• 20th century boys : Personnages (10; Tomes 11 à 18)

    Voilà la neuvième suite de la liste des personnages de 20th century boys.  Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Tomoko

    Volume 7

    Cette élève du lycée municipal de Shin-Okubo est la meilleure amie de Kyôko Koizumi. Elle est aussi une survivante du grand bain de sang de l'an 2000. En effet, le soir du 31 décembre 2000, un robot géant est apparu en plein Tokyo, répandant un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang, et créant ainsi la panique dans la ville. Ce même virus fut diffusé partout à travers le monde en même temps par des terroristes qui étaient tous liés à un certain Kenji Endô. Cependant, les dirigeants du parti de l'amitié, et leur leader masqué Ami, viennent prévenir le gouvernement qu'ils ont trouvé en secret un vaccin au virus, qui avait déjà fait des ravages en 1997. Ami lui-même risqua sa vie en faisant face au robot géant qui finit par exploser. En 2014, le professeur de Tomoko et Kyôko demande à ses élèves de préparer pour leur dossier d'histoire du Japon. Il aimerait donc savoir ce qu'ils ont choisi et interroge d'abord Inoue, qui souhaite travailler sur Musashi Miyamoto. Le professeur lui dit de se pencher sur son époque puis passe à Egawa, qui va travailler sur la guerre russo-japonaise et le conseiller Akiyama. Ensuite, Okano dit qu'elle veut prendre Abe no Seimei, et le professeur lui dit de bien montrer comment il s'est implanté dans la capitale. Le professeur appelle alors Kyôko, qui était en train d'essayer de se faufiler en douce à l'intérieur de la classe. Celle-ci prétend qu'elle a perdu une lentille, et se penche ensuite vers Tomoko quand l'enseignant lui parle de son choix. Tomoko souffle à son amie de quoi il est question, et Kyôko annonce fièrement qu'elle s'intéresse à Hitler. Le professeur lui demande le lien avec l'histoire du Japon et, paniquée, Kyôko s'empare du livre d'histoire de Tomoko. Tombant par hasard sur le bain de sang de l'an 2000, Kyôko dit qu'elle voudrait travailler sur Kenji Endô. L'enseignant lui dit de laisser tomber car cela ne sort jamais aux examens et que c'est compliqué, mais Kyôko insiste car c'est un sujet libre. Le professeur se souvient qu'il était lycéen à cette époque. Mais Kyôko trouve bizarre que sur la photo qui montre le groupe terroriste de Kenji, aucun ne possède une télécommande. L'enseignant finit par laisser tomber et donne son accord à Koizumi. Après les cours, celle-ci s'écroule, et Tomoko vient lui dire qu'elle a voulu planquer son retard et qu'elle s'est fait avoir. Tomoko sait que son amie a encore suivi le groupe de musique qui se déguise en démons. Kyôko révèle que Goblin Katô et Creepshow, c'est fini, et qu'elle suit maintenant Eloïm Essaïm. Elle les a suivi d'Aomori à Sendai et vient juste de rentrer. Elle trouve Damien Yoshida, le guitariste, trop craquant. Tomoko se rend compte que son amie est dingue des guitaristes. Kyôko annonce qu'elle repart avec eux cette semaine de mercredi à dimanche, et qu'elle compte sur sa copine. Mais celle-ci dit que le devoir est pour lundi prochain. De plus, Kyôko a manqué trop de cours, et si elle ne rend pas ce devoir, ce sera mauvais pour elle. Kyôko compte sur l'aide de son amie, mais celle-ci ne peut rien pour elle. Elle trouve que le professeur avait raison et que sa copine aurait dû renoncer. Elle parle alors d'une fenêtre dans le couloir qui est cassée, et explique que auqnd un professeur de la classe d'à côté a parlé du grand bain de sang et de Kenji Endô, une fille s'est énervée, a explosé la classe et a cogné un prof avant d'être maîtrisée. Cette élève ne vient plus en cours, mais qui sait ce qu'elle fera si Kyôko fait un dossier sur Kenji Endô. Kyôko demande son nom, et Tomoko répond qu'elle s'appelle Kanna Endô, disant à son amie de faire attention car son nom signifie la fille de la poisse. C'est la dernière apparition de Tomoko dans ce tome.

    Volume 10

    Suite à son sujet sur Kenji Endô, Kyôko est choisie par le gouvernement pour aller à Ami-Land, un parc d'attraction spécial où les adolescents apprennent à lutter contre ceux qui ont déclenché le grand bain de sang de l'an 2000. Tomoko devient jalouse de son amie car il est reconnu qu'un séjour dans ce camp permet d'avoir plus tard un bon poste. Pourtant, Kyôko revient au lycée avec une sale tête, et Tomoko pense que son amie a abusé des tournées. Cependant, Kyôko demande à sa copine si elle ne trouve pas cela bizarre que le professeur ne lui a rien dit alors qu'elle est arrivée en retard ce matin. Tomoko lui répond qu'elle est toujours en retard, et Kyôko continue en disant que le prof de gymnastique lui a souri étrangement. Pour Tomoko, c'est parce qu'il vient de se fiancer. Kyôko n'est pas convaincue, et Tomoko lui dit d'arrêter de dire n'importe quoi. Du coup, son amie la trouve elle aussi louche. Tomoko admet alors être jalouse de sa copine, et dit vouloir aussi aller à Ami-Land. Kyôko s'affole alors et dit que ce n'est pas une bonne idée, alors que Tomoko trouve cela cool. Kyôko se met alors à regarder tout autour d'elle pour voir s'il y a des caméras. Cela rappelle alors à Tomoko que le professeur principal de la classe d'à côté, leur professeur d'anglais, a été arrêté car il filmait en cachette les filles dans les toilettes. Cela l'énerve car elle a peut-être été filmée, mais elle espère que le nouveau prof sera mignon et pas un vieux pervers. Et aussi, à propos de l'autre classe, Tomoko dit que la terreur est revenue, celle qui a cassé une fenêtre. Elle la voit d'ailleurs arriver et le signale à Kyôko. Cette dernière interpelle la jeune fille, mais quand celle-ci se retourne, Kyôko commence à balbutier. Kanna Endô ne comprend rien, et Kyôko parle d'un gamin avec un masque, de grands yeux, une grande bouche et des spirales sur les joues. Tomoko tente d'arrêter son amie qui débloque, s'excusant auprès de Kanna. Cette dernière s'en va, et Tomoko dit à Kyôko de laisser tomber et qu'il ne vaut mieux pas avoir affaire avec elle. Quelques temps plus tard, Kyôko ne vient aux cours que pour l'après-midi, et Tomoko lui signale que ses retards sont de plus en plus graves, trouvant que son amie a une sale tête. A ce moment, le nouveau professeur entre dans la classe, et Tomoko s'écroule sur sa table car il n'est même pas beau. Soudain, Kyôko se met à hurler de peur et finit par s'évanouir. Ses camarades de classe l'emmène à l'infirmerie et on ne voit plus Tomoko dans ce tome.

    Volume 13

    Quelques temps plus tard, le premier jour de l'an 2015, les médias informent au monde entier qu'Ami a été tué dans une école déserte, en pleine nuit. Tomoko poursuit néanmoins sa vie de lycéenne, avec notamment le retour de Kyôko. Elle a rencontré un jeune garçon, Mamoru, qui étudie dans une petite université. Mais alors qu'ils ont un rencard, le jeune homme envoie à Tomoko une photo de lui en disant qu'il a de la fièvre. Tomoko ne le croit pas et lors qu'elle est dans un café avec ses 3 amies, elle leur demande leur avis. Deux d'entre elles trouvent qu'il a une sale tête, qu'il est pâle et qu'il a l'air fauché. Par contre, Tomoko est obligée de hurler pour attirer l'attention de Kyôko, plus intéressée par les informations à la télévision. Les 3 filles la trouvent bizarre, et pour Kyôko, le garçon a l'air fiévreux. Mais Tomoko pense que c'est un mensonge. Les 2 autres filles demandent où il étudie, et Tomoko répond que c'est à Yûmei. Pour les filles, c'est une fac de nuls. Tomoko leur rétorque qu'il veut devenir journaliste ou pilote, mais les filles trouvent quand même que c'est un nul. Tomoko ne veut pas le plaquer, mais elle est sûre que Mamoru la trompe. Elle montre pour cela la fille en maillot de bain à l'arrière de la photo, mais ses amies lui rétorquent que c'est un poster. Tomoko insiste, mais remarque que Kyôko est de nouveau distraite par la télévision au lieu de s'intéresser à ses problèmes de coeur. Les 2 filles évoquent d'ailleurs le groupe que suivait toujours Kyôko, Eloïm Essaïm. En effet, ceux-ci sont passés à la télévision, mais dans une émission comique, ce qui déçoit Kyôko. De son côté, Tomoko est décidée à aller voir Mamoru, et s'il la trompe, il va lui payer. Kyôko se lève d'un coup et annonce qu'elle s'en va car elle ne veut plus voir de télévision. Elle accepte donc d'accompagner Tomoko. Celle-ci s'excuse car Kyôko voulait sûrement aller faire les soldes, mais cette dernière ne voulait pas être dans la foule. En tout cas, Tomoko saura ce que Mamoru fabrique, et Kyôko la prévient qu'il vaut mieux ne pas toujours savoir. Arrivée à l'adresse, Tomoko dit à son amie de l'accompagner pour la retenir quand elle s'énervera. Tomoko frappe à la porte et sonne, mais personne ne répond. La porte étant ouverte, elle déboule dans le studio en colère et s'arrête net. Elle découvre avec horreur que Mamoru est allongé à terre, baignant dans son sang. Elle commence à paniquer, hurlant de peur, tandis que Kyôko essaie de trouver un téléphone pour appeler une ambulance. Mais elle découvre aussi un voisin dans le même état. Kyôko appelle donc les autorités, mais en restant anonyme, avant de quitter les lieux discrètement. Peu après, le quartier de Setagaya où habitait Mamoru est mis en quarantaine car il s'agirait d'une nouvelle version du virus mortel du grand bain de sang de l'an 2000. De retour chez elle, Tomoko téléphone à Kyôko car elle se sent seule et triste. Kyôko lui dit de prendre une douche et de brûler ses vêtements, mais les larmes aux yeux, Tomoko dit qu'elle pense à lui. Il était dans une fac de troisième zone, mais il était très gentil. Elle montre à son amie une vidéo de la soirée qu'il a passé avec des amis juste avant de mourir. Il fait beaucoup la fête et picole pas mal. Tomoko regrette de l'avoir soupçonné, alors qu'il ne faisait que boire avec des amis. Soudain, on sonne à sa porte, et Tomoko va ouvrir car c'est sans doute un coursier qui amène du poisson. C'est effectivement un homme qui amène un saumon frais. Tomoko entend cependant Kyôko au téléphone, et elle lui dit qu'elle est avec le livreur. Kyôko lui demande de lui montrer ce livreur, et Tomoko s'exécute. Soudain, Kyôko dit à son amie de fermer la porte car c'est l'assassin de Mamoru. Mais l'homme empêche Tomoko de fermer la porte, et la frappe avec le poisson. Tomoko chute, mais Kyôko menace l'homme d'aller à la police car elle a la vidéo donnée par Tomoko de Mamoru et ses amis, mais aussi de cet homme en train de nettoyer en combinaison de protection le virus qu'il avait amené. L'homme trouve le nom de Kyôko dans l'annuaire du lycée, puis détruit le téléphone de Tomoko. Cependant, un autre homme intervient et sauve Tomoko de l'assassin, avant d'emmener cette dernière en sécurité. Il travaille pour un certain Yoshitsune et un de ses collègues est d'ailleurs allé chercher Kyôko. Tomoko n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 7, dans le chapitre intitulé "Chapitre 5. Koizumi".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Mme Yamakura

    Volume 11

    Mme Yamakura est une habitante de Naruhama, une petite ville de campagne sans grand intérêt. Cette ville est toujours triste, mais vers 1994, un grand hôpital a été construit sur la falaise, près de la mer. La population a grandi, mais une maladie vidant ses victimes de leur sang a tout arrêté. Il y a eu 3 morts, et une femme médecin, Kiriko Endô, a réussi à soigner les malades. Après ces événements, le maire a étouffé l'affaire, et le projet de faire passer l'autoroute par la ville a été oublié. Par la suite, le soir du 31 décembre 2000, le virus a été diffusé partout dans le monde par des terroristes, faisant 150.000 morts. Le monde a été sauvé par le parti de l’amitié, dirigé par son leader masqué Ami, qui a distribué un vaccin qu'ils avaient développé en secret. Mme Yamakura a survécu à cet événement, appelé le grand bain de sang de l'an 2000. Ensuite, durant l’été 2002, a lieu à Naruhama un festival du film. Pour l'occasion, plusieurs habitants ont été filmés pour délivrer un message à un proche. Mme Yamakura a été filmée, mais elle disait en rigolant qu'elle n'avait rien à dire à son mari, et qu'elle avait honte, tout en rougissant. C'est tout ce que l'on apprend sur Mme Yamakura dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 11, dans le chapitre intitulé "Chapitre 10. Le message d'une mère".
    • Statut au volume 14 : Inconnu.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Mr Shiodani

    Volume 11

    Il s'agit d'un habitant de la petite ville de Naruhama. Celle-ci a toujours été morose, sauf en 1994, lorsqu'un grand hôpital a été construit sur la falaise, près de la mer. Dès lors, la population s'est agrandie jusqu'à ce qu'un virus ne tue 3 personnes, les vidant de leur sang. C'est grâce à une femme médecin, Kiriko Endô, que la maladie a pu être stoppée. Par la suite, le maire a étouffé l'affaire, mais le projet de faire passer l'autoroute par la ville a été abandonné. Ensuite, le soir du 31 décembre 2000, le même virus a été diffusé partout à travers le monde par des terroristes, causant la mort de 150.000 personnes. Heureusement, cela a été arrêté par le parti de l'amitié, et son leader masque Ami, qui ont trouvé en secret un vaccin à ce virus et qui l'ont distribué. Mr Shiodani fut l'un des survivants de ce qui fut appelé le grand bain de sang de l'an 2000, puis la ville de Naruhama organisa durant l'été 2002 un festival du film. Pour cette occasion, plusieurs habitants de la région ont été filmés pour leur permettre de faire passer un message à leurs proches. Mr Shiodani fut l'un d'eux, mais les cameramen furent surpris que le vieil homme ne parle pas et ne bouge pas. Ils se sont alors rendus compte que le monsieur s'était endormi. C'est tout ce que l'on saura sur Mr Shiodani dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 11, dans le chapitre intitulé "Chapitre 10. Le message d'une mère".
    • Statut au volume 14 : Inconnu.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Dokura

    Volume 11

    Cet homme est un scientifique qui a commencé à travailler pour la société pharmaceutique Daifuku à la fin du 20ème siècle. Il était alors l'assistant du docteur Yamane, qui a dirigé les laboratoires durant 14 ans. Avant cela, il travaillait dans un hôpital de la petite ville de Naruhama avant d'être trouvés, lui et Yamane, par les chasseurs de têtes de Daifuku. Dans cette petite ville, un virus mortel, vidant ses victimes de leur sang, était apparu en 1994. Par la suite, une organisation sectaire, dirigé par un mystérieux leader masqué, Ami, a décidé d'utiliser ce virus pour faire des attaques bactériologiques à travers le monde en 1997. Cette organisation est devenue ensuite le parti de l'amitié, et les laboratoires Daifuku avaient déjà un vaccin au virus. C'est alors que le soir du 31 décembre 2000, le parti de l'amitié a répandu le virus dans toutes les grandes villes du monde, en faisant passer cela pour une attaque terroriste dirigée par un certain Kenji Endô. A Tokyo, ils ont même fait apparaître un robot géant qui a semé la panique dans la capitale japonaise. C'est alors que le parti de l'amitié est arrivé en sauveur, disant qu'ils avaient développé en secret un vaccin au virus à partir de 1997. Ils ont ainsi sauvé tout le monde de cette nuit sanglante qui a été surnommée le grand bain de sang de l'an 2000, et ses dirigeants sont devenus les sauveurs de l'humanité. Ils sont ensuite devenus les dirigeants du Japon, qu'ils ont transformé en régime autoritaire. Dans le même temps, les laboratoires Daifuku ont fait fortune et sont devenus les premiers laboratoires pharmaceutiques du monde. Yamane a continué à diriger les laboratoires jusqu'en 2003, où il a disparu. Dokura a continué à diriger la société, ne rentrant presque plus chez lui. Un soir de la fin de l'année 2014, alors qu'il quitte en voiture les laboratoires, il dit à son interlocuteur au téléphone qu'il n'a pas pris de vacances cette année, apprenant que le parti de l'amitié sera inactif pour le nouvel an. Il espère pouvoir compter sur son interlocuteur pour l'année prochaine, qui apparemment sera très importante, notamment à cause de l'apparition d'un nouveau virus mortel, plus virulent que le précédent. Dokura en saura plus quand son équipe reviendra d'Afrique où le nouveau virus est apparu. Les rapports son encourageants mais il ne vaut pas s'avancer. Il pense que l'année 2015 sera riche en événements avant de raccrocher. Ensuite, en constatant que son chauffeur tousse, il lui donne un médicament qui n'est pas encore ne vente mais qui est efficace. Il constate alors qu'ils n'ont pas pris la route A, et la chauffeur répond qu'il y a des travaux. Dokura se dit que même les travaux de fin d'année ont survécu au changement de siècle. Puis, ils doivent s'arrêter car il y a un barrage pour des travaux, mais le chauffeur n'a pas vu de signalisation. Soudain, l'employé des travaux mets une laisse avec une chaîne au chauffeur avant de s'enfuir. Les gardes du corps de Dokura sortent de la voiture mais se font mettre au tapis par un homme barbu armé d'une barre de métal. Celui-ci menace Dokura en lui demandant où se trouve Yamane. N'ayant aucune adresse sur lui, Dokura emmène l'inconnu chez lui, où sa femme se montre embarrassée car son mari ne l'a pas prévenu de sa venue pour le repas. Dokura présente l'inconnu comme un ami qui a retrouvé, et celui-ci dit s'appeler Ochiai. Dokura dit qu'ils n'ont besoin de rien et qu'ils vont dans son bureau. En s'y dirigeant, Dokura entend son fils qui joue encore aux jeux vidéos, et dit à Ochiai qu'il a 25 ans et qu'il est toujours là. Il n'était pas rentré depuis 2 semaines et c'est ainsi qu'il est accueilli. Une fois dans le bureau, Dokura allume une lampe à alcool et dit que sa flamme le détend. Dans un coffre-fort, il trouve une liste des employés du laboratoire de 2003, avec l'adresse de Yamane à l'époque, et la donne à Ochiai. Ochiai demande quelles relations ils avaient, et Dokura répond qu'ils n'étaient pas proches. Ochiai que la situation des laboratoires est semblable à celle d'avant le grand bain de sang, et il demande ce qu'il va se passer. Mais Dokura n'en sait rien. Ochiai sait pourtant qu'ils ont travaillé ensemble durant 14 ans, et Dokura explique que Yamane ne parlait que de ses recherches, et qu'il ne sait rien de lui, à part que c'était un génie et que la flamme d'une lampe à alcool le détendait aussi. Yamane a aussi dit qu'il avait un ami en primaire qui était mort la veille d'une dissection qu'il aurait adoré faire, et qu'il s'était donc introduit de nuit dans l'école pour faire la dissection avec le fantôme de son ami. Dokura et Yamane aimaient beaucoup ces endroit-là. Dokura n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 11, dans le chapitre intitulé "Chapitre 11. Yamane".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Yamane

    Volume 11

    Dans ce tome, on apprend que Yamane est un docteur qui a travaillé dans le début des années 90 dans l'hôpital de la petite ville de Naruhama, avec Kiriko Endô. Mais en 1994, un virus mortel est apparu et a vidé ses victimes de leur sang. Kiriko Endô est parvenue à soigner les malades mais l'hôpital a fermé peu après, malgré les tentatives du maire pour étouffer l'affaire. Yamane et son bras droit, Dokura, avaient alors été repérés par les chasseurs de têtes des laboratoires Daifuku, et engagés. Ensuite, en 1997, le même virus mortel a été diffusé dans plusieurs villes dans le monde, avant de disparaître à nouveau. C'est le soir du 31 décembre 2000 qu'il réapparaît, propagé par des organisations terroristes, cette fois-ci partout sur la planète, et dont le maître d'oeuvre semble être un certain Kenji Endô. Cependant, depuis 1997, les dirigeants du parti de l'amitié, une ancienne organisation sectaire dont le leader est un homme masqué qui se fait appeler Ami, ont secrètement mis en oeuvre un vaccin au virus et c'est les laboratoires Daifuku qui sont chargés de sa production. Ceux-ci deviennent d'un coup très riches, et cette nuit porte ensuite le nom de grand bain de sang de l'an 2000. Les dirigeants du parti de l'amitié deviennent les sauveurs de l'humanité et instaure un régime autoritaire au Japon. Cependant, Yamane disparaît en 2002, laissant la direction à Dokura. On apprend aussi qu'en primaire, Yamane était dans la même classe qu'Ami et Sadakiyo, mais aussi de Kenji Endô et ses amis, Otcho, Yoshitsune, Maruo et les autres, accusés d'être les instigateurs du grand bain de sang. Il était très intelligent, et la flamme d'une lampe à alcool l'apaisait. Il a évoqué à Dokura qu'en primaire, l'un de ses amis, qui adorait la biologie, était décédé la veille d'une dissection qu'il aurait adoré faire. Yamane s'est alors introduit la nuit dans l'école et a fait la dissection avec le fantôme de son ami dans la salle de biologie. Durant cette période, Yamane était aussi le seul membre du club de biologie, et alors que Yukiji venait chercher un mouchoir dans la salle, Yamane lui a demandé tout en regardant les poissons de l'aquarium si elle voulait faire partie de ce club. Yukiji refuse, et Yamane lui a dit qu'il voulait créer un homme-poisson car la terre va bientôt être inondée. Il a demandé à Yukiji si elle connaissait le nom du poisson qu'il regardait, et Yukiji a répondu que c'était un poisson-clown. Mais Yamane ne voulait pas connaître son espèce mais son nom. Il a alors dit à Yukiji que le nom de ce poisson était Kiriko...

    Volume 12

    Dans ce tome, on apprend que vers 2010, 2011, Yamane a déménagé suite au décès de son père. Dans un flashback datant de son enfance, Yamane se retrouve à l'école en même temps qu'Otcho et trouve injuste qu'ils doivent être là un samedi après-midi, ajoutant qu'il n'aime pas le club de science. Il demande ensuite à Otcho ce qu'il a pensé du supplément de "sciences et recherches", sur lequel il est resté sur sa faim. En effet, il trouvait les expériences inintéressantes. Pour Otcho, les expériences de CM1 doivent être trop facile, à moins qu'il ne soit pas celui que Yamane croyait. Il a de plus appris que Kenji, Otcho et leurs amis avaient une base secrète dans le champ en friche, et qu'ils ont fait un "cahier de prédictions". Otcho se demande comment il le sait, et Yamane répond juste qu'un ami le lui a dit. Par contre, ce n'est pas avec ce qu'il y a dedans que la terre disparaîtra, car il n'y aura jamais de robot géant. Il se doute que c'est une idée de Kenji et pense qu'Otcho ne devrait pas traîner avec eux. Yamane et ses 2 camarades pensent qu'il devrait y avoir une attaque bactériologique. Otcho fait semblant de l'ignorer, et Yamane déclare qu'ils font un "nouveau cahier de prédictions", bien meilleur que celui du groupe de Kenji. Si cela intéresse Otcho, ils ont un livre dans la bibliothèque de l'école, qui n'est jamais emprunté, et dans lequel ils se passent des messages secrets. A ce moment, on comprend que Yamane est complice d'Ami, qui est le réel organisateur du grand bain de sang de l'an 2000. On apprend ensuite que les 3 complices s'étaient donné rendez-vous dans la salle de biologie le soir du nouvel an 2014. Ce même soir, Yamane est le premier présent, Sadakiyo ayant été tué par les dreamnavigators d'Ami, chargés de laver le cerveau des opposants au régime, ou de les tuer. C'est alors qu'Otcho le rejoint avec un jeune dessinateur de mangas, avec qui il s'est évadé de prison peu auparavant. Yamane allume une lampe à alcool et explique que le soir de l'été 1971 durant lequel il était dans la salle de biologie, Donkey, un autre ami de Kenji qui a été tué par les adorateurs d'Ami, est entré dans la salle et a vu quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir. Otcho a trouvé le message du rendez-vous dans le second tome signé d'un livre dont le premier tome n'est pas dans la bibliothèque. Yamane dit ensuite qu'Ami est né dans cette salle, ou plutôt qu'il y est mort. Il explique ensuite qu'Ami va venir le tuer. Alors qu'ils entendent des bruits de pas, Yamane dit qu'il n'est qu'un chercheur qui trouve un vaccin puis un virus plus virulent et ainsi de suite. Cependant, en 2003, Kiriko, la soeur de Kenji, est venu le voir. Il a pris peur et a voulu échapper à Ami. Mais il a reçu une lettre lui rappelant le rendez-vous et il est venu. Ami entre dans la pièce, toujours masqué, et Otcho cherche à savoir qui il est. Ami parle de la base secrète et des prédictions, puis des cuillères qu'il avait tordu, mais que personne ne le regardait. Yamane admet qu'ils ont créé le "nouveau cahier de prédictions", mais pour lui, c'est un faux. Ami parlait de pouvoirs surnaturels, et ils avaient leur propre code secret, dont "rompre" signifiait "tuer". Mais Yamane savait qu'Ami n'était qu'un menteur, à un tel point qu'il ne savait même plus lui-même ce qui était vrai. Et c'est pour cacher ce qu'ils s'est passé en 1971 qu'il a fait tuer Donkey, surtout que celui-ci avait démoli son mensonge à l'époque. Ami déclare que ses hommes ont encerclé la salle, mais Yamane ne le croit pas. Agacé, il sort une arme et tire sur Ami. Pour Yamane, Ami va maintenant réellement mourir. L'homme tente de se relever, avant de s'écrouler. Apaisé, Yamane dit que c'est terminé et quitte la pièce. Mais un autre coup de feu retentit et Yamane s'effondre, mort, tué par les hommes d'Ami qui étaient réellement là.

    Volume 13

    Dans ce tome, on apprend qu'en 2003, Kiriko Endô, la soeur de Kenji, est venu rendre visite à Yamane qui travaillait toujours chez Daifuku. Pour Yamane, cela faisait longtemps et il demande si le café de laboratoire lui a manqué, car il vient d'en faire. Mais la jeune femme veut lui parler de quelque chose d'important. Yamane lui aussi veut lui montrer le résultats de ces travaux durant 3 mois dans un labo souterrain, qu'il a expérimenté sur des chimpanzés. Mais Kiriko lui demande s'ouvrir les rideaux. Devant le ton étonné de Yamane, Kiriko lui demande quelle heure il est. Yamane répond 2 heures, même s'il ignore si c'est le matin ou l'après-midi. Kiriko veut ouvrir elle-même les rideaux mais Yamane la prévient qu'il faut une télécommande, mais qu'elle doit arrêter car la lumière gêne ses expériences. Kiriko aimerait qu'il voit le monde extérieur, mais pour le chercheur, le monde est sous la lentille de son microscope. Kiriko lui dit de lever la tête, de regarder dehors et de réfléchir un peu, car ils ont créé le virus du bain de sang de l'an 2000. Pour Yamane, c'est Kenji qui l'a diffusé, mais Kiriko sait que son frère en aurait été incapable car il n'aurait pas franchi le système de sécurité. Pour Yamane, c'est quelqu'un de l'intérieur qui le lui a fourni, et que grâce à eux, il n'y a eu que 150.000 victimes. Kiriko pense qu'il ne se rend pas compte de ce que ce chiffre représente. Mais Yamane veut lui montrer ses expériences. Dès qu'il améliore le virus, Kiriko améliore son vaccin, et ainsi de suite. Avec ce qu'il a trouvé, ils vont pouvoir continuer. Mais en lisant les notes de Yamane, Kiriko est horrifiée, et Yamane dit qu'il va lui falloir 10 ans pour trouver un vaccin. Kiriko lui demande s'il veut détruire l'humanité, mais Yamane lui répond que non puisqu'elle va trouver un vaccin. Ami lui a demandé de s'arrêter là, mais Yamane veut continuer, et sans un vaccin, il ne peut pas. Kiriko n'est pas sûre de pouvoir y parvenir, et Yamane trouve que cela ne lui ressemble pas. Kiriko évoque le fait que 1% de l'humanité survivra à tout virus, et Yamane se montre donc rassurant. Kiriko lui demande donc s'il connaît bien le nouveau cahier de prédictions. Yamane répond que oui, et Kiriko le questionne pour savoir avec combien de voix le président du monde sera élu. Yamane sait que c'est 60 millions de voix pour et pas une contre. Ce qui fait exactement 1% de la population mondiale selon Kiriko. Elle s'énerve en disant qu'ils ont tué 5.900.000 personnes avec leur jeu. Elle a les larmes aux yeux, prend les notes de Yamane, et annonce qu'elle va tenter de trouver un vaccin avant de s'en aller. Yamane est pris de court, et se dit que c'est impossible, que cela ne peut être vrai. En trouvant la télécommande, il ouvre les rideaux et observe le monde extérieur. C'est juste après cela qu'il a fui les laboratoires Daifuku. C'est la dernière apparition de Yamane dans ce tome.

    Volume 14

    Dans ce tome, on retrouve Yamane dans la simulation d'Ami-land, un simulateur créé dans un parc d'attraction onsacré à Ami, et visant à laver le cerveau des jeunes qui doutent des dires du leader masqué du Japon. Dans cette simulation, on revient en 1971, un nuit d'été, quand Donkey, un ami de Kenji, a pénétré en pleine nuit dans l'école pour rallumer la pompe de l'aquarium que Mon-chan avait oublié de mettre en marche après son nettoyage. Allumant un lampe à huile, Donkey découvre que Sadakiyo et Yamane se trouvent dans la salle de sciences, et qu'ils regardent sans bouger Fukube, qui s'est révélé être Ami, pendu au bout d'une corde. Donkey demande à Yamane et Sadakiyo pourquoi ils ne bougent pas et n'aident pas Fukube, mais Yamane répond qu'il va y avoir un miracle. Donkey hurle qu'il faut vite le descendre de là, mais Yamane rétorque qu'il le dérange et empêche le miracle de se produire. C'est à ce moment que Fukube ouvre les yeux, ce qui épate Yamane. Fukube dit qu'ils sont tous les témoins d'un miracle et qu'ils doivent le raconter à tout le monde. Mais Donkey ne le croit pas. Yamane est surpris, et Donkey dit qu'il y a un truc. Sadakiyo est plutôt d'accord avec lui, mais Fukube ne veut pas laisser dire cela. Il annonce que Donkey doit rompre, c'est-à-dire mourir, et Sadakiyo et Yamane s'approche de lui de manière menaçante. Donkey, en panique, saute alors du premier étage de l'immeuble et s'enfuit. C'est alors que les Yoshitsune et Kyôko Koizumi de 2015 entrent dans la salle de sciences, suivis par le Manjûme Inshû de 2015, le bras droit d'Ami. Un homme masqué entre lui aussi dans la pièce, et prétend être Ami, alors qu'en 2015, il est censé être mort. Ils parlent ensembles avant de disparaître de la simulation, et on ne voit plus Yamane par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 11, dans le chapitre intitulé "Chapitre 11. Yamane".
    • Statut au volume 14 : Tué d'une balle.

    Volume 16

    Dans ce tome, on retrouve Yamane dans un nouveau flashback datant de peu après l'exposition universelle de Osaka, en 1970. Yamane, qui est allé à cette exposition grâce à une partie de sa famille habitant là-bas, est de retour à l'école et croise un vendeur ambulant, qui n'est autre que Manjûme Inshû, jeune, et qui prétend vendre des objets provenant de la NASA. Yamane lui demande s'il est au courant que l'alunissage d'Apollo 11 est du flan et que les pierres de l'exposition sont des fausses. C'est alors que Fukube intervient. Yamane espérait le voir à l'exposition, mais Fukube n'a pas pu s'y rendre. Yamane l'appelle déjà Ami, et il lui demande de lever sa rupture pour avoir parlé à Otcho de l'attaque bactériologique que ce dernier a utilisé dans le cahier de prédictions. Mais Fukube a plus intéressant à lui raconter, et lui raconte l'histoire d'un méchant représentant qui transporte son virus dans une mallette. Yamane trouve cela marrant et pense que Fukube est le meilleur, que les discussions avec lui sont plus intéressantes qu'avec les autres. Fukube trouve que Yamane parle trop, et celui-ci promet de tenir sa langue désormais. Mais Fukube croit qu'il ne croit pas en lui, qu'il ne fait que des tours de passe-passe. Yamane essaie de se justifier, et Fukube l'avertit que la prochaine fois, ce sera une rupture pour de vrai. Il demande ensuite à Manjûme de lui montrer les cuillères qu'il vend. En en prenant une, Fukube parvient à la tordre juste entre son pouce et son index, ce qui fait rire Yamane. Les 2 gamins s'en vont ensuite et continuent de parler de virus et de vaccin, Fukube promettant que ses prédictions vont se réaliser, et Yamane promettant d'étudier les virus à la fac. Selon lui, grâce à eux, ce ne sera pas la fin du monde. Fukube pense ne pas être normal, et Yamane approuve, surtout qu'il a eu des frissons quand Fukube a tordu toutes les cuillères de la cantine. Fukube déclare alors qu'il peut faire encore mieux, juste avant que n'entre dans la salle Sadakiyo. Fukube comprend qu'il veut revenir avec eux car il est son seul ami. Quand Fukube révèle ce qu'il compte faire, c'est-à-dire mourir et revenir à la vie, Yamane estime que cela n'est pas nécessaire. Fukube annonce qu'il va le faire le dernier jour des vacances d'été. Yamane apporte la corde, et sur le chemin, ils croisent Manjûme, qui leur donne sa carte, proposant de s'associer à lui. Mais Fukube l'ignore et continue son chemin, suivi par Yamane et Sadakiyo. Le soir-même, dans la salle de sciences, Fukube réalise son tour, à la vue aussi de Donkey, qui saute par la fenêtre, menacé par Sadakiyo et Yamane. Ce dernier dit que Donkey est bête de ne pas croire aux miracles. Puis, Fukube bouge et ne semble ne pas être bien et le flashback se termine. Yamane n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    • Statut au volume 18 : Tué d'une balle.

    Kawano

    Volume 12

    Kawano est un présentateur de télévision qui a survécu au grand bain de sang de l'an 2000. En effet, le soir du 31 décembre 2000, des terroristes ont propagé partout à travers le monde un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. De plus, à Tokyo, un robot géant est apparu, répandant le virus, et sémant la panique dans la capitale japonaise. Cependant, les dirigeants du parti de l'amitié sont intervenus. Ce parti, qui était auparavant une organisation se rapprochant d'une secte, avait mis au point un vaccin car le virus était déjà apparu en 1997. De plus, son dirigeant, Ami, qui apparaît toujours masqué, avait fait face au robot géant tandis que les dirigeants du parti ont distribué le fameux vaccin. Finalement, le robot géant a explosé, et l'endroit de la déflagration est devenu la place d'Ami. Depuis, les dirigeants du parti de l'amitié sont devenus les dirigeants du Japon, et à la veille de l'année 2015, Kawano se trouve en direct de la place d'Ami. Il annonce aux téléspectateurs que la place se couvre de fleurs pour une quatorzième cérémonie du souvenir. Et le cercle de ceux qui viennent prier pour que cela ne recommence pas s'agrandit. Kawano passe ensuite le relais à ses collègues qui se trouvent ailleurs pour cette soirée du nouvel an, et on ne le voit plus par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 12, dans le chapitre intitulé "Chapitre 1. Un autre bain de sang ?".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Jôji Natsuki

    Volume 12

    Jôji est, en 2014, un jeune chanteur dont l'oncle est le célèbre Namio Haru. Le soir du 31 décembre 2000, il a survécu au grand bain de sang de l'an 2000, lorsqu'un robot géant est apparu en plein Tokyo, diffusant un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang en quelques instants. Ce virus fut répandu partout à travers le monde ce même soir pour des terroristes du monde entier, et dont le lien était un certain Kenji Endô. Cependant, Ami, le mystérieux dirigeant masqué d'une organisation qui était devenu le parti de l'amitié, a fait face au robot géant, pendant que les membres de son parti ont distribué un vaccin qu'ils avaient mis au point en secret, le virus étant déjà apparu en 1997. Par la suite, Ami est devenu le sauveur de l'humanité, et depuis, son parti est à la tête du Japon. Alors que le nouvel an 2015 arrive. Jôji va chez son oncle pour les étrennes. Il s'adresse au manager de Namio Haru, Marukobashi, mais celui-ci, dans ses pensées, ne répond que quand on l'appelle Maruo, son surnom. Jôji lui souhaite bonne année, et le remercie de rester le manager de son oncle. Il va d'ailleurs saluer celui-ci, qui est arrivé. Namio demande qu'on applaudisse Jôji, vainqueur des Gramy Awards japonais. Le jeune homme se sent gêné, et Maruo amène une bouteille de champagne. Tout le monde félicite les disciples de Namio Haru, qui dit que ses disciples ont chanté avec toute leur âme. Il leur donne leurs étrennes et tous les 3 sont surpris par le montant. Jôji se rappelle que quand il est arrivé, Namio à dit à ses parents qu'il aurait de belles étrennes pour décorer leur maison. C'est exactement ce qu'il compte faire et les donnant à ses parents, et tous les 3 tombent en pleurs dans les bras de Namio Haru. Tout le monde les applaudit, et c'est la dernière apparition de Jôji dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 12, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2. Visite de courtoisie".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Harold Akiyama

    Volume 12

    Il s'agit de l'un des disciples du chanteur populaire Namio Haru. De plus, il a survécu à ce qui a été appelé le grand bain de sang de l'an 2000, le soir du 31 décembre 2000. Cette nuit-là, un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang a été répandu partout à travers le monde par des terroristes. De plus, à Tokyo, un robot géant est apparu, semant la panique totale dans la ville. Hors, Ami, le leader masqué d'une organisation qui est devenu plus tard le parti de l'amitié, a choisi de faire face au robot avec la tour du soleil de l'exposition universelle d'Osaka. Pendant ce temps, les dirigeants du parti ont distribué un vaccin au virus qu'ils avaient mis au point en secret, car le virus avait déjà sévi en 1997 dans plusieurs villes du monde. Après ces événements, Ami est devenu le sauveur de l'humanité, et son parti dirige depuis le Japon. Le premier jour de l'an 2015, Harold est invité par Namio Haru, tout comme Jôji Natsuki et Fuyumi Hama, pour recevoir ses étrennes. Namio félicite Jôji pour son gramy award japonais, puis dit que ses disciples enchaînent les succès, surtout qu'ils chantent avec leur âme. En recevant leurs étrennes, les 3 jeunes gens sont surpris par le montant élevé, et Jôji dit en pleurant que ses parents pourront décorer leur maison avec cet argent. Tous les 3 tombent en pleurant dans les bras de Namio Haru, qui leur dit qu'ils ont bien travaillé, qu'ils doivent continuer à aider ceux des maisons de disques, et qu'ils ne doivent surtout pas oublier qu'ils sont là grâce à leurs fans. Tout le monde les applaudit, et on ne voit plus Harold par la suite dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 12, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2. Visite de courtoisie".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Fuyumi Hama

    Volume 12

    Fuyumi est une jeune chanteuse qui fait partie des disciples de Namio Haru. Elle a survécu à la nuit du 31 décembre 2000, aussi appelé le grand bain de sang de l'an 2000. Effectivement, ce soir-là, un robot géant est apparu en plein Tokyo, semant la terreur, notamment à cause d'un virus mortel qu'il diffusait et qui vidait ses victimes de leur sang. Ce même virus fut d'ailleurs répandu partout à travers le monde par des organisations terroristes dans le même moment. Fort heureusement, les dirigeants du parti de l'amitié, autrefois une organisation sectaire, déclarent qu'ils ont mis au point en secret un vaccin à ce virus. Son leader, le mystérieux et masqué Ami, s'est opposé lui-même au robot géant, qui a fini par exploser. Ami fut considéré donc comme le sauveur de l'humanité, et le parti de l'amitié dirige depuis le Japon. Le premier jour de l'an 2015, Fuyumi est invitée au même titre que Jôji Natsuki et Harold Akiyama, par Namio Haru pour recevoir leurs étrennes. Namio félicite Jôji pour son gramy award japonais, disant que ses disciples enchaînent les succès. Il ajoute ne pas y être pour grand chose, ses disciples chantant avec leur âme. Quand les 3 jeunes chanteurs reçoivent leurs étrennes, ils sont surpris par le montant, et Jôji dit, les larmes aux yeux, que ses parents vont pouvoir décorer la maison avec cet argent. Tous les 3 tombent en pleurs dans les bras de Namio Haru, qui leur dit de ne pas s'arrêter là et de continuer à aider ceux des maisons de disques, sans surtout oublier leurs fans grâce à qui ils sont là. C'est la seule apparition de Fuyumi dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 12, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2. Visite de courtoisie".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivante.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Kurabashi

    Volume 13

    Cet homme est un journaliste japonais qui a survécu au grand bain de sang de l'an 2000. En effet, le soir du 31 décembre 2000, un virus mortel vidant ses victimes de leur sang a été propagé partout à travers le monde par des terroristes. A Tokyo, un robot géant est même apparu, provoquant la panique parmi la population. Mais Ami, le mystérieux leader masqué d'une organisation qui était devenu le parti de l'amitié, a alors décidé de s'opposer au robot avec la tour du soleil de l'exposition universelle de Osaka. Pendant ce temps, les dirigeants de son parti ont commencé à distribuer un vaccin au virus qu'ils avaient mis au point en secret, le virus ayant déjà fait des dégâts en 1997. Suite à cela, Ami est devenu le sauveur de l'humanité et il dirige depuis le Japon avec son parti. Mais le soir du premier jour de l'an 2015, les autorités annoncent qu'Ami a été assassiné dans une école déserte en pleine nuit. Kurabashi est envoyé au siège du parti de l'amitié, et le présentateur lui demande s'il y a du nouveau. Kurabashi explique que le bâtiment est assiégé de journalistes, mais que pour l'instant, le parti de l'amitié n'a fait aucune déclaration. Il veut évoquer l'état d'Ami quand il est interrompu par le présentateur, qui a un autre journaliste en direct à l'hôpital où a été emporté Ami. C'est la seule fois que l'on voit Kurabashi dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 13, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2. La mort d'Ami".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    Naïtô

    Volume 13

    Naïtô est un journaliste japonais qui a survécu à la nuit du 31 décembre 2000. En effet, lors de cette soirée, un robot géant est apparu en plein Tokyo, semant la panique car il diffusait un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang. Ce même virus a été répandu au même moment partout à travers le monde par des organisations terroristes. Le parti de l'amitié, une ancienne organisation sectaire dirigée par un certain Ami, un homme mystérieux au visage masqué, est alors intervenu en distribuant un vaccin au virus qu'ils avaient mis au point en secret, le virus étant déjà apparu en 1997. Pendant ce temps, Ami a fait face au robot, qui a fini par exploser. Cet homme est devenu le sauveur de l'humanité, et les dirigeants du parti de l'amitié sont depuis à la tête du Japon. Cependant, le premier soir de l'an 2015, Ami se fait tirer dessus dans une école déserte. Il est transporté à l'hôpital où est envoyé aussi Naïtô. Après avoir été recueillir des informations sur l'état d'Ami, il sort de l'hôpital en courant vers ses collègues qui lui tendent un micro. Naïtô demande s'ils sont en direct et ses collègues lui disent de se dépêcher. Comprenant qu'ils sont en direct, Naïtô dit que les médecins ont fait une annonce, déclarant que le coeur d'Ami s'était arrêté. C'est la seule fois que Naïtô apparaît dans ce tome.

    • Première apparition : Volume 13, dans le chapitre intitulé "Chapitre 2. La mort d'Ami".
    • Statut au volume 14 : Supposé vivant.
    • Statut au volume 18 : Inconnu.

    A suivre...

    Cronos

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :