• Voilà la suite de la première page des personnages de Master Keaton.

     

    Léon Papas

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Tué par Oaks Beyer, qui l'a poussé du haut d'une falaise.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Tué par Oaks Beyer, qui l'a poussé du haut d'une falaise.

    Taichi Hiraga Keaton

    Volume 9

    Dans le sud de l'Italie, après avoir sauvé un petit oiseau, Keaton rencontre un vieux motard avec qui il fait un bout de chemin. Sur la route, ils sont attaqués par un certain Antonio, et le vieux Roberto explique qu'il a fait partie de la mafia, qu'il vient de sortir de prison et que la moto appartenait à son fils décédé. A deux, l’enquêteur et Roberto parviennent à neutraliser l'amateur Antonio, mais aussi l’expérimenté Carlo. Finalement, Roberto comprend ce que ressentait son fils quand il était à moto. A Londres, Frank Walker veut faire innocenter son père, un inspecteur de police qui aurait tué un certain Bates, qui avait volé de l'argent à la mafia. Richard Walker explique que c'est Bates lui-même qui lui avait demandé de lui tirer dessus, et qu'il porterait un gilet pare-balles. Pourtant, Bates n’était pas du genre suicidaire, mais Taichi découvre qu'il était atteint d'une maladie incurable. De plus, il comprend que Bates voulait faire chanter Frank, et révèle dans une lettre anonyme que c'est une vengeance. Keaton découvre ensuite que Richard a involontairement tué le père de Bates, et en allant sur la tombe de ce père, on lui remet un carnet avec tout le plan de Bates, celui-ci ayant tout planifié avant sa mort. Sur un site archéologique du Yorkshire, l’enquêteur apprend que les locaux croit à l'action du dieu Heli, en colère, qui déplace des rochers et des bulldozers. Le professeur Burlington explique que la seule opposition au site vient d'un promoteur immobilier. Après avoir découvert que le jeune Ned a trouvé un Orang-outan qu'il nomme Heli, il démontre que les objets ont été déplacé par un homme, grâce à des astuces. Mais le lendemain, un homme est retrouvé pendu à l'envers, tandis que Hodgson, l'assistant de Burlington, est inconscient. Ned les accuse de travailler pour le promoteur immobilier, et Hodgson le prend en otage. Ned est sauvé par Heli et le site peut reprendre ses activités sans danger. En visite sur une île grecque, Taichi rencontre une japonaise, Emi, qui admire un bas-relief d'une femme qui sourit. Quand Mr Thompson, un antiquaire, mange à leur table, Keaton raconte la légende de l'île sur un couple amoureux, dont l'homme est changé en sanglier et poursuivi par des chasseurs. Et quand la femme le protège et risque la mort, elle sourit, avant d’être sauvée par Zeus qui balaie vers la mer les chasseurs d'un coup de vent. Taichi essaie de reproduire cette légende mais le vent pousse de la mer vers l'île, tandis qu'Emi ne se montre pas souriante. Mais après une tempête, le vent change de sens, prouvant la véracité de la légende. Emi comprend que la femme, même si elle va mourir, n'a aucun regret, et elle sourit. Emi sourit à son tour, son mari débarque sur l'île, et elle retourne avec lui, même si celui-ci risque de la faire souffrir. Keaton rend ensuite visite à Eric, le fils d'un général, dans son hôtel qui se retrouve sur une île isolée du continent une fois que la marée est montée. C'est alors qu'un homme est tué par la mafia polonaise et qu'un agent du yard est gravement blessé. Toutes les personnes de l’hôtel sont prises en otages par les mafieux, dont Keaton et un ancien mercenaire, Foster. Celui-ci ne veut pas passer en force, tout comme Taichi, qui se porte volontaire pour réparer une barque pour quitter l'île. Après avoir neutralisé l'homme qui le surveille, l'enquêteur part prêter main forte à Foster, qui a été obligé d'agir à cause de l'imprudence d'Eric. Ce dernier comprend son erreur et veut devenir aussi courageux que Foster. En Angleterre, Keaton enquête sur la mort de Jarvis, un professeur, et rencontre un garçon qui croit en la légende de Tom Bower, à l'origine de Robin des bois. Taichi découvre que la femme de Jarvis avait un amant, et que le professeur les a tué tous les 2. Il sauve alors de justesse le garçon, que Jarvis voulait tuer pour avoir découvert le corps de l'amant. Il explique ensuite au garçon que le commerçant qu'il a bousculé n'est pas mort mais était juste inconscient après s'être cogné la tête en tombant. L'enquêteur est ensuite chargé de protéger Fred Lester, patron d'une chaîne de télévision, car celui-ci veut révéler l'implication de personnes haut placées qui auraient influencé Thatcher pour entrer en guerre dans les Malouines. Il veut diffuser la vidéo de l'interview d'un lord maintenant décédé, et grâce à Keaton, il échappe à une tentative de meurtre d'un drogué. Mais Jane, la secrétaire de Lester, amoureuse de celui-ci, est enlevée. Lester veut renoncer à sa diffusion, mais Taichi découvre des indices grâce à ce qu'il a dit à Jane à propos de Don Quichotte, et part la sauver. Mais Morris, le vice-président, se révèle être aussi contre Lester, et le fait évincer de sa propre chaîne. Les journalistes s'allient à ce moment à Lester, et diffusent la vidéo, mais les noms ont été effacés, sans que personne ne sachent comment. Lester doit tout recommencer, mais il a le soutien maintenant de Jane et des journalistes. Puis, Taichi enquête sur la mort d'Edmund Lyman, dont le suspect est le jardinier, Lind. Mais il tombe sur Charlie Chapman, chargé de veiller sur la veuve, Flora. Celle-ci échappe d'ailleurs à 2 tentatives de meurtres, et son chien est empoisonné. Mais en voyant les griffes sur le visage de la victime, Keaton comprend que le corps a été déplacé. Il finit par découvrir que Mme Lyman a tué son mari car elle était amoureuse de Lind. Mais comme celui-ci voulait qu'elle se rende, Mme Lyman l'a tué également et a caché son corps pour faire croire qu'il était le coupable. L'enquêteur lui explique que Lind avait créé une variété de rose pour elle, étant lui aussi amoureux malgré le meurtre. Keaton doit ensuite retrouver la fille de Mr Schröder, qui est passé à l'ouest avant la chute du mur de Berlin, et qui a dû laisser sa femme enceinte à l'est. Celle-ci est morte en camp de redressement, mais sa fille serait en vie, et il ne l'apprend que maintenant. L'enquêteur apprend que la fille a été adoptée par un fonctionnaire de l'est, qui la maltraitait, et qu'elle écoutait souvent la boîte à musique que sa mère avait reçu de Mr Schröder. Mais elle a perdu son sourire. Keaton découvre ensuite que Rosa veut se venger de son père qui l'a abandonné. Il se fait que Rosa est la baby-sitter de la nouvelle fille de Schröder, mais quand ils arrivent chez ce dernier, Rosa a perdu toute envie de vengeance en entendant à nouveau la musique de la boîte. Au Japon, Taichi obtient un entretien grâce à son ex-femme, puis découvre que son père a des problèmes avec des mafieux taïwanais. Dans un hangar, il apprend que le père de la jeune Bailing avait un commerce d'animaux mais qu'il avait des dettes et a emprunté à des mafieux. Ceux-ci veulent maintenant récupérer le tigre du Bengale pour le vendre à bon prix, après avoir falsifié des papiers. Taichi aide donc son père et Bailing à neutraliser les mafieux, avant de découvrir que les mafieux voulaient surtout les armes cachées dans la cage du tigre. Mais Keaton loupe dès lors son entretien car il est trop tard. Enfin, Taichi croise l'un de ses amis, Miki, qui construit de grands buildings, un peu comme la tour de Babel. Peu après, il apprend que la société de Miki fait faillite, et pour lui remonter le moral, il lui propose d'aller jouer au rugby avec des vieux qui ont perdu un joueur mais qui ne veulent pas renoncer. Miki donne tout ce qu'il a mais rate le drop fatidique. Néanmoins, il a retrouvé le sourire et le montre à Keaton...

    Volume 10

    Taichi et Daniel se rendent dans un pub tenu par un patron et son barman, et le premier expulse un homme, Michael, qui se révèle être son fils, un homme violent, qui vit de magouilles et qui a beaucoup de dettes. Mais une nuit, Morris, le barman, tue Michael avec un pic à glace quand celui-ci, encagoulé, le menace avec une arme. Keaton enquête et découvre des livres sur les estampes et les pubs que Michael avait volé à Morris. Il découvre que ce dernier savait que le pub valait beaucoup d'argent à cause d'estampes cachées sous le papier peint, et comprend que Morris a tué Michael volontairement pour pouvoir hériter du pub. Avec l'aide du patron, il lui tend un piège en faisant croire que le pub va être vendu, et Morris avoue son crime. Ensuite, Taichi veut passer le nouvel an en Cornouailles, pour écrire sa thèse tranquillement, mais une amie d'enfance, Kate, fait croire aux gens des alentours qu'il est son fiancé. En fait, après le décès de son mari, elle a tenté de percer comme actrice à Londres, et voudrait maintenant récupérer son fils qui habite chez ses grands-parents paternels. Mais le garçon est enlevé par David, une mauvaise fréquentation de Kate. Keaton, Kate et les grands-parents se lancent à sa poursuite dans la neige et parviennent finalement à libérer le garçon. Kate doit avouer son mensonge, mais son fils vient lui souhaiter une bonne année, ce qui fait pleurer de bonheur Kate. En ex-Allemagne de l'est, Keaton enquête sur 2 meurtres similaires. Dans le musée où travaillait la seconde victime, il rencontre le timide et discret Weber, et alors qu'une troisième victime est découverte, l'enquêteur commence à faire le lien entre eux car tous pêchaient ensemble avec 2 autres personnes à la frontière avec la Pologne. Il comprend que les victimes ont participé à un trafic d'oeuvres d'art, que celles-ci sont tous des néonazis, et que Weber est probablement le coupable. Sur le bureau de celui-ci, Taichi trouve la photo d'une jeune femme, et en enquêtant sur elle, il apprend qu'elle était juive, qu'elle est morte, et que même avec l'Allemagne de l'est, les discriminations continuaient. Il découvre ensuite que l'inspecteur chargé de l'enquête est un néonazi lui aussi et qu'il est le sixième et dernier homme du groupe, qui a sans doute tué la jeune juive. Keaton retourne au musée, mais ne peut empêcher le meurtre des 3 néonazis par Weber, ni la mort de celui-ci, mortellement blessé par les néonazis. Dans les montagnes de la Pologne, en pleine tempête de neige, l'enquêteur tombe sur un vieillard seul, Andreï. Cet homme est poursuivi par des mafieux russes à qui il a soutiré 100.000 dollars. Pour leur échapper, Andreï balance d'abord un cocktail Molotov, puis fait exploser le réservoir d'essence de la voiture de Keaton. Au milieu de la tempête, l'enquêteur construit un igloo pour les protéger, puis Andreï raconte l'histoire du comte Volkonski, à qui le tsar Nicolas II avait confié sa richesse, sentant la révolution gronder. Le comte se dirigeait vers l'Angleterre avec l'or quand il a percuté un iceberg et coulé. Il confia son carnet de bord, où est écrit le lieu du naufrage, à son fils avant de mourir. Le lendemain, Andreï se fait tirer dessus par les mafieux, qui le croit mort, mais il est sauvé par le carnet de bord du comte, révélant ainsi être probablement son fils. Ensuite, Taichi devient professeur particulier pour Alice, une jeune fille qui a vécu en Australie avec son père maintenant décédé, et qui est protégée par son perroquet, Sidney. Alice n'aime pas étudier mais adore les animaux, et essaie même de sauver un chien, mortellement renversé par une voiture. Un jour, le fiancé de la mère d'Alice se fâche car la bague de fiançailles est introuvable. Alice révèle en pleurs avoir brisé le diamant en le laissant tomber, et Keaton comprend qu'il s'agit d'une arnaque au mariage. Alice se réconcilie avec sa mère et décide de devenir vétérinaire. Taichi enquête ensuite sur la mort de Mme Wain, tuée probablement par son neveu Thomas. Mais Mme Barnum, une vieille dame, le croit innocent, et pense que Mme Wain avait un amant, qui serait le coupable, car elle préparait à manger pour 2 et avait un parfum de luxe. Avec Mme Barnum, l'enquêteur découvre que l'amant était Mr Goldman, un politique, dont la femme porte le même parfum que Mme Wain. Mme Barnum est persuadée que Goldman est le coupable, mais Keaton tend le même piège à sa femme, qui se révèle être la meurtrière, jalouse du parfum que son mari donnait à Mme Wain. Mais Mme Barnum estime que Keaton ne comprend rien aux femmes. A l'aéroport japonais, Taichi se trompe de sac avec un anglais. En allant lui remettre, il accepte de servir d'interprète car Mr Rutherford cherche un camp de prisonniers de guerre dans lequel il s'est retrouvé durant la seconde guerre mondiale. Les gens de la ville disent d'abord ne pas savoir de quoi il parle, mais se montrent finalement plus bavard et révèlent que le maire tente à tout prix de ne pas ralentir l'épanouissement de sa ville. Le chauffeur du maire montre la seule stèle sans nom qu'il reste du camp, et Rutherford pense que sa haine ne partira jamais, jusqu'à ce qu'il voit un magnifique cerisier en fleur. L'écrivain Filip Dimitrov, qui va se marier, charge l'enquêteur de retrouver son père et de le conduire à l'aéroport. En fait, durant la dictature de Ceausescu, Dimitrov et son partenaire étaient chargé des transfert d'argent, mais avec la révolution, il a tué son partenaire et a fui avec l'argent. Depuis, Dimitrov est poursuivi par les anciens agents de la police secrète roumaine, et Filip le hait pour l'avoir abandonné, lui et sa mère. En sauvant Dimitrov, Keaton lui explique que Filip ne croit pas en son innocence, contrairement à ce qui est écrit dans ses romans. Dimitrov raconte alors qu'il a en effet tué son partenaire, mais en état de légitime défense, mais qu'il n'a pas pu trouver l'argent à temps pour sauver sa femme, arrêtée, interrogée et décédée sous la torture. Taichi choisit alors de le conduire au mariage de son fils qui, avec le temps, pardonne son père et paie l'enquêteur le double de la somme promise. A Londres, Taichi découvre que son cousin Oliver veut devenir détective au lieu d'homme d'affaires. Keaton essaie de le dissuader, mais le jeune homme le suit dans son enquête sur le décès de Mr Manning. En voyant une bouteille de rhum chez sa fiancée, Mme Morgan, et en interrogeant le barman, l'enquêteur comprend qu'il s'agit d'une arnaque à l'assurance. Mais en faisant bourde après bourde, Oliver finit par être capturé par Manning. Taichi parvient à le sauver, et Oliver revient aux affaires avec succès, au grand bonheur de Keaton, mais aps de Daniel, qui pense avoir perdu un bon élément. L'enquêteur part enfin visiter un village du Pays de Galles, dont le saint local, Angrious, aurait sauvé le village de la famine et le protège depuis. Il croise aussi 2 inspecteurs qui cherchent un évadé. L'un d'eux se fait prendre le pied dans un piège, et le village est isolé du reste de la civilisation, tandis que le blessé disparaît. En cherchant dans le presbytère, Keaton et le capitaine Neville découvrent le corps de l'évadé, puis sont attaqués par les villageois qui brûlent la maison. Ils parviennent à s'échapper par un souterrain, puis d'un puits où ils sont coincés. Par un vieil article de journal, Taichi comprend que le prêtre du village est aussi un évadé, que le mort voulait faire chanter. En fait, tout comme Saint Angrious, le père Unwin a sauvé le village, cette fois-ci de la fièvre jaune, et les villageois le protègent en retour. Mais le père Unwin en a assez et accepte de se rendre et de partir avec les 2 inspecteurs et Keaton...

    Volume 11

    Keaton doit trouver le bénéficiaire de l'assurance vie d'Eddie Robinson, le fils d'un ancien militaire, et il rencontre ce dernier dans le bar où travaillait Eddie. Mais le père n'avait plus de contact avec son fils et ne connaît pas Elizabeth. Dans l'appartement d'Eddie se trouvent beaucoup de jeunes alcooliques ou drogués, et la jeune Elizabeth prend la fuite en voyant les 2 hommes. Ceux-ci apprennent de l'inspecteur Mills, qui a tué Eddie, que celui-ci a entraîné Elizabeth dans la drogue. Mais les amis d'Eddie, qui se révoltent contre la police, leur disent qu'au contraire, Eddie avait aidé Elizabeth, qui ressemble à sa soeur décédée. Ils découvrent que celui qui a entraîné Elizabeth dans la drogue est Mills et le neutralisent, sauvant ainsi la jeune femme. De retour à son bureau de Londres, l’enquêteur est engagé par Mme Barnum car son mari aurait été témoin d'un meurtre, alors que tout laisse penser qu'il ne s'est rien passé. La supposée victime, Mlle Annabel, est en vacances et ne voyait pas grand monde. Mais Mme Barnum est persuadée qu'elle voyait quelqu'un. Keaton et la vieille dame découvrent que Annabel faisait partie d'un cercle de poésie. Mme Barnum pense que celui qui lui a envoyé un poème d'amour est le coupable. Durant ces recherches, Taichi pénètre dans la maison du dernier suspect et découvre une valise avec le cadavre d'Annabel à l'interieur. Mais voyant l'adresse de Mme Barnum sur un papier Keaton devine que le suspect sait que le mari de Mme Barnum l'a vu. Il sauve la vieille dame et arrête le meurtrier. Après avoir bouclé une enquête sur des comptes trafiqués, Taichi part rejoindre Yuriko sur un site de fouilles en Ecosse, dans le cadre d'un voyage organisé. Il y fait directement la connaissance d'un autre japonais, Mr Nakamura, que Yuriko semble apprécier. Un jour, Keaton pense avoir trouvé un bûcher funéraire, mais la pluie arrête les fouilles. Pour détendre Nakamura et son pere, Yuriko montre des petits feux d'artifice, et Nakamura révèle que le Japon lui manque, lui qui est envoyé à l’étranger par sa société et qui se sent seul. Le lendemain, un message est laissé dans sa tente, affirmant que quelqu'un détient sa fille. Il reçoit alors un appel de Daniel, disant qu'un tueur japonais a été envoyé suite à sa dernière affaire. Il se lance à la poursuite du ravisseur, mais s’aperçoit que la forêt est piégée. Soudain, il entend la voix de Nakamura, qui dit que c'est Wilber, un autre tueur, qui avait capturé Yuriko, mais qu'elle va bien. Mais Wilber, connaissant les aiguilles empoisonnées de Nakamura, s’était protégé, et il agresse Nakamura. Keaton l'aide et Nakamura tue Wilber avec une aiguille dans l'oeil. Mais il se fait avoir par un piège de Wilber et meurt. L’enquêteur cache la vérité sur Nakamura à sa fille, parlant de victime de Wilber, et les commanditaires sont arrêtés. Taichi est ensuite envoyé dans le manoir d'un éditeur, Bentham, où serait apparu un fantôme, celui de Katharine Blake, une écrivaine dont le père de Bentham aurait publié un recueil post-mortem contre la volonté de la défunte. Harrison, le majordome, parle du fils de Bentham, Verdell, qui a eu une dispute avec son père car il voulait devenir écrivain, et qui est parti. En allant voir le descendant de Katharine, Keaton apprend que le fantôme vu par Bentham enfant était en fait son père, qui était aussi l'amour secret de l’écrivaine, et le vrai auteur du recueil qu'il a publié. En retournant au manoir, il découvre une cache secrète, et comprend que c'est Harrison le nouveau fantôme, connaissant le bureau secret du père de Bentham, et ayant appris le décès dans la pauvreté de Verdell, malgré son talent hérité de son grand-père, ce qui émeut Bentham. Keaton enquête sur la mort du réalisateur Stanley, qui se serait suicidé, mais sa femme n'y croit pas car c’était un passionné. L'acteur principal, Richard, a eu une dispute avec lui sur son interprétation, et Taichi apprend que Stanley allait montrer comment il fallait faire le soir de sa mort. Il retourne chez Richard voir les rushs, et constate que le meurtre a été filmé. Le coupable est le producteur qui voulait arrêter les frais. Stanley l'a alors menacé de révéler des détournements d'argent, et le producteur a perdu la raison et étranglé Stanley. Le film est terminé en l'honneur de Stanley, et comme il le voulait. En Allemagne de l'est, Keaton croise sur son chemin Otto, un homme sur lequel il a enquêté à la demande du colonel Hayward et qui était marié à sa fille, Emily. Mais Otto s'est révélé être un espion pour l'est et il a été éjecté de chez lui. Emily veut en fait connaître les vrais sentiments d'Otto, et Taichi ne révèle pas qui il est. A Forst, ils cherchent la femme et la fille qu'Otto a laissé à l'est pour s'enfuir à l'ouest, et qu'il n'a pas vu depuis 10 ans, qui a beaucoup souffert de la trahison de son mari. Quand ils la retrouvent, celle-ci est déjà avec un autre homme et un nouvel enfant. Comme il est seul, Keaton lui donne alors la lettre d'Emily, invitant Otto a revenir à la maison. Taichi retourne ensuite à son ancien internat, où il espère avoir de l'aide pour un job. Mais c'est Arthur, devenu champion de boxe, qui demande à Keaton de retrouver Marty, son ami photographe, pour qu'il soit présent lors de son dernier combat. Il révèle aussi qu'à force de perdre au début, Arthur a sombré dans la drogue et que c'est Marty qui l'a aidé et en a fait un champion. Mais Sa femme Sharon et son fils sont partis avec Marty. Celui-ci ne veut plus faire de photos car il se sent coupable vis-à-vis de son ami. De plus, Sharon est morte 2 ans plus tôt. L'enquêteur remet les tickets avant le match à Marty, qui préfère d'abord rester à l'extérieur. Taichi lui donne ensuite un appareil, et Marty va photographier Arthur, qui finit par gagner grâce à la présence de son fils et de son ami. Keaton enquête enfin sur la mort de Percival, directeur de Landsport, qui refuse de financer une expédition d'alpinisme de Malcolm. Le nouveau directeur, Wheeler, est plutôt favorable à cette expédition, mais l'enquêteur sent que Malcolm subit un chantage, surtout qu'il le voit avec un homme étrange à un bar. Ce dernier, Jackson, est retrouvé mort peu après, et Keaton apprend que Malcolm avait sauvé Jackson il y a 6 mois au Ben Nevis. Malcolm est arrêté, et Taichi interroge son second, Burns, qui pense Malcolm innocent. Puis, il découvre que Jackson avait reçu une lettre avec une photo de lingots d'or avec le symbole nazi dessus. Au Ben Nevis, Keaton trouve une photo de 4 hommes qui cherchaient un trésor nazi d'un avion qui se serait crashé dans la montagne. Dessus, il y a Percival, Jackson, Wheeler et le père de Burns, décédé lors d'une expédition sur le Ben Nevis. La femme de Jackson, kidnappée par Burns est retrouvée, et Malcolm révèle que pour sauver Jackson, il lui a proposé un échange de meurtre, Percival contre la femme de Jackson, mais l'alpiniste disait cela uniquement pour motiver Jackson. Jackson a en fait tué Percival, avant d'être lui-même éliminé par Wheeler, et maintenant Burns cherche à venger son père, qui a été tué par les 3 hommes sur le Ben Nevis. Mais Keaton arrive à temps pour l'en empêcher, et Malcolm promet à Burns d'aller avec lui dans l'Himalaya...

    Volume 12

    Le mémoire de Keaton est accepté à Tôto, et l'enquêteur y fait la connaissance du professeur Fujibayashi, qui semble enthousiaste. Mais pour être accepté, Taichi doit faire des karaoké et boire beaucoup d'alcool. De plus, il se rend compte que les chercheurs de son service ne font que suivre les directives de Fujibayashi. De plus, celui-ci veut que le mémoire de Keaton soit signé de son nom. Mais quand il apprend que son ancien mentor, le professeur Urey Scott, vient de décéder, il comprend qu'il fait fausse route, reprend son mémoire et quitte Tôto. Il se rend sur la tombe de Scott, à Vienne, où il rencontre sa petite-fille, Maggie, un peu froide, et aussi Preuss, le chef des opérations de fouilles, qui révèle que Scott avait une relique pour Keaton avant de mourir. Le professeur Fletcher de l'université de Vienne n'en a pas connaissance, ni Kesten, un marchand d'art juif que Scott avait caché durant la guerre. Taichi part manger dans le même café que Scott, mais ayant perdu son mémoire, il va demander à l'assistant de Fletcher, Siebert, qui est amoureux de Maggie mais n'ose pas aller lui parler. Keaton l'encourage, puis, après avoir été agressé par des néonazis, il retourne dans le café où Fletcher revient avec le mémoire de Keaton. L'ambiance étant comme avec Scott, Maggie accepte de remettre la relique de son grand-père à Keaton. Ayant besoin de fonds pour faire des fouilles, l'enquêteur accepte 3 affaires, une bague à retrouver, un fugueur à ramener à son père mourant et une femme, Cynthia, à convaincre de quitter sa pâtisserie. Pour cette dernière, Taichi tombe sur Charlie Chapman qui protège Cynthia. Menant les 3 enquêtes de front, Keaton résout les 2 premières, mais découvre que pour la troisième, Grahame veut épouser Cynthia afin de pouvoir obtenir les trésors qui dorment dans les sous-sols, et a donc mis la pression sur le propriétaire. Mais comme la jeune femme ne veut pas partir, Graham l'enlève. Keaton part la secourir, mais laisse croire la jeune femme que c'est Charlie qui l'a sauvée. Taichi apprend ensuite que sa fille a pris Oxford comme unique choix d'université, contre l'avis de son conseiller d'orientation, et sans en parler à sa mère. Elle croit en effet que les femmes ne doivent plus être indépendante de hommes et veut pouvoir se gérer seule. Peu après, Taihei annonce que Yuriko est sans doute amoureuse, et Taichi préférerait s'inquiéter pour son orientation que pour ça. Ensuite, Keaton s'envole pour la Roumanie pour une enquête sur des voitures allemandes volées, et ce en compagnie de l'ancien commissaire Hudson, qui ne peut se contenter de la retraite. Sur place, il envoie son mémoire au professeur Brescu, puis commence sa recherche des véhicules volés. Ils sont repéré par Severin, un mafieux local, qui tente de les intimider, mais Taichi le prévient qu'il seront partis dans une semaine, et qu'ils ont donc 7 jours pour se débarrasser des voitures. A l'université de Bucarest, l'enquêteur apprend de Marianna, une assistante de Brescu, que celui-ci a jeté le mémoire, mais qu'elle le trouve intéressant. Il fait aussi la connaissance d'un journaliste, Mircea. Mais peu après, Hudson est arrêté car il se trouvait près d'une voiture avec le cadavre d'une prostituée dans le coffre. Au téléphone avec Daniel, Taichi apprend que Charlie s'est fiancé, mais doit rester pour aider Hudson. Au poste de police, le commissaire Gheorghe, lui dit à Keaton qu'il s'occupe de l'affaire et qu'il ne doit pas s'en mêler. Malgré tout, l'enquêteur se rend à l'appartement de la prostituée et découvre une photo avec une autre femme et un enfant. En allant parler avec l'autre prostituée, Taichi apprend qu'un étrange client est sans doute le coupable, et que le garçon, Ion, avait été adopté par Mihaela. Keaton retrouve Ion près de la gare, et qui explique que sa mère lui avait demandé de remettre une lettre au père Tokes du village de Jecoba. Ion a aussi sans doute croisé le meurtrier. Et quand Gheorghes interpelle l'enquêteur, Ion déclare que c'est lui qui est venu chez sa mère. Comprenant que le commissaire est le meurtrier, Taichi s'échappe avec Ion, puis essaie de contacter Mircea ou Marianna. Coincé, il préfère alors s'adresser à Severin, qui accepte de lui prêter sa voiture pour un service rendu à propos d'un faux tableau sur le marché noir. Ainsi, Keaton et Ion quittent Bucarest, mais quelques temps plus tard, ils tombent dans un guet-apens et sont sauvés par les vitres pare-balles. Taichi comprend que l'affaire est sérieuse, et dans l'enveloppe, il découvre l'inscription TA89, et une photo d'un homme venant d'en tuer un autre. Plus loin, dans un café isolé, ils subissent encore une attaque d'hommes qui n'hésitent pas à tuer des innocents. Poursuivis, leur voiture percute un camion, et ils sont sur le point d'être abattus, mais ils sont sauvés par Hudson et Charlie, qui arrivent avec une voiture de location. Ce dernier a en effet payé la caution de l'ancien policier. Le groupe arrive à Jecoba, et apprend du père Tokes que le TA89 correspond au trésor caché des Ceausescu. Duvas, qui a été licencié de la commission d'enquête sur ce trésor, fréquentait Mihaela et a caché le trésor qu'il avait trouvé dans le village natal de la jeune femme, Jecoba. Mais il a récemment été assassiné par des anciens agents de la police secrète qui cherchent ce trésor. Sachant que ces hommes vont bientôt attaquer le village, Keaton préfère téléphoner à Bucarest, mais les lignes sont déjà coupées. Juste après, un villageois est tué, et Jecoba est encerclé. Taichi réunit le village dans l'église et demande leur aide et leur coopération pour se défendre. Certains choisissent de quand même tenter leur chance par la montagne, mais alors que Keaton prépare des pièges avec les autres, quelques survivants reviennent, disant avoir été attaqués. A la tombée de la nuit, l'assaut est lancé, et les villageois se défendent, mais Taichi n'ose pas ouvrir le feu, et il est sauvé par Charlie. Durant un temps mort, l'enquêteur trouve dans l'église une disquette et une clé qui doivent mener au trésor. Ensuite, comme leur adversaires attaquent au mortier. Keaton veut les attirer vers l'abri à moutons et y donne rendez-vous à Charlie. Mais c'est Ion qui arrive et qui dit que Charlie est blessé. Taichi le fait alors quitter le village avec les moutons pour pouvoir prévenir l'extérieur. Puis, Gheorghes retrouve Keaton et l'interroge sur le TA89 en lui tirant dessus. Soudain, Taichi lui jette de l'essence dessus, et le commissaire tire malgré tout sur Keaton pour le tuer. Gheorghes prend feu et décède tandis que l'enquêteur est sauvé car le policier a tiré sur le médaillon du professeur Scott. Dans le même temps un hélicoptère des médias arrive au village et entraîne la fuite des assaillants. Marianna arrive au chevet de Keaton et lui annonce avoir découvert que le médaillon provenait justement de Jecoba. Tandis que Mircea découvre que le trésor des Ceausescu a été investi dans l'immobilier, qui s'est écroulé, et que, donc, le trésor ne vaut plus grand chose, Taichi décide d'entamer des fouilles seul à proximité de Jecoba, écrivant une lettre à Yuriko pour lui dire qu'il s'y sent bien et qu'il invite son ex-femme à venir le voir...

    • Statut au volume 12 : Vivant.

    Volume Master Keaton remaster

    Au début des années 2010, après avoir fait une conférence à l'université de Bucarest, Taichi retrouve Daniel à Vienne. Celui-ci a encore accepté des enquêtes, même après la fermeture de leur agence, et il parvient à attirer l'attention de Keaton en lui parlant de Lecce, en Italie. Sur place, l'enquêteur se rend dans un couvent qui sert de refuges pour les victimes de la prostitution. Les soeurs voudraient que Keaton démontre que le clandestin qui a sauvé Sofia, Karim, est quelqu'un de mauvais. En effet, Sofia peut témoigner contre la mafia, n'ayant plus de famille. Karim a été battu et laissé pour mort. Après avoir découvert que Karim vient du Maroc, Taichi revient à Lecce et apprend que Sofia est sortie. Keaton part la sauver car c'est un piège pour faire taire Sofia, qui a reconnu parmi ses clients un candidat à la présidence de la Russie. Après cela, l'enquêteur explique que Karim a vu en Sofia sa fille, qui a été vendue à des trafiquants et qui a disparue. Ensuite, Taichi doit raccompagner Robert de Dubrovnik à Zagreb car celui-ci a trouvé une lettre dans sa maison, écrite par un certain Radomir, serbe, à sa bien-aimée Antonija, une croate, juste après le déclenchement de la guerre de Yougoslavie. Mais alors que Keaton ne comprend pas pourquoi Robert a besoin de sa protection, ils sont encerclés par des hommes et doivent fuir. Dans la voiture, Robert explique avoir appartenu à la mafia, qu'il a mis le patron en colère, et qu'il veut aller à Zagreb pour s'excuser. Plus tard, il admet que ce sont des policiers car il a organisé des paris illégaux. Il parvient à toucher l'enquêteur avec la lettre, et Keaton lui conseille de se rendre. Mais à Zagreb, il annonce que le boss le pardonne. Il explique alors qu'il est celui qui a déclenché la guerre lors du match de 1990 entre le dinamo Zagreb et l'étoile rouge de Belgrade. Taichi remet la lettre à Antonija, qui lui demande de retrouver Radomir, et il lit après dans le journal que Robert s'est rendu à la police. Puis, Taichi rend visite à Paris au professeur Bécaud, spécialiste de la guerre de Troie. Pour lui, l'enlèvement de Hélène n'est qu'un prétexte, qui cache une guerre d'influence sur la mer Egée. Aussi, les troyens n'ont pas brûlé le cheval car ils vénéraient Cybèle, équivalent de Déméter, la déesse aux chevaux, mais rien ne le prouve. Par contre, il ne sait pas pourquoi Ménélas a pardonné à Hélène. De plus, Taichi apprend que Bécaud est séparé de sa femme Marion. De plus, l'enquêteur remarque que Marion se trouve au fond du café où ils sont. A la maison de Bécaud se trouve une réplique de Troie, et Taichi essaie de montrer comment les grecs sont parvenus à entrer dans Troie. Il y parvient en attachant plusieurs hélépoles ensemble. De plus, avec les fumigènes représentant les grecs qui brûlent leur camp, on a l'impression de voir un cheval. Le lendemain, au café, Keaton explique que Ménélas a pardonné Hélène car il le voulait, et que Bécaud veut la même chose avec Marion. Mais alors que le professeur va lui parler, Taichi apprend que Yuriko va divorcer. Il veut aller lui parler à Munich, mais celle-ci est partie pour des fouilles à Malte. Avant de régler un problème entre Tasaku et la chienne de Mme Lorre, Keaton se rend en Irlande pour convaincre Watt, ancien policier anglais, de fuir. Quand il était en poste à Belfast, il a infiltré O'Hara dans l'IRA, mais a été muté et O'Hara a été exécuté le soir de Noël. Ses fils veulent maintenant se venger, et un journaliste japonais, Hori, les a conduit à Watt. La cabane où ils sont va être canardée le soir de Noël, et s'il s'en sort vivant, Watt sera relâché. Keaton a alors l'idée de tremper des vieux journaux dans l'eau glacée et d'en recouvrir la cabane, en se rappelant d'une nouvelle arme testée lors de la guerre par Churchill. Ils survivent, et l'enquêteur dit à Watt qu'il doit vivre pour voir la paix s'installer. A Munich, il montre que la petite chienne cherchait à commander Takasu, et Taichi règle le souci en promenant juste les chiens côte à côte. Taichi veut ensuite rendre visite à son père dans sa résidence pour seniors, mais il le retrouve à draguer dans un club. Il lui dit avoir trouvé une preuve de la civilisation du Danube, mais que l’académie refuse de l'admettre. Taihei lui demande alors de protéger Naomi, une amie. Celle-ci, qui a des pertes de mémoire et ne se montre pas toujours cohérente, a peur que son chat soit tué par le voisin d'en face. Grâce à une odeur de vanille, des photos d’orchidées et le nom du chat. Keaton finit par comprendre que le voisin cultive une espèce prohibée d’orchidée et le fait arrêter, Taihei explique alors que le mari de Naomi avait découvert cette espèce d’orchidée, mais qu'il est mort à l’étranger et que Naomi a ensuite fait une fausse couche. Comme la mère de Taichi venait de partir pour l'Angleterre, c'est Naomi qui s'est occupée de Taichi, et celui-ci se souvient qu'il ne doit pas renoncer. Puis, Hanna Brown demande à ce que l’enquêteur retrouve son père, car la Lloyd's a entamé une enquête de confiance. Tout ce dont elle se souvient, c'est qu'il racontait la fable du garçon qui criait au loup. Mais au fur et à mesure de ses recherches, Keaton comprend que Mr Brown était un espion. Il suit l'une des connaissances de Brown, et se fait interpeller par un agent des services secrets. L’enquêteur comprend alors que Brown a travaillé pour l'ouest, mais qu'un espion au sein du MI6 l'a éliminé après la chute du mur de Berlin. Cet espion est celui qu'il a suivi, et c'est les services secrets qui ont lancé l’enquête de confiance pour démasquer cet espion. Comme la réunion a lieu en ce moment, Taichi fonce chez Hanna, et pour faire fuir les gardes du corps, il crie que la police est avec lui, comme dans la fable. Il se rend ensuite à Malte, où Yuriko fait des fouilles, et celle-ci lui fait à manger. Elle l'a vu à la télévision, et Taichi explique qu'il essaie toujours de prouver que les civilisations matriarcales et patriarcales ont cohabité en bonne harmonie. Yuriko explique qu'elle a de son côté des problèmes avec une association qui l’empêche d'aller voir un temple souterrain, à moins de résoudre une énigme. Keaton l'accompagne donc le lendemain, et il résout le problème en se rappelant d'une légende avec un lutin et un chaudron. Dans le temple, il découvre un chaudron représentant la déesse mère, alors que le temple de la surface représente Cernunnos. Cela prouve la théorie de Keaton, qui explique à sa fille ne pas être venu pour parler du divorce mais pour partager des bons moments. Enfin, Taichi rend visite à Bob, ancien frère d'armes, qui a fait une tentative de suicide. Il retrouve aussi Mike, patron d'une société privée de sécurité. En reconduisant Keaton, il explique qu'Adam est mort récemment en tombant d'une falaise, et que le corps de Ian a été retrouvé dans un champ de mine près de Sarajevo. Il demande donc à Taichi d’enquêter pour voir si Vik est toujours vivant. Celui-ci a apparemment disparu en apprenant la mort de Ian, et l’enquêteur découvre que la société de Mike pourrait être impliquée dans des missions de vengeances des bosniaques envers les serbes coupables de massacres. Keaton découvre que Vik a probablement poussé Adam à sauter du haut de la falaise. Il suit donc Mike, et quand Vik se montre, il le force à laisser tomber son arme, tout comme pour Mike et ses gardes du corps. Ian ne voulait pas participer aux vengeances et a été tué par Adam, et Vik l'a vengé. Taichi ne voulait pas croire cela de frères d'armes, et leur suggère de se rendre à la police. Il va voir ensuite Bob, et ceux-ci se promettent de se soutenir...

    • Statut au volume Master Keaton remaster : Vivant.

    Duc Marquez

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Sophia

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivante.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivante.

    Oaks Beyer

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant mais arrêté pour meurtre.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant mais arrêté pour meurtre.

    Pietro Moralli (Francesco Meda)

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant mais arrêté pour terrorisme.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant mais arrêté pour terrorisme.

    Hiroshi Matsui

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Sawaki

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Yuriko Hiraga Keaton

    Volume 9

    Un jour, grâce à son professeur principal, mais surtout à sa mère qui est une vieille connaissance du professeur Okumura de l'université de Tôsai, Yuriko obtient un entretien pour un poste auprès de ce dernier pour son père. Comme celui-ci est très à cheval sur la ponctualité et qu'elle veut vraiment que son père retrouve un poste d'enseignant dans une université, Yuriko appelle Taichi pour bien lui préciser que le rendez-vous est le lendemain pour 14 heures et qu'il est interdit d'être en retard, car elle en subirait les conséquences. Elle ajoute ensuite qu'elle trouve son grand-père bizarre ces derniers temps et qu'il sort fréquemment. Elle demande donc à son père de le surveiller un peu. C'est tout ce que l'on apprendra sur Yuriko dans ce tome.

    Volume 10

    Pour le printemps, Taichi revient au Japon, et Yuriko lui demande s'il fait froid à Londres. Son père lui répond qu'en effet, le printemps n'est pas encore arrivé, tandis que les cerisiers sont déjà en fleur au Japon. Par contre, Taichi a le livre "le dictionnaire des herbes magiques" que sa fille lui avait demandé. Mais Taichi se rend compte que le cadenas de son sac ne s'ouvre pas et s'aperçoit qu'il s'est trompé de sac à l'aéroport, alors que dans le sien se trouve une lettre de recommandation du professeur Fromm, dont il a besoin pour son entretien avec le professeur Iida de l'université de Tôto. Il est donc obligé de forcer la serrure de ce sac, et découvre que son propriétaire se trouve probablement à Kamitakada. Il doit donc se rendre sur place. C'est la dernière apparition de Yuriko dans ce tome.

    Volume 11

    Sur l'île d'Arran, dans le sud-ouest de l'Ecosse, Yuriko fait des fouilles avec plusieurs personnes dans le cadre d'un voyage organisé. Elle trouve un morceau de bracelet que 2 filles avaient jeté. Elle s'aperçoit ensuite que Mr Nakamura, un japonais, est tombé et a craqué son pantalon. Elle l'aide dans son travail puis, le soir venu, elle propose son aide pour recoudre le pantalon. Mais Nakamura lui répond que cela fait 30 ans qu'il travaille à l'étranger et qu'il a appris à se débrouiller seul. Sa femme ne l'a pas accompagné et elle est morte il y a 5 ans. Yuriko regarde alors le ciel, et constate qu'ils peuvent voir de nombreuses étoiles. Quand elle était petite, son père lui a dit qu'il y avait autant d'étoiles que de personnes sur terre. Nakamura se dit qu'il doit alors y en avoir une pour sa défunte épouse, et pense que le père de la jeune fille est un romantique. Yuriko annonce que son père doit justement les rejoindre le lendemain, expliquant qu'après 4 mois de séparation, il est en retard. Nakamura demande ce que fait ce père, et Yuriko répond avant de poser la même question sur le travail de Nakamura. Celui-ci explique qu'il a vendu des machines de précision japonaises partout à travers le monde. Mais il ne s'est jamais bien senti dans un autre pays et ne retournera peut-être jamais au Japon. Yuriko trouve la société d'une grande cruauté, et dit qu'il doit exiger de son président de pouvoir retourner là-bas. Le jour suivant, Taichi arrive effectivement, et se met directement à fouiller, avant de dire bonjour à sa fille. Durant la pause du midi, Taichi explique qu'il ne lui reste plus qu'à écrire son rapport mais qu'il a du temps devant lui. Nakamura vient proposer des umeboshis, et l'américain Wilber veut y goûter, mais déteste et recrache tout, sous le rire général. Le jour d'après, Yuriko part réveiller Nakamura qui est en retard, et qu'elle retrouve en train de divaguer. Durant la journée, il se met à pleuvoir, et la jeune fille se dépêche de mettre les bâches, et appelle son père qui était plongé dans une discussion avec Nakamura. Durant l'averse, en entrant dans la tente de son père, Yuriko remarque que Nakamura a apporté des yôkan et veut y goûter aussi. Mais Nakamura les renverse en voulant lui présenter l'assiette, et s'excuse. Yuriko répond que ce n'est pas grave, puis vient avec des pétards et des feux d'artifice, qu'ils allument tous les 3. La jeune fille se rappelle qu'elle s'est brûlée au pied quand elle avait 5 ans, et que son père avait fait une terrible tête. Tous les 2 se chamaillent, et Nakamura les envie car car il est rentré d'un pays d'Amérique du sud, sa femme lui a dit qu'elle préférait qu'ils vivent séparés. Yuriko et son père sont tristes, puis, le lendemain, la jeune fille se fait enlever par Wilber, qui la met dans un sac. La sortant au bord d'une falaise, il veut voir la terreur sur le visage de Yuriko, mais celle-ci le regarde avec insistance et colère. Wilber la gifle avec violence, et Yuriko perd conscience en se cognant la tête contre un rocher. A son réveil, elle apprend que Nakamura a été tué par Wilber, payé pour tuer son père, et que celui-ci est mort lui aussi. Après ces événements, Yuriko veut rentrer au Japon, et apprend que son père n'a pas trouvé de bûcher funéraire sur le site des fouilles, à son grand désarroi. Elle s'inquiète de savoir si le travail de son père n'est pas trop dangereux, mais le rassure en disant qu'elle et son grand-père seront toujours là pour lui. On ne voit plus Yuriko par la suite dans ce tome.

    Volume 12

    Yuriko apprend que le mémoire de son père a été accepté dans l'université de Tôto, et elle lui dit que c'est une occasion inespérée. Mais le lendemain, Taichi a une grosse gueule de bois. La jeune fille dit qu'il aurait dû s'abstenir, mais son père répond que cela fait partie de son travail. Yuriko présente Kitagawa, son professeur dans l'école préparatoire, qui s'intéresse à l'archéologie. La discussion fait passer la gueule de bois de Taichi, et Kitagawa dit qu'il a toutes les qualités pour enseigner à Tôto, lui qui en a été viré il y a 3 mois. Finalement, Taichi quitte Tôto car cela ne correspond pas à sa vision de l'enseignement. Plus tard, Yuriko prend Oxford comme unique choix d'université, et son conseiller d'orientation lui demande si elle est sérieuse de n'avoir pris aucune université japonaise. Le conseiller lui parle des difficiles concours d'entrée, mais la jeune fille veut aller en classe préparatoire. Le conseiller lui recommande d'avoir une approche plus réaliste, ce qui vexe Yuriko, qui lie cela à se marier et avoir des enfants. Gêné, le conseiller lui dit que c'est le bonheur pour une femme, mais pour Yuriko, ce genre de propos sont une entrave à l'émancipation des femmes. De retour chez son grand-père, Yuriko surprend celui-ci à parler de vieille fille et prend le téléphone pour demander à son père si ses recherches en Roumanie avancent. Taichi a appris pour Oxford et aimerait savoir si sa mère le sait elle aussi. Mais Yuriko répond que c'est elle qui décide. Par contre, il n'y aura plus personne pour surveiller son grand-père. A la sortie d'un cours, une amie dit à Yuriko que son petit ami a préféré qu'ils se séparent car elle a été acceptée à l'université et lui même pas dans l'université de son second choix. Alors que Yuriko se révolte contre cela, un garçon l'aborde et lui dit qu'elle a du courage de tenter Oxford. Yuriko s'énerve et le garçon préfère s'en aller. Yuriko dit à son amie qu'elle doit se prendre en main, et celle-ci montre que son ex est juste à côté. Yuriko décide d'aller lui parler. Elle l'engueule pour ne pas avoir réussi, et finit par le gifler quand celui-ci ne réagit pas. Mais son amie intervient pour dire que son copain est le garçon à côté. Du coup, Yuriko s'excuse auprès de l'autre garçon, Shôri Nagai, qui demande de pouvoir passer un peu de temps avec elle. Celle-ci accepte, et Shôri est étonné d'apprendre qu'elle vise Oxford, alors que lui a raté Sôkei pour la seconde fois, et qu'il envisage de retourner à Niigata. Mais Yuriko est surprise qu'il s'intéresse aussi à l'archéologie, après avoir trouvé enfant un fragment de poterie de la période du Jômon. Yuriko dit qu'à cette époque, les femmes devaient être plus indépendantes, mais Shôri dit qu'elle ne devait pas prendre cet air terrifiant, ajoutant que les femmes étaient respectées car elles donnaient la vie. Ensuite tous les 2 vont aller poser des voeux de réussite dans le temple voisin et se promettent de revenir pour la visite de remerciements. Un autre jour, l'amie de Yuriko ne sait pas ce que celle-ci trouve à Shôri, et Yuriko part justement aller prendre un café avec lui. Celui-ci n'a pas la grande forme car l'usine de son père est au bord de la faillite, mais si il réussit le concours, ça ira. Yuriko le motive, surtout qu'elle a pris un livre de l'auteur préféré de Shôri. Celui-ci dit par hasard que ce serait chouette d'être dans la même université. Une autre fois, Yuriko voit que Shôri n'est pas là, et elle va chez lui. Celui-ci est malade, et la jeune fille lui prépare une soupe avec du riz, que Shôri trouve bonne, même pour une femme indépendante. C'est alors que Yuriko annonce qu'elle va passer le concours pour Sôkei elle aussi. Après le concours, elle demande à Shôri si ça s'est bien passé, et le garçon répond qu'il a fait ce qu'il a pu, mais que l'usine de son père a fait faillite. En allant voir les résultats, Yuriko apprend qu'ils ont tous les 2 réussi. Son grand-père est d'ailleurs venu pour lui dire que Shôri a téléphoné pour dire qu'il partait pour Niigata. La jeune femme se rue vers la gare pour dire à Shôri de ne pas renoncer et qu'elle ne va pas aller à Oxford. Mais Shôri lui répond de ne pas abandonner son rêve et qu'il s'en sortira. Plus tard, Taichi est pris dans une grave affaire concernant le trésor caché des Ceausescu en Roumanie, et s'en sort de justesse. Juste après, il entame des fouilles seul là-bas pour démontrer la véracité de sa théorie, et écrit des lettres à Yuriko, disant qu'il se sent bien là-bas, donnant des nouvelles de ses proches, encourageant la jeune fille avec les mots de son mentor Scott, décédé, et invitant son ex-femme à venir le voir...

    • Statut au volume 12 : Vivante.

    Volume Master Keaton remaster

    Dans les années qui suivent l'installation de son père en Roumanie, Yuriko devient professeur d'archéologie dans l'université dans laquelle a enseigné Taichi. De plus, elle est mariée à un certain Motoyuki, lui aussi archéologue. Un jour du début des années 2010, plus de 20 ans après la guerre de Yougoslavie, Yuriko reçoit une proposition de poste à l'université de Munich. Mais comme son mari trouve totalement irréaliste la théorie de son père, selon laquelle la civilisation de Cucuteni-Trypillia a d'abord été développée par un peuple pacifiste vénérant une déesse mère avant d'être envahi par les indo-européens et de vivre en harmonie avec eux et leur dieu patriarcal, Yuriko décide de se séparer de lui. Cependant, quand elle en informe son père, elle préfère lui dire qu'il n'y a pas de raison particulière. Soudain, on l'appelle pour faire des fouilles sur l'île de Malte durant une année environ, et Yuriko choisit de partir sans traîner. Sur place, elle apprend l'existence de vestiges d'un temple souterrain, à proximité du lieu de leurs fouilles. Bien sûr, elle et ses collègues veulent comparer les vestiges, mais l'association pour la préservation des vestiges traditionnels les en empêche, à moins qu'ils ne résolvent une énigme que leur pose le président de l'association, le docteur Balzan, un sadique. Il demande comment leur voeu peut être exaucé, pour eux qui se sont levés avec la poitrine lourde. Mais Taichi arrive sans prévenir, et Yuriko préfère qu'il passe un peu plus tard. Elle veut lui faire découvrir la cuisine de Malte, et trouve chez le professeur Böhme une recette de bragioli. Pour le dessert, Mme Böhme lui suggère un halva, qui remonte à la civilisation de Mésopotamie, et va prévenir Mme Bayar, la voisine. Avant de partir, le docteur Ende lui rappelle que le lendemain, c'est à leur tour d'essayer de résoudre l'énigme. Chez Mme Bayar, celle-ci dit qu'elle fait la version turque du halva, et qu'elle doit aller chez Mme Atkins pour la recette maltaise. Mme Bayar explique qu'elle a elle aussi divorcé mais qu'elle n'a pu l'expliquer à ses parents car son mari les avait critiqué. Chez Mme Atkins, celle-ci a déjà préparé tous les ingrédients, et Yuriko explique que son père en fait peut-être un peu trop, et qu'elle n'a pas envie de lui parler de son divorce car c'est trop tôt. Pour Mme Atkins, Taichi est venu pour remonter le moral de sa fille. Yuriko lui prépare donc les 2 plats, et son père se régale. La jeune femme parle de l'émission de télévision dans laquelle son père a expliqué sa théorie, avec le dieu des indo-européens, Cernunnos, associé au chaudron, un lien avec la terre. Dans le village de Roumanie, il a trouvé il y a 4 ans une statue de la déesse mère, mais l'académie refuse de reconnaître la cohabitation des 2 divinités. Yuriko explique alors elle aussi ses problèmes avec l'association, et Taichi en rit. Le lendemain, il accompagne sa fille, et il se fait qu'il a déjà rencontré le docteur Balzan. Il prend alors l'un des 8 chapeaux du lutin à côté de Balzan, et le pose dans le verre juste à côté, qui représente le chaudron. C'est ainsi qu'il résout l'énigme, qui est en lien avec une légende sur les lutins dans les îles de la Méditerranée, dans laquelle un lutin révèle l'emplacement d'un trésor à un homme qui a mis un de ses chapeaux dans une marmite. Dans le souterrain, ils découvrent un temple en meilleur état que celui de la surface, mais identique. Et au milieu se trouve un chaudron avec la représentation de la déesse mère, prouvant la théorie de Taichi. Plus tard, Yuriko dit que le professeur Schliemann, qui s'est fié aux écrits d'Homère pour trouver Troie, a été ignoré par l'académie jusqu'en 2001. Elle est sûr que la théorie de son père va leur clouer le bec. Ensuite, elle demande si son père est venu pour lui parler, mais Taichi répond qu'il est plutôt venu profiter encore plus des bons moments, ce qui rend le sourire à la jeune femme. Yuriko n'apparaît plus par la suite.

    • Statut au volume Master Keaton remaster : Vivante.

    Noboru Tajima

    Ce personnages n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume Master Keaton remaster : Supposé vivant.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la suite de la liste des personnages de Master Keaton. Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Mme Matsushita

    Volume 1

    Il s'agit du professeur principal de Yuriko Hiraga Keaton, dans le collège Iai pour filles, une réputée école de missionnaires. Cependant, un jour, alors que Mme Matsushita évoque les 4 grandes civilisations antiques, elle s'aperçoit que Yuriko est assoupie. S'imaginant qu'elle est encore sortie en boîte au lieu de venir en cours, elle l'interpelle et exige qu'elle lui cite les noms des civilisations antiques. La jeune fille se lève et donne la civilisation de la vallée du fleuve jaune, celle de l'Indus, celle de la Mésopotamie, la civilisation égyptienne, celles de la vallée du Yangzi Jiang, la civilisation sumérienne, l'hébraïque, la Thrace, celle du Founan, celle de Mari. Se sentant offensée, Mme Matsushita l'interrompt, et Yuriko répond calmement qu'elle peut encore en citer une dizaine. Quelque temps plus tard, le père de Yuriko, Taichi Keaton, archéologue et chargé de cours à l'université, vient voir la directrice de l'école à propos de sa fille. La directrice appelle Mme Matsushita, qui raconte l'incident, et qui pense que la jeune fille lui en veut énormément, l'estimant perturbée. Elle dit que Yuriko ignore les civilisations fondamentales, alors que son père est archéologue. Mais l'homme pense que c'est plutôt elle qui est dans l'ignorance. Il prend le manuel scolaire, le feuillette, et demande de quel siècle il date. Mme Matsushita lui rétorque que ce livre a été réalisé sous la direction su professeur Seiichirô Horie, et avec l'aval du ministère de l'éducation. Elle le trouve irréprochable, et déclare que les chiens ne font pas des chats. La directrice essaie de la calmer, mais le professeur se défend en disant que Mr Keaton critique leurs ouvrages. La directrice lui dit alors de se taire, et demande à Mr Keaton si ce manuel contient effectivement des erreurs. L'homme répond qu'effectivement, parler de 4 civilisations est un mensonge éhonté, que c'était pardonnable il y a 100 ans, quand il manquait de moyens pour faire des recherches. Cependant, actuellement, ils savent qu'il y avait au moins 20 civilisations, et que c'est une théorie admise par les archéologues. Mme Matsushita en reste muette, et la directrice s'excuse tout en disant qu'elles étaient effectivement ignorantes. La directrice compte désormais sur Mr Keaton. C'est la dernière apparition de Mme Matsushita dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 3 - Une petite blue lady".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivante.

    Daniel O'Connell

    Volume 1

    Cet homme travaille comme enquêteur d'assurances et est le collègue de Taichi Keaton, un archéologue à moitié japonais par son père. Celui-ci est aussi chargé de cours dans une université japonaise, et un ancien sergent-chef instructeur du SAS, les services spéciaux britanniques. Vers la fin des années 80, ce dernier est divorcé et appelle sa fille Yuriko au téléphone, celle-ci se trouvant au Japon. Daniel s'aperçoit que la communication a été interrompue, et il dit que le téléphone ne fonctionne pas bien. Il en profite pour dire à son ami qu'ils reçoivent beaucoup de demandes pour les services de Taichi, et qu'il peut remercier son agent, c'est-à-dire lui-même. Keaton s'assied et ne prête pas attention à Daniel. Ce dernier soupire, et choisit d'en lire quelques-unes à voix haute. Il raconte qu'il y a 3 semaines, un jeune peintre est mort de façon étrange à Chelsea. Mais Taichi parle de son ex-femme, qui aurait accepté une rencontre arrangée. Daniel lui demande de l'écouter, et dit que la Lloyd's voudrait envoyer au plus vite un expert sur le chantier de fouilles de l'expédition britannico-japonaise dans le désert du Taklamakan, en Chine. Il veut l'avis de son ami, et montre qu'ils en parlent à la télévision. Keaton comprend que c'est Yoshirô Takakura le chef de l'expédition et refuse la mission car il a un différend avec lui à propos de l'interprétation de certains motifs décoratifs. Il veut aller dans une cabine téléphonique, mais Daniel lui rappelle la pile de dossiers qu'il a. Il ne doit pas cependant accepter une demande personnelle qui émane de Thomas Brown, un marchand d'art antique, qui vient d'un bas quartier de Soho, a eu le soutien de George Cunning qui l'a engagé, et qui a gravi les échelons. En effet, celui-ci a la réputation de faire du commerce sur le marché noir d'oeuvres volées, mais aussi de copies. De plus, son bienfaiteur s'est suicidé, et on le soupçonne de faire dans le trafic d'armes. Keaton trouve qu'il a fait du chemin, et dit qu'autrefois, il a fermé les yeux sur une de ses contrefaçons minables. L'archéologue choisit finalement d'accepter sa demande et parvient à aider Brown. Plus tard, Daniel revient avec l'affaire du jeune peintre décédé, mais Taichi demande si sa mère n'a pas appelé. O'Connell lui répond que non et veut évoquer une autre demande, mais Keaton l'ignore. Daniel lui demande alors de se concentrer sur le travail, et parle d'un expert en hstorie des sciences assassiné par un tueur professionnel à coups de pic à glace dans le dos. Taichi refuse car il n'aime pas les spécialistes des armes de main. Son ami est surpris que Keaton puisse avoir peur de quelque chose. L'archéologue parle alors d'un manieur de couteau hors-pair qu'il a connu au SAS, surnommé "professor", et qu'il estime heureux de ne pas avoir eu comme ennemi. Le téléphone sonne alors, et Daniel décroche. Il apprend que c'est le colonel FOX du SAS, qui aurait une mission urgente pour Keaton. O'Connell n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 2

    Taichi finit par aider son ancien "professor" dans une histoire de trafic de drogues. Quelques temps plus tard, Keaton est envoyé en Allemagne de l'ouest car une femme, qui avait contracté une grosse assurance-vie en faveur de son compagnon, est soudainement tombé fort malade, avec importante fièvre, avant de décéder quelques jours plus tard. L'enquêteur téléphone ensuite à Daniel pour lui dire qu'apparemment, il n'y a rien de suspect dans ce décès, mais Daniel est intrigué car il a reçu une demande du Pays de Galles, d'une femme décédée subitement il y a 6 mois, gémissant comme si elle était possédée par une bête étrange, exactement les même symptômes que la femme allemande. De retour à Londres après être passé en France et en Autriche, Keaton a finalement trouvé 5 femmes qui sont mortes de la même façon, l'une d'elles ayant été prises pour un loup-garou par des policiers qui ont failli la renverser. La maladie commence par un simple rhume, puis viennent les hallucinations et le corps finit par se tétaniser et elles décèdent en gémissant comme étant possédées. Daniel demande si son ami  pu rencontrer le bénéficiaire des assurances-vie, mais Taichi répond que c'est le seul point commun entre ces femmes. Daniel se dit qu'ils sont soit en face du crime parfait, soit ces hommes sont morts tout comme leurs compagnes. L'enquêteur se rappelle alors que Daniel lui a parlé de loup-garou dans la région. Daniel prend le journal et montre que cela se passait dans le sud de l'Autriche, à Wolfsberg. Keaton décide de se rendre rapidement là-bas, et claque la porte. Daniel constate alors que l'autre point commun de ces femmes est qu'elles sont toutes brunes et très jolies. A Wolfsberg, alors qu'une autre femme décède, Taichi rencontre cette fois le mari, Mr Kowalski, dont l'origine est floue, et que l'enquêteur soupçonne d'être un tueur en série. Il demande donc à Daniel de le suivre, et celui-ci doit rapidement se rendre à Mexico. Taichi demande à son ami de ne pas quitter Kowalski des yeux, et Daniel s'interroge sur la nationalité de Kowalski. Keaton a appris qu'il vient d'un village où on trouve une suite de colonnes de pierre pointues et un tertre semblable à une colline. Daniel en déduit directement qu'un cromlech et un tumulus, cela ne peut être que Avebury, dans le Wiltshire. Daniel découvre ensuite que Kowalski se fait appeler Miller au Mexique, qu'il dans une grande villa et avec une belle brune. De plus, d'après les employés de maison, la femme serait enrhumé depuis une semaine et clouée au lit. Taichi annonce qu'il va venir à Mexico, car il a peur que cette femme ne meure de la rage. En fouillant dans le passé de cet homme, Keaton a percé des secrets, et il demande à son ami de contacter le bureau de Mexico afin que la villa soit placée sous surveillance. Une fois l'enquêteur sur place, ils se rendent chez Kowalski avec la police et un médecin, et quand ils veulent voir la femme, Kowalski répond qu'elle ne se sent pas bien. Daniel rétorque qu'il ferait mieux de dire qu'elle n'est plus là. Le policier sait qu'il n'a pas de mandat, mais soudain, la femme entre dans la pièce, en plein forme, à la surprise générale. Kowalski dit qu'il devrait avoir droit à des excuses. A la préfecture de police, le médecin confirme qu'on ne peut survivre à la rage, à moins d'avoir été vacciné avant. Mais il a lu une thèse sur une exception d'un troupeau de vaches revenues à la vie, en Inde, en 1945. Keaton demande si ces vaches ont vraiment survécu, mais le médecin répond que 24 heures après avoir donné l'impression d'une bonne santé, les vaches sont décédées. De plus, le directeur du laboratoire qui a fait cette découverte était le père de Kowalski, dont le vrai nom est Burrows. Daniel et les autres comprennent que si Kowalski a injecté ce virus chez la femme, celle-ci doit maintenant être morte. Ils arrivent trop tard, et Daniel suppose que Kowalski, alias Harold Burrows, doit être en fuite à l'autre bout du monde. Mais pour Taichi, il est allé voir sa mère, qui a commis beaucoup d’infidélités envers son père, et qui vit encore dans le Yorkshire. Cependant, selon l’enquêteur, il est déjà trop tard car Harold est intelligent et ira au bout de sa vengeance. C'est la dernière apparition de Daniel dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La fronde de David".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.

    Volume 5

    Quelques temps après la chute du mur de Berlin, tout en mangeant un pilon de poulet, Daniel demande à Taichi s'il se souvient de l'affaire Bailey/Woods du SAS, et Keaton répond qu'il se rappelle de ces 2 héros de la guerre des Malouines. Daniel continue en disant que la machine s'est enrayée quand ils ont été envoyés en poste à Oman, et qu'ils ont débuté un trafic de drogues en provenance du Pakistan. Ils ont ainsi amassé 500.000 livres et les ont transporté à Gibraltar quand l'affaire a éclaté. Taichi reprend son ami en disant que Bailey et Woods ont massacré plusieurs MP et se sont enfuis. Mais Daniel lui donne faim, et Keaton se demande s'il ne mangerait pas lui aussi. Daniel explique que les 2 militaires seraient revenus en secret en Angleterre, et l'information aurait été balancée par un petit dealer arrêté par Scotland Yard pour obtenir une remise de peine. L’enquêteur a peine à y croire car Bailey et Woods n'auraient aucun intérêt à revenir. Daniel lui rappelle alors le suicide du lieutenant Rudd lors de l'affaire de Gibraltar, qui était l'ancien chef de Bailey et Woods, mais qui aurait aussi été leur complice. Daniel explique que c’était un spécialiste de la finance qui avait l'habitude de garder l'argent des soldats pour des placements, prenant une commission au passage. Keaton en déduit que ses anciens frères d'armes se sont peut-être servis de lui. Daniel continue en disant que Bailey et Woods sont revenus sans doute pour récupérer leur argent. Mais à ce moment, Taichi se demande si son ami ne l'envoie pas sur une nouvelle mission. Il n'en veut pas car les hommes du SAS sont des tueurs professionnels. Daniel lui répond que c'est un travail qui leur a été demandé par le sergent Madoc, un autre des hommes de Rudd, qui pense que ce dernier aurait laissé l'argent à sa famille. Madoc veut donc que Taichi protège la femme et le fils de Rudd. L’enquêteur estime que c'est plutôt le travail de Scotland Yard ou du SAS. Mais Daniel lui explique qu'ils ne font pas confiance eux non plus au témoignage du dealer et ne vont donc pas agir. Mais si cela s’avère vrai, la femme et l'enfant sont en grand danger. Pris par les sentiments, Taichi finit par accepter, et on ne voit plus Daniel par la suite dans ce tome.

    Volume 6

    Taichi parvient à sauver la femme et le fils de Rudd, avec l'aide d'un autre membre du bataillon de ce dernier, mais il ne réussit pas à éviter la mort de Madoc. Quelques temps plus tard, après le déclenchement de la guerre du golfe, Daniel et son ami se baladent dans les rues de Mayfair après avoir mangé dans un restaurant. Taichi estime que la sole de Douvres est vraiment la meilleure. Par contre, Daniel a trouvé son hareng très moyen. Tous les 2 se retournent alors sur une fille qui passe, et Daniel déclare que c'est une belle femme. Mais Keaton a reconnu l'homme qui l'accompagne comme étant Andrea Vicini. Celui-ci est juste de passage à Londres pour le travail, et Taichi présente à Daniel son grand ami quand il était en pensionnat. Mais Daniel s’intéresse plutôt à la femme qui est avec Andrea. Ce dernier la présente comme étant sa secrétaire. Taichi laisse sa carte à son ami pour pouvoir discuter s'il en a le temps, et Andrea lui rétorque qu'ils pourront finir leur duel à l'escrime. Alors qu'Andrea va chercher la voiture, Keaton dit à Daniel que c'est un chic type et son rival à l'escrime. Daniel a remarqué qu'il est italien, et Taichi révèle que son père est un parrain de la mafia. Soudain, la voiture d'Andrea explose, ne laissant aucune chance à son occupant. Peu après, dans le bureau, Daniel découvre par les journaux qu'Andrea était le directeur de la filiale berlinoise de Desmond-Werth, la deuxième plus grande banque d'affaires du monde. La police affirme que l'IRA a profité de la confusion suite à la guerre du golfe pour perpétrer cet attentat. Mais Taichi est plutôt pensif sur son ami qui était un type bien. Quelqu'un frappe à la porte, et Daniel va ouvrir. Il s'agit du père d'Andrea, qui sait que Keaton ne s'occupait pas des origines siciliennes de son fils. Il explique que la Sicile a subi de nombreuses invasions successives de peuples étrangers. Il ne restait que les grands propriétaires et les pauvres fermiers, les autres s’étant regroupés pour protéger leur lignée et leur honneur, optant pour l'omerta. L'origine du mot mafia remonterait au 13ème siècle, quand la Sicile était française. Une femme a été violée et tuée par un soldat français et son fiancé cria "morte alla francia italia anela", ce qui signifie "L'Italie aspire à la mort de la France". En Amérique, ils ont une nouvelle fois unis leurs forces avec les ventes d'alcool illicites et les salles de jeux, mais ils ne touchaient pas à la drogue. Le frère aîné d'Andrea a été tué par un gamin de 12 ans parce que son père était le seul "don" à refuser de faire du trafic de drogues. Le parrain a donc décidé de rentrer en Sicile et d’écarter Andrea de ce monde de violence, faisant ainsi la connaissance de Keaton. Ce dernier demande ce que le parrain compte faire s'il découvre le donneur d'ordre de cet attentat, et l'homme répond qu'il appliquera la loi de l'honneur et du sang. A contrecoeur, Taichi accepte quand même d'aider le parrain mais doute que la bombe soit l'oeuvre de l'IRA, à cause de la présence d'un papillon en fer blanc. Par la suite, Keaton finit par découvrir qu'Andrea a maquillé sa mort et qu'il s'adonnait au trafic de drogues. Il est finalement tué par son propre père pour avoir causé la mort de plusieurs de ses protégés. Ensuite, lors d'une mission visant à sauver un faussaire de génie, Taichi se retrouve avec une fracture de la jambe. Au Wallace Memorial Hospital, Yuriko rend visite à son père lors de ses vacances, qui lui dit de faire attention aux voleurs qui s'en prennent aux touristes. Taichi prétend être tombé, et Daniel dit que maladroit comme il est, il a glissé dans les escaliers. Mais Yuriko pense qu'il devrait arrêter ce travail d’enquêteur et trouver un poste d'enseignant en archéologie. Daniel dit que dans les universités, il y a beaucoup d'escaliers et rigole, mais Yuriko l’arrête et dit espérer qu'il prend soin de son père et ne lui confie pas des missions trop dangereuses. Daniel dit qu'elle peut compter sur lui, puis la jeune fille s'en va. Daniel dit que Yuriko ressemble à sa mère et Keaton acquiesce. Daniel dit adorer les japonaises car elles sont gentilles, faciles à comprendre et cachent une force de caractère. Mais Taichi lui répond de ranger ce sourire en coin car il parle de sa fille. Daniel n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 7

    Un matin, en arrivant à son bureau de Baker street, Daniel découvre un Keaton bien matinal, alors que lui a la gueule de bois. Daniel constate que son ami est tout pâle. Keaton a en fait découvert le décès d'un archéologue, qui avait découvert que son père égyptologue avait été tué par un collègue en faisant passer cela pour la malédiction d'une statue d'Isis. Cet archéologue voulait faire admettre la vérité à ce collègue, qui est finalement mort en chutant et se brisant la nuque. Et l'ami de Taichi est lui aussi mort avec la nuque brisée. Peu de temps après, Daniel rencontre Louise Brown, une femme qu'il se met à fréquenter. Dans le même temps, Taichi essaie de retrouver Edgar, le fils caché du défunt Mr Reed, car le jeune homme est l'un des bénéficiaires de l'assurance vie. Alors que Daniel se prépare, Keaton rentre. Daniel chantonne et demande si son ami a trouvé Edgar. Taichi raconte sa journée, mais Daniel n’écoute pas vraiment. Taichi comprend donc qu'il s'agit d'une histoire de femme. Daniel explique ensuite que c'est vendredi, et qu'il est n'a certainement rien prévu. Il va donc lui présenter Louise. Une fois au pub, Taichi est surpris et dit à Daniel qu'elle est très jolie. Le barman, Sam, propose des bières, mais Daniel dit préférer des cocktails. Il dit qu'ils vont prendre des martinis. Ils trinquent ensuite, et soudain, Daniel reconnaît la mélodie "blue friday" au piano, qu'il adore. Il comprend que c'est Louise qui en a fait la demande, se dit que cela va marcher entre eux. Ce morceau exprime ce que l'on ressent quand on va passer un week-end seul. Keaton demande alors ce que fait Louise dans la vie, et Daniel répond qu'elle est secrétaire pour la société de son oncle. Louise demande à Daniel d’être prudent, et celui-ci répond qu'il évitera dorénavant toutes les missions dangereuses. Pour l'instant, ils ont des affaires faciles. Mais Louise doit s'en aller. Ensuite, Daniel demande l'avis de son ami, et celui-ci répond qu'elle est trop bien pour lui. Il est par contre étonné que Daniel n'ait pas insisté pour l'accompagner, et celui-ci répond qu'avec des filles comme elle, il ne faut pas. Un autre soir, Louise propose à Daniel d'aller écouter du jazz, et comme elle a 3 places, elle suggère que Keaton vienne lui aussi. Mais Daniel pense qu'il ne sera pas intéressé, surtout qu'il a retrouvé la trace d'Edgar. Sam demande s'ils veulent écouter un morceau en particulier, et Daniel dit "blue friday". Louise pensait qu'il n'y avait plus besoin d’écouter ce morceau, et Daniel rougit. Le lendemain, Taichi explique qu'Edgar l'a frappé avec une bouteille avant qu'il ait eu le temps d'expliquer qui il est. Daniel ne s'en inquiète pas et donne à son ami des cadeaux de valeur de ses anciennes copines, et il déclare que 100 aventures ordinaires ne valent pas une histoire particulière. Il continue donc à passer du temps avec Louise, et un jour, alors qu'ils s'apprêtent à sortir ensemble, Keaton reçoit un appel pour lui donner le lieu de travail d'Edgar. Mais il revient bredouille, car à chaque fois qu'il le trouve, Edgar est déjà parti, comme s'il savait que quelqu'un venait. Il se demande si les enfants de Reed n'ont pas engagé quelqu'un pour le gêner. Daniel lui dit que cela ne lui ressemble pas, et qu'il doit s'accrocher car il devra bientôt travailler pour 2. Taichi lui demande s'il est sérieux, et Daniel lui demande ironiquement s'il n'a pas le droit de se marier. Taichi le félicite alors en lui faisant une tape sur l'épaule, ajoutant qu'il peut dire adieu à sa vie de play-boy. Daniel arrive au bar et commande comme d'habitude à Sam, ajoutant qu'il dit adieu au célibat. Ensuite, Sam remarque que Louise est en retard, et Daniel pense qu'elle ne va plus tarder. Mais il continue à enfiler les verres et décide de s'arrêter après un moment, mais ne tient pas longtemps. Sam pense que cela suffit quand quelqu'un entre. Mais il s'agit de Keaton, et les 2 hommes rigolent autour de quelques bières. Soudain, Daniel s'arrête et dit avoir compris qu'il s'est fait plaqué. Il demande donc à Sam qu'on lui joue "blue friday". Plus tard, Keaton est contacté par le SAS pour la mort du sergent Clark. Il se pourrait que le lieutenant Young, promis à un avenir de général, soit impliqué, et le SAS a besoin d'une enquête objective. Plus tard, alors que Taichi n'a pas de piste, Daniel parcourt le journal et découvre qu'un autre sergent du SAS a été assassiné de la même manière que Clark. Keaton reconnaît un subalterne de Young. C'est la dernière apparition de Daniel dans ce tome.

    Volume 8

    Taichi invite Daniel dans un restaurant chinois du Chinatown de Soho. En voyant la belle serveuse, le restaurant commence à plaire à Daniel. On leur sert une soupe d'ailerons de requin, et Daniel ne trouve pas les mots pour décrire le goût. Keaton dit qu'au Japon, on dit qu'elle est "onctueuse" ou "sirupeuse". Daniel trouve que c'est bien le signe qu'en Angleterre, en matière de cuisine, ils ont beaucoup de retard. Un autre plat est servi et Daniel se demande ce que c'est. Le patron intervient pour dire que ce sont des kara-age. Daniel et Taichi se régalent, et ce dernier demande le secret d'une viande si parfumée. Le patron reconnaît son fin palet, incomparable à celui d'un anglais, renvoyant son employé Rudy en cuisine. Un autre soir, Daniel et son ami aperçoivent Rudy au bar, alors que c'est le coup de feu. La fille du patron, Song Li arrive alors et révèle que Rudy a été viré. Elle veut que les 2 hommes goûtent aux plats de Rudy, et Daniel trouve que c'est très bon. Il se demande pourquoi Rudy travaille dans ce petit restaurant, et le jeune homme explique être né à Hong Kong, avoir eu le coup de foudre pour la cuisine chinoise, et vouloir retrouver ce goût d'antan, dont ce restaurant se rapproche le plus. Il veut donc continuer à y apprendre la cuisine chinoise. Pour Daniel, il suffit de faire goûter ces plats au patron, mais pour Taichi il faut un choc pour faire plier cet entêté de patron. Le jour suivant, Keaton téléphone à son père au Japon, à propos de kara-age au Japon, et Daniel demande ce que cela a à voir. Petit, Taichi a goûté des kara-age du meilleur restaurant de Yokohama, et c'était le même goût que celui du patron du Golden Lotus. Mais comme il n'obtient pas l'information, il va voir le vieux Zhao en compagnie de Daniel. Celui-ci pense qu'ils ne peuvent rien tirer de ce vieil homme à moitié sourd, mais Zhao révèle que Sun Yat-Sen, le révolutionnaire chinois, a habité au Golden Lotus. Taichi, qui pense à une piste, obtient ensuite confirmation par son père car Sun Yat-Sen a aussi été dans le restaurant de Yokohama. Il obtient ainsi le secret des kara-age, mais aussi de gâteaux de lune, et pousse donc ensuite le patron du Golden Lotus à goûter les plats de Rudy, qu'ils trouvent excellent, car il n'avait jamais pu obtenir la recette des gâteaux. Il accepte de reprendre Rudy, à la grande joie de tous, dont Daniel. Dans un flashback remontant à 10 ans plus tôt, en 1982, on découvre que Daniel travaille seul, et qu'il est sur l'affaire d'Atkins, un archéologue retrouvé mort dans une rivière du comté de Yorkshire, près d'un lieu de fouilles. Il interroge le directeur des fouilles, Davis, qui engueule le nouveau venu qui ne creuse pas au bon endroit, et qui se révèle être Keaton. Daniel fait la connaissance de cet homme passionné qui lui parle des celtes. Daniel comprend que ceux-ci était belliqueux, mais aussi coquet. Daniel trouve l'archéologie romantique et reposant, et se présente. Mais Keaton est arrivé après le décès d'Atkins. Daniel va donc voir les effets personnels du défunt auprès de son mentor, Stevens, et de son ami, Powell. Ceux-ci disent que c'est un accident et qu'ils veulent passer à autre chose, tandis que Daniel trouve un morceau dans la poche du pantalon d'Atkins. En sortant, il demande à Taichi ce qu'il a trouvé. Il s'agit d'un fragment de cruche à vin et Daniel trouve cela banal. Mais pour Keaton, un archéologue ne mettrait pas un objet trouvé ainsi dans sa poche. Il aurait aussi bien pu être frappé avec cette cruche, et Daniel en a déduit la même chose car le rapport d'autopsie révèle une blessure sur la tête. Par la suite, Daniel apprend qu'Atkins et Davis ont eu un différend, et il tente de confronter ce dernier sur le lieu de la probable chute d'Atkins. Davis admet la dispute avant d'aller boire au village. Après confirmation de cet alibi, la nuit venue, il boit avec Keaton et ensembles, ils observent les étoiles. En sentant le fragment, Keaton décèle une odeur de vin récente, et les 2 hommes vont voir Powell pour savoir qui peut toucher les objets déterrés. Mais là-bas, Taichi découvre un autre fragment, et Powell les menace d'une arme. Celui-ci parle d'un accident car les 2 archéologues voulaient la fille de Stevens, et Powell a frappé Atkins qui tentait de l'étrangler pour avoir déjà demandé la main de la fille. La réputation de Powell et son mariage allaient en pâtir et il a donc maquillé l'homicide. Keaton parvient à maîtriser Powell, qui est arrêté, mais il est renvoyé du site. Daniel lui propose donc de travailler avec lui en attendant de trouver mieux, et ainsi commence leur collaboration. On ne voit plus Daniel par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Vivant.

    Professeur Yoshirô Takakura

    Volume 1

    Takakura est un professeur d’archéologie qui obtient l'autorisation des chinois vers la fin des années 80 pour pouvoir faire des fouilles dans le désert de Taklamakan, à 110 kilomètres au nord de Hotan, lors d'une expédition britannico-japonaise. Il travaille avec le professeur auxiliaire Yamamoto, et venant d'Oxford, le professeur Collins et son assistant, le professeur Barney, et puis des étudiants. Cependant, alors qu'il ne leur reste qu'une semaine, ils sont loin d’être parvenus à faire toutes les fouilles. Takakura veut détruire le mur central du 16ème siècle, sans aucune valeur historique, pour pouvoir effectuer des fouilles en dessous, mais Yamamoto lui rappelle que les ouvriers ouïghours refusent car pour eux, il s'agit d'un mur sacré. C'est alors que Takakura et Yamamoto aperçoivent au loin un homme qui arrive vers eux, mais qui porte un costume. Il s'agit de Taichi Keaton, un archéologue qui a eu un différend avec Takakura sur l'interprétation de certains motifs décoratifs. Takakura déduit de sa tenue qu'il n'a aucune expérience du terrain. Il estime que la Lloyd's, qui s'occupe d'assurer les objets trouvés, pourrait faire un effort quand elle envoie des experts. Le professeur sort une couronne en or, et Keaton s'en saisit rapidement. Takakura lui crie de faire attention car c'est une pièce très précieuse. Keaton lui montre alors un objet qui provient de cette région, et demande si Takakura sait ce que c'est. Mais celui-ci répond que non. Sur le chantier, le professeur trouve que Keaton se montre imprudent, et il lui dit de faire attention, avant de dire à Yamamoto de ne pas quitter des yeux cet amateur. Lors d'une réunion avec Yamamoto, Keaton, Collins et Barney, Takakura réitère son envie de détruire le mur. De plus, ni le patriarche des ouïghours, ni son fils, le chef de la tribu, n'ont déposé de requête officielle pour préserver le mur. Il parle à nouveau du temps qui leur reste, ne sachant pas si le gouvernement chinois leur donnera une seconde chance. Collins veut l'avis de Keaton, et celui-ci aimerait d'abord avoir un délai d'un jour, ce qui choque Takakura. Le lendemain, on annonce à Takakura que les ouvriers ouïghours sont en grève car un étudiant aurait traversé l'espace sacré où les ouïghours priait vers La Mecque. Takakura veut en profiter pour détruire eux-mêmes le mur en l'absence des ouvriers. Mais en voyant ce que font les étrangers, le patriarche décède sous le choc. Pour punir les étrangers, le fils du patriarche, Abdulah Abas, ligote les 4 professeurs et Keaton, et la nuit tombée, il les abandonne en plein désert. Takakura le prévient que le gouvernement chinois ne gardera pas le silence, mais Abdulah veut leur faire payer, et dit que le désert les jugera. Une fois seuls, Takakura voit la cordillère de Kunlun, et pense trouver une route en 4 heures de marche. Mais Keaton prévient qu'ils seront tous morts à cause de la chaleur. Pour survivre une première journée, ils creusent un trou pour se protéger des rayons du soleil. La nuit venue, Takakura voit que Keaton mange quelque chose, mais en voyant qu'il suce des pierres, ils les jette à terre. Keaton suggère ensuite de sucer des racines, mais Takakura veut aller vers le sud. L'archéologue, utilisant un rapporteur improvisé, prévient qu'il leur faudra 2 nuits de marche pour atteindre une route, mais le professeur veut tenter le coup. Collins avertit que Barney, déshydraté, est incapable de se déplacer, et Keaton prévient qu'ils le sont tous et qu'ils doivent d'abord trouver de l'eau. Agacé, Takakura choisit de partir, même s'il doit marcher seul. Mais une fois en haut de la colline, il fait une chute et se foule la cheville. Il est ramené auprès des autres, et Keaton estime qu'avec 6 feuilles de plastique et l'objet insolite, ils trouveront de l'eau. Ils entend ensuite qu'une musaraigne des maisons a été prise dans son piège, et après avoir taillé une pointe avec des pierres, il égorge l'animal pour que les autres puissent se nourrir de son sang. Keaton parvient à faire un feu pour manger la musaraigne, puis fait un trou, met un plastique à l'intérieur et le recouvre d'un autre plastique. Le lendemain, grâce à la condensation, ils obtiennent de l'eau et peuvent se mettre en marche la nuit suivante. Keaton a enfin compris de son objet est une arme pour les lances, mais Takakura s'écroule, épuisé. Hors, Keaton ne veut pas l'abandonner, et ils continuent leur route avant de creuser un nouveau trou. Le jour venu, Keaton est prêt à affronter les ouïghours, mais ceux-ci, impressionnés, leur donnent de l'eau et les sauvent. On ne voit plus Takakura par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La fronde de David".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Thomas Brown

    Volume 1

    Thomas est un marchand d'art qui est né dans un bas quartier de Soho, où il crevait de faim et de froid. Mais un jour, alors qu'il admirait un tableau dans la vitrine d'une galerie, le gérant de celle-ci, George Cunning, l'a remarqué et l'a invité à l'intérieur. Cunning a alors offert à Brown des études dans une école d'art. En 1969, Thomas a commencé à réussir en tant que marchand d'art, mais Cunning était en difficulté financière à cause de spéculations boursières de son père. Ses collègues, des aristocrates et des gens de la National Gallery l'ont aidé, mais avec en tête l'envie de récupérer la collection d'oeuvres d'art de Cunning. C'est lord Gilbert Palmer qui se montra le plus pressant, et il voulait la statue de David par Guilio Romano. Mais pris de désespoir, Cunning se suicida. Brown donna alors à Palmer une copie de la statue, faite par l'allemand Manfred Linz, un génial faussaire du 16ème siècle, et donna la vraie à la veuve de Cunning. Par ailleurs, Brown a acquis la mauvaise réputation de faire dans la revente d'objets d'art volés, mais aussi de réaliser des copies et de les revendre sur le marché noir. Il se murmure aussi qu'il ferait dans le trafic d'armes. Mais vers la fin des années 80, Palmer annonce qu'il va revendre la statue de David au comte Nelson, qui souhaite ouvrir un musée d'art à Wembley. Brown comprend alors que Palmer sait que la statue est une copie, mais il ne peut pas apporter la preuve que c'est le cas. Le marchand d'art fait donc appel à Taichi Keaton, un archéologue, qui est aussi enquêteur pour les assurances, et qui a déjà fermé les yeux sur une contrefaçon de Brown. Keaton regarde des objets sur une table, et semble s'intéresser à une arme découverte il y a 50 ans dans le désert de Taklamakan, mais dont il ignore le fonctionnement. Brown accepte de lui donner l'objet, si Keaton accepte sa demande, parlant du mythe de David et de Goliath. Dans le futur musée de Nelson, Brown admet être un marchand peu scrupuleux, mais il estime que ceux qui s'intéressent à l'art avec un esprit pur ne peuvent vendre que des oeuvres originales s'ils veulent garder leur noblesse de vues. Le marchand n'explique par la raison véritable, puis le duo va rencontrer Palmer et Nelson. Après les présentations, le lord déclare qu'il a toujours le certificat d'authenticité, et ironise sur le fait que c'est peut-être lui aussi un faux, ce qui laisse Brown muet. Palmer explique alors que Romano était quelqu'un à la grande dévotion, s'inspirant beaucoup de l'ancien testament, alors que Linz, apparu 10 ans après la mort de Romano, déclara qu'il ne croyait pas aux géants et à la mer qui s'ouvre. Brown remarque que Keaton semble d'assoupir, et Palmer pense avoir convaincu le comte car Linz aurait été incapable de copier la ferveur religieuse de Romano. Soudain, l'archéologue se lève, et demande à la surprise générale à pouvoir passer un coup de fil. Après son appel, il demande à Brown à pouvoir voir l'original, et Brown choisit de tout lui raconter. Ils retournent auprès de Nelson et de Palmer, qui dit avoir un rendez-vous à 16h et ne plus pouvoir attendre. En se levant à nouveau et en se dirigeant vers la statue, Keaton déclare que Linz était en fait plus doué que Romano, mais qu'il n'avait pas compris une chose. Il rappelle que Romano était très croyant, tandis que Linz n'avait même pas lu la bible. Palmer demande comment il peut savoir cela, et l'archéologue répond que l'ancien testament n'a été traduit en allemand que un siècle après Linz. Hors, selon la bible, il y avait une différence de 2 mètres entre David et Goliath, ce qui signifie qu'avec sa fronde, son regard devait se diriger vers le haut avec un angle de 11 degré minimum. Hors, le regard de la statue ne fait que 3 degrés au maximum, ce qui fait que c'est une copie faite par Linz. Rassuré, Thomas reprend du poil de la bête face au lord, mais celui-ci sort une masse romaine qu'il lui a vendu. Brown prétend se sentir mal et dit qu'il doit prendre des médicaments contre le diabète. Dans les toilettes, il s'en veut, mais Keaton lui montre qu'il a subtilisé la masse. Ils reviennent donc vers Nelson et Palmer, et ce dernier, constatant qu'il n'a plus la masse, se jette sur le marchand d'art qu'il accuse de l'avoir volé. Voyant que Brown n'a rien, le lord accuse alors l'archéologue, mais le comte l'arrête, le prévenant qu'il compte demander une expertise à la National Gallery. Il remercie Brown et dit compter sur lui. Le marchand d'art veut remercier Keaton, mais celui-ci s'en va déjà. C'est la dernière apparition de Brown dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La fronde de David".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Comte Nelson

    Volume 1

    Ce noble britannique réunit des oeuvres d'art à la fin des années 80 afin d'ouvrir un musée à Wembley, du côté de Londres, car il pense que les citoyens ordinaires devraient pouvoir avoir accès à des oeuvres exceptionnelles. Un jour, lord Gilbert Palmer, un aristocrate de bonne famille, lui vend la statue de David faite par Giulio Romano. Mais le marchand d'art Thomas Brown, réputé peu scrupuleux et venant d'un bas quartier de Soho, prétend que la statue est une fausse faite par l'allemand Manfred Linz, un faussaire de génie du 16ème siècle. Tous les 3 se retrouvent donc dans le futur musée du comte, et Brown a amené avec lui Taichi Keaton, un archéologue qui est aussi enquêteur pour les assurances. On lui présente Nelson, ainsi que Palmer, et il complimente ce dernier. Ensuite, Palmer affirme qu'il a acheté la statue au bienfaiteur de Brown, George Cunning, aujourd'hui décédé, et qu'il a encore le certificat d'authenticité qu'il a reçu à l'époque. Il déclare ironiquement que celui-ci doit être un faux lui aussi, avant de dire au comte qu'il va mettre un point d'honneur à prouver que cette statue est authentique. Une fois assis, Palmer explique que Romano est né à Rome en 1499, qu'il avait un art réaliste, mais qu'il était aussi quelqu'un de très croyant, s'inspirant beaucoup de l'ancien testament. Pour le lord, en regardant la statue, ce ne pourrait être une fausse car il n'y aurait rien à attendre de plus d'une oeuvre originale. Nelson est d'accord, et Palmer poursuit en parlant de Linz, apparu 10 ans après la mort de Romano. Celui-ci était dépourvu de toute foi, refusant même un prêtre quand il a été brûlé sur un bûché. Le lord s'adresse au comte, et pense l'avoir convaincu, Keaton se lève alors, et demande à pouvoir utiliser le téléphone. A son retour, Palmer annonce qu'il a un rendez-vous à 16h, et qu'il ne peut pas rester très longtemps à écouter. Il parle alors de la mauvaise réputation de Brown, alors que lui vient d'une grande famille. Brown ne répond pas, mais Keaton se lève à nouveau, et en se dirigeant vers la statue, il dit que Linz était plus doué que Romano, mais qu'il n'avait pas compris une chose. Il dit que Romano était effectivement d'une grande dévotion, alors que Linz n'avait pas lu la bible. Palmer se demande comment il peut prétendre une telle chose, et Keaton explique que l'ancien testament n'a été traduite en allemand qu'un siècle après Linz. Il ne savait donc pas que dans la bible, Goliath faisait 3 mètres de haut, et qu'il y avait une différence de 2 mètres avec David. Celui-ci devrait donc lever les yeux d'au moins 11 degrés, alors que la statue ne lève ses yeux que de 3 degrés au maximum. Pour l'archéologue, c'est la preuve qu'il s'agit d'une copie. Brown semble prendre du poil de la bête suite à ces révélations, mais Palmer sort une masse romaine que le marchand d'art lui a vendu. Celui-ci se montre alors blême, et dit qu'il doit prendre des médicaments pour son diabète, se dirigeant vers les toilettes. Keaton le suit, et ils reviennent peu après. Palmer veut ressortir la masse, mais ne la trouve pas. Il accuse alors Brown de la lui avoir volé et se rue vers lui. Nelson lui demande de se calmer, puis le lord accuse l'archéologue. Agacé, le comte se fâche, et dit à Palmer qu'un aristocrate n'agit pas ainsi. Il annonce qu'il a l'intention de demander une expertise à la National Gallery, et dit au lord qu'il est prévenu. Il remercie ensuite Brown et dit compter sur son aide pour les expositions de son musée. Le marchand d'art veut remercier Keaton, mais celui-ci s'en va déjà. On ne voit plus Nelson par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La fronde de David".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Lord Gilbert Palmer

    Volume 1

    Palmer est un fils de noble famille qui est devenu critique d'art et qui a pris vers ses 30 ans le surnom de Knight. De plus, il est le plus jeune conseiller à avoir été nommé dans l'histoire de la National Gallery. Certains le voient d'ailleurs déjà devenir ministre de la culture. En 1969, alors que le marchand d'art George Cunning est criblé de dettes héritées de son père et qu'il demande l'aide de ses pairs, Palmer et les autres nobles conseillers acceptent de lui donner de l'argent. Hors, ce qu'ils veulent, c'est s'emparer de la collection d'oeuvres d'art de Cunning. Et Palmer est celui qui se montre le plus pressé. Pour que Cunning rembourse sa dette envers lui, il réclame la pièce maîtresse de Cunning, à savoir la statue de David lançant une pierre, de Giulio Romano. Ne pouvant le supporter, Cunning finit par se suicider. C'est le protégé de Cunning, Thomas Brown, issu des bas quartiers de Soho, qui remet la statue au lord. Mais ce dernier se rend compte que Brown, qui a déjà une réputation de faussaire, lui a donné une copie de la statue de David, faite par l'allemand Manfred Linz, un faussaire de génie. Malgré cela, Palmer garde la statue et vers la fin des années 80, il la vend au comte Nelson, qui souhaite ouvrir un musée à Wembley. C'est alors que Brown réplique et annonce que la statue est une copie, malgré le certificat d'authenticité. Il donne donc rendez-vous à Palmer et Nelson dans le futur musée de ce dernier, afin de prouver qu'il a raison. Sur place, Brown leur présente Taichi Keaton, un archéologue, mais aussi enquêteur d'assurances, qui complimente le lord en lui serrant la main. Après s'être essuyé la main, Palmer annonce qu'il compte prouver que la statue est une vraie. Il raconte donc l'histoire de Romano, né en 1499 à Rome, et ayant appris auprès de Raphaël. De sa mère, il est devenu quelqu'un de très croyant, représentant souvent l'ancien testament avec le plus de réalisme possible. Ce qui devrait déjà prouver que la statue de David est la vraie. Mais il continue en parlant de Linz, apparu à Florence 10 ans après la mort de Romano, et qui étudiait l'architecture. Il a copié de nombreux maîtres et quand il fut brûlé pour contrefaçon à 50 ans, il déclara qu'il n'avait pas besoin de prêtre car il ne croyait pas aux histoires où la mer s'ouvre en 2, et avec des géants. Palmer pense avoir prouvé là qu'il a raison, mais Keaton se lève soudainement. Il demande à pouvoir passer un appel, et Brown le suit. A leur retour, le lord prétend qu'il n'a plus le temps car il a d'autres obligations, ajoutant que Brown vient des bas quartiers et ne peut pas comprendre l'art, alors que lui vient d'une riche famille et ne ment jamais. Keaton se dirige alors vers la statue, et dit que Linz était plus doué que Romano, mais qu'il n'avait pas compris une chose. Tous restent interloqués, et l'enquêteur affirme que Linz n'avait pas lu la bible. Palmer se demande comment il peut affirmer une telle chose, et Keaton explique que la bible n'a été traduite en allemand qu'un siècle après la mort de Linz, par Luther. Il explique ensuite qu'en affrontant Goliath, David a dû s'approcher à environ 10 mètres et lever les yeux, avec un angle d'au moins 11 degrés, d'après la taille du géant. Hors, le regard de la statue ne se lève que de 3 degrés environ. Palmer ne se montre pas convaincu, mais Brown semble avoir repris espoir et accuse le lord. Mais celui-ci sort alors une masse romaine que Brown lui a vendu, et qui est un faux. Brown prétend alors ne pas se sentir bien et devoir prendre des médicaments. Keaton le suit, et bouscule Palmer. A leur retour, ce dernier ne trouve plus la masse et accuse alors Brown de la lui avoir pris, le prenant à la chemise. Comprenant que c'est l'enquêteur qui la lui a subtilisée, Palmer l'accuse à son tour, mais Nelson intervient car ce comportement est inadmissible venant d'un lord. Il annonce qu'il compte demander une expertise à la National Gallery et remercie Brown, disant compter sur lui pour son musée. C'est la dernière apparition de Palmer dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La fronde de David".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Manfred Linz

    Volume 1

    Il s'agit d'un faussaire du 16ème siècle qui était un génie dans son domaine, capable de copier les plus grands maîtres, tels que Giulio Romano, Pisano, ou Martini. Il est apparu à Florence 10 ans après la mort de Romano, qui était né en 1499. Linz était un allemand qui était protégé par la famille Fugger, mais aussi un artisan venu à Florence pour étudier l'architecture. Il vendit ses contrefaçons, dont une copie de la célèbre oeuvre de Romano "David lançant une pierre". Cependant, contrairement à Romano qui était très religieux et se basait sur la bible pour ses oeuvres, Linz ne croyait pas à tout cela, et n'avait pas lu la bible, car à cette époque, elle n'avait pas encore été traduite en allemand. Du coup, au lieu de regarder vers le haut avec un angle d'au moins 11 degrés comme pour Romano qui s'est basé sur la bible et la taille de Goliath, la copie de Linz n'a ce regard vers le haut que de 3 degrés maximum. Finalement, Linz est condamné à être exécuté sur le bûcher pour délit de contrefaçon, à l'âge de 50 ans. Hors, il refusa la présence d'un prêtre et aurait dit en riant qu'il n'est jamais allé à la messe. Et en ce qui concerne l'ancien testament, il a dit qu'il n'était pas assez idiot pour croire une histoire aussi fantaisiste avec une mer qui s'ouvre en 2 et avec la présence de géants. Il décéda ensuite sur le bûcher.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La fronde de David".
    • Statut au volume 4 : Mort, brûlé sur un bûcher au 16ème siècle.
    • Statut au volume 8 : Mort, brûlé sur un bûcher au 16ème siècle.

    George Cunning

    Volume 1

    Cet homme fut autrefois le propriétaire, avec sa femme, d'une galerie d'art à Londres, probablement dans le bas-quartier de Soho. Un soir où il neigeait, il a remarqué qu'un jeune pauvre du quartier regardait un tableau de Bonnard exposé en vitrine, depuis l'extérieur. Comme ce garçon semblait fasciné par la peinture, George décida de l'inviter à l'interieur, malgré son apparence de mendiant. Ce garçon, Thomas Brown, se fit offrir des études dans une école d'art par Cunning, qui ne semble pas avoir d'enfants. En 1969, Thomas commença à percer en tant que marchand d'art, mais Cunning se trouva dans une situation difficile. A cause de spéculations boursières désastreuses de la part de son père, il s'est retrouvé avec des dettes énormes à payer. Il fit alors appel à des collègues, des aristocrates, des conseillers de la National Gallery, afin de l'aider. Ceux-ci lui ont volontiers fait crédit, mais ils ne pensaient en fait qu'à piller la collection d'oeuvres d'art de Cunning. Parmi ceux-ci, l'un d'eux, lord Gilbert Palmer, se montra plus pressant, et pour solder la dette que Cunning lui devait, il exigea la pièce majeure de sa collection, c'est-à-dire la statue de David lançant une pierre, de Giulio Romano. Acculé, et ne pouvant se résoudre à se séparer de cette pièce, George finit par se suicider en se tirant une balle dans la tête.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4 - La fronde de David".
    • Statut au volume 4 : Mort par suicide en se tirant une balle en plein tête.
    • Statut au volume 8 : Mort par suicide en se tirant une balle en plein tête.

    Professeur auxiliaire Yamamoto

    Volume 1

    Yamamoto fait partie d'une expédition de fouilles britannico-japonaise, que le gouvernement chinois a autorisé à faire des fouilles dans le désert du Taklamakan, à 110 km au nord de Hotan, sous la direction du professeur Takakura, avec les professeurs Barney et Collins d'Oxford. Mais alors qu'il ne reste plus qu'une semaine, Takakura n'est pas satisfait et pense qu'il faut abattre le mur central qu'ils ont découvert et qui n'a aucune valeur historique. Cependant, les ouvriers ouïghours, musulmans, considèrent ce mur comme sacré et s'opposent fermement à sa destruction. Takakura s’énerve car ce qui les intéresse se trouve en-dessous de ce mur. C'est alors qu'arrive en costume Taichi Keaton, un archéologue mi-japonais, mi-anglais, envoyé par la société d'assurances Lloyd's pour estimer les objets trouvés. Yamamoto explique à Collins et Barney que Keaton est renommé mais que lui et Takakura ont eu des positions opposées sur l’interprétation de motifs. Pour Collins, c'est un homme étrange. Ensuite, alors que Keaton se dirige vers le site, Takakura dit à Yamamoto de ne pas le quitter des yeux car c'est un amateur. Mais Yamamoto constate que Keaton s'entend bien avec les ouïghours, qui prient 5 fois par jour, et dont il rencontre le patriarche, Abdulah Karim Mohamad. Yamamoto explique que c'est un homme chaleureux et compréhensif, ce qui n'est pas le cas de son fils, Abdulah Abas, le chef de la tribu. D'ailleurs, quand Keaton s'approche du mur, un de ses hommes tire aux pieds de l’enquêteur d'assurance, et Abdulah dit qu'ils doivent faire attention aux scorpions. Après son départ, Yamamoto explique qu'Abdulah a fait des études d’archéologie à Oxford, mais qu'il est aussi connu pour des faits d'armes lors du conflit transfrontalier entre la Chine et l'URSS en 1969. Il combattait des tanks alors qu'il était à cheval. Il est maintenant persuadé que les étrangers sont là pour voler leurs terres. Lors d'une réunion, Takakura insiste pour que le mur soit détruit, car ni le patriarche, ni son fils n'ont posé de réclamation officielle, et qu'ils peuvent faire une découverte historique. Collins demande l'avis de Keaton, qui souhaite avoir un jour pour se décider. Il va voir le patriarche avec Yamamoto, et le vieil homme raconte qu'il a combattu aux côtés de Mao Zedong, mais que la Chine les a dominé. Selon lui, son fils se trompe car il ne pense pas du tout à Allah, qui aurait dit au patriarche de prouver que les guerres qu'il a mené étaient saintes en étudiant leurs ancêtres. D’après le vieil homme, le mur appartiendrait au mausolée du héro musulman Sadiq. En partant, Yamamoto demande à Keaton s'il a compris, mais l’enquêteur répond que non, à part qu'ils ne doivent pas détruire le mur. Mais Takakura a profité d'une grève des ouvriers ouïghours pour commencer à casser le mur. En voyant cela, le patriarche a une crise cardiaque et décède. Pour punir les étrangers, Abas emmène en pleine nuit Keaton, Takakura, Yamamoto, Collins et Barney au milieu du désert, sans eau ni nourriture. Takakura voit au loin la cordillère du Kunlun, et pense y parvenir en 4 heures de marche. Yamamoto dit que dans 2 heures, le soleil va se lever, mais Keaton prévient que 2 heures plus tard, ils seront morts de déshydratation. Ils survivent une première journée en creusant un trou pour se protéger du soleil. La nuit venue, Yamamoto constate que Keaton suce des cailloux, ce qui énerve Takakura, mais que l’enquêteur fait de même avec des racines. Takakura veut s'en aller, mais Keaton le prévient, en utilisant un rapporteur improvisé, qu'ils sont à 2 nuits de marche de la route de la soie, et qu'ils devraient d'abord trouver de l'eau. Mais énervé, Takakura est prêt à partir seul. Cependant, arrivé en haut d'une colline, il fait une chute et se blesse à la jambe. Il est ramené auprès des autres, puis, alors que Yamamoto pense qu'ils sont fichus, Keaton capture une musaraigne grâce à un piège simple, et l’égorge afin qu'ils puissent se nourrir de son sang et de sa chair. Grâce à sa formation de militaire, Keaton fabrique une sorte de toilette, et le lendemain, par condensation, il obtient de l'eau. Le soir venu, ils se mettent en marche, et Keaton ne veut pas abandonner Takakura, tandis que Collins est fasciné par l’enquêteur. Ils passent la journée suivante dans un trou, et comme ils ont survécu jusque là, Abdulah Abas finit par céder, leur donne de l'eau et sauve les 5 archéologues. Yamamoto n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 5 - Sable chaud, blanc et noir".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Professeur Barney

    Volume 1

    Il s'agit d'un archéologue du centre d'études archéologiques d'Oxford, qui participe à la fin des années 80 à une expédition britannico-japonaise de fouilles dans le désert de Taklamakan, à 110 km au nord de Hotant, ayant reçu l'exceptionnelle autorisation du gouvernement chinois. Cette expédition est dirigée par le professeur Takakura, assisté du professeur Yamamoto, et en collaboration avec les professeurs Collins et Barney. La plupart des ouvriers sont des ouïghours musulmans, qui prient 5 fois par jour, et qui refusent de détruire un mur central découvert, mais qui n'a aucune valeur historique. Ce mur serait sacré pour les ouïghours, le vestige du mausolée d'un héro musulman. Alors qu'ils ne leur reste qu'une semaine, Takakura s'impatiente, puis soudain, un homme arrive en costume. Il s'agit de Taichi Keaton, un archéologue et enquêteur d'assurances envoyé par la compagnie Lloyd's pour expertiser les objets trouvés. Yamamoto explique à Barney et Collins que Keaton est réputé, mais qu'il a eu une position tout à fait à l'opposée de Takakura sur l'interprétation de motifs sur des boutons en verre trouvés dans des tertres. Barney comprend que les 2 hommes s'entendent comme chien et chat, sachant que Keaton est juste chargé de cours dans une petite université. L'expédition s'entend bien avec le patriarche des ouïghours, mais pas vace son fils, Abdulah Abas, qui a fait Oxford et la guerre transfrontalière entre Chine et URSS en 1969. Takakura veut absolument détruire le mur, surtout que ni le patriarche, ni son fils, n'ont fait de requête pour le protéger, et que ce qui les intéresse se trouve en dessous de ce mur. Collins demande l'avis de Keaton, qui souhaite avoir un jour de réflexion. Hors, les ouïghours vont en grève car l'un des étudiants serait passé entre eux quand ils priaient, alors que c'est un espace sacré. Et quand Collins et Barney expliquent cela à Takakura, celui-ci prend la décision d'en profiter pour abattre le mur lui-même. Cependant, quand le patriarche voit cela, il a une crise cardiaque et meurt. Pour le venger, son fils abandonne les 5 archéologues en plein milieu du désert, au milieu de la nuit, sans eau ni nourriture. Barney tente de s'excuser, disant qu'ils feront tout ce que veut Abas, mais cela ne fonctionne pas. Une fois seuls, Takakura pense pouvoir atteindre une route en 4 heures, mais Keaton leur dit que 2 heures après le lever du soleil, ils seront tous morts de déshydratation. Pour se protéger du soleil, ils creusent un trou et survivent à la première journée, même si Barney ne peut déjà plus marcher seul. Durant la nuit, Keaton trouve plusieurs moyens de palier le manque d'eau, mais Takakura est prêt à partir seul. Mais une fois en haut d'une colline, il chute et se blesse à la jambe. Pour survivre, Keaton parvient à capturer une musaraigne, qu'il égorge pour que tous puissent se nourrir de son sang et de sa chair. L'enquêteur révèle qu'il a été militaire et fabrique une sorte de toilette. Au lever du soleil, il a réussit à récupérer un peu d'eau grâce à de la condensation, et le soir venu, ils peuvent se mettre en route, Barney étant aidé par Collins, qui est fasciné par Keaton. Celui-ci refuse d'ailleurs de laisser Takakura sur le côté. Avant le lever du jour, ils creusent un autre trou mais sont à bout de forces. Heureusement pour eux, stupéfaits que les archéologues soient encore en vie, Abas et les ouïghours choisissent de les épargner, de leur donner eau et nourriture, et de les sauver. On ne voit plus Barney ensuite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 5 - Sable chaud, blanc et noir".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    A suivre...

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la suite de la liste des personnages de Master Keaton. Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Mme Matsushita

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivante.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Daniel O'Connell

    Volume 9

    Un jour, Daniel lit dans le journal que le lieutenant de police Richard Walker a abattu de sang froid un comptable, Alan Bates, pour lui dérober de l'argent, et qu'il a ensuite été arrêté. Daniel estime que c'est le monde à l'envers, mais Taichi lui répond que les policiers sont des hommes comme les autres, et lui propose d'aller dans le nouveau restaurant de tacos pour le déjeuner. Daniel trouve que c'est une bonne idée, et que ce serait encore mieux si Keaton terminait son rapport avant. Celui-ci rétorque qu'il comptait l'inviter mais qu'il a changé d'avis. A ce moment, un homme frappe à la porte, et dit que c'est maître Fletcher qui lui a donné leur adresse. Daniel lui suggère de s'asseoir, disant que son collègue va s'occuper de lui. L'homme se présente comme étant Frank Walker, le fils du policier. Il supplie les 2 enquêteurs de l'aider car son père n'est pas homme à tuer ainsi. Daniel lui explique qu'il y a quand même un témoin qui l'a vu tirer, et il ne sait pas ce qu'ils peuvent faire. C'est alors que Frank dit que c'est Bates qui a demandé à son père de lui tirer dessus. Taichi finit par découvrir que Richard a autrefois provoqué accidentellement la mort du père de Bates. Mais en se rendant sur la tombe de cet homme, le prêtre remet un carnet contenant tout le plan de Bates, qui a prévu de pardonner au policier si celui-ci venait s'excuser près de la tombe de son père. Plus tard, juste 10 ans après la fin de la guerre des Malouines, une émission spéciale passe sur ENN, dans laquelle la présentatrice dit que des personnes ont peut-être agi dans l'ombre pour pousser Margaret Thatcher, alors premier ministre, à entrer en guerre contre l'Argentine. Pour en être sûr, ils vont bientôt interviewer sir Robert Maxwell, président de la commission ministérielle de l'information, à l'époque de la guerre. Le lendemain, Daniel demande à son collègue s'il a vu l'émission, et celui-ci pense qu'il parle du match entre les eagles et les lions. Daniel le corrige, ce qui ne semble pas être le premier intérêt de Keaton, et son collègue comprend que venant d'un héro du conflit, il n'est pas étonnant qu'ils aient encore des problèmes à régler. Taichi est étonné que son ami s'intéresse aux nouvelles, et Daniel lui dit que la Lloyd's l'envoie pour protéger le PDG de ENN. Keaton dit que ce n'est pas dans ses fonctions, et Daniel lui rétorque que c'est un honneur. De plus, quand les gens vont apprendre qu'ils ont protégé Fred Lester, cela leur fera une grande pub. Taichi saisit que c'est tout ce qui intéresse son collègue, et refuse. Mais Daniel a déjà accepté. Taichi doute que Fred accepte de se laisser protéger, et Daniel comprend que son ami le connaît. Keaton admet qu'il le connaît un peu et Daniel n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 10

    Un soir, Taichi et Daniel vont dans un pub, et le premier constate qu'il n'y a que des habitués. Daniel lui dit que les jeunes ne savent pas reconnaître un bon pub, avec un bon patron et un bon barman, comme ici. Finalement, de moins en moins de gens savent apprécier ce genre de pub. Keaton remarque alors une pinte en terre cuite, constate qu'elle vient du Japon, et le patron accepte de lui servir une bière dedans. Il explique que ce pub a été fondé par un certain Donald Philip, et que la pinte date de son ouverture. Le patron dit que la décoration a été refaite depuis, mais que le lieu n'a pas beaucoup changé depuis sa création. Daniel fait avouer au patron qu'il a envisagé d'installer un karaoké, mais celui-ci répond que des clients comme eux ne viendraient plus. Daniel le traite d'entêté, et dit à Morris, le barman, qu'il continuera à être payé une misère. Hors, Morris est d'accord avec le patron. Plus tard dans la soirée, Daniel râle car il avait enfin réussi à convaincre une fille à sortir avec lui quand une autre de ses copines est arrivée. Keaton lui rappelle alors qu'il ne faut jamais courir 2 lièvres à la fois. Mais soudain, il y a du raffut car le patron refuse de servir quelqu'un et lui demande de partir, ce que l'homme accepte en échange d'argent. Comme l'homme, Michael, se montre agressif, Taichi intervient avec une prise, et le fait partir. Daniel se dit que c'est la première fois qu'il le voit, et qu'il n'est pas habitué à ce genre de clients dans cet endroit. Par après, le patron révèle que c'est Michael, son fils unique, violent depuis qu'il est petit. Même à l'armée, il n'est resté qu'un an. Il a accumulé les dettes et le pub est hypothéqué à cause de lui. Daniel se dit qu'il aurait dû avoir un fils comme Morris. Par la suite, Daniel et Taichi apprennent que Morris a tué Michael, alors que celui-ci tentait de cambrioler le pub. Avec le patron, ils vont donc le voir, et le rassure car il s'agit d'un cas de légitime défense. Et Daniel lui dit que les habitués attendent son retour. Mais Morris n'est plus sûr de vouloir revenir. De retour au pub, fermé, Daniel dit au patron de relever la tête car il va bientôt pouvoir rouvrir. Le patron a tout de même un coup au moral et veut être certain que Morris sera relâché. Daniel dit que c'est justement la spécialité de Keaton, de trouver les preuves. Une fois parti, Daniel trouve la situation drôle de voir un père chercher à prouver l'innocence du meurtrier de son fils. Mais Taichi semble préoccupé par le fait que Michael a été trouvé avec son arme dans la main gauche, alors qu'il lui avait justement fait une prise avec ce bras. Keaton mène son enquête et revient pour célébrer la libération de Morris. Mais Taichi a découvert que sous le papier peint se trouvent des dessins japonais d'une grande valeur. Il a dès lors compris que Morris a mis en scène la mort de Michael. Et quand il apprend que le patron veut vendre le pub, il menace de le tuer mais se fait prendre par Keaton qui a compris ce que Morris faisait. Ensembles avec le patron et Daniel, ils arrachent le papier peint et découvrent les dessins pour une valeur de 500.000 libres, ce qui surprend Daniel, qui dit à Morris, en réalité le descendant de Donald Philip, que l'argent lui a fait perdre la tête. Plus tard, pour le nouvel an, Daniel invite Taichi au ski avec 2 elles femmes, mais son ami refuse car il doit rédiger ses travaux de recherches. Daniel pense qu'il se moque de lui, mais Keaton est sérieux. Plus tard, au bureau, Daniel voit son collègue le sourire en coin en lisant une lettre. Il pense que c'est une déclaration d'amour, mais Keaton répond que c'est une future vétérinaire. Pensant à une étudiante, Daniel veut que son ami la lui présente. Après avoir fini une autre mission, Taichi dit à Daniel qu'il se seront probablement pas payés, mais Daniel constate qu'ils reçoivent de Dimitrov le double de la somme prévue. Avec cet argent inattendu, Daniel a remboursé quelques dettes. Par après, en rentrant au bureau, Daniel découvre que tout est rangé alors qu'il n'a rien demandé. Il apprend que c'est Oliver, le cousin de Keaton, que celui-ci aurait pris comme apprenti, qui est l'auteur de ce rangement. Au retour de Taichi, Daniel engueule celui-ci, puis apprend qu'Oliver a jeté tous ses reçus de frais des dernières enquêtes. Oliver s'excuse, et Daniel dit à Keaton de faire quelque chose, car même en tant que bénévole, Oliver va leur coûter cher ainsi. Six mois plus tard, Oliver a repris son ancien travail et a permis une importante fusion. Daniel râle maintenant car ils l'ont mis dehors et qu'il aurait pu devenir un enquêteur bien meilleur que Keaton. C'est la dernière apparition de Daniel dans ce tome.

    Volume 11

    Alors qu'il est seul au bureau, Daniel reçoit la visite de Mme Barnum, qui se dit être une fan du travail de Keaton. Elle offre même à Daniel une kidney pie, que celui-ci s'empresse d'ingurgiter, pendant que la vieille dam va aux toilettes. Taichi arrive pour l'heure du déjeuner, et accuse Daniel d'être aller acheter un repas dans le prévenir, et pour le manger seul dans son coin. Néanmoins, Daniel est prêt à partager cette excellente tarte, que Keaton apprécie aussi. Lorsque Mme Barnum revient, elle leur fait une remarque sur la propreté des toilettes, élément important pour une agence de détectives, qu'elle a fini par nettoyer elle-même. Daniel lui dit que c'est normalement le travail de son ami, mais que celui-ci est paresseux. Taichi se demande depuis quand il est chargé des toilettes, et la dame dit qu'elle est là pour leur offrir une grande opportunité pour leur médiocre agence. Daniel est content jusqu'à ce que Mme Barnum mette une bouteille remplie de pièces sur la table. Il explique alors qu'il n'ont l'habitude de travailler qu'avec des grandes sociétés comme la Lloyd's, et sous certaines conditions. La dame rappelle alors que c'est grâce à elle que Keaton a pu résoudre une affaire de meurtre. De plus c'est une affaire de meurtre bien trop importante pour leur petite agence. Daniel est étonné, et Mme Barnum explique que son mari a été témoin d'un meurtre, et qu'elle veut retrouver le coupable. Plus tard, quand Taichi revient au bureau, Daniel lui demande si c'est bien une affaire d'homicide comme Mme Barnum le prétend. Keaton dit que la vieille dame en est persuadée, et qu'il y a effectivement des éléments louches. Il demande donc si une des copines de son ami ne travaillait pas dans la boîte de communication informatique Kix. Daniel se rappelle donc d'Emily, qui avait tous les talents, et qui en plus cuisine à merveille. Il s'aperçoit ensuite du sourire en coin de son collègue, avant de l'aider. Il s'agit effectivement d'une affaire de meurtre, que Keaton parvient à résoudre. Par la suite, après avoir rempli une mission, Keaton part faire des fouilles avec sa fille. Mais Daniel apprend qu'un contrat a été lancé contre son collègue et qu'un tueur surnommé le japonais va tenter de l'éliminer. Daniel téléphone donc rapidement à son ami, mais la communication semble interrompue. Finalement, Keaton et sa fille s'en sortent sans dégâts. Par après, Taichi enquête sur une affaire de meurtre d'un directeur d'une société de sport. Il parvient à dérober une photo de la police sur laquelle la victime a tracé une sorte de S avec son sang. Daniel trouve Malcolm des plus suspects, mais sans arme du crime, cela va être difficile d'avancer. Daniel est persuadé que c'est un S, mais Keaton en a assez et préfère aller déjeuner. Daniel lui demande s'il invite, et son ami le trouve gonflé avec le maigre salaire qu'il lui paie. Daniel lui répond de ne pas exagéré car il ne fait que retenir l'argent pour rembourser ce qu'il lui a emprunté. Mais Taichi remarque que couché, le S ressemble aussi à la moitié d'une croix gammée. Plus tard, dans le journal, Keaton s'aperçoit que Jacob, l'inconnu avec qui Malcolm était au bar et qui semblait le faire chanter, vient de se faire assassiner lui aussi. De plus, selon l'article, la femme de Jacob a disparu. Taichi se demande quelle est leur relation, et les 2 collègue se rappellent que les appels de menaces sur Malcolm datent d'il y a environ 6 mois. En allant à la bibliothèque de Marylebone, ils découvrent qu'à cette époque, Malcolm a sauvé Jacob lors d'un exercice d'endurance sur le Ben Davis. Ils se demandent donc ce qui a pu se passer là-bas. On ne voit plus Daniel par la suite dans ce tome.

    Volume 12

    Keaton commence à beaucoup s'absenter, et quand celui-ci revient, Daniel a une montagne de dossiers à lui confier. Il engueule son ami car il a dû refuser des affaires à cause de cette absence. Taichi lui demande alors à combien s'élève sa dette, et Daniel lui répond qu'il ne devrait pas poser cette question. Keaton regarde alors les affaires à traiter, prend les 3 avec les plus grosses primes et fonce en disant qu'il va commencer par celles-là. Daniel est d'abord fort surpris, et se demande quelle mouche l'a piqué car il n'est d'habitude pas si enthousiaste, puis il se dit qu'il doit avoir une copine, et qu'il a donc besoin d'argent. Mais après tout, il s'en fiche et la situation lui convient. Plus tard, Taichi lui téléphone en lui disant qu'il refuse finalement l'affaire de la pâtisserie. Daniel est déçu car il le pensait motivé. Il lui dit d'aller alors au 39 Guilford street, chez Mr Rosen, car il faut retrouver Shelty, un mâle de 2 ans, avant de raccrocher. Peu après, Daniel reçoit la visite de l'ancien commissaire Hudson, qui a pris sa retraite, et qui se plaint de ne pas se sentir à sa place chez lui, sa famille l'évitant. Mais Daniel ne l'écoute qu'à moitié. Il veut se débarrasser de lui, mais Hudson pense qu'il va lui confier une affaire. Il prend le document, mais Daniel le lui reprend, disant qu'il ne lui appartient pas. L'ancien policier le nomme partenaire, à l'étonnement de Daniel, et c'est à ce moment que rentre Keaton. Il est prêt à prendre l'affaire suivante, et Hudson aussi. Daniel se fâche alors sur l'ancien commissaire, qui se prend encore pour un inspecteur. Il lui à donner plusieurs enquêtes, mais à chaque fois, il reçoit des plaintes. Certains ont été traités comme des coupables, et d'autres les menacent de procès pour usage abusif de la violence. Hudson rétorque qu'ils ont tous craché le morceau, et Daniel lui dit qu'il est allé trop loin. L'ancien policier déclare que les partenaires aussi brillants ne courent pas les rues, et Daniel répond qu'il ne sont pas partenaires. Pendant ce temps, Taichi parcoure les affaires et tombe sur une qui concerne la Roumanie. Daniel lui dit de ne pas s'en occuper car la prime ne couvrira même pas les frais, mais Keaton est décidé. Hudson est étonné qu'ils puissent enquêter à l'étranger, mais Daniel lui dit que ce ne sont pas ses affaires. Pourtant, l'ancien commissaire choisit d'accompagner Taichi, mais Daniel, paniqué, dit que l'enveloppe ne couvre qu'une seule personne. Hudson annonce qu'il y va à ses frais car il n'a pas fait de voyage depuis sa lune de miel. Mais pour les 2 collègues, ce n'est pas vraiment un voyage. Plus tard, Keaton appelle car Hudson a été arrêté près d'une voiture avec un cadavre dans le coffre. Taichi a contacté l'ambassade, mais l'avocat n'est pas encore arrivé. Daniel est énervé car il y a encore beaucoup de boulot. Soudain, Charly Chapman, l'ami d'enfance de Taichi, prend le combiné. Daniel lui dit qu'il n'a pas le temps pour la causette, surtout que c'est un concurrent. Charly annonce à Keaton qu'il va se fiancer avec Cynthia et qu'il veut l'inviter. Mais Taichi raccroche, ce qui énerve Charly, alors que Daniel est dépité par tous ces problèmes. Finalement, Chapman part aider Hudson, puis, avec Keaton, tous se retrouvent mêlés à une histoire de meurtres et de complot concernant le trésor caché de Ceausescu. Après avoir survécu miraculeuse à une attaque sur le village où ils se trouvaient, Taichi décide d'arrêter son travail d'enquêteur car il a trouvé un endroit pour faire des fouilles et ainsi prouver sa théorie d'une civilisation du Danube. C'est Hudson qui prend sa place, mais Daniel le prévient énervé qu'il n'est plus policier et qu'il ne doit pas être pris pour un criminel. L'ancien commissaire lui dit de se calmer car l'affaire est réglée. Daniel s'énerve à nouveau et demande à Hudson ce qu'il devra faire si les dommages et intérêts sont supérieurs à leur honoraires. L'ancien policier lui répond d'arrêter de se plaindre et de lui passer la prochaine mission. Daniel n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 12 : Vivant.

    Volume Master Keaton remaster

    Une dizaine d'années après la fin de leur collaboration, Daniel retrouve Keaton à Vienne, en Autriche, après une conférence de ce dernier en Roumanie. Daniel mange un gâteau et dit qu'il fait honneur à la réputation de cette ville. Il demande ensuite à son ami comment cela s'est passé, et Taichi répond que s'il dépose son mémoire, son doctorat sera validé par l'université. Daniel comprend qu'il va donc devenir "Docteur Keaton", et celui-ci le remercie pour son aide car il a laissé faire Daniel pour la fermeture de leur agence. Comme Taichi l'évoque, Daniel sort une pile de dossiers, dont son ancien collègue ne comprend pas la signification. Daniel explique que ce sont des affaires qu'il reste à traiter. Keaton les consulte et constate que certaines ont été acceptées après la fermeture de l'agence. Daniel répond que ce sont de bon clients à qui il ne pouvait dire non. Keaton se fâche et dit à Daniel qu'il n'a qu'à s'en occuper lui-même. Celui-ci lui montre une affaire pour tenter de le convaincre, mais Taichi répond non. Daniel dit que c'est à Lecce, en Italie, et que son ami pourra probablement bien manger là-bas. Keaton dit qu'il a arrêté son activité d'enquêteur, puis pense à Lecce et son architecture, et finit par céder. C'est la dernière apparition de Daniel.

    • Statut au volume master Keaton remaster : Vivant.

    Professeur Yoshirô Takakura

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Thomas Brown

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Comte Nelson

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Lord Gilbert Palmer

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Manfred Linz

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Mort, brûlé sur un bûcher au 16ème siècle.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Mort, brûlé sur un bûcher au 16ème siècle.

    George Cunning

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Mort par suicide en se tirant une balle en plein tête.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Mort par suicide en se tirant une balle en plein tête.

    Professeur auxiliaire Yamamoto

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Supposé vivant.

    Professeur Barney

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume master Keaton remaster : Supposé vivant.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique