• 20th century boys : La trilogie + les bonus

    Fort de l'immense succès qu'a eu le manga, les japonais ont eu très tôt l'idée d'adapter 20th century boys au cinéma. Et pour avoir un film fidèle au manga et ne pas decevoir les fans, ils ont annoncé en décembre 2006 une trilogie avec l'un des budgets les plus importants pour le cinéma nippon. Voici donc la page consacrée à cette adaptation à laquelle ont participé les 2 scénaristes de la série originale, Urasawa et Nagasaki, et de très nombreuses autres personnes.

     

    scan 823Fiche technique réduite :

    • Réalisateur : Yukihiko Tsutsumi
    • Scénario : Naoki Urasawa, Takashi Nagasaki, Yasushi Fukuda et Yûsuke Watanabe.
    • Musique : Ryomei Shirai.
    • Durée : 142 minutes
    • Budget estimé : 6 milliards de yens pour la trilogie.
    • Année : 2008

    Distribution partielle :

    • Toshiaki Karasawa : Kenji Endô
    • Etsushi Toyokawa : Choji Ochiai, Otcho
    • Takako Tokiwa : Yukiji Setoguchi
    • Teruyuki Kagawa : Tsuyoshi Minamoto, Yoshitsune
    • Hidehiko Ishizuka : Michihiro Maruo
    • Takashi Ukaji : Masaaki Shimon, Mon-chan
    • Katsuhisa Namase : Saburo Kido, Donkey
    • Kuranosuke Sasaki : Tetsuya Hattori, Fukube
    • Shirô Sano : Yanbo et Mabo
    • Renji Ishibashi : Manjûme Inshu

    Synopsis :

    Nous somnmes en 1997. Kenji gère son convini store avec sa mère, en même temps qu'il garde sa nièce Kanna qui a quelques mois. Ses souvenirs d'enfance ressurgissent quand l'un de ses anciens amis d'école, Donkey, est décède, officiellement mort par suicide, et qu'un de ses clients spéciaux, le professeur Shikishima, a disparu avec sa famille. En effet, dans un cas comme dans l'autre, un symbole apparaît. Celui-ci est le même que Kenji et ses amis utilisaient quand ils étaient enfants et qu'ils jouaient dans leur "base secrète". A cette époque, ils avaient inventé une histoire sur une organisation secrète qui tenterait de détruire le monde et qu'eux seuls étaient en mesure de contrer. Et curieusement, aujourd'hui, une secte dirigé par un gourou du nom d' "Ami" est en train d'accomplir toutes les prophéties que les enfants avaient écrites plus de 20 ans auparavant dans leur "cahier des prédictions". Kenji va devoir donc s'opposer à eux afin d'éviter de voir le monde détruit. Et le temps presse car le cahier se termine le jour du passage au 21ème siècle, le 30 décembre 2000. Kenji et ses amis vont-ils parvenir à empêcher le pire de se produire? Et qui va les croire quand on voit qu'Ami étend son cercle d'influence à grande vitesse?

    Mon avis :

    Qui dit adaptation, dit nécessairement trahison. Et aucun film n'y échappe, pas plus 20th century boys que les autres. Fort heureusement, la présence des 2 auteurs originaux pour le scénario, le manga comme support principal pour les décors, les costumes et les acteurs, sont des éléments qui nous rassurent dès le début. De plus le buget aloué à la trilogie est conséquent. Ce premier film reprend environ les 5 premiers tomes de l'oeuvre, c'est-à-dire les événements qui se déroulent jusqu'au nouvel an sanglant. Finalement, le film est fort fidèle à l'original, effaçant néanmoins quelques passages qui n'ont que peu d'intérêts, avec des personnages presque directement reconnaissables, une bande son très agréable et des bonnes scènes d'action. On a juste l'impression à certains moments que les acteurs surjouent un peu leur rôle, ce qui est dommage. Les effets spéciaux sont aussi de bonne facture. L'un des bons points dans ce film, c'est qu'il y a des séquences qui sont jouées dans d'autres langues, donnant un léger goût d'international au film. C'est vraiment agréable à entendre. Donc si trahison il y a, elle est infime dans cette magnifique adaptation. Je pense que même les amateurs de suspens et d'action pourraient y trouver leur compte, sans avoir à lire l'oeuvre originale. Quant aux fans, la grande majorité devrait être convaincue. Et on meurt d'impatience de passer au film suivant pour connaître la suite.

    La bande-annonce :

     

    20th century boys : Chapitre 2 : Le dernier espoir

    scan 832Fiche technique réduite :

    • Réalisateur : Yukihiko Tsutsumi
    • Scénario : Naoki Urasawa, Takashi Nagasaki, Yasushi Fukuda et Yûsuke Watanabe.
    • Musique : Ryomei Shirai.
    • Durée : 142 minutes
    • Budget estimé : 6 milliards de yens pour la trilogie.
    • Année : 2009

    Distribution partielle (en plus de ceux du film précédent) :

    • Airi Taira : Kanna Endô
    • Yusuke Santamaria : Sada Kiyoshi (Sadakiyo)
    • Mirai Moriyama : Kakuta
    • Naohito Fujiki : Shoei Chôno
    • Haruka Kinami : Kyoko Koizumi
    • Naomasa Rokudaira : Le père Nitani
    • Hirofumi Araki : Britney
    • Kenichirô Tanabe : Ujiki
    • Toru Tezuka : Kaneko
    • Hitomi Kuroki : Kiriko Endô

    Synopsis :

    Nous sommes en 2015. Ami est devenu le héro du monde et Kenji et ses amis sont accusés d'être à l'origine du nouvel an sanglant d'il y a 15 ans. Otcho est enfermé dans une prison de haute sécurité et Kanna, la nièce de Kenji, maintenant sous la tutelle de Yukiji, est devenue une ado rebelle qui défie les autorités, toutes acquises à Ami. Cependant, l'apparition d'un nouveau "cahier des prédictions" va bouleverser les choses. Yukiji et Otcho veulent protéger Kanna qui est en danger, tandis que celle-ci va tenter de réconcilier les mafias chinoise et thaïlandaise. L'inspecteur Chôno, enquêtant sur le meurtre d'un mafieux défiguré, ne comprend pas le comportement de la jeune fille et son aversion pour la police. Celle-ci serait-elle impliquée dans ce meurtre? Que sont devenus les autres amis de Kenji? Quels sont les plans d'Ami? Et Kiriko, la mère de Kanna, est-elle responsable du virus qui a causé tant de morts? Quel secret se cache dans le niveau final de la simulation qui se trouve à Ami-land? L'identité d'Ami sera-t-elle dévoilée? Tant de questions dont nous trouverons peut-être les réponses en regardant la suite de cette trilogie adaptée du manga de Naoki Urasawa.

    Mon avis :

    Etant donné que la trilogie a été filmée presque d'une traite, ayant juste le temps de promouvoir le premier volet, Tsutsumi nous donne un film du même acabit que le précédent, c'est-à-dire avec les mêmes points forts, mais aussi avec les même défauts. La nouveauté dans cet opus va être de découvrir le visage vieilli de Kenji et de sa bande, avec plus ou moins de succès selon les personnages. Il y a aussi un transfert de personnage principal de Kenji à sa nièce Kanna, ce qui apporte son charme à cette série. La jeune actrice se débrouille bien à part sa façon de courir que j'ai trouvé un peu particulière. Les auteurs de ce film entretiennent bien le suspens quant à l'identité d'Ami et ont réussi selon moi la lourde tâche de devoir supprimer des passages et des personnages sans pour autant en faire pâtir la clarté du récit. Les scènes avec Sadakiyo, magnifiques, sont bien trop courtes, et on n'a pas le temps de bien apprécier le personnage. Les musiques sont pour moi l'un des grands points forts. Mais connaissant la qualité de celles-ci dans les anime, cela ne m'étonne pas. En bref, malgré ses 2h20, on a une impression de trop peu mais d'une qualité plus qu'honnête pour une production nippone.

    La bande-annonce :

     

    20th century boys : Chapitre final : Reprenons notre symbole

    scan 838Fiche technique réduite :

    • Réalisateur : Yukihiko Tsutsumi
    • Scénario : Naoki Urasawa, Takashi Nagasaki, Yasushi Fukuda et Yûsuke Watanabe.
    • Musique : Ryomei Shirai.
    • Durée : 156 minutes
    • Budget estimé : 6 milliards de yens pour la trilogie.
    • Année : 2009

    Distribution partielle (en plus de ceux des films précédents) :

    • Kôichi Yamadera : DJ Konchi
    • Arata Iura : Number 13
    • Arata Furuta : Haruo Nami
    • Fumiyo Kohinata : Yamane
    • Katsuo Nakamura : God

    Synopsis :

    Nous sommes maintenant en 2017, ou en l'an 3 après Ami. Après son incroyable résurrection, celui-ci est devenu le président du monde et Tokyo est entouré d'un mur pour éviter les invasions de l'extérieur. En effet, une prophétie d'Ami annonce que la ville sera envahie par des extraterrestres. La police est partout mais Yoshitsune et Kanna, chacun de leur côté, préparent la révolte, pacifique pour l'un, armée pour l'autre. Otcho, qui réussit à entrer dans la ville, va tenter d'empêcher Kanna de commettre un bain de sang. Mais dans une radio clandestine, un DJ isolé passe une musique en boucle. Celle-ci est connue pour certains : il s'agit d'une chanson de Kenji. Serait-il en vie? Ses amis pourront-ils arrêter Ami avant qu'il ne soit trop tard? Qui est cet homme qui se ballade avec sa guitare sur le dos? Quels sont les plans d'Ami? Et qui se cache finalement sous ce masque? Toutes les questions trouveront finalement une réponse dans ce dernier opus

    Mon avis :

    Voila donc le film qui clôt cette adaptation au cinéma de 20th century boys. Nous avons droit à une fin légèrement différente de celle du manga, ce qui est un petit plus. Les défauts et les qualités sont toujours les mêmes. Le film se termine un peu en apothéose, avec un refrain relativement aisé à retenir. Après avoir échoué à 2 reprises de sauver le monde et de stopper Ami, la bande à Kenji parvient finalement, après 20 ans de combats, à faire éclater la vérité et à reprendre leur symbole. Contrairement au manga, le réalisateur explique plus dans les détails qui est la personne qui se cache sous le masque d'Ami. Nous avons même droit à une petite référence inattendue : une personne qui s'appelle réellement Kenji Endo et qui joue un ermite d'Hokkaido. Donc, pour résumer la trilogie, à mon avis : les points faibles sont le jeu des acteurs et, dans une moindre mesure, les effets spéciaux. Les points forts sont quant à eux la musique, le respect des personnages et du récit du manga, presque jusque dans les moindres détails, et le scénario assez cohérent. Pour les amateurs du manga, ou des mangas en général, je ne saurais que conseiller de voir cette trilogie, mais pour les amateurs de cinéma uniquement, ils risqueraient d'être un peu déçus. A chacun de se faire son opinion.

    La bande-annonce (en mauvaise qualité, désolé) :

     

    Les Bonus

    scan 845Contenu :

    DVD 1 :

    • Interview des acteurs
    • Première japonaise
    • Première française
    • Film - annonce
    • Trailers
    • Spots TV
    • Trailer chapitre 2

    DVD 2 :

    • Making-of

    Mon avis :

    De nos jours, qui dit DVD, dit bonus. Et ce film, même japonais, n'y échappe pas. Outre les classiques making-of et bandes-annonces, Nous avons droit dans ces bonus à une interview des acteurs ainsi que l'enregistrement des premières au Japon et à Paris. Les interviews sont l'occasion de savoir comment les acteurs ont abordé cette trilogie assez unique. C'est intéressant de voir quelle est leur vision du manga. Ce que j'aime surtout dans ces bonus, c'est la première japonaise, car celle-ci nous permet de voir notamment Naoki Urasawa s'exprimer sur son oeuvre, mais aussi, cela nous donne l'occasion de voir Takashi Nagasaki. On a tendance à l'oublier mais cet homme est le co-scénariste sur de nombreuses séries d'Urasawa, entre autre sur 20th century boys. Et donc, c'est agréable de mettre un visage sur ce nom. La première française est intéressante car elle nous montre l'engouement de fans en dehors du Japon. Enfin, le making-of nous montre différentes étapes de la construction de ce film. Il n'est pas indispensable mais on y apprend quelques anecdotes croustillantes. On ne peut pas dire que ces bonus soient riches ou extrêmement intéressants. A dire vrai, je reste un peu sur ma faim à ce niveau là. Ces 2 DVDs sont donc, selon moi, réservés aux collectionneurs.

    Cronos


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :