• 20th century boys et 21st century boys : Résumés des tomes (21 et 22; 1 et 2)

    Voici la cinquième et dernière suite des résumés des tomes de la série. Ces fiches seront complétées au fur et à mesure. ATTENTION : ces résumés contiennent des spoilers (révélations de l'intrigue).

     

    Volume 21

    20th century boys tome 21Chapitres : Qui t'es?; Cache-cache; Le messager du pape; On joue?; Les extraterrestres arrivent !; L'Ami qui est là; La suite du cahier de prédictions; Il ne restera plus que ça; Sous ce drapeau; Hissons ce drapeau !; Les révélations du masque.

    Nouveaux personnages : Shaoron, cardinal Manuel, Nakatani.

    Résumé : Le mystérieux DJ finit par rencontrer quelqu'un qui s'est isolé dans une salle d'un vieux batiment. On finit par apprendre que le Dj n'est autre que Konchi, l'un des amis de Kenji et l'autre homme est N°13, un tueur d'Ami. Ils s'enfuient ensemble en hélicoptère et vont tenter de rejoindre Ami. Pendant ce temps, au Vatican, le père Nitani tente de prendre contact avec le pape isolé et y arrive grâce à un livreur de nouilles. De leur côté, Kenji et Chôno parviennent à l'intérieur du mur de Tokyo où les fausses soucoupes volantes d'Ami déversent de la peinture rouge. On apprend aussi que Takamatsu est l'assassin de Manjûme. Ami déclenche les dernières lignes de son cahier de prédictions, prédictions qui n'étaient pas appréciées par Fukube et Yamane. Yukiji et Kanna, elles, comprennent que le seul endroit où les gens peuvent être sauvés est le stade de l'exposition universelle de 2015. Maruo et Croa-croa, eux, partent pour Tokyo avec Kiriko et les vaccins qu'ils ont pu produire. Finalement, Ami annonce à la télé qu'il est responsable du virus de 2015 et du bain de sang de l'an 2000. Il annonce aussi qu'il va détruire l emonde en une semaine...

    Mon avis : Là, c'est bon. Tous les anciens camarades de Kenji se rassemblent pour aller récupérer leur drapeau et leur symbole, volé par Ami. Même les nouvelles connaissances s'allient à leur cause. On sent que l'on approche du grand final. Il y a beaucoup de monde dans ce volume et voit comment chacun d'eux prépare sa bataille finale. Même des personnages que l'on croyait oubliés comme Konchi ou N°13 sont présent. Le plus surprenant dans ce volume est certainement les aveux d'Ami. De plus, le secret de son identité reste toujours un mystère, alors que l'on touche à la fin de l'oeuvre. Ce tome respire le courage de ses protagonistes, humains, mais prêts à aller jusqu'au bout pour la justice. Le suspens nous tient en haleine et les révélations pleuvent et on en peut plus. On a attendu suffisament longtemps pour qu'enfin, l'homme derrière le masque se dévoile. L'auteur ne veut décidément rien lacher avant son final. Du pur bonheur, ce tome.

     

    Volume 22

    20th century boys tome 22Chapitres : L'après révélations; La dernière chanson; Habitants de Tokyo !; Ton combat; Reste en vie; Le roi masqué; Ne le donne pas à l'ennemi; L'héritier du légendaire inspecteur; Ne faites rien; Les débuts du justicier; Le défenseur de la justice; Le jeu est terminé; Conclusion.

    Nouveaux personnages : Billy, docteur Nakahata, Mme Yasuda.

    Résumé : Kanna essaye de rassembler tout le monde à l'exposition universelle et y réussit grâce à numéro 13 et Konchi qui diffusent la musique de Kenji, musique que cherchaient à diffuser aussi Sanae et Katsuo. Les Eloïm essaïm et les amis de Kenji se prépare à participer à un grand concert gratuit. Pendant ce temps, Kiriko cherche à fabriquer plus de vaccins alors que Maruo et Croa-croa le diffuse et rencontre Sadakiyo, en vie. Via une télécommande, Ami prend le contrôle du robot qui tue le professeur Shikishima. Chôno, lui, arrête l'assassin de son grand-père qui manque de se faire abattre. Yoshitsune et ses hommes se rendent au QG d'Ami et délivrent dans le calme les fonctionnaires qui fondent en larmes, exprimant leur véritable malaise. Kenji retrouve Maruo et ensemble, il se rendent là où se trouve Ami qui a lancé ses soucoupes volantes dont l'une est abattue par Otcho qui reprend le contrôle du robot. On apprend qu'enfant, Kenji avait volé un insigne de justicier qui revenait normalement à Ami. La seconde soucoupe est détruite par numero 13 qui fonce dedans avec son hélicoptère, se tuant par la même occasion. Les débris tombent sur Ami qui était retenu par Sadakiyo et les 2 hommes meurent dans le crash. Kenji peut alors se rendre au concert pris par une ferveur populaire générale. Mais tout n'est peut-être pas fini...

    Mon avis : C'est l'apothéose. Tout le monde se réunit pour contrer les plans d'Ami. Et la révolution armée qu'il a prévu n'aura pas lieu. Tous les personnages rassemblent leur courage pour que chacun réussissent sa petite mission qui lui a été attribuée par le destin. Et nous avons le plaisir de revoir Sadakiyo, même si ce n'est que pour quelques instants. L'auteur commence tout doucement à révéler les derniers mystères mais rechigne toujours à nous donner la véritable identité d'Ami. Cette énigme, qui n'a plus vraiment la même importance ici face au courage, nous permet cependant de nous tenir en haleine et rend le tout passionnant. Pas question de vaincre l'adversaire dans le sang mais bien de montrer le pouvoir de la non-violence et de la musique tel un nouveau woodstock improvisé. Cette solidarité, ce courage et cette volonté de repentir sont une toute grande merveille dont seul Urasawa a le secret. C'est le tome qu'il ne faut pas manquer. Heureusement aussi que l'auteur ne se soit pas arrêté là et que les 2 tomes de 21st century boys vont nous apporter les quelques dernières réponses aux questions que l'on se pose et qui restent jusqu'ici de grands et tenaces mystères.

     

    Volume 1 de 21st century boys

    21st century boys tome 1Chapitres : La mort d'Ami; L'adulte du reve; Notre drapeau; Le debut de l'enfance; Le fantome du futur; Une copie de copie; La cachette; Aujourd'hui, t'es mort !.

    Résumé : Kenji laisse les Eloïm essaïm continuer le concert à sa place et on revient peu en arrière. Durant le crash de la soucoupe volante, numéro 13 est bien mort, ainsi qu'Ami qui avait bien le visage de Fukube. Sadakiyo est vivant et transporté à l'hôpital. On découvre maintenant un peu la jeunesse du nouveau Ami puis on suit les retrouvailles de tous les membres de la bande à Kenji après la mort d'Ami, ainsi que la fête de leur réussite. L'ONU arrive au Japon et une bombe antiproton semble encore avoir été mise en place par Ami. L'ONU demande donc à Kenji d'aller dans le simulateur d'Ami-land. Là-bas, il se croise lui-même ainsi que l'âme de Manjûme coincé dans le simulateur après avoir été tué par Takumatsu. Pendant ce temps, l'ONU découvre la bombe et Chôno interroge son ancien mentor qui pourrait en savoir plus qu'on ne pourrait le croire mais sans succès. Dans le simulateur, on voit comment la vieille avait cru qu'Ami avait volé un insigne de justicier. Kanna, elle découvre que Sadakiyo connaissait l'autre Ami et celui-ci dévoile aussi que la télécommande de la bombe se trouve dans la base secrète de la bande à Kenji...

    Mon avis : Ami est mort mais pourtant la menace subsiste... et le mystère de son identité aussi. Même si on aimerait beaucoup savoir qui se cache derrière le visage copié de Fukube, cette énigme a un peu perdu de son importance au fur et à mesure. Reste les merveilleuses retrouvailles entre les anciens camarades de classe et Chôno qui a repris les rennes de son grand-père. Il y aussi le passé des jeunes qui nous est révélé, et cette fois-ci pas par tout petits flashs. Cependant, il serait enfin temps d'en finir car ça commence tout doucement à devenir long et on finit par perdre patience. Un tome un peu en dessous des précédents car il ressemble un peu à quelque chose que l'on a déjà vu quand Ami est devenu président du monde mais néamoins agréable à lire, surtout en ce qui concerne la psychologie des personnages comme Manjûme.

     

    Volume 2 de 21st century boys

    scan 263Chapitres : La regle du jeu; Les derniers partisans du demon; Adieu, Manjume; L'interrupteur; Punch out; On ne laissera pas finir !; Pardon !; 20th century boy.

    Résumé : Apprenant l'existence d'une bombe, les amis de Kenji se révoltent contre les soldats de l'ONU et cherchent à stopper les plans d'Ami qui utilise encore la fille du professeur Shikishima pour la bombe. Ils cherchent à savoir ce qu'à découvert leur ami dans le simulateur. Celui-ci parvient à envoyer un message par la pensée à Kanna via Manjûme qui disparaît définitivement après cette bonne action. Mais la base secrète où se trouve l'interrupteur de la bombe est un piège et la fille de Shikishima utilise le robot pour appuyer sur cet interrupteur géant. Kenji sort de force du simulateur et fonce à la rescousse de sa nièce. Il fait chuter le robot et sauve le monde tandis que Yukiji attrape la fille de Shikishima. La bande à Kenji est récompensée par l'ONU tandis qu'Otcho repart pour la Thaïlande afin d'y aider la police contre les trafiquants. Kenji fait en sort que son double dans le simulateur s'excuse face à Ami de ne pas avoir avouer qu'il était le voleur d'un insigne dans la boutique des "vieux" et Sadakiyo meurt des suites de ses blessures mais le coeur léger. Kanna retrouve sa mère en Afrique et Koizumi continue de jouer au bowling avec Dieu qui attend toujours le boom de ce sport. Kenji, lui, a enfin découvert qui était Ami : il s'agissait de Katsumata. FIN.

    Mon avis : C'est avec ce tome que se termine enfin cette série. Outre la révélation de celui qui était Ami, nous avons un autre événement assez marquant. Le geste de bonté fait par Manjûme pour essayer de contrer Ami. Comme quoi tous les personnages d'Urasawa ont leur importance et leur bon côté, même ceux qui paraissent très méchants au départ. L'identité d'Ami peut un peu décevoir surtout qu'il est difficile de savoir au final qui se cache derrière ce nom et qu'il nous faut à nouveau parcourir nos anciens tomes pour retrouver de qui il s'agit. Néanmoins, cela signifie que l'auteur a maîtrisé son oeuvre de bout en bout, sans s'emmeler les pinceaux. La discussion sur la fin d'un manga entre mangaka est un magnifique clin d'oeil et la volonté de pardon de Kenji, un bon moment dramatique, tout comme Sadakiyo. Un belle fin, assez classique dans l'ensemble, mais qui met un point final à un récit plein de rebondissements, de personnages plus ou moins charismatiques, de moments de courage, etc. Et on referme ce tome avec la satisfaction d'avoir suivi une superbe aventure humaine qui s'étale sur presque 50 ans. Une vrai réussite.

    Cronos


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :