• Voilà la suite de la septième page des personnages de Spirit of the sun.

     

    Lie Hoayon

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Tué par Takuya Todo, la nuque brisée.

    Mitsuko

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivante.

    Kiyoshi

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Disparu lors de la catastrophe de 2002.

    Katagiri

    scan 1042Volume 15

    Après la mort de Suguro, la Chine envoye un nouveau contingent militaire, ainsi qu'un nouveau directeur du comité de reconstruction du nord du Japon, en la personne de Cho Xinyu. Celui-ci finit par s'allier avec Mago'Ichi qui ne sert en fait que son propre intérêt, l'union économique de la Chine et du Japon par sa société, et cela, même s'il doit tourner le dos à la démocratie. Gen'Ichiro apprend que l'homme d'affaire s'enrichit sur le dos des japonais et se désolidarise de lui. Voyant que le jeune homme est devenu un obstacle, Kensaku ordonne à Kumon et Katagiri de l'éliminer, lui et ses amis. Ils capturent Gen'Ichiro qui leur demande pourquoi ils obéissent encore à Mago'Ichi, devenu assoiffé de pouvoir. Les 2 hommes emmène ensuite Gen'Ichiro sous bonne escorte pour attirer ses amis. Katagiri se demande si le piège n'est pas un peu gros mais Tazuku sait que leur lien d'amitié est très fort. Katagiri, lui, commence à douter et se demande pourquoi Ryuji a maintenant trahi l'alliance. Ceux-ci parviennent à piéger Yui et Kumoi mais Chan arrive en renfort à bord d'un hélicoptère qui lache des lacrymogènes. Se sentant en mauvaise posture, Kumon remonte dans la voiture et demande à Katagiri d'attirer les amis du jeune homme vers la base de Bibai pour pouvoir les exécuter là-bas...

    Volume 16

    Alors que Kumon abat l'hélicoptère qui les suit, Katagiri continue d'être dans le doute. Il sait que s'ils arrivent dans la base de Bibai, Gen'Ichiro et Ryuji seront tués. Pour lui, le but de l'alliance était d'arracher les 2 parties du Japon aux Etats-Unis et à la Chine, et non pas de devenir les hommes de main de Mago'Ichi. Il décide alors de trouver un moyen de s'arrêter car il ne peut pas continuer ainsi. En voyant une grosse branche d'arbre sur la route, il choisit de volontairement rouler dessus. Cependant, Katagiri perd complètement le contrôle de son véhicule qui percute la rambarde avant de tomber dans le ravin. En bas, il gît inconscient mais on ne sait pas s'il a survécu ou non à la chute car cela n'est pas précisé. On ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 17 : Inconnu.

    Shinozaki

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Tué par des membres de la sécurité publique nord-japonaise et par l'explosion d'une bombe dans sa voiture, déclenchée volontairement par lui-même.

    Ryuji Kumoi

    scan 1043Volume 15

    Le nouveau directeur du comité de reconstruction du nord du Japon, Cho Xinyu, est désigné par la Chine et envoyé à Sapporo. Celui-ci prend certaines mesures comme l'arrestation des membres restants de la "grande ourse" et la levée du siège depuis la vague de meurtres. Tazuku et Ryuji sont chargés d'arrêter les membres du clan de la 16ème lune, accusés de collaboration avec le régime de Todo. Mais Kumoi ne comprend pas qu'ils doivent arrêter Eri qui a été manipulée par Hoshigawa, le directeur de la secte. Mais Kumon lui reproche de se laisser aller et de ne pas obéir aux ordres. Cependant, Ryuji sait où se trouve la jeune femme et court la prévenir de se mettre à l'abri. Pourtant, celle-ci annonce qu'elle va se présenter d'elle-même à la police pour innocenter ses adeptes. Kumoi va ensuite voir Gen'Ichiro et Chan se montre très en colère envers Kumoi pour avoir laissé faire Eri. Juste après, Gen'Ichiro reçoit un coup de téléphone de Mago'Ichi qui lui dit qu'il fait partie des nouveaux membres du comité de reconstruction. Pendant que son ami se démène pour essayer d'amener la démocratie au comité, Ryuji se rend dans le département d'Iwate où il constate que la société de l'homme d'affaire pompe l'eau et l'envoie en Chine. Cette manoeuvre enrichit Mago'Ichi mais appauvrit les ressources naturelles japonaises. Ensuite, comme le processus de démocratisation se passe mal et que Xinyu manipule les membres du comité, Gen'Ichiro décide de se désolidariser de l'homme d'affaires. Tandis que le jeune homme se trouve dans le building de Mago'Ichi, Kumoi constate que le cryptage de l'alliance a été changé. Yui et lui comprennent que les négociations avec l'homme d'affaires se sont mal passé, et ils voient sortir 3 "jeeps de guerre", dont l'une, conduite par Katagiri, transporte Kumon et leur ami. Les 2 hommes décident de les suivre, tout en sentant le piège. Ils se dirigent vers la base de Bibai quand, tout à coup, un camion de transport les fait sortir de route. Ils sont alors attaqués par l'alliance qui traite Ryuji de traître. Ils sont pourtant secouru par un hélicoptère qui lache des lacrymogènes et dont Chan débarque. Alors qu'ils prennent le dessus, Tazuku s'enfuit avec la voiture qui transporte Gen'Ichiro, toujours conduite par Katagiri...

    Volume 16

    Ryuji et Yui se lancent à la poursuite de la voiture de Kumon et Katagiri quand soudain, celle-ci fait une embardée en roulant sur un morceau de bois et chute dans un ravin. Yui est le premier qui se porte au secours de son ami. Il est cependant blessé à l'épaule par Tazuku qui a repris conscience. Ce dernier est lui-même désarmé par Kumoi qui jure de protéger Gen'Ichiro, même au prix de sa vie. Kumon prend alors son couteau et s'avance vers Ryuji, le traitant de traître et le disant incapable d'appuyer sur la gâchette. Pourtant Kumoi fait feu à plusieurs reprises, sans pour autant tuer Tazuku. Le groupe s'enfuit ensuite mais Gen'Ichiro refuse néanmoins de quitter pour l'instant le pays. Il part d'abord à la rencontre d'Hoshigawa et des adeptes du clan, persécutés par le régime de Xinyu et Mago'Ichi. Ensuite, le groupe apprend par les médias la mort d'Eri, officiellement décédée accidentellement en tentant de s'enfuir vers le sud. Gen'Ichiro décide d'aller à la rencontre de Misao pour lui demander d'accueillir au sud les nombreux réfugiés japonais qui sont éparpillés à travers le monde, ainsi que les membres du clan. Il part en compagnie de Chan, Yui et Ryuji...

    Volume 17

    Le groupe parvient de l'autre côté du bras de mer et Gen'Ichiro se fait directement remarqué afin d'attirer les médias et annoncer son intentions de faire revenir les réfugiés japonais qui sont dans différents pays. Le quatuor est pris en charge par les autorités qui les placent dans un hôtel au milieu de la mer durant 2 jours. Yui sait que l'exécutif sud-japonais veut tenir les médias à l'écart du groupe. Tous sont ensuite conduit dans un restaurant au bord de mer où Misao et ses collaborateurs l'attendent. Munakata veut que Gen'Ichiro devienne son conseiller spécial. Celui-ci est d'accord à la condition que ses demandes concernant les réfugiés et les membres du clan soient acceptées. Cependant, Atsushi Natsuki, le frère d'Eri, déclare que ces mesures sont tout à fait irréalisables pour des questions de budget. Et quand le jeune homme supplie à genoux d'accepter au moins pour les plus vieux, Munakata annonce que le sud du Japon ne sera plus jamais le Japon d'autrefois et il avoue avoir tué Rockwell qui était un obstacle à l'indépendance du Sud-Japon. Les amis de Gen'Ichiro sentent alors une menace de mort en cas de refus. Le jeune homme demande d'abord à être conduit à la tombe d'Eri. Sur place, Ryuji, Chan et Yui se débarrassent de ceux qui les surveillaient et ils se portent au secours de leur ami. Ensemble, le groupe fuit dans la ville et se retrouve coincé dans une station de métro abandonnée suite à la catastrophe de 2002. Ils sont pourtant sauvés par Goro Sakamaki et un chien que Gen'Ichiro connaît bien. Logés par l'homme en question, celui-ci leur raconte que les réfugiés japonais de l'île d'Hemyodo, au sud-est de Séoul, n'ont pas de problèmes d'intégration et que l'usine dans laquelle ils travaillent se porte très bien, et cela grâce à un mystérieux dirigeant, japonais lui aussi. Le lieu est carrément devenu une ville de 300.000 habitants. Comme le jeune homme souhaite y aller pour trouver une solution, Goro s'arrange pour faire sortir discrètement le groupe de la ville en camion, grâce à une ONG. Ils prennent ensuite un bateau et quand un contrôle a lieu, les fuyards nagent en combinaison de plongée en dessous du navire pour ne pas être repérés. Malheureusement, un hélicoptère furtif échappe à la survqillance de Kumoi et découvre Gen'Ichiro sur le pont du bateau. Pourtant, l'engin fait demi-tour et laisse le groupe continuer son chemin. Arrivés à Hemyodo, ils visitent la fabrique et demandent à pouvoir voir le dirigeant. Après 8 jours d'attente, Gen'Ichiro décide d'insister auprès d'Hagimori, le responsable. Ils rencontrent alors une femme, Asako Katsuragi, mais qui refuse de les aider. Le jeune homme se rend compte malgré tout qu'elle n'est pas le mystérieux héro et c'est alors que se présente Ryo Katsuragi, son époux. L'homme énonce 3 éléments qui font défaut à Gen'Ichiro pour quelqu'un qui veut diriger, le manque de méthode, le manque d'imagination et un comportement irréfléchi. Pourtant, le jeune homme sent que Katsuragi a la solution qu'il recherche. Le lendemain, alors que Gen'Ichiro se prépare à aller le revoir, Ryo débarque dans la chambre d'hôtel avec une idée. Ils emmène les 4 amis à Gray City en les faisant passer pour ses employés et leur annonce qu'ils peuvent créer un troisième Japon grâce aux nombreux minéraux qui se trouvent sous l'eau, dans les ruines de Tokyo, mais aussi grâce à une bactérie qui transforme les cendres volcaniques en terre organique, leur procurant ainsi l'auto-suffisance qu'ils recherchent...

    • Statut au volume 17 : Vivant.

    scan 1044Charles Zola

    Volume 16

    Alors que Misao tente de récuperer son amie Eri Natsuki, prisonnière au nord du Japon, Zola lui envoie un message. Le français continue les négociations pour obtenir des soutiens afin de parer l'hégémonie sino-américaine. Il a déjà le soutien de l'union européene, mais aussi de la fondation arabe anti-américaine Aiman et de la fondation russe Gehnlif, riche en hydrate de carbure mais qui ne possède pas d'une technologie d'extraction satisfaisante. Ceux-là se projètent eux aussi 50 ans dans l'avenir. C'est cependant la seule apparition de ce personnage dans ce tome.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivant.

    Alexandre Balakieff

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivant.

    Warren Backman

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivant.

    Robert Higgins

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivant.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la septième suite de la liste des personnages de spirit of the sunCeux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Ogata

    scan 1050Volume 8

    Ogata est un membre de l'alliance du bras de mer qui est une organisation terroriste qui cherche à réunifier les 2 Japons et à lutter contre le lobby nord-japonais, un cabinet noir composé d'hommes d'affaires et de militaires chinois et japonais, et qui a la mainmise sur l'économie et l'armée de la partie nord du pays. Ogata est un expert informatique qui travaille sous les ordres de Ryuji Kumoi. Un jour Katagiri amène 4 clandestins qui lui ont sauvé la vie, dont Gen'Ichiro Ryu, le petit-fils de l'ancien premier ministre du nord du Japon, et Eri Natsuki, aussi connue sous le nom d'Izayoi, le gourou d'une secte écologique qui fait aussi dans le trafic d'armes et de drogues. Celle-ci prétend que Misao Munakata, l'un des dirigeants de l'exécutif sud-japonais, et l'un des responsables de la scission actuelle du pays, était son premier amour. Ogata vérifie donc ces informations avec son ordinateur et découvre que les 2 jeunes gens sont allés dans le même lycée avant la catastrophe de 2002. Ils ont aussi travaillé dans la même ONG à Fukuoka. Mais 2 ans après être partie dans le nord, elle a quitté l'ONG et devint un gourou peu après. Soudain, Ogata reçoit des images de leur équipe infiltrée qui montrent que Misao est en négociations avec Charles Zola, un inspecteur de l'ONU français chargé de la question japonaise. L'alliance ne peut donc pas faire sauter la voiture mais Ryuji a une idée. Comme Gen'Ichiro veut parler à Munakata, Kumoi l'y autorise, mais il lui demande en même temps de pousser Misao à ouvrir les rideaux de sa chambre afin que Katagiri puisse l'abattre. Pour l'y obliger, Ryuji garde Eri en otage et écoute la conversation grâce à Ogata. Sur place, le jeune homme explique qui il est. Munakata, lui, déclare ne pas vouloir vendre son pays à quiconque mais souhaite construire un tout nouveau pays qui ne sera pas le Japon d'autrefois. Mais Gen'Ichiro révèle la présence de l'alliance et Misao ouvre les rideaux malgré le danger. Soudain, Kumoi change d'avis et veut retenir Katagiri mais le coup de feu part. Munakata n'est que touché à l'épaule et Ryuji et les siens rentrent à la base. Sur place, Yui et Chan, les 2 autres clandestins, se sont libérés de ceux qui les gardaient. Gen'Ichiro, lui, est revenu à la nage. Kumoi reporte l'assassinat de Misao car il veut en savoir plus sur ses intentions. Ogata contacte ensuite Tazuku Kumon, le chef de l'alliance, qui leur ordonne de lui amener les 4 clandestins sur une île isolée...

    Volume 9

    Quand ils arrivent sur l'île où se trouve Kumon, celui-ci demande à Ryuji pourquoi il a laissé Munakata en vie. Kumoi ne se défile pas malgré le risque et admet avoir laissé vivre Misao volontairement. Tazuku charge son arme mais c'est sur Ogata qu'il tire, une balle en plein milieu du front. C'est en effet à cause d'une erreur de transmission de sa part que Katagiri et Shinozaki ont été encerclés par la sécurité publique, dans l'hôtel où ils s'étaient réfugiés, et provoquant la mort du second.

    • Première apparition : Volume 8, dans le chapitre intitulé "Chapitre 54 - Les inspecteurs de l'ONU".
    • Statut au volume 11 : Tué par Tazuku Kumon d'une balle dans la tête.
    • Statut au volume 14 : Tué par Tazuku Kumon d'une balle dans la tête.

    Tazuku Kumon

    scan 1080Volume 8

    Il s'agit du chef de l'alliance du bras de mer, une organisation terroriste dont le but est de réunifier le Japon, de se débarrasser de la tutelle de la Chine et des Etats-Unis, et de lutter contre le lobby nord-japonais qui regroupe des hommes d'affaires et des militaires chinois et nord-japonais qui contrôlent toute l'économie et l'armée dans le nord du pays, se remplissant les poches au passage. Comme sa tête est mise à prix, Tazuku se cache dans un endroit qui n'est connu de personne, même pas des autres membres de l'alliance. Pour communiquer avec lui, les autres membres se connectent sur un site de pêche et utilisent des codes choisis préalablement. Un jour, alors que le plan d'assassinat de Misao Munakata, le dirigeant des négociations pour l'exécutif sud-japonais, vient d'échouer, il reçoit un message du groupe de Ryuji Kumoi, en charge de cette mission, et il le rappelle. Malgré son échec, il a capturé 4 autres personnes, dont Gen'Ichiro Ryu, le petit-fils de l'ancien premier ministre nord-japonais, et leader de la marche des 80.000 réfugiés japonais de Taïwan, ainsi qu'Eri Natsuki, connue pour être Izayoi, le gourou du clan de la 16ème lune, une secte écologique active dans le nord, mais qui cache aussi du trafic d'armes et de drogues. Apprenant cela, Kumon ordonne à Ryuji de lui amener ces 4 personnes sous bonne escorte...

    scan 1051Volume 9

    Le groupe de Ryuji arrive sur l'île où se trouve Kumon avec les 4 clandestins qu'ils ont rencontré. Tazuku demande à Kumoi s'il a bien laissé volontairement Munakata en vie et celui-ci le confirme. Kumon lui rappelle qu'il y a des règles et charge son arme, mais il abat Ogata. Celui-ci avait en effet fait une erreur de transmission, ce qui avait eu comme conséquence que l'hôtel où se trouvait Katagiri et Shinozaki a été encerclé par la sécurité publique. Le second des 2 hommes a d'ailleurs perdu la vie pour permettre à l'autre de s'enfuir avec les 4 clandestins. Tazuku s'adresse ensuite à Gen'Ichiro et lui demande de rejoindre l'alliance. Il lui laisse la nuit pour réfléchir. Le lendemain, le jeune homme lui annonce qu'il a l'intention d'aller à Sapporo pour y retrouver son grand-père. Il verra sur place si il souhaite lutter pour la réunification du Japon. Kumon, n'ayant pas l'intention de laisser partir le jeune homme et ses amis, s'apprette à le faire abattre par ses hommes. Mais le groupe de Ryuji retourne ses armes contre Tazuku. Ils ne considèrent pas Gen'Ichiro comme un ennemi. Face à cette situation, Kumon exclu Kumoi de l'alliance. En privé, il demande à Ryuji de surveiller les mouvements du groupe du jeune homme, et de l'en informer. Il accepte de le reprendre dans l'alliance à cette condition. Il confie à Gen'cihiro et ses amis un ordinateur, des armes et une voiture, car il pense que le jeune homme va avoir un rôle important lors de la réunification. On ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    Volume 10

    Ryuji appelle Kumon pour lui signaler que Gen'Ichiro a été arrêté par Takuya Todo, le nouveau directeur du comité de reconstruction du nord du Japon, et aussi l'un des membres de la "grande ourse", les personnes les plus importantes du lobby nord-japonais. Il a été encuite conduit au centre nord-japonais de régulation des clandestins qui abrite aussi des prisonniers politiques. Tazuku sait aussi que les troupes chinoises se sont déplacé dans le sud d'Honshu et que l'armée US en a fait de même le long du bras de mer. D'après les informations reçues de Kumoi, Kumon sait que Gen'Ichiro doit être surveillé 24 heures sur 24 et sous bonne garde. Il conseille alors à Ryuji de se joindre au groupe de Nishihara d'Hokkaido, car ils ont découvert où se trouve Takuma Ryu, le grand-père du jeune homme. Plus tard, Tazuku se rend dans la mer intérieure d'Hokkaido et y retrouve Ryuji. Il a appris la mort de Takuma alors que le groupe de Kumoi était venu le sauver, lui et son petit-fils. Dans le même temps, un coup d'état a lieu à Sapporo et Kumon comprend qu'il s'agit d'une mise en scène mise en place par Todo. Il le sait car le chef des rebelles est le colonel Buichi Suguro qu'il connaît bien pour avoir servi à ses côtés. Il sait que ce militaire veut la réunification de l'armée et il pense qu'après ce faux coup d'état, Todo et lui passeront à l'invasion du sud. Après un bûcher funéraire pour Takuma Ryu, tous apprennent que Todo a été nommé négociateur. On ne voit plus Kumon par la suite dans ce tome.

    Volume 11

    Après le coup d'état, le premier ministre Keitaro Mabuchi se serait apparemment suicidé. Juste après, c'est Todo qui a hérité du poste de premier ministre. L'alliance du bras de mer constate que le budget de la défense du nord du Japon a explosé et dépasse bientôt celui de la reconstruction. Le Nord-Japon devient un vrai état militarisé. Gen'Ichiro, lui, souhaite l'aide de Kumon pour retrouver Chan et délivrer Yui, prisonnier du centre pour clandestins. Ryuji pense que l'évasion est impossible mais Tazuku lui suggère de ne pas partir perdant et de s'occuper de cette tâche. Pendant ce temps, il va voir Suguro pour lui parler et essayer de le convaincre de renoncer à agir pour Todo. On apprend alors qu'en 2002, tous les 2 essayaient tant bien que mal de sauver les gens des décombres du tremblement de terre. Leurs effectifs diminuèrent avec les nombreuses désertions pour raisons personnelles, ainsi qu'à cause des dégâts. Les troupes japonaises finirent par tomber sous le contrôle de l'armée chinoise. En septembre 2013, quand Ishikura annonca la création d'un second gouvernement à Fukuoka, l'armée d'autodéfense se divisa elle aussi en deux et les troupes des forces navales et aériennes de l'ouest et du centre se dirigèrent vers le sud. Kumon et Suguro restèrent dans le nord. Les politiciens, après négociations, décidèrent de la scission de l'armée d'autodéfense. En 2007, Tazuku commence à entendre des rumeurs sur le lobby nord-japonais qui détourne vers la Chine non seulement des médicaments et de la nourriture, mais aussi du matériel militaire servant à fabriquer par exemple des missiles. Il met alors en place un plan avec ses hommes afin de mettre fin à ce trafic dangereux. Au début, il ne dit cependant rien à Buichi, devenu capitaine, et dont il se méfie un peu. Puis, il accepte de lui parler de son plan pour le lendemain soir. Cependant, durant l'opération, une fois arrivé dans l'hélicoptère de transport, il s'avère que les caisses sont vides. Kumon comprend qu'ils ont été piégés mais il est trop tard. Il perd 7 de ses hommes mais parvient à s'enfuir, étant considéré à partir de cet instant comme un déserteur. Aujourd'hui, Suguro veut toujours renforcer le pouvoir de l'armée d'autodéfense et il considère Takuma Ryu et les siens comme des traîtres qui ont vendu leur pays à la Chine. Tazuku défend Ryu car il a su négocié sur un pied d'égalité avec les chinois et n'a pas remué la queue devant les américains. Il se souvient d'ailleurs d'un discours de Takuma devant les militaires qui leur demandait de continuer à protéger le peuple. Kumon apprend d'ailleurs à son ami que Ryu est mort et qu'il a été tué par Todo. Ensuite, Tazuku s'en va et sait que Buichi ne l'en empêchera pas. Plus tard, alors que le groupe de Ryuji a réussi à libérer Yui et même à capturer l'homme de main de Todo, Tachibana, Kumon s'aperçoit qu'au nord du bras de mer, des bases de missiles sont en train d'être installés...

    • Première apparition : Volume 8, dans le chapitre intitulé "Chapitre 58 - Ryuji Kumoi".
    • Statut au volume 11 : Vivant.

    Volume 12

    Après le nord, c'est le sud qui se prépare au combat. Kumon appelle alors Ryuji pour qu'il lui amène Gen'Ichiro. Celui-ci, connaissant Todo, Tazuku pense qu'il est le seul qui puisse empêcher Suguro de lancer les hostilités par les mots. Une fois sur place, le jeune homme déclare que Todo et Munakata se ressemblent, qu'ils se sont réjouis de la catastrophe de 2002, pouvant construire un nouveau Japon. Pourtant, il sent qu'ils ont aussi une différence fondamentale, mais il ne sait pas laquelle. Ensuite, des hommes de l'alliance interceptent le colonel pour que le groupe puisse lui parler. Le militaire refuse de se rendre au sud pour dévoiler les plans de Todo, car il reste fidèle à son poste. Gen'Ichiro trouve que la solution de Buichi n'est pas la meilleure mais il ne parvient pas à le faire changer d'avis. Plus tard, Kumoi prévoit une offensive en 3 phases. La première sera une attaque par missiles, suivie par des bombardements par des véhicules sans pilotes, et enfin, le parachutage des troupes. Mais Todo a une toute autre tactique et lance directement les C130 avec ses troupes à bord. Ces avions sont suivis directement par des missiles. Alors que les combats ont commencé, l'alliance se dépêche de se rendre sur place par bateau. Une fois là-bas, Ryuji capte un canal radio militaire crypté, et tente de le décrypter. Alors que Suguro se trouve dans la tour de la préfecture avec des otages, Gen'Ichiro parvient à entrer en contact avec Misao. Il réussit à le convaincre de pouvoir parler une dernière fois avec le colonel. Cependant, quand les 2 hommes sortent de la tour, Buichi se fait tirer dessus...

    Volume 13

    L'homme qui a tiré sur Suguro est abattu et Munakata accepte que le colonel soit trnsporté dans un hôpital en échange de son témoignage contre Todo. Kumon reste à son chevet avec Gen'Ichiro et tous les 2 sont présents à son réveil 10 heures plus tard. Un cessez-le-feu a été décrété et les Etats-Unis sont désignés comme négociateurs. Cependant, Tachibana est tué par des hommes de Todo durant son transfert. Et comme il falsifie d'autres preuves, l'alliance n'a plus que la parole de Buichi pour révéler les manoeuvres du dictateur, ce qui est insuffisant pour le coincer. Le jeune homme et Kumon refusent d'annoncer la mauvaise nouvelle au colonel mais Misao vient lui rendre visite et demande à lui parler seul à seul. Après cette entrevue, Suguro disparaît de son lit d'hôpital. Gen'Ichiro, ayant un mauvais sentiment, demande à aller au stade où Todo doit faire une revue de ses troupes. Mais les autorités sud-japonaises interviennent et arrêtent tout le groupe. C'est d'une cellule qu'ils apprennent la mort de Todo, tué par le colonel. Pourtant, Tazuku reste confiant car il sait que Kensaku Mago'Ichi, le PDG de Mago'Ichi Holgings, et l'éminence grise de l'alliance du bras de mer, va intervenir en leur faveur. Et effectivement, tout le groupe, ainsi que Buichi, est libéré par Munakata. Ce dernier est d'ailleurs frappé en plein visage par Yui qui n'apprécie pas le coup tordu qu'il leur a fait. Maintenant, Mago'Ichi, Gen'Ichiro, Yui et l'alliance mettent leurs forces en commun pour évincer les membres restants de la "grande ourse". On ne voit cependant plus Kumon par la suite dans ce tome.

    Volume 14

    Lors d'une réunion sur le bateau de Mago'Ichi, Gen'Ichiro parle de son entretien avec Suguro, à l'hôpital. Il a trouve son entrain factice et Kumon sait que le problème du colonel est mental, ayant vu ses camarades mourir pour rien. Il chercherait un moyen de les venger. Ensuite, ils parlent de la "grande ourse" et de leur complice en Chine, le général Lian, qui ambitionne la place de président de la commission militaire centrale. Pour la prochaine étape de leur plan, le jeune homme fait une allocution télévisée en piratant la chaîne officielle. Ensuite, Buichi demande à voir 10 officiers qu'il connaît. Tazuku examine cette liste et pense qu'il est temps que son ami puisse les rencontrer. Cependant, Suguro s'évade à l'aide de ces officiers, qui abattent des membres du personnel de l'hôpital. Kumon suppose qu'il va maintenant s'attaquer directement aux membres de la "grande ourse". Et effectivement, un peu plus tard, 2 de ces membres sont assassinés. Gen'Ichiro veut intervenir mais Mago'Ichi le lui déconseille pour qu'on ne pense pas que le colonel agisse selon ses ordres. Plus tard, en entrant dans la chambre du jeune homme, Tazuku apprend que Buichi a envoyé un appel au secours par mail à Gen'Ichiro. Yui demande de ne pas en parler à l'homme d'affaires et Kumon accepte, à condition de pouvoir aller avec eux pour arrêter son ami. Une fois dans la voiture, le jeune apprend à Tazuku qu'il a reçu un autre mail avec l'endroit où est retenu Kambayashi, le nouveau premier ministre. Il a envoyé Yui pour aller le libérer. Gen'Ichiro et Kumon arrivent à l'hôtel où se trouve Suguro et le jeune homme admet avoir envoyé son ami pour libérer Kambayashi. Dès ce moment, Buichi téléphone à ses camarades pour les avertir. Il dit qu'il veut nettoyer le pays et que la pluie qui tombe va l'y aider. Tazuku sent que son ami a changé et on apprend qu'il a quand même informé Mago'Ichi de la situation, contre l'avis de Gen'Ichiro. L'homme d'affaires pense qu'il faudra peut-être supprimer le colonel. En conséquence, Kumon propose à Buichi sa flasque d'alcool qu'il garde depuis la catastrophe de 2002. C'est alors que le jeune homme avertit Suguro que la flasque contient sans doute du poison. Mais le colonel n'y croit pas et boit malgré tout. Quand le cyanure commence à faire son effet, Tazuku verse des larmes pour son ami. Il justifie son geste en disant que c'est ce que recherchait Buichi. Gen'Ichiro lui demande ensuite de s'occuper du corps du colonel, pendant qu'il s'occupe de Kambayashi qui a finalement été libéré par ses amis. Un peu plus tard, le jeune homme annonce qu'il y aura des élections au mois d'avril prochain. Mais Mago'Ichi sent que le peuple n'est pas encore prêt. C'est alors qu'un nouveau contingent militaire chinois est envoyé au nord du Japon. Selon les informations qu'il a reçu, Kumon apprend à l'homme d'affaires que le général Lian a été démis de ses fonctions...

    • Statut au volume 14 : Vivant.

    Tatsuhiko Kumoi

    scan 1052Volume 8

    Ce médecin du travail est le père de Ryuji. Son fils était lycéen quand le Fuji est entré en éruption en 2002. Ils habitaient à Asahikawa, à Hokkaido et ont été épargnés par les tremblements de terre. Malgré cela, tout a changé pour eux. De nombreux blessés sont arrivés par hélicoptère et Tatsuhiko s'est porté volontaire pour les soigner. Un camp de réfugiés fut installé près de chez eux et le médecin ne prit pas des vacances cette année-là, se consacrant aux nombreux patients, aidé par son fils. Plus tard, Tatsuhiko décida de retourner à la péninsule et se dirigea vers le camp de réfugiés du nord du Kanto où les cendres du volcan tombaient toujours. Ils manquèrent rapidement de médecins, de lits, mais aussi de médicaments. Ils se rendirent vite compte que les ravitaillements n'arrivèrent pas dans ce camp, même pas le minimum vital. Plusieurs médecins allèrent durant un an dans d'autres camps et ils finirent par découvrir que beaucoup d'arrivages étaient détournés, les privant du minimum vital...

    Volume 9

    Tatsuhiko tente de continuer son travail de médecin, et ce, malgré les détournements des arrivages de médicaments. Lors d'une réunion des médecins du camp de réfugiés du Kanto, tous se plaignent de la situation mais apparemment, leurs revendications n'arrivent pas chez Takuma Ryu, le premier ministre. Tout est stoppé par un cabinet noir, un lobby nord-japonais composé de militaires, économistes et politiciens chinois et japonais, et qui contrôle l'économie et l'armée du nord du Japon. Soudain, une infirmière vient annoncer que la petite Miho est en train de faire un arrêt cardiaque. La petite fille décède, notamment parce qu'il n'y a plus d'adrénaline. Avec son fils et d'autres médecins, Tatsuhiko se rend dans le sud pour se procurer des médicaments. Le problème du transport se pose très vite et même s'il obtiennent des médicaments de la part d'une ONG, ils finissent par se retrouver bloqués au port, n'ayant pas les autorisations pour emmener le matériel dans le nord. A ce moment, Ryuji décide de rester seul avec les médicaments, et promet de trouver un moyen. Plus tard, quand le garçon revient au camp avec la cargaison, Tatsuhiko s'aperçoit que le camion transporte aussi des armes. Il sermonne alors son fils pour s'être allié à des trafiquants. Ryuji se justifie en disant qu'il ne supporte plus de voir les gens souffrir et mourir sous ses yeux, même s'il sait que d'autres personnes vont mourir à cause des armes et des drogues. Par la suite, Tatsuhiko changea. Durant son mince temps libre, il enquêta sur le cabinet noir, se rendant parfois à Sapporo, et récolta de nombreuses informations. Il s'apprêtait alors à témoigner aux Nations Unies pour dénoncer le lobby nord-japonais quand des militaires chinois débarquèrent dans le camp de réfugiés et arrêtèrent le médecin pour s'être livré à un trafic. Tatsuhiko savait qu'ils étaient venus à cause de l'enquête qu'il menait sur le cabinet noir et avait déjà confié les données de ses recherches à Takuya, un enfant, afin qu'il les donne à son fils. Trois mois plus tard, les autorités annoncerent au camp que Tatsuhiko était mort des suites d'une pneumonie. Mais il est plus que probablement qu'il ait été tué par le lobby.

    • Première apparition : Volume 8, dans le chapitre intitulé "Chapitre 58 - Ryuji Kumoi".
    • Statut au volume 11 : Décédé, officiellement d'une pneumonie, mais probablement exécuté par le cabinet noir nord-japonais.
    • Statut au volume 14 : Décédé, officiellement d'une pneumonie, mais probablement exécuté par le cabinet noir nord-japonais.

    Miho Matsumoto

    scan 1053Volume 9

    En 2006, Miho est une enfant qui est soignée dans le camp de réfugiés du Kanto. Elle est en âge d'aller en CE1, et doit donc avoir environ 8 ou 9 ans. Son médecin est le docteur Tatsuhiko Kumoi, aidé de son fils Ryuji. Pendant qu'elle est alitée, Miho fait des exercices de mathématiques. Alors que Ryuji et son père passent près de son lit, la jeune fille interpelle le garçon et lui montre ses résultats. Ryuji est très heureux de voir qu'elle a 20 sur 20. Miho annonce ensuite qu'elle sait qu'elle va mourir à la prochaine crise qu'elle va avoir. Elle le sait car, tout comme Ken, elle décèdera quand il n'y aura plus de médicaments, qui sont en pénurie. Ryuji lui répond alors que des médicaments vont arriver. Pourtant, la jeune fille n'est pas triste car ainsi, elle pourra rejoindre son père et sa mère. Elle ne veut pas que le garçon soit triste comme il l'a été quand Ken est mort. Ryuji lui promet alors qu'il ne la laissera pas mourir. Malheureusement, quelques temps plus tard, Miho fait un arrêt cardiaque et son coeur ne repart pas. L'adrénaline vient à manquer et la jeune fille décède.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 59 - Le choix de Ryuji Kumoi".
    • Statut au volume 11 : Décédée des suites d'une maladie.
    • Statut au volume 14 : Décédée des suites d'une maladie.

    scan 1054Takuya

    Volume 9

    Ce jeune garçon est un des patients du camp de réfugiés du Kanto. Un jour, le docteur Kumoi, qui enquête sur un cabinet noir qui détourne les arrivages de médicaments, vient le voir et lui remet une carte mémoire contenant le résultat de ses recherches. Il lui demande de remettre cette carte à son fils Ryuji. C'est alors qu'après l'arrestation du médecin par des militaires chinois, Takuya vient voir Ryuji et lui donne la carte. Le jeune Kumoi remercie Takuya et on ne verra plus ce dernier par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 60 - La volonté du père".
    • Statut au volume 11 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.

    Keitaro Mabuchi

    scan 1068Volume 9

    Mabuchi est le nouveau premier ministre du nord du Japon depuis la maladie de Takuma Ryu. Nous sommes en novembre 2017 et il espère que maintenant, la Chine relâche son emprise sur le pays pour qu'il puisse continuer sa reconstruction de façon plus indépendante. Il quitte donc le nouveau building du gouvernement de Sapporo pour aller au siège du comité de reconstruction. Le directeur du comité, Lie Hoayon, l'a fait appeler en ce qui concerne les nouvelles nominations des membres du comité. En effet, le gouvernement a constitué une liste différente qui comporte plus de japonais que de chinois. Mais le problème pour Hoayon, c'est que ces membres japonais proposés par Keitaro sont tous sous l'influence du cabinet noir nord-japonais, un lobby qui contrôle l'économie et l'armée dans le nord du Japon, détournant des médicaments et ralentissant considérablement la reconstruction du pays. et Lie veut que ce cabinet reste dans l'ombre de la lumière que représente le comité, qui est comparable à un sénat. Cependant, peu après, Hoayon décède et c'est Takuya Todo, un japonais, président de la chambre des représentants, qui est nommé à la tête du comité. Le premier ministre l'appelle pour le féliciter et Todo l'invite à une réception. Pourtant, quand il s'y rend avec les membres du gouvernement, Mabuchi se rend compte que son arrivée ressemble plutôt à une procession devant un roi. De plus, à son cabinet, Keitaro reçoit une liste de nouvelles mesures comme le renforcement de la présence militaire chinoise sur le territoire nord-japonais, un renforcement du système d'identification électronique, ou l'arrête du retour des réfugiés japonais de part le monde. Le premier ministre comprend alors que Todo veut mettre la main sur le pays mais il a encore une carte à jouer. C'est la dernière apparition de Mabuchi dans ce tome.

    Volume 10

    Lors d'un flashback, on apprend que Mabuchi se trouvait au chevet de Takuma Ryu après que celui-ci ait subi son premier infractus. Il a appris par la même occasion que Ryu avait un accord secret avec Cho Yanmin, le président de la commission militaire centrale de Chine, surnommé "l'empereur de Pékin". Celui-ci lui a promis d'aider le Japon et de ne pas chercher à élargir l'hégémonie de la Chine durant 15 ans. De retour en 2017, quelqu'un interrompt une réunion du gouvernement pour signaler que l'armée d'autodéfense est en train de se déployer dans la ville. Alors que ses collègues pensent déjà à un coup d'état, Keitaro ne veut pas dramatiser et demande d'obtenir plus de renseignements. Il ordonne aussi d'augmenter l'effectif policier aux points stratégiques de Sapporo. Il est prêt à faire évacuer les ministères en cas de coup d'état et appelle Ikawa, le président de la chaîne d'état. Celui-ci n'a aucune information concernant le déployement de la force d'autodéfense. Le premier ministre explique ensuite qu'il veut faire une annonce à la population car il veut réorganiser son cabinet. Il veut limoger tous les membres de la grande ourse, le cabinet noir, qui gagrène, selon lui, le pays. Mabuchi appelle ensuite le colonel Suguro qui lui répond que ses effectifs font un essai de renforcement d'urgence de la protection de la capitale, ce qu'il ne lui avait pas encore été signalé. Alors que le gouvernement arrive près des voitures, des militaires débarquent de leur hélicoptères et abattent l'un des gardes du corps qui essaye de s'interposer. Le coup d'état débute et le gouvernement est retenu prisonnier des militaires qui exigent la démission de celui-ci, ainsi que le retrait de toute influence de la Chine et la réunification avec le sud. Tous les lieutenants de Takuma Ryu sont tués mais le premier ministre sent que cela cache quelque chose. Cela se confirme quand les forces anti-émeute se déployent sans son accord. Il comprend alors que Todo, leader du cabinet noir, est derrière toutes ces manoeuvres. De plus, la population semble soutenir les rebelles. Finalement, C'est Todo lui-même qui vient exécuter Mabuchi. Avant que Todo ne tire et ne fasse passer cette mort pour un suicide, Keitaro déclare que le plan de son adversaire est plein de failles.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 63 - Le dominateur du nord".
    • Statut au volume 11 : Tué par Takuya Todo d'une balle dans la tête.

    Volume 13

    La CIA américaine a découvert des vidéos du coups d'état de Sapporo. Sur une de celles-ci, on peut voir Kaitaro Mabuchi se tirer une balle dans la tête, au milieu du front. Ces images sont bien évidemment truquées et la vérité est tout autre. c'est la seule fois où l'on voit Mabuchi dans ce tome.

    • Statut au volume 14 : Tué par Takuya Todo d'une balle dans la tête.

    Général Lian

    scan 1069Volume 9

    Ce militaire est, semble-t-il, un dirigeant important du gouvernement chinois. Il semble être resté sur le continent et le directeur du comité de reconstruction nord-japonais, Lie Hoayon, l'appelle pour lui faire part des problèmes qu'il a avec le cabinet noir, un lobby nord-japonais qui contrôle dans l'ombre l'armée et l'économie dans le nord du Japon. Ceux-ci sont en effet en train de s'immiscer au sein du comité pour prendre le contrôle du pays. Hoayon pense que quelqu'un de leur parti veut se détacher de la Chine pour servir ses propres intérêts. Il a une idée de son identité et a des preuves. Lian lui suggère alors de régler cela rapidement, tout en faisant cela discrètement. Plus tard, c'est Takuya Todo qui appelle Lian pour lui faire part de son entretien avec Lie. On comprend alors que celui-ci qui sert ses propres intérêts n'est autre que Lian lui-même. Mais Hoayon n'avait aucune preuve de sa relation avec Todo, ni même aucun soupçon. Le général souhaite alors à Lie de pouvoir reposer en paix et Todo le tue. Ce dernier pense cependant qu'il y a encore beaucoup de monde à éliminer. Lian pense que Todo est fou mais celui-ci raccroche. On ne voit plus Lian par la suite dans ce tome.

    Volume 10

    Pour la suite de son plan, Todo lance un faux coup d'état dirigé par des militaires rebelles, mécontents du gouvernement. Il se fait ensuite nommé négociateur par la Chine et parvient à un accord de cessez-le-feu après s'être débarrassé de Takuma Ryu et de tous ses lieutenants, y compris le premier ministre Keitaro Mabuchi. Il assiste ensuite à une réunion à la base militaire chinoise de Chitose, à laquelle participe le général Lian par vidéo-conférence. Les militaires chinois veulent que Todo détermine les responsables. Lian compare les humains à des orchidées, comme dans l'un des adages du confucianisme. Il dit que la Chine et le nord du Japon doivent rester amis malgré les circonstances, tout en ayant connaissance des réels agissements de Todo. C'est la seule apparition de Lian dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 63 - Le dominateur du nord".
    • Statut au volume 11 : Supposé vivant.

    Volume 13

    Après la mort de Todo, tué par le colonel Buichi Suguro, les membres restants de la "grande ourse", avec Kombayashi à leur tête, prennent contact avec Lian. Celui-ci énonce un proverbe comme quoi "tout l'art de la guerre est dans la duperie", mais il recommande de ne pas en abuser. Il invite donc Kombayashi et les siens à rapidement mettre fin au conflit entre le nord et le sud du Japon car, dans le cas contraire, la Chine se verrait obligée d'envoyer des troupes au Nord-Japon. C'est la seule apparition de Lian dans ce tome.

    Volume 14

    Dans ce tome, on apprend que le général Lian cherche probablement à obtenir le poste de président de la commission militaire centrale de Chine, poste occupé actuellement par Cho Yanmin, surnommé "l'empereur de Pékin". Un peu plus tard, le général apprend que plusieurs autres membres de la "grande ourse" ont été assassinés par le colonel Suguro, dans un moment de folie. La situation étant en train de dégénérer, le camarade Cho Xinyu lui recommande de renforcer le contingent militaire au nord du Japon et de nommer un nouveau directeur du comité de reconstruction du nord du Japon. Lian remercie son interlocuteur pour tous ces conseils et l'assure qu'il en tiendra compte quand viendra le moment de nommer le troisième directeur du comité. Le général veut se tourner vers l'avenir, sans tenir compte du passé. Il doit maintenant prendre congé de Xinyu pour rendre compte à "l'empereur de Pékin" mais le chauffeur le menace d'une arme. Cho révèle alors qu'il a déjà été nommé directeur du comité de reconstruction du nord du Japon et que cette nomination est une décision de Cho Yanmin. Il déclare ensuite que Lian va devoir payer pour ses méfaits au Nord-Japon. Un autre homme annonce que le général est en état d'arrestation, Xinyu disant qu'il s'occupe maintenant du nord du Japon. Lian est ensuite démis de ses fonctions et il est probablement exécuté pour sa trahison. Cela n'est cependant pas précisé.

    • Statut au volume 14 : Arrêté par les autorités chinoises et probablement exécuté.

    Général Xianmin Xie

    scan 1070Volume 9

    Il s'agit d'un militaire chinois en poste au nord du Japon. Il obéit directement à Lie Hoayon, le directeur du comité de reconstruction du nord du Japon. Celui-ci l'appelle pour qu'ils se rendent au domicile de Takuya Todo, le président de la chambre des représentants. Sur place, Hoayon reproche à Todo d'essayer de prendre le dessus sur le comité avec sa liste de nominés pour ce comité qui comprend plus de japonais que de chinois. De plus, Lie accuse Takuya de comploter contre le comité en ayant des entretiens secrets avec l'ambassadeur américain à Sapporo, ce qui explique les fuites d'informations sur la position de leurs troupes. Todo s'étonne alors que ce sont là les preuves irréfutables que Hoayon possédait contre lui. Il décroche son téléphone et annonce au général Lian, à l'autre bout du fil, que le directeur du comité n'a aucun soupçon de leurs relations. Hoayon comprend alors qu'il a été trahi par Lian qui complote contre la Chine et demande à Xie d'agir en conséquence. Mais le général ne bouge pas, faisant ainsi comprendre à Lie qu'il a été acheté par Todo. Finalement, Takuya tue le directeur du comité et on ne voit plus Xianmin par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 63 - Le dominateur du nord".
    • Statut au volume 11 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.

    Scarlett

    scan 1071Volume 9

    Scarlett est un chien, dont le maître est Takuya Todo, le président de la chambre des représentants du nord du Japon, et qui appartient à la race des "chiens du pharaon", que Todo appelle aussi sarki. C'est une race peu courante. Quand Lie Hoayon, le directeur du comité de reconstruction du nord du Japon, ainsi que 2 militaires, viennent rendre visite à son maître, Scarlett vient aboyer et touner autour de ces personnes étrangères de manières très enjouée. Todo rappelle son chien à lui, ce que Scarlett fait sur le champ. Ce chien n'apparaît cependant plus ensuite dans ce tome.

    Volume 10

    Todo emmène son chien à la base nord de l'armée d'autodéfense terrestre nord-japonaise, à la garnison de Takigawa. Là-bas, Scarlett retrouve le colonel Buichi Suguro qu'elle connaît bien. Une fois hors de la voiture, elle se précipite vers le militaire alors que d'habitude, elle n'apprécie personne. Plus tard, dans un chalet de montagne où les membres de la "grande ourse", les personnes les plus influentes du lobby nord-japonais, se rencontrent pour une réunion de préparation à leurs plans, on peut apercevoir Scarlett qui se repose près du feu. On ne voit plus ce chien par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 63 - Le dominateur du nord".
    • Statut au volume 11 : Supposé vivante.

    Volume 12

    Alors que le plan de Todo pour attaquer le sud du Japon se met en place, Scarlett se repose aux côtés de son maître alors que celui-ci reçoit un appel de Suguro qui tente d'éviter le conflit. Plus tard, Scarlett passe un moment agréable avec Todo. Celui-ci, tout en écoutant l'évolution de son offensive, carresse sa chienne tout en riant en pensant au dilemme auquel l'exécutif sud-japonais doit faire face entre tirer sur les troupes nord-japonaises, ou les laisser envahir le sud. C'est la dernière fois que l'on voit Scarlett dans ce tome.

    Volume 13

    Après qu'un cessez-le-feu soit prononcé, Todo se rend dans le sud du Japon pour les négociations. Scarlett l'accompagne jusque dans l'hôtel où Todo doit résider. La chienne se montre toujours aussi fidèle envers son maître. Le lendemain, Todo doit passer ses troupes en revue dans un stade et Scarlett est toujours présente. Elle précède son maître et se dirige vers la tribune. Sur le chemin, elle reconnaît Suguro puis monte à la tribune pour y attendre Todo. Cependant, celui-ci est abattu par le colonel, sans que l'animal ne réagisse. Scarlett, tente bien de réanimer son maître qui gît à terre, en sang, mais sans succès.

    • Statut au volume 14 : Supposé vivante.

    Takuya Todo

    scan 1077Volume 9

    En novembre 2017, ce japonais est le président de la chambre des représentants du nord du Japon. Il est aussi à la tête du cabinet noir, un lobby nord-japonais qui a la mainmise sur l'économie et l'armée du pays. Un jour, il reçoit la visite du directeur du comité de reconstruction nord-japonais, le chinois Lie Hoayon. Celui-ci vient parler à Todo de la liste des nouvelles nominations du comité proposée par le premier ministre Keitaro Mabuchi. En effet, 3 des 5 noms proposés sont japonais et sous l'influence du cabinet noir. Hoayon reproche donc à Takuya de vouloir prendre le pouvoir des mains du comité. Comme preuve, le chinois montre des photos d'entretiens secrets entre le président de la chambre et l'ambassadeur américain, ce qui explique des fuites d'informations. Todo se montre surpris car il pensait que Lie avait des preuves de ses contacts avec le général chinois Lian, qui sert ses propres intérêts. Takuya montre cette relation à Hoayon qui comprend qu'il a été doublé. Mais il n'a pas le temps de réagir qu'il est tué par Todo qui lui brise la nuque. Lian pense que tout est fini mais le président de la chambre dit qu'il reste beaucoup de personnes à éliminer. Un mois plus tard, Takuya est nommé nouveau directeur du comité de reconstruction. scan 1078Il invite le premier ministre à une reception puis vire le secrétaire particulier d'Hoayon pour prendre un homme à lui, Tachibana. Ensuite, la réception se révèle être plutôt une procession devant un souverain qu'une discussion à coeur ouvert. Dans le même temps, on apprend que Takuya n'est peut-être pas tout à fait japonais. Un soir, Todo fête sa nomination avec les autres membres de la grande ourse, les personnes les plus importantes du cabinet noir. Il reçoit les propositions de mesures du gouvernement mais leur envoit des mesures complètement à l'opposé, comme le renforcement du contingent militaire chinois ou du système d'identification électronique, ou encore l'arrêt du retour des réfugiés japonais à l'étranger. Puis, on apprend que Todo est né le 30 novembre 1969, officiellement à Tokyo. Son père était député du parti libéral et sa mère était fille de banquier et originaire de Kanagawa. Après l'université de Tokyo, il entre dans le cabinet de son père et remporte ses premières élections à 26 ans. Yui découvre aussi qu'il a travaillé avec Takuma Ryu, le grand-père de Gen'Ichiro Ryu. Takuya fait d'ailleurs arrêter celui-ci qui est arrivé clandestinement à Sapporo, et le fait venir devant lui...

    Volume 10

    scan 1079Todo rappelle à Gen'Ichiro qu'ils se sont déjà vu à la demeure de son grand-père alors qu'il était encore très jeune. Takuya révèle qu'il a de grands desseins et empoigne le jeune homme car il a toujours voulu l'écraser. Todo le projète ensuite contre le mur, ce qui fait que Gen'Ichiro perd conscience. Le directeur du comité de reconstruction sort ensuite et demande à Tachibana si l'enregistrement de sa conversation a bien fonctionné. Une fois rassuré, Takuya se rend à la base nord de l'armée d'autodéfense terrestre nord-japonais où il rencontre le colonel Buichi Suguro. Celui-ci, qui finit les préparatifs pour un faux coup d'état, remet à Todo une liste de 15 membres de l'état-major qui lui ont juré fidélité. Todo prend ensuite la direction d'un hôpital de campagne où Takuma Ryu est soigné. Il montre à celui-ci la liste des militaires ainsi que la vidéo du jeune homme, le tout pour essayer de convaincre le vieil homme de présenter Todo comme son successeur à Cho Yanmin, le président de la commission militaire centrale de Chine, aussi surnommé "l'empereur de Pekin". Ce dernier a promis d'aider le nord du Japon pour une durée de 15 ans, par amitié pour le japonais. On apprend ensuite que lors de ses débuts en politique, Takuya a voulu suivre la ligne prise par Takuma Ryu plutôt que celle de son père. Dans un chalet, les membres de la "grande ourse", les 7 personnes les plus importantes du cabinet noir, avec Todo à leur tête, se réunit pour les derniers préparatifs d'un faux coup d'état. Après celle-ci, Suguro appelle Takuya pour confirmer l'ordre et l'autorisation de faire feu. Dans un autre flashback, on voit Todo donner de l'argent à Ryu pour convaincre les députés du parti à coups de pots-de-vin, et Takuma qui se rend compte de ce qu'est devenu son protégé. Avant le début des hostilités, Takuya organise une rencontre entre Gen'Ichiro et son grand-père pour que ce dernier cède enfin. Mais le vieil homme parle de la présence de son petit-fils. Suite à cet échec, Todo ordonne à Tachibana d'éliminer le jeune homme et son grand-père. Pendant ce temps, le faux coup d'état commence et Takuya se laisse arrêter par les militaires. Comme prévu, il est nommé négociateur par les soit-disant rebelles pour éviter un prétendu bain de sang. Au terme de fausses négociations, Todo annonce que la Chine retire une partie de ses troupes, que le gouvernement démissionne dans son intégralité et que le Nord-Japon va s'opposer à l'indépendance du sud. Après avoir promis à Suguro qu'il épargnerait ses lieutenants, Takuya se rend à une entrevue avec des militaires chinois qui veulent trouver un responsable de ces incidents. Mais le général Lian, allié de Todo, déclare par téléphone que l'amitié entre la Chine et le nord du Japon ne doit pas faiblir à cause des derniers événements. Ensuite, Todo retourne chez le premier ministre et l'exécute avec son arme. Une fois fait, Takuya apprend par Tachibana que Takuma Ryu est mort mais que Gen'Ichiro s'est enfui avec des terroristes. Todo signale alors à Tachibana qu'il a intérêt à les éliminer rapidement s'il tient à la vie...

    scan 1072Volume 11

    Dans ce tome, on apprend que quand il était en primaire, Takuya a ramené à la maison un chaton et sa mère. Le père du garçon, Junya Todo, n'autorisa son fils à garder qu'un seul des 2 chats. Takuya choisit alors de garder le chaton et tua sa mère, justifiant son geste en disant qu'ainsi, le petit ne chercherait pas à s'enfuir pour suivre sa mère. En 2017, Todo est maintenant désigné comme nouveau premier ministre. Il augmente considérablement le budget alloué à la défense, dépassant presque celui de la reconstruction, faisant même un défilé militaire. Dans un flashback remontant à juillet 2007, on retrouve Todo en tant que secrétaire d'état à la défense. Il a lu le rapport de Suguro, alors capitaine, qui cherche à insufler une nouvelle vie à l'armée d'autodéfense japonaise, maintenant sous le contrôle de la Chine. Takuya souhaite aussi augmenter le pouvoir de l'armée et ainsi réunifier à nouveau le Japon. Les 2 hommes sont donc d'accord mais un peu plus tard, le capitaine appelle Todo pour lui faire part de son inquiétude en ce qui concerne un lobby nord-japonais qui détournerait non seulement des médicaments et de la nourriture, mais aussi du matériel d'armement. Un ami de Suguro Tazuku Kumon, va tenter le soir même d'intercepter une de ces cargaisons. Le secrétaire d'état à la défense remercie Buichi pour ces renseignements mais il lui révèle qu'il s'agit d'un accord secret entre le général Lian et le nord du Japon, et que c'est aussi le premier pas pour le renouveau de l'armée d'autodéfense. Il refuse aussi que Suguro aille parler avec eux, car en agissant ainsi, les détournements seraient révélés au grand jour, ce qu'il veut empêcher. Ensuite, Todo fait piéger Kumon et ses hommes dont seul le premier en réchappera vivant. De retour en 2017. Takuya se rend dans le sud pour parlementer avec l'exécutif. Il fait annuler le précédent tracé des frontières et donne une liste d'exigences qui correspond finalement à l'absorption du sud par le nord. L'exécutif sud-japonais refuse immédiatement. Le sommet du lendemain est donc annulé et alors que ses troupes se déployent au nord du bras de mer, Todo se rend à la Sky Tower, ancien bâtiment d'Osaka. Là-bas l'attend Misao Munakata, indépendantiste du sud. Takuya lui propose de devenir son bras droit et d'unifier le Japon. En échange, Misao révèle que la raison du curieux tracé des frontières était qu'une formidable énergie, l'énergie M, capable de défier l'hégémonie des Etats-Unis et de la Chine, se trouve au fond du bras de mer. Dans un autre flashback, on voit que Todo a menacé la famille de Tachibana s'il ne tue pas tous les Ryu. Durant une conférence de presse, Takuya déclare que rien, pas même la guerre ne permettrait un accord entre le nord et le sud. Il se dit pourtant prêt à y recourir. Il dévoile ainsi à Munakata son intention de garder l'énergie M pour lui tout seul. On comprend aussi que Todo manipule une secte écologique, le clan de la 16ème lune. Alors que toutes ses troupes sont en alerte maximum sous les ordres du colonel Suguro, Takuya apprend que l'alliance du bras de mer, qui accompagne Gen'Ichiro, a capturé Tachibana et mis sa famille sous protection.

    • Première apparition : Volume 9, dans le chapitre intitulé "Chapitre 63 - Le dominateur du nord".
    • Statut au volume 11 : Vivant.

    Volume 12

    Alors que les préparatifs de l'assaut se mettent en place, Suguro appelle Todo pour lui faire part d'une initiative personnelle. Il a en effet contacté l'amiral Kaku du Sud-Japon pour organiser une rencontre avec Munakata, et ce, afin d'éviter le conflit. Mais Misao demande la présence du premier ministre nord-japonais pour cette discussion. Takuya fait savoir qu'il est d'accord et que l'exécutif sud-japonais peut choisir le lieu et le moment. On apprend par la suite que Takuya est en fait le fils de la demi-soeur de Junya Todo. Comme sa mère était un peu dérangé, Takuyta fut élevé par Junya, qui n'avais pas d'enfants et qui le prit comme son propre fils. Durant ses années de collège, Takuya découvrit le secret de sa naissance et laissa libre cours à sa violence. Lors du tremblement de terre de 2002, il fut fou de joie car cet événement était ce qu'il souhaitait pour construire le pays à sa convenance, et il vida des bidons d'essence pour brûler la maison. De retour en 2017, l'hélicoptère transportant Todo et le colonel s'arrête en plein vol. Le premier ministre demande à Buichi quel est le premier devoir d'un militaire. Quand celui-ci répond qu'il doit obéir aux ordres, Todo lui ordonne de tirer un missile sur la Sky tower vers laquelle ils se dirigeaient. Comme Suguro refuse de s'exécuter, Takuya le fait arrêter avant d'ordonner lui-même le tir. Une fois cela fait, il fait demi-tour à l'hélicoptère. Il dévoile au colonel qu'il ne veut pas la paix mais plutôt mettre la main sur le sud du Japon. Il est pourtant prêt à laisser une seconde chance à Buichi qui s'est rendu coupable de trahison. Todo veut qu'il dirige les troupes qui envahiront le secteur du bras de mer, sachant que les Etats-Unis et la Chine n'interviendront pas pour ne pas déclencher un conflit entre eux. Le premier ministre retourne au nord, à l'aéroport de Shin-Chitose où il est accueilli en héro de l'unification. Ensuite, Takuya déjoue les prévisions de ses adversaires en lançant directement les avions de transport de troupes au lieu de missiles. Il sait que l'exécutif sud-japonais n'osera pas tirer les premiers sur des soldats japonais. Todo se réjouit du dilemme qu'il pose à ses ennemis. Le premier ministre nord-japonais sait que les américains n'interviendront pas durant les 72 premières heures du conflit et il veut que le colonel prenne la tour de la préfecture avant ce délai.

    Volume 13

    Finalement, Suguro accepte de conclure un cessez-le-feu et de témoigner sur les manigances de Todo. Cependant, celui-ci retrouve la trace de Tachibana et le fait abattre par ses hommes. De plus, il trafique les vidéos du faux coup d'état, ce qui décrédibilise le colonel. C'est donc en vainqueur et réunificateur du Japon que Takuya se rend dans la zone du bras de mer, confirmant à Stanton que l'exécutif sud-japonais n'a que les négociations comme solution. Une fois sur place, il envoie un message vidéo à Munakata et son groupe, dans lequel il exige la démission des dirigeants du sud du Japon, ainsi qu'un plan de réunification dont l'avant-projet sera rédigé par lui-même. De plus, avant toute négociation, il veut que la zone du bras de mer passe sous administration du Nord-Japon, ce qui lui permettra de s'accaparer l'énergie M. Plus tard, à son hôtel, on annonce à Todo que Suguro fait partie des victimes des conflits. Ensuite, Takuya a l'autorisation des autorités sud-japonaises de faire une revue de ses troupes dans un stade de la zone du bras de mer. Il doit d'ailleurs faire aussi un discours. Avant l'événement, il boit une coupe de champagne à sa victoire puis se dirige vers la tribune en compagnie de Scarlett et de gardes du corps. A un moment, il remarque qu'il est seul dans le couloir, puis constate la présence du colonel, qui est apparemment vivant. Celui-ci, armé d'une mitraillette, reproche à Todo de vouloir mettre la main sur le sud dans un grand bain de sang. Takuya, qui comprend que Misao a influencé le soldat, lui répond qu'il veut mettre de l'ordre dans le sud, à commencer par les métèques, qui parlent à peine la langue japonaise. De plus, il sent que Buichi, en attaquant le sud, voulait aussi punir ses camarades qui l'ont trahi en allant vers le sud. Fou de rage, le colonel se met à tirer sur Todo qui décide de passer en force pour arriver sur la tribune. Malgré ses blessures, il continue de marcher vers sa gloire. C'est alors que Suguro lui tire encore une rafale dans le dos. Todo chute alors en arrière et décède, devant une foule abasourdie.

    • Statut au volume 14 : Tué par Buichi Suguro.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire
  • Voilà la suite de la huitième page des personnages de Spirit of the sun.

     

    Ogata

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Tué par Tazuku Kumon d'une balle dans la tête.

    Tazuku Kumon

    scan 1101Volume 15

    Comme Kensaku Mago'Ichi choisit de s'allier avec le nouveau directeur du comité de reconstruction du nord du Japon, Cho Xinyu, Kumon se met à travailler avec les militaires chinois. Dans leur manoeuvre d'éradication du lobby nord-japonais, les membres restants de la "grande ourse" ainsi que tous ceux qui ont des liens avec eux, l'alliance du bras de mer se met à la recherche des membres du clan de la 16ème lune, et plus particulièrement leur gourou, Eri Natsuki. Après une descente dans un lieu où la religion est prêchée, Tazuku propose à Kumoi de se séparer pour avoir plus de chances. Mais le jeune homme ne comprend pas cette manoeuvre d'arrestation car la secte a beau avoir eu des liens avec le groupe de Todo, Eri n'y est pour rien. En entendant cela, Kumon reproche à Ryuji de se ramollir et l'avertit que le moindre doute peut être fatal. Et quand Kumoi semble insister, Tazuku lui dit de la fermer et de conduire. Plus tard, quand Gen'Ichiro décide de se désolidariser de l'homme d'affaires, ce dernier ordonne à Kumon d'éliminer le jeune homme et ses amis. Avec Katagiri, il capture Gen'Ichiro qui lui reproche de ne pas libérer le peuple mais plutôt de tenter de garder le pouvoir qu'ils ont acquis. Mais Tazuku reste sourd à cet appel. Il décide de transférer le jeune homme vers une base militaire chinoise et sous bonne escorte, tout en essayant d'attirer les amis de son prisonnier. Kumoi et Yui mordent à l'hameçon et sont acculés. Kumon s'apprête alors à les achever avec une roquette mais un hélicoptère intervient. Chan en descend et commence à assommer les membres de l'alliance. Sentant la situation tourner en sa défaveur, Tazuku remonte en voiture et ordonne à Katagiri de foncer...

    Volume 16

    Ryuji et Yui se lancent à la poursuite de la voiture conduite par Katsuragi. Kumon lui demande de na pas chercher à les distancer jusqu'à ce qu'ils arrivent à la base de Bibai. Cependant, l'hélicoptère continue de les suivre aussi et, même si ils n'oseront pas tirer, cela les gêne. Tazuku lance alors sa roquette sur l'engin qui explose en vol avant de s'écraser à terre. Tout semble bien se passer jusqu'à ce que Katsuragi roule sur une branche et ne perde le contrôle du véhicule. Celui-ci percute la rambarde avant de plonger dans le précipice. Quand Kumon se réveille, Yui est en train d'emmener Gen'Ichiro. Tazuku lui tire donc dans l'épaule mais au moment de l'achever, Kumoi intervient et lui fait perdre son arme. Ryuji pense que Gen'Ichiro est celui qui parviendra à réunifier le Japon et il est prêt à la protéger au péril de sa vie. Kumon sort son couteau car il pense que, en tant que traître et donc personne faible, Kumoi n'osera pas tirer. Alors qu'il s'approche de Ryuji, celui-ci déclare qu'il n'a jamais trahi ses convictions au contraire de Tazuku. En même temps que ces mots, il tire plusieurs fois sur Kumon qui s'écroule. Mais celui-ci n'est pas mort car non seulement Kumoi a évité les points vitaux, mais en plus, il n'a pas achevé son adversaire. Tazuku pense que Ryuji restera jusqu'au bout un velléitaire. On ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivant.

    Tatsuhiko Kumoi

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Décédé, officiellement d'une pneumonie, mais probablement exécuté par le cabinet noir nord-japonais.

    Miho Matsumoto

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Décédée des suites d'une maladie.

    Takuya

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivant.

    Keitaro Mabuchi

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Tué par Takuya Todo d'une balle dans la tête.

    Général Lian

    scan 1102Volume 15

    On revient un peu moins de 10 ans en arrière. A cette époque, Lian, avec l'aide de Todo, détournait de nombreuses marchandises qui devaient servir à la reconstruction du nord du Japon. Plusieurs firmes participaient passivement à ces détournements mais quelques-unes s'y opposaient. Ce fut le cas de la Mago'Ichi Holdings, avec à sa tête Ken'Ichiro Mago'Ichi et son fils aîné Sakutaro. Grâce à une fuite d'information, le général apprit que ces 2 hommes s'opposait à lui. Mais il a aussi directement compris que quelqu'un qui prenait ses ordres de Pékin les aidait. Il les a donc fait arrêter pour leur faire subir un interrogatoire musclé avec des tortures afin de connaître le nom de cette personne. Cependant, les Mago'Ichi père et fils ne donnèrent jamais de nom. Lian les fit tuer en faisant passer cela pour un accident de la route. La personne qui les aidait n'était autre que Cho Xinyu, l'homme qui a fait arrêter le général pour trahison. On ne voit plus Lian par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 17 : Arrêté par les autorités chinoises et probablement exécuté.

    Général Xianmin Xie

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivant.

    Scarlett

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Supposé vivante.

    Takuya Todo

    Ce personnage n'apparaît plus dans ces tomes.

    • Statut au volume 17 : Tué par Buichi Suguro.

    A suivre dans le prochain article.

    Cronos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique