• 20th century boys & 21st century boys : Personnages (7; 21 et 22; 1 et 2)

    Voilà la seconde suite de la septième page de la liste des personnages de 20th century boys.  Ceux-ci sont toujours par ordre d'apparition.

     

    Mayfield

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Tué par le virus mortel de 1997 qui vide ses victimes de leur sang.

    Takako Otsuka

    Volume 22

    Quelques temps après le décès d'Ami a lieu la cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle, durant laquelle le pape fait un discours alors qu'il est placé en face du cercueil d'Ami. Soudain, ce dernier se lève et se dirige vers le souverain pontife. Puis un coup de feu retentit, et Ami plonge sur le pape pour le protéger, se prenant une balle dans l’épaule. Suite à cet événement miraculeux, Ami devient le président du monde et l’ère chrétienne prend fin pour devenir l’ère d'Ami. Dans le même temps, des représentants en costume et portant un masque à gaz et une mallette apparaissent un peu partout dans le monde. Ceux-ci se mettent à diffuser un nouveau virus mortel, qui vide ses victimes de leur sang. Pour protéger la population de Tokyo, Ami fait ériger un mur géant tout autour de la ville, les coupant par la même occasion de tout ce qui se passe à l’extérieur. Ensuite, en l'an 3 après Ami, à la télévision officielle, le président du monde admet que toutes ses prédictions sont fausses et qu'il a en fait tout organisé, le bain de sang de l'an 2000 tout comme le virus mortel. Il déclare aussi qu'il va détruire l’humanité en une semaine. Suite à cette annonce, des émeutes ont lieu dans Tokyo, et de nombreuses personnes prennent la fuite. On apprend de la bouche de Kaneko et de Kakuta, un autre mangaka, que Takako Otsuka fait partie des personnes qui se sont enfuies. C'est tout ce que l'on apprendra sur Otsuka dans ce tome.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Supposé vivante.

    Mr Kaneko

    Volume 22

    Peu de temps après le décès d'Ami se déroule la cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle de Tokyo. Durant celle-ci, le cercueil d'Ami est placé en face du pape, qui fait un discours. Hors, à la surprise générale, Ami se lève de son cercueil pour se diriger vers le souverain pontife. Soudain, un coup de feu résonne et Ami se jette sur le pape pour le protéger. Il reçoit une balle à sa place à l’épaule mais survit. Suite à ce miracle de résurrection, Ami devient le président du monde et l’ère chrétienne prend fin pour devenir l’ère d'Ami. Cependant, dans le même temps, des représentants en costume et portant un masque à gaz et une mallette apparaissent un peu partout dans le monde. Ceux-ci diffusent alors un nouveau virus mortel vidant ses victimes de leur sang, faisant de nombreux sur la planète. Pour protéger la population de la capitale japonaise, Ami décide de bâtir un mur géant tout autour de la ville. Mais avant d’ériger ce mur, Ujiki part à Miyagi pour prendre des nouvelles de sa mère malade. Et une fois que le mur est construit, une interdiction de déplacement dans le pays empêche Ujiki de revenir à Tokyo. Du coup, Kaneko et Kakuta sont seuls pour dessiner des mangas. Ensuite, en l'an 3 après Ami, ce dernier annonce à la télévision officielle que toutes ses prédictions sont fausses et que c'est lui qui a tout organisé, comme le bain de sang de l'an 2000 ou les virus mortel. De plus, il déclare qu'il va détruire le monde en une semaine. C'est donc la panique à Tokyo, mais le régime réprime les émeutes durant 2 jours. Ensuite, les habitants restent chez eux, incapables de fuir. Kaneko et Kakuta, quant à eux, restent à la pension Tokiwa pour dessiner des mangas. Le soir venu, Maraya, un travesti, ramène Kanna dans sa chambre. Les 2 mangakas demandent comment elle va, et Maraya leur dit d’être silencieux car la jeune femme dort. Les 2 dessinateurs s’inquiétaient pour Kanna,et le travesti leur demande ce qu'ils faisaient. Kakuta répond qu'ils faisaient l'histoire d'un homme qui veut protéger la paix sur terre, mais ils leur manquent Ujiki pour trouver une bonne fin. Pour Maraya, ce n'est pour le moment pour les mangas, mais Kakuta n'est pas d'accord. Le travesti explique que Kanna se démène pour sauver plein de gens, avant de demander si la propriétaire est là. Kaneko répond qu'elle s'est enfuie, mais soudain, Kakuta remarque quelque chose tomber des affaires de la jeune femme. Il s'agit apparemment d'un émetteur. C'est alors qu'un robot géant arrive en direction de la pension. Le trio entre dans la chambre de Kanna, qui fait face au robot avant de perdre conscience. Mais la machine s’arrête soudainement. La jeune femme demande alors à être conduite sur le site de l'exposition universelle, où elle a organisé un concert géant, car les gens seraient en danger. Heureusement, une fois sur place, tout le monde est sain et sauf. L'oncle de Kanna, Kenji, arrive même pour chanter 3 chansons, avant de retourner dans les coulisses où l'attendent sa nièce, ses amis et d'autres personnes, dont Kaneko. Kenji prend alors Kanna dans ses bras, sous le regard ému des autres personnes présentes...

    Volume 2 de 21st century boys

    Après avoir retrouvé Ujiki au festival de musique organisé par Kanna, Kaneko et Kakuta se remettent au travail avec leur collègue, toujours à la pension Tokiwa. Kaneko demande à Ujiki la trame 61, et celui-ci la lui donne. Ce dernier se demande alors quand le robot géant, qui est toujours devant la pension, va être retiré par les Nations Unies, dont l’armée est arrivée à Tokyo pour ramener la paix. Ses collègues lui répondent qu'ils ont déjà beaucoup de travail pour tenter de réorganiser la vie des habitants de la ville, le retrait des déchets n’étant pas une priorité. Mais cela met tout de même Ujiki mal à l'aise. Kakuta, lui, veut s’intéresser à la fin de leur histoire, car il ne veut pas finir juste sur le héro qui sauve la terre. Ujiki suggère de lui trouver un nouvel ennemi, et Kaneko pense alors à "Terminator" ou "Jason". Mais Kakuta veut savoir que faire du héro. Kaneko se demande s'il doit mourir, mais Ujiki ne veut pas le tuer. Pour Kaneko un héro ne le reste que s'il gagne, et Ujiki sait qu’après, il prend de l'âge. Kakuta ajoute que c'est pour cela que dans ce genre d'histoire, il part ou il meurt. Ujiki ne voit pas d'autre solution, puis soudain, il dit avoir l'impression d'avoir vu bouger le robot géant. Pour Kaneko, c'est n'importe quoi, et Kakuta pense qu'ils manquent de sommeil. Ujiki propose donc de faire une pause, et ses collègues acceptent d'aller dormir. Mais à leur réveil, le robot a véritablement bougé, et les 3 mangakas se lancent à sa poursuite à pieds. Ils le voient au loin, alors qu'il est dans le parc à thème. Ujiki commence à faire des croquis, car c’est comme dans un manga, mais Kakuta se demande qui va être le héro qui va les sauver. Inquiets, ils voient alors Kenji arriver à bord de sa mobylette. Pour Kakuta, les larmes aux yeux, c'est lui leur héro. Mais la mobylette tombe en panne sèche, et Kenji continue à pieds, poursuivi par les mangakas. Finalement, ils voient Kenji monter à bord du robot géant, puis celui-ci tituber avant de tomber sur le côté. Les mangakas sont impressionnés de voir que Kenji a sauvé le monde, et on ne voit plus Kaneko par la suite.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Vivant.

    Mr Ujiki Tsuneo

    Volume 21

    Ujiki, tout comme Chôno, le soi-disant fan, Spade ou encore bien d'autres personnes, accompagne Kenji dans son voyage vers Tokyo. Quand ils arrivent près du mur géant bâti autour de la ville, ils installent leurs campements. Un soir, Kenji demande à Ujiki, Spade et quelques autres hommes d'aller voir les canalisations, car il les trouve bizarres. Ils reviennent auprès de Kenji, alors qu'il parle avec Chôno, et lui disent que les canalisations sont reliées à un souterrain. Pour le mangaka, c'est sûrement un tunnel construit par quelqu'un. Pour Spade, en passant par là, ils pourront certainement pénétrer dans la ville. Chôno se montre ravi par cette nouvelle. C'est la seule fois qu'Ujiki apparaît dans ce tome.

    Volume 22

    Avant d'entrer dans la ville, Ujiki et les autres apprennent que, par le biais de la télévision officielle, Ami a annoncé que toutes ses prédictions étaient fausses et qu'il avait tout organisé. C'est donc lui le responsable du grand bain de sang de l'an 2000 et des virus qui ont décimé la population. Il révèle aussi qu'il compte détruire le monde en une semaine. Durant les 2 jours qui suivent, des émeutes ont lieu, mais elles sont réprimées par les autorités. Ensuite, les habitants se cloîtrent chez eux, n'osant plus sortir. Le soir venu, en pénétrant dans la ville avec Kenji, Ujiki remarque des affiches d'un festival de musique sur le lieu de l'exposition universelle, avec d'ailleurs Kenji comme tête d'affiche. Ils arrivent à un endroit où Kenji admet avoir déjà joué, et le mangaka pense que cela a été un succès. Mais Kenji répond que personne ne s'est arrêté. Ujiki rappelle que le festival est organisé par Kanna, qui doit attendre son oncle. Soudain, un groupe de personnes arrive en courant, parlant d'un robot géant. Tous voient au loin un incendie, et Kenji annonce qu'il doit y aller. Ujiki le suit en courant, en demandant à Kenji où il veut aller. Ils arrivent au mémorial d'Ami, là où le précédent robot avait explosé, et se trouvent face à la machine géante. Le robot s'en va, et c'est alors qu'un homme intervient, et dit à Kenji de monter dans un camion pour suivre le robot. Une fois dans le camion, Kenji explique au mangaka que l'homme est Maruo, un ami d'enfance. Sur le siège, Maruo trouve un badge, comme ceux qu'ils pouvaient gagner en achetant des friandises, quand ils étaient jeunes. Ensuite, une voix se fait entendre par la radio, disant qu'il va les diriger. Ujiki trouve cela louche, mais Kenji accepte, et ils s’éloignent du robot. Ils s’arrêtent alors dans une reproduction du quartier de leur enfance, et Kenji devine où ils doivent aller. Ils parviennent dans la court d'une école, où se tient Ami, muni d'une télécommande. Il montre un écran, relié aux caméras du robot, et le mangaka reconnaît la pension Tokiwa. Ami dit que Kanna, qui serait sa fille, se repose là-bas, et menace d’écraser le bâtiment avec le robot. Kenji se met alors à genoux, et Ami lui dit que c'est le génie du mal. Ensuite, alors que la télécommande semble être bloquée, Kenji dit qu'il se souvient. Mais Ami a encore 3 soucoupes volantes qui transportent un nouveau virus. Kenji s'excuse alors, mais dit que la partie est terminée. Avec une autre télécommande, Ami menace de diffuser le virus, mais un homme masqué, Sadakiyo, apparaît dans son dos et l’empêche d'appuyer sur le bouton. Deux soucoupes sont détruites par quelqu'un qui se trouve dans le robot, et Kenji demande aux 2 hommes masqués, Ami et Sadakiyo, d’arrêter. Soudain, un hélicoptère percute la dernière soucoupe, qui vient s’écraser juste là où se trouvent Kenji, Ami et Sadakiyo, alors qu'Ujiki empêche Maruo d'aller à leur secours. Kenji survit, car il se rend après au concert sur le lieu de l'exposition universelle, et après avoir joué 3 chansons, il rejoint les coulisses où l'attendent sa nièce, tous ses amis, ainsi que Ujiki et ses 2 collègues, Kaneko et Kakuta. Là, il prend Kanna dans ses bras, sous le regard ému des autres personnes présentes...

    Volume 1 de 21st century boys

    On revient quelques instants avant le concert sur le site de l'exposition universelle, au moment où la soucoupe s’écrase sur Kenji, Ami et Sadakiyo. Ujiki empêche Maruo de se précipiter vers le brasier qui est apparu avec le choc. Une fois que le feu s'est calmé, ils vont tous les 2 voir si les 3 hommes ont survécu, et ils trouvent Kenji en train d'essayer d'aider Sadakiyo, fortement blessé. Pendant que Maruo les aide, Ujiki trouve Ami, mortellement touché par une barre qui lui traverse l'estomac. Maruo confie Sadakiyo au mangaka, et lui dit de trouver une pharmacie pour ramener ce qu'il trouvera comme médicaments et bandages. Ami finit par décéder, et après avoir embarqué Sadakiyo dans le camion, ils se dirigent vers le site de l'exposition universelle, et croisent la route de Croa-croa, un autre ami de Kenji, qui, avec son fils, aide les gens blessés. Ujiki demande s'il y a un médecin, et un homme répond que oui. Le mangaka le mène donc à Sadakiyo. Ensuite, au pieds du robot géant, le groupe retrouve Otcho. Après les retrouvailles, le fils de Croa-croa dit qu'il a ramené le drapeau de la bande, quand Kenji et les autres étaient petits. Ujiki a, lui, trouvé un mât, et ils peuvent faire flotter le drapeau dans le vent. Le symbole est celui d'Ami, qui l'avait volé à la bande de Kenji. C'est la dernière apparition d'Ujiki dans ce tome.

    Volume 2 de 21st century boys

    Après le festival, Ujiki retrouve donc Kaneko et Kakuta, et ensemble, ils reprennent le travail à la pension Tokiwa, tandis que l'ONU envoie des soldats à Tokyo pour maintenir la paix et le calme. Kaneko demande la trame 61, et Ujiki la lui donne. Celui-ci s’étire ensuite, et se demande quand les Nations Unies vont retirer le robot géant, qui est toujours devant leur bâtiment. Ses collègues lui répondent que l'ONU a déjà beaucoup de travail pour tenter de réorganiser la vie des habitants. Le retrait des ordures n'est donc pas prioritaire. Pour Ujiki, cela a beau être un déchet, cette chose le met mal à l'aise. Kakuta, lui, veut parler de la fin de leur histoire, car ils ne peuvent pas finir sur le héro qui sauve la terre. Ujiki suggère de lui trouver un nouvel ennemi, mais Kakuta se demande ce qu'ils vont faire de leur héro à la fin. Kaneko se demande s'il ne doit pas mourir, mais Ujiki ne veut pas le tuer. Kaneko sait que le héro n'est le héro que quand il gagne, et Ujiki ajoute que c'est le sommet de sa gloire, et qu’après, il prend de l'âge. Kakuta sait que c'est pour cela que dans ce genre d'histoire, le héro part ou décède. Ujiki soupire et ne voit pas d'autres solutions. L'attention d'Ujiki est alors attirée vers le robot car il a l'impression de l'avoir vu bouger. Il se lève, et ses collègues lui disent que c'est la fatigue. Ujiki suppose que cela doit être ça, et suggère une pause. Ses collègues acceptent, et ils vont dormir. Mais plus tard, ils se rendent compte que le robot a vraiment bougé, et se lancent à sa poursuite dans les rues. Ils l’aperçoivent au loin, dans le parc à thème reproduisant le quartier de l'enfance de Kenji. Comme cela ressemble à un manga, Ujiki fait des croquis. Mais dans ce cas, Kakuta se demande qui est le héro qui va venir les sauver. Ils craignent que cela soit la fin du monde, et Ujiki est triste car il voulait terminer leur manga. Soudain, Kakuta voit un scooter venir dans leur direction, et Kenji qui le conduit. Kakuta dit à Ujiki de faire des crayonnés car c'est leur héro. Ujiki commence, mais le scooter tombe. Comme il est en panne sèche, Kenji continue à pieds. Les mangakas le suivent, et Kenji monte dans le robot géant. Alors que sa chanson résonne dans les hauts-parleurs de la radio, les mangakas voient le robot chanceler, puis finir par tomber sur le côté, Kenji ayant réussi encore une fois à sauver le monde. On ne voit plus Ujiki par la suite.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Vivant.

    Mr Zhen

    Volume 2 de 21st century boys

    Alors que l’année 2015 commence, les médias annoncent qu'Ami a été tué dans une école. En 1997, celui-ci était le dirigeant mystérieux et masqué d'une organisation, proche d'une secte. Trois ans plus tard, son organisation est devenu le parti de l’amitié. Mais le soir du 31 décembre 2000, un robot géant est apparu à Tokyo et a semé la panique dans la ville, diffusant notamment un virus mortel qui vide ses victimes de leur sang en quelques instants. Les dirigeants du parti de l’amitié sont alors arrivés au gouvernement avec un vaccin au virus, qui avait déjà sévi dans plusieurs villes en 1997. Pendant ce temps, Ami est parti affronter le robot géant, qui a fini par exploser. Ami est donc devenu ce jour-là le sauveur de l’humanité, et cette nuit fut retenue comme étant le grand bain de sang de l'an 2000. Et donc, lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle de 2015, à Tokyo, le cercueil d'Ami est placé en face du pape, qui fait un discours pour l'occasion. Mais à la surprise générale, Ami se lève de son cercueil et avance vers le souverain pontife. Un coup de feu se fait entendre, et Ami se jette brusquement sur le pape, prenant une balle à l’épaule. Suite à cet événement miraculeux, Ami devient le président du monde, et l’ère chrétienne prend fin pour devenir l’ère d'Ami. Dans le même temps, partout dans le monde, des représentants en costume apparaissent avec une mallette et un masque à gaz. Ceux-ci diffusent alors un nouveau virus mortel, encore plus virulent que le précédent. Pour protéger la population de Tokyo, Ami fait ériger un mur géant tout autour de la ville, coupant ainsi les habitants du reste du monde. Mais en l'an 3 après Ami, à la télévision officielle, le dirigeant déclare que toutes ses prédictions sont fausses, et qu'il a tout organisé, le robot géant tout comme les virus mortels. Il annonce aussi qu'il va détruire l’humanité en une semaine. Après 2 jours d’émeutes, le soir venu, un nouveau robot géant débarque en ville, et sème le chaos. Kanna, quant à elle, a réuni les habitants sur le site de l'exposition universelle avec un festival de musique gratuit. Durant cette période, Mr Zhen, qui a survécu jusque là, fait une réduction de 10 yens pour le riz cantonnais dans son restaurant. Finalement, le robot géant, tout comme des soucoupes pleines d'un dernier virus, sont arrêtés par l'oncle de Kanna, Kenji, et ses amis. Du coup, Mr Zhen met fin à sa réduction, et le signale par une affiche sur la porte de son restaurant, toujours abîmée. Tandis qu'il cuisine, Maraya vient le voir pour une information spéciale à la télévision. Mr Zhen répète qu'il ne fait plus de réduction et qu'il doit maintenant gagner de l'argent. Mais le travesti lui dit que le monde est encore en danger. Interloqué, Zhen va voir la télévision, et constate que le robot géant s'est remis en marche, l’armée des Nations Unies ayant les mains liées. Cela ennuie Zhen, qui va devoir continuer sa réduction, et aurait espérer que Kanna vienne lui donner un coup de main. Mais pour Maraya, mieux vaut la laisser en dehors de ça. Soudain, ils entendent la chanson de Kenji, devenue célèbre depuis peu, à la radio. Une nouvelle fois, Kenji et ses amis parviennent à arrêter le robot et deviennent les sauveurs de l’humanité. C'est la dernière apparition de Zhen.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Vivant.

    Maraya

    Volume 22

    La visite du pape à Kabukichô se passe bien. Par la suite, lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle, le cercueil d'Ami est placé en face du pape, qui fait un discours. Hors, durant celui-ci, ami se lève de son cercueil et s'avance vers le souverain pontife. Soudain, un coup de feu retentit, et Ami plonge sur le pape pour le protéger, prenant une balle dans l’épaule à sa place. Suite à ce miracle de résurrection, Ami devient le président du monde et l’ère chrétienne prend fin pour devenir l’ère d'Ami. Dans le même temps, partout dans le monde, des représentants en costume et portant un masque à gaz et une mallette, diffusent un nouveau virus mortel qui décime la population mondiale. Pour soi-disant protéger les habitants de Tokyo, Ami fait ériger un mur géant tout autour de la ville, coupant sa population du reste du monde. Puis, en l'an 3 après Ami, celui-ci apparaît à la télévision officielle et déclare que toutes ses prédictions sont fausses, et qu'il a tout organisé, du bain de sang de l'an 2000 jusqu'au virus, en passant par plusieurs attentats. Il annonce aussi qu'il va détruire l’humanité en une semaine. Après 2 jours d’émeutes réprimées, les habitants se cloîtrent chez eux. Maraya, qui a survécu jusque-là, se ballade alors en ville et aperçoit des affiches annonçant un festival de musique sur le site de l'exposition universelle. Ce festival est apparemment organisé par Kanna et Maraya décide donc de se rend sur place. Le soir venu, alors que les rumeurs parlent d'un nouveau robot géant semant la panique, Maraya arrive sur le site et demande où est Kanna. Maraya finit par trouver la jeune femme, qui se prépare à l’arrivée de dizaines de milliers de personnes, mais le travesti la prévient qu'ils ne seront pas aussi nombreux car il n'a vu personne venir. Les gens fuient plutôt le chaos du centre-ville. Mais Maraya s'interroge sur le chanteur fantôme dont parle l'affiche. Il imagine qu'il s'agit de l'oncle de la jeune femme, Kenji, mais le travesti sait qu'il ne viendra pas, puisqu'il est mort. Pourtant, Kanna en est persuadée. Pour Maraya, comme c'est la fin du monde, ils devraient plutôt s’éclater. Cependant, pour la jeune femme, ce n'est pas la fin du monde, et elle dit au travesti de lui rendre l'argent prêté. Peu après, on vient signaler à Kanna que de très nombreuses personnes arrivent. Stupéfait et les larmes aux yeux, Maraya félicite la jeune femme, mais celle-ci s'effondre d’épuisement dans ses bras. Maraya et un homme l’emmène en voiture vers un hôpital, mais Kanna murmure qu'elle veut rentrer chez elle. Ils vont donc à la pension Tokiwa, où le travesti demande aux 2 mangakas Kaneko et Kakuta ce qu'ils faisaient durant ce temps. Ceux-ci répondent qu'ils dessinaient des mangas, mais qu'ils ne trouvent pas la fin. Pour Maraya, ce n'est pas le moment de s’inquiéter de ce genre de chose, mais pour Kakuta, c'est justement le moment. Soudain, Kakuta voit quelque chose tomber des affaires de Kanna. Il s'agit d'un émetteur, et peu après, le robot géant arrive en direction de la pension. La machine s’arrête soudainement, et après s’être évanouie, Kanna se réveille en disant qu'ils doivent foncer sur le site de l'exposition universelle. Sur place, alors qu'Otcho se trouve dans le robot géant en train de détruire les soucoupes volantes pleines d'un nouveau virus, Konchi, un ami de Kenji, utilise une radio pour communiquer avec le numéro 13, un ancien tueur d'Ami qui pilote un hélicoptère. La communication est interrompue, et plus tard, alors que Kanna est prête à évacuer le site de l'exposition, car Ami le prend pour cible, Otcho vient dire qu'il a détruit 2 soucoupes, et Maruo vient annoncer qu'il a vu la dernière soucoupe s’écraser. Ensuite, Kenji arrive sur la scène, et après avoir joué 3 chansons, il retourne en coulisses, où l'attendent plusieurs de ses amis, et aussi notamment Maraya. Il prend sa nièce dans ses bras, sous le regard ému de toutes les personnes présentes...

    Volume 2 de 21st century boys

    Après que le calme soit revenu à Tokyo, et que l’armée des Nations Unies soit arrivée dans la ville, Maraya part manger dans le restaurant de Mr Zhen, toujours ouvert. Celui-ci avait en effet fait une réduction de 10 yens sur le riz cantonnais en mémoire de la paix, mais sur l'affiche à l’entrée du restaurant, il est marqué que cette réduction a pris fin le jour précédent. Cependant, en voyant à la télévision que le robot géant s'est remis en mouvement, le travesti interpelle le patron pour qu'il vienne voir. Celui-ci répond qu'il ne fait plus de réduction car la paix est revenue et qu'il doit maintenant gagner de l'argent. Maraya lui rétorque alors que le monde est encore en danger. Mr Zhen arrive alors devant le poste de télévision, qui annonce que le robot se dirige vers le parc à thème, tandis que l’armée de l'ONU, qui l'a encerclé, semble avoir les mains liées. Le patron se demande s'il va devoir continuer sa réduction, en ajoutant qu'il aimerait que Kanna l'aide un peu. Mais pour le travesti, il vaut mieux laisser la jeune fille en dehors de ça. Soudain, à la radio, ils entendent la chanson de Kenji. Finalement, Kenji et ses amis réussissent à arrêter le robot et à sauver encore une fois le monde. Maraya n'apparaît plus par la suite.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Vivant.

    Ogyoho

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Supposé tué par le gouvernement d’Ami.

    Higashino

    Ce personnage n'apparaît pas dans ces tomes.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Inconnu.

    Inspecteur Shôei Chôno

    Volume 21

    Chôno continue sa route en compagnie de Kenji, et un soir, alors qu'ils sont près du mur géant autour de Tokyo, il fait un cauchemar, se rappelant ce qu'il s'est passé le jour de la cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle. A son réveil, il voit pas mal de gens en train de danser et de chanter autour de feux, et il demande où se trouve Kenji. Mais personne ne le sait. Chôno se demande combien ils sont maintenant, voyant tous ces gens. En marchant un peu, Chôno finit par trouver Kenji, seul près d'un feu, en train de jouer sur sa guitare. Chôno pense qu'il est en train de chercher un moyen de passer le mur, mais Kenji cherchait une nouvelle chanson. Cependant, il pense que toutes les bonnes chansons sont déjà prises. Par contre, il ne pense pas pouvoir passer le mur. Et il ne sait pas ce qu'il va faire une fois là-bas. Le jeune homme pensait qu'il voulait vaincre Ami, qui l'a traité de terroriste. Cependant, Kenji parle de parc d'attractions. Chôno le traite de dingue, et lui suggère d'aller à l'exposition universelle. Kenji n’était pas au courant, et le policier explique qu'elle a lieu depuis 2015, Ami ayant décidé qu'elle durerait éternellement. Pour Kenji, ce n'est pas possible car c'est fait pour qu'on se démène pour y aller durant les vacances d’été. Il estime que la seule exposition universelle, c'est celle d'Osaka en 1970, celle de Tokyo étant une escroquerie. Il parle des différents pavillons, mais ajoute ne pas y être allé, malgré sa forte envie. Il a imaginé les choses, comme la tour du soleil, dont il croyait qu'elle abritait des missiles nucléaires. Chôno dit qu'il est allé à l’intérieur avec le père Luciano. Il faisait noir, et le prêtre a allumé une torche électrique. Le policier a alors vu l'ombre d'un enfant qui jouait à cache-cache, qui riait, et qui demandait à Kenji de venir jouer avec lui. C'est alors que Spade, Ujiki et d'autres arrivent pour dire que, comme le pensait Kenji, la canalisation est bizarrement reliée à un souterrain, comme un tunnel. Ils pourront ainsi entrer dans la ville. Un peu incrédule, Chôno est surpris par cette bonne nouvelle. Spade prévient que cependant, ça pue pas mal. On ne voit plus Chôno ensuite dans ce tome.

    Volume 22

    Kenji et Chôno pénètrent dans la ville séparément, et ils apprennent qu'à la télévision officielle, Ami a avoué être le responsable du grand bain de sang de l'an 2000, que toutes ses prédictions étaient fausses et qu'il avait tout organisé. Il annonce aussi qu'il va détruire le monde en une semaine. Du coup, durant 2 jours, il y a des émeutes et des tentatives de fuite, qui sont réprimées par le régime. Ensuite, le calme règne et les habitants s'abritent chez eux. Mais alors que la nuit tombe sur la ville, un nouveau robot géant commence à semer la panique. Chôno en profite pour aller chez son oncle Yama, l'ancien collègue de son grand-père qui l'avait trahi. Celui-ci s’apprête à profiter du chaos pour quitter la ville. Restant dans l'ombre, Chôno l’arrête, et Yama le prend pour les forces de l’amitié qui viennent faire une nouvelle purge au sein des dirigeants. Yama lui dit de ne pas perdre son temps, et qu'il peut le payer autant qu'il le souhaite, car il a l'argent pris au parti dans sa valise. Chôno se montre alors à découvert, et Yama lui demande pourquoi il est revenu de la frontière nord. Le jeune homme explique que c’était horrible sur place, alors que Yama pensait que c’était un bon job. Mais pour Chôno, tuer des innocents qui veulent juste passer la frontière, ce n'est pas un bon job. Yama demande des nouvelles de la mère du jeune homme, mais celui-ci ne l'a pas encore vue. Yama comprend qu'il doit être inquiet, mais Chôno sait que sa mère est inquiète aussi, car elle lui a toujours donné des talismans, et révèle qu'il a trouvé un émetteur dans l'un d'eux, ce qui a été la cause de la mort d'un témoin. Yama lui conseille de fuir, car il se passe quelque chose, et le dernier virus en date a l'air d’être fort méchant, pas comme celui qu'ils inoculaient avec une aiguille dans le temps. Chôno se rappelle alors que son grand-père avec été tué avec une aiguille, comprenant que Yama est le coupable, et il demande pourquoi il a été tué. Yama répond qu'il en savait trop et avait deviné l’identité d'Ami, celui tué en 2015. Il avait même découvert l’identité du Ami actuel. Yama ne l'a compris que quand Ami est mort et ressuscité. Chôno annonce qu'il va devoir arrêter Yama, mais soudain, un coup de feu retentit, une vitre se brise, et Yama est touché à l’épaule. Celui-ci sait que c'est les forces de l’amitié, et conseille à Chôno de fuir. Mais le jeune homme refuse, alors que Yama lui dit qu'il ne pourra pas s'en sortir. Pour l'aider, il révèle que le rapport écrit par l'inspecteur Chô se trouve dans la tour du soleil. Yama dit à Chôno de le laisser, mais celui-ci veux absolument arrêter Yama et être appelé un jour aussi "inspecteur Chô". Chôno n'apparaît plus par la suite dans ce tome.

    Volume 1 de 21st century boys

    Kenji et ses amis parviennent finalement à arrêter le robot géant et aussi les soucoupes envoyées par Ami. Celui-ci décède d'ailleurs lorsque l'une de ces soucoupes lui tombe dessus. Après ces événements, les armées de l'ONU arrivent dans la ville. Chôno, quant à lui, pour avoir arrêté Yama, est nommé responsable de l’unité spéciale des forces des Nations Unies en charge de l’enquête sur l'organisation d'Ami. Il rend d'ailleurs visite à Yama pour l'interroger, et lui dit que sa mère va mieux. Yama est soulagé, et sait que Chôno va s'occuper d'elle maintenant. Mais le jeune homme demande comment vont les blessures de son oncle. Celui-ci répond que ça va mieux, avant de se dire étonné de voir Chôno à ce poste aussi jeune. Il est content d'avoir été arrêté par lui, car son grand-père aurait été fier de lui. Il demande ensuite, si Chôno est allé dans la tour du soleil. Celui-ci répond que non, et qu'il n'est là que pour entendre le témoignage de l'ancien chef de la police. Yama lui conseille donc d’être plus virulent car il est le chef de l’unité. Le jeune homme montre une photo du cadavre d'Ami, le visage à découvert. Il demande si c'est bien lui, mais Yama répond que non, même si cela lui ressemble. Ce n’était pas Ami quand il a rejoint le mouvement, et le vrai est mort, celui-ci n’étant qu'une copie. Chôno demande pourquoi avoir rejoint le mouvement. Yama explique qu'il est devenu policier pour la société, pour la justice et pour arrêter des criminels, tout comme Chôno. Il enquêtait sans relâche pour devenir un grand inspecteur. Malgré tout, cela ne changeait rien, et Chô était toujours au-dessus de lui. Yama considère Chôsuke Igarashi comme un dieu de l'investigation, et quelques furent ses efforts, ce n’était pas suffisant. Il était sur le point de craquer, quand Ami lui a dit qu'il était bien comme il était, et qu'ensemble, ils allaient rejoindre l'espace. Chôno comprend que c'est pour cela que Yama a tué son grand-père. Ensuite, en lisant ses notes, il a découvert que Chô connaissait déjà tout d'Ami et de son organisation. En plus, il savait qu'il y avait encore un autre homme dans son sillage. Mais Yama a fermé le cahier de notes avant de connaître l’identité de cet homme, fuyant dès qu'il allait connaître un truc sensible. Donc, pour devenir un inspecteur légendaire, Chôno doit faire le contraire de ce qu'il a fait. Mais le jeune homme lui révèle que son grand-père était très fier de Yama et que personne ne l’égalait. De plus, quand l’armée lui tirait dessus, il a dit à Chôno de partir. Yama admet que c'est nul comme fin, et salue Chôno en tremblant, les larmes aux yeux. En sortant de la salle d'interrogatoire, Chôno apprend de l'un de ses hommes qu'ils viennent de recevoir une demande d’enquête dans la tour du soleil. Mais sur place, un soldat les empêche d'entrer, car ils ont apparemment découvert quelque chose. Comme ils doivent attendre, Chôno décide d'aller voir Sadakiyo, un ami d'Ami, qui s'est rendu compte de son erreur. Celui-ci a été gravement blessé en même temps qu'Ami et se trouve à l’hôpital. Le jeune homme apporte du calmar à Kanna, qui veille sur Sadakiyo. Ce dernier ne va apparemment pas bien, et répète des choses incohérentes comme la bombe à antiprotons, la cachette et la télécommande. Chôno demande des nouvelles de Kenji, mais Kanna ne sait pas où il est. Quand celui-ci est venu au festival, il n'a pas chanté sa célèbre chanson, et la jeune fille pense qu'il n'a pas apprécié d’être considéré comme un héro. Chôno essaie de la rassurer, quand soudain, des militaires de l'ONU débarquent. Chôno s'interpose car l’hôpital est sous juridiction japonaise. Mais pour le lieutenant Mayer, c'est un cas de force majeure. Le jeune homme comprend que cela a un rapport avec ce qu'il se passé dans la tour du soleil, mais Mayer le fait arrêter. Kanna s'interpose à son tour, et déclare que si cela a un lien avec une bombe à antiproton, elle va demander elle-même à Sadakiyo. Mais personne ne doit rentrer dans la chambre. En sortant, elle annonce qu'elle sait que la télécommande de la bombe se trouve dans la reproduction de la cachette secrète de son oncle, quand il était enfant, dans un parc d'attraction de Tokyo...

    Volume 2 de 21st century boys

    Kanna veut partir, mais les militaires l'en empêchent. Ils veulent savoir comment elle a eu l'information, et la jeune fille répond que Sadakiyo lui a dit par la pensée. Mais comme Kanna est la fille d'Ami, les militaires ne lui font pas confiance et l’arrêtent. Chôno intervient alors et menace le lieutenant. Quatre amis de Kenji arrivent et maîtrisent directement les militaires. Otcho dit à Maruo d'emmener Kanna, Chôno et Mayer à une voiture, tandis que les autres vont rester à l’hôpital pour veiller sur Sadakiyo. Dans la voiture, le lieutenant dit qu'ils ne pourront pas entrer dans le siège du gouvernement, mais Chôno est persuadé qu'avec lui en otage, ils y arriveront. Soudain, Maruo s’arrête car des blindés de l'ONU bloquent le passage. Encerclés, Chôno dit à Mayer qu'il va leur parler, car ils sont les seuls à pouvoir régler ce problème de bombe. Mais le lieutenant ne veut pas qu'ils piègent à nouveau le monde avec la fille diabolique d'Ami. Soudain, Kanna se met à murmurer, demandant à son oncle si celui-ci l'entend. Maruo comprend que les militaires ne leur font pas confiance, et le lieutenant lui répond qu'ils sont tous suspects, même Kenji et Kanna. Celle-ci dit qu'un gamin lui a répondu, et pour Mayer, c'est un rite satanique. Chôno s’énerve car Kanna a risqué sa vie pour sauver le monde, mais le militaire ne semble pas comprendre. Mais soudain, quelqu'un semble tenter d'appeler la jeune fille. Cette personne dit à Kanna où se trouve la télécommande. Dans le même moment, Yukiji, l'une des amies de Kenji, vient essayer de les dissuader de continuer cette prise d'otage. Tous sortent de la voiture, et Maruo confie Kanna à Yukiji pendant qu'ils gèrent la situation sur place. Chôno dit aux soldats de ne pas bouger. Mais peu après, le robot géant se remet à bouger, à la surprise générale. Ensuite, alors qu'une alarme annonce l’évacuation générale, la chanson de Kenji commence à se faire entendre via des hauts-parleurs et la radio qui diffuse la musique. Finalement, Kenji et ses amis parviennent à arrêter le robot géant, et une fois la paix revenue, Chôno part en Afrique avec Kanna et sa grand-mère pour que la jeune femme puisse retrouver sa mère. Dans le désert, ils roulent depuis un moment dans ce qui semblait être une rivière. Chôno aperçoit des gens qui dansent pour appeler la pluie, avant de demander à Kanna si ses pouvoirs ne lui disent rien. Mais la jeune femme a perdu ses capacités. Pour Chôno, c'est aussi bien comme ça. Kanna lui demande si ces pouvoirs le dégoûte, mais le jeune homme répond que non en se fâchant. Ils arrivent dans un camp de fortune où ils trouvent Kiriko Endô et un autre médecin japonais. Soudain, Kanna s’éloigne et s’arrête à un endroit où elle pense qu'il y a de l'eau en dessous. Chôno lui dit de se pousser, et commence à creuser avec une pelle, car c'est ce que ferait Kenji s'il était là. Tous les 2 se mettent à creuser, en chantant la chanson débile de Kenji. C'est la dernière apparition de Chôno.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Vivant.

    Père Nitani

    Volume 21

    Quelques temps après le retour d'Otcho à Tokyo, Nitani reçoit une lettre du pape, dont les médias disent qu'il est malade, qui demande à son ami de venir le voir. Nitani met alors quelques jours pour sortir du Japon, à cause du blocus du pays. Mais une fois à Rome, il est repoussé par les gardes suisses, qui lui disent qu'il est peut-être un extraterrestre. Nitani passe alors ses journées assis dans une ruelle de la capitale italienne. Un jour, il voit un jeune garçon asiatique, qui dit qu'il fait une livraison pour un restaurant chinois, le dragon d'argent. Il retente sa chance au Vatican, mais une fois encore, les gardes lui répondent que cela ne sert à rien de revenir tous les jours, et que le souverain pontife n'est pas en état de recevoir des visites. Nitani supplie le garde, mais celui-ci le repousse. Nitani est obligé de retourner dans la ruelle et s'assied. Là, le garçon revient, et lui demande pourquoi il vient là tous les jours. Le prêtre lui explique qu'il veut voir le pape, et demande en retour pourquoi le garçon passe par là plusieurs fois par jour. Le garçon dit qu'il fait des livraisons, avant de demander si le prêtre a des tatouages. Devant le regard de Nitani, le garçon se ravise, et le prêtre lui explique qu'il ne les montre pas comme ça. D'un coup, le garçon propose à Nitani de venir manger chez eux. Le prêtre accepte, et en goûtant la soupe, il en reconnaît le goût. Le cuistot arrive et demande à Nitani s'il le reconnaît. Il était un des habitants du village du nord qu'il avait sauvé à l’époque. Nitani ne s'attendait pas à le voir, et le cuistot dit à son fils qu'il peut tout lui raconter. Mais celui-ci ne veut rien dire tant qu'il n'a pas vu les tatouages. Nitani enlève alors le haut de ses vêtements, dévoilant ses tatouages. Le garçon est stupéfait, puis explique qu'il voit le pape 3 fois par jour. Celui-ci a dit à Shaoron de ne pas faire confiance aux autres prêtres car ils seraient peut-être des alliés du méchant Ami. Du coup, il a si peur qu'il n'ose pas manger et qu'il ne mange que ce que le garçon lui livre. Le pape lui a dit de chercher un prêtre japonais à la tête qui fait peur mais qui est gentil. Shaoron doit justement faire une livraison au pape, et il propose à Nitani de l'accompagner. Le garçon passe par les égouts, mais Nitani ne peut pas le suivre. Au retour du garçon, celui-ci raconte que le pape a parlé d'un conclave, et que celui-ci serait manipulé, le prochain pape devant être le cardinal Manuel, un allié d'Ami. Le pape a ajouté qu'il avait fait une erreur en donnant sa bénédiction à Ami, et que tout n’était que mensonges. Shaoron donne alors à Nitani un CD avec des informations sur le cardinal Manuel. Nitani dit à Shaoron qu'il est fier de lui. Le garçon ajoute que le pape a dit que comme lors du sauvetage du village, il ne mourra pas. Et Nitani ajoute qu'ils boiront un verre de vin ensemble. C'est la dernière apparition de Nitani dans ce tome.

    Volume 2 de 21st century boys

    A la télévision officielle japonaise, Ami déclare que toutes ses prédictions sont fausses, et il admet avoir tout organisé. Il avoue être le responsable du grand bain de sang de l'an 2000, ainsi que des différents virus mortels. Il annonce ensuite qu'il va détruire l’humanité en une semaine. Quelques jours plus tard, un nouveau robot géant fait son apparition à Tokyo, et sème la panique. Pour protéger la population, Kanna rassemble les habitants sur le site de l'exposition universelle en organisant un festival de musique gratuit. Kenji, l'oncle de Kanna, qui se révèle être vivant, et ses amis parviennent à arrêter le robot juste devant la pension dans laquelle Kanna a sa chambre, et ils détruisent les soucoupes d'Ami qui contiennent le nouveau virus. Dans l'action, Ami finit par perdre la vie. Suite à ces événements, les forces des Nations Unies débarquent à Tokyo, et la ville retrouve son calme. Au Vatican, le pape est guéri, et Nitani et Luciano peuvent enfin le revoir. Nitani se dit ravi de le voir en bonne santé, et le pape lui répond que c'est grâce à lui, le remerciant. Mais un cardinal vient les avertir qu'au Japon, le robot s'est remis en mouvement, et que la terre est à nouveau en danger. Nitani est surpris, mais le pape lui demande si des gens ont combattu avec lui au Japon. Nitani répond positivement, et Luciano ajoute qu'ils ont combattu de tout leur coeur pour défendre la paix. Le pape dit alors qu'ils vont prier pour eux. Finalement, Kenji et ses amis parviennent à sauver encore une fois la terre, et on ne voit plus Nitani.

    • Statut au volume 2 de 21st century boys : Vivant.

    A suivre...

    Cronos


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :