• 20th century boys : Résumés des tomes (9 à 12)

    Voici la seconde suite des résumés des tomes de la série. Ces fiches seront complétées au fur et à mesure. ATTENTION : ces résumés contiennent des spoilers (révélations de l'intrigue).

     

    Volume 9

    20th century boys tome 9Chapitres : Elle doit pas le voir !; Le cauchemar; Le vrai combat; Le rapid Nobokov; Un pouvoir surnaturel; La confession; Le nouveau cahier de prédictions; Derrière l'autel; Le sauveur; L'heure du crime; La balle meurtrière.

    Nouveaux personnages : L'homme du casino.

    Résumé : Koizumi continue à fouiller dans le passé tandis que Yoshitsune tente d'arrêter l'attraction. Ce dernier y arrive juste au moment où la jeune fille d'couvre le visage d'Ami, en présence de Yoshitsune petit et Sadakiyo. Pendant ce temps, dans les quartiers de Tokyo, Kanna a trouvé un jeton de casino et décide de s'y rendre pour gagner de l'argent. Avec son talent inconnu, elle joue au rapid Nobokov et gagne contre la banque mafieuse. Mais elle rend l'argent si tout le monde l'aide en se rendant dans l'église du père Nitani, ce qu'ils font à la surprise générale. Yukiji, elle, avec le nouveau cahier de prédiction trouvé par Mon-chan avant qu'il ne meure, cherche à se battre de son côté avec l'avocate Ichihara. Selon ce cahier, le sauveur doit être tué durant un rassemblement. Kanna réussit à mettre les rancoeurs des mafias chinoises et thaï de côté mais elle manque de se faire tuer par le policier avec le grain de beauté. Ce dernier est abattu par numéro 13 qui est poursuivi par Otcho. Celui-ci apprend que Kiriko, la soeur de Kenji, devrait réapparaître...

    Mon avis : ce tome tourne principalement autour de Kanna et de ses incroyables dons inexpliqués. Mais d'abord, on continue avec Koizumi, toujours dans le simulateur. Malheureusement, cette suite ne nous révèlera que peu de choses. Ensuite le talent de Kanna rend les choses un peu trop faciles et gaspille légèrement son aura naturelle de meneuse et de leader. Néanmoins, nous avons le plaisir de continuer de voir quel est le destin des anciens compagnons de Kenji avec cette fois-ci Mon-chan, vaincu finqlement tout simplement par la maladie. La partie la plus intéressante est sans doute celle qui se déroule dans l'église, avec la réunion improbable des mafias thaïs et chinoises mais surtout l'apparition d'un nouveau cahier de prédictions, dont les origines sont inconnues tout autant que le contenu est mystérieux. Un tome un peu en perte de vitesse mais qui se rattrape heureusement sur la fin pour nous donner envie de reprendre l'aventure.

     

    Volume 10

    scan 204Chapitres : L'armistice; Le carrefour; Suvreillance; Le nouveau prof; La réponse de l'angoisse; Le collectionneur; Le monologue; La chambre d'Ami; Le garçon sans visage; Le visage du garçon; Coup de tonnerre.

    Nouveaux personnages : Lucifer Satô, Medusa Inoue, Damien Yoshida, Kôji A Romero, Mme Harukawa.

    Résumé : Tandis qu'Otcho et Kakuta s'enfuient, les mafias chinoises et thaï scellent un accord avec Kanna pour protéger le pape lors de sa visite au Japon, le tout avant de partir eux aussi avec l'arrivée de la police. Koizumi, elle, retourne à l'école et y croise Kanna qui est aussi de retour. La première, pour son devoir et sa curiosité, enquête sur la seconde mais se fait coincer par la dream navigator Takamatsu qui veut l'envoyer à Ami-world. Mais entretemps, un nouveau prof est arrivé. Il s'agit de Sadakiyo et il emmène Koizumi avec lui, la jeune fille se rappelant maintenant avoir vu le visage de Sadakiyo sous le masque d'Ami dans le simulateur. Sadakiyo a un comportement étrange mais par la suite, il se montre protecteur envers Koizumi, lui montrant l'ancienne maison d'Ami et s'échappant avec elle face aux dream navigators. l'homme se remémore son passé et emmène la jeune fille chez son ancien instituteur de primaire qui se souvient de lui. Pendant ce temps, la proviseur et Kanna partent à la recherche de Koizumi, la première révélant à la grande surprise de la seconde que celle-ci est la fille d'Ami...

    Mon avis : Au début de ce tome, l'enquête sur Ami est plutôt à l'ordre du status quo. Et l'action se calme avec l'accord entre les mafias chinoises et thaï. Tout le monde semble se calmer. Koizumi retourne chez elle et recommence à essayer d'en savoir plus sur Kanna, ce que je trouve en soit très peu passionnant. Donc la première partie est loin d'être extraordinaire. Mais le retour sur le devant de la scène de Sadakiyo change la donne. On observe un personnages bien mystérieux au comportement plus que douteux. Mais c'est à ce moment qu'il devient vraiment intéressant et que la machine se remet en marche. Les révélations à moitié étouffées par son attitude relancent l'intérêt de la série sans pour autant encore atteindre pour l'instant des sommets. Mais le principal est assuré.

     

    Volume 11

    scan 206Chapitres : Les profondeurs du désespoir; Le livre de la loi; Le mensonge de 1970; Reprise de contact; Corps et âme; Les extraterrestres; La résolution de Sadakiyo; Les ruines; Godzilla; Le message d'un mère; Yamane; Souvenirs de la salle de biologie.

    Nouveaux personnages : Tsutomu, Mme Yamakura, Mr Shiodani, Yamane, Mr Dokura.

    Résumé : Kanna est sous le choc de la révélation de son proviseur qui se tort de douleur et meurt. Kanna part se défouler dans une salle d'arcade puis se laisse embarquer par un groupe de jeunes, l'esprit complètement ailleurs. Ils communique avec un autre jeune qui tente de voler une voiture qui est celle de Sadakiyo. L'hospice où loge l'ancien instituteur de Kenji et ses amis est encerclé par les dream navigators qui cherchent à capturer Sadakiyo et Koizumi. Mais Kanna parvient à reprendre courage et fonce trouver Koizumi et Sadakiyo. Pendant ce temps, Manjûme et Takamatsu s'inquiètent car le mémo de Mon-chan pris par Sadakiyo pourrait permettre aux amis de Kenji de découvrir le "mensonge de 1970". Sadakiyo, lui, révèle sa rencontre en 2000 avec Mon-chan, et comment il l'a tué. Yoshitsune arrive à l'hospice en hélicoptère en même temps que Kanna qui en apprend un peu plus sur sa mère grâce à l'ancien instituteur. Kanna et Koizumi partent avec Yoshitsune tandis que Sadakiyo retient les dream navigators, le journal parlé déclarant un peu plus tard que les autorités ont retrouvé la voiture avec un corps calciné dedans. Ensuite, Kanna trouve une petite ville à l'abandon où sa mère avait trouvé refuge. Elle trouve l'hôpital où elle travaillait et découvre qu'elle s'accuse d'avoir créer le virus du "nouvel an sanglant" et pris ainsi la vie de 150.000 personnes. Pendant ce temps Otcho et Kakuta d'un côté, Yoshitsune et Yukiji de l'autre, recherchent Yamane, un ancien de leur camarades de classe devenu lui aussi virologue, alors que les nouvelles parlent de l'apparition d'un nouveau virus en Afrique...

    Mon avis : Quand je lis le récit de Sadakiyo sur son passé, j'en suis tout retourné. D'abord, j'éprouve un peu de colère envers lui pour avoir été l'assassin de l'un des amis de Kenji. Puis j'éprouve aussi de la pitié et de la compassion pour cet homme qui a enfin un visage. J'aime aussi particulièrement ce volume car on y parle un peu de rugby qui est mon sport. Mais pour en revenir au récit en lui-même, l'apparition d'un nouveau mystère, "le mensonge de 1970", ainsi que le retour de Kiriko sur le devant de la scène font de ce tome un bon cru. Des mystères s'éclaircissent et d'autres appairaissent pour les remplacer. Je pense que c'est ça aussi qui fait la force d'une telle série. L'auteur évite ainsi d'accumuler les mystères jusqu'à l'overdose. Mais en plus, il se permet de jouer avec des personnages toujours aussi attachants et dans ce tome, je pourrais dire que Sadakiyo, Mon-chan et Kiriko se partagent la part du gateau, épaulé légèrement par Kanna qui est au centre de l'histoire et dont les acquis se trouvent bouleversés suite aux différentes révélations. Un très bon tome avec le coup de coeur personnel pour le rugby.

     

    Volume 12

    scan 214Chapitres : Un autre bain de sang?; Visite de courtoisie; Suicide par explosion; Message secret; La bibliothèque; La salle de biologie; La lampe à alcool; Lui; Un coup de feu (1); Un coup de feu (2); La vérité sur le coup de feu; Le visage d'Ami.

    Nouveaux personnages : Jôji Natsuki, Harold Akiyama, Fuyumi Hama, Mitsuki.

    Résumé : Alors que l'année 2015 va commencer, tout le monde célèbre à sa facon la mémoire de ceux disparus lors du nouvel an sanglant, les partisans d'Ami tout comme Yoshitsune et les siens. Mais Dieu et Kanna craignent que cette année soit néfaste. Dans le même temps, Maruo est depuis un certain temps devenu l'assistant du chanteur Namio Haru. Il veut profiter que le chanteur a une entrevue avec Ami pour se faire sauter avec une ceinture d'explosifs. Mais l'annonce d'une naissance parmi les partisans d'Ami lui fait changer d'avis. Pendant ce temps, Kakuta et Otcho continue d'enquêter sur Yamane et découvre qu'une réunion doit avoir lieu à la salle de biologie de l'école. Yoshitsune et Yukiji interrogent Koizumi pour qu'elle identifie Ami et découvrent le mensonge de 1970 dans la simulation. Dans l'école, Otcho et Kakuta rencontre Yamane tandis que Kanna, qui se trouve dans les environs, commence à se rappeler petit à petit le visage de son père. De son côté, Haru fait un dessin du visage d'Ami pour Maruo afin qu'il puisse peut-être le reconnaitre. Et c'est bien le cas. Yoshitsune comprend lui aussi qui est Ami en regardant un livre d'histoire sur le "nouvel an sanglant" et en téléphonant à son ancien instituteur. Dans la salle de biologie, Ami est arrivé et Yamane décide de lui tirer dessus avant de se faire abattre à son tour par la police en sortant de la salle. Ami s'écroule et Otcho lui enlève son masque. Il s'agit de Fukube...

    Mon avis : Voilà un tome où tous les éléments précédents se mettent en place pour que tout semble cohérent. Les mystères se résolvent et le dernier des amis de Kenji, Maruo, fait son retour après plusieurs tomes où on se demandait ce qui lui était arrivé. Chacuns des membres du groupe de Kenji résout à sa manière l'énigme principale de ce récit, l'identité d'Ami. Oui mais voilà, comment tenir encore une douzaine de tomes en ayant déjà révélé cet élément si important. Nous ne le saurons pas pour l'instant mais on savoure la détermination des amis de Kenji. Peu de tragédie dans ce tome mais j'aime assez bien les passages de Maruo, homme au coeur tendre. Comme d'habitude, Urasawa n'accumule pas les mystères et préfère quasiment tout révéler pour sans doute repartir de plus belle avec de nouvelles énigmes. Un tome qui se lit vite et d'une seule traite car on veut savoir si nos déductions étaient exactes.

    Cronos


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :