• Monster : Personnages (Tomes 9 à 15)

    Voilà la suite de la première page des personnages de Monster.

     

    Kenzô Tenma

    scan 549Volume 9

    Toujours caché en haut d'une étagère de la bibliothèque universitaire de Munich, Tenma se rappelle le jour où il a soigné Johann et quand il a disparu. Il se remémore aussi son enfance quand il jouait à cache-cache et que personne ne le trouvait. Le lendemain matin, il commence à se préparer en visant la tribune installée pour l'événement. Mais au moment de tirer, la main du japonais tremble et il n'arrive pas à presser la gachette. Quand enfin, il reprend le dessus, Robert se trouve à ses côtés et le frappe avec la crosse de son arme avant de se saisir du fusil. Cependant, le tueur s'apprête à tirer sur Schuwald et Tenma se jette sur lui et les 2 hommes tombent de l'étagère. Au sol, le japonais est frappé par Robert afin qu'il reste tranquille. Bien que blessé, Tenma rampe jusqu'au revolver du tueur pour s'en emparer. Et quand celui-ci se retourne pour montrer le feu qui s'est déclenché dans la bibliothèque, le japonais n'hésite plus et lui tire dessus à 2 reprises, le faisant basculer par dessus le balcon. Gêné par la fumée, Tenma descend ensuite dans la salle principale avant de se diriger vers la porte de sortie qui est fermée. Il tire sur les gonds puis l'enfonce avec d'autres personnes présentes. Une fois cela fait, il retourne à la recherche de Johann. Mais au moment où il est face à lui, ni le japonais, ni Nina qui vient d'arriver elle aussi, ne parviennent à appuyer sur la détente. Tenma sort ensuite Schuwald du brasier, et ce dernier lui donne un rendez-vous afin de lui livrer un message. Sur place quelques jours plus tard, Tenma croise Karl, le fils du vieil homme, qui lui remet une adresse en disant que la mère des jumeaux est sans doute vivante à Prague.

    scan 550Volume 10

    Après le message reçu par Karl, Tenma se rend à la gare de Dresde afin de prendre le train pour Prague. Durant le trajet, il fait connaissance d'un curieux personnage qui est déjà allé au Japon et dont le fils est mort. Mais après le passage d'un policier des frontières, cet homme révèle connaître le nom du japonais et le prévient que le policier n'a pas été dupe du faux passeport. Tenma saute alors du train en marche, couvert dasn sa fuite par cet étrange personnage qui le rejoint un peu plus loin et qui dit s'appeler Grimmer. Les 2 hommes font un bout de chemin ensemble et continuent leur conversation. Grimmer dit que pour lui, Tenma est innocent mais celui-ci avoue avoir tiré sur un homme qui est sans doute mort maintenant. Au moment de se quitter près de la frontière, Grimmer enoucrage le japonais en lui disant que tout le monde fait des erreurs. Bien plus tard, Tenma se trouve près de l'enseigne des 3 grenouilles et y croise le jeune inspecteur Suk qu'il ne connaît pas.

    Volume 11

    Tenma a trouvé l'enseigne des 3 grenouilles et interroge un passant sur ce qu'il sait. Celui-ci lui révèle qu'une belle femme y habitait avec son enfant mais qu'ils ont été emmenés un jour par des personnes dans une voiture noire en pleine guerre froide. L'enfant semble être revenu et un incendie s'est déclenché dans l'appartement où ils vivaient. Le japonais est persuadé qu'il s'agissait des jumeaux. Tenma part donc enquêter sur l'ancienne police secrète tchécoslovaque dans les bureaux d'un journal allemand de Prague. En parlant avec un journaliste, il apprend que l'inspecteur Suk, qui a découvert des liens entre la police actuelle et l'ancienne police secrète, est soupçonné d'avoir abattu 2 membres de la police spéciale. De plus, les ripoux supposés ont été curieusement tués par des bonbons au whisky contenant des relaxants musculaires. Faisant le lien avec Johann, il va voir la mère de Suk à l'hôpital et obtient l'adresse de l'endroit où il allait s'amuser étant jeune. Sur place, il surprend un sniper qu'il assomme puis se dirige vers le bâtiment d'en face où il découvre que tous les agresseurs de Suk, qui est blessé par balles, et de Grimmer sont presque morts. Tout en soignant tout le monde, Tenma apprend que Grimmer a une double personnalité en la personne d'un héro de télévision, Magnificient Steiner, et que c'est lui qui a frappé violemment les hommes qui étaient venus les attaquer. Le japonais et Grimmer partent en laissant les services de secours s'occuper des blessés. Cependant, quand ils décident de se rendre à l'hôpital pour y voir et innocenter Suk, ce dernier n'a jamais été admis et a disparu. A la sortie de l'hôpital, 2 hommes leur demandent de les accompagner. Arrivés à un restaurant, ils sont accueillis par le colonel Ranke, ancien chef de la police secrète. celui-ci propose d'échanger Suk contre la cassette audio contenant des informations sur l'origine de Johann, et qui a été découverte par Suk et Grimmer. Ce dernier avoue avoir été au 511 kinderheim et Ranke lui demande s'il se souvient de son neveu, un autre pensionnaire de l'orphelinat. Ce n'est qu'en sortant du restaurant que Grimmer se souvient et le fait savoir à Ranke. Le lendemain, les 2 hommes n'acceptent pas le marché mais veulent bien faire écouter la cassette. C'est à cette occasion que Tenma raconte son récit. Ranke révèle alors l'existence d'un homme mystérieux, Franz Bonaparta, qui écrivait des livres pour enfants et qui est sans doute allé aux 3 grenouilles. Grimmer et le japonais vont récupérer la mère de Suk qui détient la cassette, afin qu'lle puisse voir son fils. ais en écoutant l'enregistrement, ils constatent tous les 3 que Johann a effacé une partie quand il a rendu visite à la vieille femme à l'hôpital un peu plus tôt, déclarant qu'il sait où il doit aller à présent.

    Volume 12

    Sans nouvelle piste, Tenma et Grimmer reviennent à l'endroit où habitait et où avait été tué l'ancien direceteur du 511 kinderheim. Ils y trouvent des messages des orphelins dont celui-ci s'occupait et décident d'aller leur rendre visite. Peu après, Grimmer fait part au japonais de sa difficulté à laisser exprimer ses émotions quand soudain, les orphelins arrivent en panique, disant que l'un d'entre eux, Milosh, a disparu alors qu'ils recherchaient le vrai assassin de leur précédent tuteur, une belle fille aux cheveux blonds. En enquêtant sur celle-ci, Tenma et Grimmer apprennent qu'elle s'appelle Anna. Mais en arrivant dans son appartement, il n'y a déjà plus personne. Après que Grimmer ait encore parlé de son fils disparu, le japonais se doute que Johann ne va pas laisser Milosh en vie et va le détruire mentalement avant. Les 2 hommes retrouvent le petit garçon dans une ville frontière, près du quartier des prostituées, sur le point de se suicider. Ils empêchent l'acte et Grimmer parvient enfin à exprimer ses émotions. Ensuite, Tenma commence à enquêter sur l'auteur des livres d'images pour enfants et ses nombreux pseudonymes, Franz Bonaparta. Après s'être assurés que Milosh va bien mentalement, Tenma et Grimmer décident de se séparer. Ce dernier déclare vouloir prendre la responsabilité de tous les meurtres commis pour innocenter Suk, contre l'avis du japonais. Celui-ci compte se rendre à la "villa des roses", un résidence de Bonaparta. Quelques minutes après la séparation, alors qu'il est juste en train de soigner un petit garçon qui s'est blessé, Tenma se fait arrêter par la police tchèque venue en nombre. En prison, il se réfugie maintenant dans un mur de silence.

    • Statut au volume 12 : Vivant.

    Volume 13

    Après son arrestation, Tenma est transféré en Allemagne. Dans le couloir, il croise Runge qui lui dit que les suspects qu'ils craignent le plus sont ceux qui se taisent et ne changent pas d'expession, quoi que l'on dise. A Düssedorf, durant son interrogatoire, il reste silencieux et impassible. Après cela, il est sortit de sa cellule par 2 gardiens pour examinés un autre détenu, Gunther Milch, qui se plaint de fortes douleurs à l'estomac. Le japonais remarque que le détenu simule mais demande aux gardiens de sortir, prétextant une contamination, pour pouvoir lui parler tranquillement. Milch est un champion de l'évasion, simulait pour faire une tentative mais propose à Tenma de l'accompagner. Voyant la ténacité du bandit, le japonais décide de continuer à se battre et dit toute la vérité lors de son prochain interrogatoire. Fritz Verdeman, un avocat célèbre pour ses causes perdues et qui a innocenté son père d'espionnage, est le quatrième avocat à venir voir Tenma. Celui-ci explique avoir choisit de sauver Johann suite à la mort d'un ouvrier turc. Verdeman lui énonce plusieurs noms d'anciens patients qui ont demandé à ce que le célèbre avocat défende le japonais, avant d'accepter cette mission. Un autre jours, un autre avocat vient voir Tenma, mais il se révèle que c'est Robert, le bras droit de Johann, qui a survécu à l'incendie de la bibliothèque de l'université de Munich. Celui-ci déclare avoir l'intention de tuer Eva pour éviter qu'elle témoigne en faveur du japonais, comme elle a déjà vu Johann. Tenma décide alors de s'évader avec Milch. Mais pour cela, il doit avouer tous les meurtres dont on l'accuse et refuser ensuite toutes les visites. Dans un flashback, on voitl japonais plus absorbé par un livre que par Eva. Le jeune homme a même invité celle-ci à un pique-nique, ce qu'elle n'a pas aimé car il fallait s'asseoir à terre. De retour au présent, Tenma et Milch sont transférés dans un fourgon mais l'évasion qui doit avoir lieu tourne mal car le chauffeur renverse le complice de Milch. Le japonais profite néanmoins de l'occasion pour se saisir de l'arme du blessé qu'il examine et s'évade. Après avoir conduit le complice et son amie à l'hôpital, Tenma se sépare de Milch, vole un blouson et va cherche Eva. Pourtant, cette dernière a déjà quitté la chambre d'hôtel dans laquelle elle séjournait...

    Volume 14

    Afin de retrouver Eva, Tenma se rend chez Verdeman, rentre dans sa voiture et le menace de son arme, le croyant complice de Robert. Il lui demande donc où se trouve Eva mais l'avocat ne semble pas savoir de quoi parle le japonais. Verdeman se met soudainement à parler de son père qu'il a innocenté de trahison et d'espionnage mais qui était réellement un espion. L'avocat a fait cette découverte grâce à un carnet qui parle de Bonaparta, et Tenma comprend que c'est ce carnet que cherchait Robert. Ils se rendent donc chez Verdeman qui confie le carnet au japonais, qui lui, trouve une lettre de Johann l'appelant à "la villa des roses", puis se séparent après être passé par la maternité où vient de naître l'enfant de l'avocat. Tenma, grâce à de l'auto-stop, se rend donc de nouveau en république Tchèque, à la "villa des roses" de Bonaparta mais une fois sur place, la demeure vient d'être victime d'un gros incendie. Juste à ce moment, 2 hommes du général Wolf trouve le japonais et lui demandent d'aller voir leur patron à l'hôpital. Là-bas, Tenma apprend que le vieil homme a aussi reçu une lettre de Johann, mais aussi que 46 personnes qui ont disparu en 1981 à "la villa des roses", vont retrouver la lumière, en faisant référence à leurs cadavres découverts sur les lieux. Ensuite, Wolf raconte sa rencontre avec les jumeaux, ainsi qu'avoir choisit le nom du garçon grâce à "le monstre sans nom", le livre d'image d'Emil Sebe, alias Bonaparta, que les enfants avaient avec eux. Enfin, il dit, juste avant de mourir, qu'Eva se trouve avec les membres de l'organisation d'extrême droite dont il faisait partie, et qu'ils se servent d'elle

    Volume 15

    Sur les traces d'Eva, utilisée par une organisation d'extrême droite, Tenma se rend dans le petit restaurant que fréquente son garde du corps, Martin. Après avoir interrogé le tenancier sur cet homme qu'il connaît, il se contente de rester assis devant son café. Martin arrive et devine qui est l'asiatique. Mais comme le japonais ne réponds pas aux question du garde du corps, ce dernier commence à frapper Tenma. Celui-ci veut que l'on relâche Eva ou du moins que l'on le laisse la voir. Hors, le japonais se fait mettre dehors par Martin. Pourtant, Tenma revient le lendemain et s'installe à une table. Et quand le garde du corps vient pour le frapper à nouveau, le japonais sort son arme. Il demande alors qui emploie Martin et ce que fait Eva pour lui. Il apprend alors qu'il s'agit d'un homme à lunettes et que lors d'une soirée à laquelle la jeune femme a été invitée, elle a montré du doigt une personne dont la description ressemble à celle de Johann. Paniqué, et comprenant qu'Eva va se faire tuer, Tenma supplie Martin de lui dire où elle se trouve mais celui-ci sort brusquement du restaurant. Il débarque dans la chambre du japonais le lendemain avec son ami le tenancier du restaurant. Le garde du corps, qui est gravement blessé, révèle le nom de son patron, Peter Čapek, dit que Johann a un adepte et confie Eva, qui se trouve sans doute à la gare, aux soins de Tenma. Martin décède de ses blessures et le japonais va à la gare pour y retrouver la jeune femme qui attend. Il vont ensemble boire un café en l'honneur de Martin et Tenma conseille à son amie d'aller se réfugier chez le docteur Leichwein pour échapper à l'organisation d'extrême droite. Après avoir accompagné la jeune femme jusqu'à son train, le japonais se rend à l'hôtel où séjourne Čapek. Il est cependant repéré par la police et en tentant de s'échapper, il se fait renverser par une voiture. Il se réveille avec une cheville foulée chez Milan Kolas, un immigré tchèque qui vit avec d'autres immigrés de différentes nationalités. Tenma mange avec eux mais après le repas, il remarque de nombreuses photos de Čapek sur un mur d'une chambre. C'est à ce moment que Milan lui avoue qu'il veut tuer cet homme...

    • Statut au volume 15 : Vivant.

    Eva Heineman

    scan 568Volume 12

    Eva est envoyée chez un psychiatre par un homme qu'elle a rencontré, et qui espère la faire arrêter de boire. Il se trouve que ce psychiatre n'est autre que le docteur Leichwein, qui connaît bien Tenma. Cependant, alors qu'elle vient de s'installer pour sa première consultation, Eva voit l'assistante du psychiatre débarquer en panique dans la salle en parlant du docteur Tenma à la télévision. Piquée par la curiosité, Eva entre dans les bureaux pour constater en même temps que Leichwein que le japonais s'est fait arrêter à Prague par la police tchèque. La jeune femme accompagne alors le psychiatre afin d'aller voir Tenma dans sa cellule. Ce n'est que sur le chemin que Leichwein comprend qui est sa patiente. Eva déclare alors que le japonais a détruit sa vie mais aussi qu'elle est la seule à pouvoir le sauver avant d'éclater de rire.

    • Statut au volume 12 : Vivante.

    Volume 13

    Arrivés à Prague, Leichwein demande à pouvoir parler à Tenma tandis qu'Eva attend, mais sans succès. Apres cet échec, La jeune femme retourne à Düsseldorf où est transféré le japonais. Alors qu'elle se trouve saoule à un bar, elle demande à être resservie puis aperçoit des gens qu'elle reconnaît en train de quitter le café. Elle les interpelle vivement, car ils rient d'elle, faisant part de son retour dans la ville. Un peu plus tard, dans sa chambre d'hôtel, Elle boit de l'alcool à la bouteille, se plaignant de ce que les autres pensent d'elle et n'écoutant pas Leichwein qui veut lui parler de quelque chose. Et quand, finalement, elle a écouté celui-ci qui lui demande de raconter ce qu'elle sait sur Tenma et Johann, elle déclare qu'elle ne veut pas et que le japonais souffre comme elle a souffert depuis leur séparation. Elle finit par s'endormir mais à son réveil suite à un cauchemar, elle décrit l'apparence de Johann et Leichwein comprend qu'elle l'a vu. Ensuite, elle accepte finalement de tout raconter au psychiatre et à l'avocat de Tenma, maître Verdeman, mais refuse toujours de témoigner en faveur de son ancien fiancé. Pourtant, quand celui-ci finit par avouer tous les meurtres, la jeune femme est très étonnée. En circulant plus tard dans la ville, elle se souvient que, quand ils étaient encore ensembles, le japonais était toujours très absorbé par son travail et ne remarquait pas la présence d'Eva au café. Et elle n'aimait pas pique-niquer dans le parc car il fallait s'asseoir à terre. Pourtant, aujourd'hui, elle accepte la tartine d'un petit garçon. De retour à son hôtel, elle accepte finalement de témoigner mais elle apprend par la télévision que Tenma s'est évadé. Soudain, elle reconnaît la voix de Robert et s'enfuit et s'enferme immédiatement dans sa chambre où se trouve une cigarette qui n'est à elle, ainsi que l'odeur du tueur de Johann. Elle attend dans sa chambre jusqu'à ce que quelqu'un toque à la porte. Elle ouvre et, sans que l'on sache qui c'est, on apprend un peu plus tard qu'elle a quitté l'hôtel...

    Volume 14

    On apprend dans ce tome qu'Eva n'a pas été retrouvée par Robert mais par l'organisation d'extrême droite à laquelle appartenait le général Wolf. C'est Martin, un homme de main, qui est venu frapper à la porte de la chambre de la jeune femme à Düsseldorf et qui veut l'emmener à Francfort sur ordre de son patron. Eva donne ses affaires à ce garde du corps puis ils s'en vont. Dans le train, Martin ne dit rien et la jeune femme va aller chercher de l'alcool au wagon-restaurant. Dans le couloir, elle voit un homme buvant une bouteille d'alcool et elle en lui demande. Mais Martin intervient et agresse l'autre homme pour s'être approché de celle qu'il doit garder. Une fois à Francfort, au restaurant et ensuite dans un bar, Eva apprend que la mère de son garde du corps était une alcoolo et que c'est pour cette raison qu'il ne boit pas d'alcool. Elle apprend aussi que celui-ci a tué sa compagne ainsi que l'amant de cette dernière. Eva raconte aussi ce qui lui est arrivé et finit par s'endormir à cause de l'alcool. Le lendemain, elle va voir l'employeur de Martin dans une chambre d'hôtel et en ressort avec une mission et une carte de crédit qu'elle peut utiliser à sa guise. Elle en profite pour acheter beaucoup de vêtements pour elle mais aussi pour son garde du corps, car elle veut qui celui qui l'accompagne ait de la classe. Eva, toujours avec Martin, retourne dans des soirées mondaines pour la mission qui lui a été confiée mais se rend compte rapidement qu'elle n'a plus sa place dans ce genre d'endroit, ni d'ailleurs dans un bar minable. Mais, sachant qu'elle sera probablement tuée une fois sa mission effectuée, préfère mourir dans son plus bel apparat.

    Volume 15

    Eva continue à apparaître dans les soirées mondaines et Martin lui annonce que Tenma cherche à la retrouver et à la voir. La jeune femme espère que son garde du corps ne l'a pas frappé puis se dirige vers la sortie, déclarant qu'elle en a fini avec ces soirées. Avant de sortir, elle se fait inviter à dîner par l'homme à lunettes qui l'a engagé pour cette mission particulière. On apprend ensuite que lors de cette dernière soirée, elle a pointé un jeune homme du doigt dont la description correspond à celle de Johann. Après son dîner, Eva est raccompagnée à son hotel par l'homme à lunettes puis est plus tard rejointe par Martin. Elle sait que celui-ci a été chargé de la tuer et elle a déjà bu pas mal d'alcool. Pourtant, l'homme lui demande de fuir avec lui. Eva continue de lui dire de tirer pour en finir jusqu'à ce qu'elle s'endorme sous l'effet de l'alcool. Elle continue de dormir durant toute la journée qui suit et quand elle se réveille finalement, Martin lui dit de se préparer pour s'enfuir seule et aller à l'hôtel où loge Tenma. Mais la jeune femme lui rétorque qu'elle l'attendra à la gare de Francfort pour s'enfuir ensemble. A la gare, un balayeur l'interpelle et sait qu'elle attend un homme et quand celui-ci arrive, il s'agit non pas de Martin, qui est mort, mais du japonais. Tous les 2, il vont dans un petit bar où Eva prend un café en mémoire de Martin qui ne buvait pas d'alcool. La jeune femme se lamente d'avoir été ignoble avec cet homme qui est mort pour elle et Tenma lui suggère de se rendre chez le docteur Leichwein. Le japonais accompagne Eva jusqu'à son train mais une fois dedans, elle se souvient du nom d'un hôtel prononcé par l'homme aux lunettes où pourrait bien se trouver Johann. Elle décide d'en finir elle-même et part se procurer une arme pour pouvoir tirer sur le jeune homme.

    • Statut au volume 15 : Vivante.

    Mr et Mme Liebert

    Ces personnages n'apparaissent plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Tués par inconnu.

    scan 576Volume 14

    Dans un flashback de 1986, nous retrouvons les époux Liebert lors de leur passage à l'ouest. L'homme dit de ne pas s'inquiéter et la femme remet l'épingle à cheveux d'Anna avant de passer tous ensemble devant les journalistes. Quand l'un d'eux demande ses impressions à Mr Liebert, celui répond avoir encore du mal à s'exprimer librement mais leur suggère de regarder les visages des membres de sa famille. Ils parlent ensuite de la situation à l'est mais on n'entend aucune des réponses. Le soir même, il reçoivent la visite de quelqu'un, sans que l'on sache de qui il s'agit. C'est après cette visite que les époux Liebert ont été tués. Il semblerait que ce soit encore une fois Johann le coupable de ce double meurtre.

    • Statut au volume 15 : Tués probablement par Johann.

    Johann Liebert

    scan 551Volume 9

    Johann se présente un peu en retard à la cérémonie de donation de Schuwald à la bibliothèque universitaire. Il se contente d'applaudir et à un moment il tourne la tête et regarde Tenma qui le vise depuis le haut d'une étagère, lui signalant ainsi qu'il sait qu'il est là. Il aide ensuite le vieil homme à se lever et à aller à la tribune, celui-ci se sachant menacé par le jeune homme. Mais Johann révèle qu'il vise les personnes qui sont venus à la cérémonie. Il donne alors le signal à une dame qu'il manipule, afin qu'elle déclenche l'incendie dans la bibliothèque. Il semble content de la scène de terreur qu'il vient de provoquer et une fois seul avec Schuwald, il dit qu'il a changé ses plans. Il inspire ensuite la peur chez le vieil homme en le regardant profondément dans les yeux. Un peu plus tard, Tenma arrive mais ne parvient pas à tirer sur Johann, Tout comme Nina qui débarque elle aussi. Le jeune homme sort dès lors tranquillement, sans être inquiété, disparaissant dans la fumée. On apprend ensuite qu'il a quitté depuis 2 semaines la chambre qu'il louait et qu'il n'a jamais été étudiant à l'université.

    Volume 11

    C'est dans ce tome que l'on comprend que c'est Johann que nous avons vu dans le tome précédent sous les traits de sa soeur. Il a ainsi pris contact avec le jeune inspecteur Yan Suk et a tué ses supérieurs et ses collègues, impliqués avec l'ancienne police secrète tchécoslovaque. Il a aussi tué l'ancien directeur du 511 kinderheim afin d'obtenir une cassette le concernant. Toujours sous les traits de Nina, Johann retrouve Suk dans le bar que ce dernier fréquente. scan 569Le jeune policier parle de son enquête très sombre et ne sait plus à qui faire confiance. Johann parvient à avoir des informations sur la cassette et à faire promettre à Suk de ne rien dire à personne. Il dit même s'appeler Anna Liebert. De retour à son appartement, c'est à ce moment que l'on découvre la véritable identité de celui à qui l'inspecteur parlait. Un autre jour, alors que Grimmer et le policier parlent à une terrasse, Johann se trouve à une autre table en train de les espionner. On apprend ensuite qu'il est passé dans l'appartement de Suk pour y déposer des bonbons au whisky et du relaxant musculaire. Déguisé en sa soeur, il débarque à nouveau chez l'inspecteur et y tue 2 membres de la police spéciale tandis que le jeune homme se trouve dans la chambre d'à côté. En sortant de l'appartement, il croise Grimmer dans les escaliers. Plus tard, toujours sous l'aspect de Nina, il rend visite à la mère de Suk à l'hôpital et réussit à obtenir la cassette que le jeune inspecteur lui avait confié. Sur cette cassette, on apprend qu'enfant, il avait peur d'oublier sa soeur Anna. Johann efface une partie de son contenu en enregistrant par dessus et dit à Tenma qu'il sait maintenant où il doit aller.

    Volume 12

    Johann, ayant toujours les traits de sa soeur, se retrouve poursuivit par les orphelins éduqués par l'ancien directeur du 511 kinderheim que le jeune homme a tué il y a peu. Il fait face au petit Milosh qu'il invite chez lui pour parler. Le petit garçon dit rechercher sa mère même s'il ne l'a jamais vue. Johann le convainc alors que personne n'a jamais souhaité qu'il vive et qu'il n'a aucune raison de vivre. Il accompagne ensuite le petit garçon à la frontière entre la république Tchèque et l'Allemagne et le laisse aller dans le quartier des prostituées où devrait être sa mère, lui disant que si personne ne le reconnaît, cela voudrait dire que personne ne veut de lui. On retrouve ensuite Johann dans un flashback. En effet, en 1980, quand Shuwald part à Prague à la recherche d'Helenka Novakova, alias Margotte Langer, il arrive aux "3 grenouilles" où c'est la mère des jumeaux qui lui ouvre. Ces derniers restent derrière leur mère, tout en écoutant attentivement ce que les 2 adultes se disent.

    • Statut au volume 12 : Vivant.

    Volume 14

    Arrivant sans doute pour la dernière fois sous l'apparence de sa soeur, Johann retrouve l'emplacement de la "villa des roses" de Bonaparta. Devant le tableau représentant sa mère, il lui dit qu'elle aussi n'a pas pu faire la différence entre les jumeaux. Il met ensuite le feu à son costume ainsi qu'à la villa avant de repartir tranquillement. Dans un flashback remontant à 1986, on voit les 2 jumeaux arriver à l'ouest avec les époux Liebert et s'amuser avec des glands, tandis que leurs parents répondent aux journalistes. Le soir même, Anna, ayant entendu du bruit en bas, et ne trouvant pas son frère dans son lit, descend les escaliers et découvre les cadavres des époux Liebert, chacun une balle dans la tête. Johann apparaît ensuite avec une arme à feu dans la main, laissant supposer que c'est lui le coupable. Sa soeur l'accuse d'ailleurs d'avoir aussi tué plusieurs autres personnes auparavant. Pourtant, Johann dit que cette fois-ci est particulier parce qu'un monstre est venu et va les emmener. Il donne l'arme à Anna et lui demande de tirer au milieu de son front. Il donne des indications pour la suite, disant à sa soeur de s'enfuir juste après, et lui dit de ne pas s'inquiéter. C'est à ce moment que Johann reçoit une balle à la tête tirée par Anna. Dans un flashback encore avant ces événements, on découvre les 2 jumeaux en train de marcher seuls dans un désert près de la frontière tchécoslovaque. Johann dit à sa soeur qui s'effondre qu'ils n'ont pas de nom et s'effondre aussi. C'est à ce moment qu'arrive le général Wolf qui les sauve et qui, en voyant le livre d'image pour enfants "un monstre sans nom" de Bonaparta, décide de nommer le jeune garçon Johann.

    Volume 15

    Johann se trouve à l'une des soirées auxquelles participe Eva. Le jeune garçon est désigné du doigt par celle-ci et juste après, l'homme à lunettes arrive avec un autre jeune homme. Johann lui serre la main et ils font connaissance. Plus tard, Johann se rend dans la chambre de cet autre jeune homme et croise dans le couloir Martin, qui baisse les yeux pour ne pas regarder le jeune homme. Par des bribes de mémoire, Nina parvient à se rappeler que Johann avait été emmené de force par l'homme aux lunettes et un autre, à "la villa des roses", et quand il a vu les cadavres des gens empoisonnés, il s'est enfuit et a retrouvé sa soeur à l'appartement des "3 grenouilles". On ne voit plus Johann par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 15 : Vivant.

    Anna Liebert (Nina Fortner)

    scan 552Volume 9

    Toujours à Munich, Nina quitte son travail actuel et s'apprête à quitter aussi la ville. Elle laisse cependant un message à Lotte pour la voir une dernière fois à la gare. Sur place, Lotte présente à sa nouvelle amie le livre d'images qui a fait perdre connaissance à Johann et qui raconte l'histoire d'un monstre qui cherche un nom et qui trouve finalement celui de Johann. Après avoir lu ce livre, Nina semble connaître cette histoire mais ne se rappelle pas où. Et quand Lotte énonce ses derniers malheurs en prononçant le nom de Johann en parlent d'une pêrsonne qui ressemble beaucoup à la jeune fille, cette dernière réagit et comprend qu'il s'agit de son frère qu'elle recherche. Nina demande donc à son amie où il se trouve en ce moment et fonce ainsi à la bibliothèque universitaire. Là-bas, elle rencontre le docteur Leichwein et Dieter mais la porte est fermée alors qu'un incendie s'y est déclaré et Nina casse une vitre pour y entrer. Elle y retrouve son frère et Tenma mais personne ne parvient à tirer sur Johann. La jeune femme tire alors sur le support des rideaux afin d'éteindre le feu. Elle est sauvée par le japonais et conduite à l'hôpital où elle reçoit la visite de Lotte. Elle quitte cependant rapidement les lieux pour loger chez le docteur Leichwein où Dieter lui remonte le moral avec des sandwichs. Elle fait une séance d'hypnose avec le docteur Gillen et en présence de Lotte pour essayer de se rappeler mais n'y arrive pas. Ils vont manger tous ensemble et durant la nuit qui suit, la jeune femme se remémore les 3 grenouilles à Prague. Elle part en douce le lendemain matin, très tôt, mais est rapidement suivie par Dieter qui finit par l'accompagner.

    Volume 10

    A prague, des jeunes garçons, tous éduqués par Reinhart Biaman, l'ancien directeur du 511 kinderheim, croisent Nina dans la rue, à la sortie de l'immeuble de leur éducateur. Il semblerait que la jeune femme soit l'assassin du vieil homme qui est retrouvé avec une balle dans le coeur. Plus tard, Nina débarque à l'endroit où se fait torturer le journaliste Grimmer par le policier ripou Zeman et tue d'une balle dans la tête l'un de ses complices. Ensuite, dans un bar, elle est accostée par un jeune policier, Yan Suk, qui se trouve être le subordonné de Zeman. Avant de partir, la jeune femme révèle ne pas connaître son véritable nom et n'avoir pour seuls indices que "le pont de čedok" et "les 3 grenouilles". Le lendemain soir, Nina retrouve Suk au même bar et tente de l'aider dans l'enquête de la mort de son supérieur. Le soir suivant, le jeune inspecteur ne vient pas mais c'est un de ses collègues qui l'aborde. La jeune femme donne à celui-ci un sachet de bonbons au whisky. Le soir d'après, Elle retrouve Suk qui lui révèle avoir appris que son supérieur était un ripou tandis qu'au commissariat, 3 hommes sont retrouvés morts, empoisonnés par les bonbons. Depuis le début de ce tome, le comportement et les actions de Nina ressemble plus à Johann qu'à la jeune femme que nous connaissons...

    Volume 11

    scan 553Au début de ce tome, on comprend que la Nina que l'on a vu dans le tome précédent et qui parlait avec Suk et tuait des personnes ayant des liens avec l'ancienne police secrète tchécoslovaque, était en fait Johann qui s'était déguisé en sa soeur. Se baladant dans les rues de Prague à la recherche d'un restaurant, tout le monde semble reconnaître la jeune fille et l'appeler Anna. Un peu plus loin, elle retrouve Dieter qui veut retourne à l'hôtel et Nina lui fait part de son malaise face aux gens qui semble la connaître. Un autre jour, elle arrive devant les 3 grenouilles et a des flashs de sa mémoire passée. Elle se souvient des lieux et sait avoir habité dans le quartier. Malgré la peur, elle se souvient avoir été emmenée de force, avoir couru, et s'être retrouvée face à elle-même tenant un livre d'images pour enfants qu'elle venait de lire.

    Volume 12

    Nous ne revoyons Nina que lors d'un flashback qui se déroule en 1980. A cette epoque, Schuwald part à Prague à la recherche d'Helenka Novakova, alias Margotte Langer, et il arrive à l'appartement des "3 grenouilles" où se trouvent les jumeaux et leur mère. Tandis que celle-ci parle avec Schuwald, les 2 enfants restent derrière leur mère et ne ratent rien de la conversation.

    • Statut au volume 12 : Vivante.

    Volume 14

    On revient 3 mois en arrière, quand Nina décovre qu'elle a déjà habité aux "3 grenouilles". Suivant ses maigres souvenirs, elle déambule dans la ville avec Dieter et finit par arriver à "la villa des roses". La jeune fille et le petit garçon pénètre à l'intérieur et l'endroit semble dire quelque chose à Nina. Hors, quand ils voient une porte qui se trouve derrière un mur qui a été cassé, la jeune femme se met à trembler sans savoir pourquoi. Elle ouvre la porte lentement et a la vision de dizaines de personnes mortes, apparemment empoisonnées, juste avant de s'effondrer et de perdre conscience. Nina et Dieter sont ensuite recueillis par Mr Lipsky, un marionnettiste qui passait par là à la recherche d'inspiration. Trois mois se sont écoulés depuis le choc mental qu'a reçu la jeune femme qui complimente Lipsky pour ses marionnettes. Elle observe d'ailleurs celles-ci dans l'atelier de l'artiste qui lui raconte son spectacle où un petit garçon tue le démon qui l'a sauvé. Lipsky dit s'inspirer de livres d'images pour enfants écrits par Bonaparta, sous différents pseudos, et dont il était l'un des membres de ses classes de lecture. En lisant ces livres, Nina se remémore quand elle était passé à l'ouest avec son frère et les époux Liebert. A cette époque, Johann jouait avec sa soeur et des glands tandis que leurs parents répondaient aux journalistes. Le soir même, Nina entendit quelqu'un rentrer chez eux et vit que le lit de son frère était vide. Lorsqu'elle entendit 2 coups de feu, elle descendit en bas et découvrit les corps sans vie des époux Liebert, chacun une balle dans la tête. Elle trouva ensuite son frère, une arme à la main. Elle comprit alors que Johann avait déjà tué plusieurs personnes mais le garçon déclara que cette fois-ci, c'était différent car un monstre était venu pour les emmener. Il donna alors l'arme à sa soeur, lui demandant de tirer sur lui avant de s'enfuir et de ne pas s'inquiéter. Nina tira mais resta sur place, sous le choc. De retour au présent, la jeune fille fait de nouveau un malaise. Dans un autre flashback plus ancien encore, on retrouve les jumeaux en train de marcher seuls dans le désert, près de la frontière tchécoslovaque. Quand Nina s'écroule et demande à son frère de dire son nom, celui-ci lui répond qu'il n'en ont pas avant de s'écrouler à son tour. C'est juste après qu'ils sont sauvés par le général Wolf. Nina décide de retourner à "la villa des roses" pour essayer de retrouver ses souvenirs mais la demeure a brûlé dans un incendie. En parlant de bons souvenirs, Dieter dit à la jeune fille et Mr Lipsky qu'il n'ont qu'à en construire pour en avoir. Ils se mettent donc tous les 3 à profiter de la ville pour une journée. Peu après, Nina décida de repartir en quête de son passé en compagnie du petit garçon et se sépara du marionnettiste, non sans oublier de regarder une représentation de son nouveau spectacle avec une marionnette qui représente la jeune fille.

    Volume 15

    Après avoir trouvé un job de serveuse et un appartement un peu miteux, Nina demande à Dieter de retourner à Munich chez le docteur Leichwein, ce que le petit garçon refuse. Tous les jours, la jeune femme retourne aux "3 grenouilles" et à "la villa des roses" pour essayer de retrouver ses souvenirs. Elle se souvient que du temps où les jumeaux vivaient tranquillement aux "3 grenouilles", son frère avait été emmené de force par l'homme aux lunettes et un autre, puis conduit à "la villa des roses". Après avoir vu de nombreux cadavres de gens empoisonnés, il s'est enfuit pour rejoindre sa soeur. Celle-ci lisait le livre d'images pour enfants "un monstre sans nom" d'Emil Sebe, alias Bonaparta. C'est en arrivant à l'appartement que Johann a tout raconté à sa soeur. Mais ces souvenirs du passé font peur à la jeune femme qui commence à se rappeler et Dieter l'interrompt pour se rattacher au présent. Tous les 2 retournent ensuite à Munich, chez le docteur Leichwein. Là-bas, Nina est encore partiellement en état de choc et a la tête ailleurs. Elle décide finalement de récouvrir l'integralité de ses souvenirs en ayant recours à l'hypnose avec le docteur Gillen. Durant cette séance, on apprend que les jumeaux n'ont jamais connu leur père, qui était un militaire gouvernemental, et que leur mère, qui était une militante anti-gouvernemental, s'était enfuie avec ses enfants pour s'abriter aux "3 grenouilles". Mais Nina commence à devenir violente et Gillen interrompt la séance. La jeune femme a retrouvé toute sa mémoire et 2 jours plus tard, elle quitte la maison de Leichwein pour aller à Francfort afin d'y tenter de sauver Tenma grâce à ses souvenirs.

    • Statut au volume 15 : Vivante.

    Dr Heineman

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Tué par Johann avec des bonbons empoisonnés.
    • Statut au volume 15 : Tué par Johann avec des bonbons empoisonnés.

    Dr Becker

    scan 570Volume 12

    Après l'arrestation de Tenma à Prague, plusieurs patients se trouvent dans un café de Düsseldorf, en train de monter un groupe d'anciens patients du japonais afin d'essayer de faire innocenter celui-ci, car tous le croient incapable de commettre les crimes dont il est accusé. Le Dr Becker est assis à une autre table mais écoute attentivement. Mais quand le groupe veut aller demander la collaboration du Eisler memorial hospital, Becker leur dit direct que l'hôpital ne se mêlera jamais à cela. De plus, il se demande comment les patients pourront prouver l'innocence de Tenma sans preuves de cette affirmation, et alors que le japonais n'a pas d'alibi mais bien un mobile. Il leur dit que quelque soit le nombre de patients impliqués, et quelque soit le talent de l'avocat qui va le défendre, prouver l'innocence de Tenma est impossible. Finalement, il se dit que c'est bien dommage pour un médecin si talentueux.

    • Statut au volume 12 : Vivant.
    • Statut au volume 15 : Supposé vivant.

    Dr Oppenheimer

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Tué par Johann avec des bonbons empoisonnés.
    • Statut au volume 15 : Tué par Johann avec des bonbons empoisonnés.

    Dr Eizen

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 15 : Supposé vivant.

    Dr Boyer

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 12 : Tué par Johann avec des bonbons empoisonnés.
    • Statut au volume 15 : Tué par Johann avec des bonbons empoisonnés.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :