• Voilà la quinzième et dernière suite de la liste des personnages de MonsterCeux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Mme Hirman

    scan 1097Volume 17

    Cette dame est une habitante de Ruhenheim, une petite ville du sud de l'Allemagne, entourée de montagnes. Mme Hirman possède un chien, Ludwig, qui aboie constamment. Mme Hirman se demande d'ailleurs pourquoi il agit ainsi. Cependant, un jour, ce chien disparaît et Mme Hirman se met à le chercher dans toute la ville. Elle débarque en panique à l'hôtel Versteck et en informe le gérant, Mr Poppe. Elle a peur car elle dit avoir entendu un coup de feu. Mr Poppe essaye de la rassurer et suggère d'appeler la police. Mme Hirman lui rétorque alors que c'est déjà fait mais qu'elle n'a pas confiance en cet agent de police car il a peur de Ludwig et qu'il change de trottoir à chaque fois qu'il le voit. C'est alors que Mr Neumeyer, l'un des clients de l'hôtel, se propose de partir à la recherche du chien. Il revient un peu plus tard avec l'animal qui se remet à aboyer. Ensuite, quelqu'un, sans que l'on sache qui, abat Ludwig avec une arme à feu. Cet événement met Mme Hirman dans tous ses états, selon les dires de Mr Poppe. On ne sait pas ce qu'il advient ensuite de Mme Hirman.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3. Ruhenheim".
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Mr Hennig

    scan 1098Volume 17

    Ce monsieur et son épouse sont des habitants de Ruhenheim, un patelin du sud de l'Allemagne, entouré de forêts et de montagnes. Mr Hennig se plaint que sa femme joue tout le temps au loto et lui dit qu'elle ne gagnera jamais, ce à quoi elle répond qu'elle a tiré le mauvais numéro en l'épousant et que, donc, Dieu lui donnera peut-être une nouvelle chance. Exaspéré, l'homme se rend dans un bar du coin et déballe tout au barman. Dans le café se trouve aussi un étranger à la petite ville. Une fois celui-ci parti, Mr Hennig dit qu'il trouve que l'étranger a un sale regard et se demande si ce n'est pas un criminel en cavale. C'est alors que l'homme revient et demande la direction de l'hôtel Versteck. Une fois rentré chez lui, Mr Hennig croit entendre un coup de feu mais sa femme lui répond que personne n'a d'arme à feu en ville, à part peut-être l'ivrogne du coin. Mr Hennig sait que cela ne peut pas être lui car si c'était le cas, et vu la distance qui les sépare, ils auraient entendu le coup de feu bien distinctement. De plus, il aurait certainement raté sa cible. Mme Hennig déclare alors avoir encore perdu au loto. Un peu plus tard, Mr Hennig ne trouve pas sa casquette et demande à sa femme qui lit les nouveaux résultats du loto. Et quand l'homme se plaint d'être celui qui travaille, sa femme lui rétorque qu'il n'a qu'à gagner plus. Mr Hennig trouve alors sa casquette sur une lampe de chevet et quand il veut partir, son épouse lui annonce qu'elle a gagné le gros lot de 20 millions de marks. Son homme va alors acheter des armes dans le village voisin au cas où mais si ils restent discrets, tout se passera bien. Cependant, Mme Hennig raconte qu'elle a joué la date de naissance de Mr Konrad comme il le lui conseillait. Mr Hennig craint que la rumeur n'enfle et se souvient que la fille de la charcuterie le regardait bizarrement. Le couple panique et décide d'aller voir Mr Konrad. Après être passé au café où il va souvent, ils vont dans la forêt où l'homme part cueillir des fruits pour ses confitures. Mr Hennig est prêt à acheter le silence de Mr Konrad et avisera s'il en demande plus. Mme Hennig pense finalement que Mr Konrad n'est pas un mauvais homme mais c'est à ce moment que son mari découvre le cadavre de Mr Konrad, tué par balle. Le couple cache le corps puis rentre à la maison alors qu'une grosse pluie commence à tomber. Ensuite, plusieurs coups de feu se font entendre dans la ville et les Hennig prennent la voiture, sans doute pour quitter Ruhenheim. Cependant, de nombreux cadavres jonchent le sol, un peu partout dans la ville, tous tués par balles...

    Volume 18

    Les Hennig arrivent à l'hôtel Versteck où se trouvent encore des survivants, dont plusieurs étrangers à la ville. Ils se sentent coupables mais le commissaire Runge du BKA, la police fédérale allemande, leur emprunte 2 armes tandis que Mr Neumeyer, ou Grimmer, reste à l'hôtel avec les hennig, ainsi qu'un agent de police blessé, Wim, un garçon du village et Mr poppe, le gérant de l'hôtel. Ensembles, ils doivent surveiller un couple de vieilles personnes qui a procuré des armes à plusieurs personnes à Ruhenheim. Grimmer et Mr Hennig restent en bas à surveiller l'extérieur. Ils discutent et MrHennig comprend que le massacre n'a rien à voir avec leur ticket de loterie. Cependant, alors qu'il veut prévenir sa femme, il se fait tirer dessus à l'épaule. Le vieux couple est tué et le policier perd connaissance. Le reste va s'abriter dans la cave et Grimmer décide de sortir seul. Malheureusement, même s'il se débarrasse de leurs agresseurs, Grimmer est mortellement blessé dans l'action. Les Hennig viennent voir sa dépouille et Mr Poppe part avec le docteur Tenma, un japonais arrivé entretemps, pour aller arrêter le responsable de ce massacre, un jeune homme qui s'appelerait Johann, et que les 2 hommes connaissent bien. De retour à l'hôtel, Wim et les Hennig voyent arriver une jeune fille et un homme. Le garçon, reconnaît la fille qu'elle a vu sur des dessins qui se trouvent dans la "maison du vampire", à l'extérieur de la ville. Les 2 inconnus vont dans cette cabane, tandis que Wim va prévenir Mr Poppe et que les Hennig restent à l'hôtel. Finalement, Mr Poppe est tué mais le responsable est aussi gravement blessé. La police finit par arriver à Ruhenheim et un agent vient demander l'identité au couple. Mais Mr Hennig se rend compte qu'il a perdu le billet de loterie. Il veut se mettre en route pour aller le chercher mais sa femme lui dit que ce n'est pas nécessaire car ils sont en vie et c'est le plus important. Mr Hennig n'apparaît plus par la suite.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3. Ruhenheim".
    • Statut au volume 18 : Vivant.

    Wim Kraup

    scan 1099Volume 17

    Il s'agit d'un petit garçon dont le père est un alcoolique profond et considéré comme l'ivrogne de la ville de Ruhenheim. Pour gagner un peu d'argent, Wim travaille à l'hôtel Versteck, l'un des 2 hôtels du patelin, et dont le gérant, Mr Poppe, est très gentil avec lui. Le petit garçon est souvent traité de déchets par les autres enfants, ce qui le rend très triste. Un jour, Wim récupère un vélo à 5 vitesses dans la décharge de la ville. Il en est fier mais le 2 roues déraille fréquemment. Du coup, les autres enfants parlent de "déchet roulant" ou de "déchet conduit par un déchet". Mr Poppe essaye de consoler Wim et veut l'aider à réparer son vélo quand un client arrive. Il s'agit d'un policier du BKA, la police fédérale, qui est en vacances et qui se nomme Runge. Le petit garçon amène ses bagages dans sa chambre et le commissaire déclare qu'il trouve lui aussi que Wim a un beau vélo, ce qui rend le garçon heureux. Un peu plus tard, il essaye à nouveau son vélo mais quand il change de vitesse, l'engin déraille à nouveau et Wim fait une chute. Juste après, les enfants de la ville arrivent et frappent du pied le vélo. Quand le garçon tente de s'interposer, il se prend un coup de pied. Après le départ des jeunes, un homme, aussi étranger à la ville, vient s'inquiéter du sort de Wim. Ensuite, de retour chez lui, son père le frappe et réclame pour qu'il aille acheter une bouteille d'alcool. Une fois à l'extérieur, le garçon se demande si il a assez d'argent mais Mr Poppe arrive et lui conseille de le garder pour lui, car il l'a mérité. Wim part ensuite chercher son vélo mais apparemment, les enfants de la ville l'ont caché. Ils l'auraient déposé près de la "maison du vampire", une cabane lugubre sur la colline. Sur le chemin, le garçon découvre le cadavre d'un chat puis, une fois dans la maison, il trouve plusieurs peintures. Les 2 clients de l'hôtel, Mr Runge et Mr Neumeyer, sont aussi présents et ce dernier révèle qu'il a vu le vélo au début du chemin de montagne. Les 2 hommes trouvent beaucoup de croquis de jumeaux dans la cabane. De retour en ville, Wim se fait de nouveau attaquer par les jeunes qui lui prennent son argent. Le garçon est fou de colère et c'est alors que le vieux couple qui séjourne lui aussi à l'hôtel arrive et lui propose une arme à feu. Après un nouveau passage à tabac, et tandis qu'une grosse pluie commence à tomber, Wim hésite à en faire usage. Arme à la main, il suit la trace des autres enfants mais au détour d'une rue, il trouve leurs cadavres qui jonchent le sol. Mr Neumeyer arrive à ce moment et lui reprend l'arme. De retour à l'hôtel après avoir avoué que c'est le vieux couple qui lui a fourni l'arme, Wim se blottit dans les bras de Mr Poppe. Runge et Neumeyer semble tous les 2 savoir que le vieux gérant de l'hôtel se fait aussi appeler Franz Bonaparta. Il serait mêlé à des affaires de manipulations de l'esprit et de lavages de cerveaux. Alors que dans toute la ville, des gens se font tuer, le groupe n'a qu'une seule arme pour se défendre...

    Volume 18

    A l'hôtel Versteck, Runge raconte comment il s'est intéressé au passé de Mr Poppe, alias Franz Bonaparta, à cause d'un neurochirurgien japonais accusé de meurtres, Kenzo Tenma. Mr Neumeyer, qui s'appelle en fait Wolfgang Grimmer, explique qu'on lui a lavé le cerveau dans un orphelinat d'Allemagne de l'est. Le commissaire menace alors le vieux couple pour qu'ils lui révèlent où se trouve celui qui donne les instructions et il apprend que celui-ci se trouve dans l'autre hôtel. C'est à ce moment que débarquent les Hennig, un couple de Ruhenheim qui, se sentant menacés après avoir gagné à la loterie, a acheté des armes dans la ville voisine. Ils pensent que le massacre est leur faute. L'argent du BKA part pour l'autre hôtel tandis que les autres restent. Le vieux couple est ligoté mais à un moment, un nombre inconnu de personnes canarde l'hôtel avec leurs mitraillettes. Le vieux couple est tué, le policier blessé perd conscience, et les Hennig sont blessés eux aussi. Laissant l'agent blessé, le reste va dans la cave et Grimmer décide d'aller parler seul à leurs agresseurs. Malheureusement, même s'il se débarrasse des intrus, l'homme est mortellement blessé. Quand arrivent Wim et Poppe, Tenma se trouve au chevet de Grimmer qui décède. Les Hennig viennent les rejoindre et le japonais et Mr Poppe partent pour trouver le responsable du massacre. Le couple et le jeune garçon se barricadent dans l'hôtel jusqu'à ce qu'un homme et une jeune fille arrivent sur place. Cette dernière ressemble à la jumelle des dessins de la "maison du vampire" et Wim leur indique où la trouver. Pendant ce temps, le jeune garçon part prévenir l'asiatique et Mr Poppe. Mais au moment où il les trouve, Johann, celui que recherchent les 2 hommes, se montre enfin. Mr Poppe agresse Tenma pour s'occuper lui-même du jeune homme mais il est abattu par Robert, le tueur que Runge est allé chercher. Celui-ci, mortellement blessé, décède sur place. Ensuite, pour forcer le japonais à lui tirer dessus, Johann menace Wim. Mais c'est finalement le père du petit garçon, qui passait dans le coin, qui tire sur le jeune homme. Plus tard, avec l'arrivée des secours et de la police, Wim tente de défendre son père. Alors que les policiers emmènent l'alcoolique, l'asiatique rassure le garçon par un geste sur son épaule. On ne sait pas ce qui arrive ensuite à Wim mais on suppose que les choses s'arrangent un peu grâce au témoignage de Tenma lors de son procès.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3. Ruhenheim".
    • Statut au volume 18 : Vivant.

    Merckel

    scan 1100Volume 17

    Merckel est un agent de police de la petite ville de Ruhenheim, dans le sud de l'Allemagne. Avec son collègue Raufer, ils semblent être les seuls policiers du patelin de campagne. Un jour, le commissaire Runge du BKA, la police fédérale allemande, alors en vacances, vient le voir pour lui demander combien d'effectifs il pourrait appeler en renforts si cela était nécessaire, et en combien de temps. Merckel est plutôt surpris par cette question pour une si petite ville où rien ne se passe. Il répond néanmoins qu'il devrait avoir assez d'effectifs en moins d'une heure. Ensuite, Runge demande si il y a un autre hôtel que le Versteck et l'agent lui parle alors du Bergbach. Le commissaire suggère alors d'inspecter toutes les personnes qui arriveront en ville avant que l'irréparable ne se produise. Un peu plus tard, Merckel apprend la disparition de Ludwig, le chien de Mme Hirman. Dans sa voiture, il croise le chemin de l'agent du BKA et l'informe de cet événement. Runge demande si le policier n'a pas entendu le coup de feu mais apparemment, il s'agissait juste d'un pneu crevé sur la nationale. Pour Merckel, un chien disparu, c'est déjà une grosse enquête. Pourtant, après que l'animal soit retrouvé par Mr Neumeyer, un autre client de l'hôtel Versteck, il est abattu d'une balle par une personne non identifiée. De plus, une grosse drache commence à tomber sur la petite ville, coupant les voies d'accès à celle-ci à cause du débordement des rivières. Et pour couronner le tout, Mr Konrad disparaît. Merckel se rend alors à l'hôtel Versteck pour boire un café et voir Mr Poppe, le propriétaire. Il s'inquiète de la tournure des événements. En effet, 2 jours auparavant, il y a eu une bagarre au couteau et le jour suivant, Mr Kemner s'est fait tabasser. Il pense que l'origine est à chercher chez une personne extérieure à Ruhenheim. Il part ensuite trouver son partenaire pour faire un dernier tour. Sur le chemin, il croise la route de l'ivrogne du coin puis sur quelqu'un qui semble avoir une panne de voiture. Il sort de son véhicule pour aller aider cette personne mais celle-ci dégaine son arme et abat le policier.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3. Ruhenheim".
    • Statut au volume 18 : Tué par un homme de Robert.

    Franca Hennig

    scan 1111Volume 17

    Cette femme est l'épouse de Mr Hennig et aussi une habitante de Ruhenheim, dans le sud de l'Allemagne. Elle ne semble pas travailler et dépense l'argent de son mari pour jouer à la loterie, ce dont Mr Hennig se plaint. Franca espère ainsi que dieu lui donnera une seconde chance dans la vie. Un jour, celui-ci entend un coup de feu, ce qui n'est pas le cas de son épouse. De toute façon, selon elle, personne dans leur patelin ne possède d'arme, à part peut-être l'ivrogne du coin. Mais comme il est tout le temps plein, Mr Hennig suppose qu'il serait incapable de viser correctement. C'est alors que Franca accuse son mari pour avoir encore une fois perdu à la loterie, ce qui agace ce dernier. Un peu plus tard, l'homme râle car il ne retrouve pas sa casquette avant d'aller travailler. De plus, sa femme ne cherche pas et continue à regarder les numéros de la loterie dans le journal. Mr Hennig se plaint alors de suer pour son job alors que son épouse dépense l'argent. Mais celle-ci lui rétorque que c'est sa seule manière d'être positive et que s'il n'est pas content, il n'a qu'à gagner plus. Enervé, Mr Hennig retrouve néanmoins sa casquette. Alors qu'il s'apprête à partir, Franca lui annonce qu'elle a gagné à la loterie. Quelques temps après, Mr Hennig revient à la maison avec 3 armes qu'il a acheté dans la ville voisine, pour le cas où quelque chose se passerait. Il demande à sa femme si elle a communiqué ses numéros à quelqu'un d'autre et la concernée se rappelle qu'elle a joué la date de naissance de Mr Konrad, sur son conseil. Elle craint que la rumeur n'enfle si il regarde les résultats. D'ailleurs, la fille de la charcuterie regardait bizarrement Mr Hennig aujourd'hui, alors que son épouse a vu l'ivrogne l'observer quand elle a sorti les poubelles. Le couple panique un peu et l'homme décide d'aller directement parler avec Mr Konrad. Comme il n'est pas au café, ils vont le chercher là où il fait sa cueillette pour ses confitures. Mr Hennig est prêt à acheter le silence de Mr Konrad mais si il devient gourmand, il avisera. Pourtant, Mme Hennig pense que Konrad n'est pas un mauvais type et qu'il ne brisera pas leur bonheur. C'est juste à ce moment que le couple découvre le cadavre de Mr Konrad, tué par balle. Le mari de Franca jure ne jamais avoir utilisé son arme. En pleine panique, ils choisissent néanmoins de cacher le corps avant de rentrer, alors que la pluie se met à tomber. Ils décident ensuite de partir mais en roulant dans les rues de la ville, ils découvrent de nombreux corps un peu partout, tous tués par des armes à feu...

    Volume 18

    Les Hennig parviennent à l'hôtel Versteck où quelques personnes ont pu survivre jusqu'à présent. Le commissaire Runge du BKA, la police fédérale allemande, leur prend 2 armes, et part vers l'autre hôtel de la ville pour arrêter l'instigateur du massacre. Mr Neumeyer, ou plutôt Grimmer, reste avec les autres, c'est-à-dire Mr Poppe, le jeune Wim, un habitant de la ville, Raufer, un policier blessé, ainsi qu'un vieux couple qui distribuait des armes dans la ville. Ceux-ci sont ligotés dans une chambre où restent Franca, Raufer, le petit Wim et Mr Poppe, tandis que Mr Hennig et Grimmer vont surveiller les alentours à partir du salon de l'hôtel. Soudain, des gens tirent sur l'hôtel avec des armes automatiques, tuant au passage le vieux couple, et blessant Mme Hennig à l'épaule. Le policier, lui, perd conscience. Franca, Wim et Mr Poppe sont évacués par Grimmer qui arrive en catastrophe. Il les conduit à la cave où il emmène Mr Hennig qui est lui aussi blessé à l'épaule. Grimmer décide de sortir seul pour parler à leurs agresseurs. S'ensuit une bagarre dans laquelle Grimmer se débarrasse des tireurs, mais aussi dans laquelle il est mortellement blessé. Juste après arrive Tenma, un japonais, qui connait Grimmer, et l'accompagne dans ses derniers instants. L'asiatique et Mr Poppe partent alors à la rencontre de Johann, l'homme à l'origine du massacre, tandis que les Hennig et Wim se barricadent dans l'hôtel. A un moment arrivent un homme et une jeune fille. Le garçon déclare alors avoir déjà vu le visage de cette fille sur des dessins qui se trouvent dans une maison à l'écart de la ville. Alors que les 2 inconnus s'y dirigent, Wim part avertir Tenma et Mr Poppe. Ce dernier meurt mais le massacre finit par se terminer. Une fois les secours arrivés, les Hennig sortent et un policier leur demande de s'identifier avec leurs papiers. Mais Mr Hennig se rend compte qu'il a perdu le billet de loterie. Alors qu'il s'apprête à aller le chercher, Franca lui dit que ce n'est pas la peine et que le plus important, c'est d'être en vie. Le policier les laisse seuls et on ne voit plus Franca.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4. Un coup de feu silencieux".
    • Statut au volume 18 : Vivante.

    Mr Konrad

    scan 1112Volume 17

    Il s'agit d'un habitant de Ruhenheim, une bourgade du sud de l'Allemagne, entourée de montagnes. Dans la forêt entourant la ville, il a trouvé un endroit où il peut cueillir des airelles et avec lesquelles il fait une confiture maison. Sans que personne ne s'en rende compte, il s'est approprié l'endroit. Très sympathique, il a lié une amitié profonde avec Mr Poppe, le gérant de l'hôtel Versteck. Tous les 2 jouent de temps en temps aux échecs et Mr Konrad a fait une photo de lui en train de préparer sa confiture, au cas où des clients de l'hôtel aimerait celle-ci, pour que son ami puisse la montrer. Un jour, un étranger au village, résidant à l'hôtel Versteck, vient demander à Konrad s'il a vu le chien de Mme Hirman qui a disparu. Il sait très bien qu'il s'agit d'un chien qui aboie tout le temps mais il ne l'a pas vu. Et quand l'homme demande à Konrad s'il n'a pas vu d'inconnu au comportement bizarre, Konrad répond à son interlocuteur que celui-ci correspond à cette description. A un autre moment, Konrad est allé à la librairie et a conseillé à Mme Hennig, qui jouait comme à son habitude à la loterie, de jouer sa date de naissance, le 2 mars 1945, car elle lui a permis de gagner déjà 2 fois au tiercé et de réussir des examens, étant gosse. Un peu plus tard, Mr Konrad essaye de se débarrasser des plantes sarmenteuses qui envahissent l'endroit où il cueille ses airelles. Soudain, une personne qu'il ne connaît pas se montre et abat Konrad d'une balle dans le coeur.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4. Un coup de feu silencieux".
    • Statut au volume 18 : Tuée par inconnu (peut-être Robert).

    Herbert Kraup

    scan 1113Volume 17

    Il s'agit de l'ivrogne du coin, mais aussi du père de Wim. Malheureusement pour le garçon, Herbert bat son fils pour que celui-ci aille acheter de l'alcool avec l'argent qu'il a gagné en aidant Mr Poppe à l'hôtel Versteck. A un autre moment de la journée, il observe Mme Hennig qui sort ses poubelles. Toujours à la recherche de quelque chose à boire, Kraup déambule dans les rues, tout en devant s'appuyer à des poteaux. Il sait que tous les gens de Ruhenheim se moquent de lui. Quand il remarquent un vieux couple de touristes étrangers à la ville. Herbert décide de traverser la rue. Mais le vieil homme se lève de son fauteuil roulant et propose à l'ivrogne de lui donner une arme, en ajoutant que son fils en a déjà reçu une. De retour chez lui, et toujours assoiffé, Kraup est énervé par la pluie qui a commencé à tomber abondamment. Il observe l'arme qu'il a finalement accepté et sort à nouveau. Sur le chemin, il croise une voiture de police avant d'arriver dans un bar. Là-bas, le barman lui prie de sortir car on ne le servira pas, même s'il a de l'argent. Sous la pluie, l'ivrogne entend néanmoins les moqueries des gens qui l'accusent de la disparition de Konrad et de la mort du chien de Mme Hirman, abattu d'une balle. Herbert part mais choisit de revenir sur ses pas pour menacer les gens du bar avec son arme. Seulement, en ouvrant la porte, il constate avec horreur que tout le monde a été tué par balles. On ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    Volume 18

    Dans ce tome, on apprend qu'Herbert a 28 ans et est sans emploi, ce qui pourrait expliquer sa situation d'alcoolique. Après sa découverte macabre, il se met à errer dans les rues à la recherche de son fils. Mais il ne trouve personne de vivant et des cadavres apparaissent à tous les coins de rue. Kraup en vient à penser que le diable est venu à Ruhenheim et qu'il a tué tout le monde. Soudain, au détour d'une rue, il voit un jeune homme en train de menacer Wim de son arme. N'étant pas dans son état normal, il prend ce jeune homme pour un monstre à 7 têtes et lui tire dessus, l'atteignant à la tête. Ensuite, les secours arrivent dans la ville et Herbert admet avoir tiré. Menotté, il semble abattu par les événements, même si son fils, sain et sauf, déclare que son père n'a fait que le défendre. Kraup est ensuite emmené par les policiers pour interrogatoire et on ne sait pas ce qu'il lui arrive par la suite, même si on suppose qu'il aura droit à pas mal de circonstances atténuantes.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 5. La maison du vampire".
    • Statut au volume 18 : Vivant.

    Raufer

    scan 1114Volume 17

    Raufer est un officier de police qui travaille à Ruhenheim, une petite ville du sud de l'Allemagne, entourée de montagnes. Après la mort du chien de Mme Hirman, abattu par balle, et la disparition de Mr Konrad, Raufer et son collègue se mettent à la recherche de ce dernier alors que la pluie commence à tomber abondamment sur la ville. Etant donné le mauvais temps, Raufer se demande s'ils ne devraient pas suspendre les recherches et rentrer. Il n'entend cependant aucune réaction de son collègue. C'est à ce moment que le policier découvre le cadavre de Mr Konrad, tué par balle. En panique, Raufer court avertir son collègue mais il trouve le corps de celui-ci étendu sur le sol, lui aussi abattu avec une arme à feu. Le policier se précipite alors vers la voiture pour demander des renforts. Il n'entend cependant aucune réponse et se fait en plus tirer dessus. Alors qu'il est blessé à la jambe, son agresseur vient tranquillement lui prendre son arme. Raufer parvient néanmoins à se traîner jusqu'à l'hôtel Versteck où il demande à Mr Poppe d'appeler la préfecture. Malheureusement, la ligne a été coupée. Le commissaire Runge du BKA, la police fédérale allemande, demande si l'agresseur était quelqu'un de la ville mais Raufer lui répond que non. Pendant que Mr Poppe s'occupe des premiers soins, un autre homme étranger à Ruhenheim, Mr Neumeyer, accuse le vieux couple de clients d'avoir distribué des armes à feu dans la ville. Il semblerait aussi que les agresseurs soient venus pour Mr Poppe, qui s'appellerait en fait Franz Bonaparta...

    Volume 18

    Blessé, Raufer est emmené dans l'une des chambres de l'hôtel Versteck. Mais des gens se trouvant dans l'immeuble d'en face commencent à tirer sur la chambre avec des armes automatiques. Mr Poppe tire le policier inconscient pour le mettre à l'abri derrière le lit. Mr Poppe et Wim quitte ensuite la chambre à l'arrivée de Mr Grimmer, alias Mr Neumeyer, laissant Raufer seul avec le vieux couple qui a été tué durant l'attaque. A la fin du massacre, quand les secours arrivent enfin, ceux-ci découvrent le policier et l'emmènent immédiatement pour le transférer vers l'hôpital le plus proche. Ils disent que ses jours ne sont pas en danger et on suppose qu'il guérit. Il n'apparaît cependant plus.

    • Première apparition : Volume 17, dans le chapitre intitulé "Chapitre 9. La ville du massacre".
    • Statut au volume 18 : Vivant.

    scan 1115Erika

    Volume 18

    Cet habitante de Ruhenheim, un petit patelin du sud de l'Allemagne entouré de montagnes, était une femme mariée et mère d'un enfant de quelques mois maximum. Un jour de 1998, la ville fut prise d'une folie meurtrière et, avec des armes fournies par des étrangers au village, les gens se mirent à s'entretuer. Erika et son mari furent pris dans cette tourmente est la jeune mère pris une balle dans le coeur qui la tua. Après ce décès, son mari voudra la venger mais Tenma, arrivant sur place, l'en dissuadera, argumentant qu'Erika aurait voulu qu'il protège plutôt leur enfant. C'est tout ce que l'on apprendra sur Erika.

    • Première apparition : Volume 18, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3. Le cri de Grimmer".
    • Statut au volume 18 : Tuée par inconnu.

     

    Cronos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique