• 20th century boys : Résumés des tomes (5 à 8)

    Voici la suite des résumés des tomes de la série. Ces fiches seront complétées au fur et à mesure. ATTENTION : ces résumés contiennent des spoilers (révélations de l'intrigue).

     

    Volume 5

    20th century boys tome 5 Chapitres : L'appel; Tu n'es pas seul; Tonton Kenji; La fusée; Le 31 décembre; Les adieux; Les retrouvailles; Le mémorial; L'inspecteur Chôno; Chôcho; Deux volontés.

    Nouveaux personnages : Atsushi, Mr Nagazuka, Takako Tokiwa, Mr Kaneko, Mr Ujiki, Mr Zhen, Maraya, le boss chinois, le père Nitani, inspecteur Higashino.

    Résumé : Les compagnons de Kenji commencent à se rassembler. Otcho, Yoshitsune, Maruo, Mon-chan et Fukube répondent à l'appel, accompagnés par Yukiji. Croa-croa a refusé et Maabo et Yanbo, contactés par Yoshitsune, dévoilent l'emplacement du camp de Kenji à Ami au lieu de les aider. Kanna, elle, continue de vouloir rester avec son oncle, malgré le danger. Les compagnons se préparent pour le nouvel an alors que se réalise la dernière prédiction avant ce jour, à savoir l'attaque par un missile de l'assemblée nationale. Le soir du nouvel an, le robot se met en marche et le virus qui vide les gens de leur sang se répand. Le groupe de Kenji se prépare à l'action et... le monde est sauvé et on fait un bon jusqu'en 2014. Kanna est une ado dans une pension et travaille comme serveuse. Elle réussi à établir une zone neutre entre les mafias chinoises et Thaïlandaises et on apprend que Kenji est mort. Le jeune inspecteur Chono, petit-fils de celui qui avait été tué par son collègue, arrête Kanna lors d'une bagarre et se heurte à la haine de la jeune fille envers les policiers. Le père Nitani, ancien mafieux, tente de prêcher dans le quartier mal famé de Kabukichô. Ensuite, Les voisins de Kanna, des mangakas, lui présente, ainsi qu'à Yukiji, sa désormais tutrice, leur oeuvre temporaire. Mais Yukiji préfère une histoire où on sauve le monde. Sujet délicat car Ami est celui qui est à la tête du pouvoir en 2014...

    Mon avis : Ca, c'est un tome comme je les adore : du suspens, des surprises, des émotions, des mystères, des révélations et des références. Le tout condensé en un peu plus de 200 pages. On croit fermement en voyant nos héros se préparer à affronter le robot du nouvel an qu'il s'agira du dernier acte de la série. Mais que nenni. Plus incroyable encore, nos apprentis héros ont....perdu. Eh oui, Kenji est mort et le méchant de l'histoire a la main mise sur le Japon 13 ans après. C'est le choc. Et l'auteur utilise en plus habilement (une fois de plus) ce changement d'époque en faisant carrément un saut dans le temps, sans que l'on puisse savoir ce que sont devenus le reste du groupe. Urasawa fait jouer les sentiments en préparant dès le début du volume le passage de flambeau à une Kanna ravissante. Et il se permet encore de jouer avec les références avec ces 2 mangakas qui font directement penser à Tezuka pour les connaisseurs. Franchement, après avoir lu ce volume, j'avais envie de me ruer sur le suivant sans attendre, comme si je n'avais pas eu du tout ma dose avec ce volume pourtant très riche.

     

    Volume 6

    20th century boys tome 6 Chapitres : Le témoin; Le véritable coupable; La luciole des mers; Le monstre; Le tunnel; La poursuite...; Un ami puissant; L'amulette; Le dernier espoir; La grande évasion; Une plâtrée de coups.

    Nouveaux personnages : Britney, agent Honkan, Kakuta, Kazuya Ama.

    Résumé : L'inspecteur Chono ainsi que Kanna, cherchent séparément Britney, un travesti témoin d'un meurtre commis vraisemblablement par un policier, ce que ne croit pas Chono. Kanna le trouve la première et Britney désigne l'agent Honkan comme étant le meurtrier. Pendant ce temps, dans la prison de "la luciole des mers", le jeune Kakuta est enfermé pour avoir dessiné des mangas. Enfermé au cachot, il y trouve Otcho qui porte le numéro 3 et creuse des tunnels pour s'évader. Chono, lui, découvre la cachette de Kanna et des 2 travestis qui l'accompagne. Il va parler à Yama, en qui il a toute confiance. Ce dernier, assassin du grand-père de Chono, charge l'agent Honkan de faire le ménage, sans se faire repérer cette fois. Un collègue de Chono lui remet des amulettes provenant de sa mère mais celles-ci contiennent des émetteurs et Britney est abattu dans les bras du policier. Kanna sauve Maraya et Chono qui est abasourdi par la trahison de Yama. Dans la luciole des mers, le numéro 13, alias Masao Tamura, informe Otcho qu'il est chargé de tuer quelqu'un. Aidé par Kakuta, Otcho prépare son évasion qui devient imminente, car il s'agit de sauver Kanna, le dernier espoir...

    Mon avis : Ce tome met en avant le changement de régime politique effectué au Japon suite à la prise de pouvoir d'Ami. Et on comprend dès lors le sang chaud de Kanna. On en apprend aussi un peu plus sur nos "anciens" héros puisque Otcho réapparaît dans une bien mauvaise posture. Pourtant, ce qui s'est passé durant le "nouvel an sanglant" reste un mystère et on ne peut que suivre les protagonistes qui cherchent à en savoir plus. Le suspens reste omniprésent, que ce soit pour Chôno et Kanna ou bien pour Otcho et son nouveau compagnon Kakuta. Le personnage de 13 ou Misao est assez intéressant, car il est complètement à l'ouest et n'a plus vraiment de connection avec la réalité. Un tome qui avance lentement mais qui maintient très bien le suspens pour mieux nous plonger dans son univers et évite de tout nous révéler en vrac.

     

    Volume 7

    20th century boys tome 7Chapitres : L'évasion; L'air frais; L'accostage; L'exposition de rêve; Koizumi; L'autographe de Dieu; La vérité; La salle de contrôle; Face-à-face; Fukube; L'infiltration.

    Nouveaux personnages : Takarazuka, Kimura, Kyôko Koizumi.

    Résumé : Otcho et Kakuta entament leur évasion et, malgré quelques difficultés avec des gardiens et une longue plongée sous l'eau, ils arrivent dans la baie de Tokyo, sur un bateau de braconniers. Une fois dans la ville, Otcho constate que des préparations sont en cours pour reproduire l'exposition universelle d'Osaka de 1970 où Kenji et la plupart de ses amis n'avaient pu se rendre. Dans le lycée de Kanna, une étudiante de son âge répondant au nom de Koizumi cherche à faire un travail sur "la bande à Kenji", les terroristes du bain de sang de l'an 2000. Sur le lieu de la stelle commémorative, elle rencontre Dieu qui va lui dire la vérité sur le bain de sang de l'an 2000 tandis qu'Otcho en fait de même avec Kakuta. Durant cette nuit, Otcho, Yukiji et Mon-chan sont arrivés dans une sorte de salle de contrôle où les gens riaient, tandis que Kenji et Fukube font face à Ami sur le toit d'un immeuble. là-bas, Fukube chute, entrainant avec lui le gourou, après avoir tenté de le raisonner. De retour en bas, Kenji part dans le camion rempli d'explosif en compagnie de Maruo et Otcho. Pendant que Manjûme arrive dans la salle de réunion de crise avec une solution, Kenji et les siens parviennent sous le robot et font une découverte...

    Mon avis : Après avoir été fort vaseux sur ce qui s'était passé lors du bain de sang de l'an 2000, l'auteur décide d'être plus explicite et nous révèle ce qui s'est passé lors de cette nuit tragique. Si l'on ne sait pas encore tout, on sait déjà comment l'un des compagnons de Kenji a perdu la vie, amplifiant la trégédie de l'histoire. Mais nous avons d'abord droit à une belle évasion d'Otcho, accompagné du petit nouveau, Kakuta. Avec le suspens, les révélations, les tragédies viennnent les références culturelles. Et dans ce tome, c'est tout un pan qui est consacré à l'exposition universelle d'Osaka en 1970, de quoi attirer notre curiosité. On retrouve aussi un personnage un peu bizarre mais assez amusant avec son bowling : Dieu, qui est devenu riche. Un tome où l'auteur nous distille des révélations pour éviter de nous lasser, mais en garde toujours sous le coude pour nous faire trépigner d'impatience d'avoir le suivant, le tout avec des bons personnages et une bonne histoire.

     

    Volume 8

    scan 189Chapitres : La décision; Le robot; La chanson de Kenji; L'invitation; Ami-land; La fuite; La requête; Le classement; Le plan; La côte de la pendue; Les voix.

    Nouveaux personnages : Takamatsu, Namio Haru, Haru Kanda.

    Résumé : Le récit sur "le nouvel an sanglant" continue et on apprend que de robot, ce qui effrayait tout le monde n'était finalement qu'une baudruche masquée. Tout était faux et mal conçu. Pendant ce temps, Manjûme fait distribuer le vaccin au poison qui vide les gens de leur sang. Ami vient faire face à Kenji qui est sur le robot et lui dévoile son visage. C'est juste après que le robot a explosé et qu'on a fait du lieu de l'explosion une place du souvenirs. De retour en 2014, l'inspecteur Chono écoute la musique de Kenji. Plus tard, Koizumi, maintenant au courant de la vérité, se voit envoyée à Ami-land, parc d'attraction pour laver le cerveau de certaines personnes en tuant virtuellement la bande à Kenji. Koizumi tente de s'échapper car elle ne veut pas aller à Ami-world, lieu pour les récalcitrants. Elle tombe sur un homme d'entretien qui se révèle être Yoshitsune. Celui-ci donne des trucs à Koizumi pour qu'elle puisse être dans les premiers et accéder ainsi au niveau bonus qui pourrait donner des informations sur Ami. Koizumi y arrive et elle se retrouve dans une simulation de 1971. Elle rencontre Kenji et sa bande qui vont dans une maison sur la côte ou se trouverait un fantôme, qui n'est en fait qu'un bête teruteru bozu. Mais Koizumi est en danger car elle risque de connaître par ce passé l'identité d'Ami...

    Mon avis : Ce tome nous montre bien comment on peut tromper les gens avec des fumisteries. Le faux robot d'Ami en est le meilleur exemple. Et finalement, ceux qui sauvent les gens ne sont pas forcément ceux que l'on croit, pas ceux qui baignent dans la lumière. L'auteur continue de jouer avec l'être et le paraître en envoyant la pauvre Koizumi, complètement dépassée par les événements, à Ami-land, parc d'attraction qui cache un véritable lavage de cerveau. Il nous montre aussi ce que sont devenus les amis de Kenji après le bain de sang du "nouvel an sanglant".Mais pas tous en même temps, histoire de prolonger toujours un peu le suspens. Il n'hésite pas non plus à revenir dans le passé par un moyen détourné, toujours pour nous en montrer un peu plus sur Ami et nous donner des indices, pas suffisants cependant pour qu'on puisse tout comprendre. Un tome qui se lit d'une traite vu que l'on a notre lot de révélations mais aussi parce que l'auteur garde avec brio des as dans sa manche.

    Cronos


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :