• Voilà la troisième suite de la liste des personnages de 20th century boysCeux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Mr Sekiguchi

    Volume 2

    Il s'agit du professeur de Kenji et de ses amis quand ils étaient en primaire, notamment en 1971. Un jour de 1997, un inspecteur de la police, Chôsuke Igarashi, vient l'interroger à propos d'un de ses anciens élèves, qui dirige maintenant un groupe ressemblant à une secte et qui se fait appeler Ami. L'instituteur se souvient d'une étrange anecdote liée à cette classe, qu'il appelle la classe des cuillères tordues. Il avait été étonné à l’époque et ces couverts étaient totalement ramollis, toutes les cuillères ayant subi le même sort. L'inspecteur demande donc à l'instituteur de lui désigner le responsable de ce phénomène, en lui présentant une photo de classe de l’époque. On ne sait pas qui l'instituteur désigne, et on ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    Volume 3

    Toujours en 1997, une réunion des anciens de la classe de primaire de Kenji est organisée. Nombreux sont présents, dont Gutchi, le chef de classe, Nobuo, Koizumi, Maruo, Yoshitsune, Fukube, et bien sur Kenji. Tous au restaurant, ils parlent du voyage à Nikkô, mais l'instituteur remarque que Kenji n’écoute pas et il lui demande de faire attention. Mais Kenji n'avait pas remarqué la présence du professeur, alors que celui-ci est là depuis un moment. Pour ce dernier, Kenji n'a pas changé et s'il ne regardait pas le tableau, il lui envoyait une craie. Mais l'instituteur se souvient que Kenji est passé à la télévision, quand il jouait dans un groupe de rock lors d'une émission de variétés. Mais Kenji explique que ça fait 10 ans qu'il ne joue plus dans ce groupe. Pour le professeur, il n'est pas du genre à monter sur une scène, et à l’époque, il se disait que Kenji serait un jour arrêté pour trafic de drogue. Tous rigolent, puis l'instituteur évoque l'inspecteur qui est venu le voir concernant cette classe. Il parle de l'affaire des cuillères tordues et a essayé de se souvenir du responsable, mais sans succès. A l’époque, il avait demandé à tous les élèves de fermer les yeux et au coupable de lever la main, promettant de ne pas se fâcher. Comme il n'arrive pas à se rappeler, Gutchi lui propose de recommencer. Pour le professeur, ce n'est plus de leur âge, mais tous semblent motivés. L'instituteur accepte, et les anciens élèves ferment les yeux. Le responsable, qui est présent, lève la main sans que l'on sache de qui il s'agit. Une fois que les autres ouvrent leurs yeux, ils aimeraient savoir qui est le coupable, et qu'il se désigne puisqu'il y a prescription. Mais l'instituteur préfère qu'ils se remettent à manger et à boire. Il n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 4. Yama".
    • Statut au volume 5 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 9 : Inconnu.

    Dieu (Kyûtarô Kaminaga)

    Volume 2

    Cet homme est un sans-abri qui se réveille d'un cauchemar dans son abri en carton, sous un pont de Tokyo. Ses amis lui demandent s'il a fait un cauchemar, et Dieu leur répond de ne pas s’inquiéter. Ceux-ci ne sont pas rassurés car la plupart des rêves de celui qu'ils surnomment Dieu se révèlent vrais notamment quand Toku est mort. Dieu ne veut pas qu'on l'appelle ainsi, ni qu'on le salue avec les mains jointes, comme pour une prière. Hama, Chû et He ont trouvé à manger pour Dieu mais celui-ci préfère trouver de lui-même. Mais pour ses amis, s'ils mangent la part de Dieu, cela va leur porter malheur. Mais Dieu ne veut pas d'offrandes non plus. Ses copains veulent par contre écouter une histoire en mangeant. Dieu explique donc que la largeur d'une piste de bowling fait 1,06 mètres, et que tout le monde veut faire un strike. On lance la boule au milieu de la piste, et celle-ci dévie de quelques degrés, pour finir avec une déviation énorme après 18 ou 28 mètres, ce qui fait la différence entre un strike et un pneu. Dieu s’arrête là et s’apprête à partir, mais prévient Hama de faire attention aux gamins. Il va ensuite dans un convini où il parcourt la bourse durant quelques instants avant d'aller regarder les bentô. Il interpelle le gérant, et lui montre un plat qui est périmé. Le responsable veut le retirer mais Dieu le retient car il veut ce bentô. Soudain, en regardant cet homme, Dieu comprend qu'il va avoir de gros problèmes et il le prévient. Il remarque ensuite le bébé dans le dos du gérant, une fille, et lui conseille d'en prendre soin avant de partir avec le bentô que le responsable allait de toute façon jeter. Sur un banc du parc, il dit à des sans-abris avoir fait un rêve incroyable, prédisant que des choses horribles vont arriver. Mais leur vie à eux ne changera pas. Le soir même, on vient le prévenir que Hama est agressé par des gamins. Dieu arrive dans le parc et dit aux jeunes de ne pas marcher dans la crotte qu'il vient de faire. Il connaît les noms de 2 des 3 jeunes et devine leurs sales habitudes, avant de dire comment faire un strike au bowling, de parler du split. Ce discours décousu effraie les jeunes qui choisissent de s'enfuir, et Dieu vient aider Hama. Plus tard, Dieu fait à nouveau le même cauchemar, mais préfère n'en parler à personne. Puis, He découvre un homme à l'agonie dans son carton, qui dit chercher Kenji. Dieu sait que c'est le patron du convini, et avait vu en rêve qu'il devrait aller le trouver. Il prend Chû avec lui, car il court vite, puis, une fois dans le magasin, il lui dit de prendre le bentô qu'il veut. Une fois le choix fait, Dieu lui ordonne de courir car sinon il va mourir. Chu s'enfuit donc avec le bentô, poursuivi par le gérant du convini. Dieu fait en sorte que Kenji puisse suivre Chû, et quand ils arrivent chez He, les vagabonds montrent Kenji au mourant. C'est la dernière apparition de Dieu dans ce tome.

    Volume 3

    L'inconnu avoue à Kenji qu'il a tué l'un de ses amis, Donkey, pour une organisation menée par un certain Ami, groupe qui aurait déjà répandu un virus mortel à San Francisco et qui devrait maintenant faire de même à Londres, comme Kenji l'avait imaginé quand il était gosse. L'homme remet à Kenji un prototype de pistolet laser, ainsi qu'une lettre de Donkey. Kenji ne doit surtout pas contacter la police, qui est infiltrée, et il est le seul à pouvoir sauver la terre. L'inconnu décède ensuite et les sans-abris décident de jeter son corps dans la rivière. Ensuite, Dieu demande à Kenji ce qu'il compte faire. Selon lui, il ferait bien de laisser tomber, mais il ne sait pas ce qu'a écrit Donkey dans sa lettre. Kenji reste muet puis s'en va en courant. Les vagabonds pensent qu'il fuit et Dieu dit que dans son rêve, Kenji ne s'en sortait pas. Par contre, il devrait se lever pour sauver la planète. Quelques jours plus tard, Dieu se réveille en sursaut à cause d'un cauchemar, Ceux-ci deviennent de pire en pire, et Dieu sent que ça va péter. Le soir-même, un attentat à la bombe a lieu à l’aéroport de Haneda, et le convini de Kenji est brûlé. Trois semaines plus tard, alors qu'il est en train de manger dans un parc en pleine nuit, Dieu voit arriver Kenji, sa mère et sa nièce. Il leur dit qu'on peut encore vivre sans maison, mais que le convini était bien pour les bento périmés. Il continue en disant qu'il est allé fouiller dans les ruines du convini, et a trouvé le pistolet laser. Il a regardé à l’intérieur et a compris que cela n'avait rien d'un pistolet laser. Néanmoins, Kenji en aura besoin pour pouvoir se battre. Il remarque aussi le cahier que transporte Kenji, et qui s'intitule "Le cahier de prédictions". Celui-ci explique qu'il l'avait enterré dans le jardin quand il était gosse, et qu'avec celui-ci, il saura comment se battre. Il demande ensuite à Dieu s'il peut gagner, et celui-ci répond qu'il ne sait pas, mais qu'au bowling, tout le monde vise le strike, et non le pneu. On ne voit plus Dieu par la suite dans ce tome.

    Volume 5

    Aidé par les sans-abri, Kenji lutte comme il peut contre l'organisation d'Ami, mais ses actions finissent finissent par le faire considéré comme un terroriste aux yeux du gouvernement. Dans le même temps, l'organisation d'Ami crée un parti, le parti de l'amitié, dont l'un des membres, Manjûme Inshû, finit par devenir député. Durant l'été 2000, Kenji parvient à ramener de Thaïlande Otcho, l'un de ses amis d'enfance, pour l'aider dans sa lutte. Peu après, ses autres amis, Yoshitsune, Maruo, Fukube, Mon-chan et Yukiji, le rejoignent dans la base secrète qu'il a construit dans une station de métro abandonnée, trouvée par les vagabonds qui en surveillent l'entrée. Mais alors que la bande à Kenji fait un inventaire des quelques armes qu'ils ont réussi à se procurer, Dieu vient les trouver car il a fait un cauchemar. Celui-ci dit à Kenji et ses amis de foutre le camps car les autres arrivent. Tout le groupe se réfugient dans les égouts juste à temps, car les autorités débarquent dans leur base secrète. La position de celle-ci a été donnée par Yanbo et Maabo, 2 frères que le groupe de Kenji connaissait, mais qui les ont trahi. Les autorités font croire via les médias qu'ils ont trouvé un arsenal, alors qu'il n'y avait que quelques armes. Mais quelques temps plus tard, Dieu se réveille à nouveau en sursaut car il a fait un nouveau rêve dans lequel l'assemblée nationale explose. Il veut prévenir Kenji, mais il est déjà trop tard. Ensuite, le 31 décembre 2000, les médias annoncent qu'un robot géant sème la panique dans Tokyo, répandu un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. Kenji, avant d'aller au devant du danger avec ses amis, demande à sa nièce Kanna, qui a 3 ans, de rester avec les sans-abri pour l'attendre sagement, ceux-ci restant silencieux. Dieu n'apparaît plus ensuite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 6. Dieu".
    • Statut au volume 5 : Vivant.

    Volume 7

    Dans ce tome, on découvre que Dieu, dont le vrai nom est Kyûtarô Kaminaga, a survécu au grand bain de sang de l'an 2000, la nuit du 31 décembre. Kenji et ses amis ont apparemment échoué face à Ami, car celui-ci est maintenant considéré comme le sauveur du monde et du Japon, et que l'attaque du robot géant a été imputée à la bande de Kenji. Mais malgré le régime autoritaire et dictatorial mis en place par l'organisation d'Ami, Dieu est devenu multimilliardaire, et il est le premier japonais à devenir touriste de l'espace. Lors de son retour sur terre en 2014, quand les nombreux journalistes lui demandent des commentaires, Dieu dit que la terre ressemble à une boule de bowling. Peu après, Dieu va manger des ramens sur une grande place qui sert de mémorial d'Ami pour la paix, là où Kenji serait apparemment mort lors du grand bain de sang. Il est interpellé par une lycéenne qui lui demande pourquoi il mange là. Dieu lui répond que c'est parce que Kenji aimait les ramens. La fille l'interroge alors sur Kenji, et Dieu lui parle de bowling, quand un certain Kenji allait atteindre les 200 points et battre le record de la piste. Mais au dixième tour, il s'est retrouvé avec un snake-eye, c'est-à-dire 2 quilles aux 2 extrémités. Avec presque aucune chance de faire un spare, il a quand même lancé sa boule vers l’extérieur pour tenter d'envoyer une quille sur l'autre et battre le record, mais la boule a atterri dans le pneu. Les larmes aux yeux, Dieu déclare que c’était une partie magnifique. Plus tard, la lycéenne suit Dieu, qui passe devant une annonce pour une exposition universelle à Tokyo en 2015, et elle continue à essayer d'en savoir plus sur Kenji car elle doit remettre un devoir sur lui. Dieu demande alors à la jeune fille de quoi écrire, ainsi que son nom. Celle-ci ne comprend pas et dit s'appeler Kyôko Koizumi. Dieu fait alors un autographe puis demande à la lycéenne de rentrer chez elle. Alors que Kyôko ne saisit pas, Dieu s'avance auprès de clochards et leur signe des autographes, tout en répondant aux questions sur l'espace. Il demande à Chû comment il va, et comme celui-ci n'a pas l'air d’être en forme, il lui propose de venir chez lui car il y a encore de la place. La lycéenne l'interrompt alors et le met à l’écart car elle ne comprend pas comment des sans-abri peuvent le connaître. Dieu explique que c'est un peu son village natal, mais qu'il y a 10 ans, il a dit à un homme assis à côté de lui avec un ordinateur qu'il devait vendre. Et ainsi, avec la bourse, il est soudainement devenu riche, grâce à ses rêves prémonitoires. Mais ce qui l’intéresse, c'est le bowling, et Kenji lui a dit que s'il attendait, cela reviendrait à la mode. C'est alors que des policiers débarquent et malmènent les vagabonds pour qu'ils partent. Dieu dit à Kyôko de ne pas faire attention car les sans-abri seront revenus le lendemain. Ils s'en vont, et Dieu accepte finalement de raconter ce qu'il s'est réellement passé lors du grand bain de sang. Ce soir-là, il restait en contact radio avec Kenji et ses amis. Ceux-ci ont cherché la personne qui télécommandait le robot et sur le toit d'un immeuble, Fukube est tombé dans le vide en tentant d’arrêter un homme qui se faisait passer pour Ami. Après cela, Kenji, Maruo et Otcho se sont dirigés vers le robot et dans la camionnette, Maruo a mis la cassette de la chanson "20th century boy" des T-Rex. Dieu, Kanna et les clochards ont écouté en silence et avec attention ce vieux rock venant du camion transportant de la dynamite. C'est la dernière apparition de Dieu dans ce tome.

    Volume 8

    Dieu continue son récit des événements du grand bain de sang de l'an 2000, et explique qu'il a appris grâce aux talkies-walkies que Kenji est monté seul à bord du robot géant, qui n’était en fait qu'une grosse baudruche camouflée, évitant de plus impliquer ses amis. Il a ensuite installé les explosifs avec une minuterie mais a tardé à s'en aller car il s'est retrouvé face à Ami. Tous se sont inquiétés de son retard et au moment où Hama a constaté qu'il était minuit et qu'ils venaient d'entrer au 21ème siècle, une explosion a eu lieu à l'endroit où se trouvait le robot. Dieu explique que par la suite, le parti de l’amitié a déclaré avoir trouvé un vaccin au virus mortel, sans dire que c’était eux qui l'avait créé. Ami est donc devenu un héro à la place de Kenji. Kyôko se rend compte que tout ce qu'il y a dans ses livres d'histoire est faux. Ils sont maintenant en train de manger des ramens dans un petit restaurant du côté de Kabukichô, et Dieu demande au patron si Kanna est revenue ici. Le cuistot répond qu'elle n'est pas venue depuis la dernière fois où elle a permis une trêve entre les mafias thaïlandaise et chinoise. Dieu dit à Kyôko qu'il s'agit de la nièce de Kenji, et la lycéenne lui rétorque que Kanna est dans la même école qu'elle. Dieu lui conseille de se taire sur tout ce qu'elle a appris, sinon elle va mourir avant lui. On ne voit plus Dieu par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 9 : Supposé vivant.

    Hama

    Volume 2

    Hama est un SDF qui vit sous un pont de Tokyo, dans des cartons de fortune. Il y loge avec ses ami He et Chû, mais aussi l'un d'eux qu'ils surnomment Dieu, car celui-ci fait des rêves prémonitoires. D'ailleurs, un jour, celui-ci semble se réveiller en sursaut d'un cauchemar, mais il dit aux autres de ne pas s’inquiéter. Mais pour Hama et Chû, c'est justement le moment de s’inquiéter car quand Dieu a vu Toku mourir en rêve, celui-ci a eu un accident et est mort à l’hôpital. Hors, Dieu ne veut pas qu'on l'appelle ainsi. Pourtant, Hama et Chû lui ont apporté de quoi manger, et si ils mangent sa part, cela leur portera malheur. Dieu s’énerve car il ne veut pas d'offrandes non plus, mais ses amis veulent entendre l'une de ses histoires. Dieu parle alors du bowling, avec la largeur de sa piste et le besoin de faire un strike. Il explique ensuite que la déviation, de 2 ou 3 degrés au départ, peut devenir énorme en arrivant près des quilles, ce qui fait la différence entre un strike et un pneu. Dieu s’arrête là, mais il prévient Hama de se méfier des gamins. Hama ne comprend pas, mais le soir même, il se fait agresser par 3 jeunes. Dieu arrive, et pour faire partir les voyou, les prévient de ne pas marcher dans la crotte qu'il vient de faire, avant d'en nommer 2 par leur nom et de parler de leurs mauvaises habitudes. Les garçons sont effrayés par ce qu'a pu deviner Dieu, mais le sans-abri continue en parlant bowling, et expliquant le split. Les jeunes finissent par s'enfuir, et Hama admet que Dieu avait raison encore une fois. Un autre soir, Chû et Hama trouve que He agit bizarrement, et celui-ci explique que quelqu'un s'est introduit dans son carton. Tous les 3 constatent que l'inconnu a été poignardé, et ils demandent si celui-ci a de l'argent ou une assurance. Mais devant sa réponse négative, ils ne savent pas quoi faire. L'homme dit rechercher un certain Kenji, et Dieu intervient pour dire qu'il s'agit du patron d'un convini. Il va avec Chû pour le chercher, et ce dernier arrive peu après en courant, avec un bentô dans les mains, et poursuivi par un homme portant un bébé. Dieu dit que c'est Kenji, et les 3 vagabonds le présentent à l'inconnu. Celui-ci parle de Kenji comme le grand prophète, et qu'il sait ce que compte faire un certain Ami après avoir répandu un virus à San Francisco. Kenji aurait tout imaginé étant enfant, et celui-ci se souvient soudain que Londres devrait être la prochaine cible. Le mourant remet ensuite à Kenji une sorte de pistolet laser qui serait un prototype, avant d'avouer ne pas savoir qui est Ami. Il explique alors que le doute s'est installé en lui quand il a balancé l'un des amis de Kenji, Donkey, depuis le toit d'un immeuble, disant que quelqu'un ne peut pas mentir avant de mourir. Fou de rage, Kenji veut frapper l'inconnu, mais il est retenu par les 3 sans-abris. Lui remettant une mettre de Donkey, l'homme dit à Kenji qu'il ne peut pas faire confiance à la police et qu'il est le seul à pouvoir sauver la terre, avant de rendre son dernier souffle...

    Volume 3

    Hama, Chû et He préfèrent jeter le corps de l'inconnu décédé dans la rivière afin d’éviter les ennuis, avec la police notamment. Ils espèrent que personne ne les a vu et que le cadavre va s'en aller rapidement. Hama suggère ensuite à ses amis de prier, puis Dieu demande à Kenji ce qu'il compte faire. Pour Hama, il devrait partir maintenant, et Chû lui rappelle de ne pas aller voir les flics. Dieu aussi pense qu'il devrait laisser tomber, même s'il ne sait pas ce que dit Donkey dans sa lettre. Après un moment de silence, Kenji s'en va en courant. Les sans-abri se disent qu'il s'enfuit et qu'il a raison, mais Dieu leur dit que pourtant, dans son rêve, Kenji ne s'en sortait pas, et que, toujours selon son rêve, il devrait se lever pour sauver la planète. Hama n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    Quelques jours après le décès de l'inconnu chez les sans-abri, le convini de Kenji est incendié par les adeptes d'Ami, apparemment l'un de ses camarades de classe de primaire. De plus, ils répandent un virus mortel dans d'autres villes. Livré à lui-même, et après avoir perdu sa maison, Kenji reçoit l'aide des vagabonds pour survivre sans toit. Entre ces événements et l’été 2000, le groupe d'Ami forme un parti politique, le parti de l’amitié, et Kenji, qui tente plusieurs actions contre eux, finit par être considéré comme un terroriste. Les sans-abri l'aident en lui montrant par exemple où se trouvent les poubelles les mieux garnies en nourriture. Après la déviation de la ligne 28 du métro, ils trouvent une station fermée et décident d'y établir une base secrète. En 2000, alors que Hama fait le guet à l’entrée de cette base, Kenji vient avec l'un de ses amis d'enfance venu l'aider, Otcho, qui se trouvait à l’étranger. Kenji donne le mot de passe, et Hama les laisse entrer. Ce dernier demande alors à Kenji quand ils vont manger. Celui-ci répond qu'il va poser la question aux autres. Hama continue sa garde en baillant, une batte à la main. C'est la dernière apparition de Hama dans ce tome.

    Volume 5

    Un peu dépassé par les événements, Kenji fait appel à ses amis d'enfance pour l'aider à lutter contre l'organisation d'Ami. plusieurs répondent à l'appel, mais 2 d'entre eux, les jumeaux Yanbo et Maabo, donnent aux autorités l'emplacement de la base secrète de Kenji. La bande de ce dernier parvient heureusement à échapper à l’arrivée des autorités grâce à un rêve prémonitoire de Dieu. Le groupe est cependant obligé de s'abriter dans les égouts, alors que les médias prétendent que la police a trouvé un arsenal dans la station de métro, ce qui est faux car il n'y avait que quelques armes. Par la suite, l'organisation d'Ami fait exploser l’assemblée nationale, faisant accuser la bande à Kenji à sa place. Puis, le 31 décembre 2000, la radio annonce qu'un robot géant sème la panique dans Tokyo, diffusant un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang en quelques instants. Kenji et ses amis décident d'aller affronter ce robot pour laver leur honneur. Mais avant de partir, Kenji demande à sa nièce de 3 ans, Kanna, de rester sagement avec les sans-abri qui, eux, restent silencieux. C'est la seule fois que l'on voit Hama dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 6. Dieu".
    • Statut au volume 5 : Vivant.

    Volume 7

    Dans ce tome, on découvre que Hama a survécu au grand bain de sang de l'an 2000, le soir du 31 décembre. Lors de cette nuit, Ami s'est fait apparemment passé pour le sauveur du monde, Kenji étant considéré comme le grand terroriste responsable du bain de sang, et dirige maintenant le Japon avec un régime autoritaire et dictatorial. En 2014, Hama est toujours sans-abri. Un jour, Dieu, qui est devenu milliardaire grâce à ses rêves et à la bourse, revient dans le quartier après avoir fait un voyage dans l'espace grâce à sa fortune. Il signe des autographes aux vagabonds, qui pourront ainsi les revendre à bon prix. Hama remarque qu'une lycéenne l'accompagne, et qu'elle a reçu elle aussi un autographe. Hama dit à la jeune fille qu'elle a de la chance car d'habitude, Dieu n'en donne qu'aux clochards du quartier, précisant bien que Dieu est le premier touriste japonais de l'espace. Mais quelques minutes après, des policiers viennent disperser, parfois violemment, les vagabonds, qui reviendront plus tard. Par la suite, on apprend que durant la nuit du grand bain de sang, Hama et ses amis écoutaient grâce à la radio ce que faisait la bande de Kenji. Ceux-ci cherchaient celui qui télécommandait le robot géant, mais Fukube est mort en tombant du haut d'un immeuble, tentant d’arrêter un homme déguisé comme Ami. Ensuite, Kenji, Maruo et Otcho se sont dirigés vers le robot, et Maruo a mis dans son camion transportant de la dynamite la chanson "20th century boy" des T-Rex. Les sans-abri et Kanna ont écouté en silence ce vieux rock, et Hama n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 8

    Lors du grand bain de sang de l'an 2000, les vagabonds continuent d'apprendre ce qu'il se produit, grâce aux talkies-walkies. Ils apprennent ainsi que Kenji monte seul sur le robot, qui n'est en fait qu'une grosse baudruche géante camouflée. Il installe les explosifs avec une minuterie mais se retrouve alors face à face avec Ami. Le temps passe, et tout le monde s’inquiète pour Kenji qui ne s'en va pas alors que la minuterie touche à son terme. Et alors que Hama constate qu'il est minuit et qu'ils viennent d'entrer dans le 21ème siècle, une grande explosion se fait entendre à l'endroit où se trouvait le robot. C'est la seule apparition de Hama dans ce tome.

    • Statut au volume 9 : Supposé vivant.

    Chû

    Volume 2

    Ce sans-abri vit avec ses compagnons Hama et He sous un pont, parmi des cartons en guise de maison. Il y a aussi celui qu'ils surnomment Dieu, et qui, un jour de 1997, semble se réveiller en sursaut. Ses copains lui demandent s'il a fait un cauchemar, et Dieu leur répond de ne pas s’inquiéter. Hama et Chû lui disent qu'ils ont justement du souci à se faire car les rêves de Dieu deviennent souvent réalité, notamment quand il a dit à Toku qu'il allait mourir. Hors, Dieu ne veut pas qu'on l'appelle ainsi, ni qu'on la salue les mains jointes, comme en faisant une prière. Chû, He et Hama ont apporté à manger pour Dieu, mais celui-ci veut se débrouiller. Ses amis ne peuvent pas manger sa part, car cela pourrait leur porter malheur, ce qui fait dire à Dieu qu'il ne veut pas d'offrandes non plus. Mais les sans-abris veulent manger en écoutant une histoire. Dieu leur parle alors de bowling et de la piste qui fait 1,06 mètres de large, mais aussi évoque la déviation qui peut être énorme en approchant des quilles, ce qui peut faire la différence entre un strike ou un pneu. Dieu s’arrête ensuite et s’apprête à aller chercher à manger, mais il prévient d'abord Hama de faire attention aux gamins. Les 3 vagabonds ne comprennent pas, mais le soir venu, Chû vient prévenir Dieu que Hama est agressé dans le parc par 3 jeunes voyous. Dieu se rend sur place et réussit à faire fuir les garçons et leur disant des trucs bizarres sur le bowling, et en devinant des choses intimes sur eux. Une autre fois, Chû et Hama viennent voir He car celui-ci semble avoir un souci. En effet, quelqu'un s'est introduit dans son carton et les 3 sans-abris constatent que l'homme a été poignardé. Cet inconnu leur apprend qu'il n'a pas d'argent ni d'assurance et les 3 vagabonds hésitent à appeler les secours. Mais l'inconnu dit être à la recherche de quelque chose. Chû pense qu'il a perdu son portefeuille, mais l'homme cherche un certain Kenji. Dieu intervient alors en disant qu'il s'agit du gérant d'un convini. Il va le chercher, mais demande à Chû, qui sait courir vite, de l'accompagner. Celui-ci ne comprend pas mais va avec Dieu. Une fois dans le convini, Dieu dit à Chû de choisir un bentô. Ce dernier prend celui au gingembre grillé, et Dieu lui dit alors de courir. Et s'il ne le fait pas, il mourra car Dieu l'a vu dans un rêve. Apeuré, Chû s’exécute et fonce à l’extérieur, poursuivi par le gérant. Une fois près de ses camarades, Chû ne veut pas rendre le bentô au gérant. Dieu arrive ensuite et dit que c'est lui Kenji. Du coup, les 3 sans-abris le mène chez l'inconnu, qui demande ce qu'un certain Ami va faire maintenant après avoir répandu un virus à San Francisco. Kenji ne comprend pas mais l'homme lui rappelle qu'il a imaginé cela quand il était enfant, et Kenji se souvient que la prochaine cible devrait être Londres. L'inconnu remet ensuite une sorte de pistolet laser à Kenji, avant de dire que le doute s'est installé en lui quand il a balancé du haut d'un bâtiment un ami de Kenji, Donkey. En effet, selon l'homme, personne ne ment avant de mourir. En apprenant la nouvelle, Kenji devient fou de rage mais il est retenu par les 3 vagabonds. Avant de décéder, l'inconnu remet à Kenji une lettre de Donkey, le prévient de ne pas faire confiance à la police et lui dit qu'il est le seul à pouvoir sauver la terre...

    Volume 3

    Afin que le police ne découvre pas le cadavre de l'inconnu chez eux, les sans-abris décident de le balancer discrètement dans la rivière. Ils espèrent que personne ne les a vu, et le corps va rapidement partir loin de chez eux. Chû s'excust que le Styx n'est pas très propre, puis Hama suggère de prier. Chû espère qu'il ne viendra pas les hanter. Ensuite, Dieu demande à Kenji ce qu'il va faire. Chû lui rappelle que l'inconnu lui a dit de ne pas aller voir la police. Pour Dieu, il ferait peut-être mieux de laisser tomber, même s'il ne sait pas ce que dit Donkey dans sa lettre. Kenji reste muet durant un instant, puis s'en va en courant. He, Hama et Chû pensent qu'il s'enfuit, et ce dernier estime qu'il a raison car ce Donkey s'est déjà fait tuer. Dieu déclare que pourtant, dans son rêve, Kenji ne s'en sortait pas. Et toujours d'après ce rêve, il devrait se lever pour sauver la planète. On ne voit plus Chû par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    Peu après le décès de l'inconnu chez Chû et ses amis, les adeptes d'Ami incendient le convini de Kenji. Celui-ci se retrouvant sans domicile, décide de s'opposer à ce mystérieux ancien camarade de classe de primaire, qui continue à diffuser un virus mortel à travers le monde. Il reçoit alors le soutien et l'aide des vagabonds, qui lui montrent où trouver les poubelles les mieux garnies en nourriture, ou comment trouver un abri. Rapidement entre 1997 et l’été 2000, Kenji mène plusieurs action contre le groupe d'Ami, qui forme un parti politique, le parti de l’amitié. Kenji finit par être considéré par le gouvernement comme un terroriste, mais grâce aux sans-abri, il parvient à établir une base secrète dans une ancienne station de métro, fermée après la déviation de la ligne 28. Là, durant l’été 2000, il amène l'un de ses anciens amis qui était à l’étranger jusque là, Otcho. Chû et He sont en train de manger, et Kenji leur demande d'aller remplacer Hama, qui fait le guet à l’entrée de la station, une fois qu'ils auront fini de manger. Chû répond qu'il n'y a pas de problème, et c'est la seule fois qu'il apparaît dans ce tome.

    Volume 5

    Afin de l'aider dans sa lutte contre l'organisation d'Ami, Kenji est obligé d'appeler ses amis d'enfance à la rescousse. Malheureusement, 2 d'entre eux, les jumeaux Yanbo et Maabo, préfèrent le trahir et révèlent l'emplacement de la base secrète de Kenji aux autorités. Ceux-ci débarquent donc dans la base, mais heureusement, Dieu a eu un rêve prémonitoire et a pu avertir Kenji et ses amis. Le groupe est obligé de se réfugier dans les égouts, dans lequel ils entendent les médias dire qu'un véritable arsenal a été trouvé dans leur ancienne cache, ce qui est tout à fait faux. Ensuite, l'organisation d'Ami fait exploser l’assemblée nationale, tout en faisant accuser la bande de Kenji. Après cela, le groupe s'entraîne pour enlever Manjûme Inshû, le bras droit d'Ami, pour faire sortir ce dernier de sa cachette. Mais le 31 décembre 2000, les médias annoncent qu'un robot géant sème la panique dans Tokyo, diffusant un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. Décidé à aller affronter le danger, Kenji dit à sa nièce Kanna, 3 ans, de rester sagement avec les vagabonds et de ne pas pleurer. Les sans-abri restent silencieux et c'est la seule apparition de Chû dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 2, dans le chapitre intitulé "Chapitre 6. Dieu".
    • Statut au volume 5 : Vivant.

    Volume 7

    Après la nuit du 31 décembre 2000, qui a pris le nom de grand bain de sang, Kenji a été considéré comme le terroriste responsable de cette tragédie, tandis qu'Ami a pris le rôle du sauveur de l’humanité. Celui-ci a ensuite instauré un régime autoritaire et presque dictatorial au Japon. Malgré cela, Dieu, grâce à ses rêves prémonitoires et à la bourse, est devenu milliardaire. Un soir de 2014, il arrive dans le quartier où résident les clochards, et commence à signer des autographes, qui permettront aux sans-abri de se faire un peu d'argent en les revendant à bon prix. Il demande aussi à Chû, aussi présent, comment il se sent, et celui-ci répond en tremblant qu'il se sent couci-couça. Dieu lui suggère de venir à sa maison car il y a encore de la place, et Chû le salue pour le remercier, le considérant vraiment comme Dieu. Quelques minutes plus tard, des policiers débarquent et ordonnent aux vagabonds d’évacuer les lieux car il s'agit d'un lieu public. L'un d'eux saisit Chû par le col et lui ordonne de se lever, alors que le sans-abri est tout tremblant. Par la suite, on apprend que durant le grand bain de sang, les clochards ont écouté ce qu'il se passait grâce à la radio et aux talkies-walkies. Ils ont ainsi entendu que Kenji et ses amis ont recherché une personne qui télécommandait le robot géant, et que Fukube est mort en chutant d'un immeuble, tentant de stopper un homme qui portait le masque d'Ami. Ensuite, Kenji, Otcho et Maruo se sont dirigés vers le robot et, dans le camion transportant de la dynamite, Maruo a mis une cassette avec la chanson "20th century boy" des T-Rex, que les vagabonds ont écouté en silence. On ne voit plus Chû par la suite dans ce tome.

    Volume 8

    Le soir du bain de sang de l'an 2000, les sans-abris continuent d’écouter ce qu'il se passe via les talkies-walkies, et ils apprennent que Kenji monte seul à bord du robot, qui n'est en fait qu'une grosse baudruche géante camouflée, évitant de plus impliquer ses amis. Peu après avoir installé les explosifs, il se retrouve face à Ami. Mais le temps passe et la minuterie des explosifs arrive à son terme, ce qui inquiète ses amis et Kanna. Alors que Hama remarque qu'il est minuit et qu'ils sont donc entrés dans les 21ème siècle, une grande explosion a lieu à l'endroit où se trouve le robot géant. C'est l'unique fois que Chû apparaît dans ce tome.

    • Statut au volume 9 : Supposé vivant.

    He

    Volume 2

    He est un sans-abri de Tokyo qui vit dans des cartons sous un pont avec plusieurs amis dont Hama, Chû et celui qu'ils appellent Dieu, qui fait des rêves prémonitoires. Un jour de 1997, Dieu se réveille en sursaut, et He suppose qu'il a encore fait un cauchemar. Hama lui demande, mais Dieu répond que ce n'est rien et qu'il n'y a pas à s'inquiéter. Mais Hama et He se souviennent que quand Dieu a dit que Toku allait mourir, celui-ci a eu un accident et est décédé à l'hôpital. Les 3 vagabonds saluent Dieu, qui ne veut pas être appelé ainsi. Ensuite, les sans-abris proposent à Dieu à manger, mais celui-ci leur rappelle que ce ne sont pas non plus des offrandes. Mais les copains veulent manger en écoutant une histoire de Dieu sur le bowling. Celui-ci parle donc de la largeur de la piste, du strike, qu'on pense à être au milieu de la piste, que la déviation, au départ de 2 ou 3 degrés, est importante après 18 ou 28 mètres, et que cela fait la différence entre un strike et un pneu. Dieu s'arrête là et va chercher à manger, mais prévient Hama de faire attention aux gamins. Les 3 amis ne comprennent pas mais le soir même, Hama est agressé par 3 jeunes voyous. Il est sauvé par Dieu, qui devine les noms des voyous et leurs habitudes, et qui délire à propos du bowling, provoquant la méfiance des gamins qui partent. Un autre soir, He trouve un homme dans son carton et essaie de le faire partir avec un bâton. Chû et Hama viennent l'aider, et ils remarquent que l'individu est mortellement blessé, probablement poignardé. L'homme n'a ni argent, ni assurance, et He se demande s'ils doivent appeler les secours. Mais l'inconnu ne veut pas et il dit qu'il cherche quelque chose pas loin. He pense que c'est son chien, mais l'homme veut voir Kenji, quelqu'un d'important. A ce moment, Dieu intervient pour dire qu'il s'agit du patron du convini qui est tout près. Il a vu en rêve qu'il allait devoir aller le chercher mais ne pense pas que cela va servir à grand chose. Il demande néanmoins à Chû de l'accompagner car il court vite. Ce dernier revient avec un bentô dans les mains t un homme qui le poursuit. Dieu arrive ensuite et dit qu'il s'agit de Kenji. Les sans-abris l'emmènent donc près de l'homme qui agonise. Celui-ci dit que Kenji est le grand prophète et se demande ce que va faire celui qui a répandu le virus à San Francisco. Ce serait un certain Ami qui a fait cela, et Kenji devrait le connaître car il a tout écrit quand il était gamin. C'est alors que Kenji se souvient que ce devrait être Londres. L'inconnu sort ensuite un prototype de pistolet laser, lui aussi imaginé quand il était gamin. Mais l'homme ne sait pas qui est Ami. Il a d'abord cru que ce serait lui le sauveur, mais quelqu'un lui a ouvert les yeux avant qu'il ne le balance du toit d'un immeuble. En effet, selon l'inconnu, on ne peut pas mentir juste avant de mourir. Quand Kenji apprend qu'il s'agissait de Donkey, il devient fou de rage et veut frapper l'inconnu, mais il est retenu par les vagabonds. L'homme conseille à Kenji de ne pas aller voir les flics et remet une lettre de Donkey avant de mourir, ajoutant juste qu'il est le seul à pouvoir sauver le monde...

    Volume 3

    Pour éviter les ennuis, He, Hama et Chû jettent le cadavre de l'inconnu dans la rivière et espèrent ne pas avoir été vus. Ils disent au cadavre de s'en aller et s'excusent que le Styx ne soit pas très propre. Ensuite, ils prient et He lui souhaite de renaître dans une meilleure vie. Puis, Dieu demande à Kenji ce qu'il va faire. Hama lui conseille de partir et Chû lui rappelle de ne pas aller voir les flics. Dieu est d'accord de laisser tomber, même s'il ne sait pas ce que cet ami d'enfance lui conseille dans sa lettre. Kenji reste muet et finit par s'enfuir. Le contraire aurait étonné He, mais malgré tout, Dieu a fait un rêve dans lequel Kenji ne s'en sortait pas. D'après ce rêve, Kenji devrait se lever pour sauver la planète. C'est la dernière apparition de He dans ce tome.

    Volume 4

    Après la mort de l'inconnu, le convini de Kenji est incendié par des adeptes d'Ami. Le jeune homme, sans domicile, décide de s'opposer à cet étrange leader qui aurait fait partie de sa classe en primaire. Durant les années qui suivent, Kenji mène plusieurs actions contre le groupe d'Ami, qui fonde le parti de l'amitié, et il devient bientôt un terroriste aux yeux du gouvernement. Dans sa lutte, il est aidé par les sans-abri, dont He. Ceux-ci lui trouvent une station de métro abandonnée, suite à la déviation de la ligne 28. Ils lui apprennent aussi où trouver les poubelles les mieux garnies en nourriture. Ensuite, lors de l'été 2000, alors que He et Chû sont en train de manger dans la base secrète, Kenji revient avec l'un de ses anciens amis, Otcho, qui est revenu de Thaïlande où il vivait. Kenji demande aux 2 vagabonds d'aller remplacer Hama, qui fait le guet à l'une des entrées de la station, après avoir fini de manger. Les 2 hommes répondent favorablement, et on ne voit plus He par la suite dans ce tome.

    Volume 5

    Kenji finit par appeler plusieurs de ses amis pour lutter contre l'organisation d'Ami, mais 2 d'entre eux, les jumeaux Yanbo et Maabo, révèlent aux autorités l'emplacement de la base de Kenji. Heureusement, grâce à un rêve de Dieu, le groupe parvient à s'enfuir juste avant l'arrivée de la police. Ceux-ci exagèrent largement le nombre d'armes que possédait la bande à Kenji, qui doit s'abriter dans les égouts. Par la suite, l'organisation d'Ami fait exploser l'assemblée nationale, accusant la bande à Kenji de cette attaque. Ces derniers préparent l'enlèvement de Manjûme Inshû, le bras droit d'Ami, mais le 31 décembre 2000, les médias annoncent des troubles en plein Tokyo, provoqués par l'apparition d'un robot géant qui diffuse un virus mortel vidant ses victimes de leur sang en quelques instants. La bande à Kenji s'apprête à aller affronter le danger, et Kenji demande à sa nièce de 3 ans, Kanna, de rester bien sagement avec les vagabonds, dont He. Ceux-ci restent silencieux, et c'est la seule fois que He apparaît dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 6. Dieu".
    • Statut au volume 5 : Vivant.

    Volume 7

    Tandis que Kenji et ses amis sont partis affronter le robot géant, les clochards restent avec Kanna et écoutent l’évolution de la situation par la radio et des Talkies-walkies. Le groupe de Kenji cherche celui qui télécommande le robot, mais Fukube périt en chutant du haut d'un immeuble, où il tentait d’arrêter un homme déguisé comme Ami. Ensuite, Kenji, Otcho et Maruo se dirigent vers le robot pour le stopper, et ce dernier met une cassette avec la chanson "20th century boy" des T-Rex dans le camion qui transporte de la dynamite. Les sans-abri et Kanna écoutent silencieusement et avec attention cette musique. Finalement, lors de grand bain de sang de l'an 2000, il semblerait que Kenji perde aussi la vie, et qu'Ami le fasse passer pour le responsable de ce carnage. De plus, en 2014, Ami est considéré comme le sauveur de l’humanité et a fini par instaurer un régime autoritaire et presque dictatorial au Japon. He, quant à lui, semble avoir survécu au bain de sang, car en 2014, quand Dieu, devenu milliardaire grâce à ses rêves et à la bourse, vient voir les nombreux sans-abri de Tokyo, l'un d'entre ceux qui viennent demander un autographe ressemble beaucoup à He. C'est la dernière apparition de He dans ce tome.

    Volume 8

    Finalement, lors du grand bain de sang de l'an 2000, Kenji monte seul sur le robot géant, qui n'est en fait qu'une grosse baudruche camouflée, évitant d'impliquer plus ses amis. Il installe les explosifs sur le robot mais alors qu'il se trouve face à Ami, il tarde à partir. Ecoutant la situation grâce aux talkies-walkies, les sans-abris s’inquiètent, quand Hama remarque qu'il est minuit et qu'ils sont entrés dans les 21ème siècle, juste au moment où une grande explosion a lieu à l'endroit où se trouve le robot. C'est la seule apparition de He dans ce tome.

    • Statut au volume 9 : Supposé vivant.

    Fumiya

    Volume 2

    Fumiya est un jeune voyou qui vit à Tokyo en 1997. Avec Kôichi et un autre de ses copains, ils s'amusent à martyriser les vagabonds des parcs. Un soir, ils en trouvent un et le rouent de coups de pied alors que l'homme tente vainement de se protéger. Ils le traitent de fainéant, l'accusant de leur pourrir la vie, et le menacent de le jeter dans la rivière car il dort au milieu des chemins. Soudain, un autre sans-abri leur dit d’arrêter. Les 3 garçons le menacent lui aussi, mais le vieil leur dit de ne pas avancer car il y a une merde fraîche qu'il vient de faire juste devant eux. Les voyous sont écoeurés et c'est alors que le vagabond nomme Fumiya. Ce dernier ne sait pas comment le vieil homme connait son nom, mais celui-ci déclare que le garçon a encore mangé un hamburger dans un restaurant aujourd'hui, ce qu'il ferait tous les jours depuis l’école primaire alors que sa mère lui prépare un repas et l'attend. Fumiya est stupéfait que le vagabond puisse savoir cela, mais le sans-abri dit juste avoir deviné. Il nomme ensuite Kôichi, qui vole de l'argent à ses parents pour pouvoir jouer dans des salles d'arcades. Le vagabond qui est à terre appelle alors son ami Dieu, mais celui-ci nie s'appeler ainsi. Il dit ensuite que pour faire un strike au bowling, il faut lancer la boule de toute ses forces en plein milieu. Et quand il reste une quille de chaque côté, cela s'appelle un split, ce qui empêche de faire un spare. Il faut alors dévier le tir. Les 3 voyous ne comprennent pas ce que dit le sans-abri et ils commencent à prendre peur. Effrayés, ils préfèrent prendre la fuite, et Fumiya n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 6. Dieu".
    • Statut au volume 5 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 9 : Inconnu.

    Kôichi

    Volume 2

    Il s'agit d'un jeune voyou qui sévit avec ses copains contre les mendiants et vagabonds qui traînent dans les parcs. Un soir, avec Fumiya et un autre de ses amis, ils trouvent une victime, qui dormait dans le chemin, et commencent à le frapper, le ruant de coups de pied, alors que le sans-abri essaie péniblement de se protéger. Ils le traitent de fainéant et l'accusent de leur pourrir la vie, menaçant aussi de le jeter dans la rivière. C'est alors qu'un vieux sans-abri intervient. Les garçons le menacent de le mettre lui aussi dans la rivière, mais le vieil homme les prévient de ne plus avancer car il y a une crotte juste devant eux qu'il vient de faire. Ensuite, à la surprise des 3 voyous, le vagabond demande qui est Fumiya, avant de lui dire qu'il a encore été au restaurant au lieu de manger le repas préparé par sa mère. Fumiya est stupéfait et demande au sans-abri comment il sait ça. L'homme lui répond qu'il a juste deviné, avant de demander qui est Kôichi. A lui , il dit qu'il a encore volé de l'argent à ses parents pour aller jouer dans une salle d'arcades, alors que ces parents veulent mettre cet argent de côté pour les études de leur fils. Là aussi, le vieil homme a deviné, et c'est alors que le vagabond à terre appelle son ami Dieu. Pourtant, ce dernier rétorque qu'il n'est pas Dieu, avant d'expliquer qu'au bowling, il faut lancer la boule de toutes ses forces au milieu de la piste pour faire un strike. Mais, s'il y a une quille de chaque côté, cela se nomme un split, et on ne peut pas faire de spare dans ce cas. A ce moment, il faut dévier le tir. Les 3 garçons, paniqués en entendant les paroles de ce vieux fou, préfèrent se tirer. Kôichi n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 6. Dieu".
    • Statut au volume 5 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 9 : Inconnu.

    Erika

    Volume 2

    Erika est une jeune employée d'un convini dirigé par Kenji Endô et sa mère. La jeune femme a un gros défaut de prononciation, disant "bonzour" à la place de "bonjour", et "merchi" à la place de "merci". De plus, elle ne semble pas très motivée par son travail et ne sourit pas. Mais alors que le chiffre d'affaires n'augmente pas, le responsable régional de la franchise "King mart" vient voir le convini pour voir ce qui ne va pas, et pointe le bébé que porte Kenji dans son dos. Erika, elle, continue à faire son travail sans broncher, toujours avec son défaut de prononciation. C'est la dernière apparition d'Erika dans ce tome.

    Volume 3

    Une nuit, le convini accueille beaucoup plus de clients que d'habitude. La mère de Kenji demande à Erika de venir l'aider à la caisse une fois qu'elle aura rangé les bentô, mais la jeune fille lui répond qu'elle vend les bentô avant même de les ranger. Ensuite, les clients se montrent de plus en plus pressants et inquiétants. Ils passent derrière le comptoir et s'emparent de force du bébé de la soeur de Kenji, Kanna. Mais comme le bébé se met à pleurer, les clients se refilent la petite fille qui finit par atterrir dans les bras d'Erika. Mme Endô dit à celle-ci de s'en aller, mais Erika répond que Kanna pleure. Mme Endô lui hurle à plusieurs reprises de s'enfuir, ce que la jeune fille finit par faire, même si elle dit qu'elle est nulle à la course. Elle sort du magasin, poursuivie par les curieux clients. Elle fait le tour du quartier et constate que celui-ci est bouclé par ces gens étranges. Elle revient donc dans le magasin, devenu vide, mais le bébé ne pleure plus. Mme Endô se dépêche de fermer la porte du convini avec de la corde, alors qu'Erika en a marre. Par contre, ils ne peuvent pas s'enfuir car la porte de derrière est fermée à clé. Les agresseur cassent la vitre et entrent, mais c'est Kenji, de retour, qui s'empare de Kanna. Mme Endô, son amie et Erika sortent du magasin en suivant Kenji, protégés dans leur fuite par une amie de Kenji qui a un chien. Celle-ci les rejoint peu après pour les prévenir que le convini est en feu. On ne voit plus Erika par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 7. Le tiroir de Kiriko".
    • Statut au volume 5 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 9 : Inconnu.

    Moroboshi

    Volume 2

    Cet homme était le prétendant de Kiriko Endô en 1994. Il était cadre supérieur dans la société dans laquelle il travaillait et écrivait ses lettres à Kiriko à la main. Un jour de 1994, il arrive chez les Endô et annonce qu'il va partir pour Kuala Lumpur dans 2 jours. Il ajoute que son avion décolle à midi et demie, et qu'il a acheté un ticket pour la jeune femme. Il dit qu'il l'attendra, mais qu'elle n'est pas obligée de venir. Il lui remet ensuite un papier avec son adresse là-bas, répétant qu'il l'attendra toujours. Puis, il lui dit au revoir, la salue et s'en va. Il arrive à la station ferroviaire, regarde sa montre, et alors que le train arrive en gare, quelqu'un le pousse. Atterrissant sur les rails, Moroboshi est tué sur le coup par le train. Nous n'en apprenons pas plus sur Moroboshi dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 8. L'amoureux de Kiriko".
    • Statut au volume 5 : Tué après avoir été poussé sur les rails du train par le tueur d'Ami.
    • Statut au volume 9 : Tué après avoir été poussé sur les rails du train par le tueur d'Ami.

    Le tueur d'Ami

    Volume 2

    En 1994, ce jeune homme, dont le nom ne nous est pas révélé, pousse Moroboshi, un cadre supérieur qui était le prétendant de Kiriko Endô, sur les rails juste avant le passage d'un train. Alors que tout le monde panique pour appeler les secours, pensant à un suicide, le jeune homme s'en va tranquillement, les mains dans les poches. En sortant de la gare il s'approche d'une lycéenne qui devait prendre le train mais qui, à cause des réparations, va être en retard pour son examen. Le garçon dit qu'il a aussi un examen et qu'il va devoir prendre son vélo. Il propose à la jeune fille de l'emmener mais il comprend qu'elle va refuser. Celle-ci prétend que son vélo est devant la gare, mais peu après, le tueur la retrouve dans une file, et il lui tapote l’épaule pour lui montrer que lui est à vélo. En fin de journée, le jeune homme croise à nouveau la lycéenne, dont le vélo est bloqué par d'autres vélos, tombés dessus. Il récupère le sien et aide la jeune fille, tout en lui demandant si elle a pu passer son examen. Celle-ci répond qu'elle a eu 20 minutes de retard, et lui explique qu'il a eu assez de temps mais qu'il y a une question à laquelle il n'a pas répondu. La fille admet qu'elle aussi, et ils éclatent de rire. Ensuite, le tueur suggère d'aller manger quelque chose, et la lycéenne accepte. Plus tard, le jeune homme rencontre dans un hôtel Manjûme Inshû, le numéro 2 d'une organisation dirigée par un homme qui se fait appeler Ami. Manjûme demande si les conseils d'un manuel que le jeune homme a donné sont efficaces, mais si c'est pour une autre personne que lui. Le garçon répond que oui, et qu'il est facile de faire craquer les filles. Ces conseils marcheraient encore mieux avec Ami. Celle qu'il vise en ce moment s'est fait larguée par son copain, et c'est encore plus facile avec ce genre de nana. Par contre, il trouve difficile de devenir un véritable ami. Manjûme lui demande s'il se sent en phase avec l'espace, et le tueur répond qu'il perçoit à peine la grandeur d'Ami. Selon Manjûme, celui-ci aurait de l'estime pour le jeune homme, qui cherche juste à lui faire plaisir. Manjûme trouve que le garçon s'est bien débrouillé sur le quai, et le tueur dit qu'il a juste poussé. Pourtant, pour Manjûme, il n'y a pas de petits actes pour Ami. Le jeune homme dit que depuis qu'il est jeune, il a toujours rêvé d’être tueur. Il n'a jamais aimé les héros ou les défenseurs de la justice de mangas ou de séries télé. Pour lui, les méchants sont toujours meilleurs. Manjûme lui rappelle que dans les séries, ce sont pourtant eux les perdants, mais le jeune homme lui rétorque qu'ils sont dans la réalité. Un autre soir, le tueur embrasse la lycéenne, et celle-ci dit qu'elle doit rentrer à cause de son père. Le garçon aimerait savoir ce que cet homme fait dans la vie, mais l'adolescente n'aime pas trop en parler, car il apparaît des fois sur la chaîne éducative. La jeune fille dit que son père est le professeur Shikishima, spécialisé dans la robotique. C'est la dernière fois que l'on voit le tueur d'Ami dans ce tome.

    Volume 4

    En l'an 2000, le tueur a réussi à convaincre Rena Shikishima, la fille du professeur Shikishima, d'adhérer au groupe d'Ami. Alors que la jeune femme travaille au "Papaya paradise", un club de prostitution, le tueur vient la chercher tous les soirs après son travail. Mais tous les 2, ainsi qu'Ami, savent bien qu'ils sont observés par Kenji, qui est en l'an 2000 considéré comme un terroriste par le gouvernement, après plusieurs actions contre le groupe d'Ami. Un soir, ils font en sorte que Kenji viennent parler à Rena, et celle-ci fait semblant d'être prisonnière du tueur, laissant filtrer l'information comme quoi le robot géant fabriqué par son père serait à Kasumigaseki. Une fois Kenji parti, le tueur vient féliciter Rena, l'applaudissant et disant qu'une grande comédienne est née. Il ajoute qu'Ami sera content. Le tueur n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 9. L'homme derrière".
    • Statut au volume 5 : Supposé vivant.

    Volume 8

    Dans la nuit du 31 décembre 2000, Ami lance anonymement un robot géant sur Tokyo qui diffuse un virus mortel, vidant ses victimes de leur sang en quelques instants. Il fait en sorte que ce soit Kenji et ses amis qui soient accusés de cette attaque, avant d'envoyer Manjûme, le seul député du parti de l’amitié, au gouvernement pour leur annoncer qu'ils ont trouvé un vaccin au virus. De plus, Ami part faire face à Kenji, qui fait exploser le robot avec de la dynamite. Finalement, Ami et son groupe sont considérés comme les héros de cette tragédie, et les dirigeants du parti de l’amitié, dont Manjûme, Rena Shikishima et le tueur, sont invités aux Nations Unies. Ils sont chaudement applaudis et Manjûme débute un discours dans lequel il dit ne pas mériter les applaudissements car ils ont fait ce que chacun aurait fait. Il choisit ensuite de montrer les dures images d'une vidéo d'Ami, qui aurait été blessé par l'explosion du robot en luttant contre le terrorisme. Dans celle-ci, Ami apparaît le visage couvert des bandages, ce qui ne permet pas de le reconnaître. C'est la dernière apparition du tueur dans ce tome.

    • Statut au volume 9 : Supposé vivant.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la troisième suite de la liste des personnages de 20th century boysCeux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Mr Sekiguchi

    Volume 10

    Dans un souvenir dans lequel Mr Sekiguchi était encore enseignant pour la classe de Kenji et de ses amis, l'instituteur annonce aux élèves que les photos de l'excursion qu'ils ont faite sont arrivées. Il leur demande d’écrire sur une enveloppe le numéro de celles où ils apparaissent, et de mettre l'argent correspondant dans l'enveloppe. Une autre fois, Mr Sekiguchi vient aider le petit Kiyoshi Sada, surnomme Sadakiyo, qui s'est fait tabasser par d'autres élèves. Il lui demande s'il peut se relever, sachant qu'il arrive cependant trop tard pour aider le jeune garçon. Mais une année, avant la fin des vacances d’été, Sadakiyo a déménagé et l'a annoncé dans une lettre, ajoutant qu'il s’était fait un ami. Mr Sekiguchi lui a répondu de manière positive, se disant content pour le jeune garçon, et dans les quelques années qui suivirent, l'enseignant a envoyé à Sadakiyo une carte postale pour la nouvelle année. Ensuite, entre 1997 et 2000, Mr Sekiguchi apprend par les médias que Kenji est finalement considéré comme un terroriste par le gouvernement, s'attaquant au parti de l’amitié et à son leader, Ami. Puis, le soir du 31 décembre 2000, un robot géant apparaît en plein Tokyo et fait de nombreuses victimes en diffusant un virus mortel qui les vide de leur sang en quelques instants. Le parti de l’amitié fait parvenir un vaccin à ce virus et Ami part s'opposer à ce robot, survivant à de nombreuses blessures quand une explosion finit par détruire le robot. Cet événement est surnommé le grand bain de sang de l'an 2000, et Ami devient un héro, tandis que Kenji est considéré comme le terroriste responsable de cette tragédie. Mr Sekiguchi, lui, continue sa vie, et en 2014, il est en maison de retraite. Un soir, une employée vient dans sa chambre et éteint la télévision que Mr Sekiguchi ne regarde de toute façon pas, avant de lui dire qu'il a une visite malgré l'heure tardive. L'ancien instituteur regarde et reconnaît Sadakiyo malgré les années, accompagné d'une lycéenne. Il se lève et se met à chercher dans un tiroir. Les visiteurs s'en vont, et l'ancien enseignant leur demande d'attendre. Il sort alors une photo de Sadakiyo lors de la fameuse excursion qu'il avait toujours voulu lui donner, et qui était la seule où l'on voit bien le jeune garçon. Mr Sekiguchi déclare avoir reconnu Sadakiyo, qui en a les larmes aux yeux. C'est la dernière fois que l'on voit Mr Sekiguchi dans ce tome.

    Volume 11

    Dans ce tome, on apprend qu'entre le bain de sang de l'an 2000 et l’été 2002, Mon-chan, l'un des camarades de classe de Kenji, est venu voir Mr Sekiguchi pour tenter de retrouver Sadakiyo, et l'ancien enseignant lui a donné une ancienne carte de voeux. En 2014, après être sortis de la chambre de Mr Sekiguchi, Sadakiyo et la lycéenne se dirigent vers le toit de la maison de retraite. Les pensionnaires, eux, sont réveillés par un boucan à l’extérieur. Une jeune fille pénètre dans le bâtiment et déclare qu'ils sont en danger et qu'ils doivent évacuer dans le calme. L'ancien instituteur croit reconnaître Kiriko Endô, la soeur de Kenji, mais la jeune fille dit être sa fille, Kanna. Mr Sekiguchi dit qu'elle ressemble à sa mère par sa manière d'agir et sa voix, et il révèle avoir été son professeur à la fin de la primaire. Mr Sekiguchi se souvient que Kiriko a eu le prix de la ville au "centre de recherche pour les enfants" après avoir étudié des larves de moustiques. Il se rappelle aussi qu'elle voulait devenir bactériologiste. L'ancien enseignant voit alors l'air inquiet de Kanna et lui demande si Kiriko va bien. La jeune fille répond qu'elle n'a jamais vu sa mère, et Mr Sekiguchi craint qu'elle soit morte. Mais Kanna dit qu'elle est partie. L’employée de la maison demande ensuite à l'ancien instituteur de se dépêcher de sortir, et celui-ci obéit car la discipline est pire qu'à l’école. Mais avant de s'en aller, il dit que Kiriko était quelqu'un de bien, au grand sens moral et pas du genre à mépriser la vie humaine. Selon lui, Kanna doit avoir confiance en sa mère. Mr Sekiguchi n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 12

    Quelques temps après la visite de Sadakiyo, alors que l’année 2015 approche, Mr Sekiguchi reçoit un appel d'un homme qui s'excuse de l'appeler aussi tard. L'ancien enseignant lui répond que ce n'est pas grave car ils boivent toujours un thé à cette heure. L'homme dit être un ancien élève de sa classe de primaire, Minamoto, aussi appelé Yoshitsune. Mr Sekiguchi se souvient alors de la réunion des anciens élèves en 1997. Yoshitsune appelle justement à propos de cette réunion, et aimerait connaître le nom de l’élève qui avait tordu les cuillères, si l'ancien instituteur s'en rappelle. Mais Mr Sekiguchi répond qu'il ne peut pas car il a juré d'emporter ce secret dans la tombe. Yoshitsune le supplie de lui révéler la vérité, mais l'ancien professeur dit que c'est impossible, tout en s'excusant. Yoshitsune décide alors de dévoiler lui aussi un secret qu'il s’était promis d'emporter dans la tombe. Il admet que c’était lui, Kenji et leurs copains qui avaient piétiné les plates-bandes du directeur en y mettant de la terre pleine de mauvaises herbes, en voulant faire comme dans le film "La grande évasion", alors que Mr Sekiguchi avait dit au directeur que ce ne pouvait pas être l'un de ses élèves. L'ancien enseignant n'a donc plus de raison de se taire et révèle celui qui avait tordu les cuillères. On apprend à la fin du tome que cet élève était Fukube.

    • Statut au volume 13 : Supposé vivant.

    Volume 16

    Dans un souvenir remontant juste après l'exposition universelle de 1970 à Osaka, Mr Sekiguchi accueille ses élèves de primaire pour le second semestre. Il leur dit de se concentrer pour repartir plein de courage. Mais il a d'abord une annonce à faire, celle du départ de Sada Kiyoshi, qui a changé d’école. Même si celui-ci n'est pas resté longtemps parmi eux, il est content d'avoir été dans cette classe. C'est la seule apparition de Mr Sekiguchi dans ce tome.

    • Statut au volume 17 : Inconnu.

     

    Dieu (Kyûtarô Kaminaga)

    Volume 10

    En 2014, quelques temps après avoir rencontré Kyôko, Dieu apprend que Kanna a réussi à réunir dans l’église de Kabukichô les mafias thaïlandaise et chinoise, ainsi que de nombreux SDF, pour qu'ils s'allient afin de protéger le pape qui doit venir prochainement dans ce quartier, et qui serait visé par le groupe d'Ami. Mais un homme qui menaçait Kanna d'un fusil à pompe est abattu et l’église est évacuée. Peu après ces événements, Dieu se rend au restaurant de ramens et y retrouve Yukiji, qui dit l'avoir souvent vu à la télévision. Dieu se demande pourquoi ne pas l'avoir appelé, car sans ce restaurant, ils n'auraient sans doute jamais pu se voir. Yukiji lui répond qu'elle n’était pas sûre s'il était avec ou contre eux, car même s'il a vu les mêmes choses, il se contente de vivre dans la société actuelle. Dieu aimerait savoir si elle a trouvé la réponse, mais Yukiji lui rétorque qu'elle n'en sait rien, mais qu'elle sait qu'il est riche. Alors qu'ils reçoivent leurs plats, Dieu se demande si Yukiji va se battre, mais celle-ci ne répond pas et commence à manger. Dieu, tout en mangeant, dit savoir qu'elle n'est pas du genre à se défiler. C'est la dernière apparition de Dieu dans ce tome.

    Volume 12

    Alors que la nouvelle année approche à grands pas, Dieu décide d'aller passer les festivités avec les autres sans-abri. Il leur amène donc un écran géant qu'il fait brancher, pour regarder ensemble Namio Haru chanter l'hymne de la future exposition universelle de Tokyo. Mais Dieu boit de trop et finit par s'endormir dans le coin. D'autres SDF lui conseille de ne pas rester là car il va prendre froid, mais plutôt de rentrer dans sa grande baraque. Les vagabonds le trouve bizarre car il est venu là alors qu'il pouvait participer aux festivités avec les VIP. Tout d'un coup, Dieu se réveille et dit que le bowling va être à la mode, croyant s'adresser à Kenji. Le sans-abri le rejette, et Dieu se rendort à nouveau, marmonnant à Kenji qu'il ne doit pas mourir avant que le bowling soit à la mode. Mais peu après, Dieu se réveille en sursaut car il a fait un horrible cauchemar. Il se dit que l’année 2015 va être une sale année. On ne voit plus Dieu par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 13 : Supposé vivant.

    Volume 14

    Dans ce tome, on découvre qu'avant de devenir un sans-abri, Dieu était en 1971 un promoteur qui avait fait construire un bowling à la place du terrain vague où Kenji et ses amis avait construit leur base secrète avec des herbes tressées. On apprend cela grâce à une sorte de simulateur qui se trouve à Ami-land, un lieu où on lave le cerveau de ceux qui doutent du régime d'Ami. Kyôko et Yoshitsune, venus de 2014, pénètrent dans la simulation, et Dieu remarque la lycéenne qui enchaîne les strike dans son bowling. Pour lui, c'est une joueuse née. Il l'aborde donc pour qu'elle s'associe à lui afin qu'ils règnent sur le bowling et le monde. Kyôko est apeurée et veut que cet homme la lâche, mais pour Dieu, cette fille est sa déesse de la piste. Un jeune homme essaie d'intervenir mais les employés du bowling arrivent et protègent leur patron. C'est alors que Yoshitsune comprend qu'il s'agit de "l'empereur du mal", celui qui a détruit leur base secrète. Dieu, croyant avoir en face de lui le père de Kyôko, donne sa carte de visite, ce qui permet à Yoshitsune de reconnaître Dieu, tout comme la lycéenne. Pourtant, Dieu répond qu'il y a du vrai et du faux. Le faux étant de dire qu'il est l'empereur du mal, et le vrai étant de dire qu'il est dieu, car il a ouvert 25 salles comme celle-ci dans tout le pays, sentant venir l'engouement pour le bowling, et il va en construire 5 autres prochainement. Il déclare être un visionnaire. Mais pour Yoshitsune, dans 2 ans, le bowling sera complètement passé de mode. Dieu ne croit pas cet amateur, car pour lui, l'engouement ne passera jamais et il va diriger le monde avec Kyôko, sa nouvelle Ritsuko Nakayama, en marquant l'envol du bowling. Yoshitsune le prévient alors qu'il va finir sans-abri, sans voir sa faillite. Yoshitsune le met donc au défi, comme il est visionnaire, de dire ce que vont devenir les enfants dont il a détruit la base secrète, ainsi que le monde. Si Dieu n'avait pas fait cela pour construire son bowling, les choses auraient peut-être été différentes. Yoshitsune s’énerve et les employés de Dieu interviennent pour le maîtriser. Yoshitsune avertit que ce patron passera son temps à dire qu'il n'est pas Dieu dans le futur. Celui-ci ne comprend pas tout, mais il n'estime pas avoir volé l'espace de jeu des enfants, puisque plusieurs jouent aux flippers et jeux d'arcade. Ceux-ci n'aiment pas vraiment jouer dans la boue et bientôt, ils joueront tous à l’intérieur. Yoshitsune admet que ça, c'est une prédiction, et Dieu lui demande s'il est donc d'accord de lui laisser sa fille. Celui-ci n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 16

    En 2014, Ami est tué alors qu'il s’était rendu dans une école primaire le soir. Pourtant, les dirigeants du parti de l’amitié semblent continuer à agir comme si leur leader était vivant. Ensuite, lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle, le pape est présent et fait un discours, alors que le cercueil avec le corps d'Ami a été placé en face de lui. Soudain, à la surprise générale, Ami se lève et s'avance vers le souverain pontife. Un coup de feu se fait entendre et Ami se jette sur le pape, prenant une balle à sa place dans l’épaule. Ne voulant pas être secouru immédiatement, Ami montre au public qu'il est vivant en pointant l'index vers le ciel, comme sur le symbole de son groupe. Par la suite, Ami est guéri et il finit par devenir le président du monde. Dans le même temps, partout dans le monde, des représentants en costume débarquent un peu partout dans le monde, mallette à la main, et diffuse un nouveau virus mortel, semblable au précédent, mais nécessitant la conception d'un nouveau vaccin. Ces événements signent la fin de l’ère chrétienne et le début de l’ère d'Ami, qui décide de soi-disant protéger Tokyo en érigeant un mur tout autour de la ville, maintenant ses citoyens dans une certaine pauvreté. Il met aussi en place une brigade de l’amitié et une brigade de défense de la terre, luttant toujours contre la bande à Kenji dirigée par Yoshitsune. Dieu, lui, attend toujours le boom du bowling dans l'un de ses établissements à l'enseigne "guts bowl". Un jour des gens entrent dans son bowling désert et il les invite à faire une partie. Les enfants lui sont inconnus, mais il reconnaît Otcho, dont il savait qu'il allait venir puisqu'il l'a vu en rêve. Le jeune garçon, Katsuo, se demande ce que mange le vieil homme, et Dieu répond que c'est du corned-beef, et comme il n'y a plus de viande de boeuf, il se contente de ça. Il en propose à Katsuo car il y en a plein d'autres mais dit que ce n'est pas la même chose que du bifteck. En fait, il a rêvé qu'il ne mangerait plus de boeuf, donc il a fait un stock. D'ailleurs, les gens disent que ses rêves ne sont pas prémonitoires, mais des rêves nazes. Cependant, ces derniers temps, il ne rêve plus, soit parce qu'il a fait son temps, soit parce qu'il n'y a plus rien à prévoir, c'est-à-dire la fin du monde. Il demande alors à Otcho ce que fait un gamin s'il a tous les jouets qu'il veut et qu'il ne veut plus rien. Pour Dieu, la réponse est qu'Ami va ranger son coffre à jouets, c'est-à-dire la terre...

    Volume 17

    Deux soldats de la brigade de l’amitié viennent demander à Dieu s'il a vu 2 gamins, et le vieil homme fait semblant d’être dur de la feuille. Les soldats s'en vont et Dieu rentre à l’intérieur du bowling pour prévenir Otcho, Sanae et Katsuo qu'ils ne doivent pas sortir car il y a des patrouilles partout, et qu'ils sont maintenant considérés comme des criminels politiques. Otcho demande si l’église de Kabukichô est toujours là, et Dieu lui répond que c'est en plus toujours le même curé, un de leurs alliés. En effet, Ami a grandi en sauvant le pape, il ne pouvait donc pas détruire une église. Otcho aimerait y aller, et Dieu les emmène dans les sous-sols. Il dit avoir entendu parler de la bande à Kenji, et apprend que tard la nuit, la télévision diffuse un appel à la rébellion armée, et que celle surnommée "la reine des glaces" en serait à l'origine. Il prend ensuite des lampes torches et annoncent qu'on peut parvenir à l’église par les souterrains. Ils descendent dans les égouts, ce qui rappelle à Dieu le bon vieux temps, puis parviennent à un endroit où se trouve un petit trou. Otcho est trop grand pour y entrer, et Dieu estime qu'il va ralentir les enfants. Par contre, des flèches indiquent le chemin. Sanae et Katsuo se mettent donc en route, et une fois partis, Dieu dit à Otcho que ces gamins lui rappellent d'autres frères et soeurs, en faisant référence à Kenji et Kiriko. Une fois de retour au bowling, Otcho raconte comment Dieu a construit son bowling sur le terrain vague où Kenji et ses amis avaient leur base secrète. Mais Otcho ne lui en veut pas, car il ne se souvient même pas quand où comment le terrain a été clôturé. Il ne pensait plus qu'à la préparation de ses examens. Après s’être intéressé à la musique et avoir initié Kenji, il est passé au cinéma, il a aussi arrêté le basket, puis a fait une bonne fac et a trouvé un boulot. Il a toujours vécu ainsi. Dieu lui demande alors pourquoi il a cherché la lumière, et Otcho lui répond que son fils est mort. Pour Dieu, cela s'appelle mûrir. Il se dit aussi que pour les enfants, les jeux ne finissent jamais, mais que les adultes passent à autre chose. C'est alors que Katsuo débarque avec le prêtre de Kabukichô. Celui-ci emmène tout le monde en voiture et rassure ses passagers car la voiture ne sera pas fouillée, appartenant à l’église. Par contre, Otcho apprend que Sanae est allée voir la reine des glaces car ils ont trouvé l'un des hommes de la bande à Kenji venu demander à la reine des glaces de renoncer au soulèvement armé, un espion se trouvant dans ses rangs. Otcho ne peut rien faire mais ne veut plus voir de sacrifices, après ce qu'il a vu de l'autre côté du mur de Tokyo à la fin de l’ère chrétienne. Dieu reste muet, et c'est sa dernière apparition dans ce tome.

    • Statut au volume 17 : Vivant.

    Hama

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 13 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    Chû

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 13 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    He

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 13 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    Fumiya

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 13 : Inconnu.
    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    Kôichi

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 13 : Inconnu.
    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    Erika

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 13 : Inconnu.
    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    Moroboshi

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 13 : Tué après avoir été poussé sur les rails du train par le tueur d'Ami.
    • Statut au volume 17 : Tué après avoir été poussé sur les rails du train par le tueur d'Ami.

    Le tueur d'Ami

    Volume 13

    En 2014, à l'approche de la nouvelle année, le monde apprend avec stupéfaction la mort d'Ami, alias Fukube, tué dans une école primaire par Yamane, l'un de ses anciens camarades de classe et complice. Du coup, les dirigeants du parti de l’amitié, dont fait partie le tueur, se réunissent dans leurs bureaux. Le tueur dit à Rena Shikishima, elle aussi présente, que son parfum ne lui va pas, mais celle-ci lui rétorque qu'il ne peut pas s'y connaître en parfums de première dame. Le tueur lui rappelle qu'elle n'est pas encore première dame puisque son mari n'est pas encore président. De plus, il la préférait quand elle était au papaye paradise et qu'elle sentait le latex. Rena le prévient alors que s'il le dit encore une fois, elle le tue, lui répondant qu'il ne devrait pas s'attacher les cheveux car c'est dépassé. Le tueur dit qu'il perd ses cheveux, donc il montre son front. C'est alors que Manjûme Inshû, le bras droit d'Ami arrive et remercie tout le monde d’être venu après si longtemps. Il avait prévu 12 sièges mais celui de Yamane, abattu par la police, ne sera pas nécessaire. Omuki se demande si Yamane ne leur en voulait pas pour ne pas avoir été invité à l'ONU en 2001. En observant la photo souvenir qui est dans la salle, le tueur se dit que le maquillage arrange toujours les femmes. Omuki se demande ce qu'ils vont faire, et Nishioka rappelle qu'entre l'exposition universelle de Tokyo en mars et la venue du pape, ils ont du pain sur la planche. Il s'interroge si ils doivent la retarder ou l'annuler. Manjûme leur demande de ne pas s'emballer et dit qu'Ami avait laissé des directives. Il ne voulait pas de cérémonie solennelle mais des funérailles discrètes. Certains sont étonnés, mais Manjûme continue en disant qu'une fois que les voix du peuple s’élèveront, il y aura une cérémonie d'envergure planétaire, organisée par des volontaires, et les dons iront aux organismes de recherche virale. Après une réaction émotive de l'un des dirigeants, Rena pose la question de la succession. Nishioka est d'accord, notamment pour le "président du monde", mentionné dans le "nouveau cahier de prédictions", écrit par Ami. Pourtant, Manjûme répond ne pas être aussi ambitieux que les autres le pensent. Néanmoins, ces gens n'accepterons pas de précipitation de sa part, rappelant qu'ils ont juré fidélité à Ami et pas à lui. C'est alors qu'entre dans la pièce Masao Tamura, un autre tueur d'Ami, qui doit normalement être enfermé en prison sous le nom de numéro 13. Celui-ci est persuadé que les prédictions du cahier vont se réaliser. Pour certains, le numéro 13 n'a rien à faire là, mais Masao remarque que l'un des sièges est vide. De plus, il se souvient qu'Ami avait l'habitude de dire de rester unis. Mais Mitsuki se demande s'ils doivent vraiment aller jusqu'au bout et s'ils n'ont pas peur de la mort. Tout le monde reste silencieux, et Mitsuki dit souhaiter en finir. Le tueur n'apparaît plus ensuite dans ce tome.

    • Statut au volume 13 : Vivant.

    Volume 14

    Un soir, alors qu'il pleut des cordes à l'extérieur, Rena vient sonner chez le tueur. Celui-ci se demande ce qu'elle vient faire chez lui à une heure aussi tardive, mais comme elle est trempée, il l'invite à entrer chez lui. Il remarque que le manteau et le sac de marques de la jeune femme sont ruinés, et que son mari, que l'on suppose être Manjûme, n'aura pas de quoi lui repayer les mêmes. Il conseille à Rena d'aller prendre une douche au lieu de grelotter. La femme, sous le choc, se met alors à répéter qu'elle "l'a vu". Le tueur pense qu'elle parle de son mari, et lui rappelle qu'elle savait bien que celui-ci avait une garçonnière. Marmonnant, Rena parle du quartier  de Nishi Azabu, où elle était prêt du loueur de voitures au carrefour. Le tueur lui demande de se dépêcher car ils ne vont pas y passer la nuit, et la femme dit qu'elle l'a vu marcher sur le trottoir. Le tueur comprend qu'il s'agit de quelque chose de plus grave, mais c'est sa dernière apparition dans ce tome.

    Volume 15

    Quelques temps après le nouvel an a lieu la cérémonie d'inauguration de l'exposition universelle de Tokyo. Comme le pape est présent pour l'occasion, il décide de prononcer un discours pour le décès d'Ami. Quelqu'un a d'ailleurs demandé à ce que le corps de celui-ci soit posé dans un cercueil en face du pape. Durant le discours du souverain pontife, Ami se lève de son cercueil, à la stupéfaction générale. Celui-ci plonge sur le pape quand un coup de feu retentit, et il se retrouve blessé à l'épaule à la place du souverain pontife. Ne voulant pas être secouru directement, Ami monte au public qu'il est bien vivant. Plus tard, après avoir été guéri et après avoir salué la foule à l'ancienne assemblée nationale, Ami réunit les dirigeants du parti de l'amitié encore vivants, dont le tueur, certains ayant été éliminés pour s'être opposés à la continuation de la politique du nouveau cahier de prédictions, ou avoir tenté de s'enfuir. Lors de la réunion, Ami constate qu'il y a eu des changements, et donc des ruptures, autre terme pour dire qu'ils ont été tués. Rena est la seule qui ose parler et qui demande qui se cache derrière le masque d'Ami. La femme semble avoir le soutien du tueur qui se montre lui aussi méfiant. Mais Ami répond qu'ils se sont pourtant vu au carrefour de Nishi Azabu. Rena se tourne vers le tueur, et ils comprennent que c'est bien Ami car c'est lui que Rena a vu sans son masque. Ami regarde ensuite le nouveau cahier de prédictions pour voir où ils en sont, et demande si la mère sacrée est arrivée. Un dirigeant répond que Kiriko Endô n'a pas pu fabriquer en grandes quantités des vaccins à leur nouveau virus car l'usine pharmaceutique où elle se trouvait près du lac Michigan, aux Etats-Unis, a été détruite par un incendie. Puis, Ami lit dans le cahier que le téléphone doit sonner, et que tout sera prêt. Après un silence, le téléphone qui se trouve au centre de la pièce sonne effectivement, et Ami y répond. Il dit à son interlocuteur qu'avec un peu de chance, ils se reverront, avant de raccrocher, sous le regard méfiant de tous les dirigeants. On ne voit plus le tueur par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la troisième suite de la liste des personnages de 20th century boysCeux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Mr Sekiguchi

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 21 : Inconnu.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    Dieu (Kyûtarô Kaminaga)

    Volume 19

    Dieu est toujours dans son bowling. Un jour, Namio Haru, un chanteur populaire qui avait chanté l'hymne de l'exposition universelle de Tokyo, vient chez Dieu avec Maruo, qui n'est autre que son manager. En fait, Namio Haru est aussi un ami de Kenji. Tous les 2 viennent avec Kyôko et un jeune guitariste car la vie de ceux-ci est menacée par le gouvernement d'Ami. Par la suite, Maruo et Namio Haru reviennent cette fois-ci avec un producteur de télévision, et Dieu leur demande depuis quand sa maison sert de planque. Namio le remercie pour ce qu'il fait, et Maruo explique que le producteur a vu quelque chose qu'il n'aurait pas dû. Le vieil homme ne sait pas ce qu'il peut faire, et Maruo lui répond qu'il peut emmener ces gens dans les souterrains en cas de danger. Mais Dieu se plaint que ses 2 premiers "invités" ne savent que se remplir le ventre. Kyôko, elle, veut rentrer chez elle car le bowling lui rappelle le simulateur d'Ami-land et elle a des frissons rien qu'en regardant les boules. Dieu l'engueule alors en disant que ceux qui médisent sur le bowling finissent dans l'enfer de la gouttière. Le producteur s’intéresse au bowling, et Kyôko lui montre comment jouer, pendant que le vieil homme estime que ça part de plus en plus en vrille. Devant les interrogations de Maruo et de Namio Haru, il raconte qu'il a connu autrefois un joueur de bowling professionnel qui, lors d'un tournoi où il avait une très bonne forme, était sur le point d'atteindre le score parfait. Mais dans la dixième et dernière manche, il a échoué à une quille près. Ensuite, il s'est retiré sans avoir regagné un seul match. Pour Dieu, la fin est proche, et Maruo et Namio Haru lui demandent s'il en a rêvé. Mais le vieil homme leur répond qu'il ne rêve jamais quand il est là, et qu'il ne sait absolument pas comment cela va se finir. Il n'en a peut-être plus pour longtemps à vivre. Soudain, en regardant Kyôko jouer, il se rend compte de son talent et lui dit de relancer une boule. Kyôko dit que c'est au tour du producteur, mais Dieu lui hurle de recommencer. Kyôko fait de nouveau un strike, et Dieu se jette sur elle en disant que c'est une déesse descendue sur la piste. Il pense à une réincarnation de Ritsuko Nakayama et, les larmes aux yeux, il déclare que le boom du bowling est de retour. Tout d'un coup, il se dit que ce n'est alors pas la fin, et il entend des acclamations. Selon lui, quelque chose d’énorme approche. C'est la dernière apparition de Dieu dans ce tome.

    Volume 21

    En l'an 3 après Ami, Dieu prend Kyôko sous son aile pour qu'elle participe au troisième challenge des stars du bowling. Pendant que l'organisateur donne quelques mots à la presse, Dieu cherche à s'adresser à Kyôko en l'appelant Ritsuko Nakayama. L'adolescente le corrige, mais le vieil homme lui répond qu'elle est la réincarnation de Ritsuko Nakayama, et qu'elle va relancer l'engouement pour le bowling. Pour Kyôko, il peut toujours rêver, et Dieu se met à tousser. Il dit qu'il n'en a plus pour longtemps car il l'a vu en rêve. Mais juste une fois, il voudrait voir l’équipe du Guts bowl gagner. Mais la lycéenne se montre blasée, et le vieil homme comprend qu'elle ne s'est pas laissée prendre. Kyôko lui rappelle qu'il a fait la fête en buvant toute la nuit le soir précédent, et Dieu dit qu'il ne pouvait pas faire autrement car il a fait faillite. L'adolescente pense encore à une blague, mais le vieil homme dit être sérieux. Ses actions se sont effondrées et il a dû revendre le Guts bowl. Kyôko lui répond de ne plus parier sur le bowling puisqu'il peut voir l'avenir. Mais pour Dieu, ils n'ont plus d'avenir si la lycéenne ne devient pas la nouvelle Ritsuko Nakayama. Et pour la motiver, si elle gagne, Dieu lui paie à manger dans l'open café qui vient d'ouvrir, et où ils iront déguster une glace. Mais Kyôko est fâchée qu'on la prenne pour une gamine. C'est alors que l'adversaire de la lycéenne se présente, et traite l'adolescente de môme. Les larmes aux yeux, Kyôko se saisit d'une boule et dit qu'elle fera tout pour être heureuse, tout en lançant la boule, faisant un strike. Plus tard, Dieu et Kyôko rejoignent sur le toit d'un immeuble le groupe de Kanna, qui cherche à trouver un endroit où ils seront à l'abri du nouveau virus qui sera bientôt diffusé par les soucoupes volantes d'Ami. Kyôko a gagné le tournoi mais s'en fout de son prix. Mais Kanna s’étonne car ils sont propres tous les 2, alors que tous ses hommes ont reçu de la peinture, projetée par les soucoupes lors d'une répétition. Dieu dit qu'ils étaient au bowling, que Kyôko a enchaîné les strikes et qu'elle a gagné en un rien de temps. Mais à l'heure du passage des soucoupes, ils étaient à l'open café, à l’extérieur. Tous se rendent rapidement sur place, et ils constatent que le centre culturel où étaient Kyôko et Dieu se trouve près du site de l'exposition universelle. Kanna a trouvé son refuge pour protéger la population de Tokyo. Plus tard, Kyôko se demande si c'est vraiment sûr là-bas, Dieu se demande si Ami n'ira pas salir le lieu avec du sang, et Kanna dit que pour Ami, le site de l'exposition est une terre sacrée. Tous se demandent comment amener la population sur place, et Kyôko interroge Dieu pour savoir s'il a eu une vision. Celui-ci répond qu'il ne voit que le renouveau du bowling. C'est alors qu'on vient leur signaler qu'il y a une chanson bizarre qui passe à la télévision officielle. Ensuite, Ami apparaît à l’écran et dit que jusqu’à présent, toutes ses prédictions se sont révélées exactes. Il ajoute que des soucoupes volantes vont bientôt attaquer, mais juste après, il déclare que toutes ses prédictions sont des mensonges, et qu'il a tout organisé. Il termine en disant que comme Dieu a créé la terre en une semaine, il va la détruire en une semaine, sous le regard horrifié de Dieu et des autres spectateurs...

    • Statut au volume 21 : Vivant.

    Volume 22

    Juste après l'annonce d'Ami, il y a eu durant 2 jours des manifestations et des pillages qui ont été réprimés par les hommes d'Ami. Ensuite, les habitants de Tokyo se sont réfugiés chez eux et se sont barricadés. A un moment, en sortant de son bowling, Dieu constate sur la façade avant de son établissement, une affiche pour un festival de musique qui aura lieu sur le site de l'exposition universelle. Il se dit que c'est peut-être de ça qu'il a rêvé, quand il a vu une foule immense, avant de se rétracter, se disant que ce devait être pour le renouveau du bowling. Cependant, il se demande qui sont les grands artistes que l'affiche annonce. Le soir venu, Dieu se rend à l'endroit où Yoshitsune, commandant de la bande à Kenji, a rassemblé ses troupes. Pendant que celui-ci et Yukiji demandent à ces hommes de rester en vie, tout en les informant de la présence d'un espion à la solde d'Ami, Dieu est dans une tente annexe, en compagnie d'Otcho, mais aussi du professeur Shikishima, celui qui a construit sous la contrainte le robot géant du grand bain de sang de l'an 2000, et qui a construit un autre robot géant pour regagner son honneur de scientifique. En entendant les cris de motivation des hommes de Yoshitsune, Dieu se demande jusqu’où ça va aller, tout en s'interrogeant si Otcho ne devrait pas être avec eux. Otcho répond qu'il n'est pas doué pour cela. Shikishima dit qu'il sera pourtant important de pouvoir piloter son robot jusqu'au site de l'exposition universelle. Otcho dit qu'il est habitué aux trucs inconfortables. Mais pour le professeur, ce n'est pas un véhicule, et il vaudrait mieux utiliser la précieuse télécommande, qu'il garde au cas où. Pour Otcho, cela sonne comme un jeu d'enfant, et se demande quand cela va se terminer. Mais Dieu lui répète que les jeux d'enfant ne finissent jamais, même si les adultes crient. L'enfant ne s’arrête que quand il devient adulte. Peu après, tout en marchant un peu, Dieu dit que Kyôko est forte pour les strikes, et qu'il l'a vu en rêve venir vers lui pour reprendre le Guts bowl. Pour Otcho, c'est un bon présage, mais Dieu lui rétorque que ses rêves ne sont peut-être que ses désirs inconscients. C'est alors qu'un homme vient dire au scientifique que la télécommande a disparu. Soudain, le robot se met à bouger, sous les yeux stupéfaits de Dieu et des autres. Shikishima se lance à sa poursuite mais se retrouve rapidement mortellement blessé à cause de l'effondrement d’échafauds. En voyant ce robot qui est contre eux, Dieu se dit que ses rêves ne sont que des espoirs futiles. Mais Otcho déclare qu'il parie sur ces espoirs et se lance à la poursuite du robot, sans écouter Dieu qui lui demande d’arrêter. Peu après, Dieu fait un rêve, et en se réveillant, il sent que la fin est proche, même s'il ne sait pas qui va gagner. On ne voit plus Dieu par la suite dans ce tome.

    21st century boys, volume 2

    En l'an 3 après Ami, Otcho parvient à arrêter le robot géant de Shikishima en montant à bord. Ensuite, Otcho détruit 2 des soucoupes volantes d'Ami, grâce aux armes du robot géant, et la troisième et dernière soucoupe est percutée par un hélicoptère. Pendant ce temps, les habitants de Tokyo se sont réunis sur le site de l'exposition universelle, où se déroule un concert géant au cours duquel Kenji, toujours vivant, vient participer. Comme Ami est décédé durant ces événements, avec le crash de la dernière soucoupe, les soldats des Nations Unies investissent Tokyo et sécurisent les lieux. Mais ayant eu connaissance d'un projet d'Ami sur une bombe à antiprotons, ils envoient Kenji dans la simulation d'Ami-land. Là, Kenji se retrouve en 1971, débarquant d'une des pistes de bowling de Dieu. Celui-ci hurle à l'inconnu de quitter les pistes avec ses chaussures sales, car c'est le bowling de ses rêves. Il veut mettre le clodo dehors, mais celui-ci lui demande s'il connaît la boite de conserve. Dieu se demande qui c'est, et sent le malheur en lui. Kenji ne s'en étonne pas, et va parler à un Mon-chan enfant, qui joue au flipper, ainsi qu'à son double de cette époque. Il les entraîne à l’extérieur, puis finit par creuser à proximité du bowling, ce qui énerve Dieu car c'est sa propriété. Il essaie de l’arrêter mais rapidement, une boîte en fer apparaît. A l’intérieur se trouvent divers objets dont un morceau de bois où est écrit que la vraie télécommande se trouve dans la base secrète du parc à thème. Kenji demande alors à son double de contacter Kanna, mais celui-ci ne peut pas. Ensuite, le clodo commence à parler tout seul, comme s'il y avait quelqu'un d'autre. Dieu en profite pour prendre une série de pages qui se trouvaient dans la boîte. Sur celles-ci, il est dit qu'une bombe à antiprotons va détruire le monde, qu'un robot géant va écraser la base secrète et appuiera sur un interrupteur, faisant exploser la terre. Dieu trouve que ces gamins ont de bonnes idées. Le Kenji adulte commence à paniquer en voyant ces pages, et veut sortir de la simulation. Dieu lui dit alors qu’après avoir passé les 10 premiers niveaux, il n'y a plus qu'une chose à faire, c'est faire 3 strikes de suite et faire ainsi un punch-out. Kenji finit par sortir de la simulation en retirant son casque. Finalement, en l'an 3 après Ami, Kenji parvient à stopper le robot géant et sauver le monde. Dieu continue de faire des tournois avec Kyôko, et celle-ci lui fait remarquer que le boom du bowling ne vient toujours pas. Dieu lui rétorque que c'est bien pour cela qu'il n'est pas prêt de mourir...

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Vivant.

    Hama

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 21 : Inconnu.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    Chû

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 21 : Inconnu.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    He

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 21 : Inconnu.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    Fumiya

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 21 : Inconnu.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    Kôichi

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 21 : Inconnu.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    Erika

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 21 : Inconnu.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    Moroboshi

    Volume 19

    En 1994, Moroboshi prend un café avec Kiriko, et il lui demande si elle a réfléchi à sa proposition. La jeune femme ne répond pas et Moroboshi préfère laisser pour l'instant leur avenir de côté. Il dit qu'il a vu beaucoup d'actes médicaux, et que la médecine a besoin de Kiriko, mais celle-ci dit qu'elle n'est pas faite pour cela. Moroboshi sait que l'université publique ne l'a pas prise, mais elle pourrait toujours aller dans le privé. Cependant, la jeune femme n'a pas les moyens de payer les cours qui sont hors de prix. Pour la motiver, l'homme lui dit que l'on peut devenir ce que l'on veut être, qu'il n'est pas trop tard, qu'elle ne doit pas renoncer et qu'il fera tout pour l'aider. Mais Kiriko répond qu'elle ne peut pas laisser le magasin à sa mère devenue veuve. Moroboshi se demande si Kenji ne peut pas reprendre le magasin, mais Kiriko préfère s'en aller. Moroboshi essaie de la retenir en lui disant qu'il ne l'obligera pas à rester à la maison, et lui propose même de se marier avec elle. Malgré tout, Kiriko s'excuse et part. C'est tout ce que l'on apprendra sur Moroboshi dans ce tome.

    • Statut au volume 21 : Tué après avoir été poussé sur les rails du train par le tueur d'Ami.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Tué après avoir été poussé sur les rails du train par le tueur d'Ami.

     

    Le tueur d'Ami

    Volume 19

    Après le retour d'Ami lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle, comme inscrit dans le nouveau cahier de prédictions, des représentants en costume et portant chacun une mallette et un masque à gaz sont apparu un peu partout à travers le monde et on commencé à diffuser un nouveau virus mortel. Ami est devenu président du monde et l’ère chrétienne a pris fin pour devenir l’ère d'Ami. Celui-ci a bâti un mur tout autour de Tokyo. A l’extrémité nord de ce mur se trouve un poste frontière. Le tueur d'Ami réside dans le fort de l’armée du Kantô, qui se trouve à ce poste, dans la partie intérieure du mur. Le fort n'est cependant qu'une façade, et l’armée du Kantô n'est pas une vraie armée. En l'an 3 après Ami, c'est-à-dire en 2017, le tueur s'identifie à tous les méchants de mangas et se demande si personne ne veut essayer de le vaincre, lui qui est l'incarnation du mal. Mais soudain, sur les écrans qui montrent l'autre côté du mur, il reconnaît Kenji, malgré son changement de look et de nom. Celui-ci et tous les habitants du poste frontière ont des laisser-passer qui semblent vrais, ce qui est impossible. Mais le tueur accepte d'ouvrir les portes car il attendait ce moment. En effet, Ami a toujours gagné, et le mal, si attirant, semble invincible. Pourtant, Kenji semble venir comme un justicier. La nuit venue, Kenji se faufile seul dans le fort et se retrouve face au tueur, qui déclare l'avoir reconnu. Dans un flashback remontant à 1989, le tueur est déjà occupé à observer Kenji. Celui-ci traverse la rue, et voyant une vieille dame de l'autre côté, décide de s'arreter en plein milieu, malgré les klaxons des voitures à cause du feu devenu rouge, afin de permettre à la vieille dame de traverser en toute sécurité. Dans une librairie, Kenji voit quelqu'un commettre un vol, et il lui conseille de ne pas le faire. Le voleur le bouscule en sortant, après avoir remis la revue à sa place. Plus tard encore, Kenji fait fuir un pyromane en jouant de la guitare. Le tueur intervient alors en lui disant qu'il a fait 3 bonnes actions en une journée, et qu'il est le justicier qu'il cherchait. Kenji joue alors les modestes. Le tueur lui demande s'il fait partie d'un groupe, et Kenji lui donne un billet pour son concert. Ensuite, le tueur part dans un convini, vole un bouquin puis, avec le ticket de concert, allume un incendie tout en ricanant. Ensuite, en 1994, 2 ans après avoir rejoint le groupe d'Ami, le tueur reçoit du gourou une cassette audio d'une femme qu'il a fait suivre. Le tueur écoute et reconnaît la voix de Kiriko, la soeur de Kenji. Ami lui présente ensuite la photo de Moroboshi, le prétendant de Kiriko, demandant au tueur de le faire rompre. Cela convient au tueur, qui pense néanmoins que c'est mal. Mais pour Ami, dans son univers, il n'y a ni bien, ni mal. Le tueur répond que de toute façon, il préfère le mal. Cependant, il n'est pas sûr que sous le masque, ce soit la même personne que la dernière fois, tout en ajoutant que cela lui importe peu. Puis, après la mort de Moroboshi, dans un café, Ami, alias Fukube, parle avec Kiriko, et lui dit presque exactement la même chose que Moroboshi. Le tueur, qui se trouve derrière Ami, ne peut s’empêcher de pouffer de rire en entendant cette scène qu'il trouve ridicule. En l'an 3 après Ami, le tueur déclare à Kenji qu'en 2000, il a enlevé la fille du professeur Shikishima, et qu'il a construit le robot géant du grand bain de sang. Il rigole de tous les morts qu'il y a eu, mais continue en disant que c'est lui qui a donné les mallettes aux représentants portant des masques à gaz. Il prétend être le mal ultime, avant de menacer Kenji de son arme. Mais Kenji déclare que de toute façon, rien n'est réel. Le tueur n'a pas construit le robot, mais le scientifique, et quand il a donné les mallettes, il a été manipulé. Le tueur est énervé, et quand un soldat vient lui dire qu'il y a une émeute et que les habitants attaquent le château, il lui dit de tous les tuer. Kenji dit qu'il se contente de parler et le tueur n'arrive pas à appuyer sur la gâchette. Kenji révèle son identité et dit que depuis le bain de sang de l'an 2000, il n'a pas cessé de fuir pour sauver sa peau. Mais à l'ouverture de l'exposition universelle en 2015, il s'est arrêté de fuir, et après avoir pleuré durant 3 jours, il a décidé de devenir un justicier. Tout en s’avançant vers le tueur, il lui demande pourquoi ça le mine d'avoir tué Moroboshi, ajoutant qu'il n'est pas le mal. Le tueur veut retourner l'arme contre sa tempe, mais Kenji l’arrête, lui disant que c'est plus cool d’être un justicier. Le tueur a perdu, et on ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    Volume 20

    Nous retrouvons le tueur le soir du grand bain de sang, le 31 décembre 2000. Cette nuit-là, Kiriko cherche à pouvoir parler avec Fukube, alias le premier Ami, mais seul le tueur se tient dans les escaliers. La jeune femme demande ce que comptent faire Fukube et son groupe, car l'an 2000 est bientôt terminé. Le tueur constate qu'en effet, c'est bientôt le 21ème siècle, mais Kiriko insiste, et aimerait savoir ce qu'ils vont faire à l’humanité. Le tueur aime cette formulation, mais Kiriko en a marre et exige de voir Fukube. C'est alors qu'à la télévision, les journalistes annoncent lors d'un flash spécial l’arrivée du robot géant en plein Tokyo. Le tueur annonce donc que le grand bain de sang a commencé, sous les yeux horrifiés de Kiriko. C'est la seule fois que le tueur apparaît dans ce tome.

    • Statut au volume 21 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Supposé vivant.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique