• 20th century boys : Personnages (Tomes 1 à 8)

    Afin de compléter les fiches de cette série, je vais faire une liste des personnages qui la compose. Comme il s'agit de fiches assez complètes, il se peut qu'il y ait des spoilers (révélations de l'intrigue). Ils sont classés par ordre d'apparition.

     

    Kanna Endô

    Volume 1

    Kanna est un bébé dont le père est inconnu, et dont la mère est Kiriko Endô. Celle-ci, pour une raison inconnue, confie son enfant à son frère, Kenji, avant de disparaître. En 1997, Kanna est sur le dos de son oncle et pleure tandis que Kenji et la mère de celui-ci se disputent. Kanna reste sur ce dos, même quand son oncle travaille dans son convini ou va chercher quelque chose avec sa voiture. Pendant que Kenji va à un mariage, Kanna reste sous la surveillance de sa grand-mère. Le bébé joue avec une dame qui cache un petit objet dans l'une de ses mains, et Kanna devine à chaque fois quelle main détient l'objet. Au retour de son oncle, Kanna joue avec les doigts de celui-ci alors qu'il s’écroule de fatigue. Les jours suivants, Kanna retourne sur le dos de Kenji, même quand celui-ci rend visite à la veuve d'un de ses amis, ou quand il va dans une fac à la recherche d'un étrange étudiant, Masao Tamura. Pour pouvoir jouer au softball et donc courir librement, Kenji confie sa nièce un instant à des étudiants. Puis Kenji retrouve Masao qui se comporte bizarrement, et un autre soir, pour pouvoir aller boire avec ses amis, il confie une nouvelle fois Kanna à la grand-mère de celle-ci. C'est la dernière apparition de Kanna dans ce tome.

    Volume 2

    Kenji continue de travailler avec sa nièce sur son dos, même quand une ancienne amie d'enfance, Yukiji, vient le voir, ou alors aussi en présence du responsable régional de chez King Mart, marque pour laquelle Kenji est franchisé. Kanna se contente de rester le plus souvent silencieuse, et regarde son oncle ou la personne à qui celui-ci parle. Un jour, c'est un vieux SDF qui vient dans le convini, et Kanna semble l’apprécier et lui tend la main, même si le vieil homme la confond avec un garçon. Après le départ du SDF, Kanna semble joyeuse. Plus tard, le responsable de chez King mart accuse la présence de Kanna d’être la raison de la baisse des ventes. Kenji va dans la chambre qu'occupait sa soeur, et Kanna semble se sentir bien dans cette pièce. Plus tard, Kenji déclare au responsable régional qu'il refuse de mettre sa nièce dans une crèche et qu'il s'occupera d'elle jusqu'au retour de Kiriko. Kanna semble approuver la décision de son oncle. Puis, quand celui-ci se donne à fond pour maintenir son commerce, Kanna montre son accord, le poing levé. Un soir, Kenji poursuit un SDF qui a volé un bentô, mais celui-ci mène l'homme et sa nièce dans un abri sous un pont, où un blessé fait des révélations à Kenji à propos d'une secte dirigée par un certain "Ami", avant de mourir...

    Volume 3

    Kanna a fini par s'endormir sur le dos de son oncle, qui revient dans le convini et confie la petite fille à sa mère. Quand Kenji se met à jouer de la guitare avec le volume à fond, Kanna se réveille et semble étonnée, sans pour autant se mettre à pleurer. Il semble qu'elle reste éveillée jusqu'au petit jour, moment où son oncle arrête enfin de jouer de la guitare. Un autre soir, Kanna reste avec sa grand-mère au convini, tandis que Kenji est parti à un concert. Durant la soirée, alors qu'elle est sous la garde de l'amie de Mme Endô, Kanna se met debout et regarde fixement dans une direction avec un air très fâché. On apprend alors que Ami est le père de la petite fille. Un autre soir, en l'absence de Kenji, le convini est rempli de clients, mais ceux-ci ont un comportement étrange. Dans les bras de l'amie de Mme Endô, le bébé ne semble pas rassuré. Les clients se montre de plus en plus pressants pour prendre Kanna dans leurs bras, puis finissent par l'arracher de force des bras des 2 femmes. L'un d'eux brandit le bébé qui se met à pleurer. Affolés, ils se passent l'enfant jusqu'à ce que la petite fille atterrisse dans les bras d'Erika, l'employée du convini. Mme Endô lui dit de fuir avec Kanna, et Erika s'exécute, suivie par les clients. Elle revient peu après dans le convini et les 3 femmes s'enferment dans le magasin. Juste au moment où les clients brisent la vitre et veulent s'emparer à nouveau de Kanna, Kenji arrive en sauveur et prend sa nièce pour ressortir du convini, protégé par son amie Yukiji et son chien. Par la suite, les clients mettent le feu au magasin et la famille Endô loge dans la maison abandonnée du grand-père décédé de Yukiji. Pourtant, un peu plus tard, Kenji décide de partir, ce qui ne semble pas déranger Kanna outre mesure. On ne voit plus Kanna par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    Suite au départ de la maison du grand-père de Yukiji, Kanna, son oncle et sa grand-mère, ont commencé à vivre avec les SDF qui leur ont montré les coins où ils pouvaient se loger, les poubelles les mieux garnies où ils pouvaient se fournir en nourriture. En 2000, ils se sont finalement installé dans une station abandonnée de la ligne 28 du métro, suite à une déviation de la ligne 28. Kenji part fréquemment, et un jour de l’été, il revient avec son costume de lapin pour éviter d’être reconnu car il est considéré par le gouvernement comme un terroriste. Kanna semble beaucoup apprécier son oncle car elle est très contente de le revoir. Ensuite, Kenji présente son ami Otcho qui demande à Kanna quel âge elle a. Celle-ci répond 3 ans. Ensuite, Kenji appelle son ami et Kanna n'apparaît plus dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Vivante.

    Volume 5

    Kenji a appelé plusieurs de ses amis pour l'aider à lutter contre la secte d'Ami. Et un soir, il va dans un restaurant de ramen avec sa nièce, qui commande comme d'habitude. Ils se régalent, puis Kenji va chanter seul dans la rue, sans être repéré par la police. Mais son seul public est Kanna. Puis il annonce malheureusement à celle-ci qu'elle doit partir de Tokyo avec sa grand-mère, pour aller à Yamagata où se trouve un ancien élève du grand-père de Yukiji. Kanna veut rester avec son oncle et verse des larmes. Pourtant, la petite fille part toute seule et prend plusieurs trains pour rejoindre Kenji le soir du réveillon du nouvel an. Le soir-même, la ville est attaquée par un robot géant qui propage un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. Kenji demande à sa nièce de l'attendre sagement puis s'en va avec ses amis. En 2014, Kanna est devenue une adolescente. Elle écoute un vieux walkman qui tombe parfois en panne et s'installe dans une pension où elle fait beaucoup de bruit avec sa musique. Le soir, elle se rend dans le dangereux quartier de Kabukichô où elle travaille comme serveuse et livreuse dans un petit restaurant de nouilles. Par un client travesti, elle apprend que les mafias thaïlandaise et chinoise se battent dans la rue où se trouve le restaurant de ramens qu'elle adorait quand elle était petite. Elle se rend sur place et met un terme aux coups de feu, interdisant les combats dans cette rue. Et si ils ne sont pas d'accord, ils n'ont qu'à aller chercher leurs chefs. La jeune fille rentre dans le restaurant et commande des ramens, apprenant que le maître du restaurateur est mort durant le bain de sang de l'an 2000. Puis les 2 chefs mafieux débarquent et après avoir mangé, décident de faire de cet endroit une zone neutre. Puis, Kanna emporte un ramen au mémorial du bain de sang pour l'anniversaire de son oncle, apparemment décédé. Un autre soir, il y a une bagarre dans le restaurant de Mr Zhen, et un inspecteur de police intervient. La jeune fille le frappe au visage, disant détester la police. Au poste, elle ne répond pas aux questions et s'agite quand on lui prend sa casquette. Un peu plus tard, de retour au mémorial, Kanna croise l'inspecteur qui lui révèle que son grand-père est mort une semaine avant sa retraite, victime du virus qui vide ses victimes de son sang. Il a son nom sur le mémorial, même s'il n'est pas mort lors du bain de sang. Puis, l'inspecteur rend la casquette de la jeune fille. Ensuite, Yukiji rend visite à Kanna, dans sa chambre décorée comme les années 60. Yukiji réprimande la jeune fille pour son comportement, mais celle-ci est choquée car sa tata a changé. Puis, Yukiji va s'excuser pour le bruit chez les voisins qui sont dessinateurs de mangas. Quand ceux-ci demandent l'avis de la femme, celle-ci répond que l'oeuvre ne reflète pas l'intention de ses auteurs et préférerait l'histoire d'un homme qui voudrait sauver le monde plutôt qu'une histoire d'amour, ce qui surprend Kanna...

    Volume 6

    De retour dans le restaurant de nouilles où elle travaille, Kanna et Mr Zhen attendent les clients qui ne viennent pas, à part un policier en uniforme, Honkan, qui fait sa ronde. Le jeune inspecteur Chôno vient aussi, mais lui cherche un travesti qui s'appelle Britney. Une fois Chono mis à la porte, Zhen demande à Kanna de retrouver Britney car il lui doit de l'argent. La jeune fille va voir l'autre travesti, Maraya, qui emmène Kanna là où Britney s'entraîne pour la danse. Le travesti est bien là, mais en pleine panique car elle a été témoin d'un meurtre. Kanna veut l'emmener aller voir le jeune inspecteur, mais en arrivant au commissariat, Britney désigne Honkan comme étant le coupable. Plus tard, Kanna suggère à Britney de fuir la capitale pour aller chez sa grand-mère à Yamagata. Mais le travesti ne veut pas partir sans le rasoir de son père, décédé lors du bain de sang de l'an 2000. Kanna accepte d'aller le chercher, mais en sortant de l'appartement par une fenêtre, elle tombe sur Chôno. Celui-ci couvre la jeune femme par rapport à son collègue, et Kanna révèle qui a tué le chinois. Par la suite, la jeune fille écrit encore une lettre à son oncle Otcho, sachant bien qu'il ne pourra sans doute pas la lire, et dort dans la cachette de Britney avec les 2 travestis. Elle va aussi chercher des affaires dans son studio, et apprend par les 2 mangakas que Honkan est passé chez elle. De plus, la police a déjà téléphoné à Yamagata donc ils ne peuvent plus aller là-bas. En traduisant ce qu'a dit le chinois avant de mourir, Kanna comprend qu'il est question du meurtre du pape et d'Ami. Mais c'est juste à ce moment qu'ils sont découverts par Chôno. Kanna mord celui-ci au bras, mais l'inspecteur leur demande de lui faire confiance car il connaît quelqu'un de haut placé sur qui ils peuvent compter. Chôno prévient cette personne et promet de protéger Britney. Kanna fouille l'inspecteur et trouve un portable éteint ainsi que des amulettes que Chôno a reçu de sa mère. Kanna en prend une puis retourner travailler chez Mr Zhen qui est débordé. Mais elle découvre un émetteur dans l'amulette. Elle retourne donc en catastrophe vers la cachette, et alors que Honkan a déjà abattu Britney, Kanna le frappe avec une poêle. Cependant, le policier en uniforme parvient à s'enfuir. Kanna détruit les autres émetteurs puis le groupe s'enfuit. La jeune fille essaie ensuite de savoir à qui Chôno a parlé de Britney, alors que le jeune inspecteur est complètement déboussolé. Kanna tente de motiver celui-ci pour qu'il résolve l'affaire et qu'on l'appelle ainsi "inspecteur Chô", comme son grand-père. C'est la dernière apparition de Kanna dans ce tome.

    Volume 7

    Lors du bain de sang de l'an 2000, le 31 décembre, Kanna reste avec les sans-abris, et ensembles, ils écoutent ce qu'il se passe grâce aux talkiewalkies. Ils apprennent ainsi que Fukube est tombé du haut d'un immeuble avec Ami, ou du moins quelqu'un qui portait son masque. Puis que Kenji a demandé que soit amené le camion avec la dynamite pour faire exploser le robot géant qui détruit la ville. Ensuite, dans ce camion, Kenji met une musique sur la radiocassette, qui est un vieux rock des années 70, "20th century boy". On ne voit plus Kanna par la suite dans ce tome.

    Volume 8

    Lors du bain de sang de l'an 2000, Kanna apprend par la radio que son oncle est monté sur le robot géant, qui n'est cependant pas du tout comme il l'avait imaginé. Ensuite, il annonce qu'il met en place la dynamite pour faire sauter l'engin, et qu'il met le minuteur sur 3 minutes. Mais les amis de Kenji commencent à s'inquiéter par la radio alors que le temps passe. Kanna panique pour son oncle, et alors que minuit sonne, annonçant le début du 21ème siècle, le robot explose. En 2014, Kanna finit de raconter ce qu'il s'est passé lors du bain de sang de l'an 2000 à l'inspecteur Chôno, juste à l'endroit de l'explosion qui est maintenant un mémorial. La jeune fille fait ensuite écouter une cassette avec une musique écrite par Kenji, et qui s'intitule "Bob Lennon", en hommage à Bob Dylan et John Lennon. Chôno en pleure et dit que la chanson est nulle. Kanna n'apparaît plus ensuite dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Vivante.

    Kenji Endô

    Volume 1

    En 1997, ce jeune homme a repris le magasin de spiritueux de ses parents, et a décidé d'en faire un convini car vendre uniquement de l'alcool n’était plus rentable, ce qui est considéré par sa mère comme une trahison. D'ailleurs, cette dernière n’arrête pas de prendre des articles qu'ils devraient vendre. De plus, Kenji doit s'occuper de sa nièce Kanna, un bébé que lui a remis sa soeur avant de disparaître sans aucune explication, et sans donner le nom du père de l'enfant. Un jour, 2 policiers entrent dans le magasin pour une affaire de disparition de la famille Shikishima, à qui Kenji livrait encore des alcools car ils étaient de fidèles clients. Sur le chemin pour aller récupérer les bacs chez les Shikishima, Kenji croise son ami Maruo qui lui parle du mariage de Croa-croa. Une fois chez les disparus, le jeune homme remarque un dessin qui lui rappelle des souvenirs. En 1969, Kenji et ses amis Maruo, Yoshitsune et Otcho construisent une base secrète avec de l'herbe tressée dans un terrain vague. Là, ils vont pouvoir écouter de la musique et lire des magazines érotiques piqués à leurs parents. Ils manquent de se faire repérer par les cruels jumeaux Yanbo et Maabo, puis Otcho dessine leur symbole qui est le même que celui que Kenji voit en 1997. A cette époque, durant le mariage, Kenji, Maruo et Yoshitsune se rappellent de l'empire des grenouilles de Croa-croa, et des justiciers ninjas. Avec l'absence de Mon-chan, à l’étranger, et d'Otcho, injoignable, Kenji essaie de rappeler à ses amis le symbole, puis la vieille Okiku tente de jouer les entremetteuses. Mais Kenji veut juste s'occuper de sa nièce. Puis Kenji fait un discours avant d'aller au karaoké avec ses amis. En 1969, Otcho fait découvrir à ses copains le rock et parle du festival de Woodstock. Fan de rock, Kenji l'est en 1972 où il économise durant 4 mois pour s'acheter une guitare, et tente de séduire Yamaguchi. En 1979, il a une guitare électrique et Spider lui suggère d’intégrer un groupe. De retour en 1997, Kenji croise à nouveau Yamaguchi, qui est une mère de famille, mais qui se rappelle du goût de Kenji pour la guitare. Plus tard, Maruo lui apprend la mort par suicide de Donkey, un ami qui était très pauvre, dont la serviette était pleine de morve, et qui était le souffre-douleur des jumeaux Yanbo et Maabo. Mais Donkey courrait très vite pieds nus et un jour, il a sauvé Kenji et Maruo qui tombaient dans le réservoir d'eau de pluie. C'est ainsi qu'ils sont devenus amis. Juste avant les funérailles, Kenji reçoit une lettre de Donkey, parlant du symbole. Lors de la veillée funèbre, Mon-chan, de retour, raconte la fois où, avec Konchi et Croa-croa, Donkey avait sauté du premier étage de l’école, effrayé par quelque chose dans la salle de science, après avoir tenté de prouver que le fantôme de Katsumata, un élève apparemment mort, n'existait pas. Le 20 juillet 1969, Donkey était venu voir l'alunissage d'Appolo 11 chez Kenji car il n'avait pas la télévision, et Kenji s'est endormi devant l’écran. Le lendemain, Donkey a décidé de devenir scientifique pour pouvoir aller sur la lune. En 1997, Kenji rend visite à la veuve de son ami, et ne croit pas trop au suicide de cet homme devenu professeur. Kenji apprend que Donkey avait des problèmes avec un ancien élève, Masao Tamura. Kenji s'informe sur cet homme et apprend qu'il suivait les cours du professeur Shikishima. Il croise d'autres élèves qui ont acheté des T-shirts avec le symbole, à Masao. Ce dernier semble être dans une secte dirigée par un certain "Ami". Kenji rencontre Tamura, qui agit bizarrement, et il apprend que le symbole semble avoir un lien avec Ami. Kenji en parle à ses amis, qui ne le croient pas, mais Mon-chan se rappelle qu'ils ont enterré quelque chose à l’époque. Le groupe retourne sur les lieux qui ont bien changés, et ils retrouvent une boîte en métal avec leurs souvenirs, dont un drapeau avec leur symbole. Ils les avaient enterrés quand le terrain vague allait bientôt faire place à un bowling. Plus tard, le groupe accompagne Mon-chan à l’aéroport, puis Kenji essaie d'avertir ses amis qu'il se passe quelque chose de grave. C'est à ce moment que Kenji se fait mordre par un chien de la sécurité, et dont la maîtresse se révèle être Yukiji, la fille de la bande...

    Volume 2

    Les 4 amis se souviennent que Yukiji était la seule à oser s'opposer aux jumeaux Yanbo et Maabo quand ils étaient enfants. Mais la jeune femme veut s'en aller, et Kenji lui demande si elle se souvient qui avait dessiné leur symbole en 1969. Yukiji ne répond pas et reprend son boulot. Pourtant, quelques temps plus tard, elle vient dans le convini de Kenji et lui révèle que c'était Otcho qui avait créé ce dessin. Ils sont interrompus par la présence d'un responsable régional de King Mart, la marque pour laquelle Kenji est franchisé. Avant de partir, la jeune femme donne la carte d'une avocate qui enquête sur la secte d'Ami. Dans un flashback de 1969, on voit que Kenji était venu au secours de Yukiji face aux jumeaux Yanbo et Maabo, malgré le fait qu'il n'avait aucune chance. En effet, la jeune fille refusait d'enlever sa chemise pour faire comme au sumo. De retour en 1997, Kenji est réprimandé par le surveillant de chez King Mart car ses ventes ne sont pas terribles. Par la suite, Yukiji revient dans le convini pour photocopier une invitation de la réunion de leur classe de primaire. Elle confie l'envoi des invitations à Kenji, et lui dévoile qu'Otcho a disparu suite à un accident il y a 9 ans en Thaïlande. Quelqu'un qu'il connaissait l'a vu un an plus tard, et Otcho lui a dit qu'il allait au Tibet. Yukiji reproche ensuite à Kenji de ne pas être aller à une réunion de l'avocate, et se demande pourquoi le jeune homme a arrêté la musique. Un jour, un curieux vieux SDF passe dans le convini, et dit que Kenji va avoir des problèmes. Puis le responsable régional pense que la présence de Kanna est la cause de la baisse des ventes. Kenji se souvient alors de sa soeur qui l'a un jour sauvé alors qu'il allait se soigner dans le canal, comment elle a veillé sur lui quand Kenji a eu un accident de bécane. Puis, traînant dans la chambre de Kiriko, Kenji découvre une curieuse lettre contenant le symbole de son groupe d'amis. Kenji se souvient aussi que sa soeur voulait bien s'occuper du magasin de leur père pendant qu'il jouait de la musique. Il apprend ensuite de sa mère qu'avant sa naissance, alors que leurs parents avaient beaucoup de problèmes financiers, Kiriko a déclaré qu'elle allait s'occuper de son frère comme si elle était sa mère. Cette soeur, toujours prévenante, avait même reçu pour Kenji une guitare électrique hors de prix en échange d'un rencard avec un type odieux. Après s'être remémorer ces souvenirs, Kenji déclare au responsable de chez King Mart qu'il s'occupera de sa nièce jusqu'à ce que Kiriko revienne. Après cela, Kenji apprend de sa mère que l'autre prétendant de sa soeur, un gentil cadre supérieur, s'est suicidé en se jetant sous un train, à moins que quelqu'un ne l'ait poussé. Ensuite, Kenji se donne à fond dans son travail, mais un soir, 2 SDF, dont le vieux bizarre, viennent dans le convini, et l'autre pique un bentô. Kenji se lance à sa poursuite, et l'étrange vieux les suit. Ils arrivent sous un pont, où d'autres SDF montrent un homme qui se vide de son sang dans l'un de leurs abris de fortune. Le blessé dit que Kenji doit empêcher Ami de détruire le monde. Kenji ne comprend pas mais le blessé lui répond qu'il a tout imaginé quand il était enfant. Kenji se souvient effectivement qu'il avait imaginé en 1969 que les méchants attaqueraient d'abord San Francisco puis Londres avec une arme bactériologique. Kenji comment à croire qu'Ami n'est autre qu'Otcho, mais le blessé n'en sait rien. Celui-ci révèle cependant avoir douté d'Ami après avoir projeté Donkey dans le vide. Kenji est fou de rage, mais le blessé lui tend une lettre de Donkey, disant qu'Ami a beaucoup d'alliés dans la police, puis décède de ses blessures...

    Volume 3

    Après s'être débarrassé du corps, le SDF surnommé Dieu demande à Kenji ce qu'il compte faire. Mais celui-ci s'enfuit et rentre chez lui en courant. Il remet Kanna à sa mère puis s'enferme dans sa chambre. Là, il lit le journal qui annonce qu'après San Francisco, un virus inconnu a attaqué Londres. Il lit ensuite la lettre de Donkey qui lui demande de sauver la terre et se met ensuite à jouer de la guitare électrique avec le volume à fond durant toute la nuit. Au lever du jour, il choisit d'aller sauver le monde et va demander l'aide de ses amis. Mais au restaurant de ramens avec Maruo, il remarque que celui-ci est bien occupé avec son fils, et il n'ose pas tout lui révéler. Kenji apprend ensuite que Yoshitsune a fait une grosse erreur à son boulot en confondant le 4 en chiffre arabe avec le symbole 1.000 japonais. Du coup, Kenji ne veut pas l'embêter avec son projet de sauver le monde. Il cherche ensuite à retrouve la trace de Masao Tamura à l'université, mais celui-ci ne vient plus et a juste envoyé une série d'affiches pour un concert de l'organisation d'Ami. Kenji décide de s'y rendre en emportant avec lui le pistolet laser qui lui a donné le mourant qui était chez les SDF. Sur place, tout le monde rit aux éclats aux blagues des personnes sur scène, mais Kenji trouve celles-ci absolument pas drôle du tout. Ensuite, un groupe de musiciens vient chanter, mais pour Kenji, ce n'est pas du rock. Soudain, le chanteur interpelle Kenji qui n'a pas l'air de s'amuser, mais celui-ci se débat avant de monter de lui-même sur scène. Là, il révèle qu'Ami a tué Donkey et a lancé le virus sur San Francisco et Londres. C'est à ce moment qu'arrive le gourou par le haut de la scène, comme s'il pouvait voler. Celui-ci porte un masque et questionne Kenji sur la ville qui sera la prochaine cible du virus. Après réflexion, Kenji répond Osaka, et Ami annonce à l'assemblée que Kenji est le grand prophète. Ce dernier se met en colère et menace le gourou de son pistolet laser. C'est à ce moment qu'Ami dévoile être le père de Kanna, juste avant que le public ne balance Kenji hors  de la salle. Le lendemain, Kenji se rend dans un café avec Yukiji, alors que les journaux annoncent que le virus est arrivé à Osaka. Kenji accepte d'aller aux réunions de l'association qui lutte contre l'organisation d'Ami, mais ne dit rien du lien avec Kanna. De plus, le jour suivant a lieu la réunion des anciens élèves de primaire, et Kenji devrait trouver des alliés sur place. Yukiji est occupée par son boulot, mais Kenji reconnaît certains élèves, dont Fukube, après une petite hésitation. Celui-ci révèle que sa femme a été envoutée par la secte d'Ami, et a compris que celui-ci utilise tout ce qu'avait créé Kenji lorsqu'il était enfant. Il a essayé de se rappeler de tous ceux qui étaient au courant de la base secrète. Puis le professeur les interrompt et évoque l'affaire des cuillères tordues. Comme à l'époque, il demande à tout le monde de fermer les yeux et au coupable de lever la main pour se dénoncer. Kenji pense ouvrir les yeux pour découvrir le coupable mais se retient. A la fin de la soirée, il raccompagne Fukube chez lui, qui se rappelle du nom de celui qui portait toujours un masque quand ils étaient jeune, c'est-à-dire Sadakiyo. Kenji fait à manger aux 3 enfants de Fukube puis va réveiller Maruo pour qu'il lui montre ses albums de photos de jeunesse. Mais aucune photo ne montre Sadakiyo, un jeune martyrisé, et Maruo a appris qu'il serait mort au collège. Puis Kenji se souvient que la prochaine attaque aura lieu à l'aéroport et il fonce prévenir Yukiji. Sur place, il rencontre un adepte d'Ami qui lui rappelle que l'aéroport de Narita n'existait pas en 1969, alors que celui de Haneda oui. Puis, il dévoile que les autres adeptes pensent qu'il est temps d'aller chercher Kanna. Kenji fonce sur place et sauve sa nièce des fous d'Ami, mais ceux-ci mettent le feu au convini. Ensuite, Kenji, sa mère et Kanna logent dans la maison du grand-père décédé de Yukiji. Là, la mère de Kenji lui rappelle qu'il a enterré quelque chose dans leur jardin. Kenji y retourne et découvre le cahier des prédictions qu'il avait écrit étant enfant. Il choisit ensuite de partir en laissant un mot pour Yukiji. Sur le chemin, il croise Dieu qui lui remet le pistolet laser qu'il a ramassé, mais qui ne sait pas comment gagner contre Ami. On ne voit plus Kenji par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    Entre le moment où il quitte la maison du grand-père de Yukiji et l'an 2000, Kenji contacte la femme d'Otcho et apprend que celui-ci envoie tous les ans des fleurs sur la tombe de leur fils, décédé dans un accident alors qu'il était encore très jeune. Dans le cimetière, Kenji apprend ensuite que les fleurs sont livrées grâce à une commande venant de Bangkok, en Thaïlande, depuis une agence de voyage. Kenji téléphone donc plusieurs fois en 2000 à cette agence et demande à Otcho de venir l'aider à combattre Ami et sa secte qui, avec le parti de l’amitié, est maintenant entré au gouvernement japonais. Mais Otcho refuse pour l'instant. Dans un souvenir de leur jeunesse, Kenji voit que leur base a été détruite, et il demande à Yoshitsune, en pleurs, qui a fait cela. Celui-ci répond que ce sont Yanbo et Maabo les responsables, ce qui énerve Kenji. Mais il déclare qu'il savait que cela se passerait ainsi si les jumeaux découvraient leur base. Kenji dit à Yoshitsune d’arrêter de pleurer car maintenant, ils doivent s'occuper de leurs devoirs. Un peu plus tard, Kenji panique car il n'a pas fait son journal de vacances. Il remarque alors Maruo, qui pleure lui aussi, et il croit que c'est à cause des devoirs. Mais Maruo répond que c'est à propos de la base qu'il a détruite lui-même, sous la menace de Yanbo et Maabo, qui l'ont mis tout nu. En colère, Kenji décide d'affronter seul les jumeaux. Mais au moment du combat, Otcho intervient pour prêter main forte à son ami, disant que la paix et l'amour ont fait une pause. En 2000, Otcho finit par rejoindre Kenji, devenu un terroriste, et se cachant sous un déguisement de lapin. Il emmène Otcho dans les sous-sols où il vit avec sa mère, sa nièce qui a maintenant 3 ans et les SDF qui lui ont appris à vivre dans cet univers souterrain. Kenji explique qu'il a essayé de prévenir la population grâce à des chansons qu'il a écrites lui-même, puis il a fabriqué des bombes artisanales et a volé des disquettes cryptées. Il montre à Otcho le cahier des prédictions, dont la dernière page présente un robot censé attaquer en décembre 2000. Otcho lui dit alors que la machine est prête car il l'a vue sur des photos. En 1998, Kenji avait d'ailleurs tenté de retrouver la famille du professeur Shikishima, et avait appris que la fille, Rena, travaillait dans un club porno car ses étudiants l'avaient reconnue dans un magazine. En 2000, Kenji décide d'aller voir cette fille, qu'un complice vient toujours chercher au boulot. Kenji lui révèle qu'Ami a fait d'elle une adepte pour forcer son père à construire le robot destructeur, et donc qu'il l'utilise. Il lui conseille de fuir et la jeune femme dévoile que la machine se trouve à Kasumigaseki. A la sortie, Kenji et Otcho parlent en rigolant des rockeurs qui meurent à 27 ans. Dans un flashback, on voit les enfants jouer au base-ball et envoyer une balle dans une grotte, dont la rumeur dit qu'il y a un déserteur de la guerre. Kenji et Otcho y entrent mais ils ressortent en panique car on leur renvoie la balle. En 2000, ils se rappellent cet événement et Otcho révèle qu'il s'agissait en fait d'un cultivateur de champignons. Arrivé sur place, le duo découvre une vidéo d'Ami qui leur dit que le jeu va commencer et qu'ils doivent réunir les 9, tandis que le robot est en train de se mettre en marche...

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Vivant.

    Volume 5

    Le jour où Kenji a défié seul Yanbo et Maabo, et qu'Otcho est venu à son aide, les 2 copains ont été surclassés par les jumeaux. Alors que les 2 frères leurs faisaient des clés de 4 et qu'ils étaient prêts à abandonner, Kenji et Otcho ont vu l’arrivée de Yoshitsune, Maruo et Donkey, venus à leur secours. En 2000, Kenji décide de finalement faire appel à tous ses amis. Ainsi, Fukube, Maruo, Yoshitsune et Mon-chan viennent le rejoindre dans sa cachette, tandis que Croa-croa refuse, de peur. Yukiji débarque elle aussi, après avoir trouvé un plan de la base chez Maruo. Mais Kenji a décidé de contacter aussi Yanbo et Maabo, et il envoie Yoshitsune pour les convaincre. Dans un autre souvenir, Kenji est à la radio avec son groupe de rock, et les jumeaux lui envoie un fax pour lui dire qu'ils s'amusaient et s'entendaient bien quand ils étaient en primaire. Ce à quoi Kenji a répondu qu'il ne leur pardonnerait jamais. De retour en 2000, Kenji part manger des ramens avec sa nièce, comme d'habitude, avant d'aller chanter dans la rue avec Kanna comme seul public. Malheureusement, Kenji doit annoncer à sa nièce qu'elle doit quitter la capitale avec sa grand-mère. A la gare, la petite verse quelques larmes avant de partir vers Yamagata où se trouve un ancien élève de judo du grand-père de Yukiji. Kenji dit à celle-ci de quitter le groupe pour veiller sur Kanna, mais la jeune femme répond que l'enfant n'a plus que son oncle et qu'elle doit donc l'aider. Otcho se procure quelques armes, alors que Kenji montre la dynamite qu'il a récolté. Soudain, Dieu débarque pour dire que les autorités vont arriver, grâce aux informations données par Yanbo et Maabo. Le groupe doit se réfugier dans les égouts, et Kenji tente de se souvenir ce qu'il y a sur un dessin du cahier des prédictions, avec une fusée. Mon-chan le rejoint, mais n'a pas trouvé Ami au congrès du parti de l’amitié, tandis que les médias disent avoir trouve un véritable arsenal dans leur ancienne cache. Maruo n'a pas vu non plus Ami lors du rassemblement au Tokyo dôme. Kenji reçoit un appel de Yukiji, qui se trouve à l’assemblée nationale avec Otcho, et qui rentre bredouille elle aussi. C'est alors qu'il comprend la signification du dessin, et qui représente en fait l'explosion de l’assemblée nationale. C'est alors qu'Otcho appelle pour dire que l'explosion vient d'avoir lieu. Le groupe s'entraîne ensuite sous la supervision d'Otcho pour tenter d'enlever Manjûme et de faire sortir Ami. Le soir du nouvel an, Kenji tente d'appeler Kanna, puis va chanter dans la rue. Au moment de remballer, il dit aux 2 jeunes qui l'ont écouté de faire pareil. C'est alors qu'il voit débarquer Kanna, qui a pris seule le train pour retrouver son oncle. De retour dans les égouts, la radio annonce qu'un robot géant attaque la ville, et répand le virus qui vide ses victime de leur sang. Le groupe se prépare, et Kenji conseille à ses amis de fuir si leur vie est en danger. Il dit ensuite à Kanna de l'attendre sagement, puis Yohitsune demande à Otcho l'origine du dessin de leur symbole, Celui-ci explique qu'il a juste assemblé le dessin d'une main dans le Shônen Sunday et le fait qu'enfant, il avait de gros yeux. Tous éclatent de rire, puis se mettent en route pour arrêter le robot. On apprend plus tard que Kenji est apparemment mort lors de ce qui a été appelé le bain de sang de l'an 2000, mais on n'en saura pas plus dans ce tome.

    Volume 6

    Un jour de 1971, Kenji regarde à la télévision l’émission "L'âge d'or du cinéma occidental", qui présente des grands films américains ou européens. Ce soir-là, c'est le film "La grande évasion" qui passe. Le lendemain, Yoshitsune et Maruo demandent à Otcho et Kenji s'ils ont vu le film. Mais Kenji va silencieusement sur la plate-bande où le directeur a semé des fleurs, salue le directeur, puis quitte la plate-bande. Yoshitsune et Maruo se demandent ce que fait leur ami, et celui-ci déclare que personne n'a rien remarqué. Ses amis constatent alors qu'il a utilisé la technique de Napoléon Solo, se débarrassant des mauvaises herbes de son jardin en les cachant sous son pantalon et en les laissant glisser pour tomber sur la plate-bande. Ensuite, Yoshitsune et Maruo demande à Kenji s'il sait si les prisonniers du film vont réussir leur évasion. Pour Kenji, 2 vont s'en sortir, Steve Mac Queen et Mandom, faisant référence à Charles Bronson, car ils n'ont pas le même regard. Le garçon pense que ces personnages croient à la vie. Mais Maruo se demande si ce n'est pas parce que ce sont des acteurs connus, ce qui fait rougir Kenji, démasqué. Pour se rattraper, il déclare que Steve Mac Queen va sauver plusieurs personnes dans la seconde partie du film, voire même tout le monde. Pour Maruo, c'est n'importe quoi, puis Kenji se demande qui joue Napoléon Solo. Maruo sait juste qu'il a un nom bizarre, et Otcho dit qu'il s'appelle David Mac Callum. Kenji n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 7

    Durant leur enfance, durant le cours de natation, Kenji et Otcho ont fait le concours de celui qui retient le plus longtemps sa respiration, pour diverses raisons. C'est finalement Kenji qui a remporté la victoire alors qu'il avait un bonnet rouge, ce qui signifie qu'il ne pouvait pas nager, et qu'Otcho avait un bonnet blanc, ce qui veut dire que lui savait nager. En 1970, les 4 copains prévoient d'aller à l'exposition universelle d'Osaka. Kenji veut surtout aller voir les roches lunaires. Otcho révèle que dans le pavillon américain, il y aurait une maquette d'Appolo, et dans le pavillon russe, les vrais Soyouz et Vostok. Kenji veut donc aller dans ces 2 pavillons, mais Otcho lui dit que son oncle est prêt à les amener 2 jours sur places et que pour voir juste ces 2 pavillons, cela va leur prendre toute une journée. Ils doivent donc choisir juste 5 autres pavillons qu'ils voudraient aller voir. Otcho demande ce que fait Donkey, et Kenji répond qu'il ne peut pas venir car c'est trop cher. Kenji sait qu'il est déçu de ne pas pouvoir voir les roches lunaires. Plus tard, en mangeant une glace, Kenji et Otcho croisent Donkey qui demande à Kenji de pouvoir lui emprunter son vélo pour pouvoir aller à l'exposition. Mais ensuite, les parents de Kenji lui annonce qu'ils vont tous aller à la mer, malgré les protestations du jeune garçon. Sur une balançoire, Kenji le révèle à Otcho, et dit que son père est radin. Finalement, Kenji ne va pas à l'exposition. Durant le bain de sang de l'an 2000, après avoir roulé entouré de cadavres, Kenji se souvient que le robot du cahier des prédictions était télécommandé, et il cherche donc un endroit en hauteur où le pilote pourrait être. Kenji, Fukube et Yoshitsune se mettent à chercher, tandis qu'Otcho, Yukiji et Mon-chan vont au siège du parti de l'amitié. Kenji va sur le toit de l'immeuble central de Shinjuku et il reçoit un appel d'Otcho qui lui dit qu'il y a des caméras, et qu'il y a quelqu'un sur un toit près d'une sorte d'empire state building. Il y trouve Fukube, ainsi qu'Ami qui a un ordinateur entre les mains. Kenji révèle à Fukube que Kanna est la fille d'Ami. Fukube essaie alors que raisonner Ami qu'il pense être Sadakiyo qui serait encore en vie. Fukube était son seul ami et il l'a abandonné quand il a cru qu'il serait lui aussi martyrisé, et il pense que Sadakiyo a fait tout cela pour se venger de lui, dont entraîner sa femme dans sa secte. Fukube passe de l'autre côté de la grille qui le sépare d'Ami. Il tente de prendre l'ordinateur de force mais tous les 2 chutent. Juste avant, en enlevant le masque, il déclare que ce n'est pas Sadakiyo. Dévasté par la nouvelle, et se souvenant que Fukube avait parlé de ses enfants à Noël, Kenji prévient ses amis, et demande à Maruo d'amener le camion avec les explosifs pour arrêter le robot. Dans le camion, Maruo met une cassette qui diffuse la musique de "20th century boy", des années 70. Kenji se souvient avoir diffusé la chanson dans l'école pour changer le monde, mais rien ne s'est passé. Rejoints par Otcho en moto, ils mettent les 3 combinaisons de protection qu'ils ont. Puis, juste quand ils arrivent en-dessous du robot, Kenji constate quelque chose...

    Volume 8

    Kenji et Otcho constatent que l’intérieur du robot n'est qu'un simple échafaudage recouvert de tissus, que les pieds ne se lèvent pas mais cache de chaînes, et que le corps n'est qu'une simple baudruche qui fuite. Pour Kenji, c'est une imposture à ce qu'ils avaient imaginé étant enfants. Il saute alors et s'agrippe à des tissus avant d'atteindre l’échelle. Otcho le suit, mais Kenji ne l'aide pas à atteindre l’échelle alors que le tissu cède, car il veut régler le problème lui-même. Dans un flashback de 1969, Kenji dessine le robot qui sera mieux que Tetsujin 28, et Otcho ne veut pas d'une télécommande bizarre. Finalement, le dessin ressemble quand même à Tetsujin 28. Persuadé que le robot ne marche pas au nucléaire comme il l'avait imaginé avec ses amis, Kenji arrive dans la cabine de pilotage où il n'y a qu'un mannequin. Il installe la dynamite avec un minuteur de 3 minutes, mais Ami apparaît sur un écran, lui disant qu'il est juste devant lui. Il est effectivement sur un monument de l'exposition universelle de 1970, juste devant le robot. Ami enlève alors son masque, et Kenji découvre son identité, abasourdi. Mais le minuteur arrive à son terme, et tout explose, juste à minuit. On apprend ensuite que Kanna a gardé une cassette dans laquelle Kenji chante une chanson qu'il a composé, et qui s'intitule "Bob Lennon", en hommage à Bob Dylan et John Lennon. Il la chante seul dans la rue, sans aucun public. En 2014, la lycéenne Kyôko Koizumi est placée dans une simulation d'Ami-Land où elle se retrouve plongée en 1971. Là, les 4 amis mangent une glace et parlent des fantômes de la villa de la côte de la pendue. Ils envisagent d'aller en vérifier la véracité le soir même. Kyôko souhaite avoir elle aussi une glace, mais les garçons n'ont pas d'argent. C'est alors qu'un camarade d'une autre classe vient leur demander de l'aider à récupérer sa balle de base-ball dédicacée dans un terrain défendu par des chiens méchants. Pendant qu'Otcho distrait les bêtes avec de la viande invendable, Kenji va chercher la balle. Il manque de peu de se faire mordre puis le groupe prend la fuite. Comme Kyôko n'a pas d'endroit où dormir, Kenji l’amène à la base secrète, mais le soir, il vient la chercher pour l'emmener à la villa de la côte de la pendue, où une dame se serait pendue après la disparition de sa fille. Il y a 8 garçons du même âge et Kyôko dans le groupe. Ils pénètrent dans la villa abandonnée, et au détour d'un escalier, ils découvrent un Teruteru bozu. Tous éclatent de rire face à cette bête blague, et la plupart décident de rentrer, un peu déçus, à l'exception de Kenji et Otcho qui veulent rester. En fait, ils ont vu quelque chose passer derrière le teruteru bozu et continuent à l’étage de la villa. C'est la dernière apparition de Kenji dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Supposé décédé lors du bain de sang de l'an 2000.

    Cho Endô

    Volume 1

    Il s'agit de la mère de Kiriko et de Kenji Endô. Avec son mari, elle tenait auparavant un magasin de spiritueux, que son époux avait reçu de son propre père. Par la suite, après le décès du mari de Mme Endô, Kiriko n'a pas repris le magasin de ses parents, et un jour, elle est même venue soudainement remettre à son frère et sa mère son bébé, Kanna, qui venait à peine de naître. Ni la mère, ni le fils ne connaissent le père de ce bébé, et Mme Endô en veut à sa fille d'avoir disparu juste après. Puis Kenji a décidé de changer le magasin de spiritueux et convini, petit magasin de proximité, ce qui choque Mme Endô qui prend cela comme une trahison. En 1997, elle apprend dans un journal que des gens se sont vidés de leur sang suite à une maladie inconnue. Mais Kenji lui reproche de lire le journal qu'ils devraient plutôt vendre, et sait qu'elle a mangé un nigiri. Mme Endô se dit malheureuse car son fils la menace d'appeler la police si elle continue. C'est durant leur dispute que 2 inspecteurs arrivent pour une autre affaire que la disparition de Kiriko. Mme Endô continue à tenir la caisse, mais sans conviction. Le jour suivant, elle reste seule avec Kanna et une amie dans le magasin, tandis que Kenji est au mariage de l'un de ses amis. Le 20 juillet 1969, un ami de Kenji, Donkey, dont le nez coulait en permanence, était venu voir celui-ci car il voulait voir avec lui l'alunissage d'Apollo 11 à la télévision. En effet, Donkey était pauvre. Mais comme rien ne change sur l’écran de mauvaise qualité, Mme Endô leur demande qu'ils aillent se coucher. De retour en 1997, un soir, Kenji laisse le magasin à sa mère, ainsi que la garde de Kanna. Mme Endô peste, et lit dans le journal que le gourou d'une secte ayant de nombreux adeptes a été poignardé par un étudiant avec des lunettes rondes, toujours en fuite. On ne voit plus Mme Endô par la suite dans ce tome.

    Volume 2

    Quelques temps plus tard, un SDF vient dans le convini et commence à lire le journal sans l'acheter. Mme Endô demande à Kenji de le faire partir, mais celui-ci ne sait pas comment. Le vieil homme regarde les bentô et appelle Kenji. Le SDF en a repéré un dont la date d'expiration est dépassée et il le prend pour qu'il ne soit pas jeté. Mme Endô se demande qui était cet homme. Depuis quelques temps, le responsable régional de chez King Mart, la marque pour laquelle le convini est franchisé, vient vérifier pourquoi les ventes baissent. Mme Endô et son fils pensent à Erika, leur employée qui a un défaut de prononciation, mais le responsable pense que le problème est le bébé que Kenji ballade toujours dans son dos. Mme Endô pense qu'il n'y a pas d'autre solution que de mettre Kanna à la crèche, mais elle ne sait pas comment ils vont faire que une crèche coûte cher. Elle pense qu'elle devra travailler la nuit, mais reproche une nouvelle fois à son fils d'avoir changé le magasin de son mari en convini car ils n'ont que des problèmes. Dans un flashback de 1969 environ, les 2 enfants reviennent trempé car Kenji est de nouveau tombé dans la rivière. Mme Endô gronde sa fille car celle-ci q encore emmené son frère là-bas. Quelques années plus tard, quand Kenji a un accident de moto, ses parents ne se déplacent même pas pour être à son chevet. En 1997, le responsable revient et menace de rompre le contrat si Kanna ne va pas dans une crèche. Kenji demande alors pourquoi Kiriko a toujours été prévenante avec lui. Mme Endô lui explique qu'en 1959, avant la naissance de Kenji, son mari avait perdu toutes leurs économies et ils ne savaient pas quoi faire pour élever 2 enfants. Kiriko a soudainement déclaré qu'elle serait la maman de son frère. Un jour, quand Kenji devait avoir une quinzaine d'années, il a déboulé dans le salon avec la guitare électrique reçue de sa soeur et s'est placé devant la fenêtre en ouvrant le rideau pour se voir, provoquant la colère de ses parents. En 1997 de nouveau, Kenji refuse finalement de mettre sa nièce dans une crèche, et demande à sa mère si elle sait de qui provient une lettre tapée à la machine et qui était destinée à Kiriko. Mme Endô ne sait pas car Moroboshi, le prétendant qui était cadre supérieur écrivait toujours à la main. Elle apprend d'ailleurs à son fils que Moroboshi est mort en se jetant sous un train, à moins qu'il n'ait été poussé. Plus tard, Mme Endô lit dans les journaux qu'un virus inconnu a vidé de leur sang 50 personnes à San Francisco. Un soir, le SDF revient avec un camarade, et ce dernier vole un bentô. Kenji se lance alors à sa poursuite, Mme Endô restant dans le convini. Mme Endô n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 3

    Kenji revient dans le convini et confie directement Kanna à sa mère. Celle-ci se demande si son fils a rattrapé le voleur, mais Kenji prend un journal et monte rapidement dans sa chambre. Alors qu'elle est fatiguée par la longue nuit, Mme Endô entend soudainement son fils qui joue de la guitare électrique avec le volume à fond. La police finit par venir à cause du vacarme et Mme Endô tambourine à la porte pour que Kenji cesse son boucan. Mais celui-ci ne s'arrête qu'au lever du jour. Quelques temps plus tard, Kenji se rend au concert d'un ami, et laisse Kanna sous la garde de sa mère. Celle-ci reçoit la visite dans le convini de Yoshitsune et Maruo, 2 amis d'enfance de Kenji, qui veulent lui parler. Mais Mme Endô râle, disant que son fils se moque du magasin. Durant la nuit, alors qu'elle est occupée par une commande, Mme Endô est appelée par son amie à propos de Kanna. Celle-ci se tient en effet sur ses 2 jambes, et elle regarde toujours dans la même direction d'un air fâché. Un autre soir, le convini est rempli de clients, et Mme Endô se réjouit enfin. Elle demande à Erika de venir l'aider à la caisse, et son amie lui dit en rigolant qu'elle pourrait même peut-être se remarier, ce qui gêne Mme Endô, qui rougit. Ensuite, un client veut prendre Kanna dans ses bras, d'autres vont là où c'est interdit, et certains commencent à venir derrière le comptoir. Ils arrachent le bébé des mains des 2 femmes et le brandissent en l'appelant enfant du destin. Mais Kanna se met à pleurer et les clients, apeurés, se la passent jusqu'à ce que le bébé atterrisse dans les bras d'Erika. Mme Endô lui crie de fuir avec Kanna, et la jeune femme s'exécute, poursuivie par les clients. Mme Endô veut appeler la police mais il n'y a pas de tonalité. Erika revient, et les 3 femmes ferment la porte du convini pour empêcher les étranges clients de rentrer. Ceux-ci cassent la vitre mais c'est à ce moment que Kenji intervient et emporte sa nièce, protégé dans sa fuite par son amie Yukiji et son chien de la douane. Mais alors que tous fuient, les curieux clients mettent le feu au convini. Les Endô sont logés dans la maison abandonnée du grand-père de Yukiji, et la mère de Kenji déprime, voulant son ancienne maison, et évoquant l'hortensia qu'elle a voulu faire pousser mais qui est mort parce que son fils a enterré quelque chose juste là. Kenji va voir ce que c'est, et en revenant, il décide de partir. En chemin, ils croisent le vieux SDF qui remet à Kenji une sorte de pistolet laser pour l'aider dans sa quête. C'est la dernière apparition de Mme Endô dans ce tome.

    Volume 4

    Après leur départ de la maison du grand-père de Yukiji, la famille Endô a apparemment beaucoup appris des SDF, qui leur ont montré comment vivre dans les égouts et les stations de métro abandonnées, mais aussi comment récupérer ce que les gens jetaient dans les poubelles. Ils deviennent des fugitifs, Kenji étant considéré par le gouvernement comme un terroriste. En 2000, ils construisent un logement dans une station de la ligne 28, qui a été déviée. Durant l’été 2000, Kenji a retrouvé la trace de son ami Nobuyoshi Ochiai, et il le fait venir dans sa base. Mme Endô l'accueille chaleureusement et remarque qu'il a maintenant les cheveux longs. Mme Endô voit aussi que Kanna, qui a maintenant 3 ans, est très contente de revoir son oncle. C'est la seule fois que l'on voit Mme Endô dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Vivante.

    Volume 5

    A l'approche du début de l'an 2001, Kenji commence à rassembler ses anciens amis de primaire pour pouvoir lutter contre la secte d'Ami qui devrait tout saccager la nuit du nouvel an. Afin de protéger Kanna, il décide de l'envoyer avec sa mère à l’extérieur de Tokyo, chez un ancien élève du dojo du grand-père de Yujkiji, car la capitale va être dangereuse. A la gare, Kenji demande à sa nièce d’être forte et la confie à sa mère. Celle-ci dit à Kenji qu'il peut compter sur elle car Kanna est tout ce qu'il lui reste, à part son imbécile de fils. La grand-mère et sa petite-fille entrent dans le train, et cette dernière verse des larmes pour son oncle lorsque les portes se referment. Plus tard, on apprend que Kanna est repartie seule vers Tokyo, alors que Mme Endô est restée à Yamagata. Lors du nouvel an, la capitale est attaquée par un robot géant qui répand le virus qui vide de leur sang les victimes. Celui-ci est apparemment arrêté par Ami et ses adeptes et Kenji est sans doute mort durant cette nuit. Yukiji devient la tutrice de Kanna et elles restent toutes les 2 à Tokyo, tandis que Mme Endô semble rester à Yamagata jusqu'en 2014. Mme Endô n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 6

    Dans ce tome, on ne voit pas Mme Endô, mais on apprend qu'en 2014, elle reçoit un appel de la police. Evidemment, elle se fâche et se demande ce qu'a encore bien pu faire sa nièce Kanna pour que la police la contacte. Elle le dit à Kanna, mais on ne sait pas ce que celle-ci répond. C'est tout ce que l'on saura sur Mme Endô dans ce tome.

    Volume 7

    En 1970, Kenji prévoit d'aller à Osaka avec ses amis pour l'exposition universelle. Il organise tout, mais un soir, le mari de Mme Endô annonce que toute la famille ira à la mer à Kachiura pour les vacances d'été. Kenji proteste mais son père déclare qu'il n'a pas de souvenir d'avoir été d'accord pour que son fils aille à Osaka. Il ajoute qu'il faut être idiot pour aller là-bas par cette chaleur. Kenji se tourne alors vers sa mère, mais celle-ci dit que la mer, c'est bien aussi, et elle demande donc à son fils de continuer à manger. En désespoir de cause, Kenji essaie d'avoir le soutien de Kiriko mais dit à son frère d'arrêter, car leur père a déjà dit qu'il n'était pas d'accord. C'est la dernière apparition de Mme Endô dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Supposé vivante.

    Kiriko Endô

    Volume 1

    Il s'agit de la soeur aînée de Kenji, et dont le nom et le visage n'apparaissent pas encore dans ce tome. Un jour, après le décès de son père, Kiriko est revenue d'un seul coup chez sa mère et son frère pour leur confier sa fille Kanna, dont on ne connait pas le père. Juste après, elle a de nouveau disparu et on ne sait pas ce qu'elle est devenue. C'est tout ce que l'on apprendra sur elle dans ce tome.

    Volume 2

    En 1959, Alors que Kenji n'est pas encore né, son père admet avoir perdu toutes leurs économies. La mère de Kiriko ne sait pas comment ils vont pouvoir élever 2 enfants sans argent, et elle se dit qu'elle va devoir aller travailler. C'est alors que Kiriko s'est levée brusquement et a déclaré qu'elle serait la maman de ce petit frère ou de cette petite soeur. Quelques années plus tard, vers 1969, Kenji tombe dans la rivière alors que sa soeur observait les larves. Kiriko sauve son frère, qui déclare avoir voulu savoir ce que sa soeur regardait. En 1967, après avoir été regarder "le fils de Godzilla" au cinéma de la gare, Kiriko et Kenji vont dans un café, dans lequel le garçon mange une glace tandis que sa soeur lit. Kenji pense que puisque Godzilla a eu un fils, cela veut dire que c'est une fille. Mais Kiriko trouve surtout étrange d'avoir un enfant sans qu'il y ait de partenaire comme un papa Godzilla. Mais pour Kenji, il n'y a qu'un seul Godzilla. Hors, Kiriko lui répond qu'on ne peut pas avoir un bébé tout seul. A côté d'eux, un couple débat pour savoir s'ils doivent garder leur bébé. Puis, l’année où Kenji est en troisième, Kiriko remarque que son frère passe son temps à regarder une guitare électrique dans une vitrine. Pour lui faire plaisir, Kiriko accepte de sortir avec un garçon très riche du lycée, qui est odieux mais qui donne en échange une guitare électrique. Kenji ne semble cependant pas comprendre le sacrifice que fait sa soeur. Le jour du concours d’entrée à la fac que Kiriko visait, son frère a eu un accident de moto, et la jeune fille vient quand même à son chevet avec un livre de biologie, car leurs parents n'ont rien à faire de leur imbécile de fils. Comme Kenji a faim, elle va lui chercher une pomme. Encore quelques années par après, Kiriko est sortie avec Moroboshi, qui était cadre supérieur dans une grande entreprise. En 1994, celui-ci demanda à Kiriko de l’épouser. Cependant, la jeune femme perdit son père durant la même période, et comme Kenji ne voulait pas reprendre le magasin d'alcools car il était trop occupé par son groupe de rock, Kiriko refusa la proposition de Moroboshi pour prendre la relève du magasin. L'homme écrivit à Kiriko et vint un jour au magasin. Il devait partir dans 2 jours à Kuala Lumpur et a pris un billet pour Kiriko, lui disant qu'il l'attendrait toujours. Le jour même, Moroboshi est mort, apparemment en se jetant sous un train. C'est tout ce que l'on apprendra sur Kiriko dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Inconnu.

    Volume 7

    En 1970, Kenji projette d'aller à l'exposition universelle d'Osaka et prépare tout avec ses amis. Cependant, peu avant le départ, son père annonce que la famille ira plutôt à la mer, à Kachiura. Lors du repas du soir, Kenji se plaint, mais son père lui répond qu'il ne se souvient pas avoir été d'accord pour que son fils aille à Osaka. Il ajoute qu'il faut être fou pour aller là-bas par une chaleur pareille. Kenji se tourne alors vers sa mère, qui lui dit juste que la mer c'est bien aussi, avant de lui demander de manger. Dernière personne qui peut le soutenir, Kenji s'adresse donc à sa soeur. Mais celle-ci, tout en continuant à manger, lui dit simplement qu'il doit arrêter car leur père n'est pas d'accord. C'est la seule apparition de Kiriko dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Inconnu.

    Le chef Chôsuke Igarashi

    Volume 1

    Cet inspecteur, dont le nom n'est en fait pas encore révélé dans ce tome, travaille sur la disparition de la famille Shikishima, dont le père est professeur à la fac d'Ochanomizu. Pour les besoins de leur enquête, ils vont voir Kenji Endô, le responsable d'un ancien magasin de spiritueux, qui a maintenant été changé en convini. Chôsuke et son collègue arrivent en plein dans une dispute entre Mr Endô et sa mère, et ceux-ci croient que les policiers sont là pour la disparition de Kiriko, la soeur de Kenji. En effet, ce dernier a demandé une enquête sur sa soeur, qui a demandé à Kenji de s'occuper de sa fille Kanna avant de disparaître. De plus, la mère de Mr Endô voit la transformation en convini comme une trahison envers son défunt mari. Mais Kenji fait encore des livraisons d'alcool pour d'anciens fidèles clients, comme les Shikishima, dans le troisième secteur, ce qu'il a fait il y a 2 semaines. Le jeune homme avait alors parlé à la femme du professeur. En apprenant la disparition, Kenji est embêté car il n'avait pas encore reçu le paiement, et Chôsuke confirme qu'il y avait 2 bacs de bières vides devant la porte de service. Puis, Mr Endô tente de faire de la pub pour son convini. Plus tard, dans les toilettes du bureau de police, Chôsuke croise Yama, qui enquête sur un étudiant retrouvé mort, complètement vidé de son sang, qui suivait justement les cours du professeur Shikishima. On ne voit plus l'inspecteur Chôsuke par la suite dans ce tome.

    Volume 2

    Le chef appelle son beau-fils Hiroshi car c'est l'anniversaire de son petit-fils Shôhei, et il veut savoir ce qu'il lui ferait plaisir. De plus, on voit sur le calendrier qu'il part à la retraite une semaine plus tard. Chôsuke apprend que Shôhei aime les pikabu, des monstres de jeux vidéo. Puis Hiroshi propose à son beau-père de venir vivre avec eux, car le petit garçon n’arrête pas de le demander. Mais l'inspecteur refuse poliment. Puis le chef prie devant l'autel de sa femme et se rend au commissariat après avoir acheté un pikabu. Là, il croise Yama, et lui fait croire un moment qu'il sait que les gamins sont fous des pikabu. Puis Chôsuke demande à son collègue si il a un moment, et le duo va dans un café. Le chef voudrait que Yama reprenne son affaire concernant la disparition de la famille Shikishima car il sent que quelque chose de gros se cache derrière. Il interroge d'abord son collègue sur l'affaire de l’étudiant qui s'est vidé de son sang. Yama explique que l’enquête a été cédée à un labo de virologie car il s'agirait d'une maladie, un virus hémorragique découvert en Afrique, la où l’étudiant s'est rendu récemment. Chôsuke se demande s'il n'y a rien de suspect car il pourrait s'agir d'une arme bactériologique. Il montre à Yama une photo d'un symbole trouvé sur la porte de service des Shikishima, puis une autre avec le même symbole sur le T-shirt d’étudiants de Shikishima. Ce dessin est aussi le logo d'un groupe dirigé par un certain "Ami", et dans lequel s'est embarquée la fille du professeur. Cette organisation aurait eu un différend avec la secte "L'association du coeur de pierre", dont le gourou, Pierre Ichimoji, a récemment été poignardé. Chôsuke est allé au siège de cette secte et apprend que Pierre et Ami se connaissaient. En effet, ils étaient au sein d'une même secte il y a 17 ans. Le chef a alors appris le vrai nom d'Ami, ainsi que celui de la secte d'origine. Chôsuke s'est rendu au siège de celle-ci pour obtenir l'adresse d'Ami à l’époque. L'endroit est devenu un hangar et apprend par une commerçante que les anciens habitants ne sont plus là depuis 15 ans, mais que le fils est allé à l’école primaire juste à côté. C'est dans cette école que le chef découvre qu'Ami et Kenji Endô étaient dans la même classe. Chôsuke a voulu aller l'interroger, mais l'homme était occupé avec une personne du siège de sa marque de convini. Après ces explications à Yama, l'inspecteur reçoit un appel d'Hiroshi. Chôsuke lui dit qu'il va venir pour passer dès qu'il a fini. Le chef explique alors à son collègue qu'il a toujours été fort en retard, même pour le décès de son épouse, et du coup, sa fille Yûmiko ne lui parle plus. Puis il revient à l’enquête car il a interrogé l'instituteur d'Ami. Celui-ci a révélé que cette classe était celle des cuillères tordues, et le responsable semble être Ami. C'est alors que Chôsuke reçoit un nouvel appel, mais cette fois de sa fille, qui lui accorde une heure de retard. Yama conseille à son collègue d'y aller, prenant en charge l’enquête, et lui fait une tape dans le dos. Alors qu'il s'en va, Chôsuke sent quelque chose dans le cou, juste là où son collègue l'a tapoté. En passant sa main dessus, il voit du sang. L'instant d’après, Chôsuke se vide d'un seul coup de son sang et décède sur place.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Tué par Yama qui lui a inoculé un virus mortel par une piqure dans le cou.
    • Statut au volume 8 : Tué par Yama qui lui a inoculé un virus mortel par une piqure dans le cou.

    Maruo

    Volume 1

    Maruo est le propriétaire d'un petit magasin de bijoux fantaisie. Un jour, en 1997, son ami de longue date, Kenji, qui avait un magasin d'alcool et qui est maintenant devenu un convini, passe avec sa voiture. Maruo l'interpelle et se demande combien son ami compte mettre pour le mariage de Croa-croa, et Kenji répond que 10.000 yens devraient suffire. Maruo est d'accord, et il prévient Kenji que la second partie de soirée se fera au Ryûken, et la troisième au karaoké. En 1969, Maruo, Kenji, Yoshitsune et Otcho construisent une base secrète avec de l'herbe tressée, dans un terrain vague. Otcho promet d'apporter une radio, et de piquer le "heibon punch", un magazine érotique, de son père. Maruo et Kenji vont eux amener des mangas. C'est alors que le groupe entend l’arrivée de Yanbo et Maabo, les jumeaux les plus cruels au monde selon les enfants. Heureusement, ceux-ci ne repèrent pas la base du groupe de copains. Après cela, Otcho dessine un symbole, qui sera celui de leur amitié. En 1997, lors du mariage de Croa-croa, Kenji, Maruo et Yoshitsune se rappellent de l'empire des grenouilles de Croa-croa. Maruo voit ensuite Kenji écrire un discours car Mon-chan est à l’étranger, et Otcho est injoignable. Ensuite, durant le discours, Yoshitsune et Maruo ne reconnaissent pas le symbole de leur jeunesse. Le reste de la soirée se passe bien. En 1969, Kenji dit vouloir sauver la terre des méchants, puis Otcho fait découvrir à ses amis le rock, et évoque un concert pour la paix et l'amour, qui a eu lieu en Amérique, et qui a rassemblé 500.000 personnes. En 1997, Maruo débarque en catastrophe dans le convini de Kenji pour lui apprendre le décès de Donkey par suicide. Celui-ci appartenait à une famille très pauvre et était le souffre-douleur de Yanbo et Maabo. Maruo, Kenji et Yoshitsune avaient peur de sa serviette de morve. Mais un jour de 1969, Maruo et Kenji tombaient dans le réservoir d'eau de pluie, et c'est Donkey qui les a aidé en allant chercher une corde. Durant les funérailles, Maruo ne sait plus faire la différence entre les frères de Donkey. Ils mangent, et Mon-chan, de retour de l’étranger, parle à ses amis de la fois où, un soir, Donkey a sauté du premier étage de l’école, totalement paniqué. Il était entré dans l’école pour allumer la pompe de l'aquarium et était le seul à ne pas croire aux fantômes, notamment celui de Katsumata, un élève mort à cette époque et qui hanterait la salle de science. Le 20 juillet 1969, Maruo a tenté de regarder l'alunissage d'Appolo 11 jusque 4 heures, mais rien ne s'est passé. Seul Donkey était resté éveillé jusqu'au bout et avait décidé de devenir scientifique pour aller lui aussi sur la lune. En 1997, Kenji revient avec le symbole qui est utilisé par une société secrète selon lui, mais ses amis ne le croient pas. Mais Mon-chan se rappelle qu'ils avaient enterré quelque chose à l’époque et ils décident d'aller voir sur place. Le quartier a énormément changé mais ils retrouvent une boîte en métal dans laquelle ils avaient mis plusieurs objets, au moment où leur terrain vague allait être détruit pour construire un bowling. Ils trouvent notamment un drapeau avec leur symbole, fait par Donkey. Le lendemain, les amis accompagnent Mon-chan à l’aéroport, et Kenji déclare que la boîte est très importante, alors que les autres pensent que ce sont des histoires d'enfants. Ils essaient néanmoins de se rappeler qui était là quand ils ont enterré la boîte, et ils pensent à Konchi, et aussi Yukiji, la fille du groupe. C'est alors que Kenji est attaqué par un chien de la sécurité, dont la maîtresse se révèle être justement Yukiji...

    Volume 2

    Maruo et ses amis se rappellent combien Yukiji était forte, car elle était la seule à s'opposer aux jumeaux Yanbo et Maabo. Maruo lui dit qu'on lui a raconté ses exploits au collège et au lycée, comme la fois où elle s'est battue avec 13 voyous au bord d'une rivière. La jeune femme corrige car ils n’étaient que 12. Puis Croa-croa parle d'une rixe au lycée. Maruo embraie car il pense qu'elle a été catcheuse, ce que dément Yukiji. Croa-croa n'est pas étonné qu'elle fasse maintenant partie de la brigade des stupéfiants. La jeune femme explique qu'en fait, elle travaille à la douane. Ensuite, Yukiji choisit de partir, mais Maruo veut la retenir pour avoir son numéro, afin d'aller boire un verre ensemble. Kenji lui montre le symbole de leur bande, pour savoir si elle se souvient de qui l'a créé, mais la jeune femme s'en va. Dans un souvenir de 1969, la bande de copains tentent de décrire comment sont les méchants. Otcho dit qu'ils veulent commander le monde. Pour Maruo, ils veulent plein de choses, et lui veut surtout pouvoir manger à volonté. Le groupe tombe donc d'accord sur dominer le monder. Kenji pensent qu'ils doivent voir comment ils vont vaincre les méchants, et Maruo pense que les gentils meurent toujours à cause de la bombe atomique. Mais pour Otcho, ils n'utiliseront pas l'arme nucléaire, car cela détruit tout, mais une arme bactériologique. Ensuite, ils cherchent l'endroit de la première attaque et Maruo pense à Tokyo. Kenji l’arrête car Tokyo, c'est pour la fin, et pense plutôt à San Francisco, comme le café près du cinéma, puis à Londres. C'est la dernière apparition de Maruo dans ce tome.

    Volume 3

    Un jour, Maruo va au restaurant de ramens avec son fils de 7 ans et Kenji, car ce dernier a quelque chose à lui dire. Maruo et son fils font régime mais ils tous les 2 toujours faim. Finalement, Kenji n'avait rien d'important à dire. Un soir, Maruo et Yoshitsune viennent au convini de leur ami pour lui parler mais celui-ci n'est pas là. Sa mère dit aux 2 copains que Kenji est à un concert d'un ami. Un autre jour, les 3 amis se rendent à la réunion des anciens de la classe primaire. Le professeur évoque l'affaire des cuillères tordues, et comme à l'époque, il demande à tout le monde de fermer les yeux, et au coupable de lever la main pour se dénoncer uniquement au professeur. A la fin de la soirée, Maruo raccompagne Yoshitsune, qui est HS. Mais Kenji revient réveiller Maruo, car il veut voir l'album de la fin des primaires, malgré l'heure tardive. En effet, sa mère a jeté son album. Sur la photo, Kenji ne retrouve pas Sadakiyo. Maruo, lui ne se souvient pas de son vrai nom, mais se rappelle qu'il ne pouvait pas être sur la photo car il a changé d'école en cinquième année. Sadakiyo n'apparaît sur aucune photo souvenir, et Maruo se souvient qu'il était martyrisé et portait toujours un masque, mais aussi tentait de communiquer avec les extraterrestres. Maruo a entendu qu'il serait mort au collège, mais Kenji se demande si ce ne serait qu'une rumeur. Le fils de Maruo arrive ensuite car il doit aller aux toilettes, et Maruo conseille à Kenji de rentrer. Dans un flashback de 1969, après avoir décidé des villes attaquées par une arme bactériologique, Kenji décide de trouver quelque chose de plus voyant, comme une bombe. Maruo suggère la tour de Tokyo, mais Kenji refuse car elle est toujours détruite dans les films de monstres. Yoshitsune propose alors le shinkansen, et Kenji est d'accord. Otcho pense plutôt à un aéroport et tous approuvent. De retour en 1997, Kenji se précipite à l'extérieur, disant que Yukiji est en danger. Durant la nuit, la convini de Kenji est brûlé dans un incendie criminel. Yukiji invite Yoshitsune et Maruo, qui a emmené son fils, dans un café pour leur dire que Kenji combat une secte dirigée par un certain "Ami" et qui utilise le symbole de leur enfance. Cette secte applique toutes les attaques des méchants que Kenji avait inscrit dans un cahier, dont notamment l'attentat à la bombe de la nuit dernière à Haneda, et est même responsable de la mort de Donkey. Kenji ne voulait rien dire à ses amis, mais ceux-ci vont le voir dans la maison du grand-père de Yukiji, où il loge avec sa mère et sa nièce depuis l'incendie. Cependant, celui-ci est parti et a juste laissé une note disant qu'il ne veut pas inquiété Yukiji. Maruo n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    A la fin d'un été de sa jeunesse, Maruo est en train de pleurer derrière un pilier, et Kenji le remarque. Celui-ci demande à Maruo s'il a lui aussi oublié de faire ses devoirs et son journal de vacances. Mais Maruo pleure à cause de leur base secrète. Mais pour Kenji, ils avaient dit que tout ça était fini. Maruo avoue alors que c'est lui qui a détruit leur base. En fait, Yanbo et Maabo sont arrivés, demandant s'ils peuvent jouer, et menaçant de taper si Maruo refusait. Maruo ne voulait pas détruire la base, mais les jumeaux l'ont mis tout nu. Après avoir appris cela, Kenji est parti affronter seul les 2 frères. Sachant cela. Maruo et Yoshitsune vont prévenir Otcho, mais celui-ci trouve cela nul car c'est l’époque du peace & love. Une autre fois, les 4 garçons jouaient au base-ball près d'une grotte, dans laquelle leur balle finit par atterrir. Maruo propose d'aller en chercher une autre chez eux, car la rumeur veut qu'un déserteur de la guerre s'y cache. Mais Otcho n'y croit pas et suggère d'aller récupérer leur balle. Maruo prétend alors avoir mal au ventre, et Yoshitsune en fait de même. Kenji décide pourtant d'y aller, mais pour Maruo et Yoshitsune, c'est une mauvaise idée. Kenji leur dit d'aller appeler quelqu'un si lui et Otcho ne sont pas sortis dans 3 minutes. Maruo explique que même Ultraman peut mourir en 3 minutes. Pourtant, les 2 garçons rentrent dans la grotte et on ne voit plus Maruo dans ce tome.
    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Vivant.

    Volume 5

    Lorsque Maruo était enfant, la fois où Kenji est allé se frotter seul à Maabo et Yanbo après la destruction de la base, Otcho est venu lui prêter main forte. Puis ce sont Maruo, Yoshitsune et Donkey qui sont venus les aider. En 2000, Kenji est maintenant considéré comme un terroriste par la secte d'Ami, qui est maintenant au pouvoir grâce à son "parti de l’amitié". Pourtant, quand celui-ci envoie un message à Maruo, suggérant de reprendre leur marque, ce dernier n’hésite pas et brade tous les articles de son magasin. Il conseille à sa femme de retourner chez ses parents avec leur fils Atsushi et il dit à celui-ci qu'il les rejoindra. Maruo retrouve donc Kenji, mais aussi Otcho, revenu de Thaïlande, Yoshitsune, Mon-chan et Fukube. Seul Croa-croa, qui a trop peur, n'est pas venu. Yukiji les rejoint car elle a trouvé le plan de la cache secrète chez la femme de Maruo. Kenji suggère alors de contacter Yanbo et Maabo, et c'est Yoshitsune qui se charge d'aller les voir. Ensuite, Otcho parvient à se procurer quelques armes et Kenji a aussi de la dynamite. Soudain, Dieu, un vieux SDF qui les aide, débarquent et leur annonce qu'ils doivent fuir car les autorités arrivent. Ils se réfugient dans les égouts et à l'approche de Noël, Maruo est chargé de repérer Ami au Tokyo dôme, lors d'un rassemblement, mais il n'y a que des groupes de rock. Il s’inquiète pour Yoshitsune qui est malade et se sent responsable de la descente de police car il a donné le plan de la cachette aux jumeaux. Fukube se demande même si Ami existe vraiment. Mais ils apprennent d'Otcho, qui est à l’assemblée nationale, que son bâtiment a explosé à cause d'une bombe. Le groupe fait des exercices, mais Maruo n'est pas très doué. Le soir du nouvel an, ils apprennent par la radio qu'un robot géant a fait son apparition à Tokyo, et de nombreuses personnes à travers le monde se vident soudainement de leur sang. Le groupe d'amis se prépare et Kenji leur demande de surtout rester en vie. Yoshitsune demande à Otcho comment il a eu l’idée du dessin de leur groupe, et celui-ci répond qu'enfant il avait de gros yeux, et il a juste combiné cela au dessin d'une main de la revue Shônen  Sunday. Le groupe est maintenant prêt et c'est la dernière apparition de Maruo dans ce tome.

    Volume 6

    Un matin de 1971, en arrivant à l’école, Maruo et Yoshitsune parlent de la première partie du film "La grande évasion", qu'ils ont vu le soir précédent lors de l’émission hebdomadaire "L'âge d'or du cinéma occidental", proposant des grands films américains ou européens. Maruo se plaint qu'ils aient interrompu le film car il est passionnant, mais les 2 amis ont beaucoup apprécié Steve Mac Queen et Mandom. Otcho intervient alors pour dire que ce dernier est en fait Charles Bronson. Maruo et Yoshitsune demandent alors à Otcho son avis sur la suite du film. A un moment, Maruo s’aperçoit que Kenji se dirige vers la plate-bande où le directeur de l’école a semé des fleurs. Kenji se met dessus, salue le directeur, disant espérer que les fleurs poussent vite, puis revient vers ses camarades, déclarant que personne n'a rien remarqué. Maruo et Yoshitsune constatent alors que leur ami a utilisé la même technique que Napoléon Solo dans le film pour des mauvaises herbes de son jardin, les cachant sous son pantalon et les déversant discrètement sur la plate-bande. Maruo veut alors connaître l'avis de Kenji sur la seconde partie du film. Celui-ci pense que Steve Mac Queen et Mandom vont survivre car ils n'ont pas le même regard que les autres, et que seuls ceux qui croient à la vie s'en sortent. Maruo se demande si ce n'est pas plutôt parce que ce sont des acteurs connus. Kenji essaie alors de se justifier en disant que Steve Mac Queen va sauver plusieurs personnes, sans préciser combien. Maruo ne le croit cependant pas. Kenji s'interroge alors sur le nom de l'acteur qui joue Napoléon Solo. Otcho dit que c'est David Mac Callum mais ses amis ne l'entendent pas. Maruo pense à Mac Carthy mais Kenji sait que ce n'est pas ça. Maruo n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 7

    Alors qu'il était enfant, Maruo suivait des cours de natation comme ses camarades. Il avait un bonnet blanc, signe qu'il savait nager. Un jour Kenji et Otcho font un concours pour savoir lequel des 2 retient sa respiration le plus longtemps. Maruo et Yoshitsune pensent qu'ils font cela pour déterminer lequel des 2 a été le premier à trouver un bon coin pour les mûres. C'est finalement Kenji qui gagna, alors qu'il avait un bonnet rouge, symbole de ceux qui ne savaient pas encore nager. En 1970, le groupe de copains préparent un séjour à Osaka, pour l'exposition universelle. Kenji veut aller voir les roches lunaires, et Maruo pense qu'il va y avoir beaucoup de files. Otcho a appris que dans le pavillon américain, il y a une maquette d'Appolo, et dans le pavillon russe, les vrais Soyouz et Vostok. Mais pour voir ces 2 pavillons, cela leur prendra une journée, alors que l'oncle d'Otcho ne peut les emmener que 2 jours. Ils ne peuvent donc choisir que 5 autres pavillons à voir. Otcho s'interroge sur Donkey, mais Kenji dit qu'il ne peut pas venir car c'est trop cher. Maruo ne comprend pas, et Yoshitsune dit que Donkey ne peut pas payer le train. Finalement, Kenji ne peut pas venir car son père a décidé d'emmener sa famille à la mer, et Yoshitsune finit par faire un malaise dans la file pour les roches lunaires. Lors du bain de sang de l'an 2000, le camion roule parmi les cadavres, puis, lors d'un arrêt, Kenji se souvient que le robot du cahier des prédictions était télécommandé. Il cherche donc une place en hauteur où le pilote devrait être, avec Fukube et Yoshitsune, qui demande à Maruo de rester avec le camion, tandis qu'Otcho, Yukiji et Mon-chan vont au siège du parti de l'amitié. Plus tard, par talkiewalkie, Kenji apprend à ses camarades que Fukube est tombé d'un immeuble avec un homme qui portait le masque d'Ami. Pourtant, le robot continue de bouger, et Kenji demande à Maruo de lui amener le camion. Une fois ensemble, Maruo met une cassette de rock des années 70, "20th century boy", que Fukube aimait beaucoup. Kenji se souvient avoir mis cette musique à la radio de l'école pour changer le monde, mais rien ne s'était passé. Maruo admet être mort de trouille mais il continue. Rejoints par Otcho, ils mettent les 3 combinaisons qu'ils ont pour se protéger du virus. Et ils arrivent en-dessous du robot...

    Volume 8

    Maruo, Kenji et Otcho découvrent que le robot ne ressemble finalement pas du tout à ce qu'ils avaient imaginé étant jeunes, et Kenji pense à une imposture. Il grimpe sur ce robot, suivi de près par Otcho, mais celui-ci tombe quand un tissu se déchire. En 1969, Kenji dessine le robot mais se demande ce que sont des chevaux-vapeur. Pour Maruo, ce sont des chevaux forts. Ensuite, Maruo aimerait savoir si le robot va ressembler à Tetsujin 28. Yukiji s'interroge sur le bruit que fait le robot, et Otcho ne veut surtout pas de télécommande bizarre. Et quand Kenji montre son dessin, les autres enfants constatent qu'il ressemble à Tetsujin 28. En 2000, Kenji annonce par la radio qu'il installe le dispositif avec la dynamite, ainsi qu'une minuterie de 3 minutes. Mais Kenji tarde à sortir du robot, et l'explosion finit par retentir alors que sonne minuit. On ignore ensuite si Maruo a survécu. En 2014, une lycéenne, Kyôko Koizumi, s'introduit dans une simulation du parc Ami-land où elle se retrouve en 1971. Là, les 4 garçons parlent des fantômes de la villa de la côte de la pendue, et veulent aller en vérifier la véracité le soir même. Kyôko cherche à avoir une glace, mais les enfants n'ont pas d'argent. Ensuite, un camarade d'une autre classe vient leur demander de l'aider à récupérer une balle de base-ball dédicacée, qui se trouve dans un terrain avec des chiens féroces. Otcho veut utiliser de la viande invendable tandis que Kenji va aller chercher la balle. Ils réussissent leur coup mais manquent de peu de se faire mordre. Le soir, 8 copains se retrouvent et Kyôko souhaite les accompagner. Ils arrivent à la ville où une dame se serait pendue et où se trouvent des fantômes. Mais la seule chose qu'ils trouvent est un teruteru bozu. Tous éclatent de rire à propos de cette mauvaise blague, et ils décident de rentrer chez eux, à l'exception de Kenji et Otcho qui veulent continuer en haut. On ne voit plus Maruo par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Inconnu.

    Yoshitsune

    Volume 1

    Il s'agit d'un membre de la bande d'amis à Kenji, en même temps que Maruo et Otcho. En 1969, tous les 4 enfants construisent dans un terrain vague une base qui doit restée secrète, avec de l'herbe tressée. Maruo et Kenji disent qu'ils vont amener des mangas, tandis qu'Otcho va prendre une radio, ainsi qu'un "heibon punch", un magazine érotique, qu'il va piquer à son père. En pensant à cela, Yoshitsune a une érection, mais le groupe entend que quelqu'un approche. Ce sont Yanbo et Maabo, les terribles jumeaux qui, heureusement, ne repèrent pas la bande de copains. Ensuite, Otcho dessine une symbole qui sera celui de leur amitié. En 1997, Yoshitsune, Kenji et Maruo assistent au mariage de Croa-croa, un de leurs amis qui voulait créer l'empire des grenouilles quand ils étaient enfants. Comme Mon-chan est à l’étranger et que Otcho est injoignable, Kenji écrit un discours, et pendant qu'il parle, il demande à ses amis de se souvenir de leur symbole, ce qui leur dit vaguement quelque chose. Le reste de la soirée, notamment dans un karaoké, se passe bien. En 1969, dans leur base, Kenji déclare vouloir sauver la terre contre les méchants qui vont utiliser la bombe atomique. Otcho, lui, écoute de la musique rock, et révèle qu'en Amérique, il y a eu un concert avec 500.000 personnes pour la paix et l'amour. La musique est celle des Rolling stones, et Yoshitsune pense à une technique dans un manga, mais Otcho le corrige. En 1997, les amis apprennent le décès par suicide de Donkey. Celui-ci vivait dans une famille très pauvre, et Yoshitsune, Kenji et Maruo craignaient beaucoup sa serviette pleine de morve. Mais un jour de 1969, Kenji et Maruo sont tombés dans le réservoir d'eau de pluie. Yoshitsune a tenté de partir aller chercher de l'aide mais s'est blessé en tombant de vélo, et c'est Donkey qui est allé cherché une corde et a sauvé les garçons qui sont ainsi devenus ses amis. Pour les funérailles de Donkey, Mon-chan est de retour, et évoque la fois où un soir de leur jeunesse, Donkey a sauté du premier étage de leur école. Mon-chan devait rallumer la pompe dans la salle de science, mais avait trop peur du fantôme de Katsumata, un élève qui était décédé et qui hantait cette salle, ce en quoi Donkey ne croyait pas. Mais ce soir là, Donkey avait détallé, paniqué. Le 20 juillet 1969, Yoshitsune avait tenté de regarder l'alunissage d'Appolo 11 jusqu’à 5 heures, mais s'est endormi. Seul Donkey a regardé jusqu'au bout, et c'est enthousiaste qu'il a décidé de devenir scientifique pour pouvoir lui aussi aller sur la lune. En 1997, durant un verre pris avec ses amis, Kenji dit ne pas croire au suicide de Donkey, et dit que leur symbole sert une organisation secrète. Ses amis n'y croient pas, mais Mon-chan se rappelle qu'ils avaient enterré quelque chose à l’époque près du terrain vague, alors que celui-ci allait bientôt être remplacé par un bowling. La bande se rend sur place, et malgré l'important changement du quartier, ils retrouvent une boîte dans laquelle ils avaient mis divers objets, dont un drapeau avec leur symbole, fait par Donkey. Le lendemain, les amis accompagnent Mon-chan à l’aéroport, et Kenji dit que la boîte a une grande importance. Ses amis pensent que ce ne sont que des délires d'enfants, mais tente quand même de se rappeler qui était avec eux. Il y avait Konchi, et Yoshitsune se souvient en rougissant de Yukiji, la fille de la bande. C'est alors que Kenji est attaqué par un chien de sécurité de l’aéroport, dont la maîtresse se révèle justement être Yukiji...

    Volume 2

    Yukiji reconnaît ses anciens camarades d'enfance, et tous lui parlent des exploits qu'on leur a raconté quand elle était au collège et au lycée. Cela n'a pas étonné Yoshitsune d'apprendre par exemple qu'elle a envoyé 13 voyous à l'hôpital, qu'elle a battu au bord d'une rivière. Yukiji corrige en précisant qu'ils n’étaient que 12. Croa-croa parle d'une autre rixe, et Maruo pense qu'elle a aussi été catcheuse. Yoshitsune estime qu'elle a du enchaîné les victoires. Ça ne surprend pas Croa-croa qu'elle soit maintenant à la brigade des stups, mais la jeune femme rectifie car elle ne travaille en fait qu'à la douane. Elle tente ensuite de s'en aller, et Maruo cherche à avoir son numéro pour pouvoir aller boire un verre avec elle un jour. Kenji lui demande avant qu'elle ne parte si elle sait qui a créé le symbole de leur amitié quand ils étaient petits, mais Yukiji ne répond pas. En 1969, Yoshitsune, Maruo, Kenji et Otcho écrivent dans un carnet comment ils vont sauver le monde des méchants qui veulent le conquérir. Pour Otcho, les méchants ne feront pas cela avec une bombe atomique car ils détruiraient tout, mais avec une arme bactériologique. Les enfants se demandent ensuite où les méchants attaqueraient en premier et pensent d'abord à Tokyo. Mais pour Kenji, Tokyo, ce sera à la fin. Il pense plutôt à San Francisco. Yoshitsune n'apparaît plus ensuite dans ce tome.

    Volume 3

    En 1997, Yoshitsune a fait une énorme erreur à son travail en confondant un 4 et un 1000 (le 1000 japonais ressemble un peu au 4 arabe) dans la commande de toners. Il révèle cette erreur à Kenji, et lui dit qu'il ne lui reste plus qu'à se foutre en l'air ou à rentrer dans les ordres. D'ailleurs, sa femme est retournée chez ses parents avec leurs enfants. Kenji, lui propose d'aller s'excuser, mais pour Yoshitsune, cela ne suffira pas. Pourtant, Kenji pense que cela deviendra vite une blague de bureau. Yoshitsune se sent un peu mieux et demande à Kenji ce qu'il voulait lui dire, mais l'intéressé lui répond que ce n'est pas important. Un soir, Yoshitsune et Maruo passent dans le convini de Kenji, mais celui-ci n'est pas présent. La mère de leur mère râle mais leur révèle que Kenji est allé à un concert d'un ami. Un autre jour, les 3 amis se rendent à la réunion des anciens de la classe de primaire. Durant celle-ci, leur ancien professeur leur parle de l'affaire des cuillères tordues, dont le coupable s'était dénoncé pendant que tous fermaient les yeux. Ils réitèrent l'expérience en fermant les yeux, puis la soirée continue. Après celle-ci, Yoshitsune est HS, et Maruo le ramène chez lui. Dans un souvenir de 1969, après avoir énuméré les villes attaquées par une arme bactériologique, Kenji voudrait avoir quelque chose de plus voyant, comme une bombe. Maruo propose dans la tour de Tokyo, mais Kenji lui rétorque qu'elle est toujours détruite dans les films de monstres. Puis Yoshitsune suggère le shinkansen et Kenji est d'accord. Mais Otcho pense qu'un aéroport, et des avions dans lesquels les victimes ne peuvent s'échapper, est une meilleure idée. Tous tombent donc d'accord. De retour en 1997, l'aéroport de Haneda est victime d'un attentat à la bombe. Yukiji explique alors à Yoshitsune et Maruo qu'une organisation sectaire dirigée par un certain "Ami" et dont le symbole est celui que les amis utilisaient lorsqu'ils étaient enfants, est en train de rendre réel toutes les prédictions que Kenji avait dessiné dans son cahier de prédictions, comme les attaques bactériologiques et l'attentat à Haneda. De plus, Ami a beaucoup d'adeptes dans la police et le gouvernement, et son organisation est responsable de la mort de Donkey. Puis le trio se rend chez le grand-père de Yukiji, dont la maison est abandonnée depuis la mort du vieil homme, et où Kenji loge pour l'instant car son convini a été brûlé dans un incendie criminel. Mais tous les 3 n'y trouvent qu'un message de Kenji, parti avec sa mère et sa nièce. On ne voit plus Yoshitsune par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    Nous revenons à la fin d'un été de la jeunesse de Yoshitsune. Celui-ci pleure auprès de la base secrète qui a été détruite. Kenji lui demande qui a fait cela, mais Yoshitsune ne répond pas, trop occupé à pleurer. Kenji dit ne rien comprendre, et Yoshitsune répond que ce sont Yanbo et Maabo qui ont détruit la base, car lui et Maruo les ont pas vu venir. Kenji dit alors qu'ils n'y peuvent rien car ils savaient que si les jumeaux trouvaient la base, il la détruiraient. De plus, ils venaient moins souvent, et Otcho avait même arrêté. Il dit à Yoshitsune d’arrêter de pleurer et lui demande s'il a fait ses devoirs. Yoshitsune répond que non, et Kenji lui dit qu'il est la leur problème maintenant. Il annonce ensuite qu'ils doivent rentrer. Plus tard, Yoshitsune et Maruo viennent prévenir Otcho car Kenji a décidé d'aller affronter seul Yanbo et Maabo. Mais Otcho leur rétorque que c'est l’époque du peace & love. Une autre fois, les copains jouent au base-ball et Yoshitsune est à la batte, Kenji faisant le commentateur en même temps que le lanceur. Il parle de Yoshitsune comme étant  Hanakata, mais la balle atterrit dans une grotte condamnée. La rumeur veut qu'un déserteur de la grande guerre y habite, et les garçons se demandent ce qu'ils vont faire. Otcho ne croit pas qu'il y a quelqu'un et suggère d'aller voir. A ce moment, Maruo et Yoshitsune disent avoir mal au ventre, mais Kenji décide d'y aller. Pour Yoshitsune et Maruo, ce n'est pas une bonne idée. Kenji leur dit que si lui et Otcho ne sont pas sortis dans 3 minutes, il faut appeler quelqu'un. Mais pour Yoshitsune ce qu'il y a à l’intérieur ne les regarde pas. C'est la dernière apparition de Yoshitsune dans ce tome.
    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Vivant.

    Volume 5

    Durant l'enfance de Yoshitsune, la fois où Kenji est parti seul défier Yanbo et Maabo, Otcho est allé l'aider. Mais même à 2 ils ne sont pas assez forts. C'est alors que Yoshitsune, ainsi que Maruo et Donkey, arrivent en renfort. En 2000, Yoshitsune reçoit un message de Kenji, lui demandant de venir l'aider à reprendre leur marque. Au téléphone avec sa femme, celle-ci évoque le désir de rentrer à la maison, tout comme leur enfant, mais Yoshitsune pense qu'ils devraient rester encore un peu chez ses parents à elle. Le patron de Yoshitsune coupe cette conversation privée, et calmement, mais d'un coup sec, Yoshitsune pose sa démission sur le bureau de son boss avant de partir. Il retrouve Kenji dans sa cachette, où se trouvent aussi Otcho, Maruo, Fukube et Mon-chan. Croa-croa, lui, a eu peur et n'est pas venu. Yukiji débarque, ayant trouvé le plan de la base chez Maruo, et Kenji suggère de convaincre aussi Yanbo et Maabo de les rejoindre. C'est Yoshitsune qui va parler avec les jumeaux, qui ont aujourd'hui leur propre entreprise. Yoshitsune est surpris car les 2 frères ont fort maigri et sont méconnaissables. Ceux-ci disent qu'ils s'amusaient bien et s'entendaient bien quand ils étaient petits, ce qui surprend Yoshitsune qui se souvient surtout avoir été martyrisé. Yanbo et Maabo chargent Yoshitsune de dire à Kenji qu'il n'est pas seul, et Yoshitsune trouve que les jumeaux ont vraiment fort changé. Plus tard, Otcho montre les armes qu'il est parvenu à se procurer, et Kenji ouvre la boîte de dynamite qu'il a récupéré. Mais c'est alors que Dieu, un sans domicile qui les aide, débarque et les avertit que les autorités arrivent. Le groupe doit s'enfuir et se réfugier dans les égouts. Yoshitsune tombe malade mais se sent responsable de la descente de police car c'est lui qui a dévoilé le lieu de leur planque aux jumeaux. Par la suite, la bande s'entraîne pour tenter d'enlever le député Manjûme, du parti de l’amitié et homme de main d'Ami, afin de faire sortir ce dernier de sa cachette. Le soir du nouvel an, un robot géant débarque dans Tokyo, et répand un virus mortel qui vide de leur sang ses victimes. Le groupe de Kenji se prépare, et Yoshitsune demande à Otcho d'où lui est venu l’idée du dessin de leur symbole. Otcho explique qu'il a combiné le dessin d'une main dans le Shônen Sunday et le fait qu'il avait de gros yeux étant petit. Tous éclatent de rire puis se mettent en route pour empêcher la catastrophe. Yoshitsune n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 6

    En 1971, Yoshitsune regarde à la télévision l’émission "L'âge d'or du cinéma occidental", une émission hebdomadaire qui diffuse des grands films américains ou européens. Un jour, c'est le film "La grande évasion" qui passe à la télévision. Le lendemain, Yoshitsune et Maruo demandent à Kenji s'il a vu la première partie du film, et Maruo râle parce que la télévision a arrêté le film à un moment passionnant. Yoshitsune lui explique que c'est parce que le film est trop long. Tous les 2 trouvent Steve Mac Queen et Mandom géniaux, mais Otcho intervient et corrige Yoshitsune car il ne s'agit pas de Mandom mais de Charles Bronson. Les 2 amis se mettent à interroger Otcho pour connaître son avis pour la suite du film. Kenji, lui, va sur la plate-bande où le directeur de l’école a semé des fleurs. Il salue le directeur puis quitte la plate-bande. Maruo et Yoshitsune s’étonne de ce comportement, mais Kenji annonce que personne n'a rien vu. Yoshitsune et Maruo constatent alors que leur ami a utilisé la même technique que Napoléon Solo dans le film pour se débarrasser des mauvaises plantes, en les cachant sous son patalon et en les liberant une fois sur la plate-bande. Maruo demande alors l'avis de Kenji sur le film, et ce dernier répond que pour lui, Steve Mac Queen et Mandom vont s'en sortir car ils ont le regard de ceux qui croient à la vie. Maruo se demande si ce n'est pas plutôt parce que ce sont des acteurs connus. Pour détourner la conversation, Kenji dit que Steve Mac Queen va sauver plusieurs hommes, peut-être même tous. Il se demande aussi comment s'appelle l'acteur qui joue Napoléon Solo. Otcho dit que c'est David Mac Callum, mais ses 3 amis ne l'entendent pas. On ne voit plus Yoshitsune par la suite dans ce tome.

    Volume 7

    Lors de son enfance, Yoshitsune suivait les cours de natation, et il avait un bonnet blanc avec une bande rouge, ce qui signifie qu'il savait bien nager. Un jour Kenji et Otcho faisaient le concours de celui qui retenait sa respiration le plus longtemps, et Yoshitsune pensait que c'était pour déterminer qui est celui qui a découvert le premier un coin à mûres. Et à la surprise générale, c'est Kenji qui a gagné, alors qu'il avait un bonnet, symbole de ceux qui ne savaient pas nager. En 1970, Yoshitsune, Maruo, Kenji et Otcho préparent leur voyage à Osaka pour aller voir l'exposition universelle durant les vacances d'été. Kenji veut aller voir les roches lunaires, mais Maruo lui dit qu'il y a beaucoup de file, et Yoshitsune ajoute qu'il y a des gens qui tombent dans les pommes tous les jours à cause de la chaleur. Pour Otcho, dans le pavillon américain, il y a une maquette d'Appolo, et dans le pavillon russe, les vrais Soyouz et Vostok. Comme l'oncle d'Otcho peut les emmener à l'exposition durant 2 jours seulement, et que les pavillons américains et russes prennent une journée, ils doivent choisir 5 autres pavillons qu'ils pourraient voir. Otcho se demande ensuite ce que fait Donkey, et Yoshitsune dit que ses parents ne peuvent pas payer le train. Yoshitsune sait que Donkey serait pourtant très heureux de voir les roches lunaires. Yoshitsune demande ensuite si le jet-coaster géant, la bicyclette électrique et le tapis roulant font partie des pavillons, et Otcho lui répond que non, tout comme le monorail. Finalement, le père de Kenji décide d'emmener sa famille à la mer, et Yoshitsune a un malaise à cause de la chaleur devant le pavillon américain. Lors du bain de sang de l'an 2000, sur la route pour arrêter le robot géant, Yoshitsune vomit en voyant les cadavres. Kenjin se demande si le robot est piloté ou télécommandé, et Yoshitsune dit qu'il en a parlé avec un jeune collègue. Selon ce dernier, le robot est piloté, comme dans Mazinger Z ou Gundam. Mais si le robot est celui du cahier des prédictions, il doit être télécommandé d'un endroit élevé. Il se précipite donc vers le siège du parti de l'amitié, suivi par ses amis, Yoshitsune demandant à Maruo de surveiller le camion avec la dynamite. Kenji et Fukube trouvent quelqu'un avec le masque d'Ami sur l'un des toits, mais Kenji annonce par talkiewalkie que Fukube est tombé du toit avec l'inconnu. Il demande donc à Maruo d'amener le camion pour faire exploser le robot. C'est la dernière apparition de Yoshitsune dans ce tome.

    Volume 8

    En 1969, dans leur base secrète, Kenji dessine le robot qui va attaquer Tokyo, et se demande ce que sont les chevaux-vapeur. Yoshitsune dit que Kenji ne sait dessiner que Tetsujin 28, et Otcho souhaite avoir une super télécommande. Finalement tous constatent que le robot ressemble beaucoup à Tetsujin 28. Lors du bain de sang de l'an 2000, Yoshitsune apprend par la radio que la camionnette de Maruo est passée en dessous du robot, qui ne ressemble finalement à rien de ce qu'ils avaient imaginé étant enfants, et que Kenji est monté à bord. Yoshitsune descend du toit où il est, tandis que Kenji annonce qu'il met en place la dynamite avec une minuterie de 3 minutes. Cependant, Kenji tarde à descendre du robot car il est face à Ami, et tout explose à minuit pile. On apprend ensuite qu’après l'explosion, la zone a été encerclée et que Yoshitsune s'est enfui. Il a essayé d'aider quelqu'un en lui achetant du thé dans un distributeur, mais l'homme est mort. Yoshitsune a alors perdu son portefeuille près de cet homme qui lui ressemblait, et tout le monde a cru à sa mort. Par la suite, il devient le commandant d'un petit groupe visant à faire tomber Ami. Pour cela, il se fait engager à Ami-Land, un endroit où on lave le cerveau de jeunes gens. Dans cet endroit, il y a des jeux de simulations et aussi un niveau bonus qui pourrait renfermer l'identité d'Ami. Pour parvenir à ce niveau, l'un des jeunes candidats doit réussir à passer les autres niveaux en étant l'un des 3 premiers sur un groupe de 50, les 2 derniers devant aller à Ami-World, un endroit sans doute encore plus dangereux. Yoshitsune parvient à convaincre l'un des jeunes d'aller pour lui dans le niveau bonus, et le lycéen termine dans les 3 premiers. Cependant, à son retour du niveau bonus, le jeune homme affiche un sourire béat. Dans sa chambre se trouvent des messages appelant à l'aide, ainsi qu'un teruteru bozu, sorte de fantôme fait avec un drap. Par la suite, Yoshitsune trouve une autre candidate qui veut fuir Ami-Land, Kyôko Koizumi. Il lui révèle l'envers du décor d'Ami-Land, poisseux, puis révèle son identité en rappelant la fois où il a confondu un 4 avec le symbole japonais de 1.000. Il l'emmène ensuite dans sa base secrète où il lui remet une carte d'accès. Il lui explique aussi comment il a survécu au bain de sang de l'an 2000, et que le seul moyen de s'échapper d'Ami-Land est d'aller dans le niveau bonus. Yoshitsune explique donc à Kyôko comment être parmi les 3 premières, alors qu'elle est 49ème, c'est-à-dire en ne pensant à rien durant les épreuves, et Yoshitsune explique aussi ce qui est advenu au prédécesseur de Kyôko. Celle-ci réussit, et pendant qu'elle se trouve dans la simulation du niveau bonus, Yoshitsune découvre un message sur le papier trouvé dans la corbeille du précédent lycéen. Celui-ci avait écrit sur la feuille précédente "la côte de la pendue". Yoshitsune se souvient qu'en 1971, lui et ses amis étaient allé dans cette villa où la rumeur disait qu'il y avait des fantômes. Mais dans la demeure abandonnée, il y avait juste un teruteru bozu, ce qui avait fait éclater de rire les 8 garçons qui étaient présents. Tous sont rentrés chez eux, à part Kenji et Otcho qui ont voulu continuer. Yoshitsune, un peu curieux, a voulu voir ce que faisaient ses amis. En 2014, Yoshitsune comprend que Kyôko risque de voir le visage d'Ami et qu'elle sera tué pour cela. Il fonce donc avec ses hommes pour aller éteindre la machine du niveau bonus...

    • Statut au volume 8 : Vivant.

    Otcho (Nobuyoshi Ochiai)

    Volume 1

    Otcho était un garçon qui a le même âge que Kenji, Yoshitsune et Maruo. En 1969, avec ses 3 amis, il a construit une base secrète avec de l'herbe tressée dans un terrain vague. Ils ont aussi installé des pièges, et Otcho dit aux autres de ne rien dire à personne. Il promet aussi d'amener une radio, tandis que Maruo et Kenji prendront des mangas. Otcho dit qu'il pourra même voler le "heibon punch" de son père, un magazine érotique. Mais le groupe entend du bruit. Il s'agit des jumeaux Yanbo et Maabo, des frères cruels. Heureusement, ceux-ci partent sans remarquer les autres enfants. Ensuite, Otcho dessine un symbole qui sera celui de leur amitié. Un autre jour, Otcho écoute une station anglophone et dit à ses amis qu'il a entendu parler d'un concert cet été en Amérique, qui a rassemblé 500.000 personnes. Il s'agissait d'un concert de rock pour la paix et l'amour, parlant bien sûr du festival de Woodstock. Puis les rolling stones passent à la radio avec "jumping jack flash". Par la suite, on ne sait pas ce que devient Otcho. En 1997, ses amis essayent de le joindre pour le mariage de Croa-croa, mais personne ne parvient à l'atteindre. C'est tout ce que l'on apprendra sur Otcho dans ce tome.

    Volume 2

    On apprend dans ce tome qu'Otcho, de son vrai nom Nobuyoshi Ochiai, est devenu un commercial. Cependant, il a été porté disparu en 1988 dans la jungle thaïlandaise après un accident. Il a été retrouvé une semaine plus tard, mais il a démissionné pour disparaître définitivement. Un mois avant cette histoire, il a divorcé de sa femme avec qui il avait un enfant. Un an après avoir démissionné, une personne avec qui il jouait aux courses en Thaïlande l'a revu en Inde. Otcho a dit à cet homme qu'il partait pour le Tibet. En 1969, Otcho dit à ses copains que les méchants tuent tout le monde pour dominer la terre. Mais Kenji veut savoir comment eux vont sauver la terre des méchants. Mais pour Maruo, les gentils meurent quand les méchants lancent une bombe atomique. Mais Otcho lui répond que ce sera plutôt une arme bactériologique car avec l'arme nucléaire, ils détruisent tout. Ensuite, les enfants se demandent où les méchants lanceraient leur première attaque et Yoshitsune pense directement à Tokyo. Mais Pour Kenji, la capitale japonaise n'est que pour la fin, et il propose plutôt San Francisco puis Londres. Nous n'en saurons pas plus sur Otcho dans ce tome.

    Volume 3

    Toujours en 1969, le groupe de copains continuent de décrire les actions que vont entreprendre les méchants. Kenji se dit que les attaques bactériologiques, c'est bien, mais que ce n'est pas assez voyant. Il pense maintenant à une bombe dans un endroit symbolique. Maruo pense alors à la tour de Tokyo, mais Kenji lui répond qu'elle est toujours détruite dans els films de monstres. Yoshitsune suggère alors le shinkansen et Kenji approuve. Mais Otcho propose plutôt l'aéroport de Haneda et l'avion comme moyen de transport car dans ce cas là, les gens ne peuvent pas s'enfuir. Otcho n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    En 2000, Otcho vit désormais à Bangkok, en Thaïlande, où il se fait appeler Shogun. Il tire des touristes étrangers de mauvaises situations mais leur prend beaucoup d'argent. Il s'est aussi lié d’amitié avec des prostituées du coin. Un matin, il est attaqué par 3 hommes de Chaïpôn et retourne à l'agence de voyage japonaise où Isono l'emploie en échange de lui fournir de faux visas. Shogun se rend ensuite dans un hôtel où un policier japonais fait une overdose. Celui-ci révèle avant de mourir que la police, l’armée et le gouvernement japonais sont aux mains d'un certain "Ami". Shogun comprend que cet homme a été tué car il y a des traces de corde aux poignets, et dans les affaires de l'homme se trouve un pins du symbole que Otcho avait dessiné pour son groupe de copains. Le soir, Shogun part aider Mei, une prostituée qu'il avait raccompagné vers son village, car celle-ci a été capturée par Chaïpôn. Mais alors qu'il est sur le point de se faire tirer dessus par l'un des mafieux, il est sauvé par la présence d'un député du parti de l’amitié japonais, Manjûme Inshû. Durant plusieurs flashbacks, on apprend qu'Otcho s'est entraîné auprès d'un moine qui lui a appris que tenir à quelque chose, c'est être fort. Après avoir sauvé Mei, Shogun l'accompagne à l’arrêt de bus, mais la jeune femme revient en sang le lendemain, se rappelant avoir vu le député chez Chaïpôn, et du coup, Inshû va aussi chercher à le tuer. Mei décède, et Otcho reçoit alors un appel du Japon venant de Kenji. Otcho se souvient alors qu'en 1969, il s’était désintéressé de la base secrète pour écouter du rock et être dans l'esprit peace & love. Mais en apprenant que Kenji allait se battre seul contre Maabo et Yanbo, il avait décidé de faire une pause à la paix et l'amour pour aider son copain. En 2000, Kenji demande à nouveau à son ami de l'aider car Ami, un de leurs camarades qui porte aujourd'hui un masque, veut détruire et gouverner le monde, lançant des attaques bactériologiques et faisant des attentats à la bombe comme ils avaient décrit les méchants quand ils étaient enfants. En faisant le lien avec Mei, Shogun refuse poliment la demande de Kenji et raccroche. Il décide de faire quelque chose avant de rentrer au Japon. Il ramène le corps de Mei à sa famille, puis apprend où se trouve la fabrique de la drogue color kid. Shogun parvient à la frontière birmano-thaïlandaise, mais une fois au temple, il est drogué par une dame qui lui proposait du thé. A l’intérieur, il découvre un homme shooté qui lui présente une machine sur photo qu'il nomme dieu de la destruction. Il lui conseille de boire avec lui pour connaître la peur. Otcho se remémore ses souvenirs de cadre brillant mais aussi du fait qu'il ne consacrait pas assez de temps à son fils, mort dans un accident de la circulation, puis aussi quand il a mangé des champignons mortels avec le moine. Pour Shogun, le pire moment de sa vie est derrière et c'est finalement le jeune homme qui craque sous l'effet de la drogue, avouant être devenu directeur de l'usine de drogue après avoir brûlé vif un ami dans un convini, mais avoir quitté la fabrique depuis. Shogun lui suggère d'aller incendier avec lui cette usine. Avoir avoir évacué la fabrique de son personnel, Otcho y met le feu, mais le jeune homme, voulant se faire pardonner, se sacrifie pour sauver 3 personnes restées dans le bâtiment, sans y arriver. De retour au Japon, Otcho retrouve Kenji déguisé en lapin car il est devenu terroriste contre le parti de l’amitié. Celui-ci a retrouvé la trace de son ami grâce aux fleurs qu'Otcho envoyait tous les ans pour la tombe de son fils. Le duo part dans les égouts et Otcho rencontre la nièce de Kenji, Kanna, qui a 3 ans. Kenji dit avoir essayé de prévenir les gens en chantant des chansons, puis a tenté de faire une bombe artisanale. Il montre le cahier des prédictions où l’humanité est détruite par un robot en décembre 2000, et Otcho comprend que c'est ce qu'il a vu sur les photos à la frontière birmano-thaïlandaise. Un soir, Kenji va voir la fille du professeur Shikishima, de l’université de technologie d'Ochanomizu. C'est lui qui a construit le robot sous la contrainte, car sa fille est devenue une adepte de la secte d'Ami. Kenji apprend que la machine est à Kasumigaseki. En se rendant là-bas, Kenji et Otcho se rappellent la fois où ils ont voulu récupérer leur balle de base-ball dans une grotte qu'ils croyaient habitée par un déserteur de la guerre, alors que se trouvait en fait un cultivateur de champignons. Sur place, la machine se met en route, et Ami leur dit dans une vidéo de rassembler les 9 car le jeu va commencer...
    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Vivant.

    Volume 5

    Dans un flashback revenant au moment où Otcho est revenu aider son ami Kenji, allé se battre seul contre Yanbo et Maabo, on voit que les 2 amis ne sont pas de taille face aux jumeaux. Mais alors que les 2 frères leur font une clé de 4 chacun, et qu'ils sont sur le point de se rendre, Otcho et Kenji voient arriver Yoshitsune, Maruo et Donkey en renfort. En 2000, Kenji appelle ses amis pour l'aider, lui et Otcho, à reprendre leur symbole à Ami. Yoshitsune, Maruo, Mon-chan et Fukube répondent à l'appel, tandis que Croa-croa refuse par peur. Yukiji les rejoint après avoir trouvé le plan menant à la base secrète chez Maruo. Kenji veut aussi avoir le soutien de Yanbo et Maabo, et envoie donc Yoshitsune les convaincre. Après que Kanna et sa grand-mère soient envoyés à la campagne, Otcho se procure quelques armes, tandis que Kenji a de la dynamite. Mais Dieu, un SDF qui les aide, vient les prévenir que les autorités ont trouvé leur repaire, grâce aux jumeaux. Le groupe doit donc se réfugier dans les égouts. Otcho se met en poste devant l’assemblée nationale avec Yukiji, pour essayer de repérer Ami, et quand la jeune femme s'en va, Otcho préfère rester. Il essaie aussi de se souvenir aussi d'un dessin du cahier des prédictions, que Kenji avait fait quand ils étaient enfants. C'est au moment où il se rappelle qu'il s'agit de l’assemblée nationale, que celle-ci explose à cause du placement d'une bombe. Par la suite, le groupe s'entraîne sous la direction d'Otcho pour enlever Manjûme. Le soir du nouvel an, un robot géant fait son apparition à Tokyo, répandant un virus qui vide ses victimes de leur sang. Le groupe se prépare à agir, et Kenji dit à ses amis de surtout rester en vie et de foutre le camp s'ils sont en danger. Yoshitsune demande ensuite à Otcho comment il a eu l’idée du dessin de leur symbole. L'homme explique qu'il a juste associé le dessin d'une main dans le Shônen Sunday et le fait qu'il avait de grands yeux étant petit. Tout le monde rigole puis ils se mettent en route. On ne voit plus Otcho par la suite dans ce tome.

    Volume 6

    En 2014, on découvre qu'Otcho est bien vivant, mais qu'il est maintenant l'un des détenus de la prison de la luciole des mers, dans la baie de Tokyo. Il réside en permanence dans le quartier de haute sécurité. Un jour, un jeune mangaka est amené par les gardiens. Ceux-ci s’apprêtent à briser la main du dessinateur, mais Otcho menace l'un des gardiens. Un groupe de gardiens vient donc maîtriser Otcho et placent le mangaka dans la cellule d'en face. Le dessinateur explique qu'il est là parce qu'il a fait un manga dont l'histoire parlait d'un héro qui se battait contre un tyran pour sauver l’humanité, mais le plus intéressant étant que le justicier veut détruire la terre. Otcho lui annonce que les prisonniers passent 2 semaines en cellule d'isolement. Puis, Otcho influence le jeune homme pour qu'il reste là, disant que là-haut, il risque de se faire tuer par des pervers. Otcho parle alors d’évasion et demande au dessinateur s'il veut bien l'aider. Après avoir pleuré sur son sort, le mangaka accepte. C'est alors qu'Otcho, qui est parvenu, non sans douleur en faisant jouer ses articulations, à se débarrasser de ses chaînes, débarque dans la cellule du jeune homme. On découvre alors qu'il est venu par un tunnel qu'il a creusé lui-même avec une petit cuillère totalement abîmée, et qu'il a commencé un autre tunnel de l'autre côté de la cellule du dessinateur. Otcho dit à celui-ci de surveiller et de prendre le matériel dans le couloir Yukiji. Il s'agit d'un crayon et de papier, car Otcho veut que le mangaka dessine quelque chose qui ressemble au mur. Puis, devant la curiosité du jeune homme, Otcho dévoile qu'il a déjà tenté de s’évader toutes les 2 semaines durant 14 ans, mais que tous ceux qui l'ont aidé sont morts. Puis, le dessinateur raconte qu'à l’extérieur, il s'enfermait comme ses collègues Kaneko et Ujiki, qui ont rencontré une jeune fille qui écoute la musique rétro de son oncle et qui a une tante qui s'appelle Yukiji. Otcho reconnaît alors Kanna et il parle d'elle comme leur dernier espoir. Il dit alors au mangaka de ne pas l'appeler par son matricule de prisonnier, le numéro 3, mais en l'appelant Shôgun. Dans un souvenir datant de 1971, on voit Yoshitsune et Maruo demander à Kenji s'il a vu le film du soir précédent, "La grande évasion" avec Steve Mac Queen et Mandom. Otcho corrige Yoshitsune en disant que ce dernier est en fait Charles Bronson. Maruo et Yoshitsune demande alors à Otcho si il sait ce qu'il va se passer dans la seconde partie du film. Pendant ce temps, Kenji va marcher sur la plate-bande du directeur, puis revient, montrant qu'il a utilisé la même technique que Napoléon Solo dans le film, pour se débarrasser des mauvaises herbes de son jardin. Pour lui, Steve Mac Queen et Mandom vont s'en sortir, et le premier va sauver beaucoup de ses camarades. Mais Otcho connaît déjà le film qu'il a vu l’année précédente. En parlant de cela au dessinateur, Otcho refuse de lui dévoiler la fin mais que comme Kenji l'a dit, il n'y a que ceux qui croient à la vie qui s'en sortent. Plus tard, le numéro 13, un tueur pour le compte d'Ami, vient rendre visite a Otcho. Celui-ci déclare qu'il a un travail en rapport avec le dernier espoir d'Otcho. Celui-ci est en colère, et demande au mangaka d'aller vérifier le sens et la vitesse des courants quand il remontera en haut. Il revient rapidement, et dévoile aussi que le numéro 13 doit commettre un meurtre à Kabukichô durant la visite du pape. Mais il ne veut plus remonter dans 2 semaines, sinon les autres prisonniers le tueront. Otcho lui promet que d'ici là, ils seront dehors...

    Volume 7

    Otcho et le jeune mangaka parviennent enfin à s’échapper de leurs cellules. Passant par les conduits, ils arrivent dans un local pour les gardiens, où Otcho en assomme 3. Ils se dirigent ensuite vers un tunnel, envahi par l'eau à un certain moment. Le dessinateur commence à paniquer, mais Otcho continue car il doit vaincre les ennemis de Kenji. Il se souvient d'ailleurs qu'un jour, lors du cours de natation, Kenji l'avait battu au concours de celui qui retient le plus longtemps sa respiration, alors que Kenji portait un bonnet rouge, synonyme de ceux qui ne savent pas nager. Pour Otcho, la foi déplace les montagnes, et il essaie ainsi de motiver le mangaka. Mais au bout d'un moment, le passage est obstrué par des débris. Otcho va plonger pour voir l’état du couloir d’évacuation, et il demande au jeune homme de l'attendre là. Pourtant, celui-ci plonge avant le retour d'Otcho, ayant trouvé la foi lui aussi. Le duo parvient à l'air libre, et Otcho demande au dessinateur de regarder pour lui, ébloui par la lumière du jour qu'il n'a pas vu depuis longtemps, et le mangaka voit des hélicoptères qui sont à leur recherche. Ils attendent que la nuit tombe puis se remettent à nager jusqu’à un bateau de pêche. En montant à bord, Otcho parle thaïlandais, et comme espéré, ce sont des braconniers thaïlandais. En arrivant finalement à Tokyo, Otcho découvre un monument qui lui rappelle l'exposition universelle de 1970 à Osaka. A cette époque, les 4 amis voulaient y aller pour voir les roches lunaires, et Otcho dit à ses copains qu'il y aurait une maquette d'Apollo, ainsi que les vrais Soyouz et Vostok. Mais comme les pavillons américain et russe prennent déjà une journée, ils doivent voir quels autres pavillons ils veulent voir. Ils vont loger chez l'oncle d'Otcho, mais par contre, Donkey n'a pas assez d'argent pour payer le billet de train. Plus tard, Otcho et Kenji croisent Donkey, qui veut emprunter le vélo de Kenji pour pouvoir aller à Osaka. Par la suite, Otcho apprend que Kenji ne peut pas aller avec eux car ses parents veulent aller à la mer et refusent de payer le billet de train. En 2014, Otcho reconnaît tous les pavillons de l’époque, et sur le monument principal, Otcho reconnaît le symbole d'Ami. Les 2 fugitifs trouvent des vêtements, et lorsqu'ils se baladent dans un parc le soir, ils apprennent qu'un sans domicile a été battu à mort, alors qu'il a été vu pour la dernière fois avec un flic. Un peu plus tard, des policiers les prennent pour des clochards qu'ils évacuent pour la venue du pape, mais l'un d'eux reconnaît les fugitifs et se lancent à la poursuite d'Otcho et du mangaka. Le flic abat même un homme qui ressemble à Otcho. Le dessinateur demande alors des explications à Otcho, qui lui raconte que lors du bain de sang de l'an 2000, Kenji s'est souvenu que le robot du cahier des prédictions était normalement télécommandé. Il cherche donc avec Fukube et Yoshitsune un endroit en hauteur où le pilote devrait être, tandis que Maruo reste avec le camion et qu'Otcho, Yukiji et Mon-chan vont au siège du parti de l’amitié. Là-bas, les 3 amis trouvent une salle de contrôle où les gens rient de la destruction faite par le robot, qu'ils voient sur des écrans dont les images proviennent de caméras disposées dans toute la ville. Otcho repère quelqu'un sur un toit près d'un immeuble ressemblant à l'empire state building. Il le signale à Kenji, qui se rend sur place où se trouve Fukube. Mais juste après, Kenji annonce que Fukube est tombé avec l'inconnu qui portait le masque d'Ami. Pourtant, le robot bouge encore. Otcho détruit les écrans, puis rejoint Kenji et Maruo qui vont faire exploser le robot. Ils mettent les 3 combinaisons de protection qu'ils avaient et arrivent en-dessous du robot...

    Volume 8

    En 2000, Otcho, Kenji et Maruo constatent que le robot n'est qu'un échafaudage couvert d'un tissu pour masquer la tromperie. Quant aux pieds, il s'agit de chenilles et le robot ne lève pas vraiment son pied. Pour le corps, il s'agit d'une simple baudruche. Kenji saute pour escalader la machine, et Otcho le suit de près. Mais le tissu cède sous son poids, et Kenji préfère continuer seul. En 1969, Kenji dessine le robot mais se demande ce que sont des chevaux-vapeur. Otcho lui dit de se contenter de continuer à dessiner et il ajoute qu'il veut une bonne télécommande et pas une toute bizarre. En 2000, Otcho remonte dans la camionnette et Kenji annonce par talkie-walkie qu'il a mis les explosifs avec une minuterie de 3 minutes. Mais il tarde à revenir et la dynamite explose presque juste à minuit. En 2014, la lycéenne Kyôko Koizumi est envoyée dans une machine de réalité virtuelle à Ami-land. Dans celle-ci, elle se retrouve en 1971, où Kenji et ses amis parlent des fantômes dans la villa de la côte de la pendue. Ils envisagent d'y aller le soir même pour voir si tout est vrai. Kyôko leur demande de l'argent pour acheter une glace, mais les 4 garçons n'en ont pas. Puis, un camarade d'une autre classe vient leur demander d'aller récupérer sa balle de base-ball qu'il a perdu dans un terrain défendu par des chiens méchants. Otcho va chercher de la viande pour distraire les bêtes mais celles-ci sont très rapides et le récupération manque de peu de finir en désastre. Le soir, ce sont 8 garçons qui se rassemblent pour aller à la villa, dont Otcho, ainsi que Kyôko. Selon la rumeur, la femme de la villa s'est pendue quand sa fille a disparue avec un homme. Le groupe rentre et découvre finalement un simple teruteru bozu, un grand drap. Le groupe décide de rentrer, mais Kenji et Otcho veulent continuer un peu plus en haut. En effet, ils ont vu quelque chose passer derrière le drap. C'est la dernière apparition d'Otcho dans ce tome.

    • Statut au volume 8 : Vivant.

    Yanbo

    Volume 1

    En 1969, ce garçon, du même âge que Kenji, Yoshitsune, Maruo et Otcho, était, tout comme son frère jumeau Maabo, quelqu'un de très cruel et amateur de catch. Un jour, les 2 jumeaux se promènent dans un terrain vague et battent les feuilles avec un bâton, tout en chantant. Soudain, les 2 frères aperçoivent une libellule, et Yanbo l'attrape. Il propose à Maabo de lui arracher les ailes, ce que fait celui-ci avec un grand plaisir non dissimulé. Après cela, Yanbo jette la libellule et les 2 jumeaux reprennent leur chemin et se remettent à chanter. Les 2 frères avaient aussi l'habitude de martyrisé Donkey, l'un de leurs camarades de classe qui était très pauvre. Un jour, Yanbo le frappe, tandis que Maabo commente l'action comme s'il s'agissait d'un match de catch. Après un coup de pied, Yanbo enchaîne avec une clé en croix. Donkey tape sur le sol pour marquer qu'il abandonne, mais Yanbo passe la main à son frère qui fait un canadian back breaker. Yanbo n'apparaît plus par la suite dans ce tome et on ne sait pas ce qu'il est devenu.

    Volume 2

    Toujours dans la période de 1969, Yanbo et Maabo font face à Yukiji, l'une de leurs camarades de classe. Les 2 jumeaux se sentent agressés par cette jeune fille et Yanbo n'hésite pas à l'attaquer, même si c'est une fille. Il se fait cependant rapidement mettre à terre. Maabo vient en aide à son frère, mais est lui aussi mis à terre par Yukiji qui leur ordonne de ne plus embêter Tanabe. Comme les jumeaux font les innocents, Yukiji se saisit du bras gauche de Yanbo, tel un policier, et leur dit d'arrêter de faire semblant. Les 2 frères battent en retraite, promettant de ne pas oublier. Une autre fois, les jumeaux sont une nouvelle fois maltraités par la jeune fille qui ne veut plus qu'ils embêtent qui que ce soit. Mais Yanbo a soudainement une idée qu'il murmure à l'oreille de son frère. Ils traitent Yukiji de lâche car elle les prend par les manches et par le col, et retire leur T-shirt, déclarant que le sumo se pratique torse nu. Ils poussent Yukiji à se déshabiller elle aussi, sachant qu'elle n'osera pas. Celle-ci en effet s'arrête dans son mouvement et commence à verser des larmes, tandis que les jumeaux continuent à la taquiner. Ils veulent la forcer à se déshabiller mais c'est alors qu'intervient Kenji. Celui-ci n'étant pas de taille, il se fait massacrer par les 2 frères. On ne voit plus Yanbo par la suite dans ce tome.

    Volume 4

    Nous retrouvons les jumeaux à la fin d'un été, et ceux-ci ont trouve la base secrète que la bande à Kenji a construite avec de l'herbe tressée. Mesquin, Yanbo demande à Yoshitsune et Maruo si ils peuvent aussi jouer, et Maabo leur dit que sinon, ils vont leur taper dessus. Par la suite, les jumeaux mettent Maruo tout nu pour le forcer à détruire lui-même cette base. Un peu plus tard, Kenji, apparemment en colère, vient voir les 2 frères, et Yanbo remarque qu'il est seul. Maabo, déclare que ce n'est pas du courage mais de la bêtise. Tous les 2 le provoquent pour qu'il commence le combat, et Kenji reste immobile durant un moment. Les jumeaux rigolent, et Kenji, furax, se lance avant d’être interrompu par l’arrivée d'Otcho. Celui-ci a un bâton en bambou et déclare que la paix et l'amour ont fait une pause. C'est la dernière apparition de Yanbo dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.

    Volume 5

    L’arrivée d'Otcho ne change rien au combat et les 2 copains ne sont pas de taille face aux jumeaux. Yanbo veut achever Kenji, mais Otcho lui saute au cou. Maabo aide son frère, et tous les 2 remettent les 2 amis à terre. Ils font ensuite chacun une clé de 4 à leurs adversaires, mais c'est alors que Yoshitsune, Maruo et Donkey arrivent pour aider leurs amis. En 2000, Yanbo et Maabo ont leur propre entreprise. Le conseil d'administration pense que le directeur commercial, Mr Nagazuka, est responsable du fait qu'une société  de compression sonore a tout annulé juste avant la signature du contrat, alors que l'entreprise devait devenir leur fournisseur. Mais les 2 jumeaux prennent la défense de celui-ci qui les a aidé en 1985 quand ils ont démarré leur affaire dans leur garage avec seulement 6 millions de yens. Après la réunion, Mr Nagazuka remercie les 2 frères, qui s’inquiètent du fils du directeur commercial, martyrisé à l’école. Avant d'aller rencontrer le représentant du ministère du commerce, Yanbo et Maabo retrouvent Yoshitsune, et lui disent qu'ils s'amusaient et s'entendaient bien ensemble quand ils étaient en primaire. Yoshitsune est venu leur demander d'aider Kenji, accusé d’être un terroriste par le gouvernement, et qui leur a envoyé un message pour qu'ils récupèrent leur symbole, utilisé par Ami, un de leur camarade de classe, à la tête d'une secte et du parti de l’amitié, représenté au gouvernement. Les jumeaux chargent Yoshitsune de dire à Kenji qu'il n'est pas seul, et l'homme trouve que les 2 frères ont changé. Le soir, Yanbo et Maabo dînent avec Manjûme, député du parti de l’amitié. Ils lui parlent de Kenji comme un bon garçon qui a fait partie d'un groupe de rock qui n'a pas marché. D'ailleurs, lors d'une émission radio, ils l'avaient appelé, pour lui dire qu'ils s’étaient bien amusé quand ils étaient gamins, et Kenji leur avait répondu en direct qu'il ne leur pardonnerait jamais. Après cela, les jumeaux donnent à Manjûme le plan de la planque de Kenji, demandant néanmoins une certaine clémence. Yanbo n'apparaît plus par la suite dans ce tome.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    Maabo

    Volume 1

    Il s'agit du frère jumeau de Maabo, ensembles, ils sont considérés par la bande à Kenji comme les pires jumeaux sur terre. Un jour de 1969, les 2 frères se baladent dans un terrain vague, battant les feuilles chacun avec un bâton, tout en chantant. Tout d'un coup, ils s’arrêtent et Yanbo attrape une libellule. Il conseille alors à son frère de lui arracher les ailes, ce que Maabo fait avec un plaisir absolument pas dissimulé. Ensuite, Yanbo jette la libellule, et les jumeaux reprennent leur chemin. Grands amateurs de catch, les 2 frères avaient fait de Donkey, l'un de leur camarades de classe, leur souffre-douleur. Un jour, Yanbo frappe le pauvre Donkey, tandis que Maabo commente avec une batte comme s'il s'agissait d'un match de catch. Celui-ci déclare que son frère a lancé son kick 16 et se demande si Donkey va se relever, mais Yanbo enchaîne avec une clé en croix. Donkey frappe sur le sol pour montrer qu'il abandonne, mais Yanbo passe la main à son jumeau qui se saisit de Donkey pour lui faire un canadian back breaker. On ne sait que ce qu'est devenu Maabo depuis cette époque et on ne le voit plus dans ce tome.

    Volume 2

    Un jour de 1969, les 2 jumeaux se sentent provoqués par Yukiji, une jeune fille de leur âge. C'est alors que Yanbo tente de la frapper mais se fait mettre au sol. Maabo tente d'intervenir lui aussi, mais se retrouve au sol suite à une prise de judo. La jeune fille leur somme de ne plus embêter Tanabe. Comme les 2 frères jouent les innocents, Yukiji se saisit du bras de Yanbo et lui fait mal. Les 2 jumeaux sont donc obligés de battre en retraite, battus. Une autre fois, les 2 frères sont vaincus à nouveau par ce garçon manqué qui veut empêcher les 2 jumeaux d'embêter qui que ce soit. Mais Yanbo a une idée et la souffle à l'oreille de Maabo. Ils traitent Yukiji de lâche car elle les attrape par les manches et par le col. Ils enlèvent ensuite leur chemise et disent que le sumo se pratique torse nu. Ils provoquent la jeune fille pour qu'elle enlève ses vêtements, déclarant avoir froid à attendre. Yukiji commence à avoir les larmes aux yeux, ne pouvant se résoudre à se déshabiller devant les jumeaux. Ceux-ci veulent alors la forcer à enlever ses vêtements, mais Kenji intervient alors et attaque les 2 frères. Seulement, le garçon n'est pas assez fort et se fait massacrer par les 2 brutes. C'est la dernière apparition de Maabo dans ce tome.

    Volume 4

    A la fin d'un été, les 2 jumeaux ont trouvé la base secrète de Kenji et ses amis, faite d'herbes tressées. Yanbo se demande s'ils peuvent jouer, et Maabo menace Maruo et Yoshitsune car sinon, ils vont les taper. Ils mettent d'ailleurs Maruo tout nu et l'obligent à détruire la base. Plus tard, Kenji vient seul les affronter, et pour Maabo, ce n'est pas du courage mais de la bêtise. Les 2 frères provoquent Kenji, mais pourtant, le garçon ne bouge plus durant un moment. Et au moment où il attaque, Otcho arrive avec un bâton en bambou, disant que la paix et l'amour ont fait une pause. Maabo n'apparaît plus par la suite dans ce tome.
    • Première apparition : Volume 1, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Ami".
    • Statut au volume 4 : Supposé vivant.

    Volume 5

    L’arrivée d'Otcho ne change pas grand chose au combat car les 2 jumeaux sont bien supérieurs. Yanbo propose de finir le combat avec une clé de 4 sur Kenji, mais Otcho intervient. Maabo libère son frère et une fois Kenji de nouveau à terre, les 2 jumeaux font chacun une clé de 4. Mais alors que Kenji et Otcho sont sur le point d'abandonner, Maruo, Yoshitsune et Donkey interviennent pour aider leurs amis. En 2000, les 2 frères ont leur propre société. Ils devaient devenir le fournisseur principal d'une compagnie de compression, mais celle-ci a annulé le contrat juste avant la signature. Tous accusent le directeur commercial, monsieur Nagazuka, mais les 2 jumeaux, devenus minces, prennent sa défense car il est avec eux depuis le début de leur entreprise. Après la réunion, Nagazuka remercie Yanbo et Maabo, et ceux-ci s’inquiètent du fils de ce directeur commercial, martyrisé à l’école. Les 2 frères ont ensuite un entretien avec le représentant du ministère du commerce et de l'industrie. Mais avant cela, leur secrétaire leur dit que quelqu'un qu'ils ont connu à l’école primaire les attend depuis un moment. Il s'agit de Yoshitsune, et celui-ci est stupéfait par la transformation physique des jumeaux, qui se rappellent qu'ils s'amusaient bien et s'entendaient bien à l’époque. Mais Yoshitsune veut savoir s'ils ont reçu la lettre de Kenji, leur demandant de l'aider à reprendre leur symbole de jeunesse face à Ami, leader masqué d'une secte et l'un de leur anciens camarades de classe. Yanbo et Maabo chargent Yoshitsune de dire à Kenji qu'il n'est pas seul. Yoshitsune les remercie mais trouve que les 2 frères ont changé. Le soir même, les 2 jumeaux rencontrent Manjûme Inshu, du parti de l’amitié, le parti d'Ami. Yanbo et Maabo parlent de Kenji, accusé par le gouvernement d’être un terroriste. Ils se rappellent que celui-ci avait un groupe de rock, et qu'ils avaient envoyé un fax lors de son passage en direct à la radio, lui disant qu'ils s’étaient bien amusés quand ils étaient petits, ce à quoi Kenji avait répondu qu'il ne leur pardonnerait jamais. Ensuite, les 2 jumeaux donnent à Manjûme le plan de la cachette secrète où se trouve Kenji, demandant la clémence lorsqu'il sera arrêté. On ne voit plus Maabo ensuite dans ce tome.
    • Statut au volume 8 : Supposé vivant.

    A suivre...

    Cronos


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :