors que des militaires déguisés en terroristes indépendantistes tibétains s'approchent, Kevin découvre une grotte remplie de dessins de Billy bat, mais aussi que son auteur est Kevin Yamagata, toujours en vie mais n'ayant plus l'usage de ses mains. Celui-ci se montre assez évasif, mais Yamashita vient lancer l'alerte. Le groupe de Goodman ne connaissant pas encore bien les grottes, il risque de ralentir les membres de la secte. Ils doivent donc prendre un autre chemin. Kevin Goodman se laisse guider par son instinct et ils parviennent à l’extérieur. Un peu plus haut, Kevin Yamagata leur dit d'aller au pays basque lors de la prochaine super lune, et il rencontrera le vrai Billy. Akechi et Maggie, avec Jackie munie de photos de son père et de Lee Harvey Oswald, et Kevin de dessins de Mr Smith et de Duvivier, sont sur place au moment voulu, et ils attendent de voir ce qu'il va se passer...

    Mon avis : Dans cet avant-dernier tome, l'auteur semble ne pas vouloir lâcher la moindre révélation, continuant à jouer avec les sauts dans le temps. Nous voilà en 2017. Comme à chaque fois, cela fait plaisir de voir l’évolution dans le temps des personnages, surtout qu'à nouveau, nous retrouvons des personnages que l'on avait pas vu depuis un certain moment. Les références avec l'histoire, ou plutôt avec l’actualité cette fois-ci, font plaisir à voir, tout comme les thèmes abordés, comme le numérique ou l'influence que peut avoir une bande dessinée. Mais cependant, on ne sait toujours pas vraiment ce que recherchent tous ces gens. Ils suivent la plupart du temps des pistes qui ne mènent à rien ou à des culs-de-sac. J'en suis à me demander si nous aurons des réponses satisfaisantes lors du dernier tome. Malgré cela, l'accroche de fin du volume est fort prenante, semblant nous promettre quelque chose de gros à venir. C'est une nouvelle fois un tome qui ne casse pas la baraque malgré ses qualités. En gros, un volume qui sert surtout à préparer la fin de la série. Allez, je reste confiant.

     

    Volume 20

    Chapitres : 158e épisode - Un rayon de lumière; 159e épisode - Extra supermoon; 160e épisode - Dernières paroles; 161e épisode - Prends ta plume; 162e épisode - Une oasis; 163e épisode - Survivants, répondez; 164e épisode - L'heure du choix; Dernier épisode - La der des der.

    Nouveaux personnages : Monica Maura, Johnny, Patty, Sergei.

    Résumé : Quand il était étudiant, Kevin Goodman a rencontré une serveuse, Monica, qui, en 2017, est devenue avocate et s'attaque au groupe Culkin. En effet, ceux-ci ont provoqué des problèmes dans l'eau de consommation en voulant produire de l’énergie grâce au gaz de schiste. Elle leur réclame 550 millions, puis dit à ses collègues que la bande dessinée Billy Bat a perdu de sa qualité. Elle obtient une rencontre avec Timmy Sanada, qui lui dit qu'il a pris le contrôle de l'eau et de l'énergie pour sauver les fans de Billy Bat, et qu'il est un prophète. Mais Monica lui répond que le seul qui peut voir Billy est Kevin, ce qui irrite Timmy, qui ordonne d'éliminer l'avocate après son départ. En 2018, dans une grotte du pays basque, Kevin tombe dans un trou, et par un halo de lumière provenant de la super lune, il voit les 2 chauves-souris, la blanche et la noire, sans pouvoir les distinguer. Mais une troisième apparaît et annonce qu'au départ, elle ne formait qu'un seul et même être. Le troisième Billy explique qu'il se trouve sur la lune, que quelqu'un est venu le voir, mais qu'il n'y a plus moyen de changer le cours des choses, car sinon la terre disparaîtrait. A Los Angeles, Monica est sauvée par Audrey, car elle est une des lectrices de "Fuji Pontarô". Elle lui demande aussi d'entrer en contact avec Kevin Yamagata pour que le vrai Chuck Culkin puisse lui demander pardon. Ce que Monica accepte et réussit à faire. Mais Kevin estime n'avoir rien à pardonner à son ancien assistant, et lui demande son aide pour la suite. Dans la grotte, le troisième Billy conseille à Kevin de continuer à dessiner. En 2032, les changements climatiques ont fait des ravages, transformant les Etats-Unis en véritable désert. Timmy retrouve Kevin Goodman dans un village, et celui-ci continue à dessiner avec Monica à ses côtés. L'empire de Timmy s'est élargi, mais celui-ci ne dessine plus et semble aigri, trouvant le papier désuet. Kevin lui demande de lui dessiner un Billy, et Timmy s'exécute. Kevin trouve qu'il a gardé son talent et qu'il devrait s'y remettre, mais Timmy préfère s'en aller. En 2063, Johnny, soldat américain, constate que tous ses compagnons sont morts, et qu'il est seul en plein désert. Il trouve un village jonché de cadavres et croise un soldat russe, mais il marche sur une mine. Le russe, Sergei, admet avoir fait la même erreur. Tous les 2 montrent qu'ils ont un T-shirt de Billy Bat, et que le vrai est celui de Kevin Goodman. En 2018, Billy Bat dit à Kevin que les humains sont irrécupérables, mais que parfois, ils le surprennent encore. En voyant un gamin assoiffé, qui souhaite lire la fin de Billy Bat, que possède Johnny, les 2 militaires décident de se soutenir pour sauver l'enfant. La mine de Johnny est défectueuse, et il sauve Sergei. Le garçon annonce alors qu'il veut dessiner lui aussi des aventures de Billy Bat, pour réaliser son rêve et sauver le monde...

    Mon avis : Le sentiment qui me traverse après avoir lu ce dernier tome de la série Billy Bat, c'est celui du trop peu. En fait, j'ai l'impression que tout est allé trop vite et qu'on a oublié pas mal de choses en route. A cause des nombreux sauts dans le temps, trop à mon goût, les auteurs ont laissé de nombreuses questions en suspens et cela est très frustrant. Et il n'y rien que je déteste plus que de laisser de nombreuses questions sans réponse. Je ne critique pas l'idée de la fin, sur "l'identité" de la chauve-souris, car je trouve cela original et bien pensé, et aussi plutôt logique, mais il y a plein de choses que j'aurais voulu connaître sur le chemin parcouru par la plupart des personnages, secondaires souvent. Je pense que l'auteur a dû terminer trop rapidement son oeuvre et n'a pas eu le temps de développer certains aspects, mais je peux me tromper. L'idée de faire des sauts dans le temps est géniale et permet d'instaurer des mystères et un certain suspens, mais l'auteur aurait dû l'utiliser avec parcimonie. En gros, malgré un beau final, ce dernier tome me laisse un goût d'inachevé.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la troisième suite de la onzième page de la liste des personnages de Zipang. Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Klaus

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Tué à Copenhague, après avoir été heurté par un camion et avoir été précipité dans la rivière.
    • Statut au volume 43 : Tué à Copenhague, après avoir été heurté par un camion et avoir été précipité dans la rivière.

    Hans Kluge

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivant.

    Vice-amiral Harold Bowen (PH)

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivant.

    Leroy R. Grumman (PH)

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivant.

    Vannevar Bush (PH)

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivant.

    Howard Hughes (PH)

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivant.

    Richard

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Tué par un missile tiré par le Mirai sur son appareil.
    • Statut au volume 43 : Tué par un missile tiré par le Mirai sur son appareil.

    Akiko

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivante.

    Shôta

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivant.

    Cordell Hull (PH)

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 39 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 43 : Supposé vivant.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la suite de la première page des personnages de Master Keaton.

     

    Léon Papas

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Tué par Oaks Beyer, qui l'a poussé du haut d'une falaise.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Tué par Oaks Beyer, qui l'a poussé du haut d'une falaise.

    Taichi Hiraga Keaton

    Volume 9

    Dans le sud de l'Italie, après avoir sauvé un petit oiseau, Keaton rencontre un vieux motard avec qui il fait un bout de chemin. Sur la route, ils sont attaqués par un certain Antonio, et le vieux Roberto explique qu'il a fait partie de la mafia, qu'il vient de sortir de prison et que la moto appartenait à son fils décédé. A deux, l’enquêteur et Roberto parviennent à neutraliser l'amateur Antonio, mais aussi l’expérimenté Carlo. Finalement, Roberto comprend ce que ressentait son fils quand il était à moto. A Londres, Frank Walker veut faire innocenter son père, un inspecteur de police qui aurait tué un certain Bates, qui avait volé de l'argent à la mafia. Richard Walker explique que c'est Bates lui-même qui lui avait demandé de lui tirer dessus, et qu'il porterait un gilet pare-balles. Pourtant, Bates n’était pas du genre suicidaire, mais Taichi découvre qu'il était atteint d'une maladie incurable. De plus, il comprend que Bates voulait faire chanter Frank, et révèle dans une lettre anonyme que c'est une vengeance. Keaton découvre ensuite que Richard a involontairement tué le père de Bates, et en allant sur la tombe de ce père, on lui remet un carnet avec tout le plan de Bates, celui-ci ayant tout planifié avant sa mort. Sur un site archéologique du Yorkshire, l’enquêteur apprend que les locaux croit à l'action du dieu Heli, en colère, qui déplace des rochers et des bulldozers. Le professeur Burlington explique que la seule opposition au site vient d'un promoteur immobilier. Après avoir découvert que le jeune Ned a trouvé un Orang-outan qu'il nomme Heli, il démontre que les objets ont été déplacé par un homme, grâce à des astuces. Mais le lendemain, un homme est retrouvé pendu à l'envers, tandis que Hodgson, l'assistant de Burlington, est inconscient. Ned les accuse de travailler pour le promoteur immobilier, et Hodgson le prend en otage. Ned est sauvé par Heli et le site peut reprendre ses activités sans danger. En visite sur une île grecque, Taichi rencontre une japonaise, Emi, qui admire un bas-relief d'une femme qui sourit. Quand Mr Thompson, un antiquaire, mange à leur table, Keaton raconte la légende de l'île sur un couple amoureux, dont l'homme est changé en sanglier et poursuivi par des chasseurs. Et quand la femme le protège et risque la mort, elle sourit, avant d’être sauvée par Zeus qui balaie vers la mer les chasseurs d'un coup de vent. Taichi essaie de reproduire cette légende mais le vent pousse de la mer vers l'île, tandis qu'Emi ne se montre pas souriante. Mais après une tempête, le vent change de sens, prouvant la véracité de la légende. Emi comprend que la femme, même si elle va mourir, n'a aucun regret, et elle sourit. Emi sourit à son tour, son mari débarque sur l'île, et elle retourne avec lui, même si celui-ci risque de la faire souffrir. Keaton rend ensuite visite à Eric, le fils d'un général, dans son hôtel qui se retrouve sur une île isolée du continent une fois que la marée est montée. C'est alors qu'un homme est tué par la mafia polonaise et qu'un agent du yard est gravement blessé. Toutes les personnes de l’hôtel sont prises en otages par les mafieux, dont Keaton et un ancien mercenaire, Foster. Celui-ci ne veut pas passer en force, tout comme Taichi, qui se porte volontaire pour réparer une barque pour quitter l'île. Après avoir neutralisé l'homme qui le surveille, l'enquêteur part prêter main forte à Foster, qui a été obligé d'agir à cause de l'imprudence d'Eric. Ce dernier comprend son erreur et veut devenir aussi courageux que Foster. En Angleterre, Keaton enquête sur la mort de Jarvis, un professeur, et rencontre un garçon qui croit en la légende de Tom Bower, à l'origine de Robin des bois. Taichi découvre que la femme de Jarvis avait un amant, et que le professeur les a tué tous les 2. Il sauve alors de justesse le garçon, que Jarvis voulait tuer pour avoir découvert le corps de l'amant. Il explique ensuite au garçon que le commerçant qu'il a bousculé n'est pas mort mais était juste inconscient après s'être cogné la tête en tombant. L'enquêteur est ensuite chargé de protéger Fred Lester, patron d'une chaîne de télévision, car celui-ci veut révéler l'implication de personnes haut placées qui auraient influencé Thatcher pour entrer en guerre dans les Malouines. Il veut diffuser la vidéo de l'interview d'un lord maintenant décédé, et grâce à Keaton, il échappe à une tentative de meurtre d'un drogué. Mais Jane, la secrétaire de Lester, amoureuse de celui-ci, est enlevée. Lester veut renoncer à sa diffusion, mais Taichi découvre des indices grâce à ce qu'il a dit à Jane à propos de Don Quichotte, et part la sauver. Mais Morris, le vice-président, se révèle être aussi contre Lester, et le fait évincer de sa propre chaîne. Les journalistes s'allient à ce moment à Lester, et diffusent la vidéo, mais les noms ont été effacés, sans que personne ne sachent comment. Lester doit tout recommencer, mais il a le soutien maintenant de Jane et des journalistes. Puis, Taichi enquête sur la mort d'Edmund Lyman, dont le suspect est le jardinier, Lind. Mais il tombe sur Charlie Chapman, chargé de veiller sur la veuve, Flora. Celle-ci échappe d'ailleurs à 2 tentatives de meurtres, et son chien est empoisonné. Mais en voyant les griffes sur le visage de la victime, Keaton comprend que le corps a été déplacé. Il finit par découvrir que Mme Lyman a tué son mari car elle était amoureuse de Lind. Mais comme celui-ci voulait qu'elle se rende, Mme Lyman l'a tué également et a caché son corps pour faire croire qu'il était le coupable. L'enquêteur lui explique que Lind avait créé une variété de rose pour elle, étant lui aussi amoureux malgré le meurtre. Keaton doit ensuite retrouver la fille de Mr Schröder, qui est passé à l'ouest avant la chute du mur de Berlin, et qui a dû laisser sa femme enceinte à l'est. Celle-ci est morte en camp de redressement, mais sa fille serait en vie, et il ne l'apprend que maintenant. L'enquêteur apprend que la fille a été adoptée par un fonctionnaire de l'est, qui la maltraitait, et qu'elle écoutait souvent la boîte à musique que sa mère avait reçu de Mr Schröder. Mais elle a perdu son sourire. Keaton découvre ensuite que Rosa veut se venger de son père qui l'a abandonné. Il se fait que Rosa est la baby-sitter de la nouvelle fille de Schröder, mais quand ils arrivent chez ce dernier, Rosa a perdu toute envie de vengeance en entendant à nouveau la musique de la boîte. Au Japon, Taichi obtient un entretien grâce à son ex-femme, puis découvre que son père a des problèmes avec des mafieux taïwanais. Dans un hangar, il apprend que le père de la jeune Bailing avait un commerce d'animaux mais qu'il avait des dettes et a emprunté à des mafieux. Ceux-ci veulent maintenant récupérer le tigre du Bengale pour le vendre à bon prix, après avoir falsifié des papiers. Taichi aide donc son père et Bailing à neutraliser les mafieux, avant de découvrir que les mafieux voulaient surtout les armes cachées dans la cage du tigre. Mais Keaton loupe dès lors son entretien car il est trop tard. Enfin, Taichi croise l'un de ses amis, Miki, qui construit de grands buildings, un peu comme la tour de Babel. Peu après, il apprend que la société de Miki fait faillite, et pour lui remonter le moral, il lui propose d'aller jouer au rugby avec des vieux qui ont perdu un joueur mais qui ne veulent pas renoncer. Miki donne tout ce qu'il a mais rate le drop fatidique. Néanmoins, il a retrouvé le sourire et le montre à Keaton...

    Volume 10

    Taichi et Daniel se rendent dans un pub tenu par un patron et son barman, et le premier expulse un homme, Michael, qui se révèle être son fils, un homme violent, qui vit de magouilles et qui a beaucoup de dettes. Mais une nuit, Morris, le barman, tue Michael avec un pic à glace quand celui-ci, encagoulé, le menace avec une arme. Keaton enquête et découvre des livres sur les estampes et les pubs que Michael avait volé à Morris. Il découvre que ce dernier savait que le pub valait beaucoup d'argent à cause d'estampes cachées sous le papier peint, et comprend que Morris a tué Michael volontairement pour pouvoir hériter du pub. Avec l'aide du patron, il lui tend un piège en faisant croire que le pub va être vendu, et Morris avoue son crime. Ensuite, Taichi veut passer le nouvel an en Cornouailles, pour écrire sa thèse tranquillement, mais une amie d'enfance, Kate, fait croire aux gens des alentours qu'il est son fiancé. En fait, après le décès de son mari, elle a tenté de percer comme actrice à Londres, et voudrait maintenant récupérer son fils qui habite chez ses grands-parents paternels. Mais le garçon est enlevé par David, une mauvaise fréquentation de Kate. Keaton, Kate et les grands-parents se lancent à sa poursuite dans la neige et parviennent finalement à libérer le garçon. Kate doit avouer son mensonge, mais son fils vient lui souhaiter une bonne année, ce qui fait pleurer de bonheur Kate. En ex-Allemagne de l'est, Keaton enquête sur 2 meurtres similaires. Dans le musée où travaillait la seconde victime, il rencontre le timide et discret Weber, et alors qu'une troisième victime est découverte, l'enquêteur commence à faire le lien entre eux car tous pêchaient ensemble avec 2 autres personnes à la frontière avec la Pologne. Il comprend que les victimes ont participé à un trafic d'oeuvres d'art, que celles-ci sont tous des néonazis, et que Weber est probablement le coupable. Sur le bureau de celui-ci, Taichi trouve la photo d'une jeune femme, et en enquêtant sur elle, il apprend qu'elle était juive, qu'elle est morte, et que même avec l'Allemagne de l'est, les discriminations continuaient. Il découvre ensuite que l'inspecteur chargé de l'enquête est un néonazi lui aussi et qu'il est le sixième et dernier homme du groupe, qui a sans doute tué la jeune juive. Keaton retourne au musée, mais ne peut empêcher le meurtre des 3 néonazis par Weber, ni la mort de celui-ci, mortellement blessé par les néonazis. Dans les montagnes de la Pologne, en pleine tempête de neige, l'enquêteur tombe sur un vieillard seul, Andreï. Cet homme est poursuivi par des mafieux russes à qui il a soutiré 100.000 dollars. Pour leur échapper, Andreï balance d'abord un cocktail Molotov, puis fait exploser le réservoir d'essence de la voiture de Keaton. Au milieu de la tempête, l'enquêteur construit un igloo pour les protéger, puis Andreï raconte l'histoire du comte Volkonski, à qui le tsar Nicolas II avait confié sa richesse, sentant la révolution gronder. Le comte se dirigeait vers l'Angleterre avec l'or quand il a percuté un iceberg et coulé. Il confia son carnet de bord, où est écrit le lieu du naufrage, à son fils avant de mourir. Le lendemain, Andreï se fait tirer dessus par les mafieux, qui le croit mort, mais il est sauvé par le carnet de bord du comte, révélant ainsi être probablement son fils. Ensuite, Taichi devient professeur particulier pour Alice, une jeune fille qui a vécu en Australie avec son père maintenant décédé, et qui est protégée par son perroquet, Sidney. Alice n'aime pas étudier mais adore les animaux, et essaie même de sauver un chien, mortellement renversé par une voiture. Un jour, le fiancé de la mère d'Alice se fâche car la bague de fiançailles est introuvable. Alice révèle en pleurs avoir brisé le diamant en le laissant tomber, et Keaton comprend qu'il s'agit d'une arnaque au mariage. Alice se réconcilie avec sa mère et décide de devenir vétérinaire. Taichi enquête ensuite sur la mort de Mme Wain, tuée probablement par son neveu Thomas. Mais Mme Barnum, une vieille dame, le croit innocent, et pense que Mme Wain avait un amant, qui serait le coupable, car elle préparait à manger pour 2 et avait un parfum de luxe. Avec Mme Barnum, l'enquêteur découvre que l'amant était Mr Goldman, un politique, dont la femme porte le même parfum que Mme Wain. Mme Barnum est persuadée que Goldman est le coupable, mais Keaton tend le même piège à sa femme, qui se révèle être la meurtrière, jalouse du parfum que son mari donnait à Mme Wain. Mais Mme Barnum estime que Keaton ne comprend rien aux femmes. A l'aéroport japonais, Taichi se trompe de sac avec un anglais. En allant lui remettre, il accepte de servir d'interprète car Mr Rutherford cherche un camp de prisonniers de guerre dans lequel il s'est retrouvé durant la seconde guerre mondiale. Les gens de la ville disent d'abord ne pas savoir de quoi il parle, mais se montrent finalement plus bavard et révèlent que le maire tente à tout prix de ne pas ralentir l'épanouissement de sa ville. Le chauffeur du maire montre la seule stèle sans nom qu'il reste du camp, et Rutherford pense que sa haine ne partira jamais, jusqu'à ce qu'il voit un magnifique cerisier en fleur. L'écrivain Filip Dimitrov, qui va se marier, charge l'enquêteur de retrouver son père et de le conduire à l'aéroport. En fait, durant la dictature de Ceausescu, Dimitrov et son partenaire étaient chargé des transfert d'argent, mais avec la révolution, il a tué son partenaire et a fui avec l'argent. Depuis, Dimitrov est poursuivi par les anciens agents de la police secrète roumaine, et Filip le hait pour l'avoir abandonné, lui et sa mère. En sauvant Dimitrov, Keaton lui explique que Filip ne croit pas en son innocence, contrairement à ce qui est écrit dans ses romans. Dimitrov raconte alors qu'il a en effet tué son partenaire, mais en état de légitime défense, mais qu'il n'a pas pu trouver l'argent à temps pour sauver sa femme, arrêtée, interrogée et décédée sous la torture. Taichi choisit alors de le conduire au mariage de son fils qui, avec le temps, pardonne son père et paie l'enquêteur le double de la somme promise. A Londres, Taichi découvre que son cousin Oliver veut devenir détective au lieu d'homme d'affaires. Keaton essaie de le dissuader, mais le jeune homme le suit dans son enquête sur le décès de Mr Manning. En voyant une bouteille de rhum chez sa fiancée, Mme Morgan, et en interrogeant le barman, l'enquêteur comprend qu'il s'agit d'une arnaque à l'assurance. Mais en faisant bourde après bourde, Oliver finit par être capturé par Manning. Taichi parvient à le sauver, et Oliver revient aux affaires avec succès, au grand bonheur de Keaton, mais aps de Daniel, qui pense avoir perdu un bon élément. L'enquêteur part enfin visiter un village du Pays de Galles, dont le saint local, Angrious, aurait sauvé le village de la famine et le protège depuis. Il croise aussi 2 inspecteurs qui cherchent un évadé. L'un d'eux se fait prendre le pied dans un piège, et le village est isolé du reste de la civilisation, tandis que le blessé disparaît. En cherchant dans le presbytère, Keaton et le capitaine Neville découvrent le corps de l'évadé, puis sont attaqués par les villageois qui brûlent la maison. Ils parviennent à s'échapper par un souterrain, puis d'un puits où ils sont coincés. Par un vieil article de journal, Taichi comprend que le prêtre du village est aussi un évadé, que le mort voulait faire chanter. En fait, tout comme Saint Angrious, le père Unwin a sauvé le village, cette fois-ci de la fièvre jaune, et les villageois le protègent en retour. Mais le père Unwin en a assez et accepte de se rendre et de partir avec les 2 inspecteurs et Keaton...

    Volume 11

    Keaton doit trouver le bénéficiaire de l'assurance vie d'Eddie Robinson, le fils d'un ancien militaire, et il rencontre ce dernier dans le bar où travaillait Eddie. Mais le père n'avait plus de contact avec son fils et ne connaît pas Elizabeth. Dans l'appartement d'Eddie se trouvent beaucoup de jeunes alcooliques ou drogués, et la jeune Elizabeth prend la fuite en voyant les 2 hommes. Ceux-ci apprennent de l'inspecteur Mills, qui a tué Eddie, que celui-ci a entraîné Elizabeth dans la drogue. Mais les amis d'Eddie, qui se révoltent contre la police, leur disent qu'au contraire, Eddie avait aidé Elizabeth, qui ressemble à sa soeur décédée. Ils découvrent que celui qui a entraîné Elizabeth dans la drogue est Mills et le neutralisent, sauvant ainsi la jeune femme. De retour à son bureau de Londres, l’enquêteur est engagé par Mme Barnum car son mari aurait été témoin d'un meurtre, alors que tout laisse penser qu'il ne s'est rien passé. La supposée victime, Mlle Annabel, est en vacances et ne voyait pas grand monde. Mais Mme Barnum est persuadée qu'elle voyait quelqu'un. Keaton et la vieille dame découvrent que Annabel faisait partie d'un cercle de poésie. Mme Barnum pense que celui qui lui a envoyé un poème d'amour est le coupable. Durant ces recherches, Taichi pénètre dans la maison du dernier suspect et découvre une valise avec le cadavre d'Annabel à l'interieur. Mais voyant l'adresse de Mme Barnum sur un papier Keaton devine que le suspect sait que le mari de Mme Barnum l'a vu. Il sauve la vieille dame et arrête le meurtrier. Après avoir bouclé une enquête sur des comptes trafiqués, Taichi part rejoindre Yuriko sur un site de fouilles en Ecosse, dans le cadre d'un voyage organisé. Il y fait directement la connaissance d'un autre japonais, Mr Nakamura, que Yuriko semble apprécier. Un jour, Keaton pense avoir trouvé un bûcher funéraire, mais la pluie arrête les fouilles. Pour détendre Nakamura et son pere, Yuriko montre des petits feux d'artifice, et Nakamura révèle que le Japon lui manque, lui qui est envoyé à l’étranger par sa société et qui se sent seul. Le lendemain, un message est laissé dans sa tente, affirmant que quelqu'un détient sa fille. Il reçoit alors un appel de Daniel, disant qu'un tueur japonais a été envoyé suite à sa dernière affaire. Il se lance à la poursuite du ravisseur, mais s’aperçoit que la forêt est piégée. Soudain, il entend la voix de Nakamura, qui dit que c'est Wilber, un autre tueur, qui avait capturé Yuriko, mais qu'elle va bien. Mais Wilber, connaissant les aiguilles empoisonnées de Nakamura, s’était protégé, et il agresse Nakamura. Keaton l'aide et Nakamura tue Wilber avec une aiguille dans l'oeil. Mais il se fait avoir par un piège de Wilber et meurt. L’enquêteur cache la vérité sur Nakamura à sa fille, parlant de victime de Wilber, et les commanditaires sont arrêtés. Taichi est ensuite envoyé dans le manoir d'un éditeur, Bentham, où serait apparu un fantôme, celui de Katharine Blake, une écrivaine dont le père de Bentham aurait publié un recueil post-mortem contre la volonté de la défunte. Harrison, le majordome, parle du fils de Bentham, Verdell, qui a eu une dispute avec son père car il voulait devenir écrivain, et qui est parti. En allant voir le descendant de Katharine, Keaton apprend que le fantôme vu par Bentham enfant était en fait son père, qui était aussi l'amour secret de l’écrivaine, et le vrai auteur du recueil qu'il a publié. En retournant au manoir, il découvre une cache secrète, et comprend que c'est Harrison le nouveau fantôme, connaissant le bureau secret du père de Bentham, et ayant appris le décès dans la pauvreté de Verdell, malgré son talent hérité de son grand-père, ce qui émeut Bentham. Keaton enquête sur la mort du réalisateur Stanley, qui se serait suicidé, mais sa femme n'y croit pas car c’était un passionné. L'acteur principal, Richard, a eu une dispute avec lui sur son interprétation, et Taichi apprend que Stanley allait montrer comment il fallait faire le soir de sa mort. Il retourne chez Richard voir les rushs, et constate que le meurtre a été filmé. Le coupable est le producteur qui voulait arrêter les frais. Stanley l'a alors menacé de révéler des détournements d'argent, et le producteur a perdu la raison et étranglé Stanley. Le film est terminé en l'honneur de Stanley, et comme il le voulait. En Allemagne de l'est, Keaton croise sur son chemin Otto, un homme sur lequel il a enquêté à la demande du colonel Hayward et qui était marié à sa fille, Emily. Mais Otto s'est révélé être un espion pour l'est et il a été éjecté de chez lui. Emily veut en fait connaître les vrais sentiments d'Otto, et Taichi ne révèle pas qui il est. A Forst, ils cherchent la femme et la fille qu'Otto a laissé à l'est pour s'enfuir à l'ouest, et qu'il n'a pas vu depuis 10 ans, qui a beaucoup souffert de la trahison de son mari. Quand ils la retrouvent, celle-ci est déjà avec un autre homme et un nouvel enfant. Comme il est seul, Keaton lui donne alors la lettre d'Emily, invitant Otto a revenir à la maison. Taichi retourne ensuite à son ancien internat, où il espère avoir de l'aide pour un job. Mais c'est Arthur, devenu champion de boxe, qui demande à Keaton de retrouver Marty, son ami photographe, pour qu'il soit présent lors de son dernier combat. Il révèle aussi qu'à force de perdre au début, Arthur a sombré dans la drogue et que c'est Marty qui l'a aidé et en a fait un champion. Mais Sa femme Sharon et son fils sont partis avec Marty. Celui-ci ne veut plus faire de photos car il se sent coupable vis-à-vis de son ami. De plus, Sharon est morte 2 ans plus tôt. L'enquêteur remet les tickets avant le match à Marty, qui préfère d'abord rester à l'extérieur. Taichi lui donne ensuite un appareil, et Marty va photographier Arthur, qui finit par gagner grâce à la présence de son fils et de son ami. Keaton enquête enfin sur la mort de Percival, directeur de Landsport, qui refuse de financer une expédition d'alpinisme de Malcolm. Le nouveau directeur, Wheeler, est plutôt favorable à cette expédition, mais l'enquêteur sent que Malcolm subit un chantage, surtout qu'il le voit avec un homme étrange à un bar. Ce dernier, Jackson, est retrouvé mort peu après, et Keaton apprend que Malcolm avait sauvé Jackson il y a 6 mois au Ben Nevis. Malcolm est arrêté, et Taichi interroge son second, Burns, qui pense Malcolm innocent. Puis, il découvre que Jackson avait reçu une lettre avec une photo de lingots d'or avec le symbole nazi dessus. Au Ben Nevis, Keaton trouve une photo de 4 hommes qui cherchaient un trésor nazi d'un avion qui se serait crashé dans la montagne. Dessus, il y a Percival, Jackson, Wheeler et le père de Burns, décédé lors d'une expédition sur le Ben Nevis. La femme de Jackson, kidnappée par Burns est retrouvée, et Malcolm révèle que pour sauver Jackson, il lui a proposé un échange de meurtre, Percival contre la femme de Jackson, mais l'alpiniste disait cela uniquement pour motiver Jackson. Jackson a en fait tué Percival, avant d'être lui-même éliminé par Wheeler, et maintenant Burns cherche à venger son père, qui a été tué par les 3 hommes sur le Ben Nevis. Mais Keaton arrive à temps pour l'en empêcher, et Malcolm promet à Burns d'aller avec lui dans l'Himalaya...

    Volume 12

    Le mémoire de Keaton est accepté à Tôto, et l'enquêteur y fait la connaissance du professeur Fujibayashi, qui semble enthousiaste. Mais pour être accepté, Taichi doit faire des karaoké et boire beaucoup d'alcool. De plus, il se rend compte que les chercheurs de son service ne font que suivre les directives de Fujibayashi. De plus, celui-ci veut que le mémoire de Keaton soit signé de son nom. Mais quand il apprend que son ancien mentor, le professeur Urey Scott, vient de décéder, il comprend qu'il fait fausse route, reprend son mémoire et quitte Tôto. Il se rend sur la tombe de Scott, à Vienne, où il rencontre sa petite-fille, Maggie, un peu froide, et aussi Preuss, le chef des opérations de fouilles, qui révèle que Scott avait une relique pour Keaton avant de mourir. Le professeur Fletcher de l'université de Vienne n'en a pas connaissance, ni Kesten, un marchand d'art juif que Scott avait caché durant la guerre. Taichi part manger dans le même café que Scott, mais ayant perdu son mémoire, il va demander à l'assistant de Fletcher, Siebert, qui est amoureux de Maggie mais n'ose pas aller lui parler. Keaton l'encourage, puis, après avoir été agressé par des néonazis, il retourne dans le café où Fletcher revient avec le mémoire de Keaton. L'ambiance étant comme avec Scott, Maggie accepte de remettre la relique de son grand-père à Keaton. Ayant besoin de fonds pour faire des fouilles, l'enquêteur accepte 3 affaires, une bague à retrouver, un fugueur à ramener à son père mourant et une femme, Cynthia, à convaincre de quitter sa pâtisserie. Pour cette dernière, Taichi tombe sur Charlie Chapman qui protège Cynthia. Menant les 3 enquêtes de front, Keaton résout les 2 premières, mais découvre que pour la troisième, Grahame veut épouser Cynthia afin de pouvoir obtenir les trésors qui dorment dans les sous-sols, et a donc mis la pression sur le propriétaire. Mais comme la jeune femme ne veut pas partir, Graham l'enlève. Keaton part la secourir, mais laisse croire la jeune femme que c'est Charlie qui l'a sauvée. Taichi apprend ensuite que sa fille a pris Oxford comme unique choix d'université, contre l'avis de son conseiller d'orientation, et sans en parler à sa mère. Elle croit en effet que les femmes ne doivent plus être indépendante de hommes et veut pouvoir se gérer seule. Peu après, Taihei annonce que Yuriko est sans doute amoureuse, et Taichi préférerait s'inquiéter pour son orientation que pour ça. Ensuite, Keaton s'envole pour la Roumanie pour une enquête sur des voitures allemandes volées, et ce en compagnie de l'ancien commissaire Hudson, qui ne peut se contenter de la retraite. Sur place, il envoie son mémoire au professeur Brescu, puis commence sa recherche des véhicules volés. Ils sont repéré par Severin, un mafieux local, qui tente de les intimider, mais Taichi le prévient qu'il seront partis dans une semaine, et qu'ils ont donc 7 jours pour se débarrasser des voitures. A l'université de Bucarest, l'enquêteur apprend de Marianna, une assistante de Brescu, que celui-ci a jeté le mémoire, mais qu'elle le trouve intéressant. Il fait aussi la connaissance d'un journaliste, Mircea. Mais peu après, Hudson est arrêté car il se trouvait près d'une voiture avec le cadavre d'une prostituée dans le coffre. Au téléphone avec Daniel, Taichi apprend que Charlie s'est fiancé, mais doit rester pour aider Hudson. Au poste de police, le commissaire Gheorghe, lui dit à Keaton qu'il s'occupe de l'affaire et qu'il ne doit pas s'en mêler. Malgré tout, l'enquêteur se rend à l'appartement de la prostituée et découvre une photo avec une autre femme et un enfant. En allant parler avec l'autre prostituée, Taichi apprend qu'un étrange client est sans doute le coupable, et que le garçon, Ion, avait été adopté par Mihaela. Keaton retrouve Ion près de la gare, et qui explique que sa mère lui avait demandé de remettre une lettre au père Tokes du village de Jecoba. Ion a aussi sans doute croisé le meurtrier. Et quand Gheorghes interpelle l'enquêteur, Ion déclare que c'est lui qui est venu chez sa mère. Comprenant que le commissaire est le meurtrier, Taichi s'échappe avec Ion, puis essaie de contacter Mircea ou Marianna. Coincé, il préfère alors s'adresser à Severin, qui accepte de lui prêter sa voiture pour un service rendu à propos d'un faux tableau sur le marché noir. Ainsi, Keaton et Ion quittent Bucarest, mais quelques temps plus tard, ils tombent dans un guet-apens et sont sauvés par les vitres pare-balles. Taichi comprend que l'affaire est sérieuse, et dans l'enveloppe, il découvre l'inscription TA89, et une photo d'un homme venant d'en tuer un autre. Plus loin, dans un café isolé, ils subissent encore une attaque d'hommes qui n'hésitent pas à tuer des innocents. Poursuivis, leur voiture percute un camion, et ils sont sur le point d'être abattus, mais ils sont sauvés par Hudson et Charlie, qui arrivent avec une voiture de location. Ce dernier a en effet payé la caution de l'ancien policier. Le groupe arrive à Jecoba, et apprend du père Tokes que le TA89 correspond au trésor caché des Ceausescu. Duvas, qui a été licencié de la commission d'enquête sur ce trésor, fréquentait Mihaela et a caché le trésor qu'il avait trouvé dans le village natal de la jeune femme, Jecoba. Mais il a récemment été assassiné par des anciens agents de la police secrète qui cherchent ce trésor. Sachant que ces hommes vont bientôt attaquer le village, Keaton préfère téléphoner à Bucarest, mais les lignes sont déjà coupées. Juste après, un villageois est tué, et Jecoba est encerclé. Taichi réunit le village dans l'église et demande leur aide et leur coopération pour se défendre. Certains choisissent de quand même tenter leur chance par la montagne, mais alors que Keaton prépare des pièges avec les autres, quelques survivants reviennent, disant avoir été attaqués. A la tombée de la nuit, l'assaut est lancé, et les villageois se défendent, mais Taichi n'ose pas ouvrir le feu, et il est sauvé par Charlie. Durant un temps mort, l'enquêteur trouve dans l'église une disquette et une clé qui doivent mener au trésor. Ensuite, comme leur adversaires attaquent au mortier. Keaton veut les attirer vers l'abri à moutons et y donne rendez-vous à Charlie. Mais c'est Ion qui arrive et qui dit que Charlie est blessé. Taichi le fait alors quitter le village avec les moutons pour pouvoir prévenir l'extérieur. Puis, Gheorghes retrouve Keaton et l'interroge sur le TA89 en lui tirant dessus. Soudain, Taichi lui jette de l'essence dessus, et le commissaire tire malgré tout sur Keaton pour le tuer. Gheorghes prend feu et décède tandis que l'enquêteur est sauvé car le policier a tiré sur le médaillon du professeur Scott. Dans le même temps un hélicoptère des médias arrive au village et entraîne la fuite des assaillants. Marianna arrive au chevet de Keaton et lui annonce avoir découvert que le médaillon provenait justement de Jecoba. Tandis que Mircea découvre que le trésor des Ceausescu a été investi dans l'immobilier, qui s'est écroulé, et que, donc, le trésor ne vaut plus grand chose, Taichi décide d'entamer des fouilles seul à proximité de Jecoba, écrivant une lettre à Yuriko pour lui dire qu'il s'y sent bien et qu'il invite son ex-femme à venir le voir...

    • Statut au volume 12 : Vivant.

    Volume Master Keaton remaster

    Au début des années 2010, après avoir fait une conférence à l'université de Bucarest, Taichi retrouve Daniel à Vienne. Celui-ci a encore accepté des enquêtes, même après la fermeture de leur agence, et il parvient à attirer l'attention de Keaton en lui parlant de Lecce, en Italie. Sur place, l'enquêteur se rend dans un couvent qui sert de refuges pour les victimes de la prostitution. Les soeurs voudraient que Keaton démontre que le clandestin qui a sauvé Sofia, Karim, est quelqu'un de mauvais. En effet, Sofia peut témoigner contre la mafia, n'ayant plus de famille. Karim a été battu et laissé pour mort. Après avoir découvert que Karim vient du Maroc, Taichi revient à Lecce et apprend que Sofia est sortie. Keaton part la sauver car c'est un piège pour faire taire Sofia, qui a reconnu parmi ses clients un candidat à la présidence de la Russie. Après cela, l'enquêteur explique que Karim a vu en Sofia sa fille, qui a été vendue à des trafiquants et qui a disparue. Ensuite, Taichi doit raccompagner Robert de Dubrovnik à Zagreb car celui-ci a trouvé une lettre dans sa maison, écrite par un certain Radomir, serbe, à sa bien-aimée Antonija, une croate, juste après le déclenchement de la guerre de Yougoslavie. Mais alors que Keaton ne comprend pas pourquoi Robert a besoin de sa protection, ils sont encerclés par des hommes et doivent fuir. Dans la voiture, Robert explique avoir appartenu à la mafia, qu'il a mis le patron en colère, et qu'il veut aller à Zagreb pour s'excuser. Plus tard, il admet que ce sont des policiers car il a organisé des paris illégaux. Il parvient à toucher l'enquêteur avec la lettre, et Keaton lui conseille de se rendre. Mais à Zagreb, il annonce que le boss le pardonne. Il explique alors qu'il est celui qui a déclenché la guerre lors du match de 1990 entre le dinamo Zagreb et l'étoile rouge de Belgrade. Taichi remet la lettre à Antonija, qui lui demande de retrouver Radomir, et il lit après dans le journal que Robert s'est rendu à la police. Puis, Taichi rend visite à Paris au professeur Bécaud, spécialiste de la guerre de Troie. Pour lui, l'enlèvement de Hélène n'est qu'un prétexte, qui cache une guerre d'influence sur la mer Egée. Aussi, les troyens n'ont pas brûlé le cheval car ils vénéraient Cybèle, équivalent de Déméter, la déesse aux chevaux, mais rien ne le prouve. Par contre, il ne sait pas pourquoi Ménélas a pardonné à Hélène. De plus, Taichi apprend que Bécaud est séparé de sa femme Marion. De plus, l'enquêteur remarque que Marion se trouve au fond du café où ils sont. A la maison de Bécaud se trouve une réplique de Troie, et Taichi essaie de montrer comment les grecs sont parvenus à entrer dans Troie. Il y parvient en attachant plusieurs hélépoles ensemble. De plus, avec les fumigènes représentant les grecs qui brûlent leur camp, on a l'impression de voir un cheval. Le lendemain, au café, Keaton explique que Ménélas a pardonné Hélène car il le voulait, et que Bécaud veut la même chose avec Marion. Mais alors que le professeur va lui parler, Taichi apprend que Yuriko va divorcer. Il veut aller lui parler à Munich, mais celle-ci est partie pour des fouilles à Malte. Avant de régler un problème entre Tasaku et la chienne de Mme Lorre, Keaton se rend en Irlande pour convaincre Watt, ancien policier anglais, de fuir. Quand il était en poste à Belfast, il a infiltré O'Hara dans l'IRA, mais a été muté et O'Hara a été exécuté le soir de Noël. Ses fils veulent maintenant se venger, et un journaliste japonais, Hori, les a conduit à Watt. La cabane où ils sont va être canardée le soir de Noël, et s'il s'en sort vivant, Watt sera relâché. Keaton a alors l'idée de tremper des vieux journaux dans l'eau glacée et d'en recouvrir la cabane, en se rappelant d'une nouvelle arme testée lors de la guerre par Churchill. Ils survivent, et l'enquêteur dit à Watt qu'il doit vivre pour voir la paix s'installer. A Munich, il montre que la petite chienne cherchait à commander Takasu, et Taichi règle le souci en promenant juste les chiens côte à côte. Taichi veut ensuite rendre visite à son père dans sa résidence pour seniors, mais il le retrouve à draguer dans un club. Il lui dit avoir trouvé une preuve de la civilisation du Danube, mais que l’académie refuse de l'admettre. Taihei lui demande alors de protéger Naomi, une amie. Celle-ci, qui a des pertes de mémoire et ne se montre pas toujours cohérente, a peur que son chat soit tué par le voisin d'en face. Grâce à une odeur de vanille, des photos d’orchidées et le nom du chat. Keaton finit par comprendre que le voisin cultive une espèce prohibée d’orchidée et le fait arrêter, Taihei explique alors que le mari de Naomi avait découvert cette espèce d’orchidée, mais qu'il est mort à l’étranger et que Naomi a ensuite fait une fausse couche. Comme la mère de Taichi venait de partir pour l'Angleterre, c'est Naomi qui s'est occupée de Taichi, et celui-ci se souvient qu'il ne doit pas renoncer. Puis, Hanna Brown demande à ce que l’enquêteur retrouve son père, car la Lloyd's a entamé une enquête de confiance. Tout ce dont elle se souvient, c'est qu'il racontait la fable du garçon qui criait au loup. Mais au fur et à mesure de ses recherches, Keaton comprend que Mr Brown était un espion. Il suit l'une des connaissances de Brown, et se fait interpeller par un agent des services secrets. L’enquêteur comprend alors que Brown a travaillé pour l'ouest, mais qu'un espion au sein du MI6 l'a éliminé après la chute du mur de Berlin. Cet espion est celui qu'il a suivi, et c'est les services secrets qui ont lancé l’enquête de confiance pour démasquer cet espion. Comme la réunion a lieu en ce moment, Taichi fonce chez Hanna, et pour faire fuir les gardes du corps, il crie que la police est avec lui, comme dans la fable. Il se rend ensuite à Malte, où Yuriko fait des fouilles, et celle-ci lui fait à manger. Elle l'a vu à la télévision, et Taichi explique qu'il essaie toujours de prouver que les civilisations matriarcales et patriarcales ont cohabité en bonne harmonie. Yuriko explique qu'elle a de son côté des problèmes avec une association qui l’empêche d'aller voir un temple souterrain, à moins de résoudre une énigme. Keaton l'accompagne donc le lendemain, et il résout le problème en se rappelant d'une légende avec un lutin et un chaudron. Dans le temple, il découvre un chaudron représentant la déesse mère, alors que le temple de la surface représente Cernunnos. Cela prouve la théorie de Keaton, qui explique à sa fille ne pas être venu pour parler du divorce mais pour partager des bons moments. Enfin, Taichi rend visite à Bob, ancien frère d'armes, qui a fait une tentative de suicide. Il retrouve aussi Mike, patron d'une société privée de sécurité. En reconduisant Keaton, il explique qu'Adam est mort récemment en tombant d'une falaise, et que le corps de Ian a été retrouvé dans un champ de mine près de Sarajevo. Il demande donc à Taichi d’enquêter pour voir si Vik est toujours vivant. Celui-ci a apparemment disparu en apprenant la mort de Ian, et l’enquêteur découvre que la société de Mike pourrait être impliquée dans des missions de vengeances des bosniaques envers les serbes coupables de massacres. Keaton découvre que Vik a probablement poussé Adam à sauter du haut de la falaise. Il suit donc Mike, et quand Vik se montre, il le force à laisser tomber son arme, tout comme pour Mike et ses gardes du corps. Ian ne voulait pas participer aux vengeances et a été tué par Adam, et Vik l'a vengé. Taichi ne voulait pas croire cela de frères d'armes, et leur suggère de se rendre à la police. Il va voir ensuite Bob, et ceux-ci se promettent de se soutenir...

    • Statut au volume Master Keaton remaster : Vivant.

    Duc Marquez

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Sophia

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivante.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivante.

    Oaks Beyer

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant mais arrêté pour meurtre.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant mais arrêté pour meurtre.

    Pietro Moralli (Francesco Meda)

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant mais arrêté pour terrorisme.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant mais arrêté pour terrorisme.

    Hiroshi Matsui

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Sawaki

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Yuriko Hiraga Keaton

    Volume 9

    Un jour, grâce à son professeur principal, mais surtout à sa mère qui est une vieille connaissance du professeur Okumura de l'université de Tôsai, Yuriko obtient un entretien pour un poste auprès de ce dernier pour son père. Comme celui-ci est très à cheval sur la ponctualité et qu'elle veut vraiment que son père retrouve un poste d'enseignant dans une université, Yuriko appelle Taichi pour bien lui préciser que le rendez-vous est le lendemain pour 14 heures et qu'il est interdit d'être en retard, car elle en subirait les conséquences. Elle ajoute ensuite qu'elle trouve son grand-père bizarre ces derniers temps et qu'il sort fréquemment. Elle demande donc à son père de le surveiller un peu. C'est tout ce que l'on apprendra sur Yuriko dans ce tome.

    Volume 10

    Pour le printemps, Taichi revient au Japon, et Yuriko lui demande s'il fait froid à Londres. Son père lui répond qu'en effet, le printemps n'est pas encore arrivé, tandis que les cerisiers sont déjà en fleur au Japon. Par contre, Taichi a le livre "le dictionnaire des herbes magiques" que sa fille lui avait demandé. Mais Taichi se rend compte que le cadenas de son sac ne s'ouvre pas et s'aperçoit qu'il s'est trompé de sac à l'aéroport, alors que dans le sien se trouve une lettre de recommandation du professeur Fromm, dont il a besoin pour son entretien avec le professeur Iida de l'université de Tôto. Il est donc obligé de forcer la serrure de ce sac, et découvre que son propriétaire se trouve probablement à Kamitakada. Il doit donc se rendre sur place. C'est la dernière apparition de Yuriko dans ce tome.

    Volume 11

    Sur l'île d'Arran, dans le sud-ouest de l'Ecosse, Yuriko fait des fouilles avec plusieurs personnes dans le cadre d'un voyage organisé. Elle trouve un morceau de bracelet que 2 filles avaient jeté. Elle s'aperçoit ensuite que Mr Nakamura, un japonais, est tombé et a craqué son pantalon. Elle l'aide dans son travail puis, le soir venu, elle propose son aide pour recoudre le pantalon. Mais Nakamura lui répond que cela fait 30 ans qu'il travaille à l'étranger et qu'il a appris à se débrouiller seul. Sa femme ne l'a pas accompagné et elle est morte il y a 5 ans. Yuriko regarde alors le ciel, et constate qu'ils peuvent voir de nombreuses étoiles. Quand elle était petite, son père lui a dit qu'il y avait autant d'étoiles que de personnes sur terre. Nakamura se dit qu'il doit alors y en avoir une pour sa défunte épouse, et pense que le père de la jeune fille est un romantique. Yuriko annonce que son père doit justement les rejoindre le lendemain, expliquant qu'après 4 mois de séparation, il est en retard. Nakamura demande ce que fait ce père, et Yuriko répond avant de poser la même question sur le travail de Nakamura. Celui-ci explique qu'il a vendu des machines de précision japonaises partout à travers le monde. Mais il ne s'est jamais bien senti dans un autre pays et ne retournera peut-être jamais au Japon. Yuriko trouve la société d'une grande cruauté, et dit qu'il doit exiger de son président de pouvoir retourner là-bas. Le jour suivant, Taichi arrive effectivement, et se met directement à fouiller, avant de dire bonjour à sa fille. Durant la pause du midi, Taichi explique qu'il ne lui reste plus qu'à écrire son rapport mais qu'il a du temps devant lui. Nakamura vient proposer des umeboshis, et l'américain Wilber veut y goûter, mais déteste et recrache tout, sous le rire général. Le jour d'après, Yuriko part réveiller Nakamura qui est en retard, et qu'elle retrouve en train de divaguer. Durant la journée, il se met à pleuvoir, et la jeune fille se dépêche de mettre les bâches, et appelle son père qui était plongé dans une discussion avec Nakamura. Durant l'averse, en entrant dans la tente de son père, Yuriko remarque que Nakamura a apporté des yôkan et veut y goûter aussi. Mais Nakamura les renverse en voulant lui présenter l'assiette, et s'excuse. Yuriko répond que ce n'est pas grave, puis vient avec des pétards et des feux d'artifice, qu'ils allument tous les 3. La jeune fille se rappelle qu'elle s'est brûlée au pied quand elle avait 5 ans, et que son père avait fait une terrible tête. Tous les 2 se chamaillent, et Nakamura les envie car car il est rentré d'un pays d'Amérique du sud, sa femme lui a dit qu'elle préférait qu'ils vivent séparés. Yuriko et son père sont tristes, puis, le lendemain, la jeune fille se fait enlever par Wilber, qui la met dans un sac. La sortant au bord d'une falaise, il veut voir la terreur sur le visage de Yuriko, mais celle-ci le regarde avec insistance et colère. Wilber la gifle avec violence, et Yuriko perd conscience en se cognant la tête contre un rocher. A son réveil, elle apprend que Nakamura a été tué par Wilber, payé pour tuer son père, et que celui-ci est mort lui aussi. Après ces événements, Yuriko veut rentrer au Japon, et apprend que son père n'a pas trouvé de bûcher funéraire sur le site des fouilles, à son grand désarroi. Elle s'inquiète de savoir si le travail de son père n'est pas trop dangereux, mais le rassure en disant qu'elle et son grand-père seront toujours là pour lui. On ne voit plus Yuriko par la suite dans ce tome.

    Volume 12

    Yuriko apprend que le mémoire de son père a été accepté dans l'université de Tôto, et elle lui dit que c'est une occasion inespérée. Mais le lendemain, Taichi a une grosse gueule de bois. La jeune fille dit qu'il aurait dû s'abstenir, mais son père répond que cela fait partie de son travail. Yuriko présente Kitagawa, son professeur dans l'école préparatoire, qui s'intéresse à l'archéologie. La discussion fait passer la gueule de bois de Taichi, et Kitagawa dit qu'il a toutes les qualités pour enseigner à Tôto, lui qui en a été viré il y a 3 mois. Finalement, Taichi quitte Tôto car cela ne correspond pas à sa vision de l'enseignement. Plus tard, Yuriko prend Oxford comme unique choix d'université, et son conseiller d'orientation lui demande si elle est sérieuse de n'avoir pris aucune université japonaise. Le conseiller lui parle des difficiles concours d'entrée, mais la jeune fille veut aller en classe préparatoire. Le conseiller lui recommande d'avoir une approche plus réaliste, ce qui vexe Yuriko, qui lie cela à se marier et avoir des enfants. Gêné, le conseiller lui dit que c'est le bonheur pour une femme, mais pour Yuriko, ce genre de propos sont une entrave à l'émancipation des femmes. De retour chez son grand-père, Yuriko surprend celui-ci à parler de vieille fille et prend le téléphone pour demander à son père si ses recherches en Roumanie avancent. Taichi a appris pour Oxford et aimerait savoir si sa mère le sait elle aussi. Mais Yuriko répond que c'est elle qui décide. Par contre, il n'y aura plus personne pour surveiller son grand-père. A la sortie d'un cours, une amie dit à Yuriko que son petit ami a préféré qu'ils se séparent car elle a été acceptée à l'université et lui même pas dans l'université de son second choix. Alors que Yuriko se révolte contre cela, un garçon l'aborde et lui dit qu'elle a du courage de tenter Oxford. Yuriko s'énerve et le garçon préfère s'en aller. Yuriko dit à son amie qu'elle doit se prendre en main, et celle-ci montre que son ex est juste à côté. Yuriko décide d'aller lui parler. Elle l'engueule pour ne pas avoir réussi, et finit par le gifler quand celui-ci ne réagit pas. Mais son amie intervient pour dire que son copain est le garçon à côté. Du coup, Yuriko s'excuse auprès de l'autre garçon, Shôri Nagai, qui demande de pouvoir passer un peu de temps avec elle. Celle-ci accepte, et Shôri est étonné d'apprendre qu'elle vise Oxford, alors que lui a raté Sôkei pour la seconde fois, et qu'il envisage de retourner à Niigata. Mais Yuriko est surprise qu'il s'intéresse aussi à l'archéologie, après avoir trouvé enfant un fragment de poterie de la période du Jômon. Yuriko dit qu'à cette époque, les femmes devaient être plus indépendantes, mais Shôri dit qu'elle ne devait pas prendre cet air terrifiant, ajoutant que les femmes étaient respectées car elles donnaient la vie. Ensuite tous les 2 vont aller poser des voeux de réussite dans le temple voisin et se promettent de revenir pour la visite de remerciements. Un autre jour, l'amie de Yuriko ne sait pas ce que celle-ci trouve à Shôri, et Yuriko part justement aller prendre un café avec lui. Celui-ci n'a pas la grande forme car l'usine de son père est au bord de la faillite, mais si il réussit le concours, ça ira. Yuriko le motive, surtout qu'elle a pris un livre de l'auteur préféré de Shôri. Celui-ci dit par hasard que ce serait chouette d'être dans la même université. Une autre fois, Yuriko voit que Shôri n'est pas là, et elle va chez lui. Celui-ci est malade, et la jeune fille lui prépare une soupe avec du riz, que Shôri trouve bonne, même pour une femme indépendante. C'est alors que Yuriko annonce qu'elle va passer le concours pour Sôkei elle aussi. Après le concours, elle demande à Shôri si ça s'est bien passé, et le garçon répond qu'il a fait ce qu'il a pu, mais que l'usine de son père a fait faillite. En allant voir les résultats, Yuriko apprend qu'ils ont tous les 2 réussi. Son grand-père est d'ailleurs venu pour lui dire que Shôri a téléphoné pour dire qu'il partait pour Niigata. La jeune femme se rue vers la gare pour dire à Shôri de ne pas renoncer et qu'elle ne va pas aller à Oxford. Mais Shôri lui répond de ne pas abandonner son rêve et qu'il s'en sortira. Plus tard, Taichi est pris dans une grave affaire concernant le trésor caché des Ceausescu en Roumanie, et s'en sort de justesse. Juste après, il entame des fouilles seul là-bas pour démontrer la véracité de sa théorie, et écrit des lettres à Yuriko, disant qu'il se sent bien là-bas, donnant des nouvelles de ses proches, encourageant la jeune fille avec les mots de son mentor Scott, décédé, et invitant son ex-femme à venir le voir...

    • Statut au volume 12 : Vivante.

    Volume Master Keaton remaster

    Dans les années qui suivent l'installation de son père en Roumanie, Yuriko devient professeur d'archéologie dans l'université dans laquelle a enseigné Taichi. De plus, elle est mariée à un certain Motoyuki, lui aussi archéologue. Un jour du début des années 2010, plus de 20 ans après la guerre de Yougoslavie, Yuriko reçoit une proposition de poste à l'université de Munich. Mais comme son mari trouve totalement irréaliste la théorie de son père, selon laquelle la civilisation de Cucuteni-Trypillia a d'abord été développée par un peuple pacifiste vénérant une déesse mère avant d'être envahi par les indo-européens et de vivre en harmonie avec eux et leur dieu patriarcal, Yuriko décide de se séparer de lui. Cependant, quand elle en informe son père, elle préfère lui dire qu'il n'y a pas de raison particulière. Soudain, on l'appelle pour faire des fouilles sur l'île de Malte durant une année environ, et Yuriko choisit de partir sans traîner. Sur place, elle apprend l'existence de vestiges d'un temple souterrain, à proximité du lieu de leurs fouilles. Bien sûr, elle et ses collègues veulent comparer les vestiges, mais l'association pour la préservation des vestiges traditionnels les en empêche, à moins qu'ils ne résolvent une énigme que leur pose le président de l'association, le docteur Balzan, un sadique. Il demande comment leur voeu peut être exaucé, pour eux qui se sont levés avec la poitrine lourde. Mais Taichi arrive sans prévenir, et Yuriko préfère qu'il passe un peu plus tard. Elle veut lui faire découvrir la cuisine de Malte, et trouve chez le professeur Böhme une recette de bragioli. Pour le dessert, Mme Böhme lui suggère un halva, qui remonte à la civilisation de Mésopotamie, et va prévenir Mme Bayar, la voisine. Avant de partir, le docteur Ende lui rappelle que le lendemain, c'est à leur tour d'essayer de résoudre l'énigme. Chez Mme Bayar, celle-ci dit qu'elle fait la version turque du halva, et qu'elle doit aller chez Mme Atkins pour la recette maltaise. Mme Bayar explique qu'elle a elle aussi divorcé mais qu'elle n'a pu l'expliquer à ses parents car son mari les avait critiqué. Chez Mme Atkins, celle-ci a déjà préparé tous les ingrédients, et Yuriko explique que son père en fait peut-être un peu trop, et qu'elle n'a pas envie de lui parler de son divorce car c'est trop tôt. Pour Mme Atkins, Taichi est venu pour remonter le moral de sa fille. Yuriko lui prépare donc les 2 plats, et son père se régale. La jeune femme parle de l'émission de télévision dans laquelle son père a expliqué sa théorie, avec le dieu des indo-européens, Cernunnos, associé au chaudron, un lien avec la terre. Dans le village de Roumanie, il a trouvé il y a 4 ans une statue de la déesse mère, mais l'académie refuse de reconnaître la cohabitation des 2 divinités. Yuriko explique alors elle aussi ses problèmes avec l'association, et Taichi en rit. Le lendemain, il accompagne sa fille, et il se fait qu'il a déjà rencontré le docteur Balzan. Il prend alors l'un des 8 chapeaux du lutin à côté de Balzan, et le pose dans le verre juste à côté, qui représente le chaudron. C'est ainsi qu'il résout l'énigme, qui est en lien avec une légende sur les lutins dans les îles de la Méditerranée, dans laquelle un lutin révèle l'emplacement d'un trésor à un homme qui a mis un de ses chapeaux dans une marmite. Dans le souterrain, ils découvrent un temple en meilleur état que celui de la surface, mais identique. Et au milieu se trouve un chaudron avec la représentation de la déesse mère, prouvant la théorie de Taichi. Plus tard, Yuriko dit que le professeur Schliemann, qui s'est fié aux écrits d'Homère pour trouver Troie, a été ignoré par l'académie jusqu'en 2001. Elle est sûr que la théorie de son père va leur clouer le bec. Ensuite, elle demande si son père est venu pour lui parler, mais Taichi répond qu'il est plutôt venu profiter encore plus des bons moments, ce qui rend le sourire à la jeune femme. Yuriko n'apparaît plus par la suite.

    • Statut au volume Master Keaton remaster : Vivante.

    Noboru Tajima

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire